2018-2019

 

 

REVUE – Publié par l’école des loisirs, le troisième numéro de l’annuel GRAND, « dont les dimensions dépassent la moyenne de sa catégorie », est toujours destiné « aux professionnels de l’enfance et du livre, à tous les passionnés de mots et d’images » Au fil du sommaire de cet opus spécial formation : Evelio Cabrejo-Parra, Grégoire Solorareff, Claude Ponti et Tomi Ungerer, Nelly Chabrol-Gagne, Jack Lang et quelques autres, des entretiens, des jeux, des conseils pratiques, des sélections. Le magazine est disponible chez les libraires, dans la limite des stocks disponibles.

JOURNÉE D’ÉTUDE – La première table ronde de la journée d’étude La censure invisible  organisée, le lundi 18 février 2019, par Occitanie Livre et Lecture en partenariat avec l’université Toulouse-Jean Jaurès, à  l’Hôtel de Région, 22 boulevard du Maréchal Juin à Toulouse (Haute Garonne), est consacrée, de 9 heures 30 à 11 heures 45, à la littérature pour la jeunesse. Argumentaire complet : « La littérature de jeunesse polarise toutes les formes de censure ; retour sur la loi du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse,modifiée par la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 ; contexte, enjeux, contournement ; le souci légitime de protection de la jeunesse peut-il s’abattre sans discernement sur la création ? ; comment donner à voir la diversité et la qualité de la littérature jeunesse, et permettre qu’elle joue sans entraves un rôle majeur dans la construction du jeune lecteur ? ; ces images qui dérangent ; quand la bande dessinée ose ; comment favoriser la prise de risque face à des pressions et des actions normatives ? ; politique d’acquisition et autocensure. » Intervenants : Les Editions Les Requins Marteaux, Francine Bouchet, directrice des éditions La Joie de Lire, Kaoutar Harchi, romancière et sociologue, Martine Itier-Cœur, membre du Comité éthique de l’ABF. Informations complémentaires ici et inscriptions .

FORMATION – La Foire du livre de Bruxelles, le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles et la Fédération Wallonie-Bruxelles proposent, dans le cadre de la Foire du livre de Bruxelles, le vendredi 15 février 2019, de 10 heures  à 12 heures, au BEL-Auditorium de Bruxelles-environnement, avenue du Port, une matinée professionnelle La littérature de jeunesse dans tous ses états ! Avec Marie-Aude Murail à propos de la lecture chez les jeunes, interrogée par Deborah Danblon et, par Anne Quévy, professeur d’illustration à l »Académie des beaux-arts de la Ville de Bruxelles (ARBA), une intervention titrée Du mot à l’image, de la page au livre, une histoire de déplacementt. Inscriptions ici.

COLORIAGE – Les maisons d’édition du groupe Media-Participations Dargaud, Dupuis et Le Lombard confient Boule et Bill, Lucky Luke, Spirou, Le Marsupilami et Yakari à Wakatoon, société spécialisée dans la création de livres de coloriages interactifs. Les albums, en librairie depuis le janvier 2019, offrent huit pages à colorier qui, une fois photographiées avec un smartphone ou une tablette, déclenchent, après installation de l’application gratuite Wakatoon, un dessin animé de plus de cinq minutes. 9,95 euros par cahier.

THEATRE – « Entre les rayons des bibliothèques, de salle de classe en salle de théâtre,  sur la place publique ou sous un arbre, un facteur bucoli-comique fait sa tournée. Et si en 2019, il passait par chez vous ? Lettres de l’écureuil à la fourmi est une adaptation de l’ouvrage éponyme de Toon Tellegen (Albin Michel jeunesse, 2004) et utilise les illustrations d’Axel Scheffler. Il y est question d’épistolaire : un facteur fantasque fait étape et distribue les histoires que s’écrivent l’ours, l’éléphant, l’escargot, etc. ; des animaux auxquels on s’identifie instantanément et qui – grâce à de grandes réflexions ou au fil de petites obsessions – nous aident à grandir. Une plongée dans l’humour, la poésie, le questionnement philosophique et le tourbillon des émotions. Le spectacle est configuré pour de petites jauges. Il peut être joué plusieurs fois de suite. Il s’adresse aux enfants de 3 à 11 ans (adapté selon l’âge), ou à un public familial. Il est disponible en tout lieu, en toute saison, dans une ou plusieurs langues (français, allemand, espagnol, francique), et peut être prolongé par un atelier d’écriture ou de pratique artistique. » Séances de 30 minutes pour un maximum de 30 spectateurs. Dossier de presse et propositions pédagogiques ici.

RENCONTRE – La bibliothèque universitaire de Lyon Croix-Rousse, université Claude Bernard Lyon 1, accueille Benjamin Chaud. Ce sera le mercredi 13 février 2019, de 16 heures à 18 heures, dans l’amphithéâtre Kergomard du site Croix-Rousse, 5 rue Anselme. « Benjamin Chaud est, chez Hélium, l’auteur-illustrateur des albums Tralali, La musique des petits bruits, Adieu Chaussette, Une chanson d’ours, Coquillages et Petit ours et Poupoupidours. Il accompagne Ramona Badescu pour la série « Pomelo » publiée chez Albin Michel Jeunesse. Il a récemment publié avec l’auteur Davide Cali les albums Je n’ai pas fait mes devoirs parce que… , Je suis en retard à l’école parce que… , La vérité sur mes incroyables vacances. » Informations complémentaires au 04 72 07 33 45.

A VOS AGENDAS – La cinquième Biennale des Illustrateurs de Moulins (Allier) aura lieu du jeudi 26 septembre au dimanche 6 octobre 2019. Onze artistes invités : Junko Nakamura, Joanna Concejo, Nikolaus Heidelbach, Anne Brouillard, Laurent Corvaisier, Blexbolex, Gilles Bachelet, Katy Couprie, Antonin Louchard, Fanette Mellier, Adrien Parlange. Roland Topor sera exposé au Musée de l’illustration jeunesse et Rembrandt à la cathédrale. Les journées professionnelles ont été fixées au vendredi 27 et samedi 28 septembre. Site des Malcoiffés ici.

PARUTION – Vient de paraitre Une vie à schtroumpfer par Vincent Odin, ouvrage proposant dessins connus et inédits ainsi que des extraits d’interviews accordées par Peyo tout au long de sa carrière. « Le succès de ces petits lutins bleus est tellement immense dans le monde entier qu’on en oublie parfois le secret de leur naissance : ils n’étaient que les personnages secondaires d’une bande dessinée de Johan et Pirlouit parue dans le journal Spirou en 1958. Le succès des personnages a parfois éclipsé leur créateur, Pierre Culliford, dit Peyo, dessinateur de génie et raconteur d’histoires. »  Daniel-Maghen, 2018, 336 pages, 59,00 euros. Un tirage de tête numérotée de 250 exemplaires est également disponible. Il propose sous emboîtage les sept chapitres de l’ouvrage sous la forme de carnets séparés imprimés sur papier Munken, ainsi qu’un huitième carnet reprenant en fac-similé les 42 pages originales du mini-récit Les Schtroumpfs noirs, ainsi que les suppléments, posters et mini-récits parus dans Spirou et Risque-Tout. 200,00 euros.

SÉLECTION – L’édition papier 2018 de The White Ravens, a sélection of international children’s and young literature peut être commandée en ligne à cet endroit. « Chaque année, les spécialistes de la Bibliothèque internationale de la jeunesse de Munich  sélectionnent des livres récemment publiés qu’ils considèrent comme particulièrement remarquables. Ce label est attribué aux livres d’intérêt international qui méritent un accueil plus large en raison de leur thème universel et/ou de leur style et de leur qualité artistique et littéraire exceptionnel et souvent novateur. » 200 ouvrages, 59 pays, 38 langues. 112 pages, 8,00 euros.

PARUTION – Vient de paraître L’abbé Wallez, l’éminence noire de Degrelle et Hergé par Marcel Wilmet. « Homme d’église et de presse, l’abbé Wallez vénérait Mussolini, avant d’engager Hergé au quotidien Le Vingtième Siècle. Il sera l’inspirateur des Aventures de Tintin et la tête pensante du discours de Léon Degrelle, le héros des rexistes, sur la germanité des Wallons. Définitivement condamné comme chef spirituel des Rexistes en 1948, Norbert Wallez fut arrêté à la sortie de la messe à Beau-Vallon et incarcéré dans la section des criminels de guerre de la prison de Namur. Hergé n’a jamais douté de  l’innocence de Wallez en qui il ne voyait pas un collaborateur ni un fasciste notoire mais un homme aimant son pays d’un amour lucide et fervent. » Disponible chez l’auteur à cette adresse. 20,00 euros plus les frais de port.

CONFÉRENCE – L’Âge d’or de France propose au Centre Jules Vallès, 72 avenue Félix Faure à Paris, une conférence Quand le bébé entre dans le récit, le vendredi 8 février 2019, de 10 heures 30 à 12 heures 30. Avec Maya Gratier, professeure de psychologie du développement à l’université Paris-Nanterre et Agnès Hollard, conteuse et formatrice. « À quel moment peut-on considérer que le bébé entre dans le récit ? Nous croiserons l’observation scientifique et l’expérience narrative des multiples modèles de la tradition orale de la première enfance, pour tenter de reconnaître les prémices du récit dès les premiers échanges entre l’adulte et le nourrisson.  Puis l’enfant grandissant, nous ferons dialoguer les approches, afin d’essayer de discerner les étapes clés qui permettront progressivement à l’enfant d’accéder jusqu’au conte. » Entrée : 10,00 euros. Informations complémentaires au 01 53 24 67 40 ou à cette adresse. Site de l’Âge d’or de France ici.

PARUTION – Vient de paraitre La Belle au bois dormant en ses métamorphoses : textualité, transtextualité, iconotextualité, études réunies et présentées par Pascale Auraix-Jonchière et Frédéric Calas. « La séduction et le charme des contes ont partie liée avec leur capacité à se métamorphoser au cours du temps en adoptant tout type de scénographies, de genres et de supports tout en réin- vestissant de nouvelles significations et en variant ou mêlant les destinataires. C’est ce pouvoir métamorphique fort que le présent volume interroge à partir d’un personnage qui incarne mieux que tout autre ces virtualités latentes : la Belle endormie aux rêves insondables. L’approche retenue est motivée par la nature du dialogue qui se noue entre deux productions littéraires elles-mêmes riches de résonances intertextuelles, distantes de deux siècles et ancrées dans deux pays et cultures différents : La Belle au bois dormant  de Charles Perrault et Dornröschen des frères Grimm. Ce rapport problématique sert de point d’ancrage aux diverses réécritures auxquelles ces deux contes, tour à tour isolés ou croisés, donnent lieu dans les domaines du texte et de l’image jusqu’à l’époque contemporaine. » Presses universitaires Blaise Pascal 2018, 292 pages, 20,00 euros.

CINÉMA – Les aventures de Spirou et Fantasio, film d’Alexandre Coffre (rentabilité de 10% avec 237 846 entrées), Gaston Lagaffe de Pierre-François Martin-Laval (rentabilité de 19% avec 536 558 entrées), Bécassine de Bruno Podalydès (rentabilité de 39% avec 225 887 entrées) et Tamara 2 d’Alexandre Castagnetti (rentabilité de 45% avec 427 466 entrées) sont classés par la profession parmi les gros bides de l’année 2018. Reste à attendre leur passage à la télévision et à se poser quelques questions.

REVUE – Le (très riche) dossier du numéro 304 de décembre 2018 de La Revue des livres pour enfants que publie, à la BnF, le Centre national de la littérature pour la jeunesse, est titré « Bienvenue en Amérique ». Présentation : « Entre l’édition de création et le monde de la licence incarné par l’empire Disney, de l’album à la littérature « young adult », la littérature pour la jeunesse américaine est traversée par de multiples courants et préoccupations qui souvent augurent de ce qui nous guette, pour le meilleur et pour le pire. Sans prétendre à l’exhaustivité, ce premier dossier consacré à un pays à la fois si proche et si lointain a pour ambition de donner quelques clés de compréhension et d’analyse d’un paysage éditorial moins monolithique qu’on pourrait le présupposer. » A noter les articles « Sendak et après » par Anne Chassagnol et Celeste Rhoads, « Le monde selon Disney » par Hélène Haurichesse et l’interview par Marie Lallouet d’Olivier Tallec qui nous en raconte de belles. Ce numéro : 12,00 euros. Bon de commande ici.

COURRIER – « Depuis plus de trente ans j’écris des histoires pour enfants, petits, moyens, grands. C’est ma passion. Le trait commun de mes livres est l’humour. J’ai publié plus de 400 albums et romans, illustrés par plein de talents, récompensés par plein de prix, vendus à plus de 5 millions d’exemplaires – hors parutions presse et traductions en 23 langues. En 2018, j’ai numérisé 75 de mes livres préférés devenus épuisés en papier. Ils sont pour vous, en streaming, sur StoryPlayr, parmi des centaines d’autres, répertoriés par âges, souvent avec audio, parfois lus par moi. En quelques clics, partout, tout le temps, en toute liberté et légèreté, vous pouvez découvrir, lire, écouter, faire lire, rire, aider les déchiffreurs à progresser (voir ici), régaler les curieux, rassasier les dévoreurs, enregistrer, écouter, partager, profiter de super-fonctionnalités. Bref, booster tous les appétits de lecture. Le livre papier est sacré. Le numérique ne le détrône pas. Il le complète ou le remplace, selon. Une sacrée solution. Une sacrée bonne résolution de début d’année ? À bientôt. » (Fanny Joly).

CUISINE INTERNE – « Si certains louaient le changement de ton imprimé par Florence Mixhel, la nouvelle rédactrice en chef du journal Spirou depuis le 1er novembre 2017, ainsi que la qualité de ses numéros spéciaux, d’autres regrettaient la direction générale prise par le magazine, ainsi que le manque de considération pour quelques auteurs historiques. » (ActuaBD). Quoiqu’on en pense, c’est fini pour Florence Mixhel que Dupuis remplace par Morgan Di Salvia, journaliste bruxellois, sept ans libraire, travaillant depuis dix ans pour la Maison Culturelle de Quaregnon, commissaire d’expositions, responsable de projets éditoriaux, de préfaces et de postfaces, notamment chez Dupuis pour lequel il anime aussi conférences et débats. Morgan Di Salvia n’arrivant à son poste qu’en juin prochain, c’est Frédéric Niffle, rédacteur en chef juste avant Florence Mixhel, qui assure l’intérim. Il occupera ensuite le poste (qui sera créé pour lui) de directeur de publication, chapeautant ainsi Morgan Di Salvia. « M’enfin… » dira l’un. « Pourvu que que ça Schtroumfe… » dira l’autre.

RENCONTRES – Michèle Moreau et Didier jeunesse invite à une journée de rencontre le lundi 4 février 2019, de 14 heures à 17 heures 30, à l’école Emile Cohl, 1 rue Félix Rollet à Lyon (Rhône) : présentation de la maiosn, des nouveautés, comité de lecture, goûter. Avec la participation des illustratrices Claudine Morel et Isabelle Chatellard et de Pierre Deylie, conteur. Présentation détaillée ici.

REVUE – Le dossier du numéro 549 de décembre 2018 des Cahiers pédagogiques coordonné par Élisabeth Bussienne et Clémentine Vallée est titré Usages des livres jeunesse. « L’enseignant est un intermédiaire entre le monde des livres et le jeune lecteur, mais quelle place occupe aujourd’hui le livre jeunesse dans l’enseignement ? Parler du  ’livre jeunesse’  et non de ‘littérature jeunesse’ permet d’évoquer des pratiques pédagogiques variées dans de nombreuses disciplines. » Illustration de couverture : Jochen Gerner. Illustrations intérieures : Étienne Lécroart. Ce numéro : 10,00 euros. Site des Cahiers pédagogiques ici.

EXPOSITION – Au Musée de poche, 41 rue de la Fontaine au Roi à Paris, depuis le mercredi 23 janvier et jusqu’au samedi 9 mars 2019, exposition d’illustrations originales de l’artiste Jeanne Macaigne, extraites du livre Les coiffeurs des étoiles paru en 2018 aux éditions MeMo. « Embarquez avec les personnages de Jeanne Macaigne pour une aventure échevelée sur les côtes exotico-fantastiques d’une île isolée peuplée d’habitants silencieux. […] À la fois auteure et illustratrice, Jeanne Macaigne tisse un récit loufoque porté par des images foisonnantes de détails, aux dessins ronds comme ceux d’un Barbapapa et aux couleurs délicieusement psychédéliques des seventies. Par un savant mélange, de dessins à l’encre et d’aquarelle remixés à la pointe de sa tablette graphique, l’artiste nous dévoile un monde onirique à la fois étrange et familier dans lequel on voudrait plonger tout entier, à l’image du Yellow submarine des Beatles. » Site du musée ici.

RENCONTRE – Marie-Aude Murail viendra à la rencontre de son public jeune, adolescent et adulte « pour partager une séance de lecture, échanger avec les lecteurs et proposer une séance de dédicaces », le jeudi 31 janvier 2019, à 18 heures, à la médiathèque de Fougerolles-du-Plessis (Mayenne). « Malgré la gravité des thématiques abordées, sa pédagogie dramatique de la vie n’est ni noire, ni dénoué d’humour. Elle écrit depuis l’âge de 12 ans. Elle publie depuis les années 1980. Elle a plus de cent titres à son actif. Des contes, des feuilletons, des nouvelles, des essais, des récits. Et des romans d’amour, d’aventures, policiers, fantastiques. Même une méthode de lecture, Bulle . Ses livres ont reçu des dizaines de prix, sont étudiés en classe et empruntés dans toutes les bibliothèques. Elle est allée partout, dans les ZUP et dans les ZEP, les campagnes et les villes, les déserts et les îles, en France et ailleurs. Elle y a rencontré beaucoup d’enfants et d’adolescents. » Informations complémentaires au 02 43 05 56 01.

PRIX – Le Prix des écoles d’Angoulême a été attribué à La Boîte à musique de Gijé et Carbone (Dupuis, 2018), le Prix des collèges de Poitou-Charentes au tome 1 de La brigade des cauchemars de Franck Thilliez et Yomgui Dumont (Jungle, 2017), le Prix des lycéens de Poitou-Charentes au tome 1 de Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Pétrimaux (Glenat, 2018). Le Fauve Jeunesse attribué par un jury d’enfants récompense Le prince et la couturière de Jen Wang (Akileos, 2018).

FORMATION – Le samedi 2 février ou le dimanche 24 mars 2019, au choix, de 10 heures à 17 heures, l’association Mots et regards propose une formation à l’analyse d’albums. « Nous analysons la richesse de la conception de l’album jeunesse. Nous explorons l’univers de l’illustration, son importance, son écriture. La valeur des codes couleur, la logique de la mise en page dans la conception des albums. Une occasion pour nous de voyager dans un univers ô combien créatif et artistique imaginé pour des enfants jusqu’à 10 ans. » Site de l’association ici. Bulletin d’inscription .

THÉÂTRE – Le mardi 29 janvier 2019, à 12 heures 30, au Théâtre 13/Seine, 30 rue du Chevaleret à Paris, représentation unique de Il est parti, Gus de François Chanal, soit la maquette mise en forme par les Apprentis de l’École supérieure de comédiens par l’alternance (ESCA) du Studio d’Asnières. Cette pièce a été sélectionnée par le comité de lecture jeunesse des Écrivains associés du théâtre (EAT). Entrée libre sur réservation  à partir de cette page.

RENCONTRE – Soledad Bravi sera en dédicace le samedi 26 janvier 2019, à partir de 16 heures, à la Librairie des Enfants, 89 rue de Lévis à Paris. Informations complémentaires au 09 77 48 80 33.

PARUTION – Récemment paru Les années Pif Gadget par Dirick. « C’est à un voyage dans le temps auquel vous invite ce beau livre. Un temps heureux ou gamin, à peine votre Pif acheté, vous tentiez de monter et de faire marcher ce fameux gadget qui était vendu avec. Ce très beau livre grand format retrace les 24 années d’existence du fameux Pif Gadget, de sa création à sa disparition, à travers 24 gadgets devenus aujourd’hui mythiques, des fameux pois sauteurs du Mexique en passant par les Pifises, ces petites crevettes, un véritable sous-marin, un petit sapin à planter ou tant d’autres gadgets, tous aussi originaux qu’inventifs. » Après avoir collaboré à de nombreux hebdomadaires et notamment au Journal de Tintin, Jean-Pierre Dirick, dessinateur et scénariste, crée en 1980, pour Pif-gadget, le détective Tim qui, pendant dix ans, résoudra chaque semaine une énigme pas trop difficile. L’ouvrage Les années Pif Gadget a été financé par souscription électronique de 29 acheteurs qui ont précommandé 51 exemplaires. Arcimboldo 2018, 60 pages, 25,00 euros. Disponible aussi en version numéroté de luxe, avec un vingt-cinquième gadget, au prix de 65,00 euros.

REVUE – Le dossier du numéro 218 de septembre 2018 de NVL, revue que publie le CRALEJ (Centre de ressources aquitain pour le livre d’enfance et de jeunesse) est consacré à la laïcité. Une dizaine d’articles pour documenter un sujet pas si simple. Le sommaire est ici. A noter la contribution La laïcité comme principe signée Elsa Forey et Pierre Bruno ainsi que celle de Janie Coitit Godfrey qui – sous le titre Après tout, qui inventa les Dieux ? – s’intéresse à l’album Dieu de Thierry Dedieu et Thierry Murat (l’Édune, 2009). Ce numéro : 14,00 euros. Pour s’abonner, c’est .

ATELIERS –  Entre le mardi 22 octobre et le vendredi 15 février 2019, l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), abbaye d’Ardenne, à Saint-Germain-la-Blanche-Herbe (Calvados), organise, du lundi au vendredi  de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures, pour accompagner l’exposition Récits du monde, un cycle d’ateliers s’adressant aux enfants à partir de 10 ans. Quatre thèmes : Photogrammes, Récits d’aventures, Tous cartographes, Lettres du monde. Informations complémentaires ici.

BISCOTO – À l’occasion de l’exposition Tom-Tom et Nana présentent : Tout Bernadette Després mise en place pendant le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, le magazine Biscoto a concocté, en partenariat avec le Festival, un numéro spécial Tom-Tom et Nana Forever, « boucle infinie d’aventures de Tom-Tom et Nana », avec la participation de dix-huit auteurs et autrices et la complicité des créatrices de la série. Distribution gratuite pendant la durée de l’exposition et sur le stand du magazine, à l’espace Nouveau Monde.

HOMMAGE – La bibliothèque Robert-Desnos, 14 boulevard Rouget-de-Lisle à Montreuil (Seine-Saint-Denis), présente, depuis le mardi 15 janvier et jusqu’au samedi 2 mars 2019, une exposition Génération Tomi Ungerer donnant à voir des œuvres rarement montrées prêtées par le musée Tomi Ungerer de Strasbourg. A cette occasion, le samedi 2 février 2019, à 16 heures, les illustrateurs Anaïs Vaugelade et Gilles Bachelet détourneront en direct le trait et l’œuvre de l’illustrateur strasbourgeois. Ce sera joyeux. Entrée libre. Informations complémentaires au 01 48 70 69 04.

EXPOSITION – Le réseau de lecture publique d’Évreux (Eure) présente, du vendredi 25 janvier au dimanche 10 mars 2019, une exposition Les belles histoires de May Angéli, rétrospective partagée en plusieurs établissements : les légumes à la Bibliothèque de Navarre, les chats à la Bibliothèque de Nétreville, les volailles à la Bibliothèque de La Madeleine et, à la Médiathèque Rolland-Plaisance, un panorama de l’œuvre de May Angeli, de ses premières gouaches aux originaux issus de ses derniers albums publiés aux Editions des éléphants. « Depuis plus de 30 ans, May Angeli magnifie des albums jeunesse avec ses gravures sur bois. Elle puise son inspiration chez Rudyard Kipling pour les animaux, dans les estampes japonaises, en Tunisie pour ses paysages, ses coutumes, sa population. Ses principaux éditeurs sont : Le Sorbier, Syros, Thierry Magnier, Le Seuil Jeunesse. Son dernier titre L’ours et le canard est sorti en janvier aux Éditions des éléphants. » Vernissage le vendredi 25 janvier à 18h30 à la Bibliothèque-Médiathèque Rolland-Plaisance, square Georges Brassens à Évreux. Informations pratiques et détails des ateliers dans le numéro de Tranverbales qui vient de paraitre. A télécharger à partir de cette page.

COURRIER – « Bonjour. Je suis actuellement à la recherche d’un travail en tant qu’illustrateur. J’ai longtemps voulu créer des images à mon compte. Maintenant il me faut trouver la solidité de projets pour vivre et continuer à m’épanouir dans mon métier. Je suis jeune et motivé. Je peux  m’investir. Confiez moi de petits ou de plus grands projets, je saurai vous montrer ma valeur. Je pense pouvoir m’adapter à tous les styles. Je vous joins ici mon porte-folio. » (Jérome Liot).

FORMATION – La Direction régionale des affaires culturelles DRAC Grand Est organise, le jeudi 31 janvier 2019, une journée de formation Éducation artistique et culturelle au livre, au patrimoine écrit et graphique ouverte aux bibliothécaires et aux membres de l’Éducation nationale. Avec notamment Murielle Szac (auteure et directrice de collection), Jean-Rémi François (Médiathèque départementale des Ardennes) et Colin Sidre, du (Service du livre et de la lecture du ministère de la Culture). Programme complet et bulletin d’inscription ici.

SOUTIEN – Depuis plusieurs années, la Fédération Wallonie-Bruxelles attribue à des auteurs et à des illustrateurs de niveau professionnel issus de Wallonie et de Bruxelles des bourses de nature diverse. Les candidats souhaitant  déposer un dossier se rendront sur cette page où tout est expliqué. Dates 2019 à retenir pour ne pas être en retard : mercredi 30 janvier, mardi 30 avril, samedi 31 août. La liste des livres édités les années précédentes dans le cadre de ce dispositif est ici.

FESTIVAL – Le quarante-sixième Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (Charente) se déroulera du jeudi 24 au 27 janvier 2019. Manifestation généraliste, elle s’adresse donc aussi aux jeunes lecteurs. Suffira de chercher un peu. Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’il ne sera pas possible de manquer l’exposition Tom-Tom et Nana présentent : Tout Bernadette Després qui « présentera des œuvres inédites, et invitera les visiteurs à s’immerger dans un univers attachant, tout en rondeur et en mouvements, plein de fantaisie, de jeux, de musiques et de chansons, à l’image d’une autrice inoubliable qui a grandi avec Bécassine et Tintin, et qui insuffle à son dessin une énergie joyeuse et communicative. » Il y aura même une affiche spécifique. A noter aussi une exposition rétrospective Dessiner l’enfance qui rassemble deux cents œuvres originales signées Taiyo Matsumoto, auteur de mangas depuis trente ans et une exposition Batman 80 ans : un genre américain démasqué.  Pour préparer sa visite, c’est ici.

RENCONTRE – Kimiko sera en dédicace le mercredi 23 janvier à partir de 15 heures, à la librairie L’Odyssée, 44 rue François Luneau à Vallet (Loire-Atlantique). Informations complémentaires au 02 40 33 99 03.

COLLECTION – Les éditions Hachette Collections entame, à compter du jeudi 17 janvier 2016, une collection consacrée aux voitures de Tintin, quasi reporter et personnage plutôt connu. Le numéro 1 est en kiosque. Il propose le bolide rouge inspiré de l’Alfa Romeo P3 qui apparait dans Les cigares du pharaon, une réplique de 17 cm pas moins, à l’échelle 1/24ème, avec Tintin au volant et Milou assis à sa droite. Pour ceux qui s’y connaissent en miniatures, le produit sera estimé de qualité. Chaque numéro de la collection comprendra, outre l’auto avec un ou plusieurs personnages, un magazine qui analysera l’album concerné et proposera un focus sur la voiture elle-même. Le premier numéro est vendu 9,99 euros, le suivant coûtera 19,99 euros et, à partir du numéro 3, il faudra s’acquitter de 39,99 euros pour chaque véhicule. Ce qui fera, pour la collection complète de soixante voitures, un total de 2 349,40 euros. C’est expliqué ici

EXPOSITION – Du samedi 19 janvier au dimanche 17 février 2019, au Centre culturel de Dinant (Belgique), 37 rue Grande, exposition Le petit monde de Mario Ramos conçue par le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles et les héritiers de Mario Ramos et coproduite par le Centre Culturel et par la Bibliothèque principale jeunesse de la Province de Namur. L’exposition « met en lumière, de façon ludique, le monde animal dans l’œuvre de Mario Ramos (1958-2012). Cet auteur-illustrateur belge offre une vision du monde tantôt rigolote et souriante, tantôt plus facétieuse avec parfois en toile de fond, une note de tristesse. Par le biais de nombreuses planches originales, de reproductions agrandies, d’affiches, de jeux, d’albums aux titres évocateurs (C’est moi le plus beau, C’est moi le plus fort, Le loup qui voulait être un mouton, Le petit Guili, Le roi est occupé, Le monde à l’envers), d’un coin lecture, le parcours invite petits et grands à s’immerger dans un univers qui fait rire mais aussi réfléchir. » Vernissage le vendredi 18 janvier à 18 heures 30. Site du centre culturel ici.

RENCONTRE – Anne Brouillard sera en dédicace le samedi 19 janvier 2019, à partir de 14 heures, à la librairie Chantelivre, 15 place du Martroi, à Orléans (Loiret). Informations complémentaires au 02 38 68 06 00.

THÉÂTRE – Le mercredi 20 janvier 2019, dans la salle du Temple, 125 rue Hermant à Bruay-la-Buissière (Pas de Calais), accueil de l’astucieux spectacle Bonne pêche mauvaise pioche adapté de l’album Bonne pêche de Thierry Dedieu par la compagnie Groupe maritime de théâtre. Jeu et manipulation : Josette Lanlois. « Chaque matin, Joseph le pêcheur sort en mer dans l’espoir de revenir au port ses filets chargés de poissons. Malheureusement, les jours passant, il ramène de moins en moins de poissons et de plus en plus d’objets bizarres, un joyeux bric-à-brac qui commence à devenir envahissant… Pendant ce temps, les immeubles poussent comme des champignons. Ici on plie, on tire, on pousse, on roule, on pêche, on chante, on navigue, et on raconte une histoire qui finit bien. Ça, c’était plié d’avance. » En famille dès six ans. Site de la compagnie ici.

DISPARITION – Robert Giraud est décédé le mercredi 1ier janvier 2019. Il avait 83 ans. Traducteur de russe, ayant vécu dix ans en Russie, il a publié, en 2001, le guide Moscou et sa région dans la série « Vacances secrètes » des éditions Arthaud et, destiné à la jeunesse, en 2007, l’ouvrage Aujourd’hui en Russie, aux éditions Gallimard jeunesse. Robert Giraud aimait aussi raconter contes et histoires. Il fut auteur parfois, traducteur surtout, de nombreux « Albums du Père Castor » parmi lesquels Jacques et le haricot magique (1999), Le Gros navet (2000), La moufle (2000), Deux tigres en colère (2007), Un bon tour de Renart (2011). Chez Flammarion toujours, plusieurs livres de vulgarisation pour grands adolescents dans la collection « Castor doc » : Les Religions en France (2005), À la découverte des planètes (2005), À la découverte des pyramides (2007), La Seconde Guerre mondiale (2008). Auteur de L’aventure humaine du christianisme, des origines à la maturité (L’harmattan, 2013), Robert Giraud avait traduit du russe une série de romans policiers (pour adultes) signés Tchinguiz Abdoullaiev et publiés aux éditions de l’Aube. Son ultime ouvrage, aux éditions de l’Aube toujours : Cent années de Russie : de la révolution à nos jours (2017).

RENCONTRE – Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant seront en dédicace, le samedi 19 janvier 2019, à partir de 11 heures, à la Librairie du bonheur, 8 rue Bréa à Paris. Informations complémentaires au 01 43 29 24 73.

EXPOSITION – Les Ateliers du 20, 20 rue de la Marne à Evreux (Eure) accueillent, du vendredi 18 janvier 2019 au vendredi 8 février 2019, l’exposition Au cœur de l’arbre rassemblant des sculptures et des collages de Martine Bourre. Vernissage le vendredi 18 janvier 2019 de 18 heures à 22 heures. Le samedi 2 février, 14 heures, concert pictural pour pinceau et hautbois avec Christiane Müller sur une lecture d’Annie Falzini de poèmes de Martine Bourre et projection d’un film d’animation adapté de l’album La licorne. Sur réservation. Participation libre. Visite de l’exposition sur rendez-vous à cette adresse ou en téléphonant au 02 32 33 51 34.

JOURNÉE D’ÉTUDE – Se déroulera, le lundi 21 janvier 2019, dans l’amphithéâtre 219 de la Maison des Sciences de l’Homme, 4 rue Ledru à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme), une journée d’étude consacrée au fonds spécialisé de la maison d’édition pour la jeunesse Les fourmis rouges. Cette journée est organisée par le Master Création éditoriale des littératures de jeunesse et générales (CELJG), le Centre de recherche sur les littératures et la sociopoétique (CELIS), en partenariat avec BibliAuvergne, la bibliothèque de la Maison des sciences de l’homme et le Département de langue et littératures française et comparée. Conférences d’Hélène Veilhan, conservatrice, Christophe Meunier, enseignant chercheur, et Florence Gaiotti, enseignante chercheuse. Une table ronde animée par l’animatrice littéraire Maya Michalon réunira Valérie Cussaguet (fondatrice et éditrice des Fourmis rouges), Delphine Perret (artiste et illustratrice) et Philippe Lechermeier (auteur). La journée se terminera par l’inauguration d’une exposition d’affiches des Fourmis rouges à la Bibliothèque universitaire du 1er cycle (site de Gergovia). Ouvert à tous, entrée libre et gratuite. Informations complémentaires auprès de Coline Longo.

DISPARITION – Jacques Pellissard est décédé le mardi 15 janvier 2019. Il avait 76 ans. Originaire du Cher, il n’y fut enseignant qu’un court temps, appelé à rejoindre la Fédération des œuvres laïques du département. En 1976, il est nommé au siège parisien de la Ligue de l’enseignement, chargé du théâtre, de la musique et de la danse. Il rejoint l’équipe de Trousse Livres pour la partie administrative. Il sera ensuite, à la Ligue, chef de service culturel, membre de la Commission ministérielle des chorales, membre du Comité national de la musique, Ligue qu’il quitte en 1986, détaché trois ans à la Fédération des centres musicaux ruraux. Il crée bénévolement, hors de la Ligue, la revue Griffon consacrée à la littérature pour la jeunesse et les Éditions Théâtrales, éditeur de théâtre contemporain. À nouveau enseignant (et directeur d’école), à Chartres, de 1990 à 1999, il était secrétaire de l’association gérant le Musée de l’École de Chartres et d’Eure-et-Loir. Donneur de sang à compter de 1962 (208 dons en 52 ans), il fut le président de la Fédération française pour le don de sang bénévole (FFDSB) à la fin des années 2000. Le CRILJ qui fut de l’aventure Griffon jusqu’à la disparition de la revue fin 2013, perd un ami dont il apprécia le dynamisme, notamment lors des années où, au Salon du livre et de la presse pour la jeunesse de Montreuil, CRILJ et Griffon firent stand commun.

RENCONTRE – Audrey Van den Berg (auteur) et Sarah Juillard (illustratrice) seront en dédicace le samedi 19 janvier 2019, à partir de 10 heures 30, à la librairie Chantelivre, 15 place du Martroi, à Orléans (Loiret), à l’occasion de la sortie de leur premier album, La petite fille au papillon, publié en 2018 aux éditions Thot. « Lily est une fillette comme les autres. À ceci près que son meilleur ami est un petit papillon. Il l’accompagne dans ses jeux, partage ses joies et ses peines et lui attire parfois quelques ennuis. Lily semble être la seule à le voir, ce qui l’intrigue beaucoup. Jusqu’au jour où elle fait une nouvelle rencontre » Informations complémentaires au 02 38 68 06 00.

EXPOSITION – Depuis le 8 janvier et jusqu’au 9 mars 2019, dans le cadre de l’opération Accro-livres 2019, la médiathèque La Turbine, place Chorus, Cran-Gevrier à Annecy  (Haute-Savoie), présente des illustrations grand format d’Isabelle Simler sélectionnées par l’artiste et les bibliothécaires du réseau. « Isabelle Simler est diplômée des Arts décoratifs de la ville de Strasbourg. Elle est auteure et illustratrice de livres pour enfants. Elle est aussi graphiste et a réalisé et écrit les scénarios de dessins animés. Ses livres, publiés pour la plupart aux Editions courtes et longues, sont peuplés d’animaux et d’objets de curiosités. Ses illustrations, souvent caractérisées de naturalistes et oniriques, appellent à l’observation et à la rêverie. » Durant l’année scolaire, les élèves de CP, CE1 et CE2 étudieront l’œuvre de Isabelle Simler et plus particulièrement les ouvrages Mon chat sauvage (2018), Des vagues (2014), Heure bleue (2015), Le caillou de Ferdinand (2014),  Dans les poches d’Alice, Pinocchio, Cendrillon et les autres (2015). Site de La Turbine ici.

FORMATION – Le vendredi 25 janvier 2019, la journée professionnelle Grandir avec les livres organisée dans le cadre du dix-septième Festival du livre de jeunesse Occitanie de Saint-Orens-de-Gameville (Haute Garonne) accueillera Patrick Ben Soussan (Qu’apporte la littérature jeunesse aux enfants ?), Clémentine Beauvais (La littérature ado : une fausse reconnaissance ?), Laurence Nobécourt (A pas de loup, une maison qui grandit) et Françoise Rogier, illustratrice. Les détails sont ici et le bulletin d’inscription est .

EXPOSITION – Du jeudi 17 janvier au jeudi 7 mars 2019, à la Bibliothèque André Malraux, 112 rue de Rennes à Paris, exposition des Contes n°1, n°2, n°3 et n°4 d’Eugène Ionesco, « pour enfants de moins de 3 ans », illustrés par Étienne Delessert. « Les images de Delessert – pourtant soigneusement délimitées, lisses, sans aucun flou, propres comme des fleurs nouvelles –  me donnent toujours l’impression qu’elles cachent quelque chose, qu’il y a des phénomènes que je n’ai pas encore vus, qui attendent patiemment mon regard et qui vont me sauter aux yeux. Ce sont des images claires qui renferment des images secrètes, des devinettes qui n’auraient pas de solution. » (Jean-Claude Carrière). Informations complémentaires au 01 45 44 53 85.

SOUTIEN – Les futures éditions Kinaye ont pour projet d’accueillir la bande dessinée américaine pour les enfants, peu connue en France, avec la création de deux collections. La première, « Fresh Kids », s’adressera aux 8-12 ans, avec des titres dynamiques et beaucoup de rebondissements, tandis que la seconde, « Graphic Kids », proposera des histoires de type roman graphique, souvent en un seul tome, avec des thèmes plus développés. Romain Galand qui, lors de ses voyages aux USA, a découvert la richesse de la production américaine en matière de bandes dessinées pour la jeunesse, promet une approche sensiblement différente de celle des bandes dessinées françaises. Il explique : « Le rythme est plus soutenu, le dessin vif et coloré, et les thématiques sont modernes : on retrouve par exemple l’égalité homme-femme ou le combat contre le déterminisme genré. Il y a aussi beaucoup d’héroïnes, ce qui manque parfois en France du côté des publications pour enfants. » La page Ulule qui permet d’apporter son obole est ici et elle est toujours active.

EXPOSITION – Du mardi 15 janvier au samedi 23 février 2019, à la Bibliothèque Diderot, 42 avenue Daumesnil à Paris, exposition d »originaux de Claire Lebourg qui présente ses nouveaux personnages dont Paty, « artiste en son genre ». Après l’École des arts décoratifs de Strasbourg et une année de DUT édition-librairie, Claire Lebourg, jeune auteure-illustratrice admiratrice de Kitty Crowther, de Janosh et de Benoît Jacques, a notamment publié à l’école des loisirs La nuit d’anniversaire (2016), La retraite de Nénette (2017) et Quel horreur ! (2018). Atelier avec l’artiste le mercredi 2 février de 10 heures à 13 heures et dédicaces en partenariat avec la librairie La Terrasse de Gutenberg. Informations complémentaires au 01 43 40 69 94.

SALON – La seizième édition du Salon du livre jeunesse au pays du roi Morvan, ce sera du jeudi 17 au dimanche 27 janvier 2019, à la salle des fêtes de Tronjoly, à Gourin (Morbihan). « C’est un moment fort attendu chaque année par les écoliers, les enseignants et les familles. Ce salon du livre jeunesse est une action portée par le Centre d’animation pédagogique (Cap) du pays du roi Morvan, une structure de l’Éducation nationale, animée par Agnès Labeausse, avec les conseillers pédagogiques de la circonscription de Lorient-Nord, les professeurs des écoles et les équipes éducatives des établissements scolaires du pays du roi Morvan. » Participation assurée des auteurs et illustrateurs Vanessa Hié, Malika Doray, Jérôme Peyrat, Catherine Latteux, Zaü, Eric Simard, Hélène Kérillis, Pascal Vatinel, Pog, Yves Cotten. Les trois spectacles proposés s’inspirent d’ouvrages de littérature pour la jeunesse. Le programme détaillé est ici.

EXPOSITION – Déjà montrée l’an dernier à la médiathèque Françoise Sagan à Paris, l’exposition Le 68 des enfants : l’album jeunesse fait sa révolution est, depuis le 14 décembre 2018 et jusqu’au 23 février 2019, présentée à la Bibliothèque de l’Alcazar, 58 cours Belsunce à Marseille (Bouches-du-Rhône), « une exposition d’albums qui montre comment à partir de la période 68, certains albums ont proposé aux enfants d’autres types de sujets, d’autres types d’images. » Quatre slogans : « Sois jeune et tais-toi », « Libérez les enfants », « L’imagination au pouvoir », « Il est interdit d’interdire ». Exposition réalisée en collaboration avec les étudiants du Master 2 « Monde du livre » de l’université d’Aix-Marseille, le fonds patrimonial de l’Heure Joyeuse et Sophie Heywood, spécialiste de la période. Des activités ludiques, numériques et audiovisuelles, un livret de découverte et des visites guidées sur inscription. Ateliers graphiques pour les enfants également sur inscription à l’adresse électronique de la section jeunesse. Site de l’Alcazar ici.

DISPARITION – Geneviève Chatouillot, bibliothécaire, est décédée le jeudi 27 décembre 2018. Elle avait 73 ans. Lyonnaise, elle grandit dans une famille où l’art et la culture allaient de soi. Elle composa pour le piano et, ayant découvert les musiques de Pierre Schaeffer, Pierre Henry ou György Ligeti, elle entre, en 1982, au conseil d’administration du tout nouveau Centre national de création musicale (GRAME) dont elle resta membre jusqu’à aujourd’hui. Bibliothécaire volontiers conteuse, Geneviève Chatouillot fut une passeuse de livres passionnée, participant notamment aux activités de La joie par les livres. Elle a traduit, en 2001, pour Les trois ourses, l’autobiographie Regarde bien/Look again : les albums photographiques de Tana Hoban (2001) et a publié, à compter de 2007, chez divers éditeurs, une petite dizaine d’ouvrages où le texte est associé à des tableaux, à des estampes ou à des photos d’artistes qu’elle apprécie (Catherine Liégeois, Marco Marchiani, Géraldine Dubois). Geneviève Chatouillot, active au sein de l’association Les trois ourses spécialisée dans l’édition et la valorisation des livres d’artistes pour les enfants, en fut, pendant plusieurs années, la présidente.

ANNIVERSAIRES – En 2019, Astérix fête ses 60 ans (le 29 octobre), Batman ses 80 (le 30 mars), Tintin ses 90 (le 10 janvier) et Popeye aussi (le 19 décembre). Quelque chose nous dit que nous devons bien omettre quelques autres célébrations en chiffres ronds. Si vous savez, dites-nous.

EXPOSITION – La Fondazione Pastificio Cerere, 7 via degli Ausoni à Rome (Italie) présente, depuis le jeudi 6 décembre 2018 et jusqu’au samedi 16 février 2019, une exposition de livres photographiques pour l’enfance (Libri per bambini con il culto dell’immagine)  issus de la collection privée de Giuseppe Garrera et de la bibliothèque de la Fondazione Malaspina. Commissariat d’exposition : Alessandro Dandini de Sylva et  Cartastraccia. Ce projet conçu pour analyser la production et l’édition d’albums photographiques pour enfants se concentre sur les expériences les plus pointues de la scène italienne et internationale des années soixante à aujourd’hui.  On rencontrera les noms des auteurs Bruno Munari, Gianni Rodari, Umberto Eco, Nico Orengo, Flavio Costantini, Mario De Biasi et des éditeurs Einaudi, Emme, Corraini, Io e gli altri, Per leggere Per fare, école des loisirs, Thierry Magnier, Greenwillow Books, Nanaroku Sha.  Document de présentation ici.

DISPARITION – Thierry Séchan, journaliste, écrivain et parolier français, frère du chanteur Renaud et fils de l’écrivain Olivier Séchan, a été retrouvé mort à son domicile parisien dans la nuit de mardi 8 au mercredi 9 janvier 2019. Il avait 69 ans. Il doit sa présence sur ce site non au fait qu’il écrivit dans Minute et collabora à Radio Courtoisie, mais parce qu’il publia Sissi la sauvageonne (1979) et Sissi à Venise (1983) chez Hachette jeunesse dans la collection « Idéal-Bibliothèque » – son père, directeur de collections dans la maison, ayant, pour sa part, principalement publié en « Bibliothèque rose » et en « Bibliothèque verte ».

PARUTION – Vient de paraitre Les tribulations de Tintin au Congo par Philippe Goddin. « Dévoilant les secrets de l’élaboration et de la publication des différentes versions de Tintin au Congo, Philippe Goddin élargit ses commentaires à la relation entre Hergé et les Africains depuis les débuts du dessinateur au milieu des années vingt jusqu’à ses ultimes réalisations à l’aube des années quatre-vingt. […]. Créé en 1930, l’épisode pose question : il relaie sans réserve les préjugés colonialistes qui prévalaient à cette époque dans l’opinion publique européenne et se montre d’une confondante désinvolture à l’égard de la faune africaine. […] Inédite en album, la version de Tintin au Congo présentée dans cet ouvrage fut composée par Hergé en 1940 pour le quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws. Ici traduite pour la première fois en français, elle révèle les transformations opérées entre la version noir et blanc d’origine et celle publiée en couleur en 1946. » Casterman 2018, 220 pages, 31,50 euros.

RENCONTRE – Dans le cadre de son cycle Les Visiteurs du soir, le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ), reçoit May Angeli, le jeudi 17 janvier 2019, de 18 heures à 20 heures, sur le site François Mitterrand de la BnF, quai François Mauriac à Paris. « Après des études à L’École nationale supérieure des arts appliqués, May Angeli se consacre à la peinture sur bois. Elle publie son premier livre pour la jeunesse aux éditions La Farandole en 1980, puis au Père Castor. Elle travaille alors à la gouache, à l’encre et à l’aquarelle et mélange ces différentes techniques avec brio. Virtuose en gravure sur bois dans l’usage de la couleur, elle utilise subtilement les aspérités et veines du bois de fil, illustrant ses propres textes ou des classiques de la littérature pour la jeunesse.  En 2013 elle reçoit à Moulins le Grand prix de l’illustration pour Des oiseaux. Elle a également travaillé pour des films d’animation, des spectacles de marionnettes et le cinéma. » Ce sera dans la salle 70 et la rencontre sera animée par Janine Kotwica.

DISPARITION – John Burningham est décédé le vendredi 4 janvier 2018. Il avait 82 ans. Après une rencontre avec un ami d’enfance qui venait de s’inscrire dans une école d’art, il étudie, lui aussi, l’illustration et le graphisme à la Central School of Art and Design de Londres. Il avait auparavant, « libre enfant de Summerhill », bénéficié des principes éducatifs du psychanalyste et pédagogue libertaire A.S. Neill. Son premier livre, Borka, les aventures d’une oie sans plumes (1963), immédiatement traduit chez Flammarion, reçoit la médaille Kate Greenaway qui, en Angleterre, récompense chaque année un illustrateur de livres pour enfants. Citons, parmi plus de cinquante ouvrages, Ne te mouille pas les pieds Marcelle ! (1977), Le panier de Stéphane (1980), Grand-papa (1984), Train de nuit (1989), Le cadeau de Noël de Gaston Grippemine (1993), C’est un secret (2009). Ne pas oublier La promenade de Monsieur Gumpy (1970) qui, chef-d’œuvre de simplicité et d’évidence, de malice et de bonne humeur, retiendra immédiatement l’attention des professionnels et des jeunes lecteurs. L’album vaudra d’ailleurs à John Burningham sa deuxième médaille Kate Greenaway. Judith Kerr, auteure du Grand goûter de Monsieur Tigre, a déclaré que l’album Les aventures d’Humbert, Simp et Harquin (1976) avait inspiré sa propre carrière. « Plus de 50 ans plus tard, il reste l’un des meilleurs livres d’images jamais édités pour les enfants. » En 2018, John Burningham avait reçu, conjointement avec son épouse l’illustratrice Helen Oxenbury, un prix d’excellence attribué par Booktrust, association caritative œuvrant au Royaume-Uni à ce que de plus en plus d’enfants découvrent de plus en plus de livres. « Les enfants ne sont pas moins intelligents, ils sont juste moins expérimentés. » (John Burningham). Les albums de John Burningham sont traduits en France chez Flammarion Père Castor, Albin Michel Jeunesse et Kaléidoscope.

EXPOSITION – Du mardi 8 janvier au samedi 27 avril 2019, à la Bibliothèque Armand Salacrou, 17 rue Jules Lecesne au Havre (Seine Maritime), mise en place d’une exposition À l’aventure ! Edouard Riou, illustrateur de Jules Verne. « Les récits de voyages extraordinaires de Jules Verne sont indissociables de leur univers graphique, encore réédités aujourd’hui avec leurs illustrations d’origine. De combien d’autres romans du XIXe siècle peut-on en dire autant ? Le premier artisan de cet imaginaire visuel fut Édouard Riou (1833-1900), jeune peintre havrais qui, comme Eugène Boudin avant lui, avait reçu une bourse de la ville pour étudier à Paris. […] À Paris, Riou rencontre Nadar, dessinateur et photographe, ami avec un aspirant-écrivain qui n’a jusqu’alors guère publié. Cet auteur de 37 ans en quête de succès n’est autre que Jules Verne. Vers 1862, Nadar n’a qu’une seule obsession : faire voler un gigantesque aérostat, appelé Le Géant, pour photographier Paris vu du ciel. Il encourage son ami Verne à écrire un roman sur une montgolfière : Cinq semaines en ballon. C’est avec ce roman sous le bras que Verne se présente auprès de l’éditeur réputé Pierre-Jules Hetzel. » Inauguration le mercredi 8 janvier, 18 heures. Visites guidées chaque samedi, à 15 heures. Conférence Edouard Riou, l’aventurier, le vendredi 8 février, 18 heures, par Aline Lemonnier-Mercier et le Centre havrais de recherches historiques.

INITIATIVE – La troisième édition de la Nuit de la Lecture se déroulera samedi 19 janvier 2019. Cette manifestation nationale à destination de tous les publics permet de conforter les liens entre les acteurs du livre et de la lecture en particulier les bibliothèques et les libraires, mais également les auteurs, les éditeurs, les écoles, les universités ou les associations locales. Les deux premières éditions de la Nuit de la Lecture avaient mobilisé bibliothèques et librairies avec jusqu’à 4000 évènements célébrant la richesse de ces lieux de vie et de lecture et plus de 300 000 personnes avaient pu profiter des diverses animations. Le site est ici.

EXPOSITION – Pour la deuxième édition de Illustres illustrateurs, le réseau des médiathèques d’Orléans (Loiret) fait à nouveau coup double avec, du vendredi 11 janvier au mardi 16 février 2019, à Maurice Genevoix et à Saint-Marceau, une exposition Ombres blanches consacrée à  Antoine Guilloppé, et, à François Mitterrand, à l’Argonne et aux Blossières, une exposition Le Musée imaginaire et ambulant de Jane Austen consacrée à Nathalie Novi. Le programme détaillé des rencontres, des dédicaces, des ateliers et autres propositions d’accompagnement est sur ce site.

EN LIGNE – Le lourd dossier du numéro 17 (2018) de la Revue critique de fiXXIon française contemporaine (FiXXIon), publication universitaire électronique créée en 2010 par Pierre Schoentjes, professeur de littérature française à l’université de Gand, est titré Enfances. Coordonné par Déborah Lévy-Bertherat et Mathilde Lévêque, il rassemble des études de Marie-Odile Ogier-Fares, Alexandre Seurat, Bérengère Moricheau-Airaud, Emilie Drouin, Eléonore Hamaide-Jager, Christiane Connan-Pintado, Florence Gaiotti, Michel Bertrand, Jean-Benoit Cormier Landry, Aline Lebel, Louis-Daniel Godin-Ouimet, Laurianne Perzo, Kim Thúy et Antoine Wauters. « L’enfance n’est ni nostalgie, ni terreur, ni paradis perdu, […] mais peut-être horizon, point de départ : dans W ou le souvenir d’enfance (1975), Perec s’affranchit du double topos de l’innocence et de la cruauté enfantines. La même année, dans L’Argent de poche, Truffaut met à distance toute mièvrerie pour révéler ‘la gravité de l’enfant par rapport à la futilité de l’adulte’ en filmant ‘non seulement les jeux des enfants, mais aussi leurs drames, qui sont immenses.’ La fascination du roman contemporain pour les personnages d’enfants ne cesse de relever ce défi : restituer l’ampleur d’une expérience inversement proportionnelle aux ‘vies minuscules’ de leurs petits héros. » Ne pas manquer, en fin de volume, l’interview exclusive de Fantômette par Anne Larue. Accès libre, pour ce numéro et pour les seize autres, à partir de ce lien.

THEATRE – Du samedi 12 janvier au dimanche 31 mars 2019, au Théâtre Lepic, 1 avenue Junot à Paris, une mise en scène de Loulou de Grégoire Solotareff par Marion Monnier et Giada. Avec Giada Melley, Marion Monnier, Eloïse Auria, Philippe Monge ou Benjamin Moine. « C’est l’histoire d’une amitié improbable entre un loup et un lapin. Une réflexion très pertinente sur les a priori que malheureusement notre éducation ou notre environnement relayent et qui nous empêchent parfois de faire des rencontres marquantes. » Le samedi, le dimanche plus quelques autres jours à 10 heures 30. Site du théâtre ici.

DISPARITION – Don Lusk, animateur de 1933 à 1960 aux studios Walt Disney, est décédé le dimanche 30 décembre 2018 à l’âge de 105 ans. Il avait travaillé, en tout ou partie, à la création de Ferdinand le taureau (1938), Pinocchio (1940), Bambi (1942), Cendrillon (1950), Alice au pays de merveilles (1951), Peter Pan (1953). Le Belle au bois dormant (1959), Les 101 Dalmatiens (1961). C’est lui qui anima la danse de Casse-noisette dans Fantasia (1940). Après 1960, Don Lusk continua sa carrière en indépendant en apportant son concours à plusieurs épisodes de « Charlie Brown ». Son nom apparait également aux génériques des séries « Scooby-Doo », « Les Flinstones », « Tom et Jerry », « Les Schtroumpfs ». L’animateur avait terminé sa carrière en 1993 en dirigeant, pour Hanna-Barbera Productions, la série « Le Tourbillon noir ». Il avait, en 2015, reçu le prix Winsor McCay pour l’ensemble de son œuvre.

PARUTION – Vient de paraître Super-Héros, une histoire politique par William Blanc. Préface de Xavier Fournier. « Évoquant tour à tour Superman, Batman, Wonder Woman, Captain America, Namor, l’Escadron suprême, Black Panther, Luke Cage, Green Arrow, Red Sonja, Howard the Duck, Punisher, Iron Man, les super LGBT et Wolverine, cet ouvrage se propose d’explorer les discours politiques qui se cachent derrière le masque des surhumains. » Libertalia 2018, 368 pages dont 32 pages couleur, 17,00 euros.

EXPOSITION – Du mardi 8 au jeudi 31 janvier 2019, à la Bibliothèque de l’Espace Maurice Carême, 1/7 rue du Chapelain à Anderlecht (Belgique), présentation de l’exposition Le petit monde de Michel Van Zeveren. « Mè keskeussè keu sa ? Vous ne savez pas ? C’est pas grave, poussez la porte et entrez dans le monde imaginaire de l’auteur-illustrateur Michel Van Zeveren. » L’exposition conçue par l’illustrateur lui-même est proposée par le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles. Pour tous à partir de 1 an. Informations complémentaires au 02/526 83 30.

PARUTION – Vient de paraitre La splendeur des Brunhoff par Yseult Williams. « Des Brunhoff, l’histoire a surtout retenu deux noms, celui de Jean, le génial créateur de Babar dans les années 1930, et celui de son fils, Laurent, qui fera du roi des éléphants un des personnages les plus célèbres de la littérature enfantine. Si Jean se tenait hors du tumulte du monde, il en allait tout autrement pour les autres membres d’une famille qui a marqué son temps. Son frère Michel et son beau-frère Lucien Vogel furent à la pointe dans la presse, l’édition, la mode, la photographie ou encore l’art moderne. Ces éditeurs de génie ont créé les premières revues de mode au croisement de tous les arts : La Gazette du bon ton,  Le Jardin des modes,  Vogue – dont Cosette, l’épouse de Lucien, sera la première rédactrice en chef – mais aussi Vu, l’illustre magazine de photoreportage, le premier à publier des photographies de camps de concentration. […]  Innovants dans les arts, les Brunhoff furent aux avant-postes de la lutte contre le fascisme durant toute la tragédie européenne, à l’image de Marie-Claude Vogel, future Vaillant-Couturier, héroïne bouleversante de la Résistance. De la Belle Époque jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la famille de Babar a traversé les tempêtes avec le panache des grands explorateurs de notre temps. » Fayard 2018, 380 pages, 22,00 euros.

LABELLISATION – En 2008, le CRILJ a remis par convention à l’université d’Artois, 37 rue du Temple à Arras (Pas-de-Calais), 40 000 documents (ouvrages et littérature grise) impossible à conserver dans le local parisien de l’association. Depuis, le Centre Robinson initial, créé à l’occasion et qui disposait déjà du fonds de l’Agence régionale de coopération ACCES (26 000 albums et documentaires), s’est enrichi avec des apports de la médiathèque départementale du Pas-de-Calais (25 000 documents), de la médiathèque départementale du Nord (1 900 albums et documentaires), et de dons des bibliothèques de Fleury-les-Aubrais (500 albums et revues) et de l’Heure joyeuse (2 600 romans, revues et livres de référence). La Bibliothèque Robinson se répartit depuis 2018 en deux sections et assure une fonction de conservation en lien avec le Centre Robinson et une fonction de valorisation et de prêt d’ouvrages avec une bibliothèque professionnelle fruit d’un partenariat entre l’université et les médiathèques départementales du Nord et du Pas-de-Calais. Elle a reçu récemment le label CollEx (Collections d’excellence pour la recherche) pour une durée de cinq années. Cette distinction, attribuée par le Conseil scientifique du Groupement d’intérêt scientifique CollEx-Persée reconnait la richesse de cet ensemble documentaire et insiste sur son intérêt pour la recherche française et internationale. Pour plus d’information, contacter Marie-Laure Colinet.

MALBOUFFE – L’entreprise de restauration rapide McDonald’s poursuivra en 2019 la promotion de son enseigne en proposant avec son menu Happy Meal un livre à la place d’un jouet. Succédant à Alexandre Jardin et à Marc Levy, c’est la romancière Katherine Pancol qui a écrit les nouveaux albums, illustrés par Jérôme Pelissier, sur le thème des instruments de musique. Piano pour le premier (Il faut sauver le piano blanc), ukulélé pour le deuxième (Le ukulélé qui voulait surfer), disponibles à compter du mercredi 9 janvier 2019. Au cours des quatre premières années de l’opération, près de 44 millions de livres ont été distribués. « Notre engagement en faveur de la lecture des plus jeunes s’inscrit dans notre volonté d’être utile à la société et aux familles. » (Delphine Smagghe, senior vice-présidente en charge du développement durable et de la communication chez McDonald’s).

RÉSIDENCE – « Dans le souci d’encourager les pratiques culturelles liées au livre, à l’écriture et aux arts de la parole », la Mairie de Cannes (Alpes-Maritimes), propose à un auteur-conteur de langue française ayant un projet de création une résidence d’écriture de conte pour tout public au sein de la médiathèque Noailles. Les candidatures doivent parvenir avant le lundi 28 janvier 2019. Le projet sera validé par un jury composé de membres des structures organisatrices. L’annonce du candidat retenu se fera au plus tard le 18 février 2019. L’appel à projet est ici.

PARUTION – Vient de paraître Walt Disney’s Mickey Mouse : toute l’histoire sous la direction de Daniel Kothenschulte. « Né du dessin animé, Mickey s’exporte naturellement à la bande-dessinée dès 1930, dans la presse d’abord, puis se sont les albums Mickey, sous forme de livres illustrés et la consécration avec The Mickey Mouse Magazine qui deviendra en France Le Journal de Mickey en 1934, après être passé par l’Italie, où Mickey devient Topolino. Les adaptations s’étendent à toute l’Europe, mais aussi au Brésil et au Japon. En France, Le Journal de Mickey demeure aujourd’hui encore en tête des ventes de la presse pour la jeunesse. […] Cette histoire riche et complexe se prête à une iconographie inouïe, tant en noir et blanc qu’en couleurs, entre dessins de production, planches de bande-dessinée, couvertures d’albums, photos promotionnelles, artistes au travail et innombrables objets dérivés. » (Jacky Bornet, Culturebox). Taschen 2018, 500 pages, 150,00 euros.

THÉÂTRE – Plus qu’une petite poignée de jours (jusqu’au samedi 5 janvier 2019) pour tenter d’assister au théâtre La Balsamine, 1 avenue Félix Marchal à Bruxelles (Belgique), à une représentation de spectacle du Théâtre du Tilleul, Les carnets de Peter, d’après l’œuvre et la vie de Peter Neumeyer, auteur des Histoires de Donald illustrées par Edward Gorey en 1969. Publication en français aux éditions Le Tripode en 2011. « Peter, 87 ans, tente de se souvenir de son enfance : l’Allemagne, Munich 1936, les défilés militaires, les drapeaux, l’émigration en Amérique. Une enfance bousculée par l’Histoire et marquée par la solitude. Mais Peter depuis tout petit est fasciné par les albums, les livres qui l’ont toujours accompagné, comme autant d’amis. Un jour, tout seul dans la grande bibliothèque de son père, il décide de s’inventer des histoires : les étranges aventures d’un petit garçon nommé Donald, un petit garçon rêveur qui lui ressemble énormément. » Informations complémentaires ici. C’est ce même site qui, à priori, donnera les dates des éventuelles représentations à venir.

PARUTION – Le numéro 1 de la collection « Lucky Luke » que publie les éditions Hachette  propose La guérison des Dalton, « avec huit pages de suppléments exclusifs ». C’est en kiosque, pour 1,99 euros. Le numéro 2 propose Billy the Kid et c’est 6,99 euros. Les numéros suivants coûteront 12,99 euros port inclus. A savoir avant de se lancer : la collection « Lucky Luke » comporte 101 numéros, soit l’intégralité des albums parus à date : 31 tomes de la collection « Dupuis », 41 tomes de la collection « Lucky Comics », 7 tomes des « Nouvelles aventures de Lucky Luke d’après Morris » et 22 « Aventures de Rantanplan et de Kid Lucky d’après Morris ». Ceux qui s’abonneront ici recevront quelques cadeaux.

TOURISME – Le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve (Belgique) ouvre gratuitement ses portes le dimanche 6 janvier 2019. « Plus de 80 planches originales, 800 photos, documents et objets divers ont été rassemblés en un seul lieu, magique, lumineux, audacieux. Son architecte, Christian de Portzamparc, poète du volume et de l’espace, a rêvé et conçu un bâtiment hors-norme pour un patrimoine qui l’est tout autant. » Site du musée ici.

PRIX – Tous les deux ans, IBBY (Union internationale pour les livres de jeunesse) décerne le prix Hans Christian Andersen à un auteur et à un illustrateur vivants dont l’ensemble de l’œuvre a apporté une contribution durable à la littérature pour enfants. Les deux candidats nominés par IBBY France pour 2020 sont Marie-Aude Murail et François Roca.

PAS TROP TARD – Dans la deuxième quinzaine de décembre 2018, sur deux radios de service public, une part pas ridicule du temps d’antenne a été consacrée à la littérature pour la jeunesse (ou quasi pour la jeunesse). Sur France Culture, du lundi 17 au vendredi 21, Le feuilleton quotidien proposa des pages arrachées à Lewis Carroll, puis, du lundi 24 au vendredi 28, plusieurs contes de Noël de Charles Dickens. Le jeudi 20, Arnaud Laporte aura mis au sommaire de La dispute quatre albums récemment parus : Le tracas de Blaise de Raphaële Frier et Julien Martinière, Il va pleuvoir d’Anne Herbauts, Maître Chat de BlexBolex et, coup de cœur de Louise Tourret, A travers de Tom Haugomat. Du lundi 24 au vendredi 28, La compagnie des auteurs de Matthieu Garrigou-Lagrange recevait Bernadette Bricout, Anne-Marie Garat et Cyrille François pour une série d’émissions consacrée aux contes. Sur France-Inter, dans Le 6/9 du dimanche 23, Eric Delvaux invitait Delphine Saulière, rédactrice en chef de la gamme « J’aime lire », et Marie-Aude Murail avec laquelle il discuta de la manière d’aborder les sujets difficiles avec les enfants. Pas trop tard parce que, sur les radios de service public, il y a les postcasts.

DISPARITION – Le critique et historien du roman policier Claude Mesplède est décédé le jeudi 27 décembre 2018. Il avait 79 ans. Lecteur boulimique, défricheur minutieux, il restera dans la mémoire des amateurs éclairés de polar comme l’un des meilleurs connaisseurs du genre. Deux de ses ouvrages à vocation encyclopédique : écrit en collaboration avec Jean-Jacques Schleret, Les auteurs de la Série Noire (Joseph K. 1995), refonte augmentée et corrigée de Voyage au bout de la Noire (Futuropolis 1982 et 1985) et, sous sa direction scrupuleuse, avec 70 puis 120 collaborateurs, Le dictionnaire des littératures policières que publie Joseph K. en 2003 (première édition) et en 2007 (deuxième édition avec mises à jour et nouvelles notices). Côté fiction, Claude Mesplède n’écrivit que quelques textes courts et deux romans dont, pour les jeunes lecteurs, à la demande de Joseph Périgot, pour la mythique collection « Souris Noire », Pas de peau pour Miss Amaryllis (Syros, 1987).

SELECTION – ARPLE (Association de recherche et de pratique sur le livre pour enfants) publie sa sélection des nouveautés 2018 Des livres de 0 à 16 ans. « Comme chaque année, une sélection d’albums, premières lec­tures, romans, contes, comptines, poésie, théâtre choisis dans les parutions de l’année […] Les 320 titres de fiction sont classés par genre et ordre croissant d’âge et de maturité de lecture. Sommaire, index titres, auteurs et illustrateurs faciliteront vos recherches. Les prix sont donnés à titre indicatif. » 2018, 122 pages, 13,00 euros. Achat possible sur le site.

THEATRE – Le vendredi 4 janvier 2019, à 15 heures, dans la salle de spectacle du Musée du théâtre forain d’Artenay (Loiret), présentation de l’adaptation du Théâtre de l’éventail du célébrissime Petit Chaperon rouge. Mise en scène : Brice Cousin et Cécile Messineo. Interprétation : Nastasia Berrezaie ou Kim Biscaïno, Brice Cousin ou Alain Carbonnel, Cécile Messineo ou Tamara Al Saadi. « L’adaptation de ce conte est fondée sur une version déjà existante et assez répandue, dans laquelle le Petit Chaperon rouge parvient à se tirer des griffes du loup grâce à son ingéniosité. Cette vision optimiste met en valeur l’idée que l’on peut trouver un moyen de résister à l’agresseur même dans les situations les plus critiques. » Site de la compagnie ici.

DISPARITION – Le romancier et essayiste israélien Amos Oz, professeur de littérature à l’université Ben Gourion de Beer-Sheva, auteur de vingt romans et de plus de cinq cents articles et éditoriaux, est décédé le vendredi 28 décembre 2018. Traduit en plus de quarante langues, il avait 79 ans. Cofondateur en 1978 du mouvement La Paix maintenant opposé à la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens, c’était un partisan déterminé du double état comme solution politique au conflit. Deux ouvrages adressés à la jeunesse par décision des éditeurs français : Mon vélo et autres aventures (1978) chez Stock, en 1986, traduit par Jacques Pinto pour la collection « Mon bel oranger », et Soudain dans la forêt profonde (2005) qui, chez Gallimard, dans une traduction de Sylvie Cohen, passa, en 2008, de la collection « Du monde entier » à une version grand album incluant des images de l’illustrateur allemand Georg Hallensleben. « Un village au bout du monde, triste et gris, encerclé par des forêts épaisses et sombres. Un village maudit : toutes les bêtes, tous les oiseaux et même les poissons de la rivière l’ont déserté. Deux enfants, Matti et Maya, décident alors d’élucider le mystère et s’aventurent dans la forêt en dépit de l’interdit. »

PARUTION – Vient de paraitre Dictionnaire de la fantasy sous la direction d’Anne Besson. « De la magie, des chevaliers, des elfes, des mondes disparus, des dragons, des barbares, des nains, des fées, des orques. Du Seigneur des Anneaux à Harry Potter, la fantasy semble avoir conquis toutes les formes artistiques et ludiques : bande dessinée, illustration, cinéma, séries avec « Game of Throne »s, littérature, jeux vidéo avec World of Warcraft, jeux de rôle avec « Donjons & Dragons ». En plus d’une centaine d’entrées, ce dictionnaire dévoile, pour la première fois, tous les secrets de ce genre majeur de l’imaginaire, en explorant les déclinaisons voisines (fantastique, gothique, science-fiction, steampunk), les grands questionnements, tous très actuels (impératif écologique, rapport à la violence et à l’ordre, visions du passé collectif), et les principaux auteurs (Robert Howard, J.R.R. Tolkien, Lord Dunsany, T.H. White, Terry Pratchett ou George R.R. Martin). » Jeunesse parfois, mais pas que, cela va de soi. Vendémiaire 2018, 448 pages, 28,000 euros.

PARUTION – Avec pour projet de renouer avec les classiques, Marion Jablonski, directrice d’Albin Michel Jeunesse, a confié à Benjamin Lacombe la responsabilité d’une nouvelle collection. L’illustrateur explique : « La collection s’adresse à un lectorat plus âgé que ce qu’on a l’habitude de voir sur les classiques illustrés. On observe notamment ce phénomène, au cinéma où les classiques sont revisités et n’intéressent pas seulement les enfants, mais un public plus diversifié. […] L’universalité et la profondeur d’un texte classique, c’est au-delà de l’action, les thématiques qu’il aborde et ce qu’il peut faire résonner en chacun de nous. » Trois titres déjà parus : Le magicien d’Oz, texte de Sébastien Perez d’après Lyman Frank Baum, illustré par Benjamin Lacombe ; Poucette d’après Hans Christian Andersen, illustré par Marco Mazzoni ; Les Aventures de Pinocchio, de Carlo Collodi, illustré par Justine Brax.

DOMMAGE – Après-trente années d’édition, d’expositions, de formations et de rencontres, l’association Les Trois Ourses tourne la page et rendra les clés de la maison le 31 mars 2019. « Trente années, ce n’est pas rien. [Mais] les meilleures choses ont une fin et il faut savoir partir en beauté. […] Un immense merci à toutes les curieuses et tous les curieux qui ont eu l’audace de pousser notre porte. » Le Centre national des arts plastiques (CNAP) a fait l’acquisition du fonds de l’association. Le site est ici.

THEÄTRE – THÉÂ est une action nationale d’éducation artistique, conçue et mise en œuvre par l’Office central de la coopération à l’école (OCCE). « Chaque année, un ou des auteurs de théâtre jeunesse sont associés à l’action. Au fil de formations, de démarches actives et coopératives dans les classes, de rencontres, les enfants et les adolescents découvrent leurs univers d’écritures, en complicité avec les enseignants, les auteurs, des artistes et théâtres partenaires. » Fabien Arca (publié par les éditions Espaces 34, Lansman, de la Gare et par Les Cahiers de l’égaré) est auteur associé pour la saison 2018-2019. Site de THÉÂ ici.

C’EST BIENTÔT JUILLET – Le Centre national du livre (CNL) lance un appel à projets pour la cinquième édition de Partir en livre, fête du livre pour la jeunesse qu’il organise pour le ministère de la Culture. L’appel court depuis le 18 décembre 2018 et jusqu’au 25 février 2019 et permet à tout type de structure (association, librairie, bibliothèque, médiathèque, centre culturel et sportif, centre d’animations, collectivités, mairie) de présenter un projet pour obtenir une labellisation, c’est-à-dire un soutien financier et logistique, pour son événement. Pour tout savoir et concrétiser, voyez ici.

PARUTION – Le numéro 1 de la collection « Tout Pratt » (comprendre : Hugo Pratt) que publie les éditions Altaya propose la première partie de La ballade de la mer salée. C’est actuellement en kiosque, pour 1,99 euros seulement. Pour lire la seconde partie, il faudra acheter le numéro 2 vendu solidairement avec le numéro 3. Ce sera, cette fois, 6,99 euros. Si vous avez – pourquoi pas – le désir de poursuivre la collection (70 numéros tout de même), l’abonnement n’est préférable que si l’on se décide avant le 12 janvier 2019, à cause des cadeaux. Tout est expliqué sur le site de l’éditeur, y compris, en petites lettres, sous l’onglet des questions fréquemment posées, que chaque numéro suivant vaudra 12,99 euros plus 0,75 euro de frais de port.

DISPARITION – L’écrivain Jacques Gohier, né en 1938 au Mans, est décédé le 22 décembre 2018. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages : récits, essais, textes adressés à la jeunesse. Depuis Le secret du targui blanc, paru en 1996 aux éditions Hachette et vendu à plus de 70 000 exemplaires, l’écrivain intervenait régulièrement dans les écoles et dans les collèges pour rencontrer ses lecteurs et leur parler du désert qu’il avait, jeune instituteur affecté dans un oasis de sud algérien, découvert en 1958. Jacques Gohier aura été, sa vie durant, très présent dans le domaine de l’action culturelle et littéraire tant dans sa région d’origine qu’au Québec et dans l’Aveyron. Pour en savoir davantage : Entre les pages, anthologie personnelle, éditions 4 chemins, 2016.

PRIX – Le jury réuni à l’initiative de la Charte des auteurs et des illustrateurs pour désigner les lauréats du voyage professionnel à Bologne au titre de 2019, a choisi Laurie Agusti, Juliette Barbanègre, Léa Djeziri, Magali Dulain, Anne-Hélène Dubray, Emilie Gleason, Emmanuelle Halgand, Chloé Malard, Mathieu Siam, Soyung Lee, Laure Van der Haeghen et Suzy Vergez. Mauvais esprit : la parité est respectée puisqu’il y a onze filles pour un garçon. Les lauréats bénéficieront, avant leur voyage, d’un accompagnement spécifique et se formeront à présenter leur travail. Avec le.soutien de la région Nouvelle-Aquitaine (Alca), de la région Normandie (Normandie Livre & Lecture), de la région Hauts-de-France (AR2L Hauts-de-France), de la région Occitanie (Occitanie Livre et Lecture) et de la région Grand Est.

REVUE – Le dossier du numéro 168 de décembre 2018 de Lecture jeunesse est titré Celui dont on ne doit pas prononcer le nom. « Un débat apaisé avec les ados autour des croyances de chacun, c’est possible ? Aujourd’hui, seuls 36 % des 16-29 ans français déclarent appartenir à une religion. Réfractaires aux institutions religieuses, les jeunes n’en sont pas moins en recherche spirituelle. Mais pour les accompagner dans leurs réflexions, l’école et les adultes en général se trouvent parfois démunis. La laïcité est souvent mal comprise et les religions sont taboues. Dans les romans jeunesse, lorsque les religions ne sont pas totalement absentes, elles apparaissent surtout sous l’angle de la radicalisation.  Dans ce nouveau numéro, spécialistes et acteurs de la culture évoquent leurs problématiques concrètes et proposent des pistes de réflexion. » Contributions nombreuses de Christelle Combert, rédactrice en chef. Sommaire, achat au numéro et abonnement annuel ici.

PARUTION – Parue récemment, une réédition revue et élargie d’un ouvrage paru il y a quelques années, Une bibliothèque idéale : que lire de 0 à 16 ans ? par Anne-Laure Blanc, Valérie d’Aubigny et Hélène Fruchard. « Voici un guide qui permettra aux familles, enseignants, bibliothécaires, de choisir des livres sélectionnés pour leur qualité littéraire, la beauté des illustrations et la valeur des histoires. Plus de 2000 titres sont référencés par tranche d’âge et par thème. Un court commentaire accompagne chaque ouvrage, permettant de se faire une idée précise de ses qualités. La présentation est très aérée et la typographie moderne. De nombreux index permettent une recherche aisée. Pour compléter le tout, on y trouvera une brève histoire de la littérature jeunesse et quelques portraits d’écrivains célèbres. » Critérion, 2018, 288 pages, 17,90 euros. Critérion, créé par la Fondation pour l’école et rattaché au groupe Fleurus, est notamment éditeur de manuels scolaires dont la série « L’Histoire de France racontée pour les écoliers » de Gwénaelle de Maleissye. Anne-Laure Blanc est collaboratrice occasionnelle de Radio Courtoisie et Valérie d’Aubigny de Riposte Laïque.

A LA TÉLÉ –  Pour regarder Loulou, l’incroyable secret, long-métrage d’animation d’Éric Omond et Grégoire Solotareff, adaptation et extension des albums de Grégoire Solotareff publiés à l’école des loisirs, les enfants (et les parents) ne devront pas trainer au lit puisque le film est programmé sur France 3, le mardi 25 décembre 2018, à 8 heures 15. « Dans un mélange de ville médiévale et de palais fantaisiste (tendance Louis II de Bavière) s’agite une société très hiérarchisée : en haut, l’aristocratie carnivore ; en bas, ces gringalets d’herbivores. C’est l’occasion, pour les créateurs du film, d’épingler toutes les formes de préjugés et d’inégalités sociales. Mais c’est Loulou qui est au centre de ce récit initiatique, et, avec lui, le délicat passage de l’enfance à la puberté, la découverte du monde bizarre des adultes, la construction d’une identité. » (Cécile Mury, Télérama)

C’EST BIENTÔT NOËL (8) – Selon une source bien informée, le gouvernement renonce, en signe d’apaisement, à la fiscalisation des chèques vacances (de neige) et des bons cadeaux (de Noël) que certains comités d’entreprise offrent en fin d’année à leurs employés. Dans le même ordre d’idée, les petits jouets en plastique que les enfants trouveront dans les œufs Kinder ne devront pas être déclarés comme avantage en nature.

SALON – La trente-cinquième Fête du livre de jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux  (Drôme), se sera, toujours organisé par le Sou des écoles laïques, du mercredi 30 janvier au samedi 3 février 2012. Thème de l’année : « Toute la vérité sur le mensonge ». Très riche programme que vous trouverez ici, fort bien présenté. A noter la participation de Camille Garoche, Davide Cali, Elisabeth Brami et Bernard Friot. Les journées professionnelles du mercredi 30 janvier, du jeudi 31 janvier et du vendredi 1ier février parleront mensonge et vérité. Le détail est et les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.

RATTRAPAGE – Le mercredi 19 décembre 2018, François Busnel avait, dans sa Grande librairie, invité Daniel Pennac, Anne Sylvestre, Benoît Minville, Timothée de Fombelle, Anne Goscinny, Catel et Benjamin Lacombe qui ont, chacun à leur manière, tenté de répondre à la question de savoir comment faire lire les jeunes. Ne pas omettre la participation de Wassim et Eloïse, lauréats des Petits champions de la lecture. Réécoutable ici pendant quelques semaines voire quelques mois.

PRIX – La sélection 2018-2019 du Prix Pierre Bottero a été rendue publique. Il s’agit de Ceux des limbes de Camille Brissot (Syros, 2018) ; Les Vigilantes 1 : Le foyer de Fabien Clavel (Rageot, 2017) ; La Magie de Paris 1 : Le Cœur et la Sabre d’Olivier Gay  (Castelmore, 2017) ; New Earth Project de David Moitet  (Didier Jeunesse, 2017) ; Dans la forêt de Hokkaido d’Éric Pessan (école des loisirs, 2017) ; Gustave Eiffel et les âmes de fer de Flore Vesco (Didier jeunesse, 2018). Le prix sera remis lors du festival Les Oniriques qui se déroulera du vendredi 8 au dimanche 10 mars 2018 à Meyzieu (Rhône). Créé en 2015 à l’occasion de la deuxième édition du festival Les Oniriques, le prix Pierre Bottero récompense un roman des littératures de l’imaginaire pour adolescents. Il est décerné par des lecteurs adolescents de l’Est Lyonnais en hommage à l’écrivain décédé en novembre 2009. à quarante-cinq ans, d’un accident de moto.

C’EST BIENTÔT NOËL (7) – Vient de paraitre Les plus beaux contes de notre enfance,  anthologie de vingt contes choisis et présentés par Boris Cyrulnik. « Avec Les plus beaux contes de notre enfance, la BnF propose une rencontre entre le « passeur de sens » Boris Cyrulnik et des écrivains magistraux tels Perrault, Grimm, Andersen. […] Destiné tant aux enfants qu’à leurs aînés, ce beau livre propose une sélection des plus beaux contes, illustrés par Doré, Dulac, Nielsen et Rackham, choisis et présentés par le “médecin de l’âme » Boris Cyrulnik. Le Petit Chaperon rouge, la Belle au bois dormant, Tom Pouce : ces grands récits d’amour, de transgression, de ruse et de quête initiatique permettent aux enfants de triompher dans leur imaginaire, de l’adversité et du péril, de construire leur propre image et les aident à devenir adulte. Boris Cyrulnik explore l’univers de ces contes merveilleux, affirmant que « sans les contes, la représentation du monde serait fade ou affolante. Grâce à eux, nos enfants apprennent qu’il est possible de maîtriser l’angoisse et de la transformer en merveille ». Le texte de présentation de l’auteur est accompagné de cinq focus thématiques sur l’amour, la malice, les épreuves, le voyage et le surnaturel. Les contes choisis dévoilent, en filigrane, la connivence de Boris Cyrulnik avec ces auteurs universels que sont Perrault, Grimm ou Andersen et soulignent ses sujets de prédilection : résilience, bienveillance, plasticité du langage et puissance de l’imaginaire. » BnF Éditions, 2018, 332 pages, 125 illustrations, 29,00 euros.

SÉLECTION – ARPLE (Association de recherche et de pratique sur le livre pour enfants ) publie sa cinquantième sélection A chacun ses livres : pour les 6-11 ans, les années élémentaires. « Un guide pour parents, enseignants, bibliothécaires et toute personne qui accompagne l’enfant au long des années élémentaires. 670 titres (albums, premières lectures, romans, albums documentaires, poésie, contes) analysés et présentés par thèmes ou par genres, par ordre croissant d’âge ou de maturité de lecture. Des livres à leur lire à voix haute pour réveiller et entretenir le goût des livres et mieux traverser les difficultés d’apprentissage, des petits flashes sur des auteurs pour satisfaire leur curiosité, un sommaire, des index (titres, auteurs et illustrateurs), pour mieux vous repérer. » 2018, 184 pages, 15,00 euros. Achat possible sur le site.

CONCOURS – Les enseignants et médiateurs du livre souhaitant inscrire classes et groupes d’enfants à la septième édition des Petits champions de la lecture ont jusqu’au vendredi 11 janvier 2019. Tout est expliqué ici.

PRIX – Les Écrivains associés du théâtre (EAT) et son comité de lecture annoncent leur sélection des pièces lauréates pour la jeunesse. Il s’agit de : Romance de Catherine Benhamou, Le Chant de la baleine de Catherine Daele, Il y a une fille dans mon arbre (nouvelle version) de Natalie Rafal. Cette sélection est issue d’un appel à textes qui s’ouvre chaque année depuis 2013, et qui a été lancé le lundi 4 juin 2018. « Plus de 100 textes ont été reçus et examinés avec la plus grande attention. » Autres pièces remarquées : Miette et Léon de François Chanal et Nous sommes tous au bord de la rivière de Tarik Noui. Ces textes entrent au répertoire des EAT.

MARKETING – Une collection « Mary Poppins », pour les enfants comme pour les adultes, au très classe BHV Marais, 52 rue de Rivoli à Paris, à l’occasion de la sortie, ce mercredi 19 décembre, du film de Rob Marshall Le retour de Mary Poppins : des T-shirts, des sweats-shirts, des totebags, des robes, des manteaux, des bonnets, des gants, des bijoux (le bracelet est à 326,00 euros), des livres, des albums de coloriage. Un article ici.

C’EST BIENTÔT NOËL (6) – Vient de paraitre, pour permettre de « redécouvrir les lieux mythiques de la plus célèbre des écoles de sorcellerie », Le grand livre pop-up de Poudlard, « magnifique pop-up grand format, à feuilleter comme un livre classique duquel surgissent d’ingénieuses animations, ou à déployer entièrement pour former une carte géante de Poudlard ». Gallimard 2018, 20 pages, 70,00 euros.

THEATRE – Du samedi 22 décembre 2018 au dimanche 17 février 2019, au Théâtre Lepic, 1 avenue Junot à Paris, une mise en scène de Plouf ! de Philippe Corentin par Cyrille Louge et Ghislaine Laglantine. Avec, en alternance, Ghislaine Laglantine et Émeline Coquet. « Un loup-scie, un cochon quality-électrique, des lapins-pinces et une samba-grenouille vont vous emmener dans une folle aventure. Le bestiaire qui peuple cet univers insolite est fait de boîtes de conserves, d’outils, de ressorts, de vis, de boulons, de pinces.. Autant d’objets et de matériaux oubliés qui retrouvent une seconde vie le temps du spectacle et font écho à la spontanéité des jeux des enfants dont l’imagination sait lire un personnage en chaque objet. » Le dimanche, le lundi et du mercredi au samedi à 10 heures 30. Site du théâtre ici.

INVITATION – « Cette année encore, j’ai le plaisir de vous inviter à un goûter-apéro-expo-vente-ouverture-d-atelier. En plus de découvrir mon travail, vous pourrez manger des pains d’épices, des bretzels, boire un café ou un verre  de vin, partager un moment convivial, acheter des cadeaux de Noël à partir de 1,00 euro, venir avec vos amis ou vos enfants ou vos voisins ou les trois. Il fera bien chaud à l’intérieur et il y aura peut-être de la neige dehors. Je vous ai fabriqué des bijoux illustrés,  et bien sûr des sérigraphies ainsi que de nombreux dessins originaux de toutes les tailles de toutes les couleurs, à tous les prix, encadrés ou non, avec possibilité de dédicace. Et pour rendre ce week-end inoubliable, Caroline Antoine qui partage mon atelier exposera elle aussi ses créations. Nous vous attendons donc au collectif La piscine, 10 boulevard Tolstoï à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle), les samedi 22 et dimanche 23 décembre 2018, entre 15 heures et 20 heures. Pour les amis lointains, mes sérigraphies sont exposées à la Slow Galerie et à la galerie L’œil Ouvert à Paris, ainsi que sur leurs sites de vente en ligne. » (Sandra Poirot Cherif)

EXPOSITION – Pour accompagner son cycle Robinsonnades, le Forum des images, 2 rue du cinéma à Paris, présente, du mercredi 19 décembre 2018 au dimanche 13 janvier 2019, une exposition de documents réunis par le collectionneur Philippe Louis-Joseph Dogué rassemblant affiches anciennes de cinéma, planches d’imagerie populaire, séries de photos d’exploitation et cartes postales des XIXe et XXe siècles. « Au travers de multiples paraphrases, pastiches, imitations, adaptations, le personnage de Robinson  [est devenu] un mythe littéraire que l’on retrouve transposé dans des cadres aussi différents que le théâtre, la poésie, l’opéra-comique, la chanson et, depuis le début du XXe siècle, la bande dessinée et le cinéma. Toutes ces séries d’images éternellement recommencées, éternellement différentes, constituent autant de témoins de la variété des regards portés à différentes époques sur le personnage mythique de Robinson. » Visite commentée avec Philippe Louis-Joseph Dogué le vendredi 21 décembre, à 18 heures. Rendez-vous en haut des escaliers devant la salle 300.

C’EST BIENTÔT NOËL (5) – La compagnie Au temps pour moi (Claudia Lapisardi et Madalen Larvor) propose Allumette d’après Tomi Ungerer, le samedi 22 décembre 2018, à 16 heures, au square de la République de Poitiers (Vienne). « La scène s’ouvre dans la rue, un mur de brique, une petite fille aux pieds nus nous vendant des allumettes. Le froid, un orage magique, des objets tombés du ciel. Allumette va faire de cette nuit une révolution caritative contre la pauvreté. »

PARUTION – Vient de paraitre, traduit par Thierry Beauchamp, Mary Poppins et la maison d’à côté de Pamela Lyndon Travers. L’ouvrage rassemble deux histoires, Mary Poppins et la maison d’à côté et Mary Poppins dans l’allée des cerisiers, jusqu’aujourd’hui inédites en français. Préface de Thierry Beauchamp qui revient sur le contexte de publication des ouvrages. On apprend aussi, in extremis, dans un court article terminant le livre, que la provocante Pamela L. Travers n’a jamais écrit pour les enfants. Castor Astral 2018, 200 pages, 24,00 euros. Le retour de Mary Poppins réalisé par Rob Marshall pour les Studios Disney, ce sera pour bientôt, le mercredi 19 décembre 2018.

THEATRE – Depuis le mercredi 9 décembre 2018 et jusqu’àu samedi 19 janvier 2019, au Théâtre Lepic, 1 avenue Junot à Paris, une mise en scène de l’album Les trois brigands de Tomi Ungerer par Wilfried Bosch. Avec Giada Melley et Marion Monier. « Entre tradition populaire, tango et théâtre d’objet, le metteur en scène Wilfried Bosch propose un spectacle complet, avec du chant, des marionnettes, des ombres chinoises et même un bandonéon qui accompagne avec ses compositions tout le conte musical. »  Le lundi et du mercredi au samedi à 15 heures et le dimanche à 14 heures. Site du théâtre ici.

C’EST BIENTÔT NOËL (4) – Gérard Thomassian, animateur de la librairie Fantasmak, publie le troisième volume de son Encyclopédie Thomassian des petits formats consacrée aux éditions Aventures et Voyages des années 1960-1965. « Akim » est en couverture. « Perceval », « Bengali », « Marco Polo », « Ivanhoé », « Chevalier Bayard » et « Lancelot » sont à l’intérieur. On lit souvent les noms de Jean Ollivier et de Roger Lécureux, scénaristes prolifiques et multi-cartes. Fantasmak édition 2018, 280 pages couleurs, 50,00 euros sur place, 17 rue de Belzunce à Paris ou, par correspondance en ajoutant 6,00 pour les frais d’envoi. Site de Fantasmak ici.

PRIX – Lancé en janvier 2018 par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama, la troisième édition du Concours du premier roman jeunesse a séduit plus de 900 jeunes auteurs et le gagnant est Kamel Benaouda pour Norman n’a pas de super-pouvoir. « Dans le monde de Norman, chacun possède un don spécial: vision nocturne, télépathie, respiration sous l’eau, invisibilité. Or, ce matin, au collège, Norman doit passer le test qui révèlera à la terre entière qu’il n’a aucun pouvoir. Pour échapper à cette humiliation, une seule solution : tricher ! Avec ses amis Agathe, Franck et Jibril, il monte un plan des plus périlleux. » À partir de 10 ans. Gallimard 2018, 320 pages, 14,50 euros.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 12 décembre 2018 et jusqu’au samedi 12 janvier 2019, à la galerie Daniel Maghen, 36 rue du Louvre à Paris, exposition Curiosités consacrée à Benjamin Lacombe, soit une centaine d’œuvres, d’illustrations et d’esquisses dont des images issues des ouvrages récents de l’artiste (Alice, de l’autre côté du miroir, Carmen, Frida, le volume 2 des Contes Macabres et Le Magicien d’Oz). L’exposition sera également l’occasion de découvrir des sculptures uniques, réalisées en collaboration avec l’artiste Julien Martinez, qui font écho à des œuvres grands format de l’illustrateur et revisitent les moments clés de son parcours.

PARUTION – Une édition critique de Robinson Crusoé de Daniel Defoe vient de paraitre en Pléiade, la deuxième après celle de 1959, qui rassemble l’histoire du Robinson naufragé et la seconde partie du roman nettement moins connue. Présenté dans la traduction établie par le poète et écrivain Pétrus Borel en 1836, le volume est accompagné des 150 gravures que l’artiste suisse François Aimé Louis Dumoulin (1753-1834) avait réalisées à partir du roman. Un dossier iconographique retrace par ailleurs deux cents ans d’illustrations, une cinquantaine d’images depuis le frontispice de l’édition originale de 1719 jusqu’aux chefs-d’œuvre de l’artiste américain N.C. Wyeth (1862-1945). L’appareil critique signé Baudouin Millet a été entièrement revu. Minimes ajustements dans la traduction. Gallimard 2018, 1040 pages, 47,00 euros.

C’EST BIENTÔT NOËL (3) – Avec ses 859 pièces, la boite LEGO Ideas 21315 Once upon a brick propose de construire un livre pop-up qui, une fois ouvert, donne à voir une scène du Petit Chaperon rouge ou de Jack et le haricot magique. Sont fournies les figurines du chaperon rouge, de la grand-mère, du  loup, de Jack et du géant. Inclus également un livret comprenant une brève histoire des livres pop-up, une histoire condensée des deux contes, des informations sur les concepteurs et les designers. Le pop-up mesure plus de 20 cm de long et 13 cm de large lorsqu’il est fermé et presque 30 cm lorsqu’il est ouvert. La boite comprend assez de briques pour construire les deux scènes et il est possible de construire sa propre scène. Le set complet : 69,99 euros.

MARKETING – Besame Cosmetics dévoile sa dernière collection, Mermaid Lagoons,  inspirée des sirènes du Peter Pan de Walt Disney. Gabriela Hernandez, fondatrice de la marque, explique qu’elle a effectué un gros travail afin de donner vie à ce projet, s’inspirant des archives datant de l’année de sortie du film (1953). « En ce qui concerne les yeux, les couleurs de la palette sont en grande partie inspirées des années fifties, parfaites pour des looks chic et rétro. Majoritairement composée de couleurs froides (bleu, prune, vert, fuchsia, jaune), vous aurez la possibilité de créer des looks démentiels. » Collections précédentes : Blanche Neige, Harry Potter, Alice au Pays des merveilles.

PARUTION – Sara, auteure pour la jeunesse, illustratrice, peintre et réalisatrice, publie Auto-interview. Rien que des mots, pas d’images. « Se poser des questions. Nous le faisons, toutes et tous. En sourdine. Presque en secret. Parfois, nous préférons tourner la page, trop compliqué, trop douloureux. Sara, dont la plupart des ouvrages confiés à notre imaginaire sont muets, sans paroles, relève ici un défi : s’auto-interviewer. En révolte contre les mots, toujours prompte à les décortiquer, à explorer leur sens masqué, elle s’engage à plaisir dans une recherche de ce que la vie signifie pour elle. Elle interroge le travail de création, l’art et son histoire, le langage. Elle déroule son cheminement, se bouscule, s’apostrophe. Piques et escarmouches. Détermination et dérision. Elle établit un dialogue entre elle et elle, in fine entre elle et nous. Et l’artiste nous tend ce miroir où se reflètent nos doutes, contradictions, nos désirs. » Le Sonneur 2018, 80 pages, 11,50 euros.

SÉLECTION– La numéro 303 de décembre 2018 de La Revue des livres pour enfants est entièrement consacré à l’annuelle sélection du Centre national de la littérature pour la jeunesse. « C’est entendu, les enfants ont besoin de livre pour grandir. Mais il n’est pas toujours facile de les choisir : chaque année, près de 10 000 livres pour enfants paraissent en France. Pour vous y aider, nous vous proposons la sélection annuelle de La Revue des livres pour enfants : les meilleurs titres publiés dans l’année, soit 1 000 ouvrages commentés pour tous les âges et dans tous les genres : albums, contes, poésie, théâtre, romans, bandes dessinées, documentaires art, documentaires science humaines, documentaires science et techniques, documentaires activités, livres CD, cinéma, jeux vidéo, applis, magazines pour enfants, ouvrages de référence. Vous trouverez aussi nos sélections de titres venus du Québec, d’Afrique, du Monde arabe, de l’océan Indien et de la Caraïbe. » Ce numéro : 12,50 euros. Pour s’abonner en 2019, c’est ici.

C’EST BIENTÔT NOËL (2) – Dans Les Nouvelles de Falaise du 6 décembre 2018, une bien triste histoire : « Depuis une vingtaine d’années, Alain Launay et son épouse décorent l’extérieur de leur maison à l’occasion des fêtes de fin d’année. […] D’un côté, il y a une petite maison avec des vaches en peluche, de l’autre côté la famille des Mickeys, sans oublier le tracteur et différents jeux d’enfants. Devant la barrière, Alain Launay et son épouse avaient créé un petit espace avec la famille des Schtroumpfs. Il y avait le père, la mère et les quatre enfants. Tout ce petit monde s’est volatilisé excepté le petit grand-père de 20 cm qui était dans le sapin. Apparemment, le ou les voleurs ne l’ont pas vu. Les grandes peluches, elles, mesuraient 50 cm. Est-ce une farce ? Le couple Launay est donc à la recherche de Schtroumpfs pour refaire un décor. Il est possible de les contacter au 02 31 90 27 71. »

MUSIQUE – Le samedi 15 décembre 2018, à 14 heures 30 et à 17 heures, dans l’auditorium de Radio France, Maison de la radio, 116 avenue du président Kenedy à Paris, concert de l’Orchestre philharmonique et de la pré-maîtrise de Radio France, qui racontera Une histoire de crocodile de Roald Dahl. Direction : Elena Schwarz. « J’ai dressé des plans secrets et mis au point des ruses habiles, se vante l’énorme crocodile auprès des animaux de la jungle. Mais dans quel but exactement ? Lu, chanté et mis en musique par Isabelle Aboulker, cet Énorme crocodile de Roald Dahl est un pur bonheur, une délicieuse friandise. » À partir de 6 ans.

RENCONTRE – A l’Institut Mémoire de l’édition contemporaine (IMEC), abbaye d’Ardenne, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe (Calvados), le jeudi 13 décembre 2018, de 17 heures 30 à 18 heures 30, rencontre-lecture organisée par la Fédération nationale de l’OCCE (Office central de la coopération à l’école), dans le cadre de son chantier Habiter l’école en poésie, et par l’OCCE du Calvados, avec l’auteur et illustrateur Pef, à propos de son recueil de poèmes Toujours un mot dans ma poche, paru aux éditions Bruno Doucey. « Qu’il narre les aventures du Prince de Motordu, chez Gallimard, ou accompagne de sa plume des textes de Didier Daeninckx, Michel Picouly et Alain Serres chez Rue du Monde, Pef est un artiste hors normes dont la fantaisie ne doit pas faire oublier la dimension militante. En 2014, il a illustré le recueil En fin de droits d’Yvon Le Men, paru aux éditions Bruno Doucey. En 2018, avec Toujours un mot dans ma poche, il fait découvrir sa poésie au grand public. » Réservation obligatoire à cette adresse.

EXPOSITION – Initiée par la Foire du livre de Bologne, l’exposition 50 Illustrators exhibitions (1967-2016) rassemble des œuvres originales d’illustrateurs pour la jeunesse réputés. Montrée en deux nombreux pays dont la Pologne, la Chine et le Brésil, mais pas la France, elle est accueillie jusqu’au 29 décembre 2018, par la Society of illustrators, 128 East 63rd Street à New-York (USA). Rencontre avec Beatrice Alemagna, Etienne Delessert, Chris Rashka, Leonard S. Marcus, Maria Russo, Paola Vassalli et Elena Pasoli, le jeudi 13 décembre, de 18 heures 30 à 20 heures 30. Site de la Society of illustrators ici.

CINÉMA – Dans les salles, à compter du mercredi 12 décembre 2018, Rémi sans famille, nouvelle adaptation pour le grand écran de Sans famille d’Hector Malot. Réalisé par Antoine Blossier, le film réunit Daniel Auteuil (Vitalis), Maleaume Paquin (Rémi), Virginie Ledoyen, Jonathan Zaccaï et Ludivine Sagnier. Le long-métrage, explique le réalisateur qui a particulièrement travaillé l’esthétique de sa réalisation, mettra en avant « la force de vie de l’orphelin Rémi » ainsi que « sa capacité à aller de l’avant ». Daniel Auteuil confirme : « J’ai l’impression qu’on est en train de tourner du cinéma, là. C’est à la fois très triste et plein d’espoir. Ça montre comment le courage permet de surmonter le malheur. » En famille à partir de 7 ans.

THÉÂTRE – Le Théâtre de la Colline, 15 rue Malte-Brun à Paris, propose, du mardi 11 et au dimanche 23 décembre 2018, Dormir cent ans, écrit et mis en scène par Pauline Bureau, « Aurore, 12 ans, se prend en photo car elle sent que quelque chose change en elle. Théo, 13 ans, vit avec le héros de sa BD préférée, que personne ne peut voir sauf lui. Dans une virée contée façon rock, leurs deux histoires s’entremêlent et croisent la peur de la solitude, la séparation des parents, la naissance du désir, la honte, l’amour et le rêve. […] Imprégnés des contes, inspirés de souvenirs intimes, l’auteure metteuse en scène et sa bande d’acteurs sillonnent le champ du fantastique pour mieux sonder nos broussailles intérieures et comprendre de quel bois nous sommes faits. Que l’on soit enfant, adolescent ou adulte. » Site du théâtre ici.

JOURNÉES D’ÉTUDE – Lundi 10 et mardi 11 décembre 2018, se déroulent à l’École nationale supérieure d’art de Limoges (Haute-Vienne), Campus de Vanteaux, 19 avenue Martin Luther King, des journées d’étude titrées Littérature jeunesse : métissage des cultures, des chemins vers l’ailleurs, du Père Castor à Baïka Magazine. « Ces journées convoqueront les questions de l’éducation nouvelle, du choix esthétique des albums et des albums-jeux, le rapport à l’ethnologie et aux sciences, le travail des illustrateurs autour d’un thème central : le métissage culturel, l’aventure, l’exploration. » Participation de May Angéli. Entrée libre et gratuite. Informations complémentaires sur le site de l’ENSA.

COMME A LA RADIO – Du lundi 10 au vendredi 14 décembre 2018, rediffusion sur France-Culture de l’adaptation par Katell Guillou de l’album d’Hergé Le Lotus bleu. Le feuilleton est réalisé par Benjamin Abitan (2016) et Noam Morgensztern sera Tintin quand Jérémy Lopez interprètera Milou. « Paru pour la première fois en feuilleton dans Le Petit Vingtième entre le 9 août 1934 et le 17 octobre 1935, Le Lotus bleu est sans doute l’album de Tintin le plus directement lié à l’actualité de son époque. C’est aussi l’un des plus complexes et des plus beaux d’Hergé. » Suivront la rediffusion des adaptations des 7 boules de cristal (2017) et du Temple du soleil (2014). Pour Les Cigares du pharaon (2016), voir du côté des podcasts.

THÉÂTRE – Le Théâtre de la Renaissance à Oullins (Rhône) propose une adaptation théâtrale et musicale de Sans famille d’après Hector Malot. « Sans famille porte haut la noblesse et la grâce d’existences singulières, à travers le tact d’un homme et celui d’un enfant qui cheminent sans faillir face à l’adversité. Mais la force de ce récit au charme inoxydable tient dans un vigoureux contre-pied : prendre le parti du bonheur contre les circonstances les plus désespérantes. Et le bonheur est sur les grands chemins. Après l’épreuve, le plaisir d’aller librement sur les routes reprend toujours ses droits. Une somptueuse, solide, irrésistible apologie de l’émancipation par la musique et le voyage, portée par une mise en scène qui plonge les interprètes au cœur de la réalité poétique de l’itinéraire et des lieux. »  Adaptation et mise en scène : Emmanuelle Prager. Musique : Jules Massenet. Direction musicale et transcription : Gérard Lecointe. Plusieurs représentations, scolaires ou pas, entre le mercredi 11 et le samedi 15 décembre 2018. A partir de 8 ans. Gérard Lecointe avait, il y a quelques années, mis en musique Cendrillon et Vingt mille lieues sous la mer. Site du théâtre ici. Représentations un peu partout en France, à Rouen, à Amiens, etc.

PRIX – Anna Griot a reçu au festival du livre de Colmar, le prix Jeune talent décerné par l’Académie d’Alsace des sciences, lettres et arts pour ses illustrations de Appartement à louer de Léa Goldberg. « Le livre raconte la cohabitation d’animaux dans une maison et porte un message de tolérance et d’acceptation d’autrui. » Parution en janvier 2019 aux éditions Albin Michel jeunesse.

DISPARITION – Le romancier Joseph Joffo est décédé le jeudi 6 décembre 2018. Il avait 87 ans. Écrire ne fut pas sa seule activité : « J’étais le meilleur coiffeur de Paris. Tout le monde venait chez moi, de Delon à Belmondo. Je me souviens un jour de cette formidable brochette : Pierre-Christian Taittinger, François Mitterrand, Jacques Chirac et Bernadette. Je regrette de ne pas avoir fait la photo. » Joseph Joffo racontera, dans Un sac de billes (Jean-Claude Lattés, 1973), son errance d’enfant juif, de Paris à Menton, en compagnie de son frère Maurice, durant l’occupation allemande. Traduction en dix-huit langues, vingt millions d’exemplaires vendus dans une vingtaine de pays, deux adaptations cinématographiques, la première, pour les salles, en 1973, par Jacques Doillon, la seconde, pour la télévision, en 2017, par Christian Duguay, avec Patrick Bruel et Christian Clavier. Un sac de billes a également été adapté en bande dessinée par Kris et Vincent Bailly (Futuropolis, 2011). Auteur ayant recouru, et ne le cachant pas, à des prête-plume, Joseph Joffo a publié près de vingt-cinq livres dont, entre 1975 et 2009, aux éditions Garnier, aux éditions du Rocher et, pour le dernier, aux éditions Elytel (Bashert, nouvelle que l’auteur lit dans un CD joint au livre), cinq textes courts qu’il adresse aux jeunes lecteurs. En 2016, après une apparition dans deux court-métrages, il donne la réplique à Stanley Weber et à Richard Berry dans L’origine de la violence réalisé par Élie Chouraqui.

EN LIGNE – L’adaptation par le réalisateur Andy Serkis du Livre de la jungle de Rudyard Kipling, ce sera exclusivement sur Netflix à compter du vendredi 7 décembre 2018. C’est Rohan Chand qui incarne Mowgli, Andy Serkis Baloo, Benedict Cumberbatch Share Khan, Christian Bale Bagheera. Cate Blanchett sera la voix de Kaa le python. Cette version devrait s’approcher davantage de l’oeuvre initiale que les précédentes, notamment celles de Walt Disney (1967) et de Jon Favreau (2016).

EXPOSITION – À l’occasion des 30 ans des éditions Didier Jeunesse, la bibliothèque Germaine Tillion, 6 rue du Commandant Schloesing à Paris, propose, du samedi 8 au samedi 29 décembre 2018, une exposition Ilya Green et le jazz présentant les originaux des livres-CD Les Plus belles berceuses de jazz, Jazz sous la lune, Peter Pan et Wendy. Informations complémentaires au 01 47 04 70 85.

REVUE – Dans le numéro 5 (décembre-février 2018/2019) de la revue Les Arts dessinés, la rubrique « Actus jeunesse » s’étoffe notablement pour rendre compte de plusieurs dizaines de parutions récentes classés par éditeur, Janine Kotwica rend hommage à Elzbieta et elle interroge longuement Béatrice Alemagna. Très en forme, elle offre (façon de parler) un bel article à propos de Stasis Eidrigevicis qu’elle connait bien. Frédéric Bosser, lui, a rencontré Benjamin Lacombe et Tomi Ungerer ainsi que Julie Staebler, l’une des deux rédactrices en cheffe de Biscoto qui fait le cadeau publicitaire d’un numéro de son magazine. Le temps de deux pages, Lionel Koechlin propose un poème et une image. Nombreuses autres pages à propos de dessinateurs, illustrateurs et graphistes moins jeunesse comme Dave Mc Kean ou Hervé di Rosa. En kiosque, 14,95 euros. Pour s’abonner, c’est ici et c’est 60,00 euros pour quatre épais numéros.

C’EST BIENTÔT NOËL (1) – Emmanuel  Houdart, illustratrice, invite dans son atelier de Montmartre aux artistes, 189 rue Ordener à Paris, pour une grande vente de reprographies d’art, originaux et foulards en soie, les samedi 8 et dimanche 9 décembre 2018, de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Site de Montmartre aux artistes ici.

EXPOSITION – Dans la cadre du projet municipal Alice au Château, du vendredi 7 au samedi 29 décembre 2018, dans la Galerie du Château de Saran (Loiret), 318 rue de la Fontaine, exposition Les 2 Alice. « A l’occasion de cette exposition, les visiteurs auront le privilège de découvrir quelques unes des illustrations originales de Benjamin Lacombe (gouache, aquarelle, encre de chine), avec lesquelles il sublime les contes Alice au pays des merveilles et Alice de l’autre côté du miroir. Loin de Disney et fidèle à l’univers de Lewis Carroll, Benjamin Lacombe présente des images aussi belles que subtiles. Son style unique permet de (re)plonger dans ce classique avec un nouvel œil. » Du mardi au vendredi de 14 à 17 heures, le samedi et le dimanche de 14 à 17 heures 30. Fermé le lundi, les dimanches 23 et 30 décembre. Entrée libre. Le détail des animations et spectacles est ici.

MUSIQUE – Le samedi 8 décembre 2018, à 20 heures, dans l’auditorium de Radio France, Maison de la radio, 116 avenue du président Kennedy à Paris, concert de l’Orchestre national de France avec Alexandre Desplat qui dirigera des musiques des films Harry Potter et les reliques de la mort, Twilight, Valérian et quelques autres. « Compositeur de très nombreuses musiques de film, dont celles de Harry Potter et les reliques de la mort, Grand Budapest Hôtel, Le Discours d’un roi, La Forme de l’eau, Alexandre Desplat a été récompensé par l’académie des Oscars et des Césars. » À partir de 7 ans.

DISPARITION – Le dessinateur Stephen Hillenburg, créateur de l’aquatique et naïf Bob l’éponge pour la chaine de télévision américaine Nickelodeon, est mort lundi 26 novembre 2018, à 57 ans, des suites de la maladie de Charcot. La chaine réagit : « Nous sommes incroyablement tristes. Steve avait imprégné d’un sens de l’humour et d’une innocence uniques qui ont donné de la joie à des générations d’enfants et de familles un peu partout ». Et rapporté au passage des milliards de dollars. Diffusion en France sur TF1, sur Canal J et, quelques temps, sur France 3. Plusieurs éditeurs dont Jungle se partagent l’édition d’albums, de bandes dessinées et de cahiers de coloriage.

THÉÂTRE – Depuis le lundi 3 décembre et jusqu’au samedi 22 décembre 2018, le Théâtre National Populaire, 8 place Lazare-Goujon à Villeurbanne (Rhône) propose, dans la salle Jean Vilar, une adaptation du Roman de Renart d’après des anonymes du XIIe et XIIIe siècles. Avec Clément Carabédian et Clément Morinière. Site du TNP ici.

EXPOSITION – Depuis le jeudi 28 novembre 2018 et jusqu’au dimanche 20 janvier 2019, au Musée de poche, 41 rue de la Fontaine au Roi à Paris, exposition Et puis présentant des illustrations originales de l’album du duo Icinori (Mayumi Otero et Raphael Urwiller) paru récemment chez Albin Michel jeunesse. « Le duo d’artistes Icinori continue ses expérimentations graphiques dans un nouvel album destiné tout autant aux enfants qu’aux adultes. À travers ce livre égrenant les mois et les saisons, les illustrateurs nous transportent dans un paysage fixe qui se construit et se déconstruit, tel un décor de théâtre où d’étranges hommes-outils joueraient le rôle de régisseurs. » Mayumi Otero et Raphael Urwiller, dessinateurs et plasticiens ayant notamment travaillé pour Le Monde, le New York Times, Wired, Les Inrocks, La Vie, XXI, Le Tigre, Dada, la Réunion des Musées Nationaux, Forbes, Canal+, Pompidou Metz et le Conseil de l’Europe, sont des familiers des résidences et des expositions personnelles. Site du musée ici.

THÉÂTRE – Du lundi 10 au lundi 31 décembre 2018, au Théâtre Marigny, Carré Marigny à Paris, trente représentations de Le Petit Prince, à travers les étoiles, adaptation d’un conte célèbre par Julien Cottereau et le Duo Jatekok. « Panne de moteur dans le désert, sale coup pour un aviateur, mais soudain une petite voix venue de nulle part : S’il vous plaît, dessine-moi un mouton. Antoine de Saint-Exupéry (aviateur, reporter et romancier) se met en scène dans ce conte philosophique, écrit lors de son séjour à New-York et paru en France en novembre 1945 aux éditions Gallimard. » Mime et bruitage : Julien Cottereau. Piano : Duo Jatekok (NaIri Badal et Adélaïde Panaget). Mime, comédien et bruiteur, Julien Cottereau a été pendant onze ans clown au Cirque du Soleil. Avec les deux pianistes du duo Jatekok, il imagine ici une nouvelle approche du Petit Prince. Pour réserver, c’est ici.

PRIX – Les lauréats des Prix littéraires des enseignants de français 2018, créés par l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF) et l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), ont été décernés : album de  5 à 8 ans : Les mots d’Eunice de Gabriella Gendreau et Nahid Kazemi (L’Isatis, 2017) ; roman de 9 à 12 ans : La poésie, c’est juste trop beurk de Pierre Labrie et Jean Morin (Soulières, 2017) ; roman de 13 ans et plus : 16 ans et patriote de Sylvie Brien (Bayard Canada, 2017) ; nouvelles : On n’sait jamais à quoi s’attendre d’Hélène Koscielniak (L’Interligne, 2017) ; poésie : Outardes de Catherine Côté (Le Passage, 2017). Les auteurs lauréats reçoivent une bourse de 500 dollars offerte par l’AQPF. Les éditeurs de ces livres reçoivent un crédit de 500 dollars de Marquis Imprimeur et un crédit de 500 dollars de Rolland.

EVENEMENT – Du jeudi 6 décembre 2018 au mercredi 23 janvier 2019, à Toulouse métropole et dans le département de la Haute-Garonne (au Centre Culturel Bellegarde, au Musée Saint Raymond, à la Médiathèque Saint Cyprien, dans la libraire Détours de Nailloux, à la Médiathèque de Rangueil, chez le fleuriste Vert et Rose), le nouvel évènement de l’association toulousaine Macao et Cosmage est consacré à Martin Jarrie sous le titre générique Corps, mythes & figures : six expositions, quatre visites en compagnie de l’artiste, un vernissage-performance, quatre rencontres tout public, cinq rencontres-ateliers dédiées, une soirée festive. Pour tout savoir sur l’association en général et cet événement en particulier, c’est à cette adresse.

PRIX – Pour l’attribution du troisième prix UNICEF de littérature jeunesse parrainée par le romancier Maxime Chattam et dont le thème était Réfugiés et migrants, du déracinement à l’exil, 3 600 enfants de France agés de 3 et 18 ont choisi leur livre préféré. Le palmarès est le suivant : catégorie 3-5 ans : Bienvenus de Barroux (Kaléidoscope,2017) ; catégorie 6-8 ans : Chemin des dunes de Colette Hus-David et Nathalie Dieterlé (Gautier Languereau, 2017) ; catégorie 9-12 ans : Banana girl de Kei Lam (Steinkis, 2017) ; catégorie 13-15 ans : Rage de Orianne Charpentier (Gallimard, 2017).

EXPOSITION – La médiathèque de Saran (Loiret), place de la Liberté, met à l’honneur l’auteur-illustrateur Benjamin Lacombe, du mardi 4 au samedi 29 décembre 2018, à travers les illustrations originales de six de ses livres (La mélodie des tuyaux, L’ombre du Golem, Cerise Griotte, La funeste nuit d’Ernest, Rossignol, L’enfant silence) publiés entre 2006 et 2017 et réunis ici sous l’intitulé L’étrange parade. « Benjamin Lacombe est l’un des auteurs-illustrateurs phares de la nouvelle illustration française. Primé dès le début de sa carrière, il a écrit et illustré une trentaine d’ouvrages qui ont été vendus à des millions d’exemplaires et dont certains ont été traduits dans une quinzaine de langues et primés à travers le monde.Venez découvrir l’univers baroque et poétique de cet artiste talentueux, qui nous fait l’honneur de sa venue ». Rencontre et dédicace avec l’artiste, à la Médiathèque, le samedi 15 décembre, à partir de 14 heures. Réservations obligatoires au 02 38 80 35 10.

SALON – Le vingtième édition du Salon du livre jeunesse de Ploufragan (Côtes-d’Armor) qu’organise l »Amicale laïque a pour thème 20 ans, c’est la fête. Ce sera le dimanche 8 décembre 2018 : deux-cents cinquante interventions d’auteurs et d’illustrateurs (Ronan  Badel, Jean-Christophe Balan, Philippe Barbeau, Hubert Ben Kemoun, Christophe Besse, Marie Diaz, Didier Dufresne, Judith Gueyfier, Antoine Guilloppé, Agathe Hennig, Guy Jimenes, Fanny Joly, Orianne Lallemand, Sandrine Lamour, Céline Lamour-Crochet, Christophe Lazé, Hervé Le Goff, Christelle, Le Guen, Anne-Isabelle Le Touzé, Édouard Manceau, Bruno Pilorget, François Place, Andrée Prigent, Laurent Richard, Alain Serres, Éric Simard, Lucie Vandevelde), un défi-écriture départemental, une conférence Comment parler du monde aux enfants, avec quels mots, quelles images ? avec Alain Serres (le jeudi 6 décembre de 18 heures à 20 heures, salle des Villes-Moisan), deux ateliers avec Antoine Guillopé (le mercredi 5 décembre, à 14 heures et à 16 heures, à la médiathèque de Ploufragan). Le programme détaillé est ici.

RENCONTRE – Après trois mois de travail sur son oeuvre, huit classes des écoles d’Antony (Hauts-de-Seine) rencontreront Marie Desplechin, le vendredi 7 décembre 2018, 20 heures, à la médiathèque Anne Fontaine, 20 rue Maurice Labrousse. En clôture de ce cycle, l’auteure offrira une soirée ouverte au grand public, pour échanger sur ses romans et son expérience littéraire. Vente de livres sur place. Entrée libre. Informations complémentaires au 01 40 96 17 17.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 28 novembre 2018 et jusqu’au dimanche 13 janvier 2019, à la galerie Mansard, 5 rue Payenne à Paris, exposition consacrée à des œuvres originales et à des adaptations de Gabrielle Vincent réunies sous le titre Ernest et Célestine : jours de fête. Vernissage sur invitation et dans la limite des places disponibles le jeudi 6 décembre à partir de 18 heures 30. Contacter préalablement la galerie à cette adresse.

THÉÂTRE – Depuis le lundi 3 décembre et jusqu’au samedi 22 décembre 2018, le Théâtre National Populaire, 8 place Lazare-Goujon à Villeurbanne (Rhöne) propose, dans la salle Maria-Casarès,  les adaptations de trois Contes du chat perché d’après Marcel Aymé. En alternance : Les bœufs, du lundi 3 au vendredi 7 décembre, par Damien Gouy ; Le cerf et le chien, du lundi 10 au samedi 15 décembre, par Julien Gauthier ; Les boîtes de peinture, du lundi 17 au samedi 22 décembre, par Juliette Rizoud. A partir de 6 ans. Site du TNP ici.

SÉMINAIRE – Le vendredi 14 décembre 2018, de 14 heures à 16 heures, dans la salle 0002 de la Maison de la recherche de l’université d’Artois, 9 rue du Temple, à Arras (Pas de Calais), le séminaire du Centre Robinson Acteurs et témoins en littérature pour la jeunesse accueille Françoise Lagarde, chargée, jusqu’en 2013, des dossiers relatifs au livre et à la lecture en tant qu’adjointe au chef du bureau des écoles à la Direction générale de l’enseignement scolaire et actuelle présidente du CRILJ. Titre de son intervention : 100 livres, 1001 livres : quels livres, quelle littérature à l’école ? Entrée libre. Informations complémentaires à cette adresse.

PRIX – Au Rendez-vous du carnet de voyage de Clermond-Ferrand (Puy-de-Döme) qui a accueilli 12000 visiteurs au lieu des 15000 attendus (pour cause de blocage de ronds-points), Nicolas Jolivot a reçu, pour Japon, à pied sous les volcans (Editons HongFei, 2018), le Grand Prix de la Fondation d’entreprise Michelin qui récompense un carnet sélectionné pour sa qualité et son originalité. « Ce livre comprend les dessins des trois carnets réalisés pendant ma traversée à pied de l’île de Kyushu. Un livre au format très particulier qui laisse de la place aux vues panoramiques. Les dessins réalisés au stylo feutre noir ont été colorisés au retour avec les notes prises en voyage. Ce principe, décidé au départ, me permettait de ne pas trop charger mon sac à dos de matériel et je voulais un rendu particulier, entre l’esprit des estampes d’Hokusai et l’esthétique graphique dépouillée du Japon actuel. »

EXPOSITION – Pendant tout le mois de décembre 2018, à la Librairie Nouvelle, 2 place de la République à Orléans (Loiret), exposition des illustrations originales de May Angéli pour Les boites de peintures, « conte du chat perché » de Marcel Aymé, qui vient de paraitre aux éditions des Eléphants. A cette occasion, la librairie met à la disposition de  ses clients un quatre-pages élégamment mis en forme par Loïc Boyer présentant « dix-huit cadeaux pour tous les enfants » et enrichi d’une des images présentée dans l’exposition. Auteure et illustratrice, May Angeli a réalisé de nombreux albums pour les petits et pour les plus grands. Elle est reconnue pour sa maîtrise de la gravure sur bois avec laquelle elle a notamment illustré, au Sorbier, les Histoires comme ça et Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling. Lauréate du Grand Prix de l’illustration décerné par le Musée de l’illustration jeunesse (mij) de Moulins pour Des oiseaux paru chez Thierry Magnier en 2012. » Voir également ici sur ce site.

RENCONTRE – Au Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Sain-Denis, le lundi 3 décembre 2018, à 15 heures 30, en F2 (scène bande dessinée), rencontre avec Kitty Crowther, Anaïs Vaugelade et Rémi Courgeon, à l’occasion de la parution de Secrets d’illustrateurs, numéro hors-série de La Revue des livres pour enfants en vente en stand H19. Animation de la rencontre : Brigitte Andrieux et Nathalie Beau.

CINÉMA – Dans les salles à partir du mercredi 5 décembre 2018, Paddy, la petite souris, long-métrage d’animation de Linda Hambäck. Le film est l’adaptation de trois albums suédois pour enfants racontant les enquêtes du commissaire Gordon, un crapaud, et de son assistante, Paddy, une souris au flair aiguisé. La série écrite par Ulf Nilsson, un des auteurs suédois de littérature pour la jeunesse les plus célèbres, et illustrés par Gitte Spee, très connue aux Pays-Bas, a été traduite et publiée en Grand Bretagne, en Allemagne, en Russie, en Corée, en Chine, en Turquie et en Pologne. Pas en France. A partir de 3 ans.

PRIX – Les jurys 2018 des Pépites du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis ont désigné quatre lauréats choisis parmi les dix-huit titres de l’ultime  sélection. La Pépite d’or (jury de professionnels) est attribuée à Raphaële Frier et Julien Martinière pour Le tracas de Blaise (L’Atelier du poisson soluble), ouvrage traitant de métamorphose. « Ce que j’avais à vous dire, c’est que, quand la vie n’a plus de sens, que l’on ne sait plus où l’on va, qu’une lourde peine nous accable, on peut encore faire des choix, chercher un futur heureux. » (Raphaële Frier). Les trois jurys d’enfants de 8 à 12 ans ont choisi : Pépite « livre illustré » : Duel au soleil (L’Agrume) de Manuel Marsol ; Pépite  « roman » : L’enfant de poussière, premier tome du cycle de « Syffe par »,  de Patrick K. Dewdney (Au Diable vauvert) ;  Pépite « bande dessinée » : Un gentil orc sauvage (Delcourt) de Théo Grosjean. Autres titres repérés : Panthera Tigris (Rouergue) de Sylvain Alzial et Hélène Rajcak, Les amours d’un fantôme en temps de guerre (Albin Michel Jeunesse) de Nicolas de Crécy et L’été fantôme (Glénat) d’Elizabeth Holleville.

PARUTION – Vient de paraitre Lucky Luke et la conquête de l’Ouest, hors série du magazine Géo Histoire. « En soixante-douze ans d’existence, Lucky Luke en a vécu des aventures ! Il a pourchassé Billy the Kid, croisé Calamity Jane, assisté à la construction du chemin de fer transcontinental. Géo Histoire revient sur la grande épopée du Far West, et dresse un parallèle entre la réalité historique et la façon dont elle fut traitée par Morris et Goscinny. Un numéro exceptionnel, avec des révélations sur le nouvel album, Un Cow-Boy à Paris. » 142 pages, en kiosque, 12,90 euros.

SALON – Organisée par l’Association des Amis de la Renaissance, la trente-sixième édition du Festival Rouen Normandie du livre de jeunesse s’installe à la Halle aux toiles, place de la Basse Vieille Tour, les vendredi 30 novembre, samedi 1er et dimanche 2 décembre 2018. Thème de l’année : la cuisine. « Les français aiment cuisiner, et leurs enfants aussi. La cuisine est un thème récurrent dans les ouvrages à destination du jeune public. Lien entre les peuples et les générations, la cuisine est un moment de partage et une formidable porte d’entrée pour aborder grand nombre de sujets de société tels que la santé, l’environnement, le développement durable ou encore l’ouverture au monde. Le moment du goûter, les premières recettes, les repas de famille, les gâteaux de grand-mères, les plats farfelus, autant de moments de vie transmis à travers la littérature jeunesse. Ainsi, de nombreux ouvrages culinaires sont venus enrichir les rayons des librairies et des bibliothèques : livres de recettes, cuisine végétarienne, du monde. Ces livres sont destinés aux enfants de tout âge et aux adolescents qui ne sont pas en reste avec des essais philosophiques, des documentaires, des mangas. » Soixante-treize auteurs et illustrateurs dont Geoffroy de Pennart, invité d’honneur. Site du salon ici.

COURRIER – Lise Bourquin Mercadé nous écrit : « Le premier week-end du mois de décembre 2018, Kanjil tient son salon à la Librairie de l’Autre livre, 13 rue de l’École Polytechnique à Paris, de 14 heures à 19 heures. Au programme : beaux livres-cd, album Osso Bucco, romans ado, coffret Odyssée, petits livres de contes illustrés et convivialité. Présence de Grégoire Mercadé le vendredi 30 novembre. Le samedi 1er décembre et le dimanche 2, je serai heureuse de retrouver mes amis et les amis de Kanjil, sans fatiguer ma jambe cassée en cours de rééducation. »

PRIX – Pour la première fois, les Écrivains Associés du Théâtre (EAT) et les éditions Espaces 34 s’associent pour mettre à l’honneur la littérature contemporaine de théâtre et les talents émergents d’auteur à travers la création d’un prix qui récompensera deux pièces, l’une tout public et l’autre jeunesse. Le prix jeunesse a été attribué à Hématome(s) de Stéphane Bientz (Espaces 34, 2018). Il sera remis le mardi 4 décembre 2018 au Théâtre 13/Seine, 30 rue du Chevaleret à Paris. Réservation obligatoire ici.

EXPOSITION –  Du vendredi 30 novembre 2018 au samedi 2 mars 2019, au Centre André François, 70 rue Aimé Dennel à Margny-lès-Compiègne (Oise), exposition ZooGraphies : regard sur l’écriture d’images à travers un bestiaire insolite qui rassembles des travaux de Sandrine Chambéry, peintre-décoratrice, Sophie Lebot, illustratrice, et Daniel Thomas, graphiste. « La mise en écho de leurs métiers et de leurs travaux au sein de cette exposition offre l’occasion de s’interroger sur les frontières de l’illustration. Venez découvrir leur univers peuplés d’êtres hybrides endimanchés, un bestiaire insolite s’invitant sur des supports éclectiques tels que des lés de papiers peints. Une cinquantaine d’œuvres originales, composées de recherches graphiques, d’illustrations et de peintures, ainsi qu’un film conçu pour l’occasion, vous permettront d’aborder leurs processus de création. » Entrée libre. En résidence au Centre en décembre 2018 et février 2019, Sophie Lebot rencontrera les élèves des écoles élémentaires pour leur présenter son travail et partager avec eux des moments d’ateliers. Vernissage le 30 novembre, à 18 heures 30. Le site du Centre André François est ici.

 REVUE – Le numéro 81 de Citrouille, magazine publié par les Les Librairies Sorcières, sera offert gratuitement aux visiteurs du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, sur le stand de nombreux éditeurs.. Au sommaire : Avec nous, la lecture c’est pas sorcier ; Folio Cadet, 25 incontournables ; François Place en Folio Cadet ; Le coup de cœur d’Albin Michel Jeunesse ; Le coup de cœur de PKJ ; Quand Le port a jauni traduit pour tisser ;  Dans l’atelier de Gerda Muller ; Les coups de cœur des Librairies Sorcières ; des rencontres avec les éditions La Pastèque, Michaël Escoffier, Loïc Clément, Yann Fastier, Adrien Albert et Michael Morpurgo. Illustration de couverture : François Place.

PARUTION – Coordonné par Cyril Azouvi et avec la collaboration de Jean-François Lagrot, Philippe Bordes, Alexane Roupioz, Fabien Trécourt, Laurie Moniez, Marion Dauvilliers, Marion Guyonvarch, Alice Bomboy, Sébastien Porte, Sylvie Buy et Nicolas Montard, le hors série numéro 13 de Ça m’intéresse, titré Spirou, de la BD à la réalité, offre une stimulante relecture de la série. « On se rend compte à quel point Spirou et ses compagnons d’aventures ont tout fait, tout vécu : exploration des mondes sous-marins, découvertes de terres exotiques, aventures scientifiques. On y savoure l’univers des champignons avec le concours éclairé du Comte de Champignac, la découverte d’inventions crédibles (la Turbotraction, le Fantacoptère, les Robots) ou imaginaires (la Zorglumobile). La vie quotidienne, les animaux, la nature, la politique, l’histoire, la philosophie, la guerre, ne sont pas absents de la série créée en 1938 par Rob-Vel. » (Henri Filippini). 100 pages, en kiosque, 5,95 euros.

CONCERT – Le samedi 19 et le dimanche 20 janvier 2019, la Philarmonie de Paris, Cité de la musique, 22 avenue Jean Jaurès, propose, en concert pour toute la famille, de larges extraits de l’opéra Hansel und Gretel, livret de Adelheid Wette et musique de Engelbert Humperdinck, assortis de projection d’illustrations de Lorenzo Mattotti. « Deux enfants se promènent dans la forêt. Ils se laissent séduire par une sorcière qui les amadoue pour mieux tenter de les dévorer. Le dessinateur Lorenzo Mattotti revisite le célèbre conte de Grimm sur la musique imagée de Humperdinck, sous forme de bande dessinée sublimée par le noir et blanc. L’illustrateur italien trouve dans le noir une force expressionniste saisissante pour raconter le drame des deux enfants abandonnés. Mais le blanc du papier devient la lumière qui filtre à travers les forêts torturées et dit l’espoir et la fin heureuse du fameux conte qu’on redécouvre grâce à l’Orchestre de Paris. » Direction d’orchestre : Eun Sun Kim. Voix off : Grand Corps Malade. Au même programme : Une Nuit sur le Mont Chauve dans l’arrangement de Rimski-Korsakov. Il reste très peu de places et, pour réserver, les amateurs se précipiteront ici.

MONTREUIL – Au Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, les éditions Théâtrales, Espaces 34, Les Solitaires intempestifs, Lansman éditeur, L’Arche éditeur, Koinè et La Fontaine, publiant tous des textes de théâtre pour la jeunesse font stand commun. Ce sera en E6, du mercredi 28 novembre au lundi 3 décembre 2018. Ce dernier jour, à 11 heures, chacun et chacune présentera son catalogue.

RENCONTRE – Le samedi 1ier décembre 2018, 15 heures, dans l’auditorium de la Médiathèque François Mitterrand, place Gambetta à Orléans (Loiret), rencontre avec Marie-Aude Murail autour de ses dernières parutions, En nous beaucoup d’hommes respirent (L’Iconoclaste, 2018) et le quatrième tome de la série « Sauveur et Fils », (école des loisirs). « Auteure mondialement connue, Marie-Aude Murail a publié une centaine de livres à l’école des loisirs et chez Bayard. Oh, boy ! a été porté à la scène et à l’écran. Officier de la Légion d’honneur pour avoir œuvré au rayonnement culturel de la France en accompagnant, depuis bientôt trente ans, des millions de lecteurs jeunes et moins jeunes.

EXPOSITION – Depuis le jeudi 8 novembre 2018 et jusqu’au dimanche 10 février 2019, dans le quartier de Meatpacking District, à l’angle de la 10th Avenue et de la 14th Street à New York (USA), une exposition Mickey : The True Original Exhibition occupe un hall de 1500 m2. L’intention n’est pas pas de raconter l’histoire de la petite souris, ni la vie de Walt Disney, mais de mettre en avant l’influence du personnage sur les arts et la culture pop au travers des oeuvres d’une vingtaine d’artistes, parmi lesquels Kenny Scharf qui propose une caverne cosmique. Le site est ici.

PRIX – Au Québec, les gagnants des Prix littéraires du Gouverneur général sont connus et, dans la catégorie jeunesse-texte, il s’agit de Mario Brassard pour Ferdinand F, 81 ans, chenille (Soulières, 2018) et, dans la catégorie jeunesse-image, de Marianne Dubuc pour Le chemin de la montagne (Comme des géants, 2017). Cette dernière venait de recevoir le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal pour le même ouvrage.

MANIFESTATION – Lire aux éclats, c’est dans le Cher. La manifestation, qui a débuté le samedi 24 novembre 2018, se prolonge jusqu’au lundi 5 décembre. Au programme : une exposition-vente d’une sélection de deux cents livres choisis un à un, à la médiathèque de Bourges et à Saint-Doulchard ; des dédicaces et des rencontres avec des auteurs  (Malika Doray à l’ESPE, le mardi 27, à 18 heures, Hubert Ben Kemon, à la médiathèque de Bourges, le jeudi 29, à partir de 17 heures 30, Clémence Pollet et René Gouichoux) ; une exposition de Malika Doray à l’ESPE, des spectacles, des ateliers, des lectures. Informations complémentaires au 02 48 23 22 50.

THEATRE – Pour sa quatrième adaptation d’un conte de Grimm, Olivier Py a choisi L’Amour vainqueur. L’écrivain metteur en scène qui traitera des thèmes du désir, de la guerre et de la politique, a choisi de construire son texte en alexandrins et de donner à son adaptation la forme d’une opérette miniature. « Une jeune fille, parce qu’elle refuse de céder à son désir, est emprisonnée par son père. Sept ans plus tard, à sa sortie, le monde qu’elle a connu semble détruit à jamais. Sans repère, elle erre avec les malheureux, les éclopés, les sans travail, les colonisés, jusqu’à retrouver par le théâtre sa dignité première. Un prince, un jardinier et une ‘fille de vaisselle’ l’accompagneront dans ses nouveaux engagement. » Une rencontre avec Olivier Py animée par Michel Flandrin est organisée, mardi 4 décembre à 19 heures 30, à La FabricA, 11 rue Paul Achard à Avignon (Vaucluse). Entrée libre. Réservation au 04 90 27 66 50 ou à cette adresse.

GROS SOUS – Des enchères consacrées à la bande dessinée organisées à Paris par Artcurial ont enregistré dimanche 25 novembre 2018 des acquisitions pour près de 1,3 million d’euros. 229 lots étaient mis aux enchères, 77% ont été vendus dont des oeuvres de Moebius, Hergé, Bilal, Franquin ou Jean-Claude Mézières. La pièce phare, une planche originale de L’Étoile mystérieuse d’Hergé, n’a pas trouvé preneur, le prix de réserve fixé à 170 000 euros n’ayant pas été atteint.

CAMPAGNE – Après la websérie Dans la peau d’un auteur jeunesse de l’année dernière, la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse diffuse cette année une nouvelle série, On a sauvé le livre, soit huit capsules vidéos qui retranscrivent sur un mode optimiste les réponses collectées par la commission vidéo de la Charte au cours de plusieurs mois d’enquête et de consultation. Réalisation : Clément Vallos. Mise en ligne : entre le 21 et le 30 novembre  2018. Les vidéos conçues par la Charte au fil des années, sont ici, sur YouTube.

COLLOQUE – Se tient le mardi 27 et le mercredi 28 novembre 2018, à la Faculté des lettres et sciences humaines de Rabat (Maroc), université Mohamed V, sous la responsabilité de Abdelmajid Mekayssi, un colloque international Littératures et cultures d’enfance et de jeunesse. « Ce colloque ambitionne, dans un premier lieu,  de réfléchir sur la création en littératures de jeunesse en insistant notamment sur ce qui en fait des productions destinées au jeune public : tranches d’âge, objectifs déclarés ou présumés, aspects matériels, caractéristiques intrinsèques). Le colloque cherche, en fait, à savoir comment se déclinent en concret les productions destinées à l’enfance et à la jeunesse dans le monde arabe, au Maroc, en Afrique, en France et ailleurs dans le monde. A cet effet, un intérêt particulier sera réservé à la situation du Maroc en tant que terre d’échange et de tolérance qui permet le partage et l’enrichissement mutuel entre l’Afrique et l’Europe. » Côté français, participation de Jean Perrot, Anne-Marie Rabany, Florence Gaiotti, Emmanuelle Halgand et Euriell Gobbé-Mévellec. Programme détaillé du colloque ici.

RENCONTRE – Le samedi 24 novembre 2018, à partir de 15 heures, la librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans (Loiret), reçoit l’auteure Malika Ferdjoukh pour une rencontre et une séance de dédicaces. « Dans ses romans truffés de références romanesques, musicales et cinématographiques, Malika Ferdjoukh s’attache à raconter des histoires de famille et de fratrie, entre roman policier et d’aventures, où se mêlent l’ambivalence des sentiments de l’être humain à l’apprentissage de la vie. » La rencontre sera animée par Julien Leclerc, présentateur de l’émission culturelle Le casque et l’enclume chaque lundi sur RCF.

MONTREUIL – Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, c’est pour la trente-quatrième fois, à Montreuil et, cette année, du mercredi 27 novembre au lundi 3 décembre 2018. Métro : Robespierre. Des stands d’éditeurs et d’associations, des rencontres, des dédicaces, des débats, des ateliers, des expositions, pour les jeunes lecteurs et pour leurs parents, pour le grand public et pour les professionnels. Pour tout savoir, jour par jour et heure par heure, pour acheter son billet à l’avance, c’est ici. Le CRILJ est au rez-de-chaussée, en H18.

JOURNÉE D’ÉTUDE  – L’Institut Charles Perrault, organise, en partenariat avec le Festival théâtral du Val d’Oise, le samedi 1er décembre 2018, de 14 heures à 17 heures, dans la salle Neff de l’École de musique, 8 rue Jeanne Robillon à Eaubonne, une journée d’étude Qui veut sauver le texte dans le spectacle jeune public ? ouverte tant aux professionnels qu’au grand public. Avec la participation de Marie Bernanoce, Isabelle de Peretti, Sybille Lesourd, chercheuses en littérature pour la jeunesse, et Emile Lansman, éditeur. « Auteur où es-tu ? titrait dernièrement le journal Libération, ouvrant un débat médiatique sur la disparition du ‘texte’ au théâtre : « L’auteur dramatique devient de plus en plus encombrant, et les metteurs en scène préfèrent se tourner vers des matériaux textuels plus malléables. » Un tel constat peut entraîner un certain désarroi quant au sort réservé aux auteur.rice.s de théâtre. Est-il du même ordre pour le théâtre jeunesse ? Ce dernier échappe-t-il à cette tendance de désaffectation pour le texte d’auteur.rice ou faut-il reconnaître pour tous les publics, des voies nouvelles de l’usage du texte, de la narration et du dialogue entre metteur.se en scène et auteur.rice ? » Programme détaillé et information pratiques à cette adresse. Réservations ici ou .

SALON – La samedi 24 et le dimanche 25 novembre 2018, au Pôle culturel du Roudour, rue Park ar Roudour, à Saint-Martin-des-Champs (Finistère), se sera la septième édition du Salon du livre jeunesse qu’organise l’association La baie des livres, « Un salon pour le plaisir de lire et de découvrir, sous le thème Univers 7. Des expositions, spectacles, animations avec les librairies, médiathèques, bénévoles et acteurs culturels du territoire. Le tout gratuit, avec en dédicace des invités qui font des livres merveilleux, pour les plus petits jusqu’aux adultes: Pierrick Bisinski, Evelyne Brisou-Pellen, Yves Cotten, Anne Crausaz (qui a fait l’affiche), Myriam Guillevic, Géraldine Hary, Alexandra Huard, Christelle Le Guen, Pierre-Emmanuel Marais, Michel Piquemal, François Place, Yvan Pommaux, Terkel Risbjerg, Bénédicte Riviere, Insa Sané, Eric Senabre et Jean-Christophe Tixier. Un salon qui parle breton aussi. Un degouezh e brezhoneg a-drugarez d’ar vrezhonegerien a-youl vat, d’ar skrivagnerien, d’ar skeudennaouerien ha d »ar c’hevredigezhioù. » Site de La baie des livres ici.

SALON – Le huitième salon Je lis jeunesse d’Étaples sur mer ( Pas-de-Calais) aura lieu le samedi 24 et le dimanche 25 novembre 2018, au Pôle de la Corderie. « Au programme de nombreuses initiations et animations ludiques sur l’ensemble du week-end sans oublier la nuit du jeu de 20 heures à minuit. Le salon est le rendez-vous incontournable des passionnés de littérature jeunesse et des mordus du jeu sous toutes ses formes. Les visiteurs peuvent échanger avec de nombreux auteurs et éditeurs, découvrir les nouvelles tendances en littérature jeunesse et dénicher des merveilles sur les stands des libraires. Un riche programme d’animations rythme le salon en proposant aux visiteurs des lectures de conte, des tournois de jeu, des ateliers de découverte, des démonstrations, des concours. » Informations complémentaires au  03 21 89 62.

LECTURES – Une journée avec Lewis Carroll : chronologie pour montre sans aiguilles, à l’Espace Cardin, 1 avenue Gabriel à Paris, le samedi 24 novembre 2018, à 14 heures, 16 heures 30 et 18 heures (programme différents). « A l’occasion de la reprise de la pièce de Fabrice Melquiot, Alice et autres merveilles, à l’Espace Cardin, dans une mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota du 18 au 23 décembre, le Théâtre de la Ville et France Culture se sont associés pour proposer des lectures de textes de Lewis Carroll, choisis parmi ses récits, contes, nouvelles, lettres, poèmes, charades et autres énigmes. » Informations complémentaires ici.

REVUE – Le numéro 158 de Hop ! de juin 2018 parait en novembre. Louis Cance, rédacteur en chef bénévole depuis 1973, l’a, malgré une putain de maladie, porté à bout de bras, épaulé par ses amis historiens de la bande dessinée. Au sommaire : le dessinateur italien Claudio Villa, l’américain Will Eisner, le sixième et dernier volet de la rétrospective dédiée à Jean Ollivier, scénariste prolifique de Vaillant et de Pif Gadget, et les rubriques habituelles bourrées d’informations pointues et documentées sur le monde de la BD. C’est 8,00 euros pour 64 pages. On peut rejoindre les 500 abonnés (26,00 euros pour quatre numéros) en envoyant un chèque à Louis Cance, 56 boulevard Lintilhac, 15000 Aurillac.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 14 novembre 2018 et jusqu’au lundi 11 mars 2019, la Bibliothèque publique d’information (Bpi) rend hommage à Riad Sattouf, créateur de La Vie secrète des jeunes, de Pascal Brutal, des Cahiers d’Esther et de L’Arabe du futur. « La rétrospective proposée par la Bpi met en valeur l’univers graphique de Riad Sattouf, son regard acéré et tendre sur l’adolescence, la richesse de ses références, son art du récit et la dimension souvent autobiographique de ses travaux. […] À travers planches originales, story-boards, croquis, calques et matériaux de travail, éditions originales et coupures de presse, photographies, objets personnels, extraits de film, c’est toute la relation entre le réel, le dessin et leur recomposition dans un récit qui est explorée dans un parcours d’exposition à la fois cruel et tendre, ludique et facétieux. » L’exposition est accompagnée d’une programmation de rencontres, conférences, projections et ateliers pour le grand public et pour les scolaires. Le détail est ici.

FORMATION – Les organisateurs du seizième Salon du livre de Chaumont (Haute-Marne)  invitent professeurs, bibliothécaires, professionnels de la petite-enfance, ATSEM, étudiants, libraires, professionnels du livre et de la lecture et parents à un temps de réflexion sur la place du livre dans le monde d’aujourd’hui, le samedi 24 novembre 2018, de 9 heures à 12 heures, aux Silos, Maison du livre et de l’affiche, 7-9 avenue Foch, avec la participation de l’auteure-illustratrice Malika Doray et la présentation du tapis à histoire Où est l’éléphant ? que Les p’tits baluchons ont créé à partir de l’ouvrage de Barroux parue chez Kaléidoscope en 2015. Programme complet du salon ici.

DOMMAGE COLLATÉRAL – Lu dans l’édition parue dimanche matin 18 novembre 2018 de Actu.fr : « Ambiance tristounette au salon du livre jeunesse de Fougères, qui se tient à l’espace Aumaillerie jusqu’à dimanche soir. En effet, en raison du mouvement des Gilets jaunes et des blocages de ronds-points, la fréquentation est pour l’instant moindre que les années précédentes, de l’ordre de 20 % à 30 % ce matin. Rageant, pour les organisateurs, d’autant qu’il est tout à fait possible d’accéder au salon : les Gilets jaunes opèrent des filtrages mais pas de blocages, et certaines voies permettant d’accéder à l’espace Aumaillerie sont entièrement ouvertes. Espérons que les gens qui n’ont pas osé venir ce samedi viendront demain dimanche, entend-on dans le salon, dès que l’on croise un organisateur, mais il semble bien que les visiteurs manquants ce samedi seront perdus pour cette année. »

EXPOSITION – Du jeudi 22 novembre au lundi 3 décembre 2018, à la Galerie Jeanne Robillard, 38 rue de Malte à Paris, exposition des illustrations de Rébecca Dautremer pour Les riches heures de Jacominus Gainsborough (Sarbacane, 2018). « En douze scènes de genre traversées par les saisons, Rébecca Dautremer trace dans Les riches heures de Jacominus Gainsborough le récit d’une vie. Ses petits riens, ses grands moments, ses joies, ses peines, ses doutes, ses épreuves. Et pour la première fois, l’artiste s’empare du sujet en peignant des animaux humanisés. Cette exposition-vente réunira l’intégralité des gouaches et dessins réalisés pour le livre, ainsi que des travaux préparatoires inédits. » Vernissage le mercredi 21 novembre, 18 heures. Mise en vente des œuvres sur place puis en ligne à partir du lendemain 10 heures. Rencontre avec l’artiste le samedi 24 novembre de 14 heures à 17 heures. Site de la galerie ici.

RENCONTRE – L’Agence Quand les livres relient donne rendez-vous le vendredi 30 novembre 2018, de 9 heures 30 à 13 heures, à la Médiathèque Marguerite Duras, 115 rue de Bagnolet à Paris, pour une rencontre Lire des albums avec des tout-petits et avec des adultes aussi ! « Depuis plusieurs années nous inventons des rencontres autour d’albums que nous choisissons et que nous aimons. Et particulièrement avec des bébés et leurs familles. Ensemble nous découvrons, regardons, observons, sentons, goûtons, chantons, écoutons, parlons, rêvons, lisons… des albums. » Avec Olivier Douzou, auteur, illustrateur et éditeur, qui  dialoguera avec Katy Feinstein, spécialiste en littérature de jeunesse, formatrice, sur le thème Jeux et enjeux du livre pour les tout-petits. et les témoignages des associations adhérentes (Z)oiseaux Livres, Val de Lire, GYGO, Livre Passerelle, Jeunes Lectures, Lire à Voix Haute Normandie, Grandir Ensemble, LIRE à Paris, Lis avec moi-La Sauvegarde du Nord. Programme complet ici et inscriptions .

CINEMA – Becoming Astrid est le titre du biopic que Pernille Fischer Christensen vient de consacrer aux débuts d’Astrid Lindgren. « L’adolescente Astrid Lindgren, future auteure de Fifi Brindacier, mène une vie insouciante dans sa rurale Suède. Désireuse de se libérer de son éducation conservatrice, elle accepte un stage dans un journal local où elle attire l’attention de son éditeur, homme marié avec lequel elle va entretenir une liaison. Enceinte, Astrid quitte le domicile familiale pour donner naissance à un fils qu’elle laisse à contrecœur à une mère adoptive. Lorsque la mère adoptive tombe malade, Astrid utilise son imagination et son flair pour raconter des histoires afin de renouer les liens avec son enfant. » C’est Alba August qui interprète le rôle d’Astrid Lingdred. Le film, produit conjointement par la Suède et le Danemark, sera en salles aux Etats-Unis le vendredi 23 novembre 2018.

PARUTION – Vient de paraitre Les trésors retrouvés de René Goscinny, numéro spécial hors-série du journal Le Monde. S’appuyant sur les archives de l’Institut René Goscinny, Frédéric Potet a mis en forme un numéro riche de documents inédits parfois surprenants. Découpage chronologique pertinent, textes précis et interview inédite d’Anne Goscinny. Le plaisir aussi de retrouver les noms de Faizant, Morchoisne, Greg, Giraud, Loro ou Gotlib. 100 pages, en kiosque, 8,50 euros.

SOUTIEN – Le Muz donne rendez-vous sur son site du vendredi 16 au vendredi 30 novembre 2018 aux amateurs d’illustration. « Si nous pouvons organiser ce moment, c’est grâce à la générosité des artistes qui soutiennent notre action; et ils sont de plus en plus nombreux. »  A la vente, cette année, des œuvres originales d’Adrien Albert, Albertine, May Angeli, Armelle Benoit, Frédérique Bertrand, Blexbolex, Anne Brouillard, Charles Burns Malika Doray, Janik Coat, Natali Fortier, Bruno Heitz, Benoit Jacques, Emile Jadoul, Pénélope Jossen, Pauline Kalioujny, Loïc Largier, Thomas Lavachery, Claire Lebourg, Louis Matray, Matthieu Maudet, Alan Mets, Dorothée de Monfreid, Iris de Moüy, Elsa Oriol, Pancho, Mathieu Pauget, Lucas Piketty, Yvan Pommaux, Audrey Poussier, Lucas Ribeyron, Sara, Grégoire Solotareff, Julia Spiers, Clément Vuillier, Tardi, Tomi Ungerer, Emmanuelle Zicot, Lisa Zordan et Claude Ponti. Une exposition des oeuvres est mise en place, les jeudi 29 et vendredi 30 novembre, à la galerie L’Achronique, 42 rue du Mont Cenis à Paris. Présence de Claude Ponti et de nombreux artistes donateurs lors de la soirée de clôture. On enchérit en ligne ici.

RÉACTION –   Dans un texte d’humeur, La vertu au bout du clic, diffusé le mercredi 14 novembre 2018, Christian Bruel, longtemps éditeur et toujours formateur, donne son sentiment à propos de la pétition mise en ligne par Stéphane Dupont : « À quinze jours de l’ouverture du Salon du livre et de la presse jeunesse, une pétition demande que l’espace lecture McDonald’s/Hachette jeunesse ne puisse pas disposer du même stand que l’année dernière. Les personnes à l’initiative de cette pétition tardive ne semblent pas avoir cru bon de se rapprocher préalablement de l’équipe pour lui faire part de leurs convictions et entendre ses arguments. Exiger l’annulation in extremis de cette participation relève d’une conception étrange de la démocratie. La multinationale McDonald’s, partenaire par ailleurs de Partir en livre depuis plusieurs éditions, n’est pas devenue brusquement moins fréquentable qu’hier. Plutôt que de susciter sur les réseaux sociaux un rejet pour nombre de bonnes raisons qui n’ont rien à voir avec les jeunes lectures et les livres, emparons-nous de la question des inégalités culturelles liée à l’inégal partage de la richesse. Parlons, débattons. Et n’oublions pas que ces derniers mois, plusieurs publications destinées à la jeunesse furent censurées sous la pression d’une vindicte numérique se réclamant de la vertu et de la vérité. »

FORMATION – Lire à Voix Haute Normandie invite à sa quatrième journée d’anniversaire, le jeudi 22 novembre 2018, à la Médiathèque départementale de Seine-Maritime, 35 rue de la Fontaine à Notre-Dame-de-Bondeville, de 9 heures 30 à 16 heures 45. Intitulé : La fête avec les albums et les bébés, émerveillement et jubilation. Avec la participation de Coline Joufflineau, doctorante en esthétique, et de Patrick Emo, enseignant spécialisé. A 11 heures 45, inauguration du camion Livres en Balade II, en présence de Marie-Lorraine Kerr, déléguée du Pôle Lecture de la Fondation du Crédit Mutuel. Présentation détaillée et inscription ici.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 7 novembre 2018 et jusqu’au dimanche 6 janvier 2019, à la bibliothèques Duranti et à la Médiathèque Grand M de Toulouse (Haute Garonne), présentation en deux parties de l’exposition Les trésors minuscules consacrée à Christian Volz. « Parfois un fil de fer rouillé, parfois un squelette de feuille fragile, parfois des objets soudés en sculpture, parfois une image gravée, au gré des projets, au gré des envies… aussi volatiles qu’une graine de pissenlit. » Page dédiée ici.

SCOOP OU PAS – Le Royal Mint, l’agence britannique qui frappe la livre sterling, avait, en 2016, rejeté l’idée de célébrer le centenaire de la naissance du romancier Roald Dahl (1916-1990) avec une pièce commémorative. Dans des documents officiels datant de 2014 obtenus par The Gardian, l’institution monétaire explique que l’écrivain n’est pas « considéré comme un auteur de la plus haute réputation ». En cause, les inquiétudes suscitées par les opinions antisémites de l’auteur. Wes Streeting, député travailliste et coprésident du groupe parlementaire multipartite sur les Juifs britanniques, s’exprime : « Les histoires pour enfants de Roald Dahl étaient mes livres préférés quand j’étais enfant et ils occuperont toujours une place spéciale dans mon cœur. Il n’y a certainement aucune raison pour que les générations futures d’enfants ne continuent pas à apprécier ces histoires. « Mais je pense qu’il est absolument clair que le Royal Mint a pris la bonne décision, car rien ne permet d’excuser ou d’expliquer les commentaires de Roald Dahl et ses opinions qui étaient antisémites. C’est aussi simple que ça. Ce n’était pas un antisémitisme limite. C’est un antisémitisme classique, indéniable et flagrant. Je pense que lorsqu’il s’agit de célébrer des individus, ces facteurs doivent être pris en compte. »

FESTIVAL – Au programme du Festival Lettres d’automne de Montauban et du Tarn-et-Garonne qui se déroulera du lundi 19 novembre au dimanche 2 décembre 2018, des rencontres, côté jeunesse, avec Fleur Daugey, Antoine Dole, Christian Garcin, Hélène Gaudy, Stéphane Melchior, Jean-Claude Mourlevat, Éric Pessan, Clémence Pollet, Hélène Rajcak, Thomas Scotto, Brigitte Smadja, Frédéric Stehr et Ingrid Thobois. Programme détaillé ici, sur le site de Confluences, structure organisatrice. Journée professionnelle consacrée à la ittérature jeunesse, le lundi 19 novembre, à l’ESPE de Montauban avec Bénédicte Roux, Madeleine Brunette, Joëlle Bourlois, Meggy Lacassagne, Marie Brignone et Julie Siero. Il y sera notamment question des albums du Père Castor et des contes en randonnée.

ÇA ALORS – Informé par Anaïs Vaugelade, illustratrice, de la présence lors du prochain Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, de la société de restauration rapide Mc Donald’s au prétexte d’y présenter son action de promotion de la lecture chez les enfants par le don d’un livre pour l’achat d’un menu « Happy Meal », Stéphane Dupont, graphiste, ne décolère pas. Il a pris l’initiative d’une pétition de protestation qui, dans ses dernières lignes, enfonce le clou : « Mc Donald’s est la seule entreprise extérieure au monde de l’édition ou de la culture à tenir un stand au SLPJ. Tout un symbole, mais aussi, peut-être, la porte ouverte à d’autres multinationales cherchant à se racheter une conduite ou à toucher un public jeune qui, jusque là, en était très heureusement protégé. Mc Donald’s n’a rien à faire au SPLJ. Ne laissons pas la multinationale emblématique de la malbouffe, de l’évasion fiscale et de l’exploitation de ses salarié-e-s utiliser le salon pour redorer son image et attirer nos enfants dans ses établissements. » La pétition est ici.

EXPOSITION – Au Musée Tomi Ungerer, Centre international de l’illustration, Villa Greiner, 2 avenue de la Marseillaise à Strasbourg (Bas Rhin), du vendredi 16 novembre 2018 au dimanche 17 mars 2019, exposition America. consacrée à des dessins satiriques de l’illustrateur. « Tomi Ungerer a vécu de 1957 à 1971 à New York. Durant toutes ces années le dessinateur a livré une critique acerbe de la société et de la politique américaines dont rendent compte deux livres majeurs : The Party et America. Depuis l’exposition Tomi Ungerer et New York présentée en 2001, la collection du musée s’est enrichie de nouveaux dessins de cette période. Le musée propose de les découvrir et aussi de revoir les dessins iconiques de l’artiste. » Rien à voir avec la littérature pour la jeunesse. Informations complémentaires au 03 68 98 51 53.

RENCONTRE – Le samedi 17 novembre 2018, de 15 heures à 17 heures, la librairie Chantelivre, 13 rue de Sèvres à Paris, reçoit le dessinateur Joann Sfar pour une rencontre et une séance de dédicaces à l’occasion de la parution chez Michel Lafon des Fables de La Fontaine. « Un magnifique recueil à mettre entre toutes les mains et qui donne à voir l’alliance parfaite du fabuliste du XVIIe siècle et de l’artiste protéiforme qu’on ne présente plus. » Inscriptions obligatoires à cette adresse.

PRIX – Le prix Chen Bochui 2018 du Meilleur artiste de l’année à été remis à Hervé Tullet à l’occasion de la sixième Foire du livre de jeunesse de Shanghai. Selon Sophie Van der Linden, spécialiste de l’album et membre du jury, « en valorisant la tâche, les gribouillages mais aussi en privilégiant le geste et surtout l’idée (sujet de son dernier livre) plutôt que l’image bien faite, Hervé Tullet affronte cette idée séculaire que l’art serait nécessairement l’émanation d’un talent, invitant ainsi des millions d’enfants (oui, des millions) à regarder et à estimer différemment le livre, et ce faisant, leur propre rapport au dessin et à la pratique artistique. De fait, ce n’est pas simplement un auteur, un illustrateur, un concepteur, un inventeur qui est aujourd’hui célébré mais aussi, et peut-être avant tout un grand penseur et défenseur de l’enfance ».

SALON – Du samedi 17 au mardi 20 novembre 2018, Aubagne (Bouches-du-Rhône) accueille la sixième édition de Grains de Sel, le festival du livre et de la parole d’enfant. « Ce festival, né en 2011, est le rendez-vous en PACA des enfants et des familles avec des auteurs, des illustrateurs et des éditeurs de la littérature jeunesse. C’est une manifestation littéraire originale qui met au cœur de sa programmation l’enfant, acteur de sa citoyenneté, offrant des ateliers d’expression et de mise en valeur des paroles d’enfants, en images et en écrits. » On y rencontrera Philippe Lechermeier, Fabienne Morel, Laurent Corvaisier, Raphaële Frier, Praline Gay-Para, David Groison, Judith Gueyfier, Yves Grevet, Fanny Ducassé, Gaëtan Dorémus, Fleur Daugey, Claire Clément, Florence Hinckel, Julien Neel, Cécile Roumiguière, Taï-Marc Le Thanh, Séverine Vidal, Carl Norac, Catharina Valcks, François Place, Marie Sellier, Sabine Tamisier et Isabelle Simler. Le site qui dit tout est ici.

RENCONTRE – À l’occasion de la sortie de l’album Fritz de Isy Ochoa au éditions du Rouergue, la librairie Libr’enfant, 48 rue Colbert à Tours (Indre et Loire), invite à partager une soirée autour d’un verre avec Alexandra Morette du collectif Stop Cirque Animaux 37 et de Sophie Wyseur, vétérinaire, le vendredi 16 novembre 2018, à partir de 19 heures 30. L’auteure/illustratrice de l’album dédicacera son album à l’issue de la discussion. Informations complémentaires au 02 47 66 95 90.

DISPARITION – Puisqu’on l’accusa, dans les années 1950, de favoriser la délinquance juvénile, c’est qu’il était lu par les jeunes, disons par les adolescents consommateurs de magazines bon marché plutôt que par les enfants qui préféraient les bandes dessinées humoristiques. Il s’appelait Stan Lee, et, sans lui, les comics books ne seraient pas ce qu’ils sont et les blockbusters non plus. Pilier de Marvel Comics où il travailla soixante-dix ans, Stan Lee fut le scénariste et l’éditeur de Spider-Man, Hulk, Iron Man, Daredevil et Black Panther, des Avengers, des X-Men et d’une foultitude d’autres super-héros qu’il créa seul ou avec ses acolytes Jack Kirby et Steve Dikto. Il est décédé le lundi 12 novembre 2018 à Los Angeles. Il avait 95 ans.

ATELIER – A Beaugency (Loiret), le mercredi 28 novembre 2018, l’illustratrice Gwen Le Gac animera des ateliers Pauvre de moi, en lien avec son album Un enfant de pauvres (Actes Sud Junior, 2016). « À l’aide de matériaux modestes, les participants réaliseront un collage à partir de mots clefs, de symboles et d’images ordinaires« . Ces rencontres se dérouleront dans le cadre d’une recherche sur la pauvreté dans la littérature jeunesse menée par le CRILJ. Pour la préparer, les lecteurs de Val de Lire proposeront en amont une séance de lectures et d’animations.les mercredis 21 (lectures) et 28 novembre 2018 (atelier), de 15 heures 17 heures, à la Maison Agora, 59 avenue de Vendôme à Beaugency. En famille à partir de 8 ans. Inscriptions (gratuites) et informations ici.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 7 novembre et jusqu’au samedi 22 décembre 2018, une exposition À Tira i Salti ! consacrée à Beatrice Alemagna est en place au Centre culturel Una Volta de Bastia (Corse), rue César Campinchi. « L’expositon présente 50 images originales à découvrir au sein d’espaces emprunts de poésie et de fantaisie : celui d’Harold avec Le fabuleux désastre d’Harold Snipperpott’s, vous surprendra. Puis vous prendrez un grand bol d’air avec les images animées d’Un grand jour de rien. Vous pourrez suivre la petite Édith à la recherche de son Merveilleux Dodu-Velu-Petit et Les cinq Malfoutus vous entraîneront à jouer avec eux. » Beatrice Alemagna, née à Bologne (Italie) en 1973, avait, petite, l’habitude de cacher des livres d’images sous son oreiller. À cinq ans, elle construit ses propres livres et, à huit ans, elle décide de devenir écrivain et illustratrice de livres pour enfants. Depuis, elle a créé un univers raffiné et poétique où se racontent l’enfance, les petites choses de la vie, ses désarrois comme ses bonheurs. Crayons, feutres, collages, peintures, autant de techniques que l’artiste utilise pour créer un univers enchanteur, fait de couleurs chatoyantes qui enrichissent ses textes tendres et bienveillants. « Plus on donne du beau et de l’intelligence aux enfants, plus ils y seront perméables et apprendront ».

PARUTION – Pour célébrer les 90 ans de Mickey apparu pour la première fois, au cinéma, le 18 novembre 1928 sous l’égide de la Walt Disney Company, Disney Hachette Presse publie Le livre anniversaire Mickey Mouse 90 ans, hors-série de la publication trimestrielle Les trésors du Journal de Mickey. Outre, comme à l’ordinaire, la reprise d’histoires complètes publiées au fil des décennies, quatre-vingt-dix secrets sur la souris la plus célèbre de la planète. À noter également la reproduction de la première planche de « Mickey à travers les siècles », créée en 1952 par le scénariste français Pierre Fallot. 420 pages. En kiosque, 8,90 euros.

THEATRE – Du samedi 17 novembre 2018 au dimanche 6 janvier 2019, la Comédie Française propose, au Théâtre du Vieux-Colombier, 21 rue du Vieux-Colombier à Paris, une adaptation et une mise en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort de 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne. Scénographie et costumes : Éric Ruf. « Tour à tour à vue sur le plateau et manipulateurs cachés dans le noir des profondeurs, six comédiens de la nous embarquent à bord du Nautilus. Utilisant le principe du théâtre noir, méduses et poissons semblent flotter dans ce monde où la lumière du jour ne pénètre jamais. […]  Toute la poésie et l’univers fantastique de l’œuvre de Jules Verne se retrouvent dans ce tour du monde à travers les océans où les enfants, petits et grands, aiment à se replonger. » Pour en savoir plus et réserver, c’est ici

COLLECTION – Parait en kiosque (une nouvelle fois) la collection « Les Pieds Nickelés » éditée par Hachette. « Nés en 1908, les Pieds Nickelés sont un des monuments de la bande dessinée française. Créés par Louis Forton, puis repris par Pellos après la guerre, les Pieds Nickelés, véritables filous, témoignent de leur époque. Croquignol, le grand au long nez, Filochard le pickpocket borgne et Ribouldingue le bon vivant, forment une bande d’escrocs attachants. Cette magnifique édition collector avec dos toilé vous transportera dans l’univers original des Pieds Nickelés. » Le premier numéro (Les Pieds Nickelés rois du pétrole) : 1,00 euros. Le numéro suivant : 4,99 euros. Les autres numéros : 8,50 euros. Le numéro 3 est gratuit si on s’abonne pour plusieurs dizaines de numéros et il y a aussi quelques autres cadeaux. L’offre détaillée est ici.

SALON – Du vendredi 16 au dimanche 18 novembre 2018, ce sera la trente-quatrième édition du Salon du livre jeunesse de Fougères agglomération (Ille-et-Vilaine), à l’espace Aumaillerie. Thème de cette année, sous le titre À hauteur d’enfants, les albums illustrés pour les tout-petits. Un beau programme à retrouver ici. Marc Baron, qui a créé le salon en 1985, dit son émotion : « C’est une vraie fierté de voir que le salon séduit encore aujourd’hui des milliers de personnes et ce, même génération après génération. Dans les allées, je croise d’anciens élèves devenus aujourd’hui parents, venir au salon avec leurs enfants. Ceux-là mêmes qui avaient accueilli dans leur classe, le temps d’une matinée, un auteur de livre jeunesse. »

PROJECTION – Le mercredi 14 novembre 2018, à 20 heures 30, dans la salle Arcé du cinéma de la Scène nationale d’Albi (Tarn), rue des Cordeliers, projection du film documentaire De littérature en écritures réalisé par Jean Frézouls. « Ce film montre de l’intérieur la vie d’un atelier de Littérature-Écriture tel que les propose Rolande Causse. […] Dans le film [de Jean Frézouls], les textes de Marguerite Yourcenar sont les points de départ suscitant l’écriture. Son œuvre apporte à chacun histoire, imaginaire et sensibilité profonde. » Débat en présence de Rolande Causse et de personnes ayant participé à l’atelier.

EXPOSITION – L’exposition d’illustrations originales Les Maîtres de l’Imaginaire conçue par Étienne Delessert sera présentée à Paris du jeudi 15 novembre 2018 au samedi 19 janvier chez les libraires associés, 3 rue Pierre l’Ermite à Paris. Avec des œuvres de Marshall Arisman, Jean-Louis Besson, Guy Billout, Ivan Chermayeff, Seymour Chwast, Nicole Claveloux, Jean Claverie, Étienne Delessert, Heinz Edelmann, Stasys Eidrigevicius, Randall Enos, Monique Félix, Andre François, Henri Galeron, Alain Gauthier, Roberto Innocenti, Gary Kelley, Claude Lapointe, Alain le Foll, Georges Lemoine, David Macaulay, Sarah Moon, Yan Nascimbene, Chris Payne, Jerry Pinkney, Eleonore Schmid, Chris Sheban, Elwood Smith, David Wiesner et Lisbeth Zwerger. La fondation suisse Les Maîtres de l’Imaginaire a été créée en 2017 à l’initiative d’Étienne Delessert, en partenariat avec la Haute École Pédagogique de Vaud (Suisse). Elle a pour vocation de mieux faire connaître et apprécier le patrimoine de l’illustration jeunesse. Elle a aussi entrepris un programme ambitieux, destiné à améliorer la lecture, à plusieurs niveaux, des images narratives. La Fondation a rassemblé des œuvres originales, en Europe et aux États-Unis, d’une trentaine d’artistes de premier plan. Plus de 80 œuvres seront ainsi présentées à Paris pour la première fois, chez Les Libraires Associés, après Strasbourg et avant Bologne au printemps. Vernissage parisien le jeudi 15 novembre, à 18 heures.

THÉÂTRE – Du jeudi 15 novembre 2018 au dimanche 6 janvier 2019, la Comédie Française propose, au Studio, Carrousel du Louvre, 99 rue de Rivoli à Paris, une adaptation et une mise en scène par Géraldine Martineau de La Petite Sirène de Hans Christian Andersen. « Géraldine Martineau crée ici son premier spectacle tout public. […] Elle adapte le conte d’Andersen en alexandrins libres et imagine une forêt musicale de coraux. Le parcours d’émancipation de celle dont la danse éblouira les humains, confrontée à l’éveil du sentiment amoureux, à la peur des adultes et à la violence du monde, est une ode à la différence. Il ouvre un champ de réflexion sur les parts de soi que l’on est capable de transformer pour plaire à autrui. » Avec, notamment, Adeline d’Hermy (la Petite Sirène), Françoise Lebrun et Julien Frison. Tout public à partir de 7 ans. Pour en savoir plus et réserver, c’est ici.

COLLOQUE – Le jeudi 15 et le vendredi 16 novembre 2018, à l’université de Lille, Campus Pont de bois, Maison de la Recherche, Bochra et Thierry Charnay (ALITHILA) organisent un colloque international Naître et renaître dans les fictions pour l’enfance et la jeunesse. Possibles informations complémentaires à cette adresse.

RENCONTRE – Clémence Simon, auteure de La ruée vers l’art : quand le street art raconte l’histoire de l’art (Dada, 2018), signera son ouvrage le samedi 10 novembre, à 18 heures, à la librairie Au fil des pages, 81 rue Paul-Doumer au Havre. « Clémence Simon vit et travaille au Havre et est spécialisée en médiation culturelle. Collaboratrice de revues artistiques, elle conçoit également les audioguides jeune public de grands musées français. »

SOLIDARITÉ – Le 8 novembre 2018, les éditeurs jeunesse publient la nouvelle édition de l’ouvrage Eux c’est nous. « Voilà trois ans maintenant que l’initiative a débuté. L’ensemble des bénéfices liés à la vente du livre sont reversés à la Cimade. Grâce à la contribution des auteurs et des éditeurs Jeunesse, et au soutien des libraires et du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, 100 000 exemplaires ont été vendus et tous les bénéfices ont été reversés à La Cimade qui aide les personnes réfugiées, migrantes et en demande d’asile. Ce petit livre collectif et solidaire a aussi circulé dans les écoles et bibliothèques et déclenché de nombreuses initiatives des médiateurs du livre. » Le texte de Daniel Pennac et les illustrations de Serge Bloch sont, cette année, accompagnés d’une lecture à voix haute de Sandrine Bonnaire, d’une nouvelle préface de Christophe Deltombe, président de la Cimade, et de fiches pédagogiques disponibles en ligne. 32 pages, 3,00 euros. Site dédié ici.

THEATRE – Le théâtre Marigny, Carré Marigny à Paris, est désormais la propriété de la société Fimalac Entertainment, entité du holding de Marc Ladreit de Lacharrière dédiée au spectacle vivant. Construit en 1883, le théâtre Marigny a connu au cours de son histoire de grands directeurs : Jean-Louis Barrault, Elvire Popesco, Robert Manuel et Robert Hossein, et des heures de gloire, de 1966 à 1988, en servant de lieu de tournage à l’émission de télévision Au théâtre ce soir. Après plus d’un an de travaux, la nouvelle salle accueille une adaptation scénique par Emilio Sagi de Peau d’Âne, film de Jacques Demy d’après Charles Perrault avec Marie Oppert dans le rôle titre. 100 représentations du mercredi 14 novembre 2018 au dimanche 17 février 2019. Site du théâtre ici.

PARUTION – Vient de paraitre l’édition 2019 du Guide de l’Édition jeunesse. « Devenir auteur jeunesse, c’est facile avec Le Guide de l’Édition Jeunesse. Apprendre à écrire pour la jeunesse ou à présenter son travail d’illustrateur, apprendre à structurer son récit, savoir manier l’humour, ou encore créer des personnages inoubliables, le Guide de l’Édition Jeunesse est là pour vous aider. Comprendre un contrat d’édition, négocier ses droits d’auteurs avec un éditeur, éviter les pièges, tous ces conseils et bien d’autres encore y sont expliqués. Le Guide de l’Édition Jeunesse aide et conseille les auteurs depuis 2002 et beaucoup d’entre eux ont réussi à se faire éditer. Car Le Guide de l’Édition Jeunesse est le seul ouvrage à vous révéler les astuces et les secrets des professionnels. » (Christophe Loupy). Si vous êtes pressé, rendez-vous sur le site dédié. Si vous êtes allergique aux frais de port, venez acheter à Montreuil, sur le stand du CRILJ. On vous fera même une réduction de 50 centimes.

FÊTE – La deuxième Fête du livre animé aura lieu, en plusieurs endroits de France, du jeudi 15 novembre au samedi 1er décembre 2018. Elle trouvera joliment sa place dans la salle de conférences de la médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris, dans laquelle sera présentée une exposition rétrospective consacrée à Gérard Lo Monaco, créateur français de livres animés. « Entre livre carrousel, en relief, avec des tirettes, ou encore diorama, Gérard Lo Monaco a su adapter des récits comme Le Petit Prince, Le Petit Nicolas, Moby Dick et plus récemment Les dix droits du lecteur de Daniel Pennac avec beaucoup de fantaisie et de magie. Affichiste, graphiste engagé, mais surtout artiste du livre animé, Gérard Lo Monaco fait preuve d’une grande maitrise technique qu’il a su mettre au service des classiques de la littérature pour petits et grands. » Le blog détaillé de la Fête du livre animé, régulièrement mis à jour, est ici et il mérite le détour.

EXPOSITION – Depuis le dimanche 4 novembre 2018 et jusqu’au vendredi 23, au Musée de poche, 41 rue de la Fontaine au roi à Paris, exposition d’originaux de Claire Brun pour l’album Un je-ne-sais-quoi qui vient de paraitre aux éditions Hélium. « En couleurs directes, fluo ou pastel, et avec sa multitude de formes graphiques, Claire Brun nous fait jouer à retrouver un ‘je-ne-sais-quoi’, dissimulé dans des images fourmillantes de détails miniatures, à l’aide d’un drôle de petit bonhomme très curieux et franchement décidé. » Vernissage le jeudi 8 novembre 2018, à partir de 18 heures 30.

FORMATION – Le vendredi 9 novembre 2018, de 9 heures 30 à 17 heures, à La Minoterie, 75 avenue Jean Jaurès à Dijon (Côte d’Or), journée professionnelle Ecriture et immersion des autrices et auteurs, de la création partagée à l’écriture solitaire animée par Éric Fourreau, directeur des Éditions de l’Attribut et de la revue Nectart, occasion de questionner les raisons, les intérêts et les moyens d’une immersion des auteurs et autrices auprès des publics jeunes. « Différentes expériences d’immersion et différents dispositifs d’accompagnement seront présentés et interrogés collectivement afin de mieux cerner les objectifs et les moyens d’une politique d’éducation artistique de territoire à la rencontre de l’écriture et de la lecture. » Programme détaillé et inscription gratuite sur cette page.

COLLOQUE – La BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’Université Paris-Saclay organisent, à lA Cinémathèque puis sur le site Mitterrand de la BnF, le jeudi 15 et le vendredi 16 novembre 2018, en partenariat avec l’Association française de recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance (Afreloce) avec le soutien d’Images en bibliothèques et de la Cinémathèque française, un colloque international Cinéma et littérature de jeunesse : quelles passerelles entre écrits et écrans ? « A l’heure où les jeunes générations semblent souvent avoir remplacé les écrits par les écrans, on ne peut que se réjouir de voir comment la littérature pour la jeunesse reste d’une créativité féconde tout en dialoguant avec les univers visuels avec lesquels elle entretient une relation privilégiée. Quels sont les formes et les enjeux d’un tel dialogue ? Comment cinéma, cinéma d’animation et télévision se nourrissent ils des récits inventés dans les albums, contes, romans et bandes dessinées pour  les  jeunes  publics ? Qu’est-ce qui se joue dans la  ‘novellisation’  et quels  sont  les  effets  en  retour  sur l’œuvre  originelle ? Universitaires, créateurs  et  professionnels de la culture se pencheront sur les modalités de ces adaptations, transpositions et autres réécritures, qui engagent et parfois modifient les conditions de production autant que de réception d’une œuvre ? » Riche programme à découvrir ici.

PRIX – Dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques, l’auteure et illustratrice Marianne Dubuc a remporté le Prix du livre jeunesse 2018 décerné par le réseau des Bibliothèques de Montréal. La lauréate s’est vu décerner une bourse de 5000 dollars canadiens. Active dans le milieu depuis 2006, Marianne Dubuc a publié plusieurs livres remarqués par les critiques. Traductions en plus de trente langues. Son deuxième ouvrage, Devant ma maison, paru en 2010 chez Casterman, a connu un beau succès sur la scène internationale. Depuis, Marianne Dubuc a reçu, en 2014, le Prix du Gouverneur Général du Canada, dans la catégorie Illustration, pour son livre Le lion et l’oiseau. Les Prix TD l’ont aussi sacrée championne du prix de littérature jeunesse en 2015, pour L’autobus.

PARUTION – Paru récemment le second volume de Grands auteurs pour petits lecteurs : la littérature de jeunesse des grands romanciers par Christine Pérès. Les auteurs abordés sont Antoniorrobles, Torcuato Luca de Tena, Almudena Grandes, Joaquín Gutiérrez Mangel, Javier Marías, Juan Marsé, Gustavo Martín Garzo, Luis Mateo Díez, Eduardo Mendoza, Ignacio Padilla, Benito Pérez Galdós, Arturo Pérez-Reverte, Soledad Puértolas, Juana Salabert, Carlos Salem, Fernando Soto Aparicio, Mario Vargas Llosa, Manuel Vázquez Montalbán, Enrique Vila-Matas. « Le présent ouvrage s’attache à faire découvrir des textes souvent méconnus de grands romanciers contemporains qui, parce qu’ils occupent une position parfois marginale dans l’ensemble de leur œuvre, n’ont malheureusement pas suscité jusqu’alors l’intérêt de la critique. Les contributions réunies dans ce livre, souvent signées par des spécialistes des auteurs abordés, en proposent des analyses éclairantes, soulignant leur originalité en même temps que leur dialogue avec les œuvres que ces écrivains ont produites pour un lectorat adulte.  » Lansman 2017, 288 pages, 16,00 euros.

FOIRE – En partenariat avec la SNCF, un Train du livre jeunesse ralliera Paris à Brive le jeudi 8 novembre 2018, veille de l’ouverture de la Foire du livre de Brive (Corrèze), avec une quinzaine d’auteurs jeunesse à son bord. Quatre d’entre eux – Claire Ubac, Estelle Billon-Spanol, Frédérique Elbaz et Caroline Pellissier – assureront des animations pour les enfants voyageurs. Arrivée en gare de Brive à 19 h 41. Pas trouvé l’heure de départ de Paris.

CONFERENCE – Dans le cadre des commémorations du centenaire de la guerre 1914-1918, la médiathèque Françoise Sagan, 8 Rue Léon Schwartzenberg à Paris, invite, le mercredi 14 novembre 2018, 19 heures, à une conférence illustrée Les journaux pour enfants pendant la Grande Guerre avec Jean-Paul Gourévitch, spécialiste de la littérature pour la jeunesse, auteur de l’Abécédaire illustré de la littérature jeunesse (Atelier du Poisson Soluble, 2013).

FORMATION – La Bibliothèque francophone multimédia de Limoges, 2 place Aimé-Césaire,  propose, dans l’auditorium Georges-Emmanuel Clancier, le lundi 12 novembre 2018, de 8 heures 45 à 16 heures, une journée d’étude titrée Littérature jeunesse dans les familles : la médiathèque est-elle le seul lieu de médiation ? avec notamment Véronique Soulé, bibliothécaire et Stéphane Bonnéry, sociologue (Les bibliothèques enfantines dans les familles), Christian Bruel, auteur, éditeur et formateur en littérature jeunesse (Jeux et enjeux de la représentation de la famille dans les albums). Synthèse de la journée par Éléonore Clavreul, déléguée à la coopération nationale et internationale à la Bibliothèque publique d’information (BPI) Inscriptions ici.

TOURISME – Le vendredi 26 octobre 2018, une statue représentant Spirou a été inaugurée sur l’esplanade de la gare par Paul Magnette, bourgmestre de la ville de Charleroi (Belgique). Fixée sur un socle rond où les passants pourront prendre des selfies, la statue pèse 1300 kilos pour une hauteur de 2 mètres. D’autres statues vont être disposées dans Charleroi et on attend pour les prochains mois Gaston Lagaffe et Natacha qui viendront s’ajouter au Marsupilami et à Lucky Luke et Jolly Jumper en cours de restauration.

SALON – La onzième édition du Festival du livre jeunesse de La Ville aux Dames (Indre et Loire) se déroulera du mercredi 6 au samedi 17 novembre 2018, dans la salle Maria Callas, rue Madeleine Renaud : exposition-vente des livres sélectionnés par la Quinzaine du livre Jeunesse en Indre et Loire, spectacles, expositions, jeux, etc. Participation de Minji Lee-Diebold, auteur-illustratrice en résidence auprès de Livres passerelle et le centre social Camille Claudel de la Ville aux dames.

CORPORATISME – Vient de se constituer il y a une grosse poignée de jours une Ligue des auteurs professionnels ouverte à tout auteur francophone ayant publié au moins un livre où l’on retrouve nombre d’auteurs pour la jeunesse connus pour être très présents sur le terrain revendicatif. On considèrera la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse comme l’une des associations fondatrices. Plusieurs organismes ont tenu à faire connaitre leur étonnement devant cette initiative, estimant que des instances de défense de la profession existent déjà et agissent. Site de la Ligue ici.

EXPOSITION – Du vendredi 2 novembre au samedi 22 décembre 2018, à la bibliothèque Saint-Jean, Palais Saint-Jean, 4 avenue Adolphe Max à Lyon (Rhône), une exposition Illustrations d’automne présente des travaux d’Isabelle Desoutter. « Quand l’automne venu les enfants jouent avec les feuilles. Elles jonchent le sol et viennent à eux dans la richesse de leurs couleurs et de leurs formes. Elles se font proches, il est plus facile de les observer. La forme est le mot clef d’une lecture nouvelle qui laisse le champ libre à l’imaginaire. Et si cette petite feuille rouge ressemblait à quelque chose… C’est ainsi qu’est né ce curieux bestiaire à la fois simple et poétique mis à la portée des plus petits. Entre les feuilles d’un gros livre y glisser une autre, naturelle qui saura nous raconter d’autres histoires » Site de l’illustratrice ici.

ANNIVERSAIRE – La Journée Mario Ramos, ce sera le mercredi 7 novembre 2018, occasion de mettre à l’honneur, dans une librairie ou dans une bibliothèque, pourquoi pas à l’école, l’univers d’un auteur qui a su conjuguer humour et réflexion. « Auteur engagé auprès des enfants et des professionnels, Mario Ramos a publié ses trente-trois albums chez Pastel. Ses loups, cochons, singes et autres personnages font rire et réfléchir les grands et les petits dans le monde entier. » Pour participer à cette journée, des idées ici.

ÉLECTION – Le dimanche 28 octobre 2018, le député d’extrême droite Jair Bolsonaro est devenu président de la République fédérative du Brésil. Il avait, lors de sa campagne, plusieurs fois stigmatisé Le Guide du zizi sexuel de Zep et Hélène Bruler (Glénat, 2001), considérant que l’ouvrage, présent dans les écoles brésiliennes, fait la promotion de l’homosexualité. Zep avait fait savoir que « c’est plutôt rassurant d’être détesté par un type pareil. »

CONFERENCE – Le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) propose, le vendredi 9 novembre 2018, de 10 heures à 12 heures 30, dans la salle 70 de la BnF, site François Mitterrand, quai François Mauriac à Paris, une conférence Filles et garçons dans les livres pour la jeunesse : contextes et enjeux  avec Christiane Connan-Pintado, maître de conférences émérite à l’Université de Bordeaux, coordinatrice avec Gilles Béhotéguy des deux ouvrages Etre une fille, un garçon dans la littérature de jeunesse parus aux Presses Universitaires de Bordeaux. « La conférence propose de revenir sur l’histoire du livre de jeunesse en tant que littérature adressée, marquée par sa vocation pédagogique, souvent genrée, et portera une attention particulière au tournant des années 1970, marquées par l’émergence des courants féministes. L’édition contemporaine pour la jeunesse se trouve confrontée à des évolutions sociétales qui font débat : l’interrogation portera sur l’influence des études de genre, sur le poids des contextes ainsi que sur les stéréotypes et les disparités qui ont la vie dure. » Gratuit sur inscription à cette adresse.

EXPOSITION – Sara nous écrit : « A l’occasion de la parution de mon album La traque chez Thierry Magnier (images seules) et de mon Auto-interview (texte seul) paru aux éditions du Sonneur, je vous convie au vernissage de mon exposition de papiers déchirés à la librairie Les Originaux, Galerie Librairie Actes Sud, 37 rue Saint André des Arts à Paris. » Ce sera le mercredi 7 novembre 2018, à partir de 18 heures 30. L’exposition sera en place du mercredi 7 novembre au samedi 8 décembre 2018. Informations complémentaires au 01 42 03 01.

TOURISME – L’Office de tourisme de Tournai (Belgique) propose de découvrir la ville avec Martine. Martine qui ? Mais, voyons, Martine, célèbre héroïne des livres pour enfants imaginés par Gilbert Delahaye et longtemps illustrés par Marcel Marlier. La promenade Martine visite Tournai a lieu le mercredi 31 octobre 2018. Rendez-vous à 15 heures, 1 place Paul-Emile Janson.

ATELIER – Le jeudi 1ier novembre 2018, de 14 heures à 16 heures, dans le cadre de sa formation au Wolf, 18/20 rue de la Violette à Bruxelles (Belgique), le jeune illustrateur camerounais Josué Elong Epoh propose un atelier d’illustration autour de Christian Epanya,  grand nom de la littérature de jeunesse camerounaise, auteur notamment, chez Syros, de l’album Le Taxi-Brousse de Papa Diop. Pour enfants à partir de 8 ans. Gratuit à cette adresse.

ON EST CONTENT – Une fidèle adhérente du CRILJ à l’honneur à Angoulème en janvier 2019, à l’occasion du Festival international de la bande dessinée. En effet, une exposition rétrospective sera consacrée à Bernadette Després, dessinatrice notamment de la série « Tom Tom et Nana ». « 40 ans après leur création, Tom-Tom et Nana restent les héros d’une bande dessinée transgénérationnelle qui ravit autant les jeunes lecteurs d’aujourd’hui que leurs parents. L’exposition présentera des œuvres inédites, et invitera les visiteurs à s’immerger dans un univers attachant, tout en rondeur et en mouvements, plein de fantaisie, de jeux, de musiques et de chansons, à l’image d’une autrice inoubliable qui a grandi avec Bécassine et Tintin, et qui insuffle à son dessin une énergie joyeuse et communicative. » Ne pas oublier pour autant le numéro 237 de Griffon de mai-juin 2013 qui retrace minutieusement la carrière de l’illustratrice.

PARUTION – Le catalogue Les Incontournables 2016-2018 que publie la Fédération Wallonie-Bruxelles rassemble 270 livres parus ces deux dernières années choisis par une équipe d’une vingtaine de personnes rassemblant parents, bibliothécaires, enseignants, animateurs. Isabelle Decuyper, responsable de la promotion de la littérature de jeunesse au Service général des lettres et du livre, explique : « C’est une grosse opération qui existe depuis 15 ans, explique L’idée est de rassembler les livres qui ont marqué la littérature jeunesse depuis 2016. Dans ce catalogue, 270 bouquins y figurent venus de 72 éditeurs différents. Ils sont répartis en six niveaux (tout petits, petits, débutants, autonomes, confirmés et jeunes adultes). Nous avons vraiment voulu montrer la richesse et la diversité de la littérature jeunesse. Chaque livre est débattu et voté avant d’apparaître dans le catalogue. Nous avons tenu compte de différents critères, la richesse littéraire et le visuel du livre, mais aussi l’originalité du propos, si le livre parle d’un thème spécifique par exemple. La pertinence de ce thème par rapport à l’âge de lecture. Nous avons aussi fait appel à la réalité de terrain. » La version papier est à 5,00 euros, la version Calaméo est gratuite et elle est ici.

SPECTACLE – Du mercredi 31 octobre au dimanche 18 novembre 2018, Le Petit Théâtre, 12 place de la Cathédrale à Lausanne (Suisse) présente L’hiver quatre chiens mordent mes pieds et mes mains de Philippe Dorin (école des loisirs, 2008). Metteur  en scène : Matthias Urban. « Sur une scène immaculée comme un jour d’hiver ou comme une page blanche, un couple s’inquiète. « Tu sais, y a un type, là-bas, il est assis en ce moment derrière son bureau pour écrire notre histoire, et là, il a pas beaucoup d’idées » prédit l’homme. Ne pouvant compter que sur eux-mêmes, ils vont devoir s’inventer tout seuls une maison, une famille, un destin, les couleurs de leurs vies. » Tout public à partir de 7 ans; Site du Petit Théâtre ici.

FESTIVAL – Le samedi 27 et le dimanche 28 octobre 2018, de 14 heures à 19 heures, dans le cadre du Festival de l’image animée organisé par le Carreau du temple, 4 rue Eugène Spuller à Paris, les libraires associés proposent un pop-up store hors les murs et l’association Les Trois Ourses donnera à voir sa collection internationale de livres artistiques. Site du Carreau du temple ici.

EXPOSITION – Jusqu’au mercredi 14 novembre 2018, à la bibliothèque Guillotière, 25 rue Béchevelin à Lyon (Rhône), une exposition Nom d’une sorcière ! présente des travaux numériques de Sandrine Hervé. « Passionnée depuis toujours par les mots et le dessin, j’ai fait des études d’arts à Bordeaux et Pau avec une spécialisation dessin animé aux Gobelins à Paris, puis j’ai posé mes valises à Lyon et travaillé dans le dessin animé, le jeu vidéo et les livres illustrés interactifs pour les enfants. J’ai notamment participé à l’écriture, illustré et animé les livres numériques suivants : La sorcière sans nom, La petite sorcière à l’école, La sorcière est-elle amoureuse ? , La sorcière et l’esprit de Noël, Pipo et l’histoire inachevée, Alizée fille pirate, Mystère préhistorique. » Site de l’illustratrice ici.

C’EST FAIT – Pour sa contribution « au rayonnement de la France à travers la culture », Tomi Ungerer, auteur et illustrateur, qui fêtera ses 87 ans en novembre prochain, a reçu, ce lundi 22 octobre 2018, au Palais de l’Élysée, des mains d’Emmanuel Macron, président de la République française, les insignes de commandeur de la Légion d’honneur. Jack Lang qui était invité a pu échanger avec Franck Riester, ministre de la Culture nouvellement nommé.

SCHTROUMPF TOUJOURS – Vu et lu dans l’édition en ligne du mardi 22 octobre 2018 du Quotidien du peuple : « Une passagère prend des photos d’un train à thème sino-belge de la ligne 2 du métro de Shanghai (est de la Chine), décoré d’images de personnages des Schtroumpfs, une célèbre bande dessinée belge, le 20 octobre 2018. Le métro à thème a été lancé samedi par le métro de Shanghai en tant que service spécial pour célébrer  l’Exposition internationale d’importation de Chine (CITE) qui ouvrira dans deux semaines. »

PARUTION – Le numéro hors-série d’octobre 2018 de Mémoire d’Images est titré Balade d’îles en illustrations.  Au sommaire : Découvrir les îles, Voyageurs d’îles en îles, Robinson et Cie, Humour de naufragés, Iles aux trésors, Mervyn Peake l’insulaire, L’aventure et au-delà, et puis des cartes pour rêver, s’instruire et voyager illustrés par des dessinateurs de toutes époques. A noter les articles Un monde idéal, Edy Legrand : l’île du coin du monde par Jacques Desse, et Les îles d’André François par Janine Kotwica. Ce numéro : 11,00 euros. Site de Mémoire d’images ici.

CONCOURS – La Charte des auteurs et des illustrateurs lance la septième édition de son Voyage professionnel à la Foire de Bologne. Le projet permet à douze jeunes auteurs-illustrateurs résidant en France métropolitaine de développer leur réseau à l’international et, plus largement, de les former à présenter leur travail et à initier des contacts professionnels à l’occasion de la Foire internationale du livre de Bologne qui. en 2019, aura lieu du lundi 1er au jeudi 4 avril. Le projet bénéficie du soutien de la région Nouvelle-Aquitaine (avec l’Alca), de la région Normandie (avec Normandie Livre & Lecture), de la région Hauts-de-France (avec l’AR2L Hauts-de-France), de la région Occitanie (avec Occitanie Livre et Lecture), et de la région Grand Est (grâce à son service Livre). Avec le soutien financier du Centre français d’exploitation du droit de copie, de la Copie privée, de la Sofia, du ministère de la Culture et du Centre national du livre. Dépôt des dossiers jusqu’au vendredi 26 octobre 2018. Informations complémentaires ici.

PRIX – À Gradignan, côté jeunesse, au palmarès des Prix Lire en poche de la douzième édition du salon du livre du même nom, Marie-Aude Murail pour L’oncle Giorgio, bon vieux « J’aime Lire » de juin 1987 réédité en poche en janvier 2018, chez Bayard jeunesse, avec des illustrations nouvelles de François Maumont.

SPECTACLE – Le dimanche 28 octobre 2018, dans l’auditorium de Carreau du temple, 4 rue Eugène Spuller à Paris, lecture musicale dessinée du Bain d’Abel d’Audrey Poussier (école des loisirs, 2014). Avec Anne Girouard, Audrey Poussier et Jacques Tellitocci. » Auteure et dessinatrice pour le jeune public, Audrey Poussier doit sa notoriété à ses livres. Lors de sa rencontre avec un musicien et une comédienne, l’idée a surgi de ‘mettre en espace’ son récit d’Abel, ce petit garçon qui se demande obsessionnellement où part l’eau du bain. Un jour, dans son imaginaire, il décide donc de partir avec elle. Peinture en direct, bruitages sur scène avec toute une panoplie de quincaillerie : ce travail à vue rend la pièce doublement palpitante pour les enfants. De tuyau en ruisseau, de rivière en fleuve, de découverte en découverte, Abel poursuit son bain, traversant toutes sortes de paysages, rencontrant de drôles d’animaux. Comment l’enfant téméraire reviendra t-il de ce voyage ? » 45 minutes. Dès 3 ans. Informations complémentaire au 01 83 81 93 30.

PARUTION – Vient de paraître Pif gadget : 50 ans d’humour, d’aventures et de BD par Christophe Quillien, « un album souvenir qui rend hommage au magazine Pif gadget à l’occasion de ses 50 ans, évoque toutes les séries, les jeux, les coulisses de la conception des gadgets, les débuts de « Rahan » et de « Corto Maltese » et rassemble les témoignages de Tabary, Gotlib, Mandryka, Hugo Pratt et d’autres. » Hors collection 2018, 248 pages, 29,00 euros. « Auteur de plusieurs ouvrages dédiés à la bande dessinée, […] Christophe Quillien évoque sans jamais ennuyer, au fil d’un récit passionné et passionnant, les grandes heures d’un hebdomadaire novateur né voici bientôt un demi siècle. Après l’expérience Super Pif conduite par l’Humanité, Pif devrait renaître prochainement grâce au financement participatif dans une formule interactive sous forme d’un journal dépliable. Une raison de plus pour se pencher sur l’histoire de son passé glorieux et de sa lente descente aux enfers. » (Henri Filippini dans BDzoom).

PRIX – Fabrice Melquiot vient de recevoir le Grand prix de littérature dramatique jeunesse au titre de 2018 pour Les séparables (L’Arche, 2017). « Romain et Sabah, deux enfants de neuf ans qui vivent dans le même lotissement, se sont construit des mondes imaginaires pour échapper au réel. Échapper par les rêves aux peurs et aux suspicions des parents, à l’égard du voisin, de l’autre et de ses différences. Eux s’aiment, un point c’est tout. Eux voudraient à jamais rester ensemble, mais leurs parents en ont décidé autrement. » La récente mise en scène collective de la pièce (sous la direction d’Emmanuel Demarcy-Mota et de Christophe Lemaire) est reprise à l’espace Cardin du Théâtre de la ville (Paris), du vendredi 26 octobre au dimanche 4 novembre.

TOURISME – Fermé depuis fin mai 2018 pour cause d’inondation, The Roald Dahl Museum and Story Centre, 81-83 High Street à Great Missenden, au nord-ouest de Londres, a rouvert ses portes (en forme de barres de chocolat géantes) le samedi 20 octobre. Des manuscrits, des brouillons, des photographies, des objets, des lettres datant parfois de la jeunesse de l’écrivain. Ne pas oublier la réplique de la cabane où Roald Dahl travaillait, assis dans un vieux fauteuil fatigué dans lequel les jeunes lecteurs visitant l’endroit sont autorisés à s’asseoir. Roald Dahl a vécu à Great Missenden de 1954 jusqu’à sa mort. Steve Gardan, directeur du musée, explique : « Les livres et les films, vous pouvez les trouver dans le monde entier. Mais ici, vous êtes à l’endroit même où ces histoires ont été créées. C’est ce qui fait la magie du musée. » Site du musée ici.

CINÉMA – En salles depuis le mercredi 17 octobre 2018, La Grande aventure de Non-Non, programme de trois courts métrages d’animation réalisés par Mathieu Auvray d’après les livres de Magali Le Huche publiés chez Tourbillon. Scénario et dialogues :  Léonie de Rudder, Thierry Gaudin et Sophie Lodwitz. « La force de Non-Non, c’est une animation 3D par ordinateur aux couleurs pétillantes, qui reproduit numériquement les effets de la pâte à modeler animée image par image. Une prouesse technique qui rend les personnages et les décors presque réels. » explique Nicolas Didier dans Télérama. Le personnage avait déjà eu les honneurs de la télévision dans une série de cinquante-deux épisodes de sept minutes diffusées sur Piwi+.

SPECTACLE –  Le compositeur Thomas Nguyên et le Collectif IO ont donné, le vendredi 19 octobre 2018, à l’Opéra de Reims (Marne), en séance scolaire, la première représentation d’une version lyrique d’Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll fortement adaptée par Brigitte Macadré. « Un opéra contemporain qui interroge chacun sur la part mystérieuse qui reste en nous d’enfance et d’imaginaire et nous invite à passer de l’autre côté du miroir où se cache peut-être une autre réalité, une autre notion du temps et du possible. Une ode aux merveilleux pouvoirs du théâtre. » Version avec orchestre, cristal Baschet et haut-parleurs. Site du collectif ici.

HOMMAGE – Sur le compte Twitter de Cédric Villani, député de l’Essonne, mathématicien, médaille Field 2010 : « Avec quelques jours de retard, Elzbieta, mon auteure pour enfants préférée. Elle laisse bien des orphelins : Flonflon, Musette et tous ses personnages, qui m’ont fait rire et pleurer moi même quand je les lisais à mes chères têtes blondes passionnées. »

EXPOSITION – Du jeudi 25 au dimanche 28 octobre 2018, le Salon d’Automne, installé cette année sous chapiteaux, sur l’avenue des Champs-Élysées, entre les places Georges Clemenceau et Concorde, propose une exposition consacrée à Franquin avec la présentation de planches de la série  « Idées noires » (que publia Spirou, de 1977 à 1983, dans son supplément Le Trombone illustré) et des croquis inspirés du magazine National Geographic. L’affiche du salon est un montage en noir et orange d’après le célèbre dessinateur belge. Site du salon ici.

INITIATIVE – Du mercredi 24 octobre au samedi 24 novembre 2018, à l’Espace Andrée Chedid, 60 rue Général Leclerc à Issy-Les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), focus sur le peintre et illustrateur Chen Jiang Hong, soit une exposition de planches originales de l’album de Gâteau de lune, une bibliothèque éphémère, des projections d’albums, le samedi 10 novembre, à 17 heures et 17 heures 30, un atelier avec les enfants, le mercredi 21 novembre, de 15 heures à 16 heures, une rencontre et une performance dessinée, le samedi 24 novembre, de 18 heures 30 à 20 heures, un spectacle jeune public, Le Prince Tigre, d’après Chen Jiang Hong, le samedi 24 novembre, à 15 heures 30 et 16 heures 30. Pensez à vous inscrire et à réserver à cette adresse.

EN LIGNE – C’est toujours avec un gourmand plaisir que nous découvrons dans Cligne Cligne magazine, revue électronique, les récentes trouvailles et les informations minutieusement documentées que Loïc Boyer met en ligne suivant un rythme tranquillement aléatoire. A ne pas manquer. C’est à cette adresse.

INITIATIVE – S’adressant au 0-6 ans et à leurs parents, Les Enfantines, rendez-vous des livres et des petits, se dérouleront à Le Perrier (Vendée), le samedi 20 et le dimanche 21 octobre 2018, un peu avant et un peu après. Thème de cette année : les émotions. Beau programme qu’il est possible de découvrir ici en Calaméo.

PARUTION – Vient de paraitre Secrets d’illustrateurs, quatrième hors-série de la Revue des livres pour enfants. « Vous avez croisé leurs images dans des livres formidables dont ils étaient parfois aussi les auteurs. Certains arpentent ce métier depuis plusieurs décennies et son histoire se raconte à travers la leur. D’autres, plus fraîchement embarqués, témoignent de leurs débuts plus ou moins faciles. Tous ont eu des inspirateurs ou des anges gardiens qui les ont aidés à avancer dans cet art où se jouent tout à la fois la solitude (celle du créateur) et la complicité (avec l’éditeur), l’auteur et les lecteurs. À eux tous, ils dessinent le paysage d’un métier formidable, difficile et essentiel à la littérature telle qu’elle se donne à voir. » Des entretiens, pour la plupart inédits, avec Albert, Gilles Bachelet, Serge Bloch, Chen Jiang Hong, Carll Cneut, Philippe Corentin, Katy Couprie, Rémi Courgeon, Kitty Crowther, Thierry Dedieu, Elzbieta, Henri Galeron, Georges Lemoine, Jean-François Martin, Claude Ponti, François Roca et Fred Bernard, Grégoire Solotareff et Anaïs Vaugelade. Cahier pratique de seize pages, des adresses, des lieux, des festivals, des sources, des ouvrages de référence. Gallimard 2018, 196 pages, 15,00 euros.

PRIX – Le Prix Vendredi, « Goncourt de la littérature jeunesse », organisé par le groupe jeunesse du Syndicat national de l’édition (SNE) en partenariat avec la Fondation d’entreprise La Poste, a été attribué à Nicolas de Crécy pour Les amours d’un fantôme en temps de guerre (Albin Michel jeunesse, 2018).  Mentions attribuées à Vincent Mondiot pour Nightwork (Actes Sud Junior, 2017) et à Nastasia Rugani pour Milly Vodović (MeMo, 2018).

PARUTION – A l’occasion de son vingtième anniversaire, l’association tourangelle Livres passerelles publie, élégamment édité par les éditions mille univers sis à Bourges (Cher), Voix hautes & franches, recueil d’une vingtaine de témoignages de lecteurs et compagnons de route mis en forme par Jeanne Beutter et dans lesquels éclate l’implication de militants enthousiastes et déterminés. « Jamais facile, mais toujours simple », affirme Christian Sterne. « Ce n’est pas parce que c’est de la vraie littérature qu’on ne peut pas la lire sur le trottoir », ajoute Cécile Boulaire. Si vous souhaitez disposer d’un exemplaire, demander poliment à cette adresse.

PARUTION – Pour accompagner la parution prochaine d’une nouvelle aventure de Tif & Tondu par Blutch et Robber, publication de trois cahiers documentant la création du nouvel ouvrage. « Sous le haut patronage de Rosy et Tillieux, créateurs de la série originelle, Blutch et Robber dévoilent les coulisses de leur travail, où l’on trouve pour l’occasion le roman complet présenté par Tif et Tondu, Les mystères de l’antiquaire, rédigé par Robber. Une mise en abyme littéraire et ludique, illustrée de cabochons de Blutch. Un objet collector, au tirage limité et à la fabrication originale. » Bon d’accord, mais c’est quand même 14,00 euros pour chaque cahier de 32 pages sur papier journal. Le premier et le second opus sont parus, le troisième, c’est pour bientôt.

A LA TÉLÉ – Sur TF1, le dimanche 21 octobre 2018, à 7 heures 25, diffusion du premier épisode de 7 minutes d’une série de 70 films d’animation de Loup, coproduite par Samka Productions d’après les albums d’Orianne Lallemand et d’Éléonore Thuillier publiés par les éditions Auzou.

SALON – Le salon Frissons à Bordères plantera sa dix-neuvième édition les samedi 20 et dimanche 21 octobre 2018. Participation assurée, parmi d’autres, de Amandine Laprun, Geoffroy de Pennart, Laurent Audouin, Jean-Christophe Tixier, Vincent Villeminot, Cédric Mayen, Sandrine Revel. Sur le site qui dit tout, ces quelques lignes : « Présent à nos côtés depuis le premier Frisson, Le CRILJ (Centre de recherche et d’information sur la littérature pour la jeunesse) a cessé son activité à Pau faute de subventions. Nous rendons hommage au soutien qu’ils nous ont apporté et à tous les bénévoles qui ont informé les visiteurs sur la littérature jeunesse tout au long de l’aventure frissonnante. Nous les gardons pour mémoire dans nos associations et vous pourrez toujours consulter leurs  éditos thématiques avec leurs choix de livres. »

COLLOQUE – L’association Les Incorruptibles invite à son colloque annuel autour de la lecture, au Belvédère de la BnF, site François-Mitterrand, le lundi 22 octobre 2018, pour des interventions ouvertes à tous le matin et une après-midi réservée aux coordonnateurs des comités. Site de l’association ici.

ITINÉRANCE – Du vendredi 19 octobre (réservé aux scolaires) au dimanche 21 octobre 2018, dans la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville de Tours, lancement de la quarante-deuxième édition de l’itinérante Quinzaine du Livre Jeunesse piloté par la Fédération des œuvres laïques de l’Indre et Loire : exposition-vente de 350 livres choisis un à un par un comité de sélection scrupuleux, spectacles, ateliers, lectures, expositions, jeux, rencontres avec Chiara Mezzalama, Arnaud Roi et Gigé et Carbone, lauréats du Tour l’ivoire des mômes au titre de 2018. Entrée libre et gratuite. Facebook ici.

PRIX – La liste des 246 candidats retenus pour la session 2019 du Prix commémoratif Astrid-Lindgren (Astrid Lindgren memorial award ou ALMA) vient d’être dévoilée lors de la Foire du livre de Francfort. Soixante-quatre pays représentée et, pour la France, les auteurs et illustrateurs Benjamin Chaud, Olivier Douzou, Timothée de Fombelle, Bernard Friot, Jean-Claude Mourlevat, Marie-Aude Murail, Geneviève Patte, Marjane Satrapi, Joann Sfar ainsi que les associations ACCES et Les Doigts qui rêvent. Rendez-vous le 2 avril 2019 pour connaitre le nom de celui ou de celle qui recevra dans sa main tremblante le fameux chèque de cinq millions de couronnes suédoises (550 000 euros quand même) remis chaque année au gagnant.

JOURNÉE D’ÉTUDE – Une journée d’étude Lire dès le berceau est organisée le lundi 12 novembre 2018, de 9 heures à 16 heures 30, à Arras (Pas de Calais), initiée par le Département du Pas-de-Calais (labellisée Premières Pages) et organisée par la Médiathèque départementale, l’Université d’Artois, Lis avec moi – La Sauvegarde du Nord et l’Agence quand les livres relient. Avec Isabelle Agert, orthophoniste, Hervé Fernandez, directeur de l’ANLCI, Dominique Rateau, présidente de l’Agence quand les livres relient, Évelyne Resmond-Wenz de l’association Accès Armor. Programme détaillé ici. Les ateliers de l’après-midi sont complets, inscription toujours possible aux conférences du matin, mais il faut faire vite. C’est à cette adresse.

RENCONTRE – Le jeudi 18 octobre 2018, à 18 heures, à la médiathèque de la Haute-Bigorre, 4 rue Alsace-Lorraine à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), rencontre avec Albert Lemant, à l’occasion de la parution de son livre Les Carnets du Vall d’Oubly aux éditions Cairn et Plume de carotte. « Auteur, illustrateur, peintre, plasticien, graveur, taille-doucier, depuis tout-petit, Albert Lemant explore de multiples formes d’expression, pour peu qu’elles lui permettent de développer son sens du conte un peu farfelu et de la poésie décalée. […] Il a écrit et illustré à ce jour une vingtaine de livres  : Lettres des Isles Girafines, Histoires pas très naturelles, le Journal d’Emma (au Seuil), L’Encyclopédie de cet idiot d’Albert, l’ABC de la trouille, Gustave dort, Les Ogres sont des cons (au Poisson soluble). Vivant et travaillant dans les Pyrénées depuis 1986, il crée, avec sa compagne et complice Kiki Lemant, de nombreuses expositions a priori grotesques et facétieuses, mais qui interrogent et invitent à la réflexion. » Informations complémentaires au 05 62 95 34 64.

DISPARITION – Nous apprenons le décès, le lundi 8 octobre 2018, de l’auteure et illustratrice Elzbieta. Née en 1936 d’un père polonais tôt disparu et d’une mère française qui ne l’aimait pas, Elzbieta vécut une enfance chaotique en Pologne, en Alsace occupée, en Grande-Bretagne, avant d’habiter Paris, confiée à un oncle blanchisseur qui l’exploita. Peintre, photographe et plasticienne, ce sont ses albums pour les enfants, plus de cinquante, qui lui apporteront la reconnaissance unanime de ses pairs. Elle fut nommée, en 2006, pour le prestigieux prix Astrid Lindgren (ALMA). On ne peut pas ne pas citer ici les albums Flon Flon et Musette (Pastel, 1993), Petit-Gris (Pastel, 1995), Petit Mops (Le Rouergue, 2009). Ne pas oublier non plus L’Enfance de l’art (Le Rouergue, 1997), ouvrage de référence dans lequel l’illustratrice s’interroge sur la création à destination des petits lecteurs et sur sa démarche personnelle d’auteure. Elzbieta considérait que le livre est avant tout le lieu de l’écrit et elle apportait le même soin, plus peut-être, à l’élaboration de ses textes qu’à celle de ses dessins. « Mon travail pour adultes était mon projet de vie. Un projet de vie complètement dingue de la part de quelqu’un dans ma situation, sans aucune formation, sans aucun moyen de survivre. Dans les années 1970, j’ai croisé un Américain qui connaissait un peu le monde de l’édition. Il m’a expliqué qu’il faudrait que je réussisse à avoir quinze livres pour enfants sur le marché, qu’on renouvèlerait régulièrement, comme ça je serais mon propre mécène. Cela m’a paru pas mal comme idée. » Nicole Maymat se souvient : Elzbieta fut, en 2005, l’illustratrice choisie pour l’exposition inaugurale du Centre de l’illustration (mij) de Moulins (Allier). Sur ce site, article Elzbieta : pas de pacotille pour les enfants signé Sonya Beyron. C’est ici.

BIRTHDAY – Mickey Mouse approche de ses 90 ans. Apparue pour la première fois en novembre 1928, sous le crayon de Walt Disney, dans le court-métrage d’animation Steamboat Willie, la souris la plus célèbre du monde est mise à l’honneur depuis le lundi 1er octobre dans les allées de Disneyland Paris. Mickey défilera ainsi avec un tout nouveau char lors de la parade d’Halloween, accompagné de zombies et de Fifi, Riri et Loulou, les neveux de Donald. Les autres personnages défileront dans des chars plus conventionnels. Une nouvelle attraction baptisée Mickey et son orchestre PhilharMagique sera aussi visible en 4D au Discoveryland Theater. On y retrouvera les plus grands classiques de Walt Disney et leurs célèbres bandes musicales. Après la saison d’Halloween qui se termine le dimanche 4 novembre, l’anniversaire de Mickey continuera d’être célébré lors de la saison de Noël. Plus d’informations ici.

PARTENARIAT – National Geographic Partners, entité conjointe entre la National Geographic Society et 21st Century Fox, a confié la licence National Geographic à Hachette Jeunesse afin de développer plusieurs livres à destination des enfants et adolescents. Le partenariat démarre dès le 26 septembre avec la sortie du premier volet de la saga « Explorer Academy » développée sous la bannière National Geographic avec Hachette Romans. Cette saga en 7 tomes s’adresse aux 9-14 ans. L’opération sera suivie cet automne par une « boite à questions spécial animaux ». D’autres collections à destination des plus jeunes sont d’ores et déjà prévues en 2019. National Geographic Partners en France regroupe notamment les chaînes de télévision du groupe (National Geographic & Nat Geo Wild en France), les magazines National Geographic, les produits dérivés, les plateformes digitales, les livres, cartes et médias destinés aux enfants.

PRIX – La vingt-deuxième édition de l’opération calédonienne Livre, mon ami s’est conclue le mercredi 10 octobre 2018 avec la cérémonie de remise du trophée au titre de 2018. La lauréate est Sophie Rigal Goulard pour 15 jours sans réseau (Rageot, 2017), histoire d’une détox numérique qui a plu à 8500 jeunes lecteurs de CM2 et de 6ème. Le site de l’association organisatrice est ici.

CONFÉRENCE – Le Centre André François, Centre régional de ressources sur l’album et l’illustration, 70 rue Aimé Dennel à Margny-lès-Compiègne (Oise), qui présente jusqu’au mercredi 24 octobre 2018 une exposition consacrée au travail d’André François en lien avec la publicité, invite le vendredi 19 octobre, 18 heures 30, à une conférence de Laurence Perrigault, commissaire de l’exposition, qui portera un regard scientifique sur le travail d’André François “peintre d’affiches”. Site du Centre André François ici.

CONFÉRENCE – Le jeudi 18 octobre 2018, au Centre Wallonie-Bruxelles, 127-129 rue Saint-Martin à Paris, conférence Les Schtroumpfs, les clés d’un succès mondial, avec Hugues Dayez, co-commissaire de l’exposition en place jusqu’au dimanche 28 octobre et auteur de Peyo l’enchanteur (Niffle, 2003). Le conférencier « racontera toutes les étapes de cette success story : comment les produits dérivés – autrement dit, le merchandising – a joué un rôle déterminant dans la popularité exponentielle des Schtroumpfs et leur a ouvert les portes à une carrière audiovisuelle internationale, qui prospère encore aujourd’hui, de telle manière que l’univers de Peyo s’est propagé dans l’inconscient collectif. » Entrée libre, sur réservation, dans la limite des places disponibles.

NATIONS UNIES – Spirou a été choisi par le Haut-Commissariat des Nations Unies comme défenseur des droits de l’Homme  et le numéro 4200 du journal paru le mercredi 10 octobre 2018 est un « numéro humaniste ». Laurent Sauveur, directeur de la communication du Haut-commissariat, explique : « La bande dessinée est un vecteur formidable et Spirou a été une évidence. Il a toujours lutté contre l’inégalité et prend souvent le parti des plus faibles. On a laissé carte blanche aux dessinateurs et aux auteurs. En gros ça a pris quatre à cinq mois entre la genèse et l’envoi à l’imprimerie. Les auteurs étaient très enthousiastes. Cela donne des planches très douces, drôles, loufoques et d’autres plus profondes et qui font réfléchir. » Florence Mixhel, rédactrice en chef du journal, complète : « Le personnage appartient aux éditions Dupuis et quand on le prête, la seule règle, c’est de ne pas salir le personnage. Chacun lui fait vivre des aventures mais en respectant l’ADN de Spirou qui est cette générosité, cet humanisme, cette défense de l’opprimé et cette envie de faire le bien autour de lui. Spirou est quelqu’un de rayonnant, ça apparaît plus ou moins fort en fonction des auteurs mais ça reste une constante à travers les 80 années d’existence du personnage. »

RENCONTRE – Les Libraires Associés, 3 rue Pierre l’Ermite à Paris et les éditions Les Grandes Personnes invitent à découvrir en avant-première les nouveautés « Grandes Personnes » de la rentrée le mardi 16 octobre 2018, à à partir de 18 heures. Avec la participation des artistes : Alice Gravier, Pascale Estellon, Lucie Félix, Dominique Ehrhard, Claire Dé et Emma Giuliani. Informations complémentaires au 01.42.57.20.24.

FORMATION – Lecture jeunesse, 190 rue du Faubourg Saint-Denis à Paris, propose, les jeudi 18 et vendredi 19 octobre 2018, une formation titrée Censure et autocensure : la violence dans la littérature ado. « Nombre  de  professionnels  sont  embarrassés lorsqu’ils   doivent   conseiller  un  ouvrage  de  littérature  jeunesse  qu’ils  jugent  violent,  cerner  l’âge  ou  le public  auquel  il  est  destiné.  Certains  prescripteurs sont mal à l’aise face à des livres considérés comme « dérangeants », d’autres les  recommandent  mais  doivent  faire face à l’incompréhension  de parents ou  d’adultes inquiets. Comment se familiariser avec ce type de livres ? Quel rapport les adolescents entretiennent-ils avec la violence ? » Contact et inscription auprès de Catherine Escher.

PRIX – C’est Véronique Petit qui a reçu des mains d’Alessandra Sublet, marraine de la septième édition, le Prix Gulli 2018 pour son roman Le Mot d’Abel (Rageot, 2018). Mention spéciale pour Mercredi c’est papi ! (Flammarion Jeunesse, 2018) d’Emmanuel Bourdier et Laurent Simon.

REVUE – Dans le numéro 5 des Cahiers de la bande dessinée d’octobre-décembre 2018 (dont les lectures des jeunes lecteurs ne sont pas le souci premier), un dossier consacré à Jean Doisy, rédacteur en chef du journal Spirou de 1938 à 1955, créateur de Fantasio et qui, en communiste qu’il était (se cachant toutefois du très catholique monsieur Dupuis), fit la nique à l’occupant en créant, avec André Moons, l’itinérant et malicieux Théâtre du Farfadet et en établissant dans le journal un esprit de résistance certain quoique crypté, notamment au travers des réponses du Fureteur au courrier des lecteurs. Dossier également à propos de la série « Valentin le vagabond » de René Goscinny et Jean Tabary qui débuta dans Pilote et dont vient de paraitre, aux éditions IMAV, une intégrale en deux volumes. Ce numéro : 12,50 euros. Facebook des Cahiers de la bande dessinée ici.

CONFÉRENCE – Dans le cadre des Rendez-vous de l’histoire de Blois (Loir et Cher), le 12 octobre 2018, de 16 heures à 17 heures, dans la salle 008 de l’université, conférence de Chun-Liang Yeh, éditeur, auteur et traducteur, titrée La Ballade de Mulan : féminisme, pouvoir, quand l’image renouvelle la lecture d’un classique de la littérature chinoise. Site des Rendez-vous de l’histoire ici.

BIRTHDAY – Juste à côté de la bibliothèque de Great Missenden, village du Buckinghamshire, au Sud-Est de l’Angleterre, une statue représentant une petite fille juchée sur une pile de livres et tenant tête à un homme célèbre. La petite fille, c’est Matilda, héroïne créée par Roald Dahl, et l’homme, c’est Donald Trump, président des États-Unis. Manière fortement actualisée, à l’initiative de la municipalité, de célébrer le trentième anniversaire de la publication du livre d’un auteur qui habita la commune pendant trente-six ans.

EXPOSITION –  Du jeudi 11 au dimanche 21 octobre 2018, à l’Espace Paul et André Véra, 2 rue Henri IV à Saint Germain en Laye (Yvelines), exposition Pierre Cornuel, peintre, illustrateur-auteur. « Grâce à de nombreux ouvrages et tout autant d’expositions, Pierre Cornuel est en France un auteur-illustrateur d’albums pour la jeunesse ainsi qu’un peintre remarqué, maintes fois récompensé. L’insatiable curiosité, la boulimie de créativité, l’humour et la profondeur de cet artiste aux multiples facettes ne rencontrent, semble-t-il, aucune limite de genre, ni aucune frontière géographique. […] Après avoir publié nombre d’œuvres chez Grasset, Flammarion-Père Castor, Nathan, Actes Sud, son vif intérêt pour la peinture chinoise l’a conduit à trouver chez Hong Fei Cultures une place de choix : celle d’un artiste ouvert à des influences aussi diverses que maîtrisées, ne cessant jamais d’élaborer une identité singulière et puissante » (Claude Clément)

SPECTACLE – Le samedi 13 octobre 2018, à 10 heures 30, dans l’auditorium Le Totem de la médiathèque Jean-Pierre Melville, 79 rue Nationale à Paris, accueil festif de Steve Waring pour un concert ouvert aux 6 ans et plus. « De la baleine bleue au Matou qui revient, tout un répertoire ! Artiste incontournable de la chanson pour enfants, le plus français des chanteurs américains et le plus américains des chanteurs français pour les enfants, Steve Waring se produit sur la scène du Totem pour chanter sur des airs de folk, de blues et de musique traditionnelle. Un répertoire que petits et grands pourront reprendre en cœur. » Sur réservation au 01 53 82 76 76 ou sur à cette adresse.

EXPOSITION – Depuis le jeudi 13 septembre et jusqu’au samedi 27 octobre 2018, au Centre tchèque de Paris, 18 rue Bonaparte, exposition Le Paris de Sempé et le monde de Šašek présentant deux grands noms de l’illustration, Jean-Jacques Sempé et Miroslav Šašek. « L’exposition Le Paris de Sempé et le monde de Miroslav Šašek représente en parallèle deux projets artistiques, qui ont grandement attiré l’attention du public et suscité de nombreux sourires sur les visages des visiteurs de toutes les générations. Les deux auteurs, que leur oeuvre soit compatible ou pas, ont en commun, en plus du livre et de la capitale française, encore une chose : leur œuvre parle à tout le monde, sans différences d’âge, de nationalité, de sexe, de religion, de conviction ou de profession. » (Klára Voskovcová, commissaire de l’exposition). Site du Centre tchèque ici.

THÉÂTRE – L’auteure et dramaturge québécoise Suzanne Lebeau a reçu, le vendredi 28 septembre 2018, l’insigne de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. Madame Laurence Haguenauer, Consule générale de France à Québec, a remis la décoration à l’auteure lors de la première à la Maison Théâtre de la recréation de Une lune entre deux maisons, un des premiers textes de Suzanne Lebeau. « Le gouvernement français a ainsi souhaité lui reconnaître une brillante carrière et une importante contribution au monde du théâtre jeune public ainsi qu’à la société entière, par ses engagements artistiques et sociaux, aussi bien au Québec et au Canada que dans le monde entier. » Court article sur le site du Consulat de France à Québec.

EXPOSITION – Le Musée en Herbe, 23 rue de l’Arbre-Sec à Paris, propose, du 4 octobre 2018 au 20 janvier 2019, une exposition Les Monsieur Madame au musée consacrée aux personnages créés par Roger Hargreaves et son fils. Quatre-vingt onze bons hommes et bonnes femmes sont présentés ainsi que les créations de vingt-trois artistes contemporains qui ont intégré les Monsieur Madame dans leur univers. Site du musée ici.

REVUE – Le dossier du numéro 217 de septembre 2018 de NVL la revue que publie le CRALEJ (Centre de  ressources aquitain pour le livre d’enfance et de jeunesse) est titré Littérature multilingue pour enfants plurilingues. Une quinzaine d’articles pour documenter un sujet peu souvent traité. Le sommaire est ici. Ce numéro : 14,00 euros. Pour s »abonner, c’est .

PRIX – C’est finalement Claire Schvartz qui, parmi les douze auteurs-illustrateurs présélectionnés, recevra le Prix de la Révélation Livre Jeunesse pour son premier livre Le gravillon de pavillon qui voulait voir la mer publié aux éditions Les fourmis rouges. La lauréate recevra une dotation de l’ADAGP de 5000,00 euros et bénéficiera d’un portrait diffusé sur le site d’Arte.

CINÉMA – En salles, le mercredi 3 octobre 2018, un programme de trois films d’animation rassemblant Le rêve de l’ours de Ruslan Sinkevich, (Biélorussie, 2015), Un printemps en automne, de Tatiana Kublitskaya (Biélorussie, 2015) et La chasse à l’ours de Joanna Harrison et Robin Shaw (Royaume-Uni, 2016) d’après l’album signé Michael Rosen et Helen Oxenbury (Kaléidoscipe, 1989). « Un matin, au réveil, une famille décide d’aller chasser l’ours. Seulement, qui chasse l’ours finit par le trouver. »

RENCONTRE – La Bibliothèque municipale Gabriel Bourdin, 26 rue Maurice Ténine à Fresnes (Val-de-Marne) reçoit l’illustratrice Isabelle Simler le samedi 6 octobre, à 17 heures 30. Après une présentation de ses albums illustrés dont Doux rêveurs (Courtes et longues, 2017), album de naissance pour les bébés nés en 2018 dans le Val de Marne, « Isabelle Simler nous emmènera dans son monde, un monde de douceur et de délicatesse, avec un atelier de dessin de plumes pour le plus grand plaisir des petits mais aussi des grands. » Sur réservation au 01 78 68 27 10.

REVUE – Le dossier du numéro 167 de Lecture jeune de septembre 2018 est titré Qu’est-ce qui fait courir les jeunes aujourd’hui ? « Lire pour ‘s’évader’, voyager pour retrouver l’univers de son héros préféré ou pour raconter son périple… Voyages, lecture et écriture sont plus liés qu’il n’y paraît. D’abord parce que les jeunes lisent surtout pour ‘s’évader’ mentalement. Mais aussi parce que lire peut provoquer des mouvements réels : combien d’ados Harry Potter a-t-il attirés à Londres ? Si la lecture fait bouger, les voyages font écrire. C’est ce que montrent la YouTubeuse Nine Gorman et l’association Zellidja. » Une douzaine d’article dont nous retiendrons celui de Morgane Vasta qui affirme que les personnages n’aiment pas voyager. 14,00 euros. Pour acheter, c’est ici.

SALON – Le vingt-huitième Salon du livre d’enfant d’autrefois se tiendra les samedi 6 et dimanche 7 octobre 2018 au Marché du livre, 104 rue Briançon à Paris. « Ce conte de tradition orale rendu célèbre par Charles Perrault en France et les frères Grimm en Allemagne fut inlassablement repris au fil des siècles et aura connu de nombreuses versions. Grâce à une précieuse collection particulière, l’exposition vous offrira de découvrir ce conte revisité durant un siècle, de 1860 à 1960, et cela à travers livres anciens, gravures, jouets et affiches. À l’occasion de ce Salon, le Marché du livre aura le plaisir d’accueillir des libraires spécialisés dans le livre d’enfant (ancien et moderne) qui exposeront de nombreux ouvrages proposés à la vente. » Site du Marché du livre ici.

RENCONTRES – Le vendredi 5 octobre 2018, la librairie Librenfant donne carte blanche aux éditions Sarbacane, en co-organisation avec la Fédération des oeuves laïques de l’Indre et Loire. Ce sera à l’espace Jacques Villeret, 11 rue de Saussure, de 9 heures 30 à 16 heures, avec la participation de Tibo Bérard, éditeur de romans, Benoît Minville, auteur, Emmanuelle Beulque, directrice éditoriale, et Rébecca Dautremer. A 17 heures 30, à la Bibliothèque centrale de Tours, 2 avenue André Malraux, rencontres, lectures et apéro avec Benoît Minville et Thibault Vermot, auteurs. Dédicaces à la librairie, 48 rue Colbert, avec Rébecca Dautremer, Benoît Minville et Thibault Vermot, le samedi 6 octobre, de 10 heures 30 à 12 heures 30. Informations complémentaires au 02 47 66 95 90.

JOURNÉE D’ÉTUDE – Dans le cadre de sa journée de réflexion du mardi 2 octobre 2018 au  Pôle universitaire d’Eure-et-Loir, 21 rue de Loigny-la-Bataille à Chartres, autour de la question Quelles collections pour quels publics, la Médiathèque départementale d’Eure-et-Loir convie les éditions HongFei à participer à une table ronde réunissant les acteurs de la chaîne du livre (auteur, libraire, éditeur) pour envisager avec eux leur rôle dans le parcours des publics en bibliothèque. Participation de Loïc Jacob, éditeur HongFei. Programme complet de la journée à partir de cette page.

RESIDENCE – Clarisse Lochmann, artiste en résidence d’octobre à décembre 2018, au Musée de l’illustration jeunesse (mij) de Moulins, travaillera sur son projet d’album Dans la file. Arrivée dans l’Allier le mardi 2 octobre 2018. Première rencontre avec le public le vendredi  12  octobre,  à  18 heures. « Après  avoir  terminé  des  études  en  design  graphique  à  Paris,  Clarisse  déménage  à  Barcelone  en  2014.  Depuis,  elle  s’attache  à développer une pratique plastique pour rendre compte de ses découvertes barcelonaises. Elle veille à accentuer chaque fois plus ce qui fait la spécificité de ses illustrations : la couleur en peinture et parfois sa fusion avec des formes qu’elle dessine à l’ordinateur. La confrontation  de  ces  techniques  crée  des  espaces  de  contrastes qu’elle aime manier. Actuellement, elle travaille au projet de plusieurs albums jeunesse. La concision dont elle fait preuve pour ses créations – autant dans la narration  que  dans  l’illustration –  représente  pour  elle  le  compromis rêvé entre graphisme et illustration. » Site du mij ici.

SCOOP – Deux pages enthousiastes signées Michel Abescat à propos de Clémentine Beauvais dans le numéro 3585 de Télérama (septembre 2018), à l’occasion de la publication, chez Sarbacane, de Brexit Romance. Un beau portrait de la « Franglaise à taches de rousseur ».

DÉAMBULATION – Entre le mardi 2 et le vendredi 19 octobre 2018, les « semeurs d’étoiles » font voyager Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry dans plusieurs quartiers de Bécherel, Cité du livre sis en Bretagne, au nord de Rennes. « Armés d’une charrette, de lampions et de bouts de ciel, les semeurs partiront les mardis et vendredis pour une nouvelle destination et pour lire la suite de l’histoire. Rendez-vous dès 18 heures 30 pour partir en déambulation vers ces lectures en plein air à destination des enfants de 6 à 10 ans. Six rendez-vous (aux Saules, devant la Maison du livre, dans le centre ancien, à la Croix Robert, à la bibliothèque, au théâtre) pour découvrir, réécouter ou lire cette histoire. Météorite offerte à tous les participants. » C’est à 21 heures et c’est gratuit.

EXPOSITION – Du mardi 2 octobre au dimanche 25 novembre 2018, au Temps des Cerises, Fort d’Issy, 90/98 promenade du verger à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), mise en place d’une exposition La fabuleuse histoire du manga. « La culture manga est un véritable phénomène de société. Originaire du Japon, elle suscite un vif intérêt voire une fascination de plus en plus grande dans de nombreux pays et notamment en France, premier pays lecteur de mangas, après le Japon. Si les codes et ses univers sont devenus familiers pour des foules de passionnés de tous âges, peu connaissent les origines véritables de cette culture. La collection de Pierre-Stéphane Proust nous fait découvrir des pièces exceptionnelles qui marquent et jalonnent l’histoire des mangas dès 1720 et nous met en lien avec les publications contemporaines qui ne cessent d’y puiser leur inspiration graphique ou culturelle. » Entrée libre. Facebook ici.

CONCOURS – La septième édition des Petits champions de la lecture a été lancée le mercredi 26 septembre 2018 au Centre national du livre (CNL). Le jeu national de lecture à voix haute pour les enfants en classe de CM2 entend atteindre progressivement les 100 000 participants. Dès à présent et jusqu’au 11 janvier 2019 à minuit, enseignants, médiateurs du livre et bibliothécaires, peuvent s’inscrire pour faire participer leur classe ou leur groupe à cette aventure placée sous le signe de la rencontre et du partage autour des livres. Principe du concours : les enfants des classes de CM2 sont invités à lire en public un court texte de leur choix, extrait d’une œuvre de fiction, pendant trois minutes maximum. Finale nationale à la Comédie-Française. Le site dédié est ici.

EXPOSITION – Depuis le vendredi 21 septembre et jusqu’au mercredi 7 novembre 2018, la, bibliothèque André Malraux, 112 rue de Rennes à Paris, accueille l’exposition De la bouche du conteur aux mains du lecteur dans laquelle Didier Jeunesse présente la chaine du livre et le travail de la collection « A petits petons ». « Comment fabrique-ton un livre de conte? Comment rendre dans un livre les gestes, les silences, les tons du conteur sur scène ? Qui choisit l’illustrateur ? Pourquoi certains mots dansent sur la page ? À quel moment fait-on la couverture ? Comment passe-t-on des originaux au livre imprimé ? Quand l’oralité se verse sur la page et que le rythme et la voix du conteur s’y inscrivent. » Informations complémentaires au 01 45 44 53 85.

NOMINATION – Sur proposition de Vincent Monadé, président du Centre national du livre (CNL), Édouard Philippe, premier ministre, vient de nommer Timothée de Fombelle à la présidence de la commission « Littérature jeunesse » du CNL. Créée en 1983, cette commission a pour rôle rôle de donner son avis sur les demandes d’aides émanant d’auteurs, de traducteurs, d’éditeurs et de revues.

DÉMÉNAGEMENT – Emblématique de l’architecture des années 1960 et classé au titre des Monuments historiques en 2009, le bâtiment initial du la bibliothèque expérimental du 14 rue de Champagne, à Clamart, doit bénéficier de travaux de mise aux normes et fermera ses portes pour plusieurs mois.  A compter du mois d’octobre 2018, la Petite bibliothèque ronde intégrera de manière temporaire, pendant la durée des travaux de restauration, de nouveaux locaux situés à 300 mètres du bâtiment initial, au 3 rue de Bretagne à Clamart. La vie continue…

EXPOSITION – Du mardi 2 octobre au vendredi 30 novembre 2018, la Bibliothèque Diderot, 42 avenue Daumesnil à Paris  présente Un arbre merveilleux, exposition des originaux de l’album de Delphine Grenier publié chez Didier Jeunesse.

REVUE – Dans le numéro 4 de septembre-novembre 2018 de la revue Les Arts dessinés que publie Frédéric Bosser, la rubrique « Actus jeunesse » présente une quinzaine d’ouvrages parus chez Albin Michel, Cambouramkis, Thierry Magnier et Gallimard jeunesse et fait focus sur François Roca. Janine Kotvica présente Etienne Delessert en dix pages largement illustrées. Frédéric Bosser interviewe Odile Josselin, directrice éditoriale chez Pastel et les auteures-illustratrices Kitty Crowther et Rebecca Dautremer. Des pages intéressantes à propos de Michel Ocelot, Riad Sattouf et de nombreux autres, pas jeunesse. Ce numéro : 14,95 euros. Pour s’abonner, c’est ici et c’est 60,00 euros pour quatre numéros, soit 20 centimes de plus.

SALON – Organisé par l’association Lecture et Loisirs, le trente-deuxième Salon régional du Livre pour la Jeunesse de Troyes (Aube) se déroulera du jeudi 11 au dimanche 14 octobre 2018, à l’Espace Argence  Un programme très riche dont vous trouverez le détail ici. A noter la présence de l’illustratrice Betty Bone. Des choses très intéressantes sur  cette page.

EXPOSITION – Les Originaux, galerie-ibrairie d’Actes Sud, 37 rue Saint-André des Arts à Paris, propose du jeudi 27 septembre au samedi 3 novembre 2018, une expositon Les Ours qui rassemble des tirages en série limitée de Marine Rivoal (À moi !), Gaëtan Doremus (Tout doux) et Loïc Froissart (Ma cabane). Inauguration le 27 septembre à partir de 18 heures 30. Site de la galerie ici.

SOUTIEN – NVL la revue a pris en 2011 la suite de Nous voulons lire ! créée par Denise Escarpit en 1972. « Promouvoir une littérature jeunesse de qualité, favoriser la lecture dès le plus jeune âge pour réduire les inégalités sociales, aider à la formation du jeune citoyen, tels sont toujours les objectifs de NVL la revue. Mais les difficultés actuelles de la presse écrite menacent sérieusement l’engagement de l’équipe qui estime son bénévolat à plus de 3000 heures par an. » « Pour survivre, nous avons besoin de développer nos abonnements, de participer à des salons, de communiquer sur notre action, d’élargir notre diffusion à l’international, et pour cela, d’avoir une présence numérique plus forte. Il s’agit de réaliser un site moderne, efficace, intuitif qui reflète le dynamisme de notre équipe compétente et indépendante afin de mieux vous guider dans votre choix de livres. Il s’agit enfin, en numérisant les travaux de Denise Escarpit , de valoriser le patrimoine que représente son  travail pionnier sur  la lecture de l’image et de créer une base de recherche utile pour les étudiants ou chercheurs en littérature jeunesse. » L’appel aux dons que lance NVL la revue cible un montant de 15000 euros. Pour mieux comprendre et pour aider, c’est à cette adresse, sur HelloAsso.

FORMATION – L’université d’Artois propose pour la troisième année consécutive un Diplôme Universitaire pour permettre aux professionnels des bibliothèques de se former en littérature de jeunesse et de monter des projets de partenariats et de médiations autour du livre et de la culture de jeunesse. Cette formation universitaire est fondée sur une double orientation, littéraire et professionnelle. La durée de la formation est de 120 heures, les cours étant assurés par des enseignants-chercheurs spécialistes du domaine et par des acteurs de la médiation et de la valorisation du livre jeunesse. Cours de 6 heures le lundi pendant 20 semaines, de janvier à juillet 2019, dans la salle de formation de la Bibliothèque Robinson de l’Université d’Artois à Arras. Début des cours le lundi 8 janvier 2018. Coût de la formation : 300,00 euros. Les personnes intéressées déposeront leur dossier de candidature par internet sur e-candidat du jeudi 4 octobre au mercredi 7 novembre 2018 et s’inscrire du jeudi 8 au vendredi 30 novembre ici.

CONCOURS – Le  mardi 2 octobre 2018, de 10 heures 30 à 12 heures 30, au Wolf, 18/20 rue de la Violette Bruxelles, présentation des albums sélectionnés dans le cadre de La Petite Fureur, concours co-organisé avec La Fédération Wallonie-Bruxelles en présence d’auteurs et/ou illustrateurs de l’édition 2018 : Anne Brouillard, Marie Hooghe, Anaïs Lambert, Maurice Lomré, Rascal, Elis Wilk. Réservation obligatoire ici. Le Wolf propose également des rencontres gratuites de 20 à 30 minutes avec un des auteurs sélectionnés. S’inscrire .

REVUE – Tout juste paru, le numéro 134 de septembre-octobre-novembre 2018 de LibbyLit, revue de littérature pour la jeunesse éditée par la section belge francophone de l’IBBY. La maquette s’est encore améliorée. A noter, à côté des informations nombreuses sur les initiatives locales en matière de livres, de lecture et de contes, la recension des nouveautés des auteurs, illustrateurs et éditeurs de la Communauté française de Belgique, une autre des ouvrages professionnels et pédagogiques, un dossier signé Janine Kotwica  consacré à François Ruy-Vidal. Site du Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles ici.

EXPOSITION – Du vendredi 28 septembre au dimanche 28 octobre 2018, la Médiathèque Françoise Sagan, 8 Rue Léon Schwartzenberg à Paris, propose une exposition Spirou, la fin de l’insouciance, annonciatrice de la parution prochaine du nouvel album écrit et dessiné par Émile Bravo. « En 2008, Émile Bravo s’est lancé dans une relecture très personnelle du jeune groom à l’écureuil. En l’emmenant dans son univers tout en respectant la mythologie du personnage, il a ancré sa formation de héros dans cette période, qui se situe entre Rob Vel et Franquin, où le personnage passe d’apprenti groom à aventurier professionnel sans que l’on sache pour-quoi. Ce temps réel et concret, celui de la Seconde Guerre mondiale, il en fait le temps d’une fiction, le moment charnière de son devenir héroïque, la petite histoire, intime, dans la grande histoire, celle avec un grand H. Avec son Spirou, Émile Bravo démontre que l’on ne naît pas héros, on ne le devient pas non plus. » Informations complémentaires au 01 53 24 69 70.

PRIX – Lilie Bagage, Gaël Bordet, Stéphane Botti, Judith Bouilloc, Damien Galisson, Pierre-François Kettler, Aylin Manço, Gilles Monchoux, Delphine Pessin, Betty Piccioli, Laura P. Sirkoski et Frédéric Vinclère sont les lauréats du concours de nouvelles émergences ! qui était ouvert à tous les auteurs et autrices débutant(e)s ou en voie de professionnalisation. Les lauréats bénificieront d’un parcours de formations, du parrainage-marrainage de Marion Achard, Sophie Adriansen, Mathieu Sylvander, Emmanuel Trédez, Flore Vesco et Séverine Vidal, de rencontres privilégiées avec des éditeurs pendant le salon du livre de Montreuil, d’évènements littéraires de valorisation des textes. Un recueil réunissant les douze nouvelles paraitra en novembre.

COLLOQUE – Lecture Jeunesse organise, le mercredi 17 octobre 2018, à l’Institut national d’histoire de l’art, 2 rue Vivienne à Paris, le deuxième colloque de l’Observatoire de la lecture des adolescents consacré à La place de la fiction dans la construction de l’esprit critique. « Quelle est la vérité de la fiction ? Les imaginaires sont-ils formatés par les séries et les univers fictionnels ? Quelles différences entre l’adhésion à une fiction et l’adhésion à une fake news ? Quels rapports entretiennent les citoyens de demain avec la fiction ?  Si l’on peut avoir recours à la fiction pour diffuser, vulgariser des savoirs scientifiques, on cherche souvent, paradoxalement, à mesurer le rapport à la réalité des textes de fiction. A l’heure des fake news, quelle est la vérité de la fiction et comment peut-elle aider à construire la subjectivité et l’esprit critique des adolescents ? » Avec notamment Roland Lehoucq, Sylvie Octobre, Laurent Bazin et Anne Besson. Programme détaillé et inscriptions ici.

PRIX – L’ADAGP (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques) rejoint le projet Voyage professionnel à la foire de Bologne de la Charte des auteurs et illustrateurs et annonce la naissance du Prix Révélation Livre jeunesse. Cette initiative récompensera le livre jeunesse de l’un des douze lauréats du voyage à la foire de Bologne. Le gagnant recevra une dotation de 5000,00 € et bénéficiera d’un portrait filmé et diffusé sur le site d’Arte.

REVUE – Le dossier du numéro 302 de septembre 2018 de La Revue des livres pour enfants que publie, à la BnF, le Centre national de la littérature pour la jeunesse, est titré  « Parlons argent ». Présentation : « À en croire Susie Morgenstern, trois tabous caractérisent la France : la religion, la politique et l’argent. Les deux premiers ont fait l’objet d’un dossier de la revue, il était donc naturel de s’intéresser au dernier. Pas un tabou mais cinq nous a dit le philosophe, et pas celui de l’argent mais celui de l’injustice de sa répartition et de sa provenance nous ont dit l’historien de la littérature et les sociologues. Et plus grave que le tabou de l’argent est celui de la pauvreté, qui concerne trois millions d’enfants en France. Pauvreté dont nos auteurs se sentent eux aussi menacés. Alors, oui, parlons argent. C’est indispensable. » A lire notamment les articles signés Francis Marcoin et Jean-Paul Delahaye qui apporteront leur concours à notre colloque de février 2019 La pauvreté à l’œuvre dans la littérature pour la jeunesse. Ce numéro : 12,00 euros. Bon de commande ici.

CONCOURS – La ville de Pontevedra organise en collaboration avec Gálix, branche galicienne de la section espagnole de l’IBBY, un concours ayant pour but de choisir une illustration pour l’affiche se son 20ème Salon international du livre pour enfants et jeunes adultes qui se déroulera du vendredi 22 mars au vendredi 12 avril 2019. Thème de l’illustration et du salon est : la révolution. Date limite de participation : mercredi 10 octobre 2018. Pour tout savoir, c’est ici.

CRILJ – La section locale des Bouches du Rhône du CRILJ lance son Prix des A’crocs de Lecture 2019. Thème de cette année : Raconte-moi. Les sélections par niveaux d’âge, des très petits jusqu’au collégiens, sont ici.

PATRIMOINE – L’université de Californie à Los Angeles (UCLA), met en ligne sa collection de livres d’enfants du XVIIIe siècle, XIXe siècle (et, accessoirement, XXe siècle), soit 1871 ouvrages datant de 1728 à 1999. « La littérature pour enfants est apparue comme un genre distinct et indépendant il y a un peu plus de deux siècles. Avant le milieu du dix-huitième siècle, les livres étaient rarement créés spécifiquement pour les enfants, et la lecture des enfants se limitait généralement à la littérature destinée à leur éducation et à leur édification morale plutôt qu’à leur amusement. Les ouvrages religieux, les livres de grammaire et les ‘livres de courtoisie’ (qui offraient des instructions sur le comportement approprié) étaient pratiquement les seuls livres anciens destinés aux enfants. […] De nouvelles attitudes envers les enfants et leur éducation ont commencé à se développer à la fin du XVIIe siècle, lorsque de nombreux éducateurs ont demandé une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des enfants et lorsque la notion de plaisir dans l’apprentissage devenait plus largement acceptée. » Il y a cinq livres en français. C’est ici.

NOSTALGIE – « Mon premier souvenir littéraire s’avère somme toute très banal. Comme beaucoup d’enfants de ma génération – ou d’autres -, je suis tombé un jour sur une aventure de Oui-Oui, d’Enid Blyton, dans la « Bibliothèque rose », je ne sais plus laquelle exactement. Je devais avoir six ans, et c’est, je pense, mon grand frère qui m’avait fait découvrir le volume en question. Je crois qu’encore aujourd’hui j’aime bien Oui-oui. » (Vincent Macaigne, acteur, auteur et metteur en scène, réalisateur)

ADAPTATION – Sacrées Sorcières (The Witches), roman de Roald Dahl, publié en Angleterre en 1983, un an plus tard en France, sera adapté au cinéma par Robert Zemeckis, réalisateur de Retour vers le futur et de Forrest Gump. Le film est produit par Guillermo del Toro et Alfonso Cuaron, pour les studios Warner Bros. C’est Robert Zemeckis, déjà réalisateur, en 2009, pour les enfants, de A Christmas Carol (Le drôle de Noël de Scrooge), et Jack Rapke, également producteur du film, qui signeront le scénario.

PARUTION – Vient de paraitre Lire et choisir ses albums : petit manuel à l’usage des grandes personnes par Cécile Boulaire. « Cécile Boulaire, maître de conférence spécialisée en littérature pour la jeunesse, propose au lecteur adulte des clés pour entrer dans la lecture des albums pour enfants et se composer, pas à pas, une palette de compétences d’analyse permettant d’effectuer ses propres choix. Après une synthétique mais riche présentation de l’histoire de l’album, elle invite à s’interroger et comprendre la mise en page d’un texte, les choix des traitements d’une image, la volonté qu’un auteur implique dans son texte. Un  plongeon au coeur de l’infinie richesse de la littérature enfantine pour se constituer sa bibliothèque idéale. » Didier jeunesse, 2018, 224 pages, 22,90 euros.

EXPOSITION – A la Bibliothèque Germaine Tillion, 6 rue du Commandant Schloesing à Paris, depuis le mardi 11 septembre et jusqu’au samedi 6 octobre 2018, exposition Voilà présentant des œuvres de Gita Treice. « Peintre et illustratrice de livres, Gita Treice vit à Riga où elle est née. Diplômée de l’Académie des Beaux – Arts de Lettonie. Master en arts, spécialisation peinture. Elle a réalisé les maquettes et les illustrations de près de 100 livres dont plus d’une vingtaine a été récompensée dans des concours de Lettonie et des Pays Baltes. En 2013 un de ses livres illustrés a été nominé au concours du ‘Plus beau livre du Monde’ à Leipzig. »

APPRENTISSAGE – En 2016, une étude dirigée par Roland Goigoux a mis en évidence le déficit d’apprentissage de la compréhension au cours préparatoire. Alors que le déchiffrage est enseigné longuement et acquis pour la très grande majorité des élèves, les enfants ont du mal à entrer dans la lecture utile car la compréhension des textes n’est pas assez enseignée. Développée par Roland Goigoux et Sylvie Cèbe en collaboration avec des enseignants, la méthode Narramus d’initiation à la compréhension de textes en maternelle prépare les enfants à la compréhension des histoires en leur permettant de développer des compétences narratives déterminantes pour la suite de leur scolarité. « Évaluée auprès de 6000 enfants de la petite à la grande section, Narramus  a un impact positif prouvé scientifiquement. Les enseignants disposent de scénarios pédagogiques précis utilisables de la petite à la grande section de maternelle. Avec Narramus les enfants comprennent ce qu’est un récit et enrichissent leur vocabulaire. Une première rencontre déterminante pour les apprentissages du CP. » Le Café pédagogique nous dit tout et c’est ici.

EXPOSITION – Les éditions corrézienne Utopique propose Bien dans leur genre,   exposition interactive en 22 kakémonos dont l’objectif est « de sensibiliser les enfants du primaire, du collège, mais également les adultes, à la question de l’égalité entre les filles et les garçons, afin de lutter contre les stéréotypes de genre et prévenir les comportements sexistes. » Textes : Didier Jean & Zad. Illustrations : Sergio Marquès. Location ou achat à cette adresse. Site des éditions Utopique ici.

ANNIVERSAIRE –  « Il y a 20 ans déjà, les premiers livres de nos éditions sortaient en librairie, aux couleurs de notre logo, notre petit ange lecteur [et] quitte à fêter un anniversaire, autant faire une belle fête. » C’est Thierry Magnier qui parle, annonçant la circuit (Paris, Troyes, Saint-Dizier, Bourgouin-Jallieu, Grenoble, Avignon, Arles, Marseille, Béziers, Toulouse, Montauban et La Rochelle) d’un très rock star camion. Des librairies, des livres, des auteurs, des banderoles, des fanions, des casquettes. C’est du lundi 17 au dimanche 23 septembre 2018. Tout est raconté ici.

PARUTION – Paru il y a quelque temps (et que nous n’avions pas repéré), l’ouvrage collectif Raconte-moi une image. « Huit auteurs reconnus ont reçu huit images inédites de Catherine Louis. Il leur a été demandé d’écrire, sans se concerter, une histoire originale en s’inspirant d’une ou plusieurs de ces images, prises dans leur entier ou pas. Cet ouvrage comprend également une appréciation critique ainsi que différentes notes biobibliographiques permettant de mieux situer encore le travail et la place de Catherine Louis dans l’univers mouvant de l’illustration. » G d’Encre 2017, 120 pages, 20,00 francs suisses.

ADAPTATION – « Akissi », bande dessinée de Marguerite Abouet et Mathieu Sapin publiée chez Gallimard, va être adaptée pour la télévision. Elle sera produite par Ellipsanime Productions (Les aventures de Tintin, Babar) et Ghwa Productions. Scénario : Marguerite Abouet, Louise Cailliez et Baptiste Grosfilley. Design des personnages : Mathieu Sapin. La série s’adressera aux enfants à partir de 5 ans et comptera 78 épisodes de 7 minutes.

FORMATION – Quand Livres Passerelle fête ses 20 ans, l’association ne se moque pas du monde. Ce sera à Tours le samedi 13 octobre 2018. Participation assurée de Dominique Rateau, présidente de l’agence Quand les livres relient, Cécile Boulaire, maître de conférence, Roberto Casati, philosophe, Aurélie Lesous, ministère de la Culture, Christine Beuzelin, chargée de la culture à Tours, des bibliothécaires, des éditeurs, les auteurs Valérie Dumas, Henri Meunier, Mélusine Thiry et Yvanne Chenouf spécialiste en littérature pour la jeunesse, qui, en fin de journée, posera la question « Comment apprendre, avec les livres, à résister aux représentations qui pèsent sur les façons d’être et de penser ensemble ? ». Patrice Wolf animera la journée. Attention : la date limite d’inscription indiquée est le lundi 17 septembre. Le site qui dit tout est ici.

PARUTION – Après une trois-centième traduction, en avril 2017, en hassanya, dialecte des tribus maures du sud du Maroc, Le Petit Prince va être publié en klingon, langue issue de l’univers de Star Trek couramment parlé sur la planète Kronos. Ta’Puq Do, traduit par Lieven L. Litaer, parait en octobre 2018 chez l’éditeur in Farbe und Bunt en version bilingue klingon-allemand.

RESSOURCES – Située à Liège, les Ateliers du texte et de l’image ont pour mission la gestion, la conservation et la valorisation du Fonds Michel Defourny, centre documentaire composé de quelque 70 000 ouvrages et spécialisé en littérature jeunesse et graphique. Ce fonds, actuellement adossé à la Bibliothèque Ulysse Capitaine de Liège (Belgique), doit déménager prochainement dans des locaux plus spacieux et plus adaptés à l’accueil des publics composés essentiellement de chercheurs, artistes, illustrateurs, étudiants, enseignants. Au-delà de la gestion du fonds, et dans la mesure de ses moyens financiers, les Ateliers du texte et de l’image mettent leur expertise ainsi que ses ressources documentaires et humaines au service d’initiatives locales, communautaires et internationales. « Les points communs à toutes ces initiatives sont des objectifs de promotion de la lecture chez les jeunes, de formation de bibliothécaires et d’animateurs de centres culturels, de soutien à la création artistique et littéraire, de rayonnement des auteurs et illustrateurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. » Le site des ATI est ici.

SCOOP – « Avant qu’Alice n’atterrisse au pays des merveilles et que Peter ne devienne Peter Pan, ils étaient frère et sœur. Quand leur frère aîné périt dans un tragique accident, Alice et Peter essaient de sauver leurs parents du désespoir dans lequel ils se trouvent, jusqu’à devoir choisir entre rester dans leur foyer ou fuir vers l’imaginaire et entamer leurs voyages vers le pays des merveilles pour elle et le Pays imaginaire pour lui. » C’est Brenda Chapman, réalisatrice de Rebelle en 2012, qui a imaginé et tournera ce préquel dans lequel Leesa Kahn, James Spring et Andrea Keir, producteurs chez Disney, croient beaucoup. Angelina Jolie et David Oyelowo devraient incarner les parents d’Alice et Peter. Titre choisi : Come Away.

EN LIGNE –  Kibookin, premier réseau social consacré à la littérature jeunesse, fait peau neuve avec une nouvelle plateforme plus adaptée et des évolutions qui ont tenu compte des avis des utilisateurs. « Cette refonte vise principalement à dynamiser l’activité sur le réseau. Le tout a été conçu pour maximiser et faciliter les interactions entre les membres et le partage d’information est simplifié. » Kibookin, création du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, c’est ici, en cliquant sur le rond noir.

COLLECTION – Parait en kiosque le premier volume de l’édition par Hachette de la « Collection Lefranc » qui en comportera pas moins de 38. « En 1951, soit 3 ans après la création de la série à succès « Alix », Jacques Martin rend visite à un ami dans les Vosges et découvre des stocks abandonnés d’armes allemandes destinées à attaquer Paris. C’est de là que lui vient l’idée d’écrire sur l’Occupation allemande et les commencements de la guerre froide, au travers du personnage de Guy Lefranc, un journaliste dynamique, fin limier et alter ego moderne d’Alix. La première aventure de Lefranc, La Grande menace, est publiée pour la première fois sous forme de feuilleton dans l’hebdomadaire Tintin en mai 1952. Le succès est immédiat. » Le premier numéro (La Grande menace) : 1,99 euros, Le numéro suivant : 6,99 euros; Les autres : 12,99 euros. Le numéro 3 est gratuit si on s’abonne. L’offre complète est ici.

PARUTION –  Vient de paraitre La lecture littéraire au cycle 4 par François Mouttapa, IA-IPR de lettres de l’académie de Paris, en collaboration avec Jean-Marie Bourguignon, Yaël Boublil, Lionel Vighier, François Mouttapa, Bertrand Martin, Sébastien Branchet, Anna Raine, Matthieu Gosztola, Karola Valobra, Laurent Villemonteix et Céline Baliki.  « S’éloignant de modèles de lecture à appliquer, les programmes de français du cycle 4 sont centrés sur le lecteur. Ils tirent profit des théories de la réception littéraire  comme  des  apports  sur  les  processus  cognitifs  les  plus  actualisés  pour développer une vision globale de sa formation. C’est toute la personne du lecteur, dans la globalité de ses facultés, qui se trouve impliquée et mobilisée : ses  démarches  d’apprentissages,  ses  expériences,  ses  affects,  ses  savoirs,  ses valeurs. Le lecteur attendu est bien un lecteur-questionneur construisant sa compréhension et son interprétation du monde à travers celles des textes. » Canopé, 2018, 22,90 euros.

CONCOURS – Un concours L’animal dans tous ses états s’adressant aux classes maternelles, élémentaires et spécialisées, est organisé par la Bibliothèque nationale de France, le SNUipp-FSU, la Ligue de l’enseignement, le Café pédagogique, l’école des loisirs, les éditions Fleurus, les éditions Thierry Magnier et les Éditions Rue du monde.  » Le sujet de cette édition invite à explorer la figure de l’animal à travers les âges et les représentations, et dans ses relations complexes avec l’être humain. Car, à la fois étranger et familier, repoussoir et miroir, l’animal nous parle aussi et surtout de nous. » Règlement complet et ressources ici.

EN LIGNE – Il est possible de télécharger ici les PDF des cinq numéros d’ores et déjà parus, entre 2011 et 2015, de Filoteknos, revue polonaise (multilingue) sur la littérature jeunesse.

EXPOSITION – À la galerie Jeanne Robillard, 38, rue de Malte à Paris, du mercredi 12 au mercredi 19 septembre 2018, exposition À travers consacrée à Tom Haugomat et à son livre sans parole récemment paru chez Thierry Magnier. « Fenêtres, lucarnes, écrans, focales : à travers ces ouvertures, une vie défile, toute une vie. Une vie qui traverse l’espace, se lie peu à peu à l’infiniment petit et à l’infiniment grand, à l’insecte qui remue sous la loupe, à la galaxie déployée dans la lunette astronomique ; à la maison natale au bord de la baie, et au cosmos métaphysique. Une vie d’homme, à la fois simple et grandiose. » Vernissage le mercredi 12 à 18 heures, mise en vente des oeuvres sur place puis en ligne à partir du lendemain 10 heures, rencontre et dédicace avec l’artiste le samedi 15 septembre à partir de 14 heures. Site de la galerie ici.

PARUTION – Paru récemment Hergé de profil, troisième ouvrage tintinophile de Bertrand Portevin. « Ce livre montrera par le menu qu’Hergé maniait l’égyptologie avec aisance et qu’il l’utilisa dans plusieurs albums. [Il montre aussi] la profonde religiosité d’Hergé, son mysticisme, nourri d’ultra catholicisme, ses croyances aux prophéties (Fatima, Ère du Verseau), sa parfaite pratique des textes bibliques apocalyptiques (Isaïe et saint Jean) dont il usera pour mettre en scène son Étoile mystérieuse, indemne de l’antisémitisme qu’on voulut lui faire endosser. Enfin, à travers l’étude de Tintin au Tibet et du rêve du capitaine Haddock, l’auteur montrera comment Hergé évolua sur le plan spirituel et comment sa ligne claire fut constamment au service d’un message de Sagesse qui le place au-dessus d’une œuvre d’aventures. » Guy Tradaniel, 2018, 448 pages, 13,90 euros.

NUMERIQUE – Crée par Thomas Salomon et Edouard Morhange, « Storyplay’r est une bibliothèque numérique d’albums jeunesse qui donne à ses abonnés l’accès illimité à un catalogue d’ebooks pour enfants de 3 à 8 ans. La mission de Storyplay’r est de développer le goût de la lecture chez les jeunes enfants y compris sur les supports numériques. Parce que l’album jeunesse n’est pas un livre comme les autres, mais un livre qui se raconte à voix haute, Storyplay’r permet à l’utilisateur, enfant ou adulte, d’enregistrer sa voix pour devenir narrateur de l’histoire, puis de partager sa narration avec ses proches par internet. » Les créateurs ajoutent : « Pour constituer notre catalogue, nous travaillons avec les éditeurs jeunesse, et nous partageons avec eux les revenus générés par les abonnements. Cet univers connecté où l’enfant et l’adulte sont à la fois lecteurs, conteurs et auditeurs, crée un espace de partage pour que les parents racontent encore plus d’histoires à leurs enfants. » La bibliothèque propose d’ores et déjà plusieurs centaines d’albums et de livres audio. Le site est ici.

RENCONTRE – Lire à Voix Haute Normandie invite à sa troisième journée d’anniversaire, le jeudi 27 septembre 2018, à la Médiathèque départementale de Seine-Maritime, 35 rue de la Fontaine à Notre-Dame-de-Bondeville, de 9 heures 30 à 16 heures 15. Intitulé : La fête avec les albums et les bébés, émerveillement et jubilation. Avec la participation de Fanny Durand, Centre social relais accueil des gens du voyage, et Evelyne Resmond-Wenz, coordinatrice ACCES-Armor. Introduction et modération : Christine Rosso. Présentation détaillée et inscription ici.

PRIX – Le septième Prix Gulli du roman qui distingue un ouvrage destiné aux 8-13 ans sera remis le le 4 octobre prochain. En lice : J’ai suivi un nuage par Maëlle Fierpied (l’école des loisirs) ; Jefferson par Jean-Claude Mourlevat (Gallimard Jeunesse) ; Mentir aux étoiles par Alexandre Chardin (Casterman) ; Mercredi c’est papi ! par Emmanuel Bourdier (Flammarion Jeunesse) ; Le mot d’Abel par Véronique Petit (Rageot) ; Trop de chefs, pas assez d’indiens par Marion Achard (Actes Sud Junior).

PATRIMOINE – Qui n’a pas dans son entourage une petite bille ou un petit glaçon qui trépigne régulièrement en demandant pourquoi y’a pas de livre pour lui (pour elle) avec des chansons de Serge Gainsbourg ? Vœu exaucé puisque les éditions Playbac ouvre une collection d’albums carton musicaux corrigeant le scandale. Un coup de jeune  notamment grâce à l’illustratrice Mélanie Grand-Girard qui a mis des dessins sur La Javanaise, Le poinçonneur des lilas, Couleur café, Comic strip et Elisa. Autre titre paru : Georges Brassens. On attend avec impatience Charles Trenet, Edith Piaf ou Luis Mariano. Mon premier Gainsbourg, Playbac, 2018, 10,95 euros.

REVUE – Le dossier du numéro 301 de juin 2018 de La Revue des livres pour enfants que publie, à la BnF, le Centre national de la littérature pour la jeunesse, est consacré à Gilles Bachelet. Présentation : « Son chat, bien qu’il soit le plus bête du monde, est probablement plus célèbre que lui. Il a transformé Napoléon en champignon et accommodé les autruches à toutes les sauces des contes de fées. Si Gilles Bachelet est un de nos grands auteurs de comédie, cultivant le décalage entre texte et image avec une rare distinction, c’est aussi un artiste discret. S’il avoue que sa seule ambition est de faire rire, s’il se tient prudemment écarté des figures humaines auxquelles il préfère les animaux et les objets et s’il soumet la patience de ses lecteurs à rude épreuve à force de procrastination, rien n’y fait : Gilles Bachelet est indispensable et lui consacrer un dossier était nécessaire et surtout, surtout, joyeux. » Une longue interview de l’auteur-illustrateur, de nombreux articles dont un de Loïc Boyer qui s’intéresse à Patrick  Courantin. A noter également l’hommage d’André Delobel à Françoise Mateu décédée récemment. Ce numéro : 12,00 euros. Bon de commande ici.

DISPARITION – L’auteur soviétique, scénariste, poète, écrivain pour enfants Édouard Ouspenski est décédé le 14 août 2018 à l’âge de 80 ans. Il s’était fait connaître en 1966 avec la publication de Tchébourachka qui raconte les aventures d’un petit animal aux grandes oreilles, poli et maladroit, qui habite en ville dans une boîte d’oranges et dont le meilleur ami est un crocodile. « Tchebourachka, c’était un personnage avec lequel on a grandi, moi, mes enfants et mes frères et sœurs. C’est un personnage qui se détachait énormément du paysage de la littérature, de la télévision enfantine pour la Russie parce que c’était drôle, ce n’était pas politisé, ce n’était pas lié à l’idéologie. C’était tendre, émouvant. » (Guélia Pevzner, journaliste à Radio France international). Trois livres publiés en France dans la collection Castor poche de chez Flammarion : Dégourdis, à vos marques (1993), Le crocodile Genia et ses amis (1993), Les dépanneurs invisibles (1996),

FORMATION – Ciclic, agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique, propose deux journées de sensibilisation aux enjeux de la littérature jeunesse destinées aux différents personnels en charge de la petite enfance, aux bibliothécaires, aux animateurs et plus globalement à tous les acteurs intervenant dans l’accompagnement du jeune public sur le temps scolaire et sur le temps des loisirs. Animées par l’association Livre Passerelle (le premier jour) et par la compagnie Les fous de  bassan ! (le deuxième jour), cette formation aura lieu les jeudi 20 et vendredi 21 septembre 2018 à la médiathèque Saint Marceau, 2 rue des Roses à Orléans (Loiret). Les coûts de cette formation sont pris en charge par Ciclic et par GIP Alpha Centre. Le repas n’étant pas fourni, chaque personne apporte son déjeuner. Informations complémentaires à cette adresse.

CONFÉRENCE – Roger Boulay, ethnologue, muséologue, commissaire de l’exposition Le Magasin des petits explorateurs actuellement au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, donnera une conférence La fabrique d’une exposition, le vendredi 14 septembre 2018, de 10 heures à 12 heures 30, dans la salle 70 de la BnF, quai François Mauriac à Paris. « Paradis terrestre, terre d’aventures et d’exploration, monde hostile et sauvage… Face à l’inconnu et à l’étranger, les écrivains, savants et artistes européens ont très tôt façonné un imaginaire empreint d’ambivalences : les stéréotypes y croisent les désirs d’exotisme et d’aventure, le romantisme se mêle aux lieux communs. L’exposition interroge l’évolution de ce regard, depuis les récits de voyages de Cook et Bougainville jusqu’à nos jours, en prenant la littérature jeunesse et la production culturelle destinée aux enfants – jouets, films, expositions universelles et musées ou dessins animés – comme terrains d’exploration. » Gratuit sur inscription à cette adresse.

PARUTION – Paru il y a près de trois ans et que nous n’avions pas repéré : Le conte de ma vie : entretiens avec Roberto Innocenti de Rossana Dedola, traduit de l’italien par Élisabeth Aubert-Lesquoy. « Il ne suffit pas de bien dessiner, il faut dessiner en étant libre. » Gallimard 2015, 128 pages, 17,50 euros.

COMME À LA RADIO – Une histoire et oli est une série de France Inter nouvellement créée proposant des contes pour les 5-7 ans imaginés et racontés par Delphine de Vigan, Guillaume Meurice, Alain Mabanckou, Geneviève Brisac et Yannick Haenel. Un podcast à télécharger qui sera mis à jour tout au long de l’année avec de nouveaux contes. Abonnement possible. Voir ici

LIBRE PROPOS – Les certitudes idéologiques et pédagogiques du ministre Blanquer font réagir. Sous l’intitulé Apprendre à se lire, Christian Bruel écrit : « Nul n’apprend à menuiser avec une scie en chocolat. En contournant le risque, les outils pour de faux intègrent l’échec, la frustration et la reproduction de l’ordre des choses comme seuls horizons, alors que les savoirs et les savoir-faire réels ne sauraient être différés ni étayés sur du faire-semblant prétendument neutre et bienveillant. Il en va de la lecture comme de ce qui relève des activités manuelles (et non du manuel). Dès l’abord, les enjeux sont là : en faisant du sens entre textes et images, en lisant pour de vrai des propositions littéraires authentiques (ou pas), on s’estime mieux, on peut peser peu ou prou sur son destin et sur celui des autres. Ce qui ne va pas sans le trouble, l’incertitude et l’apprentissage d’une liberté : celle de l’interprétation, chacun faisant son propre miel en goûtant à la complexité du monde. Car, ne l’oublions pas, dans l’étymologie de savoir est nichée la saveur. »

PARUTION – Vient de paraitre Les moutons mangent aussi les baobabs de Patrice Wolf. Quatrième de couverture : « De mon enfance dans un quartier populaire de l’est parisien, j’ai conservé l’authenticité de mes racines ouvrières. L’école républicaine a fait son œuvre et, par la suite, le service public m’a offert mes plus belles opportunités professionnelles. La SNCF d’abord, puis le transport urbain. Mon engagement en faveur du livre pour enfants est venu par La Vie du Rail où j’ai commencé à travailler comme étudiant. Cela devait me conduire à la création de l’association Astéroïde en 1981, puis à l’émission L’as-tu lu, mon petit loup ? qui marquera pendant vingt-et-un ans les week-ends de France Inter. Le temps est alors venu de restituer au service public ce qu’il m’a apporté. » Paul et Julien, 2018, 334 pages, 10,00 euros. On peut contacter l’auteur ici.

RENCONTRE – Hélène Wadowski, directrice de Flammarion Jeunesse et l’équipe du Père Castor invitent à une matinée Le Père Castor en 2018 au Centre national du livre (CNL), 53 rue de Verneuil à Paris, le lundi 17 septembre, de 9 heures à 12 heures 30, en présence d’Inkyeong Kim, Nathalie Beau, Sophie Lebot, Sébastien Pelon et Zémanel. Inscription auprès de Brigitte Gautrand.

PARUTION – Paru récemment Lire, c’est comprendre, donc apprendre à lire, c’est apprendre à comprendre ce qui est écrit par Éveline Charmeux. « Depuis longtemps des chercheurs, des pédagogues, ont contesté l’hypothèse d’une dissociation nécessaire entre le code et la compréhension, dans l’apprentissage de la lecture. Ce qui justifie en effet cette dissociation, c’est l’idée que la compréhension surgit naturellement de la connaissance : un mot reconnu est compris  automatiquement. On peut alors en déduire qu’il suffit que les mots reconnus soient nombreux, pour que les textes qui les contiennent soient compris. Or, le sentiment s’est installé assez vite chez les chercheurs, qu’il y avait, dans cette hypothèse, tenue pour vérité, une confusion entre reconnaître des mots et comprendre des textes, que la compréhension n’est peut-être pas la même sur des mots et sur des textes et qu’en tout état de cause, c’est la compréhension des textes qu’il faudrait viser. En fait, c’est un anti-manuel de lecture, un guide pour enseigner celle-ci avec des livres, des vrais, et tous les objets à lire existants, et surtout sans manuel de lecture. »  Éditions universitaires européennes, 2018,  276 pages, 49,90 euros.

EN LIGNE – Google a numérisé l’intégralité de l’exposition Harry Potter : A History of Magic qui s’est achevée fin février à la British Library de Londres. Ce prolongement numérique planifié dès l’origine du projet permet une visite virtuelle à 360° de l’exposition londonienne (en anglais, espagnol, français, allemand, hindi, portugais et brésilien) dès lors que l’on a installé l’application Google Arts & Culture sur son smartphone. Sans application, on peut, sur son PC, surfer ici.

MAUVAISE NOUVELLE – Malgré son succès grandissant d’année en année, le festival de littérature jeunesse de Pézenas (Hérault) La maman des poissons n’aura pas lieu en 2018. Après quatorze éditions, l’équipe n’est plus à même de porter la manifestation à la hauteur de son ambition. « En raison de l’ampleur de la tâche consistant à œuvrer tout au long de l’année pour réussir l’ensemble des actions menées pendant la manifestation, et en l’absence d’au moins un salarié polyvalent à temps plein, le festival cesse avec l’espoir que la littérature de jeunesse continue à rayonner dans le Pays de Pézenas, avec de nouvelles énergies et d’autres actions. L’association remercie chaleureusement les publics, bénévoles, auteurs, illustrateurs, conteurs, artistes et amis qui ont suivi et accompagné cette belle aventure, ainsi que les partenaires institutionnels et privés qui l’ont soutenue. »

PARUTION – Vient de paraitre Dans le secret des fables : La Fontaine, l’ami retouvé, nouvel hors série du Figaro. «  Suivre ses traces, entendre l’écho de son oeuvre, au fil des siècles et des livres, c’est entrer au royaume d’un styliste virevoltant, d’un génie de l’a-propos, d’un moraliste en robe des champs. C’est ce que le Figaro Hors-Série vous propose en 104 pages, avec Fabrice Lucchini, Marc Fumaroli, Laurent Dandrieu, et quelques autres, illustrées par Gustave Doré, Fragonard, Benjamin Rabier, Rebecca Dautremer. » En kiosque, 8,90 euros.

FESTIVAL – Le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles organise tous les deux ans le Festival bruxellois de la petite enfance dédié aux 0-5 ans. Le CLJBxl centralise toutes les activités prévues de septembre à décembre au sein des institutions culturelles de la région de Bruxelles-Capitale dans un programme illustré par un invité d’honneur. En 2018, pour la cinquième édition, il s’agira de Michel Van Zeveren. Au menu : animations, contes, spectacles, expositions, formations pour les enseignants et pour tous, journées d’étude, conférences, théâtre jeune public. Le programme est téléchargeable ici.

RENTRÉE – Le CRILJ reprend, ce lundi 3 septembre, la mise à jour, cinq fois par semaine, de son fil d’actualité. Merci de votre fidélité et n’oubliez pas de nous envoyer vos informations… et celles des autres.

Une rencontre avec Anne Brouillard

 Invitée par la section Midi-Pyrénées du CRILJ dans le cadre de son projet « L’Habiter », Anne Brouillard, auteur-illustratrice, était, le 7 novembre 2015, à l’ESCAL, la nouvelle médiathèque de Nailloux. Martine Abadia et Ghislaine Roman ont animé la rencontre. Nelly Delaunay qui a consacré une thèse à Anne Brouillard était également présente.

 GR : Quand on entre dans tes albums, Anne, on entre souvent dans une maison paisible, dans une ambiance, douce, sereine, protectrice… On y aperçoit des cafetières en émail dans des cuisines surannées, des jouets dans des chambres d’enfants et ces objets du quotidien réveillent nos souvenirs, font surgir des parfums, des sons, des émotions. Est-ce que ces maisons existent ? Et ces visites que tu nous proposes, n’est-ce  pas, en fait, la visite de certains moments de ta vie ?

Est-ce que les maisons existent ? Forcément puisqu’elles sont dans les livres ! Dans la réalité, elles n’existent pas vraiment, sauf celle du Chemin bleu. Elle est en Auvergne. C’est une ancienne école transformée en gîte. J’y ai séjourné un trimestre. Les autres sont inspirées de maisons réelles ou sont construites en carton.

GR : Est-ce qu’on peut dire que la maquette est une étape de ta création ?

Oui, par exemple dans Le rêve du poisson, j’ai eu besoin de faire le plan de la maison pour m’y retrouver et j’ai fait aussi la maquette avant de la dessiner. J’aime bien réaliser des maquettes. Dans Le petit somme aussi la maquette existe.

MA : Quand on sort de la maison, on se trouve dans une nature domestiquée, dans des parcs, des jardins ou, au contraire, dans une nature sauvage, près de lacs, de rivières. Les animaux y sont présents, renards, lapins, canards, oiseaux, en harmonie avec les humains… Ils ont parfois des airs humains et se tiennent debout. Ces images nous parlent d’un temps suspendu, parcouru d’échos d’un passé encore proche. C’est ce cadre de vie que tu offres dans tes albums à tes jeunes lecteurs, bien loin de ce que la plupart d’entre eux connaissent. Qu’as-tu envie de leur transmettre à travers tes images ?

Oh cette question-là est difficile. Je ne sais pas. En fait, je pense juste à faire des choses que j’aime bien.

GR : C’est une sacrée transmission…

Ça ne me semble pas que du passé, ça peut être du futur, c’est dans le présent aussi. Il existe encore des forêts avec des animaux, des jardins avec des animaux… Bon, il y a beaucoup trop de voitures, c’est vrai et, pour moi, le futur ce serait qu’il n’y en ait plus.

GR : Mais il y a quand même quelques voitures dans tes albums.

Oui, dans Le voyage d’hiver, il y en a quelques unes.

anne brouillard 1

MA: Justement, peux-tu nous dire quelques mots sur Le voyage d’hiver ?

Alors je vais vous parler technique. C’est plus facile pour moi que de vous parler de ce que je peux transmettre. C’est plus terre à terre. Au départ, ce n’était pas un livre. C’était une toile peinte pour une exposition, elle mesure 40 cm de hauteur et elle est très longue, plus longue que le livre déplié. Le livre s’arrête à la gare, la toile continue au-delà. Elle a d’abord été exposée dans un parc à Roubaix. Et puis mon éditrice a proposé d’en faire un livre.

GR : On pourrait parler de cet autre moyen de transport très présent dans tes livres : le train. Ton univers est sillonné par des trains qui vont de gare en gare. Les trains apparaissent même sous forme de jouets dans les chambres d’enfants. On a constaté ces effets de dedans-dehors comme une invitation à un autre paysage et cette impression de temps suspendu… Tu as choisi de prendre le train pour venir jusqu’à nous. Tu as traversé la France du nord au sud. Pourquoi aimes-tu tant les ambiances de gare et quelle importance accordes-tu au train dans ton travail ?

Allez savoir pourquoi on aime les choses… Le train, ça vient de très loin. Déjà enfant, j’adorais les trains. Mes grands-parents habitaient près d’une ligne de chemin de fer. Mon père adorait les trains lui aussi. Le train a une vie en lui-même. Les gens en prennent possession. Il se passe toujours quelque chose dans un train… Les gares, j’adore aussi. Je m’y sens chez moi. Pour venir de Paris à Toulouse, le voyage dure presque 7 heures. Le paysage est magnifique.

GR : Est-ce que c’est quelque chose de plastique ou de graphique qui t’interpelle là-dedans ?

Oui, bien sûr, et même très fort. En fait, quand j’étais enfant, j’avais envie d’être conductrice de trains.

GR : Nelly Delaunay a attiré notre attention sur des points intéressants dans les images d’Anne. Elle nous a montré des citations d’un album dans l’autre qui tissent une intertextualité particulièrement solide et qui nous est apparu très représentatif De ton travail. On pourrait considérer qu’il ne s’agit que de clins d’oeil après tout, d’une espèce de complicité établie avec les lecteurs fidèles mais nous avons le sentiment qu’il s’agit de quelque chose d’autre. Peux-tu nous parler, Anne, de ces jeux que tu mènes d’un album à l’autre ?

C’est très simple. J’explique tout ? Alors voilà. Il s’agit de quatre albums qui sont sortis deux par deux, Le pêcheur et l’oie et Le voyageur et les oiseaux étant les deux premiers. Le premier est une histoire inspirée de la réalité, comme souvent. J’avais vu des pêcheurs au bord d’un étang à Bruxelles et il y avait une oie à côté qui s’intéressait très fort à ce qu’ils faisaient. J’ai inventé l’histoire puis je suis retournée au bord de l’étang pour des croquis et, à ce moment là, j’ai observé une foulque qui construisait son nid. Dans la réalité, elle ne le construisait pas qu’avec des branches mais avec des tas d’autres choses dont des sacs plastiques. C’était un nid très moderne ! C’est à l’occasion de ces observations que j’ai eu l’idée de croiser ces histoires. Du moins, certains des personnages. Par exemple, dans le troisième album, La vieille dame et les souris, on aperçoit à la toute dernière page, à travers la fenêtre d’un appartement, le pêcheur du premier album, son poisson dans un aquarium et l’oie sur le canapé. Il y a un autre croisement avec le chien noir que l’on voit sur la couverture de l’album Cartes postales et que l’on le retrouve dans Le grand murmure et dans La terre tourne. Dans le prochain album à sortir à l’automne 2016, le chien sera le héros. Il y a un croisement aussi entre Le pays du rêve et L’orage. On voit la même maison et donc aussi le même environnement, en petit dans le premier album, en plus grand dans le deuxième.

GR : Mais pourquoi ?

Pour m’amuser ! Faire des livres pour moi, c’est aussi inventer des endroits qui pourraient exister, leur donner vraiment vie. C’est une sorte de jeu, comme font les enfants.

GR : Et après c’est la vie qui s’installe dans l’endroit que tu as créé…

( Nelly Delaunay revient sur ces quatre albums et signale d’autres croisements ; elle insiste sur ce don d’ubiquité caractéristique du monde brouillardien ; elle feuillette La famille foulque où le passage des saisons donne lieu à de si belles images. )

anne brouillard 2

MA : Anne, peux-tu nous éclairer sur le cheminement de ton travail plastique ? Quels sont tes outils ? Y a t-il des techniques que tu préfères ?

Ça dépend des livres et des périodes. J’ai travaillé avec la peinture à l’oeuf pour L’orage. Toutes les peintures sont composées de deux choses : du pigment qui donne la couleur et du liant. Selon le liant, les peintures ont des propriétés différentes et donc des noms différents : aquarelle, gouache, acrylique, tempera… On peut facilement fabriquer cette dernière soi-même : on récupère un jaune d’oeuf, on enlève la peau qui l’entoure, on le place au centre de la palette en y ajoutant un peu de vinaigre et tous les pigments autour et on prépare les couleurs au fur et à mesure des besoins. J’ai utilisé cette technique entre aquarelle et peinture à l’huile pour beaucoup de mes livres. Elle offre davantage de matière que l’aquarelle, elle se prépare vite, elle se travaille à l’eau, elle sèche vite et elle a un rendu très lumineux. C’est en cherchant une technique appropriée pour réaliser L’orage que j’en ai découvert toutes les propriétés. Je l’ai utilisée pour peindre Le voyage d’hiver. Mais, pour l’album Petit somme, j’ai dessiné à la plume et mis en couleurs avec deux sortes d’encre : une encre liquide en bouteille et des bâtons d’encre secs que l’on frotte sur une pierre au dessus de l’eau. Je me fournis dans un magasin chinois à Paris. Pour Loup, j’ai travaillé avec des aplats de gouache en tubes de différentes gradations de gris. Je suis passée davantage au dessin au trait au moment où j’ai fait Le chemin bleu. Je travaillais la gravure à cette époque-là, technique très exigeante au niveau du dessin. Puis j’ai continué au trait et j’ai réalisé la série Le pêcheur et l’oie. Avant, j’étais plus dans la peinture et la lumière avec des formes qui naissent en fait de la matière, de la masse, de la couleur. C’était un travail différent.

Question du public : A l’occasion de la peinture tempera, que faites-vous des blancs d’œuf ? Des meringues ?

Mais oui, au début, je faisais ça, mais je n’aime pas trop les meringues. Et puis je trouve que c’est beaucoup plus difficile à réussir que la peinture.

GR : Alors, quittons la cuisine et revenons vers la narration. Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné, tu décides que l’album sera sans texte ? Pour L’orage, tu avais imaginé un texte et puis tu l’as abandonné.

Beaucoup d’albums sont sans texte car les idées me viennent comme ça, en images. La narration en images convient et l’éditeur l’accepte comme ça… L’orage est le seul album pour lequel j’avais un texte. En fait, j’ai travaillé huit ans sur cet album et il s’est passé plein de choses entre temps. Je me suis rendu compte que ce que je voulais raconter, c’était la lumière, les changements, les sensations… et j’ai eu le sentiment que je racontais mieux en images. Le lecteur a tendance à lire le texte et à regarder l’image en complément. Là, je voulais que tout soit dans l’image et ça change tout pour la construction du livre ça se joue, du coup, sur la taille des images, leur agencement, leur ordre. Quand on ouvre le livre, on est dans la maison, dans la véranda, et on passe de pièce en pièce assez doucement, comme si on s’y promenait pour de vrai. L’œil, sans le savoir, enregistre des indices qui aide à la compréhension, mais on ne s’appesantit pas, ça doit couler. Puis, sur une double-page, quatre images indiquent plusieurs actions se déroulant en même temps. C’est une façon de raconter.

MA : Lorsque nous avons exploré tes albums, nous avons observé qu’ils étaient parus chez différents éditeurs. Qu’est-ce qui entraîne le choix d’un éditeur ou l’acceptation par lui de ta proposition d’album ?

– Pour mon premier album, Trois chats, j’avais rencontré une illustratrice, Marie Wabbes, à qui j’avais montré mes dessins. Elle m’a aiguillée vers deux éditeurs. Le premier n’a pas voulu de mes trois chats, le deuxième les a acceptés. C’était un éditeur belge spécialisé en livres scolaires – qui n’existe plus – mais il ne diffusait qu’en Belgique francophone. La Belgique c’est petit et la Belgique francophone encore plus ! Elle représente un marché trop petit pour l’édition jeunesse. Donc l’éditeur travaillait en co-édition. C’est ce qui explique que mes albums paraissaient coédités avec l’un ou avec l’autre. Je ne suis pas attachée à un seul éditeur, en effet. Et puis, dans les maisons d’édition, les gens changent …

MA : Certains de tes albums ont été réalisés dans le cadre de résidences sur des appel à projets : Le chemin bleu, La berceuse du merle. Comment envisages-tu ces contraintes ? Comment sont-elles dépassées et deviennent-elles sources d’inspiration ?

C’est à chaque fois une histoire différente. Par exemple, Le chemin bleu fut écrit lors d’une résidence avec une école en Auvergne. C’était une petite école avec 30 enfants. Ils avaient obtenu une bourse du CNL. Le projet était que chacun réalise son propre livre. C’était passionnant mais c’était un peu de la folie. J’intervenais deux jours par semaine dans l’école, durant trois mois. J’avais sympathisé avec les enseignants. Le reste du temps, je travaillais sur un autre projet mais il y avait une logique entre les deux et je ne l’ai jamais ressenti comme une contrainte. J’ai réalisé Le grand murmure durant une résidence à Troyes. L’intérêt, c’est que j’ai vraiment dessiné sur place, sous les yeux des habitants du village. Je m’installais à l’extérieur avec tout mon matériel, les gens venaient me voir… La berceuse du merle vient d’un projet du département de Seine-St-Denis qui finançait la création d’un album à offrir à tous les nouveaux-nés du département.

GR : Dernière question : accepterais-tu de partager avec nous quelques uns de tes projets à venir ?

Le prochain livre à sortir est terminé. C’est une histoire en huit chapitres avec illustrations et planches de BD. [Anne nous montre ses brouillons dans un grand carnet où tout est écrit et dessiné finement.] Mais il y a beaucoup trop de texte et plein de défauts. J’avais besoin de poser tout ce que j’avais dans la tête. Après, j’ai retravaillé dessus, reconstruit, condensé les choses. Ce n’est pas évident ! [Anne nous montre aussi quelques images : une cabane dans une forêt, des personnages vus de dos, une petite fille et son chien noir, qui marchent. On les voit souvent de dos. Et puis les mêmes personnages dans un autre décor, une maison et ce chien noir…] Ce matin, dans une classe, un enfant m’a demandé comment ça se faisait que le chien habitait une si grande maison tout seul… Voilà, maintenant vous savez tout !

( Nathalie Delaunay manifeste à Anne son admiration pour son talent d’artiste peintre. )

Non, non je n’ai pas les préoccupations d’un peintre. J’utilise les mêmes matériaux mais mon but est de raconter par les images. Le plaisir que je prends à réaliser chaque image donne peut-être cette impression-là, mais, pour moi, c’est de l’image, ce n’est pas de la peinture. Mais après, chacun peut penser ce qu’il veut…

( compte rendu établi par Martine Cortes – novembre 2015 )

 anne brouillard 3

Enseignante pendant de longues années, Martine Abadia fut responsable et animatrice de la Salle du Livre du Centre d’animation et de documentation pédagogique (CADP) de Rieux-Volvestre, centre de ressources littérature jeunesse et lieu d’accueil de classes lecture, ouvert en partenariat par le Conseil Général et l’Inspection Académique de la Haute-Garonne. « Je profite de mon nouveau statut de retraitée pour approfondir au CRILJ Midi-Pyrénées ma connaissance de la littérature de jeunesse et pour faire partager ma passion aux médiateurs du livre du  département. » Martine Abadia est l’actuelle présidente de la section.

Née au pied des Pyrénées, dans une petite maison aux volets bleus, au bord d’un torrent de montagne, à une époque où les ours mangeaient tranquillement les myrtilles, Ghislaine Roman a enseigné pendant plus de trente ans, longtemps en maternelle, puis au cours préparatoire. « Ce métier ma comblée. J’y ai connu des émotions, des découragements, des remises en questions, des bouleversements. […] J’ai travaillé énormément, j’ai lu, réfléchi, mis en œuvre, un peu comme le fait un artisan. Sur une base théorique solide j’ai laissé libre cours à ma fantaisie pédagogique. J’ai adoré cette liberté. » Premiers textes parus dans les magazines Wakou, Toupie, Picoti et Toboggan. Parmi les derniers albums publiés : Un jour, deux ours (Milan, 2007), Contes d’un roi pas si sage (Seuil Jeunesse, 2014), La poupée de Ting-Ting (Seuil Jeunesse, 2015), OUF ! (Milan, 2015).

2017-2018

 

 

RESIDENCE – Un des appels à candidature 2018 pour une résidence d’écriture au Chalet Mauriac de Saint-Symphorien (Gironde) invite les auteurs, écrivains et illustrateurs de littérature jeunesse, français ou francophones, à proposer leur dossier pour un séjour de 8 semaines, du lundi 3 septembre au vendredi 26 octobre 2018, assortie d’une bourse de création de 3200 euros nets, octroyée par l’agence régionale Écla, qui prendra également en charge un voyage aller-retour depuis le domicile de l’auteur(e). Date de clôture de l’appel : mardi 12 juin 2018. Détails et fiche de candidature ici.

COLLOQUE – Dans la salle Dussane de l’Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm à Paris, le vendredi 23 et samedi 24 mars 2018, colloque L’épopée des petites filles. XIXe-XXIe siècles.  » L’avènement de la littérature de jeunesse en tant que telle, au début du 19e siècle, a coïncidé avec l’apparition de petites filles épiques. Sophie (1858)  et Alice (1865) incarnent l’esprit d’exploration. Jo March (1868), Dorothy (1900) ou Fifi Brindacier (1945) questionnent la définition du genre. L’évolution des dernières héroïnes Disney suggère que l’aventure au féminin pourrait avoir crevé le « plafond » castrateur dénoncé par Beauvoir. Les films de Miyazaki, comme Le Voyage de Chihiro (2001), placent une toute petite fille dans une situation véritablement épique. […] S’agit-il de renouveler le genre du récit d’aventure avec des figures inédites, de faire la part de la parité ou du politiquement correct ? Ou y a-t-il une spécificité de l’aventure au féminin ? » Programme complet et intervenants ici.

CONFERENCE – Le samedi 17 mars 2018, à 15 heures, à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), abbaye d’Ardenne, à Saint-Germain la Blanche-Herbe (Calvados), « petit conférence » Dans les coulisses des aventures de Tintin par Benoît Peeters, écrivain et scénariste. « Bien qu’issu d’un milieu aux convictions étroites, Georges Remi dit Hergé (1907-1983) est parvenu à donner naissance à une œuvre ouverte et universelle. Pour Hergé, la bande dessinée ne fut jamais un art mineur. Il voulut tout faire entrer dans « Les Aventures de Tintin » : ses curiosités et ses angoisses, ses passions et ses rêves, sa sensibilité au siècle. Quelques semaines avant sa mort, il déclarait y avoir mis toute sa vie. Il y avait mis en tout cas la plus belle part de lui-même. Images à l’appui, Benoît Peeters évoquera l’itinéraire complexe d’Hergé et cet art de la bande dessinée qu’il a contribué à porter au plus haut. » À partir de 10 ans. La « petite conférence » sera suivie d’un goûter. Réservation ici.

COURRIER – « Bonjour. La mare aux mots propose à ses lecteurs et lectrices un webzine téléchargeable gratuitement où l’on trouve 80 ouvrages antisexistes, une interview de Nelly Chabrol Gagne et des tas de lien. Je me permets de vous le signaler en espérant que l’info vous intéressera et que vous aurez envie d’en parler autour de vous. Il est téléchargeable ici. Bonne journée. » (Gabriel Lucas)

CINEMA – Warner Animation Group, division affiliée à l’animation de la société de production Warner Bros, prépare une adaptation du Chat chapeauté, créé en 1957 par Theodor Geisel, mieux connu sous le pseudonyme de Dr. Seuss. L’œuvre avait déjà été adaptée au cinéma en 2003 par Bo Welch avec Mike Myers dans le rôle principal. Pas de date de sorrie annoncée. Nouvel Attila publie le 16 mars prochain deux nouveaux livres du Dr. Seuss traduits par Stephen Carrière : Le livre de la bataille au beurre et Le retour du Chat chapeauté.

EXPOSITION – Du jeudi 15 mars au samedi 12 mai 2018, à l’occasion des troisièmes Rencontres de l’illustration de Strasbourg, au Centre de l’illustration, Médiathèque Malraux, 1 presqu’île André Malraux à Strasbourg (Bas-Rhin), exposition Les maîtres de l’imaginaire. « C’est sous l’impulsion d’Étienne Delessert et de la Haute École Pédagogique de Lausanne que s’est créée en 2017 la fondation Les Maîtres de l’Imaginaire. Cette toute jeune structure s’est donné un ambitieux programme alliant le patrimonial au pédagogique, à savoir rassembler les oeuvres d’illustrateurs renommés du monde entier, afin de servir de support à l’apprentissage de la « lecture de l’image » au sein d’un programme intégré à la formation des enseignants suisses dès 2019. Nombreux sont les artistes à avoir déjà répondu à l’appel des deux côtés de l’Atlantique : Seymour Chwast, André François, Henri Galeron, Alain Le Foll, George Lemoine, David Macaulay, Eleonore Schmid, David Wiesner, et bien d’autres à venir. Cette exposition révélera au public, pour la première fois, une collection qui s’annonce d’ores et déjà d’une grande valeur. » Renseignements complémentaires au 03 88 45 10 10.

THEATRE – La Maison européenne des Écritures contemporaines (MEÉC), en collaboration avec le CDN Nancy Lorraine La Manufacturee, organise, du mercredi 14 au mercredi 21 mars 2018, à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), La mousson d’hiver, journées de rencontres pédagogiques pour les lycéens et étudiants lorrains. « La Mousson d’hiver travaille à l’émergence d’un nouveau répertoire dramatique et propose aux jeunes spectateurs des ateliers de pratique théâtrale, des spectacles, des lectures et des mises en espace avec les artistes qui font le théâtre d’aujourd’hui. » Direction artictique : Michel Didym. Programme complet ici.

POMEMIQUE (4) – Vincent Cuvelier, auteur jeunesse, a pris l’initiative d’une pétition Pour interdire les pétitions ! Non à l’interdiction des livres qui nous déplaisent. « Encore une fois, un livre pour enfants est pris pour cible. Une nouvelle fois, une pétition demande l’interdiction d’un ouvrage. Que ce livre soit bon ou mauvais, ce n’est pas la question. Qu’il soit sexiste ou non, ce n’est pas la question. Il y a plein de façons de combattre un livre avec lequel on n’est pas d’accord, à commencer par le non-achat et le débat. » Pour prendre connaissance et pour signer, c’est ici.

NERF DE LA GUERRE – La tenue prochaine de Livre Paris a ravivé l’entêtante question de la rémunération des auteurs pour leurs prestations (conférences, débats, ateliers, rencontres, etc) lors des salons et autres manifestations littéraires. « Les premières alertes sont venues d’auteurs jeunesse et jeunes adultes qui expliquaient qu’ils n’arrivaient pas à se faire rémunérer pour des interventions de 45 minutes, parfois une heure, qu’on leur demandait d’effectuer gratuitement. » (Samantha Bailly, présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse). En effet, Livre Paris, qui est un salon privé, rechignait à suivre (ou ne suivait qu’au cas par cas) les recommandations du Centre national du livre (CNL) en matière de rémunération des auteurs. Pourtant, faisait remarquer Boulet, auteur BD : « On paye les locaux, on paye les gens qui apportent les cartons de livres, les libraires vendent des livres et paient leurs employés, les éditeurs paient les gens qu’ils envoient, le personnel de sécurité est payé, le personnel d’entretien aussi. » Il y eut des protestations, il y eut des menaces de boycott, il y eut la création d’un hashtag #PayeTonAuteur. Le mercredi 7 mars en fin d’après-midi, le Syndicat national de l’édition et Reed Expositions France, co-organisateurs de Livre Paris, ont publié le communiqué suivant : « Pour tenir compte [des] évolutions et notamment lever toute ambiguïté sur la rémunération des auteurs, le Syndicat national de l’édition (SNE) et Reed Expositions France ont décidé, à compter de l’édition 2018 de Livre Paris, de rémunérer tous les auteurs, quel que soit le format de leurs interventions. Ce dispositif ne s’applique en revanche pas aux auteurs en dédicace. »

POLEMIQUE (3) – « En tant qu’illustratrice du livre On a chopé la puberté, j’ai le regret d’annoncer qu’après les proportions sidérantes de la polémique et suite à l’arrêt de commercialisation de l’ouvrage qui en a découlé, j’ai décidé de stopper intégralement l’univers des « Pipelettes », aussi bien les livres dérivés que la BD mensuelle dans le magazine [Julie] ; et ce malgré l’insistance des éditions Milan pour continuer cette collection. Il m’est impossible de continuer de dessiner les Pipelettes comme s’il ne s’était rien passé, ce qui reviendrait à accepter tacitement cette situation. Le résultat de cette polémique éclair sera donc la disparition de toute une collection créée, écrite, et éditée par des femmes, et publiée par un éditeur jeunesse qui s’est publiquement engagé pour l’égalité des sexes. » (Anne Guillard)

EXPOSITION – Du mercredi 14 mars au mercredi 13 juin 2018, au Château Bel-Air, quai de la Guignière, à Fondettes (Indre et Loire), exposition L’Europe de Pierre Probst et Caroline. « Caroline, le personnage créé par Pierre Probst au début des années 1950, a agrémenté la jeunesse de plusieurs générations d’enfants. Au fil de ses 44 aventures, accompagnées de ses huit petits animaux, elle a sillonné le monde et fait découvrir à ses jeunes lecteurs de multiples horizons. En 1960, Hachette demande à Pierre Probst de faire voyager Caroline en Europe afin de préparer les enfants au « fait européen », à une certaine forme de citoyenneté ou d’appartenance européenne. Cette exposition se propose de présenter sept planches originales extraites de l’album Caroline en Europe (1960) et trois de l’album Caroline visite Paris (1979). » Vernissage : mercredi 4 avril 2018, 18 heures. Informations complémentaires auprès de Christophe Meunier qui signe le texte du catalogue.

EXPOSITION – Du jeudi 15 mars au samedi 12 mai 2018, à l’occasion des troisièmes Rencontres de l’illustration de Strasbourg, au Centre de l’illustration, Médiathèque Malraux, 1 presqu’île André Malraux à Strasbourg (Bas-Rhin), exposition Rita Marshall, dompteuse de lions, « retour sur le parcours d’une directrice artistique hors-norme, avec la complicité de l’Ecole Estienne et de la Fondation suisse Les Maîtres de l’imaginaire. » Conférence de Rita Marshall, le samedi 17 mars, à 17 heures. Rencontre avec Etienne Delessert, le mardi 20 mars, à 17 heures. Visite commentée, le samedi 24 mars, à 11 heures. Ne pas oublier les ateliers et les jeux de piste. Renseignements complémentaires au 03 88 45 10 10. Site des Rencontres de l’illustration ici.

SALON – Livres Paris, salon du livre de Paris, c’est du vendredi 16 au lundi 19 mars 2018, à la Porte de Versailles, la dernière journée étant réservée aux professionnels et, à l’entrée, c’est cerbère. Il y en aura pour tout les goûts, du populaire et du pointu, du best-seller et de l’oeuvre rare. La scène Jeunesse est en T68, la scène Young Adult en U36, la scène BD, Manga et Comics en S56. Le programme détaillé est ici.

CONFERENCE – Dans le cadre du séminaire Babil-Babe, l’Agence quand les livres relient, en partenariat avec l’association Toile d’éveil et la Ville d’Angers, accueille Yvanne Chenouf, attachée depuis 1979 à l’Association française pour la lecture (AFL) et spécialiste de littérature de jeunesse, pour une conférence L’offre en matière de livres bilingues, entre audace éditoriale et frilosité institutionnelle, le jeudi 15 mars 2018, de 18 heures 30 à 20 heures, au Centre Jean Vilar, 1 bis rue Henri-Bergson à Angers (Maine-et-Loire). Exemples à l’appui, l’intervenante documentera les questions suivantes : quelle offre éditoriale d’ouvrages bilingues aujourd’hui, pour les tout-petits et pour les plus grands, et quelles représentations culturelles des langues trouve-t-on dans ces ouvrages. Gratuit avec inscription ici.

INSTALLATION – Depuis le samedi 3 mars et jusqu’au samedi 14 avril 2018, à la bibliothèque Jacqueline de Romilly, 16 avenue de la Porte de Montmartre à Paris, installation Les murs ont des oreilles, « cabane imaginée par l’illustratrice Julia Chausson pour découvrir ses albums en s’amusant. Lire à l’abri d’une drôle de cabane qui a des oreilles : gazouillis ou mélodies, ces oreilles-là aiment entendre les ritournelles. S’amuser à compter les douze cerises : en les faisant pivoter, elles sont croquées. » A partir de 1 an. La bibliothèque présente également, aux mêmes dates, une exposition de gravures originales de Julia Chausson issues du fonds patrimonial Jeunesse de l’Heure Joyeuse. Atelier gravure, à partir de 8 ans, le samedi 10 mar, à 15 heures, en compagnie de Julia Chausson, « pour créer un bestiaire d’animaux exotiques, réels ou imaginaires, et des éléments d’une nature exubérante et fantastique. » Sur réservation au 01 42 55 60 20.

THEATRE – Le Collectif Jeune Public Hauts de France et Culture Commune, scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais, organisent une rencontre professionnelle sur la thématique de l’écriture théâtrale à destination du très jeune public, le vendredi 16 mars 2018, à la Fabrique Théâtrale, Base 11/19, rue de Bourgogne à Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais). « Le texte est si peu présent dans le théâtre accessible au très jeune public de 3 à 7 ans qu’il y a lieu de s’interroger : y aurait-il un âge en-deçà duquel on n’est pas à même d’accueillir le langage, la poésie du verbe ? Le texte pour les tout-petits serait-il délaissé car perçu comme mineur, soupçonné de facilité et d’insignifiance ? Ou au contraire, constitue-t-il un véritable enjeu quand on en fait le lieu d’une exigeante conciliation entre richesse et accessibilité ? Quelle aventure du langage le théâtre propose-t-il aux plus petits spectateurs ? Quelle matière littéraire leur offre-t-on ? Au cours de cette journée, chercheurs, auteurs, éditeurs, artistes et spectateurs croiseront regards et pratiques sur ce champ de la création théâtrale. » Programme détaillé ici.

RENCONTRES – L’illustratrice Soledad Bravi sera en dédicace à la librairie Chantelivre, 13 rue de Sèvres à Paris, Je samedi 10 mars 2018, de 11 heures à 13 heures. Elle sera à la Lbrairie des Batignolles, 48 rue des Moines à Paris, le samedi 17 mars, de 11 heures à 13 heures.

POLEMIQUE (2) – Dans un communiqué diffusé dans la soirée du samedi 3 mars, Milan, éditeur de On a chopé la puberté, annonce avoir décidé, « dans un souci d’apaisement », de ne pas « réimprimer cet ouvrage, aujourd’hui en rupture de stock. » [Le livre] « a donné lieu depuis quelques jours à une campagne d’une violence extrême sur les réseaux sociaux. Ce phénomène nous amène à nous questionner de nouveau sur la manière d’aborder ces problématiques adolescentes, sur le parti pris humoristique adopté, mais surtout sur l’interprétation que peuvent en avoir les adultes. » Christophe Tranchant, directeur général des éditions Milan, précise : « On comprend que le thème soit extrêmement sensible et sujet à interprétations. On entend que ça pose question et on souhaite apaiser le contexte. [Mais] il était important de lire l’ensemble du texte qui met en scène quatre adolescentes aux points de vue différents dont une est plutôt écologiste et féministe. »

SALON – Matthieu Noirot, éditeur chauvinois (de Chauvigny, dans la Vienne) organise le dimanche 11 mars 2018, de 10 heures à 18 heures, dans la salle des fêtes de Saint-Pierre-de-Maillé, un Salon du livre d’auteurs jeunesse où les auteurs tiennent eux-mêmes stand et dont l’invité vedette est Elsa Boumedine qui, à 15 ans, vient de publier son premier roman, Maudits, aux éditions Edilivre. « Jenny, 14 ans et son cousin Pablo qu’elle déteste se retrouve contraints de passer une partie de leurs vacances dans un vieux manoir où vont se succéder des événements bien inquiétants. » Si vous ne pouvez attendre jusqu’au 11 mars, le livre est disponible au centre culturel du magasin Leclerc de la route de Gençay.

FORMATION – Dans le cadre de Premieres pages dans les Hautes-Pyrénées, le Département propose, en partenariat avec la Drac Occitanie et l’Agence Quand les livres relient, une journée interprofessionnelle Les livres c’est bon pour les bébés, le mardi 20 mars 2018, de 8 heures 45 à 17 heures, à la Halle aux grains, place du Foirail à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Avec la participation de Evelio Cabrejo-Parra, psycholinguiste, Delphine Grenier, auteur-illustrateur, Francine Foulquier, critique littéraire et formatrice,  Francesca Ciolfi, de l’association (Z)oiseaux Livres. Programme détaillé ici et bulletin d’inscription .

POLEMIQUE (1) – On a chopé la puberté, nouveau titre de la collection « Les pipelettes » signé, chez Milan, par Mélissa Conté Grimard et Séverine Clochard et illustré par Anne Guillard, est vertement fustigé sur les réseaux sociaux. En cause : des stéréotypes jugés sexistes. Une pétition qui en demande le retrait a, en quelques jours, rassemblé près de 150 000 signataires. « A l’âge ou les jeunes filles se construisent et à travers ce type d’ouvrage, la société leur fait comprendre qu’elles sont à disposition sexuelle, qu’on peut les juger sur leur physique et qu’elles doivent masquer leur corps. Ça leur apprend aussi qu’attirer les garçons grâce à leur poitrine naissante, « c’est cool ». Nous sommes contre ces clichés et l’image dégradante que cela véhicule des femmes. Nous voulons éduquer nos enfants sur des valeurs d’équité, de dignité et de respect. » Extraits de la réponse de l’éditeur : « Le livre rejette tout ce qui empêche les filles de grandir sereinement, dans le respect de leur identité et de leur corps. Les auteurs expliquent simplement, et au second degré, ce qui se passe dans le corps et la tête des adolescentes durant cette période et aborde également ce qui se passe chez les garçons. Parce que la puberté, ça n’arrive pas qu’aux filles. […] Milan est, depuis toujours, un éditeur engagé aux côtés des filles et des garçons, pour les accompagner dans leur découverte du monde, sans dogmes ni prédicats, à hauteur d’enfants et d’adolescents qui ont le droit de se poser toutes les questions qu’ils souhaitent. »

SALON – Le dix-neuvième Salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon (Essonne) titré Lire coule de source aura lieu du lundi 5 au dimanche 11 mars 2018 à l’espace Olympe-de-Gouges. Il accueillera 80 auteurs, illustrateurs et éditeurs. Invité d’honneur : Carl Norac. A noter le  lancement d’une chaîne BookTube, sur YouTube, qui permettra à grands et petits de présenter leur coup de cœur. Le site qui dit tout est ici.

CONCERT – Le vendredi 9 mars 2018, à 20 heures 30, au Studio 104 de la Maison de la radio, 116 avenue du Président Kennedy à Paris, représentation publique, en concert fiction, de Peter Pan ou Le garçon qui ne grandissait pas d’après Peter Pan, or The Boy who wouldn’t grow up de James Matthew Barrie. Adaptation : Andrew Birkin d’après la pièce de 1904, le roman de 1911 et des fragments de notes de James Matthew Barrie écrites entre 1903 et 1926  Coproduction : France Culture, Orchestre national de France, Maitrise de Radio de France. « De Peter, vous penserez bien ce que vous voulez. Peut-être était-il un garçon qui mourut jeune et c’est ainsi que l’auteur imagine ses aventures ultérieures. Ou peut-être était-il un garçon qui ne naquit jamais, un garçon dont se languirent certaines personnes, mais qui, jamais, ne vint. Il se peut que ces personnes-là entendent plus clairement Peter à la fenêtre que les enfants eux-mêmes. » (James Matthew Barrie). A partir de 10 ans. Pour réserver, c’est ici.

FORMATION – Après les deux sessions de son Mooc Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer, l’université d’Artois propose, du 8 mai au 26 juin 2018, un nouveau Mooc La science-fiction : explorer le futur au présent. Fidèlement à  la manœuvre, Anne Besson, professeur de littérature générale et comparée à l’université d’Artois, accompagnée d’une équipe pédagogique issue de divers établissements universitaires français. « Aujourd’hui bien identifiée à travers quelques motifs spécifiques (robots, voyages dans le temps, vaisseaux intergalactiques), la science-fiction reste trop méconnue en dehors de certaines œuvres-phares, comme Star Wars. Le Mooc Science-Fiction se propose de faire découvrir ce genre littéraire et médiatique dans toute son ampleur et sa diversité – son histoire, sa présence dans les romans, films ou jeux, ses différents sous-genres ou encore son rapport étroit à la science. » Si le cours commence bien le 8 mai, il sera toutefois pôssible de s’inscrire jusqu’au 26 juillet. Le sommaire et les informations pratiques sont ici. Un chapitre concernera la littérature pour la jeunesse.

PARUTION – Récemment paru L’anti-Atome : Franquin à l’épreuve de la vie par Nicolas Tellop. « Ce livre n’évoque que Franquin, ou presque, et pourtant ce n’est pas une monographie. Il ausculte les résonnances d’une année particulière, à savoir 1958 et la fameuse Exposition universelle de Bruxelles, et pourtant ce n’est pas une étude historique. Il s’intéresse à un style adoré par des générations de lecteurs, un style plus ou moins attaché au journal Spirou des années 1950, un style baptisé ‘Atome’ par le facétieux Joost Swarte deux décennies plus tard. […] Hergé jugeait le style de Franquin vulgaire. C’était peut-être le plus beau compliment qu’il pouvait lui faire. La vie est vulgaire, ses artifices sont vulgaires. Si le style ‘Atome’ est vulgaire à son tour, c’est qu’il détourne tous les artifices de la vie au profit du lecteur, et par la même occasion il la lui rend un peu plus belle. Il n’est pas coincé dans un moment idéalisé du passé, il projette pour chaque lecteur les possibilités d’un futur meilleur. » Plg 2017, broché, 120 pages, 15,00 euros.

CINEMA – Paul King, réalisateur britannique des deux Paddington (2014 et 2017), a été approché par Warner Bros pour réaliser une nouvelle adaptation de Charlie et la Chocolaterie, d’après le roman de Roald Dahl. Producteur : David Heyman. Scénariste : Simon Rich. Titre envisagé : Willy Wonka, l’idée de Warner Bros étant de lancer à cette occasion une nouvelle franchise centrée sur le personnage du « magicien du chocolat ».

PARUTION – Coordonné par Pierre Banos, le numéro 227 de janvier-mars 2018 de Théâtre/Public est entièrement consacré au théâtre jeune public. Riche sommaire dans lequel est retrouve, entre autres, côté écriture, Marie Bernanoce, Suzanne Lebeau, Philippe Dorin, Stéphane Jaubertie et Nahalie Papin et, côté création et programmation, Gervais Gaudreault, Betty Heurtebise, Aurélie Armellinin et Dominique Richard. Après un focus sur le Théâtre du Carrousel de Montréal, un beau retour sur l’édition 2017 du Festival d’Avignon avec, notamment, Olivier Py, Olivier Balazuc, Thomas Quillardet et Pierre-Yves Chapalain. Editions théâtrales 2018, 128 pages, 16,00 euros.

INITIATIVE – Du mercredi 7 mars au samedi 7 avril 2018, ce sera, pour les enfants de 0 à 6 ans (et pour leurs parents), Printemps des Petits Lecteurs dans les bibliothèques de Lyon. « A l’occasion de ce nous explorerons les émotions des petits et des adultes qui les accompagnent. Quelles sont-elles, comment s’expriment-elles chez l’enfant, en particulier le tout-petit qui ne parle pas encore ? Comment les accueillir, les interpréter, les susciter ?  Les ateliers, les lectures, les spectacles, la musique, les chansons, les jeux que vous découvrirez dans le programme permettront aux enfants de les exprimer et de les identifier. Pour les accompagner au mieux, n’hésitez pas à participer aux nombreux rendez-vous – rencontres, débats, conférences – à destination des parents, éducateurs et professionnels de la petite enfance. » Le programme est ici.

SCOOP – En France, le film Pierre Lapin, adaptation par Will Gluck d’un ouvrage célèbre de Beatrix Potter, ne sortira en salles que le mercredi 4 avril 2018. Il raconte la lutte entre une bande de lapins imaginatifs et le méchant fermier Tom McGregor à propos de légumes et, aux Etats-Unis et en Angleterre où le film est déjà programmé, des parents appellent à son boycott à cause d’une séquence qui se moquerait des allergies alimentaires. « Dans ce fameux passage, les lapins attaquent le fermier à coup de mûres, qui en avale malencontreusement une. Or, il est allergique à ce fruit, ce dont sont parfaitement au courant les petits héros. Victime d’un choc anaphylactique, une grave réaction allergique, le dermier s’effondre avant de réussir à s’administrer in extremis un traitement. » D’après les parents mécontents, cette scène pourrait entraîner des actions susceptibles de porter atteinte à une personne allergique.

POUVOIR D’ACHAT – Les 260 000 auteurs et artistes recensés en France (écrivains, compositeurs, réalisateurs, scénaristes, photographes, traducteurs, illustrateurs) ne paient pas de cotisation chômage sur leurs droits d’auteur. Pour eux, la hausse de la CSG de 1,7 point, accompagnée par la suppression de la cotisation maladie dont le taux était de 0,75% se traduit donc par une perte équivalente à 0,95% de leur revenu brut. Le ministère de la Culture a promis, fin novembre, qu’un mécanisme de compensation serait mis en oeuvre “par voie réglementaire”, mais les choses trainent. Les personnes ayant perçu des droits d’auteurs depuis le 1er janvier 2018 ont vu leur montant net diminuer.

SPIROU – A l’occasion de ses 80 ans, en avril prochain, le journal Spirou travaille à une version numérique du journal qui sera proposée courant 2018 dans un format webtoon permettant de conserver sur écran le confort d’une lecture de BD. « Selon une étude, explique Florence Mixhel, rédactrice en chef,  il apparaît que 77% des jeunes âgés entre 13 et 19 ans ont un smartphone, que 60% des familles possèdent une tablette et que les jeunes de 13 à 19 ans passent 14 heures par semaine sur internet. Nous sommes un magazine de BD et nous le resterons mais nous souhaitons proposer un autre modèle de lecture ».

REVUE – Après un numéro 155 Spécial Jijé (réimpression d’un numéro ancien épuisé afin de rattraper un retard accumulé au fil des années), la revu Hop ! cher à notre cœur propose son numéro 156 au contenu toujours aussi riche et dont le dossier principal est consacré à  Will Eisner. Egalement au sommaire, la cinquième partie du dossier consacré au scénariste Jean Ollivier par José Tardieu qui traite ici de son univers historique et fantastique, et la suite (et pas fin) de la bibliographie de ce prolifique auteur. Pour s’abonner, envoyer un chèque de 26,00 euros à l’adresse suivante : Rédaction de Hop ! 56 boulevard Lintilhac, 15000 Aurillac.

DISPARITION – L’illustratrice Dominique Corbasson est décédée le mercredi 21 février 2018. Elle avait 59 ans. Diplômée de l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art de Paris, elle dessina des foulards, des tissus d’ameublement, de la lingerie et des vêtements pour enfants. Elle travailla pour la presse (Figaroscope, Figaro Madame, Cosmopolitan, Vanity Fair, Psychologies magazine, Bayard Presse, Maison Magazine, etc) et pour la publicité (Chanel, Vogue, Caspari, Le Crillon, etc). Elle vécut une période japonaise, dans le secteur de la mode, où, dit-elle, elle gagna beaucoup de sous. Elle illustra pour la jeunesse, notamment des textes d’Achmy Halley (L’oasis d’Aïcha, Syros, 1996), de Michel Amelin (Dur, dur, d’être top model (Nathan, 1998)  et de Jean-Philippe Arrou-Vignod (Des vacances en chocolat, Gallimard, 2009). Elle mit des images sur des poèmes de Raymond Queneau, (« Enfance en poésie », 2001), Paul Claudel (« Enfance en poésie », 2005) et Jacques Roubaud (« Folio-Cadet », 2009). Son unique bande dessinée, Les Sœurs Corbi (Gallimard, 2009), déroule une enquête policière dans le vingtième arrondissement du Paris. Très nombreuses expositions personnelles. « Mon dessin est sans trait, Celui qui m’a inspiré à mes débuts, c’est Raoul Dufy  parce qu’il pouvait faire des arbres bleus ou jaunes, le trait changeait de couleur. Mes lumières, je les ai un peu chopées chez Bram Van Velde où les couleurs sont mises les unes à côté des autres mais où il y a toujours du blanc qui circule. »

SALON – Le septième Festival de littérature jeunesse organisé par le réseau les médiathèques de Cosne-sur-Loire, Neuvy-sur-Loire et Donzy (Nièvre) se déroulera du samedi 3 au samedi 31 mars 2018, sur l’ensemble du territoire. Avec la participation des auteurs et illustrateurs Rachel Hausfater, Sophie Dieuaide, Didier Dufresne, Philippe Barbeau, Bruno Heitz, Cyril Hahn et Vanessa Hié. Le programme détaillé est ici.

PAS SCOOP – Ce jeudi 1ier mars 2018, Emmanuel Macron, président de la République française, participera, dans la salle des fêtes du palais présidentiel, devant un parterre d’invités encore inconnus (dont des écoliers, des enfants malades et des membres du personnel du palais présidentiel), à un concert de la Garde républicaine interprétant Pierre et le Loup, conte musical de Sergueï Prokofiev. Le chef de l’Etat y tiendra le rôle du récitant. Brigitte Macron est chargée d’une partie de l’organisation.

RESIDENCE – La Marelle et la Mairie de Cannes, avec le soutien de la Drac Paca, et en partenariat avec le Festival du Livre de Mouans-Sartoux, lancent un appel à candidatures pour une résidence d’auteur(e)/illustrateur(trice) de trois mois, au sein de la médiathèque Noailles à Cannes. Le/la résident(e) développera un projet de création personnelle autour du livre jeunesse et des arts numériques accompagné d’actions de médiation développées par la Mairie de Cannes (Médiathèque de Cannes) et La Marelle. La période de résidence sera fixée en accord avec le candidat et s’établira entre mi-septembre 2018 et mi-décembre 2018. La période concernée se tiendra en une période continue de 12 semaines au total. Les candidatures sont à déposer auprès de La Marelle au plus tard le 30 mars 2018 à minuit. L’annonce du candidat retenu se fera le 15 avril 2018. Toutes les informations nécessaires sont ici.

PARUTION – La firme britannique Eaglemoss propose une réédition de l’intégralité des 40 albums de la série « Barbe Rouge » créée par Jean-Michel Charlier (scénario) et Victor Hubinon (dessin) et publiée dans Pilote dès 1959. D’autres auteurs (dont Jean Ollivier) et d’autres dessinateurs (dont Jijé) suivront au fil des ans. Albums vendus en kiosque toutes les deux semaines au prix de 2,99 € pour le numéro 1, 6,99 € pour le numéro 2 et 12,99 € pour les suivants. Il y a des cadeaux si on s’abonne.

PRIX – Le mercredi 21 février 2018, des élèves de CM2 des écoles de Tavers, Baule, Beaugency et de Beauce-la-Romaine, ainsi que les élèves de 6ième et 5ième des collèges Robert Goupil et de la maîtrise Notre-Dame et René Cassin, se sont retrouvés pour décerner le prix de littérature jeunesse  Jacques Asklund. Le résultat du vote sera dévoilé qle jour de l’inauguration du Salon du livre jeunesse de Beaugency le vendredi 13 avril 2018. La sélection comportait les titres suivants : 1.749 miles de Fabienne Blanchut, La baleine rouge de Michelle Montmoulineix, Les piqûres d’abeille de Claire Castillon, Des vacances d’Apaches d’Alexandre Chardin.

RENCONTRE – la Bibliothèque universitaire Education Lyon Croix-Rousse invite, le mercredi 28 février 2018, à 17 heures, dans l’amphi Louise Michel, bâtiment Dolet, ESPE 5 rue Anselme à Lyon (Rhône) à une rencontre avec Olivier Douzou, directeur artistique des éditions du Rouergue. Participation de Marine Rivoal, auteure illustratrice publiée aux Editions du Rouergue. Architecte de formation, Olivier Douzou est l’auteur-illustrateur de 90 albums récompensés par de nombreux prix et traduits dans une vingtaine de langues.

FORMATION – La Journée professionnelle petite enfance qu’organise annuellement la section Midi-Pyrénées du CRILJ est fixée au jeudi 12 avril 2018 et se déroulera à la Médiathèque de Muret de 9 heures à 17 heures. Thème  : Peut-on tout dire-lire aux tout petits ?  Invités : Christian Bruel, auteur, éditeur et formateur, et Malika Doray auteure-illustratrice qui s’adresse essentiellement aux tout petits. La salle ne pouvant accueillir que 50 personnes, il est conseillé de s’inscrire rapidement. Le bulletin est disponible ici. Informations complémentaires .

EXPOSITON – Du mercredi 21 février au dimanche 27 mai 2018, le Musée Ziem de Martigues (Bouches du Rhône), boulevard du 14 juillet, accueille, en partenariat avec la médiathèque Louis Aragon, une exposition L’illustration jeunesse au musée qui ressemble des œuvres de Géraldine Alibeu, Isabelle Carrier, Anne Crausaz, Max Ducos, Natali Fortier, Sara et Renaud Perrin. Invitée d’honneur : Catherine Chardonnay. « Le public est invité à découvrir les planches originelles d’illustrateurs contemporains de livres jeunesse, des artistes qui ont travaillé avec la médiathèque Louis Aragon pendant plusieurs années dans le cadre d’un projet intitulé Le grand illustrateur et qui ont pu ainsi rencontrer les enfants des écoles martégales. » Informations complémentaires au 04 42 41 39 60 ou à cette adresse.

THEATRE – La Fabrique, scène conventionné de Guéret (Creuse), accueille la Cie ONavio à l’Espace André Lejeune, avenue René Cassin, chemin du Stade, le vendredi 2 et le samedi 3 mars 2018, 16 heures, pour une représentation de Otto, autobiographie d’un ours en peluche d’après l’album de Tomi Ungerer. « Comment parler de la guerre aux enfants ? Comment – comme le dit Elzbiéta – offrir « des outils qui permettent, un tout petit peu, de penser l’impensable plutôt que de le fantasmer » ? Comment donner à chacun, adulte ou enfant, la possibilité d’une veille citoyenne sur l’absurdité de notre monde ? Comment montrer que, derrière les images froides du désordre du monde dont on nous abreuve, ce sont des intimités qui sont bouleversées, détruites, anéanties ? » Adaptation pour acteurs et marionnettes, scénographie et mise en scène : Alban Coulaud. En famille à partir de 8 ans. Site de la compagnie ici.

FORMATION – Dans le Lot, la journée professionnelle de lancement de l’opération Premières Pages a lieu le mardi 13 mars 2018, de 8 heures 30 à 17 heures, espace de congrès de la Cité Bessières à Cahors et elle a pour sujet les émotions. Avec la participation de Chris Haughton, auteur de l’album 2018, Thierry Magnier, son éditeur,   Marie Kuklova qui présentera des modules d’animation, Daniel Marcelli, pédopsychiatre, et Christian Bruel, auteur et éditeur, qui parlera de l’album comme creuset d’émotions et de sens.  Programme détaillé et bulletin d’inscription (à renvoyer pour le vendredi 2 mars dernier délai) à partir de cette page.

PARUTION – Récemment paru Le conte populaire français : contes merveilleux, supplément au catalogue de Paul Delarue et Marie-Louise Tenèze établi par Josiane Bru, avec la collaboration de Nicole Belmont et Alice Joisten, édité par Bénédicte Bonnemason. Postface de Nicole Belmont. Ce sixième volume compile 125 contes ainsi que leurs variantes. « Les connaisseurs, chercheurs, étudiants, enseignants, conteurs, et autres passionnés, y trouveront un appareil critique important s’appuyant sur des récits recueillis aux sources orales ainsi que les références de leurs nombreuses variantes. Les matériaux narratifs recensés permettront des études comparatives entre les contes de transmission orale et les grands textes littéraires s’inspirant des sources populaires. » La bibliographie intégre les ressources numériques disponibles en ligne. Presses universitaires du Midi 2017, 712 pages, 25,00 euros.

CONCERT – A l’issue d’une résidence à la médiathèque de Vaise, place Valmy à Lyon (Rhône), du mardi 20 au samedi 24 février 2018, le Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon proposera le mercredi 28 février, à 17 heures, une représentation unique de Cendrillon lyrique, esquisse en sortie de résidence. Piano et préparation musicale : Agnès Melchior. Mise en scène : Bruno Fontaine. A partir de 8 ans.

PRIX – Après 1 heure 15 de débat à huis clos, les élèves représentants des treize classes participantes de la dixième édition du Prix Ado du théâtre contemporain, réunis le jeudi 15 février 2018 à la Maison du théâtre d’Amiens, ont décerné le prix 2017-2018 à Douna Loup pour son texte Mon chien-dieu (Les Solitaires Intempestifs, 2016). « Mon chien-dieu est une pièce très singulière en forme d’interrogations dont seuls les enfants semblent avoir les réponses : Est-ce qu’on a le droit d’entrer dans la chambre de Papi alors qu’il est à l’hôpital ? Il a quoi, Fadi, dans la tête ? Et Zora, elle a quoi ? Pourquoi se rencontrent-ils, ces deux-là ? Ils ont quelque chose à faire ensemble ? Ils vont tomber amoureux ? Est-ce qu’ils préfèreront rester amis ? Ils voient des choses que les autres ne voient pas ? Pourquoi ? Parce que ce sont des enfants ? Ou alors c’est à cause du chien ? Quel chien ? Dieu de quoi ? Est-ce qu’on peut mourir et revivre ? Est-ce que ça existe ? » (Fabien Ribery)

PARUTION – Récemment paru La maternelle une école de littérature : des propositions pour surmonter les obstacles de compréhension par Christophe Lécullée. « Comment enseigner la littérature de manière progressive en maternelle ? L’approche est inédite : partir des obstacles culturels, sociaux, affectifs, psychologiques, cognitifs rencontrés par les élèves, dresser l’inventaire des préocédures et des démarches actuelles, organiser une progressivité annuelle par niveau de classe et sur l’ensemble du cycle 1. » Sommaire et extrait de l’ouvrage ici. Canapé 2017, 208 pages, 22,90 euros.

REVUE – Publié par l’école des loisirs, GRAND « dont les dimensions dépassent la moyenne de sa catégorie » est « un magazine gratuit et ludique destiné aux médiateurs du livre pour fédérer libraires, bibliothécaires, enseignants et lecteurs autour du plaisir de lire. » Au fil du sommaire, on rencontre Boris Cyrulnok, Marie Desplechin, marraine du numéro, Magali Le Huche, Catharina Vackx, Edwige Chirouter et quelques autres, des entretiens, des jeux, des conseils pratiques, des sélections. Il y a aussi l’annonce d’un concours où il s’agit d’imaginer la nouvelle affiche de l’école des loisirs. Le magazine est disponible chez les libraires, dans la limite des stocks disponibles.

INITIATIVE – Pour la dixième édition de Keskili, le rendez-vous des livres et des tout-petits programmé du jeudi 24 au dimanche 27 mai 2018, les habitants de Villeneuve-sur-Lot de 0 à 120 ans sont invités à fabriquer le personnage du livre préféré de leur enfance. Afin de préparer cette édition anniversaire, les bibliothécaires ont eu l’idée de créer un immense gâteau de lecture sur lequel seront fixées des figurines représentant des personnages de la littérature jeunesse. Axelle, bibliothécaire coordinatrice de la manifestation, cite Éliane, 70 ans, qui a amené à la bibliothèque un livre de son enfance qu’elle avait gardé, Les Malheurs d’Ysengrin illustré par Samivel. Peut-être y aura-t-il aussi un blog ou un DVD rassemblant l’ensemble des œuvres des habitants. La réalisation du personnage peut s’effectuer chez soi, dans le cadre scolaire, dans les locaux d’une structure partenaire ou à la bibliothèque municipale en s’inscrivant à l’un des ateliers prévus les samedis 24 février, 17 mars et 21 avril. Un mode d’emploi pour fabriquer son personnage préféré est disponible à la bibliothèque et sur son portail.

THEATRE – Les Écrivains associés du Théâtre (EAT) annoncent leur sélection 2018 de textes jeune public. Les lauréats sont Hématome(s) de Stéphane Bientz, Qu’on va où ? de Gwendoline Soublin, ll est parti, Gus de François Chanal. Les deux premières pièces seont lues le vendredi 1er juin 2018, dans le cadre de la manifestation Texto’Mino. La troisième sera mise en maquette dans le cadre de la  saison 2018-2019 des Mardis Midi. « Un grand merci à toutes les autrices et tous les auteurs de nous avoir confié leurs textes, merci à vous d’écrire avec exigence et passion. » (Marie Bernanoce, pour le comité de lecture jeune public des EAT). SIte des Écrivains associés du Théâtre ici.

RENCONTRE – La Ligue de l’enseignement du Loiret et le CERCIL (Centre d’histoire et de mémoire sur les camps de Beaune-la-Rolande, Pithiviers et Jargeau), 45 rue du Bourdon Blanc à Orléans (Loiret) invitent les retraités de Lire et faire, le jeudi 22 février 2018, à une découverte d’ouvrages de littérature pour la jeunesse sur le thème de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah.

RENCONTRE – Martine Laval, journaliste littéraire et commissaire de l’exposition Et j’ai mangé la peinture actuellement en place au Centre André François, centre régional de ressources sur l’album et l’illustration, 70 rue Aimé Dennel à Margny-lès-Compiègne (Oise) recevra l’auteur-illustrateur Martin Jarrie et Valérie Cussaguet, fondatrice des Éditions Les fourmis rouges, maison d’édition indépendante spécialisée dans les livres illustrés et les albums, le jeudi 22 février 2018, à 14 heures. Accès libre, sur réservation au 03 44 36 31 59 ou à cette adresse.

PARUTION – Récemment paru Petit-Poucet rêveur par Nicole Belmont. « Les contes de transmission orale cachent beaucoup de poésie sous leur apparente naïveté, grâce à quoi ils nous séduisent encore et toujours. De Barbe bleue à La petite fille qui cherche ses frères, du vrai Poucet à La fille bannie, cet ouvrage tente de découvrir en quoi cette poésie consiste et par quels moyens elle s’exprime. […] Est également posée la question du programme nécessairement optimiste du conte – « c’est un vrai conte de fées » – lorsque l’on trouve dans le corpus traditionnel quelques versions « ratées » de ce point de vue  : comme un retournement en « anti-conte ». Toutes ces questions renvoient au problème de la création littéraire et de sa transmission en dehors de l’écrit, revendiquant pour cette littérature dite orale le statut d’œuvre à part entière qui lui est déniée, parfois avec véhémence. » José Corti 2017, 200 pages, 20,00 euros.

CONFERENCE – Sophie Van der Linden, spécialiste des livres pour enfants en général et des albums en particulier, animera une conférence sur le thème Quels livres choisir pour l’enfance, le mardi 20 février 2018, 20 heures 30, à la bibliothèque Le chant des syllabes, 26 rue de la mairie à Plounéventer (Finistère), conférence suivie d’une séance de dédicaces.

FORMATION – La seconde édition du Mooc Il était une fois la littérature jeunesse créé par Daniel Delbrassine, maître de conférence sur la littérature de jeunesse, et Vincianne D’Anna, journaliste spécialisée en littérature pour la jeunesse et en édition numérique, se déroulera du vendredi 2 mars au mercredi 16 mai 2018. Cette formation abordera les romans, les albums, les maisons d’édition, les auteurs, les livres numériques, les fanfictions, les objets dérivés, en proposant des vidéos, des analyses, des quizz, des travaux collaboratifs et des exercices pratiques autour de la littérature jeunesse. D’abord destiné aux étudiants de l’université de Liège et de la Haute École Charlemagne (HECH), la première édition avait, via les réseaux sociaux, rasssemblé 13 500 personnes. Le Mooc Il était une fois la littérature jeunesse s’adresse à tous à partir de 16 ans. Plan du cours et inscriptions (possibles jusqu’au vendredi 20 avril) ici.

PHILATELIE – Bpost, poste belge, participe aux 60 ans des Schtroumpfs en éditant une feuille de dix timbres consacrés au héros crée par Peyo, lui attribuant un look rétro rappelant leurs premières apparitions. Sont représentés : le Schtroumpf à lunettes, le Schtroumpf grognon, la Schtroumpfette, un Schtroumpf noir (pour rappeler leur première véritable aventure) le Grand Schtroumpf. Chaque timbre a, en Belgique, la valeur d’une unité d’affranchissement.

FORMATION – Les annuelles quatre journées de formation Pourquoi ‘perdre son temps’ à raconter des histoires ? qu’organise Livre passerelle, 3 place Raspail, appartement numéro 7 à Tours (Indre et Loire) auront lieu les lundi 26 mars,  mardi 27 mars, lundi 4 juin et mardi 5 juin 2018, au Prieuré de Saint-Cosme, rue Ronsard à La Riche. Mais, attention : il faut s’inscrire avant le mercredi 28 février. Programme et bulletin d’inscription sur le site de l’association.

PARUTION La magazine Les Inrockuptibles publie un hors série La BD d’auteur américaine en 80 albums. Numéro passionnant. « En parallèle de leur production de comics policiers et de super-héros, les Etats-Unis et le Canada abritent aussi une multitude d’auteurs sortant des sentiers battus, aux oeuvres fortes et personnelles. Inventifs, subversifs ou virtuoses, ils figurent pour certains parmi les maîtres incontestés du 9e art, au même titre que leurs homologues européens ou japonais. Qu’ils se démarquent par l’originalité des sujets abordés ou par leur vision graphique et/ou narrative, ils contribuent à forger une des plus belles pages de la culture américaine. » On ne s’étonnera pas que, pour nourrir ce numéro consacré à la bande dessinée alternative, Anne-Claire Norot (rédactrice en chef de ce hors-série) et Pierre Siankowski (directeur de la rédaction des Inrockuptibles) ne regardent guère voire pas du tout du côté des enfants. 100 pages. En kiosque, 8,90 euros.

PRIX – Une nouvelle fois, la France fait belle figure au palmarès des BolognaRagazzi de la Foire du livre de jeunesse de Bologne (Italie) : sept éditeurs français récompensés en 2018 avec quatre prix et quatre mentions. Prix Fiction : L’oiseau blanc d’Alex Cousseau, illustré par Charles Dutertre (Le Rouergue), Otto de Florie Saint-Val et Etienne Exbrayat (MeMo) recevant une mention ; Prix Non-Fiction : une mention pour Louis Pasteur, enquêtes pour la science de Florence Pinaud, illustré par Julien Billaudeau (Actes Sud Junior/Palais de la découverte) et pour Le ruban, d’Adrien Parlange (Albin Michel Jeunesse) ; Prix Première œuvre : La plage, de Sol Undurraga (L’agrume), L’ascension de Saussure de Pierre Zenzius (Le Rouergue)  recevant une mention ; Prix Art, architecture et design : Cabanes d’Aurelien Debat (Les Grandes personnes) ; Prix Books and seeds : Le potager d’Alena  de Sophie Vissière (Hélium). Un second jury chargé de désigner des BolognaRagazzi Digital Awards ont attribué une mention à Cache-cache ville, application interactive de Vincent Godeau et Agathe Demois. Le palmarès complet et détaillé est en ligne ici.

THEATRE – Le samedi 17 février 2018, à 15 heures, dans l’auditorium Boris Vian de la Passerelle, 57 boulevard de Lamballe à Fleury-les-Aubrais (Loiret), représentation du spectacle Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner dans une adaptation pour marionnettes de la compagnie Jeux de Vilains. Conception : Isabelle Chrétien et Cécile Hurbault. A partir de 3 ans. « C’est l’histoire d’un renard qui n’est ni grand ni méchant, mais qui voudrait pourtant l’être. Affamé, raillé par les poules et autres animaux de la ferme, il va développer, sur les conseils du loup, une nouvelle stratégie : voler des oeufs, attendre leur éclosion, élever les poussins, les effrayer et s’en régaler. Un plan sans faille – ou presque. » Réservation au 02 38 83 09 51.

EXPOSITION – Depuis le vendredi 9 février et jusqu’au dimanche 18 mars 2018, au Cercle Cité, place d’Armes à Luxembourg, exposition There and back again : visions de Tolkien et d’ailleurs consacrée à John Howe. « La mine de graphite frotte le papier et le crayon semble glisser sur la surface, dans un ballet presque improvisé, au gré de l’imagination de cet artiste qui a marqué plusieurs générations. Comment John Howe, armé d’un simple crayon, a-t-il pu influencer l’imaginaire de ce dernier siècle et donner ses lettres de noblesse à la Fantasy ? À l’heure du tout numérique, du toujours plus rapide et du toujours plus bruyant, il faut voir cet artiste nager à contre-courant, creusant depuis des dizaines d’années ce même sillon, avec comme seul soc, un crayon de bois. » Projections et ateliers sont prévus tout au long de la manifestation. » Site du Cercle Cité ici.

CINEMA – La Danoise Pernille Fischer Christensen vient de terminer Becoming Astrid avec Trine Dyrholm, Maria Bonnevie et, dans le rôle principal, la jeune Alba August. Ce biopic consacré à Astrid Lindgren, auteure suédoise de la série « Fifi Brindacier », devrait sortir en salles courant 2018. « Quelque chose est arrivé à Astrid, alors qu’elle était jeune, et qui l’a affectée à jamais. La jeune femme décide alors de se libérer des normes de la société et de suivre son cœur. »

RENCONTRE – L’auteur Emmanuel Bourdier sera en dédicace le samedi 17 février 2018, de 15 heures à 18 heures, à la librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans (Loiret) à l’occasion de son dernier livre, Hippy Shakes paru aux éditions La joie de lire. « Une aventure unique a soudés [Dani et Pierre] à jamais malgré leurs personnalités fortes et leurs divergences, malgré leurs situations familiales parfois compliquées. Le récit navigue entre deux époques, celle des sixties et celle des années 2010, entre deux âges, l’adolescence et l’âge mûr, mais n’a qu’une bande son furieusement rock’n roll. […] Un livre tendre sur l’adolescence et sur les difficultés de devenir un homme et de se réaliser. » Informations complémentaires à cette adresse.

PARUTION – Hachette collections propose, chaque quinzaine, en kiosque et sur abonnement, l’intégrale de la série « Isnogoud », personnage qui souhaitait être calife à la place du calife. Scénario de René Goscinny et illustration de Jean Tabary. Cette édition reprend les planches telles qu’elles ont été publiées dans le journal Record, en noir et blanc, en bicolore ou en couleurs ainsi que les épisodes Retours d’Iznogoud et Les Cauchemars d’Iznogoud initialement publiés par le Journal du dimanche. Présentation élégante et, pour chaque album, un dossier de huit pages, Les Cahiers du califat, réalisé par Brieg Haslé-Le Gall et consacré aux coulisses de la série. Le premier volume était vendu 2,99 euros, le second 6,99 euros, les suivants seront à 12,99 euros. Le site dédié est ici.

PROPAGANDE – Il y avait déjà eu, aux Etats-Unis, côté Démocrates, des livres pour enfants à propos de Barak Obama président et d’Hillary Clinton candidate. En voici un, côté Républicains, consacré à Donald Trump, Thump : the first bundred days de Timothy Lim, Mark Pellegrini et Brett R. Smith. Donald Trump y est représenté par un lapin à la mèche imposante qui, parce qu’il a plein d’amis, devient président. Alex Jones, coauteur, explique son intention : « Nous voulions vraiment sortir quelque chose d’amusant et de léger, quelque chose que les fans de Trump pouvaient apprécier. »

RENCONTRES – Deux rencontres ouvertes à tous avec Rémi Courgeon : le mercredi 14 fevrier 2018, à 17 heures, à la Médiathèque de Fontenilles (Haute-Garonne), 7 avenue du 19 mars 1962, à 17 heures (exposition et dédicaces) et, à l’initiative du CRILJ Midi-Pyrénées, à la Médiathèque François Mitterrand de Muret (Haute-Garonne), 58 rue Clément Ader, le jeudi 15 fevrier, à 18 heures 30 (rencontre dessinée et dédicaces). « Après avoir étudié à l’Ecole Estienne, Rémi Courgeon commence par faire de la publicité, de la peinture, puis se rend compte assez vite que ce qu’il aime avant tout, c’est raconter des histoires. L’album jeunesse est son terrain de jeu favori: un lieu ou il peut confronter à plaisir mots et images. Il est l’auteur de plus d’une trentaine d’albums, textes et illustrations, publiés chez Milan, Flammarion, Mango, Seuil et Gallimard. En parallèle, il fait des reportages dessinés pour des ONG, histoire de garder un peu les pieds sur terre. »

PARUTION – Vient de paraitre Les tout-petits, le monde et les albums, ouvrage collectif réunissant les contributions de Jeanne Ashbé, Ramona Bădescu, Patrick Ben Soussan, Nathalie Brisac, Christian Bruel, Yvanne Chenouf, Claire Dé, Corinne do Nascimento, Corinne Dreyfuss, Francine Foulquier, Camille Gautier, Sylviane Giampino, Bernard Golse, Coline Joufflineau, Sylvie Joufflineau, Séverine Lebrun, Marie Manuélian, Patricia Matsakis, Michèle Moreau, Anne Ponté, Dominique Rateau, Isabelle Sagnet, Vanessa Sauvage et Joëlle Turin. Editions érès 2018, 249 pages, 13,50 euros.

THEATRE – A l’Ehpad du Grand Chêne à Seynod (Savoie), établissement pour personnes âgées dépendantes, des résidents ont souhaité créer une troupe de théâtre. Et c’est pourquoi, depuis cinq ans, Les Farfadets répètent chaque semaine, sous la houlette de Grégory Benoît, directeur artistique de la compagnie Les yeux grand ouverts et Julia Baudet, 20 ans, metteuse en scène, une pièce présentée ensuite aux autres résidents, aux familles, aux  professionnels de l’Ehpad, aux soutiens de la Drac. Après Alice au pays des merveilles, Le Petit Prince et Pinocchio, les années précédentes, la troupe montera,  en 2018, Vendredi ou la vie sauvage.

DERNIER RECOURS – Sûr de son coup, cet enseignant avait demandé à ses élèves de cinquième de lire Les royaumes du nord de Philip Pullman, roman d’heroic fantasy réputé. Tout faux. Au bout d’un mois, trois élèves avaient lu le livre entier, deux avaient lu les trois premiers chapitres, dix-huit n’avaient pas ouvert le livre. En représailles, le professeur donna à sa classe une fiche de lecture portant sur sept lignes de Oui Oui à la ferme d’Enid Blyton.

RENCONTRE – Le samedi 10 février 2018, la médiathèque Nef Europa, rue Marescot à Montoire sur le Loir (Eure-et-Loir), reçoit, de 9 heures à 12 heures 30, à l’occasion de la journée Graine de lecteur, l’auteur et illustrateur Gilles Bachelet, parrain de la manifestation. Informations complémentaires à cette adresse.

FORMATION – Le Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF) organise le lundi 15 février 2018, de 13 heures 30 à 18 heires 45, dans le petit auditorium du site François Mitterrand, un après-midi d’étude La petite musique de Didier Jeunesse : 30 ans de création. « Pour célébrer les 30 ans de la maison Didier Jeunesse, créateurs, conteurs et musiciens rendront hommage à cette aventure éditoriale placée sous le signe de la musicalité. Organisée autour des livres-disques, des albums et des romans et ponctuée par des intermèdes musicaux, cette rencontre sera l’occasion d’explorer la politique éditoriale et les perspectives de cette maison d’édition singulière. » Avec, notamment, Cécile Boulaire, Michèle Moreau, Carl Norac, Loïc Boyer, Gilles Bizouerne, Ilya Green.  Gratuit avec inscription obligatoire auprès de Marion Calyannis.

CONFERENCE – Dans la salle Peiresc de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), 6 rue des Petits Champs à Paris, Carine Devillon, professeur assistant à l’Université féminine de Séoul (SWU), donnera une conférence titrée Perception du blanc dans les albums pour enfants français et coréens. le vendredi 9 février 2018, à 16 heures. Animation : Bernadette Bricout. « Couleur par défaut de la page, pendant longtemps le blanc n’a pas été pensé comme une couleur dans les albums pour enfants. Il y est négligé, mais également réduit à n’être obtenu que par réserve et à ne pouvoir se décliner sur le cercle des tonalités. Le blanc se doit d’être blanc, peu visible, succinctement dénommé. Dans la seconde partie du XXe siècle, des créateurs français vont toutefois le sortir de cette forme d’invisibilité et d’anonymie où on l’a abandonné. »

PARUTION – La Cabane aux histoires, série télévisée réalisée par Célia Rivière, a pour objectif d’initier les 4-7 ans au plaisir de la lecture en leur faisant découvrir quelques grands talents de la littérature pour la jeunesse. « Quatre enfants se retrouvent dans une cabane. Là, ils choisissent un livre et l’aventure commence. Lisette, la grande sœur, raconte une histoire fabuleuse, l’illustration prend vie, les pages s’animent. » Vient de paraître le second DVD de la collection qui rassemble douze histoires très variées. ARTE 2018, 100 minutes, 9,99 euros.

RENCONTRE – Le samedi 10 février 2018, 16 heures 30, à la bibliothèque Sorbier, 17 rue Sorbier à Paris, rencontre Antoine Guilloppé et la nuit. « Antoine Guilloppé est un auteur-illustrateur jeunesse  adepte de techniques variées et originales, dont le papier découpé au laser. Cela donne des images stupéfiantes qui ravissent les yeux des plus jeunes comme des plus âgés. » Rencontre suivie d’une séance de dédicaces avec vente des ouvrages. Informations complémentaires au 01 46 36 17 79.

LECTURE – Le 10 février 2018, à 14 heures, à la Médiathèque Jean Jaurès, 15-17 rue Jean Jaurès à Nevers (Nièvre), lecture dessinée de Tom et le Jardin de minuit adapté de Philippa Pearce par Edith (Soleil, 2015). Avec Edith et le conteur Richard Petitsigne. « En 1958, Philippa Pearce reçoit la médaille Carnegie, pour son deuxième livre, Tom et le jardin de minuit, aujourd’hui considéré comme un incontournable de la littérature de jeunesse de langue anglaise. » Edith a reçu, en 2015, une Pépite au Salon du livre pour la jeunesse à Montreuil pour sa libre adaptation du roman. A partir de 9 ans. Dédicaces à la fin du spectacle. Réservation obligatoire au 03 86 68 48 50.

RESIDENCE – La médiathèque intercommunale du Père Castor de la communauté de communes Briance Sud Haute-Vienne qui conserve les archives des éditions du Père Castor, l’École nationale supérieure d’art de Limoges (ENSA), la communauté de communes CCBSHV et l’association des Amis du Père Castor mettent en place un projet pédagogique axé autour d’une résidence d’auteur/illustrateur de jeunesse, entre le lundi 1er octobre 2018 et le dimanche 31 mars 2019. Ce projet s’articule autour de la démarche éducative de Paul Faucher et de la valorisation du fonds inscrit depuis peu au registre Mémoire du Monde de l’Unesco. Les résidents bénéficieront d’un accès à la consultation des archives, d’un accompagnement technique par des étudiants de l’ENSA.  Prévus également des ateliers de création artistique adressés à chacune des dix classes partenaires, ainsi qu’un travail plus approfondi avec une classe, une exposition de  fin de résidence, une publication  pour enfants.  Dépôt de dossier au plus tard le mercredi 28 février 2018. Les détails pratiques sont ici.

PARUTION – Vient de paraitre, dans la collection « LJ+ » que publie en ligne l’association Lecture Jeunesse, le tome 1 de Ados et bibliothèques signé Sonia de Leusse-Le Guillou. « Ce premier volume porte sur les atouts, les faiblesses et les interrogations énoncés par les bénévoles et les professionnels en formation. Qui sont ‘les adolescents’, comment sont-ils perçus ? Quels leviers mettre en œuvre pour développer une politique de lecture publique à leur attention ? Résultat d’une enquête qualitative nationale en partenariat avec le ministère de la Culture et l’Association des bibliothèques de France, le deuxième tome à paraître (février 2018) portera sur les politiques d’accueil des jeunes. » L’étude est téléchargeable gratuitement à partir de cette page.

PARUTION – Hachette collections propose, chaque quinzaine, en kiosque et sur abonnement, la réédition de la série « Natacha » dédiée à la blonde et mini-jupée hôtesse de l’air qui, en 1970, posa le pied dans l’hebdomadaire Spirou pour le quitter en 2014, après vingt-deux longues aventures autour du monde. Au dessin : François Walthéry. Au scénario : Gos, Tillieux, Mitteï, Borgers, Cauvin, Mythic, Peyo, Dusart, Wasterlain et quelques autres. Présentation élégante et, pour chaque album, un dossier de huit pages, illustré de croquis, de documents rares et de textes signés Didier Pasamonik et Charles-Louis Detournay. Le premier volume est vendu 1,99 euros, le second 6,99, les suivants 12,99. Le site dédié est ici.

VISITE – Le samedi 10 février 2018, 14 heures, à l’occasion des dix ans du Musée Tomi Ungerer, Centre international de l’illustration, Villa Greiner, 2 avenue de la Marseillaise à Strasbourg (Bas-Rhin), visite consacrée, « Le temps d’une rencontre », à la collection graphique d’André François. Avec Thérèse Willer, conservatrice.

MECENAT – Parmi les seize jeunes créateurs récompensés au titre de 2017, Tiphaine Sadoun, 29 ans, va recevoir 30 000,00 euros de la Fondation Jean-Luc Lagardère, bourse qui lui permettra de poursuivre l’installation à Enghien-les-Bains (Val-d’Oise) de Crocolivre, nouvelle librairie jeunesse, et d’y organiser des animations. Tiphaine Sadoun avait, il y a quelques mois, grâce à Ulule, collecté la somme de 10 067,00 euros.

RENCONTRES – La dix-neuvième édition de Bouquins Câlins, manifestation autour de la littérature pour les 0-3 ans. se déroulera du mardi 6 au samedi 17 février 2018 dans les médiathèques d’Antibes, Biot, Saint-Paul de Vence, Valbonne Sophia Antipolis, Villeneuve-Loubet, au Point lecture d’Opio et au Pôle Images de Roquefort-les-Pins. Des spectacles, des ateliers, des lectures d’histoires, des jeux d’éveil. Journée professionnelle, le jeudi 8 février, de 9 heures à 16 heures, dans la salle d’action culturelle de la médiathèque de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), 269 allée du Professeur René Cassin, Quartier des Plans. Au programme : Les éditions MeMo, l’art de l’image avec Yara Nascimento, éditrice et Claire Garralon, auteure et illustratrice. Inscriptions obligatoires à cette adresse.

DEDICACE – Martine Bourre, auteure et illustratrice, dédicacera ses ouvrages, le mercredi 7 février 2018, dans le cadre du Festival du court métrage de Clermont Ferrand (Puy de Dôme), à la librairie Les Volcans, 80 boulevard François Mitterrand. Informations complémentaires au 04 73 43 66 75.

DISPARITION – L’auteure pour la jeunesse Henriette Bichonnier est décédée le samedi 20 janvier 2018. Elle avait 74 ans. Elle collabora à Pomme d’Api dès 1971 et écrira pour François Bourgeon, dans Djin et dans Lisette, deux scénarios de bandes dessinés. Elle travailla à F Magazine, journal féministe, et, pour une rubrique consacrée à la littérature pour la jeunesse et au théâtre jeune public, dans le supplément parisien de Télérama. Conseillère éditoriale aux éditions Hachette de 1986 à 1988, puis chez Nathan de 1989 à 1993 où elle a notamment dirigé « La Bibliothèque internationale », Henriette Bichonnier s’est également intéressée à l’apprentissage de la lecture et à la lutte contre l’illettrisme. Plus de cent ouvrages chez de nombreux éditeurs dont la série « Clémentine et Célestin » (chez Grasset, dès 1978 ; illustrations de Pierre-Yves Robin), Le Monstre poilu (chez Gallimard, en 1982 ; illustrations de Pef), Kiki la Casse (chez Hachette, en 1982), Le dernier des Abominaffreux (chez Rouge et Or, en 1992 ; illustrations de Pierre Cornuel). Nombreuses adaptations pour la scène, en France et à l’étranger.

EXPOSITION – Du samedi 3 février au samedi 31 mars, la bibliothèque Faidherbe, 18-20 rue Faidherbe à Paris, propose une exposition Quand il fait nuit consacrée à Akiko Miyakoshi. « Virtuose du dessin au fusain, Akiko Miyakoshi place la nuit au coeur de son travail. Sa mise en valeur du grain du papier et de la trame de la feuille donne vie à des images à l’atmosphère étrange, mystérieuse mais qui jamais ne suscite la peur ou l’angoisse. Tout n’est que jeux de lumières en clair-obscur chez cette artiste où le noir domine, dans toutes ses intensités, du plus profond ébène au gris nuageux. De subtiles touches de couleurs, en éclats ou en aplats, qu’atténue plus ou moins le sombre du fusain, viennent rehausser ces images au final très apaisantes. » L’exposition propose de découvrir les pages du livre Quand il fait nuit (Syros, 2016) qui a reçu une  mention à la Foire internationale du livre de jeunesse de Bologne 2016, des travaux préparatoires et des lithographies tout droit venus du Japon. Informations complémentaires au 01 55 25 80 20.

SALON – Le dix-huitième salon Graine de lecteur se déroulera du lundi 5 au samedi 17 février 2018 conjointement à Blois (centre socio-culture Quinière, centre social Mirabeau), Vineuil (centre social La Chrysalide), Vendôme (centre CAF), Romorantin (centre social St-Exupéry), Mondoubleau (centre social des Collines du Perche), Montoire-sur-le-Loir (média-ludothèque Nef Europa), Savigny-sur-Braye (Agora Braye) et dans les médiathèques de ces villes. S’adressant prioritairement aux lecteurs de moins de 6 ans, il a pour théme La petite bête qui monte, qui monte. Vous pouvez vous informer sur le détail des propositions à cette adresse.

PATRIMOINE – Nous l’avions annoncé début novembre sur ce site, l’Unesco le confirme le mercredi 31 janvier 2018 : les archives du Père Castor conservées à Meuzac (Haute-Vienne), dans la médiathèque que dirige Emilie-Anne Dufour, sont officiellement inscrites au registre Mémoire du monde de l’organisation. Le fonds composé de 300 caisses rassemble 1540 illustrations originales, des dossiers de fabrication, une collection complète, en première édition, des 320 titres parus sous l’égide de Paul Faucher, des correspondances entre les artistes et l’éditeur, des courriers d’enfants au Père Castor, des dossiers de presse, des matériaux de réflexion pédagogique.

EXPOSITION – Du 1ier février au 15 avril 2018, au Centre d’Art de Rouge-Cloître, 4 rue de Rouge-Cloître à Auderghem (Belgique), exposition L’expression au bout du crayon consacrée à Jonathan Bousmar. Né à Bruxelles en 1981, Jonathan Bousmar est  illustrateur et enseignant dans une école secondaire. Il a notamment illustré Pinocchio, Don Quichotte et Le Roman de Renart parus chez Alzabane éditions. « L’imagination débordante et l’expressivité truculente, si justement retranscrite, révèlent un fin sens de l’humour perceptible au travers d’une multitude de détails. Étrangeté, curiosité et humour sont les maîtres mots d’un œuvre en devenir. »

CONFERENCE – Le samedi 3 février 2018, à 16 heures, à la médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris, conférence sur Pierre Belvès par Caroline Belvès, sa belle-fille et son assistante aux Arts décoratifs de Paris. Pierre Belvès (1909-1994) participa dès les années 1940 à l’aventure des albums du Père Castor. Se souvenir des albums Le Petit Poisson d’or, en 1956, Pauv’ Coco, en 1960, Le Tigre en bois, en 1961. On retrouve les qualités de vulgarisation des pratiques artistiques de l’illustrateur dans des ouvrages comme Le monde merveilleux de l’art raconté aux jeunes (Hachette. 1968), Les yeux ouverts sur l’art (Hachette, 1972) ou 15 aventures de l’art (Gautier Languereau, 1973). A noter également Mon premier livre d’art, ouvrage de référence publié avec François Mathey, en 1991, chez Gautier Languereau. Caroline Belvès présentera lors de sa conférence « une étude du parcours professionnel et pédagogique de Pierre Belvès, entièrement consacré à l’art, à l’illustration et à la jeunesse ».

A L’HONNEUR – Geneviève Patte, bibliothécaire, fondatrice de La Joie par les livres, est, ce mercredi 31 janvier 2018, élevée au rang de Chevalier de la Légion d’honneur. A noter l’attribution de la même distinction à Hélène Richard, inspectrice générale des bibliothèques. Thierry Claerr (que le CRILJ connait bien), chef du bureau de la lecture publique à la direction générale des médias et des industries culturelles au ministère de la Culture, est fait Chevalier de l’ordre national du mérite.

CINEMA – À l’occasion du lancement de la collection « Vive le cinéma ! » des Éditions À dos d’Âne, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, 73 avenue des Gobelins à Paris, propose, le samedi 3 février à 16 heures 30, un après-midi de rencontres autour des deux premiers ouvrages d’ores et déjà parus, Les ombres c’est magique ! et Si on allait au cinéma ! en présence de leurs auteurs Philippe Beau et Anne Gourdet-Marès. Des animations, des projections, des dédicaces, un goûter. Réservation à l’adresse à cette adresse.

RENCONTRE – La bibliothèque de la Part-Dieu, 30 boulevard Marius Vivier Merle à Lyon (Rhone) accueille Arnaud Cathrine le jeudi 1ier février 2018, de 18 heures à 20 heures, en partenariat avec la Délégation académique à l’action culturelle et les lycées Auguste et Louis Lumière, Edouard Branly et Jacques Flesselles de Lyon et la Côtière de La Boisse. « Auteur de nombreux romans à destination de différents publics, Arnaud Cathrine aime explorer le champ de l’écriture en travaillant également comme parolier, conseiller littéraire, chroniqueur et scénariste. Né en 1973, il grandit dans un environnement imprégné de musique et commence à écrire dès l’âge de 15 ans. Après des études de lettres modernes et d’anglais, il publie son premier roman, Les yeux secs, en 1998 aux éditions Verticales. Depuis, il a fait paraître plus d’une vingtaine de livres en littérature générale et en littérature jeunesse. » Pour ce rendez-vous, les lycéens auront plus particulièrement lu Les garçons perdus publié aux éditions Le bec en l’air en 2014. Rencontre ouverte à tous dans la limite des places disponibles. Informations complémentaires au 04 78 62 18 00.

THEATRE – Au Théâtre Paris-Villette, 211 avenue Jean Jaurès à Paris, du jeudi 1ier au dimanche 11 février 2018, programmation de dix représentations de l’adaptation du roman Les petites reines de Clémentine Beauvais (Sarbacane, 2015) par Justine Heynemann et Rachel Arditi. « Depuis trois ans, sur Facebook, Mireille Laplanche, 16 ans, est élue Boudin d’Or de son lycée de Bourg-en-Bresse. Mais cette année, ô déconvenue, elle est seulement Boudin de Bronze. Elle part à la rencontre d’Hakima et Astrid, respectivement Boudin d’Argent et Boudin d’Or. Les trois jeunes filles s’aperçoivent qu’elles ont une nécessité commune : s’inviter, le 14 juillet, à la Garden-Party de l’Elysée. C’est à vélo qu’elles décident de rejoindre Paris et sa présidentielle pelouse. Commence alors pour la fine équipe un road-trip jalonné de rencontres insensées, d’imprévus festins, de pluies battantes et d’émotions aussi fortes que leurs courbatures. » Informations complémentaires sur le site du théâtre.

PROMOTION – Gallimard nous refait le coup de la nuit et ce sera, en principe mais pas partout, le jeudi 1er février 2018. « Nous vous promettons une nuit pleine de divertissements et de rires, qui sera l’occasion de découvrir et de partager la magie du monde de Harry Potter. Cette nuit sera d’autant plus magique qu’elle marque le point de départ d’une année exceptionnelle : les 20 ans de la parution du premier tome de la saga « Harry Potter » en France ! […] Vous pourrez aussi participer en librairie au Grand Tournoi des sorciers. Venez prouver que vous avez la plus grande connaissance du monde magique de Harry Potter. Celui qui répondra juste au plus grand nombre de questions sera désigné vainqueur. De nombreux cadeaux sont à gagner. Et les meilleurs sorciers auront même la possibilité d’accéder à la grande finale et de gagner un voyage à Londres pour visiter les studios Warner Bros. Studio Tour Londres–Les coulisses de Harry Potter. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès d’une librairie participante. » Pour tout savoir, c’est aussi ici.

EXPOSITION – Du mercredi 31 janvier au samedi 3 mars 2018, à la galerie Barbier & Mathon, 10 rue Choron à Paris, exposition d’une sélection de trente portraits de femmes, à l’huile, sur toile, signés François Roca. Vernissage ouvert à tous, en présence de l’artiste, le mardi 30 janvier de 19 heures à 21 heures 30. Site de la galerie ici.

SALON –Le vingt-sixième salon du livre jeunesse d’Issoudun (Indre) a pour titre À vos livres s’habille. Il se tiendra du jeudi 1ier au dimanche 4 février 2018 : des ateliers, des expositions, des contes, des spectacles et la présence des auteurs et illustrateurs Lucie Albon, Ronan Badel, Anouck Boisrobert, Louis Rigaud, Anne Crausaz, Alain Crozon, Vincent Cuvellier, Antoine Guiloppé, Krystel Jacob, Nathalie Minne, Sébastien Mourrain et Mikaël Ollivier. Les détails sont ici.

THEATRE – Parmi les six spectacles « jeune public » du Festival Cité-Odyssées programmé par Sylvain Maurice et le CDN Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, place Jacques-Brel, notons Longueur d’ondes : histoire d’une radio libre de Bérangère Vantusso qui, pour les images de son kamishibaï, a fait appel au graphiste et illustrateur Paul Cox. « En mars 1979, au coeur du bassin sidérurgique de Longwy, l’une des premières radios libres françaises a commencé à émettre : Radio Lorraine Coeur d’Acier. Elle était destinée à être le média du combat des ouvriers pour préserver leurs emplois et leur dignité, mais elle a transcendé cette lutte, pour devenir une véritable radio ‘de libre expression’. À la manière d’une éphéméride mêlant témoignages et sons d’archives, Bérangère Vantusso, en collaboration avec Paul Cox pour la réalisation des images, raconte les seize mois d’histoire de cette radio au moyen du kamishibaï, un art du conte japonais. Comment cette expérience d’insoumission collective raconte encore quelque chose de la jeunesse d’aujourd’hui ? » Ce sera du mardi 30 janvier au jeudi 1ier février 2018. A partir de 15 ans. Le programme complet du festival est ici.

PRIX – Des prix « jeunes lecteurs » à Angoulème. Fauve jeunesse : La Guerre de Catherine de Julia Billet et Claire Fauvel (Rue de Sèvres, 2017) ; Prix des écoles d’Angoulême : Bushido (tome 1), de Gobei et Thierry Gloris (Dupuis, 2017) ; Prix des collèges : Le Collège noir ((tome 1) d’Ulysse Malasssagne (Grafiteen, 2017) ; Prix des lycées : Bâtard de Max de Radiguès (Casterman, 2017).

PORTRAIT – Sur le site Ricochet, un long article signé Josiane Cetlin, collaboratrice de l’Institut suisse jeunesse et médias (ISJM), qui nous dit tout ou presque à propos de Janine Despinette dont le compagnonnage avec le CRILJ, entre 1974 et 2009, a laissé, aux plus anciens d’entre nous, bien des souvenirs. « L’article de Josiane Cetlin revient sur le parcours de vie de Janine Despinette et de son mari, Jean-Marie, mais également sur les nombreux travaux et projets qu’elle a réalisés sur et à destination de la jeunesse. » C’est ici.

PUBLICITE – Le société de transport Keolis Belgium et Moulinsart sont partenaires. Voilà pourquoi vingt véhicules Keolis-Tintin, essentiellement des cars pour le transport scolaire, seront répartis d’ici la fin du mois de janvier 2018 sur l’ensemble du territoire belge. Les véhicules reprennent chacun un personnage d’un des 24 albums des aventures de Tintin (Tintin lui-même, Milou, le capitaine Haddock le professeur Tournesol, les Dupondt, Nestor, Tchang, Abdallah), visible sur les côtés du car, la fenêtre arrière présentant un portrait d’Hergé incitant à visiter le musée de Louvain-la-Neuve. Concours de selfies jusqu’au 15 février. Informations pratiques ici.

RENCONTRE – A Dijon, salle Devosge, 5 rue Devosge à Dijon (Côte d’Or), le vendredi 2 février 2018, de 16 à 18 heures, dans le cadre du festival « jeune public » A pas côtés et en partenariat avec la Plateforme jeune public Bourgogne Franche-Comté (PLAGE), table ronde La question du drame et du tragique dans le théâtre jeune public qui onterrogera les limites des thèmes abordés lorsqu’on s’adresse à ce public. Avec Suzanne Lebeau, dramaturge, Françoise Balley, psychopédagogue, Christian Duchange, metteur en scène. Modération : Saturnun Barré. Accès libre. Programme complet du festival ici.

ANNIVERSAIRE – Pastel a 30 ans et la maison nous invite à fêter ça. « Bienvenue dans les histoires de Pastel ! Celles d’hier et d’aujourd’hui, 30 ans de talents qui surprennent les enfants et les accompagnent dans un monde de liberté en images. Tout au long de l’année, nous vous inviterons à redécouvrir l’univers de ses auteurs. » Les premiers détails sont ici.

SALON – Pour la trente-quatrième édition de la Fête du livre de jeunesse de Saint-Paul-Trois-Chateaux (Drôme) qui se déroulera du 31 janvier au 4 février 2018, le Sou des écoles laîques s’est assuré la participation de Beatrice Alemagna (créatrice de l’affiche), Fabien Arca, Julien Billaudeau, Muriel Bloch, Anne Brouillard, Benoît Broyart, Agnès Chaumié, Nathalie Dieterlé, David Dumortier, Roxane Marie Galliez, Anne Herbauts, Florence Hinckel, Maria Jalibert, Kochka, Didier Levy, Anne Loyer, Edouard Manceau, Frédéric Maupomé, Nicolas Michel, David Moitet, Muzo, Junko Nakamura, Lionel Le Neouanic, Margaux Othats, Clotilde Perrin, Olivier De Solminihac, Pascal Teulade, Øyvind Torseter et Flore Vesco. Théme de l’année : Rien ! « Ce n’est rien, pas grave, pas grand-chose. Ne rien faire, s’accorder une pause, une respiration, du temps pour soi, s’ennuyer. Ne rien avoir à perdre, être prêt à tout. Faire avec rien (objets de récupération). Faire preuve de sobriété, économiser ses mots, jouer des silences. Rien, vide, absence. Contempler les déserts, de sable, de glace ou lunaires, les espaces vides. Porter un regard critique sur la société de consommation et ses limites. S’intéresser à l’origine des choses. » Le programme particulièrement riche est sur le site de la manifestation. Le détail des journées professionnelles des mercredis 31 janvier et jeudi 1ier février est .

DISPARITION – La romancière américaine Ursula K. Le Guin, lue dans le monde entier, est décédée le lundi 22 janvier 2018. Elle avait 88 ans. Son roman La main gauche de la nuit posait en 1969 la question de l’identité sexuelle. Ecrivaine prolifique (plus de 150  ouvrages), Ursula K. Le Guin a écrit des poèmes, des nouvelles, un recueil d’essais sur la science-fiction et la fantasy (Le langage de la nuit traduit aux Forges de Vulcain en 2016) et de nombreux romans assez souvent regroupés par cycles. Ainsi, le « Cycle de Terremer » (publié en France au Livre de poche) comporte cinq romans, un recueil de nouvelles et deux nouvelles indépendantes. Femme engagée, son œuvre se distingue par une exploration de thèmes anarchistes, taoïstes, féministes, ethnologiques, psychologiques, écologiques ou sociologiques. S’adressant à Donald Trump en 2017, elle écrivait dans The Oregonian, quotidien de Portland : « Nous, auteurs de fiction, inventons des choses. Nous pouvons appeler cela une histoire alternative ou un univers alternatif, mais nous ne prétendons pas que nos histoires sont des ‘faits alternatifs’ […] Le test ultime pour un fait est qu’il n’a pas d’alternative. » Son « Cycle des chats volants » qui s’adresse aux enfants à partir de six ans est publié par Gallimard jeunesse en « Folio cadet ». Loin, très loin de tout, son premier roman young adult, a été traduit par Martine Laroche (Actes Sud, 1984).

EXPOSITION – Depuis le mercredi 10 janvier et jusqu’au samedi 24 février 2018, la Bibliothèque Robert-Desnos, 14 boulevard Rouget de Lisle à Montreuil (Seine-Saint-Denis), propose une exposition Histoires d’enfance consacrée à Benjamin Chaud. « Benjamin Chaud vous révèle ses représentations de l’enfance à travers une sélection d’illustrations. Des esquisses à la mise en couleur, découvrez ou redécouvrez les personnages de ses albums : Georgia, Le pire anniversaire de ma vie, Adieu Chaussette. » En partenariat avec le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

DISPARITION – L’historienne Suzanne Citron est décédée le lundi 22 janvier 2018 à l’âge de 95 ans. Militante dans les mouvements pédagogiques des années 1960-1970 pour la rénovation des contenus de l’enseignement, elle avait, dans son livre le plus connu, Le mythe national : l’histoire de France revisitée (Editions ouvrières, 1987), déconstruit les strates historiographiques et idéologiques sur lesquelles s’est fabriqué le récit scolaire de la IIIe République et dénonçé le « repli frileux et craintif d’une identité figée sur un passé légendaire et prétendu unique. » Réédition actualisée et en poche aux Editions de l’Atelier en 2017. Suzanne Citron avait publié, en 1996, chez Syros jeunesse, L’Histoire des hommes. Edition numérique disponible gratuitement ici.

PRIX – Les nommés 2018 pour le Prix Hans-Christian-Andersen que décerne tous les deux ans l’Union internationale pour les livres de jeunesse (International Board on Books for Young People, IBBY) sont connus. Il s’agit, pour la catégorie écrivains, de Marie-Aude Murail (France), Joy Cowley (Nouvelle-Zélande), Farhad Hassanzadeh (Iran), Eiko Kadono (Japon) et Ulf Stark (Suède) et, pour la catégorie illustrateurs, de Pablo Bernasconi (Argentine), Linda Wolfsgruber (Autriche), Xiong Liang (Chine), Iwona Chmielewska (Pologne), Igor Oleynikov (Russie) et Albertine (Suisse).

EXPOSITION – Du jeudi 25 janvier au dimanche 13 mai 2018, à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, quai de la Charente à Angoulême (Charente), exposition rétrospective Alix, l’art de Jacques Martin, à l’occasion de 70 ans du personnage. « Héros légendaire qui a fait les beaux jours du journal Tintin pendant près de quarante ans, Alix demeure un symbole de la bande dessinée franco-belge. Son créateur, Jacques Martin, a participé activement à la vie des Studios Hergé et à la réalisation de plusieurs albums de Tintin. Il a également écrit et dessiné les aventures d’Alix pendant 40 ans, et l’exposition revient, à travers huit chapitres et plus de cent cinquante planches originales et documents rares, sur le parcours exceptionnel de cet auteur emblématique de la bande dessinée franco-belge. Découverte d’un monde à la fois proche et lointain, fascinant et déconcertant, où les héros échouent souvent, où les méchants ont aussi leurs raisons et où toutes les civilisations possèdent une beauté qui leur est propre. » Site de la Cité ici.

EXPOSITION – Du vendredi 26 janvier au dimanche 17 juin 2018, au musée de l’illustration jeunesse (mij), 26 rue Voltaire à Moulins (Allier), présentaion de l’exposition vois… lis… voilà ! consacrée à Béatrice Poncelet. « Béatrice Poncelet est née en Suisse, entourée de livres, de dessins, de gravures et de peintures. Elle a exposé à Paris, Bratislava, Berne, Zurich, Barcelone, Nüremberg, Tokyo. Consacrant près de deux ans à chaque livre, elle compose chaque maquette comme une partition nfiniment réfléchie : texte, typographie, format, choix du papier, etc. Elle utilise diverses techniques : crayon graphite, pastel sec, aquarelle, gouache, photographie, polaroïd retouché, photomontage, photocopie détournée, collage, aérographe, gravure, etc. Tout doit être pensé, décidé, avec exigence et minutie. Son travail est sans concession. Ses ouvrages posent la question de l’intimité, de la construction de soi, de l’importance des souvenirs et du passé. » Inauguration le jeudi 25, 18 heures, en présence de l’artiste.

THEATRE – Le vendredi 26 janvier 2018, 20 heures 30, au Théâtre de la Tête Noire, ancienne route de Chartres, à Saran (Loiret), représentation unique de Truckstop de Lot Vekemans (espace 34, 2008) mis en scène par Arnaud Meunier, avec Claire Aveline, Maurin Ollès et Manon Raffaelli.  Traduction : Monique Nagielkopf. « Drôle d’endroit que ce Truckstop. Peu de monde se presse dans ce petit bar routier qui jadis connut son âge d’or. Situé au carrefour de l’Europe, des camionneurs qui transportent leurs marchandises à travers le monde s’y croisent, mais on ne les voit jamais. Ada et sa fille Katalijne l’habitent de leur présence sensible, quand débarque Remco, un jeune homme un peu paumé qui rêve d’un avenir meilleur. » Pour tous à partir de 13 ans. Site du Théâtre de la Tête Noire ici.

REVUE – Le dossier du numéro 298 de décembre 2017 de La revue des livres pour enfants que publie, à la BnF, le Centre national de la littérature pour la jeunesse, est titré Librairies et bibliothèques, même combat ? « Librairies et bibliothèques, deux acteurs d’un même combat, deux métiers, deux professions parallèles plus que similaires qui œuvrent chacun à sa manière pour un même objectif, avec le soutien des pouvoirs publics. L’ambition de ce dossier est d’explorer la relation entre deux métiers qui s’estiment sans toujours se connaître, qui obéissent souvent à une même passion. Leur donner la parole pour dire leur métier et le regard porté sur celui de l’autre. Cerner ces deux métiers à l’aide du regard du sociologue. Donner aussi des outils aux professionnels pour mieux comprendre les possibilités offertes par les nouvelles dispositions en termes de marchés publics, pour mieux comprendre le rôle du droit de prêt qui ne fait plus débat. » Pour rencontrer, outre Jack Lang, Olivier Donnat, Vincent Chabault, Jean-Marie Ozanne, Françoise Legendre et quelques autres. Prix du numéro : 12,00 euros. Bon de commande et abonnement ici.

FORMATION – Dans le cadre de la Biennale Paul Hurtmans du livre de jeunesse, Le CLJBxl propose le jeudi 25 janvier 2018, au Théâtre La Montagne magique, 57 rue du Marais à Bruxelles (Belgique), de 8 heures 30 à 13 heures, en direction des professionnels du livre et de l’éducation, une matinée d’étude titrée Qui a peur de la littérature de jeunesse ? Comment aborder les sujets difficiles ? Avec notamment Ludovic Flamant, Yvanne Chenouf et Marie Chartres. Informations complémentaires et inscriptions ici.

EXPOSITION – Du mardi 23 janvier au samedi 24 février 2018, à la Médiathèque Max Pol Fouchet, 39 place Paul Eluard à Douchy les Mines (Nord), mise en place d’une exposition consacrée à l’auteur-illustrateur Émile Jadoul.

RENCONTRE – A l’occasion de la sortie du numéro 78 de la revue Agora débats jeunesse sur la bande dessinée, l’INJEP organise une conférence-débat dans le cadre du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, le vendredi 26 janvier 2018, de 10 heures 30 à 12 heures 30, au Conservatoire Gabriel Fauré, 3 place Henri Dunant. Cet événement sera l’occasion de confronter les regards d’experts sur la mise en image des activités corporelles dans les bandes dessinées.

IMMERSION – Sous l’intitulé Qu’on lui coupe la tête ! la Médiathèque du pôle culturel d’Alfortville (Val de Marne), rue Marcel Bourdarias, propose, le samedi 20 janvier 2018, de 18 à 23 heures, un escape game consacré à Alice au Pays des merveilles, soit quatre univers différents pour enchanter les petits et les grands, les timides et les téméraires. Informations complémentaires à cette adresse.

PARUTION – Vient de paraitre Père Castor et les artistes russes de Michel Defourny,   président d’honneur de l’Association des Amis du Père Castor. Extrait de la préface de Cécile Boulaire : « Trop rares sont encore en français les études consacrées aux livres pour enfants, aux artistes qui les créent, aux aventures éditoriales qui leur donnent naissance. Mais plus rares encore sont les travaux qui vont au-delà de la figure d’un artiste singulier, ou d’une collection célèbre, pour essayer de comprendre où s’enracine la création. Il faut donc se réjouir de ce livre que nous offre Michel Defourny, dans lequel il sait dépasser la fascination que nous éprouvons tous pour l’oeuvre si puissante de Paul Faucher, et aller voir ‘derrière’,’avant’, du côté de livres qui virent le jour avant que lui-même ait l’idée d’en faire. » Flammarion 2017, 112 pages, 29,00 euros.

EXPOSITION – La Galerie Robespierre, place de l’Europe à Grande-Synthe (Nord) accueille, du samedi 20 janvier au samedi 3 mars 2018, l’exposition Un Monde extraordinaire qui rassemble cinquante œuvres originales de l’auteur-illustrateur Benjamin Lacombe (Alice au Pays des merveilles, Blanche Neige et les sept nains, Madame Butterfly, etc). « Cela ne m’intéresse pas de dessiner une réalité exacte. Je préfère avoir une réalité interprétée puisque maintenant on a la photo, donc on n’a pas besoin d’être trop réaliste. […] Pour moi, un bon illustrateur, ce n’est pas quelqu’un qui illustre exactement ce qui est écrit dans le texte, mais quelqu’un qui va dans différentes directions et exprime différentes choses qui ne sont pas dans le texte. » Vernissage le vendredi 19 à 18 heures. Site de la galerie ici.

JAPON – Le samedi 20 janvier 2018, de 14 heures 30 à 17 heures 30, à la Médiathèque Marguerite Duras, 115 rue de Bagnolet à Paris, fête de clôture du Prix des Mordus du Manga. « Au programme, des animations en tout genre : jeux vidéo, customisation d’objets, maquillage, jeux de société et bien d’autres surprises. Les plus mordus d’entre vous peuvent venir déguisés. En point d’orgue, à partir de 15 heures, une Jpop party pour danser sur un mix de tubes des stars japonaises. » Informations complémentaires au 01 55 25 49 10.

SALON – Le seizième Festival du Livre de Jeunesse Occitanie de Saint Orens de Gameville (Haute-Garonne) se déroulera les samedi 27 et dimanche 28 janvier 2018. « Dans une époque particulièrement préoccupée par la cause environnementale, [Cette édition] abordera sous plusieurs angles la place et le rôle de la littérature de jeunesse dans la constitution d’une conscience individuelle et écologique. Nous interrogerons le rapport qu’entretiennent les créateurs de livres pour enfants avec la planète et ses enjeux, mais nous situerons aussi le jeune lecteur comme un citoyen amené à (re)considérer le monde. D’une vision scientifique à une approche sensible et poétique, en passant par une dimension citoyenne et humaniste, nous nous emploierons à présenter cette littérature qui mêle les genres entre création, science et citoyenneté. » Auteurs et illustrateurs invités :  Fanny Abadie, Adrienne Barman, Saïd Benjelloun, Cécile Benoist, Manu Causse, Christophe Chaffardon, Frédéric Clément, Olivier Costes, Anne Crausaz, Françoise de Guibert, Jean-Baptiste de Panafieu, Antonio Fischetti, Elisa Gehin, Christian Grenier, Guillaume Guéraud, Judith Gueyfier, Anne Letuffe, Henri Meunier, Hélène Montardre, Hélène Rajcak, Ghislaine Roman, Stéphane Servant, Laurence Talairach, Florence Thinard, Liuna Virardi, Sophie Vissiere, Jo Witek. Journée professionnelle Une planète dans mon livre le vendredi 26 janvier. Inscription en ligne obligatoire. Le site est ici.

RENCONTRE – L’illustratrice Peggy Nille sera en dédicace le samedi 20 janvier 2018, à partir de 11 heures, à la librairie Chantelivre, 13 rue de Sèvres à Paris. « L’occasion de découvrir ou redécouvrir son univers riche en couleurs et en détails. » Informations complémentaires au 01 45 48 87 90.

CONTES – Le samedi 20 janvier 2018, à 17 heures, à la médiathèque Jean-Pierre Melville, 79 rue Nationale à Paris, la conteuse Catherine Zarcate plongera dans le monde des Contes des Mille et une nuit où se côtoient des rois sérieux, des princesses modernes, des individus bizarres et des génies. « Heureusement, la promenade est guidée par la conteuse et tout est fait pour éviter le loup – qui d’ailleurs n’y est pas. » A partir de 8 ans. Sur inscription au 01 53 82 76 76.

FESTIVAL – Le quarante-cinquième Festival international de la bande dessinée, c’est à Angoulème (Charentes), du jeudi 25 au samedi 28 janvier 2018. Le programme, particulièrement chargé, comporte une partie « jeunesse et éducation ». Pour en connaitre le détail, il fait cliquer ici.

PARUTION – Vient de paraitre le numéro 78 de Agora débats jeunesse titré Les activités corporelles dans les bandes dessinées pour les jeunes. Coordination : Sébastien Laffage-Cosnier, Christian Vivier et Julien Fuchs. « Les bandes dessinées proposent-elles des injonctions normatives du corps des jeunes filles et garçons ? Ont-elles été, selon les époques, les générations, les cultures, etc, un lieu de conservation des traditions ou, au contraire, un levier de changements et d’évolutions des mentalités ? » Presses de Sciences Po 2018, 172 pages, 17,00 euros.

INITIATIVE – Initiée par le ministère de la Culture, la prochaine Nuit de la lecture a été fixée au samedi 20 janvier 2018. Evénements nombreux à prévoir dans les bibliothèques et dans les librairies, dont certains adressés aux jeunes lecteurs (qui auront à cette occasion la permisson de veiller). Le programme est sur le site dédié à la manifestation.

EXPOSITION – A la bibliothèque Méjanes d’Aix en Provence, du samedi 20 janvier au samedi 17 février 2017, exposition Samadama consacrée à Françoise Malaval disparue en octobre 2016. Françoise Malaval « s’est exprimée dans de nombreux domaines : le spectacle vivant, les arts plastiques, l’édition enfin avec ses albums illustrés pour la jeunesse ainsi que ses carnets de voyage et ses livres d’art. Des oeuvres multiples et variées où l’Asie est toujours présente : tout autant dans les couleurs, les sujets représentés, les formes et les matières, que dans un constant hommage aux arts populaires de ce continent qui l’a si fortement inspirée. » « Des artistes et auteurs comme François Place, Jean-Yves Loude, Philippe Godard et Philippe Coste, que Françoise appréciait tout particulièrement, m’ont fait l’honneur et l’amitié de répondre présent pour animer des rencontres ou présenter leur travail en lien avec celui de mon épouse. » (Patrice Favaro). Informations complémentaires au 06 42 66 33 48.

CARTE BLANCHE – La médiathèque du Grand Cahors (Lot), 185 avenue Jean Jaurès,  donne Carte blanche à Olivier Douzou du mardi 16 janvier au samedi 10 février 2018. Au programme, une exposition d’œuvres originales et des rencontres avec l’auteur-illustrateur dont, le mercredi 17 janvier, de 10 heures à 14 h 30, une discussion avec Adèle de Boucherville suivie d’une séance de dédicaces. « Tour à tour architecte, directeur artistique dans deux agences parisiennes de design et communication visuelle, il publie en 1993 son premier ouvrage jeunesse, Jojo la Mache. Il devient directeur artistique et graphiste pour les Editions du Rouergue, en Aveyron, jusqu’en 2001 et participe ensuite à la création des éditions L’Ampoule à Paris. » Site de la médiathèque ici.

THEATRE – Du mardi 16 au vendredi 19 janvier 2018, le Theâtre des Ilets, à Montluçon (Allier), espace Boris-Vian, 27 rue des Faucheroux, présente La Petite Fille qui disait non, création de Carole Thibault, avec Yann Mercier, Marie Rousselle-Olivier et Hélène Seretti.  « Sage et responsable, Marie est une petite fille à qui on peut faire confiance. Jeanne est une mère aimante mais avalée par son métier d’infirmière et par les difficultés de la vie quotidienne. Chaque semaine Marie va rendre visite à Louise, sa grand-mère, qui habite de l’autre côté de la Cité. Chaque semaine Jeanne recommande à sa fille de prendre le chemin qui contourne la cité-forêt et d’éviter celui qui la traverse, même s’il est plus court et attrayant. Mais un événement va venir bouleverser la vie de ces trois femmes et pousser Marie à entrer dans la Cité comme on entre dans le vaste monde. […] C’est aussi une histoire de loup, de petite fille perdue dans la forêt du monde et de galettes à dévorer. » Informations complémentaires ici.

MAGAZINE – Patrick de Saint-Exupéry et Laurent Beccaria, fondateurs du magazine ebdo  (dont le numéro 1 est en kiosque depuis le vendredi 12 janvier au petit prix de 3,50 euros), l’affirment : « Notre ligne éditoriale, c’est de retrouver le lecteur et le journalisme simple. Il existe un lectorat nouveau pour une information accessible, généreuse, ambitieuse. Il est possible de refonder une presse post-Internet conçue pour les lecteurs, et non à partir des annonceurs. » Parmi les principes adoptés, l’absence de rubriquage, ce qui n’empêchera pas le journal de déroger, chaque semaine, en publiant une histoire du soir « à lire avec un enfant ou avec des yeux d’enfant. » Dans ce premier numéro, un extrait de Mon papa est une sardine de Céline Claire et Violaine Costa (Père Fouettard, 2017). A signaler également le joli reportage d’Estelle Maussion à propos de la librairie itinérante de l’ardéchoise Pascale Girard. Site du magazine ici.

ZOOM – Marie Sellier, écrivain et scénariste, auteur de plus de cent ouvrages pour la jeunesse dont beaucoup explorent le monde de l’art au travers d’albums, romans et monographies, présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse pendant quelques années, est signataire auprès de 99 autres femmes, de la tribune parue dans Le Monde du mardi 9 janvier 2017 qui affirme que si « le viol est un crime […] la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste. »

CONCERTS – Formation musicale européenne, l’ensemble Les Siècles réunit des musiciens d’une nouvelle génération jouant chaque répertoire sur les instruments historiques appropriés. En résidence dans le département de l’Aisne, l’orchestre présente jusqu’à fin février 2018, à Beauvais, Lieusaint puis Nîmes, Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saens avec le concours de Grégoire Pont, illustrateur, auteur de la bande dessinée La famille Excalibrius publiée dans le magazine Toboggan. Pour ce concert, Grégoire Pont dessine en direct, en Cinesthetics, procédé de son invention. Site de l’orchestre ici.

ILLUSTRATION – Le musée de l’illustration jeunesse (mij) de Moulins (Allier) qui possède 3 800 planches originales d’illustrateurs français et étrangers poursuit sa politique d’acquisition. En décembre, il a participé aux enchères organisées par le Muz et a remporté des œuvres de Claude Ponti, Yvan Pommaux, Elsa Oriol, Pénélope Jossen, Frédérique Bertrand et Julia Spiers. Le musée vient également d’acquérir des originaux de Kersti Chaplet, quatre-vingt seize dessins de Georges Jordic-Pignon (dit Jordic) et la maquette de son Oncle Jean. A noter aussi le don de Myles Hyman d’une planche de l’album Le Poulet de Brodway.

 EXPOSITION – Depuis le samedi 30 décembre 2017 et jusqu’au mercredi 7 février 2018, à la Maison Jaune, 21 route de Grenoble à la La Frette (Isère), exposition Le Thé du Chapelier Fou : le pays d’Alice revisité par Mélanie Bourlon. « Quand vous allez prendre le thé à la Maison Jaume, vous rentrez dans le terrier du chapelier fou d’Alice au pays des Merveilles. À la carte : l’invisiblité du chat du Cheshire, les galettes des Reines (Blanche ou Rouge), la tourte aux champignons (qui font grandir ou rapetisser) et surtout des animaux féeriques en papier mâché et des gâteaux minceur crées par Mélanie Bourlon. » Informations complémentaires au 06 50 46 76 94.

FORMATION – Christian Bruel, éditeur et formateur, sera au CLJBxl, 8 rue du Frontispice à Bruxelles (Belgique), le 16 janvier 2018, de 9 à 16 heures, pour dire tout le bien qu’il pense de Tomi Ungerer. « Au long de cette journée, entre albums célébrissimes (vus parfois sous un jour nouveau) et livres moins connus (voire inédits en français), les sources artistiques et le parcours original de ce créateur seront évoqués. » Information complémentaite et inscription ici.

PRIX – Les lauréats des Prix Sorcières 2018 que décernent l’Association des librairies spécialisées jeunesse et l’Association des Bibliothécaires français sont : Carrément beau mini : Profession crocodile de  Giovanna Zoboli et Mariachiara di Giorgio (Les fourmis rouges, 2017) ; Carrément beau maxi : Le jardin du dedans-dehors de Chiara Mezzamala et Régis Lejonc  (Éditions des éléphants, 2017) ; Carrément passionnant mini : Pax et le petit soldat de Sarah Pennypacker et Jon Klassen, Gallimard, 2017) ; Carrément passionnant maxi : Sirius de Stéphane Servant (Le Rouergue, 2017) ; Carrément sorcières fiction : Cœur de bois de Henri Meunier et Régis Lejonc (Notari, 2017).

RENCONTRE – Le samedi 13 janvier 2018, à 17 heures 30, en point final de l’exposition Haut en couleurs, laboratoire du coloriage, à la Médiathèque Françoise Sagan, 8 Rue Léon Schwartzenberg à Paris, rencontre avec Anne Leloup, artiste et éditrice, fondatrice de la maison d’édition belge Esperluète, dont plusieurs matrices et tirages sont exposés. Annoncer votre venue au 01 53 24 69 70.

THEATRE – Le centre culturel La Passerelle, 57 boulevard de Lamballe à Fleury-les-Aubrais (Loiret) propose, le samedi 13 janvier 2018, à 15 heures, en séance ouverte à tous, une adaptation par la compagnie Matulu de trois Contes du chat perché : Le Loup, Le Mauvais jars et Le Paon. Mise en scène : Kristof Le Garff. « Pop-up, marionnettes, musique, orchestrés de main de maître, redonnent vie aux Contes du chat perché. Suivez […] les histoires pas à pas, de musique en musique, de surprises en surprises. » Spectacle pour les 6-12 ans, précise le programme. Site de la compagnie ici.

PARUTION – Paru récemment A History of Children’s Books in 100 Books par Roderick Cave et Sara Ayad. [L’ouvrage] « s’inscrit dans une perspective globale et retrace le développement de la litérature pour la jeunesse depuis les textes anciens comme les Fables d’Esope et le Panchatantra indien, s’intéressant ensuite aux publications puritaines du 17ème siècle, aux contes de fées comme ceux des frères Grimm, aux albums du 20ème siècle, aux classiques modernes et aux best-sellers tels que la série Harry Potter. […] Les illustrations originales d’illustrateurs emblématiques tels qu’Arthur Rackham, Walter Crane et John Tenniel sont magnifiquement reproduites. » British Library 2017, 272 pages, 20,00 livres anglaises.

EXPOSITION – L’exposition Les aventures du Père Castor consacrée à Paul et à François Faucher (1931-1996) est en place à la Médiathèque du Père Castor à Forgeneuve de Meuzac (Haute Vienne) jusqu’au samedi 31 mars 2018. Site de la médiathèque ici.

EXPOSITION – Du jeudi 11 janvier au jeudi 15 février 2017, à la bibliothèque André Malraux, 112 rue de Rennes à Paris, exposition Une traversée de la nuit présentant les peintures originales d’Hélène Rajcak pour Le Livre de la nuit (Casterman, 2014) créé en collaboration avec Valérie Guidoux. « Une traversée de la nuit qui permet d’en découvrir différents aspects, aussi bien documentaires que poétiques. » Informations complémentaires au 01 45 44 53 85.

PARUTION – Paru il y a plusieurs mois, La véritable histoire des contes de fées : ce que Walt Disney ne nous a jamais dit de Julie Grede. « Dans les vrais contes, ceux dont s’inspirent régulièrement Walt Disney et ses successeurs, les happy end ne sont pas du tout systématiques. Les morales sont plus sèches, cruelles. Et si Disney (là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux oeuvres originales ? Il ne l’a pas fait, ce livre le fait pour lui. Les contes cruels écrits pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus sous son regard des contes de fées pour endormir nos enfants. » La boite à pandore 2016, 251 pages, 17,90 euros.

COLLECTE – L’opération Pièces Jaunes 2018, annuelle chaîne de solidarité en faveur des enfants hospitalisés est lancée. Les tirelires sont disponibles dans les bureaux de Poste à partir du 10 janvier et elles devront être ramenées au plus tard le 17 février. Et comme on ne change pas un visuel qui marche, c’est une nouvelle fois le Petit Nicolas de Goscinny et Sempé qui est mobilisé pour la campagne. La photo ci-dessous suggére habilement que les pièces pas jaunes sont également acceptées.

CONFERENCE – Dans le cadre du cycle Les visiteurs du soir, Janine Kotwica parlera d’André François et de son imagination graphique, le vendredi 12 janvier 2018, dans la salle 70 du site François Mitterrand de la BnF, quai François Mauriac à Paris. Accès gratuit sur inscription au 01 53 79 49 49 ou à cette adresse.

REVUE – Le dossier du numéro 214 de décembre 2017 de NVL qui publie le CRAJEJ est titré Ruralités, jeunesse et littérature. « A première vue, une image passéiste, idyllique, d’une campagne plus fantasmée que réelle. N’était-ce pas le rêve d’une campagne disparue ? A y regarder de plus près, c’est aussi le souci écologique, le retour à la terre et au bio, le respect de la nature. Mais rien sur l’agriculture intensive, sur des agriculteurs otages des banques, dépendants des laboratoires chimiques, des industries de transformation, écrasés par les contraintes administratives. Face à cette profession en danger alors qu’elle est censée nous nourrir, le consommateur, le citoyen est interpellé. » Avec les signatures de Pierre Bruno, Dominique Lahary, Bernadette Poulou, Janie Coitit-Godfrey et Claudine C. Stupar. Ce numéro : 14,00 euros. Bon de commande et abonnement ici.

COUP DU SORT – Courant 1965, Walt Disney découvre à la télévision américaine une blonde chanteuse française. Souhaitant, après son Alice au pays des merveilles de 1951 dont il n’aime pas la musique, produire une nouvelle adaptation du roman de Lewis Carroll, cette fois en version live action, le réalisateur américain propose le rôle titre à la jeune artiste de variétés. Celle-ci accepte. Mais Walt Disney, atteint d’un cancer au poumon, meurt fin 1966. France Gall, elle, est décédée le dimanche 7 janvier 2018, sans avoir jamais fait de cinéma, ni écrit le moindre livre pour les petits enfants.

NOMINATION – The Children’s Book Council, Every Child a Reader et The Library of Congress annoncent la nomination de Jacqueline Woodson comme sixième ambassadrice nationale de la littérature pour la jeunesse (National ambassador for young people’s literature). A ce titre, elle voyagera à travers les Etats-Unis en 2018 et 2019 pour parler littérature dans les écoles, dans les bibliothèques, dans les centres de détention pour mineurs, dans d’autres lieux accueillant des populations en situation difficile. Elle prévoit notamment de passer du temps dans les régions rurales des États du Sud que les auteurs visitent rarement. Ecrivain à succès dans son pays, beaucoup primée, Jacqueline Woodson est peu traduite en France. Citons Le secret (Pocket junior, 2001) et Mon bel amour, ma déchirure (Livre de poche jeunesse, 2004). « Aux jeunes qui sont stressés par l’avenir, qui ont un sentiment d’impuissance, qui ne savent pas ce qui va se passer, je demande de rester optimistes. Quand vous venez à la littérature, vous pouvez vous évader du monde si c’est ce dont vous avez besoin, mais cela vous change aussi. Vous êtes différent quand vous avez terminé le livre. »

DISPARITION – L’écrivain israélien Aharon Appelfeld, né à Jadova, village roumain aujourd’hui en Ukraine, est décédé le jeudi 4 janvier 2018. Il avait 85 ans. Son œuvre, plus de quarante ouvrages, des romans et des poèmes, est principalement consacrée à la vie des juifs en Europe avant et pendant la Shoah dont il est un survivant. Prix Médicis étranger, en 2004. pour L’histoire d’une vie (édition de l’Olivier). A quatre-vingts ans, Aharon Appelfeld avait écrit Adam et Thomas, roman destiné aux jeunes lecteurs dans lequel il raconte ce que fut son errance dans la forêt, le froid, la faim, la peur, et aussi le pain tendu et les gestes infimes et héroïques qui l’ont sauvé. (école des loisirs, 2014). Toujours à l’école des loisirs, en 2017, De longues nuits d’été qui raconte également une histoire de survie. Valérie Zenatti est la traductrice des romans d’Aharon Appelfeld.

EXPOSITION – Depuis le jeudi 7 décembre 2017 et jusqu’au mercredi 31 janvier 2018, à la Maison de France de Sfax (Tunisie), 9 avenue Habib Bourguiba, exposition Une si belle histoire donnant à voir des œuvres de Raouf Karray. Présentation de l’artiste par lui-même : « Je suis peintre, graphiste, illustrateur et professeur en arts graphiques en Tunisie. J’ai exposé mes peintures, mes toiles géantes et mes affiches un peu partout dans le monde. J’ai illustré des livres pour enfants bilingue en France, en Italie et en Tunisie. J’ai eu un prix au concours Noma organisé par l’Accu (Asia/Pacific Cultural Centre for Unesco). J’ai participé à des nombreux salons du livre, entre autres ceux de Paris et de Bologne. Je suis membre organisateur du Salon de livre pour enfant de Sfax. J’ai fait le tour du monde en auto-stop. » La plupart de livres de Raouf Karray sont publiés en France aux éditions Grandir.

NAISSANCE – Le label dans la forêt est une maison d’édition « pour les enfants et pour leurs parents » qui édite des livres-disques créés par des auteurs, des chanteurs, des musiciens, des illustrateurs. Le label « défend une écriture mêlée, inventée avec naturel, exigence et liberté. » Pour en savoir plus, cliquer ici.

DISPARITION – Dessinateur d’humour au trait fin et élégant, Avoine est décédé le 29 décembre 2017 à l’âge de 78 ans. Admirateur, dès les années 1950, de Mose, Bosc, Chaval et André François, il apporta son concours à de très nombreuses publications (Paris-Match, Elle, Marie Claire, Marie-France, Le Nouvel Observateur, Le Nouvel Économiste, Libération, Lui, Lire, La Recherche, Le Point, L’Express, Le Monde de la musique, Télérama, Siné Hebdo, etc). Il travailla, dans les années 1970, pour Pomme d’api et pour Okapi, le temps d’une couverture et de quelques gags pour la rubrique « Animaux mes amis ». Il agrémenta l’édition 1979 du Petit Larousse illustré de 800 facétieuses images et dessina les couvertures de quelques romans des collections « Folio » et « Livre de poche ». En 1985, pour Hachette jeunesse, il illustra Un sac de billes, roman best-seller de Joseph Joffo. Si l’on en croit Yves Frémion (qui s’y connait), Avoine était l’un des meilleurs dessinateurs de notre temps.

TABLE RONDE – Martine Laval, journaliste littéraire et commissaire de l’exposition Et j’ai mangé la peinture actuellement en place au Centre André François, centre régional de ressources sur l’album et l’illustration, 70 rue Aimé Dennel à Margny-lès-Compiègne (Oise) recevra l’auteur-illustrateur Martin Jarrie et Alain Serres, auteur et directeur des éditions Rue du monde, le lundi 8 janvier 2018, de 14 à 16 heures 30, pour une table ronde Entre le réel et le fabuleux. « L’occasion d’en savoir plus sur leurs démarches, des images pour l’un, des livres pour l’autre, qui nous font nous interroger sur le monde. » Accès libre, sur réservation.

ETRENNES – Michael Morpurgo, écrivain britannique, auteur de 130 livres, la plupart pour la jeunesse, vient de recevoir un titre de chevalerie, celui de l’Ordre des compagnons d’honneur (Order of the Companions of Honour), pour services rendus à la littérature et à plusieurs oeuvres de bienfaisance. L’écrivain explique que, s’il reçoit cette distinction, ce n’est pas seulement au regard de ses actions caritatives, mais aussi grâce à son premier livre, Cheval de guerre, publié en 1982 et adapté pour le cinéma par Steven Spielberg en 2011 : « Il n’y a jamais eu de chevalier plus redevable à son cheval que moi et, en fait, nous allons donner le titre de chevalier à Joey et nous l’appellerons Sir Joey. » J. K. Rowling, qui n’a pas écrit d’histoire de cheval, avait été distinguée en 2017.

CONCOURS – Gallimard Jeunesse, Télérama et RTL organisent, pour la troisième fois, un concours du Premier Roman Jeunesse s’adressant à tout adulte n’ayant pas été publié en France ou à l’étranger. Chaque participant devra proposer aux organisateurs un roman s’adressant à un public d’enfants ou d’adolescents. Les informations utiles sont ici.

EXPOSITION – L’École Estienne, 18 boulevard Blanqui à Paris, propose, du lundi 8 janvier au mercredi 15 février 2018, une exposition André François, l’imagination graphique. Vernissage le jeudi 11 à 18 heures. Site de l’école ici.

CINEMA – Scott McGehee et David Siegel travaillent actuellement au scénario de la troisième adaptation pour le cinéma de Sa Majesté des mouches, roman de William Golding paru en 1954. Ils seront également réalisateurs du film. Les ayant droits de Golding décédé en 1993 ont donné leur accord pour que les garçons du roman originel soient remplacés par des filles. D’après les futurs réalisateurs, le roman véhicule « un suspense presque agressif, et saisir l’opportunité de présenter cette histoire d’une manière inédite, avec des filles plutôt qu’avec des garçons, permettra à des gens d’aborder ce récit sous un jour entièrement nouveau. Cela rompt avec certaines conventions, la manière dont on considère les garçons et l’agression. »

EXPOSITION – A la Médiathèque de Tulle (Corrèze), puis à Naves, puis à Seilhac, depuis le mardi 5 décembre 2017 et jusqu’au samedi 3 février 2018, exposition Philippe Ug, l’art du pop-up. « Philippe Huger, dit UG, est né en 1958. Diplômé de l’École supérieure des arts appliqués Duperré à Paris, il exerce depuis une vingtaine d’années de multiples activités autour de la peinture, du dessin et du livre. À la fois illustrateur, sérigraphe, imprimeur, professeur de dessin, dessinateur de presse, ingénieur papier, il est un grand créateur de livres animés (pop-up). Ses créations, notamment celles destinées à la jeunesse, sont à la fois très contemporaines et merveilleusement féériques. » Philippe UG animera un atelier gratuit, le 3 février, de 10 heures à 12 heures, à la médiathèque de Tulle, avenue Winston Churchill. Réservations obligatoires. Site ici.

PARUTION – Le guide pratique Comment rémunérer les auteurs ? que publie l’Agence régionale du livre Provence, Alpes et Côte d’azur (ARL) vient d’être mis à jour. Il est téléchargeable ici.

REVUE – Le numéro 131 de décembre 2017 et janvier-février 2018 de LibbyLit que publie la section belge francophone de l’Ibby comporte, outre les informations et recensions habituelles, un article signé Hervé Renard à propos du livre animé, un autre non signé à propos des pop-up (avec bibliographie secondaire) et un troisième signé Chloé Francisco à propos de Philippe Hug.  Site de la section ici.

DETOURNEMENT – Le Ministère de la culture a choisi Jean-Jacques Sempé et son Petit Nicolas pour souhaiter ses vœux 2018. Le dessin est extrait de l’album Bourrasques et accalmies paru en octobre 2013 chez Denoël. Le dessinateur avait  « choisi de représenter une classe en visite scolaire dans un musée. Les grands tableaux accrochés au mur, protégés du grand public par des cordes de sécurité, contrastent avec l’effervescence des élèves en pleine agitation peignant leurs toiles. Les enfants s’approprient l’art de la peinture à leur façon, sous l’œil inquiet de leur maîtresse d’école. » Le CRILJ, moyennement téméraire, emprunte à son tour l’image élue par le ministère, la dédiant, en ce premier jour de l’année, aux lecteurs fidèles de son fil d’actualité.

ETRENNES – La promotion du 1er janvier 2018 de la Légion d’honneur a distingué 336 méritantes personnes dont M. Ungerer (Jean, Thomas, Théodore dit Tomi), dessinateur et auteur, au titre du Ministère de la culture et au grade de commandeur (déjà officier en 2001) et Mme Murail (Marie-Aude, Cécile, Brigitte), auteure de livres destinés à la jeunesse, intervenante en milieu scolaire, au titre du Ministère de l’éducation nationale et au grade d’officier (déjà chevalier en 2004).

BELLE IDEE – Le Musée de l’illustration jeunesse (mij) de Moulins (Allier) a fait l’acquisition d’une dizaine d’œuvres originales du dessinateur et illustrateur Guy Billout. Né à Decize (Nièvre) en 1941, installé aux États-Unis depuis 1969, l’artiste est venu, le vendredi 29 décembre 2017, remettre les oeuvres en mains propres à Emmanuelle Martinat-Dupré, responsable scientifique du musée. « Aux États-Unis, l’illustration est encore perçue comme un art mineur. On ne veut pas de nos œuvres dans les départements fine art des musées. A ce jour, seul le Getty Museum de Los Angeles m’a acheté une pièce. Un musée comme celui de Moulins est crucial et rare. »

PARUTION – Paru récemment Edinburgh Companion to Children’s Literature dirigé par Clémentine Beauvais et Maria Nikolajeva. « Le temps a passé depuis qu’avoir ‘un doctorat en littérature pour enfants’ était une sorte de blague. La recherche sur la littérature pour enfants est aujourd’hui l’un des domaines les plus dynamiques de la critique littéraire et de l’éducation. Les écrivains et les éditeurs inventent d’autres formes de littérature pour les jeunes et les chercheurs trouvent des moyens plus sophistiqués de les explorer. » Edinburgh University Press 2017, 384 pages, 150,00 ‎£ en version relié et en eBook au même prix.

MAGAZINE – Est paru récemment le premier numéro de Plum, magazine pour jeunes lecteurs à partir de 8 ans sur le bien-être et la nature en lien avec les cinq sens et les quatre éléments. « Un magazine-care, qui reconnecte à la nature et aux sensations avec générosité. Notre philosophie : pas ou peu de publicité, impression imprim-vert, respect de l’enfant, écosystème de travail local et dans une ambiance sympathique. » La rédaction précise aussi : « De parution aléatoire, Plum paraîtra toujours le jour de la pleine lune. » Pas facile à trouver, mais le site est ici.

EN LIGNE – Accroc à Martine, celle de Marcel Marlier et de Gilbert Delahaye, ou fan de la comédienne Ludivine Sagnier, une vidéo promotionelle qui vous fera bien plaisir. C’est ici.

ETUDE – GfK, source d’informations de référence sur les marchés et les consommateurs, présente les chiffres 2017 du marché du livre pour la jeunesse  Depuis novembre 2016 (un an d’analyse), il s’est vendu 76,6 millions d’exemplaires de livre pour la jeunesse. « Chaque année, un Français sur quatre achète au moins un livre pour la jeunesse et les profils d’acheteurs sont très différents selon que l’on achète pour soi ou pour offrir. » (Sébastien Rouault, directeur du « panel livre »). « Les romans et albums sont prépondérants dans les ventes et, cette année, on note l’impact de personnages forts, issus de la littérature classique (Le Petit Prince) ou des héros plus modernes (« Harry Potter »). » (Anne Filiot, consultante « senior livre »). Plus d’un achat sur trois est réalisé à l’impulsion. Le rapport complet est ici.

PARUTION – L’ARPLE, « un autre regard sur le livre pour enfants », publie sa sélection commentée annuelle, la quarante-neuvième, soit plus de trois cents ouvrages destinées aux enfants et adolescents, de 0 à 16 ans voire plus. « Quel regard porter sur la littérature de jeunesse en 2017 ? Abondante, riche de diversité, intéressante comme toujours, inégale aussi. Alors que les enfants (et les adolescents) plébiscitent plutôt les livres drôles, depuis des années, beaucoup des thèmes abordés en romans sont plutôt sombres ou graves. » Prix de cette sélection : 13,00 euros. Le site de l’association est ici.

REVUE – Le tant attendu numéro 1 (décembre 2017 et janvier-février 2018) de la revue trimestrielle Les arts dessinés vient de paraitre. Beau papier, maquette élégante, contenu éclectique, des informations nombreuses, de belles rencontres. La publication n’oublie pas les illustrateurs pour la jeunesse puisque François Roca et Fred Bernard, Benjamin Lacombe, Antoon Krings et quelques autres sont au sommaire. Un quizz : connaissez-vous le point commun entre Blexbolex et Frédéric Pajak ? Langue au chat ? Voici le réponse : ils n’aiment pas dessiner, ni l’un, ni l’autre. 164 pages, en kiosque et en librairie, 12,00 euros. Pendant quelques temps, l’abonnement sera à 48,00 euros.

OUF – Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) s’est ému auprès du groupe Bayard d’une carte du monde ne reconnaissant pas l’État hébreu. Le numéro 352 de janvier 2018 du mensuel pour enfants Youpi contient en effet une carte des pays du monde assortie de la légende suivante : « On appelle ces 197 pays des États, comme la France, l’Allemagne ou l’Algérie. Il en existe quelques-uns de plus, mais tous les autres pays du monde ne sont pas d’accord pour dire que ce sont de vrais pays (par exemple l’État d’Israël ou la Corée du Nord). » L’éditeur a choisi de retirer la publication des kiosques dès le mardi 26 décembre. Contacté par l’AFP, Pascal Ruffenach, président du groupe Bayard, a apporté les précisions suivantes : « Nous reconnaîssons une erreur, une maladresse, nous ne voulions évidemment en aucun cas contester l’existence de l’État d’Israël. » Francis Kalifat, président du CRIF, estime qu’il n’y a plus désormais matière à polémique. Pour information : l’État d’Israël n’est pas reconnu par trente-et-un pays membres de l’ONU, le Corée du Nord par cinq.

EN LIGNE – « Le lundi 2 octobre 2017 ont eu lieu les premières Assises de la littérature jeunesse organisées par le Groupe Jeunesse du Syndicat national de l’édition. Cette journée de dialogue, organisée en cinq tables rondes, a été l’occasion de réunir l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre jeunesse et de leur permettre de témoigner du dynamisme et de la vitalité de l’édition Jeunesse, trop souvent méconnue, voire sous-estimée. » C’était à la Bibliothèque nationale de France et les synthèses, vidéos et photos sont accessibles ici.

REVENDICATION – La Charte (des auteurs et des illustrateurs pour le jeunesse) ne lache pas le morceau. Après une campagne de communication photographique Dans la peau d’un auteur jeunesse en 2016, elle vient de concevoir, avec une belle brochette de professionnels, une campagne vidéo portant le même titre. « À la manière de la célèbre émission Zone interdite, la websérie Dans la peau d’un auteur jeunesse reprend les codes de la télé : voix off au ton dramatique, musique grandiloquente, propos caricaturaux. À l’arrivée, trois vidéos au ton décalé qui tordent le cou aux idées reçues. » Les trois vidéos (Riche et célèbre à propos de la rémunération des auteurs, Libre comme l’air qui examine la liberté relative de l’artiste auteur et Contrat de confiance qui aborde la question de la négociation avec l’éditeur) sont ici.

DANGEREUX – « Il est dangereux de tirer une flèche en l’air, surtout le soir de Noël où l’on pourrait blesser quelqu’un qui vient de loin pour vous apporter des cadeaux. » (Grégoire Solotareff, Dictionnaire du Père Noël, Gallimard, 1991)

DANS LE POSTE –  Le jeudi 21 décembre 2017, à 20 heures 50, François Busnel reçoit sur France 5, dans La Grande Librairie,  Marie Desplechin, pour L’école de ma vie (école des loisirs), Pef, pour Petit éloge de lecteurs (Gallimard), Anne-Laure Bondoux, pour L’aube sera grandiose (Gallimard), Grégoire Solotareff, pour Histoire d’amis (école des loisirs) ainsi qu’Alan Lee, illustrateur  de Tolkien. Il y aura aussi Marcel Rufo pour son Dictionnaire amoureux de l’enfance et de l’adolescence (Plon), un libraire de Laval enthousiaste, un petit champion de la lecture et une petite championne de la lecture.

PARUTION – Vient de paraitre le numéro 297 de novembre 2017 de la Revue des livres pour enfants, à comprendre la riche sélection annuelle de Centre national de la littérature pour la jeunesse, mille livres pour tous les âges et dans tous les genres (albums, contes, poésie, théâtre, romans, bandes dessinées, documentaires art, documentaires science humaines, documentaires science et techniques, documentaires activités, livres CD, cinéma, jeux vidéo, applis, magazines pour enfants, ouvrages de référence) ainsi qu’un choix de titres venus du Québec, d’Afrique, du Monde arabe, de l’océan Indien et de la Caraïbe. Image de couverture : Adrien Parlange. Ce numéro : 11,50 euros. Bon de commande pour ce numéro et pour tous les autres ici.

EXPOSITION – La Galerie Daniel Maghen, 47 quai des Grands Augustins à Paris, présente, du jeudi 21 décembre 2017 au samedi 20 janvier 2018, une exposition Spirou et Fantasio dédiée à Olivier Schwartz qui, depuis 8 ans, offre, avec Yann, un nouveau souffle au célèbre duo. « Olivier Schwartz s’est approprié les héros de cette indémodable série qu’est ‘Spirou et Fantasio’ en s’inspirant des auteurs franco-belges classiques tels que Jijé, Franquin ainsi que Morris. L’exposition […] révèle la virtuosité graphique de ce dessinateur capable d’élaborer les compositions les plus dynamiques et détaillées, alliant à la finesse de son trait un encrage fort. » Site de la galerie ici.

THEATRE – Dans une salle chauffée de 300 places du Château de Chambord (Loir et Cher),  le samedi 16 et le dimanche 17 décembre 2017 (c’est trop tard) et du samedi 23 décembre au dimanche 7 janvier 2018, à 11 heures 30 et à 15 heures (sauf le 25 décembre et le 1er janvier) représentations de La Belle et la Bête : une nouvelle histoire. d’après Le conte du Serpentin Vert de Madame d’Aulnoy. « Les spectateurs sont transportés dans les aventures de la princesse Laideronnette, maudite par une sorcière, à la recherche de son bien aimé. Un spectacle baroque et merveilleux pour petits et grands en costumes du XVIe siècle, créés spécialement pour l’occasion. » Sept comédiens et trois musiciens, des  complots, des voyages, des effet spéciaux d’époque, de l’escrime artistique, de la musique ancienne. Informations complémentaires ici.

EXPOSITION – Depuis le 2 décembre 2017 et jusqu’au 31 janvier 2018, à la bibliothèque Sésame, boulevard Lambermont à Schaerbeek (Belgique), exposition Jan Toorop : le chant du temps. » Avec l’album Jan Toorop : le chant du temps, Kitty Crowther nous plonge dans le monde passionnant et très coloré de ce peintre hollandais né à Java. Artiste avant-gardiste méconnu en Belgique, Jan Toorop a mêlé dans ses œuvres art oriental, symbolisme pictural et art nouveau. » Informations complémentaires ici.

REVUE – Le dossier du numéro 42 des « Cahiers Robinson » titré Korczak, la cause des enfants est issu d’un colloque organisé par l’université d’Artois en collaboration avec l’Institut de civilisation et d’études polonaises installé à Lens dans les anciens locaux de la direction des Houillères. « Si ces travaux ont apporté beaucoup d’informations sur Korczak, ils n’ont pas levé le mystère. La personne reste étrange, inattendue, toujours double, prise entre identité juive et polonaise, entre fantaisie et gravité. [… ] C’est aussi un homme seul et qui a toujours vécu en communauté, qui n’a pas vraiment laissé d’héritage tout en inspirant de nombreux écrivains et graphistes. Une partie importante de cette livraison explore les livres sur Korczak. Mais de nombreux livres de Korczak restent aussi à découvrir par le public français, et l’ensemble ici présenté doit être vu comme une sorte de propédeutique à des recherches plus approfondies. » Parmi les notes de lecture de ce numéro, une belle analyse signée Isabelle Rachel-Casta du numéro 8 des « Cahiers du CRILJ » consacré à la poésie. Sommaire et bon de commance ici.

PRIX – Le Prix Papiers Nickelés SoBD a été attribué au titre de 2017 à Case, strip, action ! Les feuilletons en bandes dessinées dans les magazines pour la jeunesse (1946-1959) d’Alain Boillat, Marine Borel, Raphaël Oesterlé et Françoise Revaz. « Résultat d’un travail d’analyse portant sur un fond déposé par un collectionneur, et présentant un bel échantillonnage de revues populaires de bandes dessinées pour enfants des années cinquante et soixante, Case, Strip, Action ! est organisé en quatre grandes parties abordant successivement quatre questions importantes concernant le 9e art : sa dimension feuilletonesque, la représentation du temps et du mouvement et son rapport au cinéma. » In Folio 2016, 248 pages, 35,00 euros.

THEATRE – Au Théâtre Paris-Villette, 211 avenue Jean Jaurès à Paris, Cyrille Louge propose, du vendredi 22 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018, Le loup qui voulait être un mouton, adaptation de l’album de Marion Ramos pour deux comédiens. A partir de 2 ans. Pour en savoir plus et acheter ses billets en ligne, c’est ici.

PARUTION – Après Petit éloge de la lecture en 2015, Pef publie Petit éloge de lecteurs. « Je vais de ma plume survoler l’immense petit peuple de mes lecteurs. Je jetterai mes filets à souvenirs décalés. Ma vue, parfois, me jouera des tours, le temps aussi. Le jeu de mes rencontres échappe aux lieux, aux objectifs, aux impératifs de la pédagogie. Je ne peux, comme dans les cours d’école, ordonner aux enfants de se mettre en rang par deux au tintement de la cloche ou à la sonnerie d’usine du savoir lire, écrire, compter et fabriquer des avions de papier au vol fugace de quelques pauvres secondes. Une activité que j’aimerais encore partager avec eux, car luit dans le regard de chaque écolier qui s’y essaie l’image furtive d’une petite victoire sur l’impossible. » Dans ce texte-voyage, Pef ravive par l’écriture le souvenir de mille et une rencontres – émouvantes, graves ou insouciantes – avec ses lecteurs, petits et grands. Gallimard 2017, 96 pages, 2,00 euros.

EN LIGNE – Sous le titre La littérature jeunesse : une histoire mouvementée, Jean-Paul Gourévitch, auteur de l’Abécédaire illustré de la littérature jeunesse (Atelier du poisson soluble, 2013), publie sur Hérodote.net un « arrêt sur image sur une histoire qui a près de cinq siècles d’existence. » Dernières lignes de l’article : « Les analystes qui se penchent sur le comportement des jeunes générations dénoncent leur extrême sensibilité aux effets de mode, à l’actualité immédiate, à la pression de l’événementiel, alors que le livre engage dans sa découverte gourmande une part d’intemporalité. Les nouvelles technologies du XXIe siècle vont-elles définitivement remiser le livre de jeunesse au musée ? Le pire n’est pas toujours sûr. » A lire ici.

PARUTION – Parue récemment la deuxième édition de The Oxford Companion to Children’s literature, guide de référence sur le monde de la littérature de jeunesse anglo-saxonne. Dirigé par Daniel Hahn, l’ouvrage comporte 3600 entrées. Préface de Michael Morpurgo. Oxford University Press, 2017, 688 pages, 30,00 livres (relié) ou 9,48 (broché).

RENCONTRE – Dédicace avec Colas Gutman et Marc Boutavant, auteur et illustrateur de la série « Chien pourri » à l’école des loisirs, à la boutique Bonton Grenelle, 82 rue de Grenelle à Paris, le mercredi 20 décembre 2017, de 15 heures à 17 heures.

EXPOSITION – Une exposition consacrée à Michel Guiré-Vaka se tient depuis le jeudi 23 novembre 2017 et jusqu’au vendredi 2 mars 2018 à la galerie Michel Lagarde, 13 rue Bouchardon à Paris. « Michel Guiré-Vaka (1936-2015) a travaillé pour la publicité, la presse internationale et pour l’édition jeunesse. Il fut aussi enseignant, dessinateur et peintre. » On se souvient de ses collaborations avec Pomme d’Api, Astrapi, Les Belles Histoires et J’aime lire. Une monographie est éditée à cette occasion par Michel Lagarde. Site de la galerie ici.

PRIX – Décerné tous les deux ans par l’Institut suisse Jeunesse et Médias ISJM, le Prix suisse Jeunesse et Médias est à ce jour la seule distinction qui récompense spécifiquement le travail d’auteurs et/ou d’illustrateurs suisses pour la jeunesse. Il a été remis en titre de 2017 à Lorenz Pauli et Kathrin Schärer pour Rigo und Rosa (Atlantis, 2016). Le livre qui regroupe vingt-huit histoires courtes apporte une réflexion philosophique sur des questions importantes de la vie comme l’amour, la liberté, la confiance. La liste commentée des six livres finalistes du Prix suisse Jeunesse et Médias est ici.

EXPOSITION – La galérie Huberty & Breyne, 91 rue Saint Honoré à Paris, propose, du vendredi 22 décembre 2017 au samedi 27 janvier 2018, la première exposition rétrospective consacrée à Rahan, personnage incontournable de Pif Gadget. « Un ensemble historique de 160 planches et 60 dessins originaux signés André Chéret et Roger Lécureux sera dévoilé pour la première fois au public, pour le plus grand bonheur des fans des aventures du Fils des Âges Farouches. Issues des archives familiales des créateurs de la série, ce sont plus de deux cent pièces qui retracent l’histoire du héros préhistorique qui a marqué toute une génération de lecteurs. »

ANNIVERSAIRE – Tom-Tom et Nana, personnages créés par Jacqueline Cohen et dessinés par Bernadette Després, ont 40 ans cette année et ils ne les font pas. Présents dans J’aime lire depuis 1977, ils ont droit, ce mois-ci, 300 histoires plus tard ou presque, à un numéro anniversaire forcément collector. « Les derniers inédits sont parus dans le magazine au début des années 2000, mais la série continue de vivre en édition, via les recueils, il y a un renouvellement permanent » explique Delphine Saulière, rédactrice en chef de J’aime Lire. En kiosque, 164 pages, 5,95 euros.

PRIX – A Shanghai (Chine), Le ruban d’Adrien Parlange (Albin Michel, 2017) remporte un des cinq prix Chen Bochui 2017 décernés aux meilleurs albums de l’année. Les quatres autres albums sont  anglo-saxons, polonais et chinois. Site de la Foire internationale du livre de jeunesse de Shanghaï ici.

RECHERCHE – Les archives que Michèle Piquard, longtemps adhérente de la section de l’Orléanais du CRILJ, décédée en 2012, avait soigneusement préservées et triées une fois son travail de recherche terminé (et son ouvrage L’édition pour la jeunesse en France de 1945 à 1980 paru aux Presses de l’ensibb) ont été léguées par son fils à la bibliothèque universitaire de Tours (Indre et Loire). « L’archiviste de l’université en a réalisé l’inventaire et cet ensemble de documents (72 boîtes, 7,4 mètres linéaires) est consultable à la bibliothèque universitaire de Tours, site des Tanneurs. L’inventaire est en ligne sur la base de données Calames. » Informations complémentaires ici.

PATRIMOINE – Le dessinateur Béja adaptent Le Club des Cinq en bandes dessinées avec son père Nataël au scénario. L’album Le Club des Cinq et le trésor de l’île est paru (Hachette, 2017). Fidélité au roman d’origine et ligne claire. La série s’annonce longue.

ATELIERS – « Depuis plus de 50 ans, l’école des loisirs est une maison d’édition indépendante, spécialisée dans une littérature de jeunesse variée et audacieuse. Animée par l’idée de transmission, l’école des loisirs met cette année en place ses premiers ateliers pour adultes. Marie-Aude Murail, marraine de l’édition 2018, mènera les ateliers avec Sophie Chérer, Thomas Lavachery, Susie Morgenstern, Carl Norac, Eric Pessan, Brigitte Smadja et les équipes de l’école des loisirs. Envoyez votre manuscrit et soyez retenus pour participer à des ateliers avec les auteurs de la maison et mieux connaître le monde de l’édition jeunesse. » Pour connaitre le détail, c’est ici.

 INAUGURATION – L’association bd BOUM invite à l’inauguration de la salle Tom-Tom et Nana, en présence de Bernadette Després. Ce sera le samedi 16 décembre 2017, à 12 heures, à la Maison de la BD, 3 rue des Jacobins à Blois (Loir et Cher). Informations complémentaires au 02 54 42 49 22.

 DANS LE POSTE – Chien pourri et Chaplaplan, personnages de la série « Chien Pourri » de Colas Gutman et Marc Boutavant (école des loisirs, huit livres depuis 2013), auront bientôt droit à leur série d’animation réalisée pour Dandelooo et Folivari par Davy Durand, Vincent Patar et Stéphane Aubier qui aborderont « avec humour et tendresse, le thème des marginaux en mettant en scène des chiens et des chats des rues. » 52 épisodes de 13 minutes pour les 6/10 ans.

PARUTION – L’Institut suisse Jeunesse et Médias (ISJM) publie, en collaboration avec Jeunesse et Médias Arole, une bibliographie Lectures des Mondes : un choix pour la diversité culturelle (deuxième édition) qui regroupe 127 titres issus de la production éditoriale jeunesse 2012-2017 « choisis pour leur respect de l’altérité, en évitant stéréotypes et amalgames entre culture, religion, politique et valeurs ». Prix : 10,00 euros. Site de l’ISJM ici.

SCOOP – Antoine Griezmann, footballeur préféré des français, écrit à ses fans : « Salut à tous. J’ai une nouvelle à vous annoncer. Pour devenir footballeur professionnel, j’ai dû surmonter pas mal d’obstacles et ne jamais baisser les bras. Aujourd’hui, je suis papa d’une petite Mia et j’ai à cœur de transmettre mes valeurs humaines et sportives aux plus jeunes. Quand j’étais petit, j’aurais adoré lire une série inspirée de l’histoire de Beckham ou de Zidane. C’est pour cette raison que je partage avec vous ma série jeunesse « Goal ». J’espère que ça vous plaira. » La saga qui devrait compter six tomes, tous publiés d’ici février 2019, sont destinés aux enfants âgés de 8 à 12 ans.

MARIONNETTES – La bibliothèque Vaugirard propose le samedi 16 décembre, 15 heures 30, dans la salle Vaugirard de la mairie du quinzième arrondissement, 31 rue Peclet, Les musiciens de la ville de Brême, conte des frères Gimm, interprété ici avec les marionnettes à fils de la compagnie Blin. « Un âne, un chien, un chat et un coq sont malheureux chez leurs maîtres. Ils se sauvent, se rencontrent sur la route et décident d’aller à Brême pour devenir musiciens. En chemin, ils aperçoivent des brigands. Avec adresse, ils les chassent de leur maison et s’installent à leur place. Ils n’iront pas à Brême et finiront leurs jours heureux, en jouant de la cithare et en tapant sur la grosse caisse. » Pour les 5-10 ans. Sur réservation au 01 48 28 77 42 ou à cette adresse.

EXPOSITION – La galerie Robillard, 38 rue de Malte à Paris, propose, du mercredi 13 décembre au mercredi 20 décembre 2017, un exposition Panorama qui réunit cinq illustrtrices. « Cinq univers complices pour une exposition-vente exceptionnelle. Partez à l’aventure avec les illustrations de Géraldine Alibeu ou aux quatre coins de Paris sur les traces des gravures de Julia Chausson. Évadez-vous avec les dessins de Marion Arbona, replongez en enfance avec ceux d’Ilya Green ou basculez dans le pays des merveilles avec les illustrations de Clémence Pollet. » Vernissage le mercredi 13 décembre à 18 heures. En parallèle, un « marché de Noël 100% illustré » accueille Audrey Jeanne, Dodo Toucan, Emilie Vast, Exploratology, Monsieur Papier, Magali Le Huche et The Printed Peanut. Site de la galerie ici.

THEATRE – Du mercredi 13 au samedi 30 décembre 2017, à l’Espace Cardin, 1 avenue Gabriel à Paris, reprise de Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot mis en scène par Emmanuel Demarcy-Mota. « Il me paraît impossible de continuer à considérer comme des livres uniquement destinés aux enfants, ces poèmes à tous égards si précieux comme documents de l’histoire même de la pensée humaine. » (Aragon en 1931 à propos d’Alice au pays des merveilles). A  partir de 7 ans. Détails pratiques ici.

RENCONTRE – Le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles (CLJBxl), 8 rue du frontispice, accueille Monique Malfait-Dohet qui, le jeudi 14 décembre 2017, de 10 heures à 12 heures 30, parlera des techniques narratives de Mario Ramos. Site du CLJBxl ici

PARUTION – Vient de paraitre Fictions à la chaîne de Matthieu Letourneux, professeur de littérature à l’université de Paris-Nanterre. « De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d’Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l’œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l’une des expressions principales. […] Un ouvrage majeur, éclairé de nombreux exemples traités avec vivacité, qui ouvre le champ de la recherche en littérature à un nouveau questionnement à la fois sociologique, historique et esthétique. » Le Seuil 2017, 560 pages, 30.00 euros.

CLIN D’ŒIL – Pirelli, groupe italien spécialisé dans la production de pneumatiques, a recruté le photographe britannique Tim Walker et Edward Enninful, futur rédacteur en chef de Vogue en Grande-Bretagne, pour réaliser l’édition 2018 de son calendrier. Il s’agira d’une évocation en douze images de l’univers d’Alice au pays des merveilles avec un casting haut de gamme entièrement noir. C’est l’austro-soudanaise Duckie Thot qui figurera Alice et l’américaine Slick Woods le Chapelier fou. Parution en tirage limité à la fin de l’automne mais on trouve les premières images en cherchant un peu sur internet.

EN LIGNE – A l’occasion de ses 25 ans, l’association belge de promotion du livre pour la jeunesse Contalyre qu’anime Régine Barat et son équipe ouvre un blog « qui va mettre en valeur des livres en littérature de jeunesse mais aussi des applications et eBooks. Sans oublier les liens que l’on peut faire avec les livres en papier et les outils numériques pour développer le plaisir de lire et d’écrire. » Le blog est ici.

EN LIGNE – Mardi 28 novembre 2017 a vu le lancement de Kibookin, le réseau social créé par le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. « Objectif : créer une communauté inédite de professionnels du livre, de la culture, de l’animation, de l’enfance qui travaillent, s’interrogent ou partagent des intérêts communs autour de la littérature jeunesse. Un réseau qui appartient à ses membres pour partager une multitude de contenus. Avec Kibookin, dès aujourd’hui, et toute l’année, vous pouvez désormais, et très simplement, rédiger des publications pour faire part de vos actualités, partager vos coups de cœurs, publier des photos, des vidéos, des liens, avec de nouveaux contacts… Et écrire l’histoire ensemble pour continuer à faire grandir la littérature de jeunesse. » Le lien est ici.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 29 novembre 2017 et jusqu’au 1ier janvier 2018, exposition Alain Mets au Grand Théâtre, place du Ralliement à Angers (Maine-et-Loire), soit l’accrochage de plus de 70 originaux. « Alan Mets préfère qu’on lise ses livres plutôt que de parler de lui. Car ses livres sont justement faits de ce qu’il aime : d’aventure et de mystère, de pirates et de baleines, de rêverie et d’humour, de personnages loufoques et tendres. C’est le grand défenseur des héros timides ou un peu gringalets. Grâce à lui, avec de l’astuce, beaucoup d’humour et un brin de chance, ils peuvent conquérir leur princesse ou régler son compte au méchant. On dira quand même qu’il est né en 1961 à Paris et qu’après des études de philosophie et de cinéma, il est devenu auteur-illustrateur pour la jeunesse. » Informations complémentaires au 02 41 24 16 40.

RESIDENCE – « Dans le souci d’encourager les pratiques culturelles liées au livre pour enfant, et dans le prolongement des manifestations littéraires pour la jeunesse ayant lieu au printemps dans le département des Alpes de Haute-Provence, les associations Croq’livres et Eclat de lire, en partenariat avec la Direction régionale des affaires culturelles, le Conseil Régional PACA, le Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence, la Médiathèque départementale, et les Communautés de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure et Durance Luberon Verdon Agglomération proposent une résidence à un illustrateur de littérature jeunesse. Ouverte à tous les illustrateurs de littérature jeunesse ayant déjà publié à compte d’éditeur quels que soient les supports utilisés, cette résidence permet de se consacrer à un travail personnel. Sa durée est de trois mois, du 24 septembre au 21 décembre 2018. Les lieux de résidence se situent à Manosque et à la Maison Picazio au Rocher d’Ongles dans les Alpes des Haute-Provence » La date limite de candidature est fixée au 15 décembre 2017 et tout ce qu’il fait savoir pour postuler est ici.

DISPARITION – Jean Bruno Wladimir François de Paule Lefèvre d’Ormesson (dit Jean d’O) est décédé dans la nuit de lundi 4 au mardi 5 décembre 2017. Il avait 92 ans. Normalien et agrégé de philosophie, haut fonctionnaire puis écrivain, chroniqueur et journaliste, éditorialiste attaché au Figaro, académicien en 1973, homme aimant parler à la télévision qui aimait l’inviter, il écrivit une quarantaine d’ouvrages dont Une autre histoire de la littérature française en deux tomes (1997 et 1998) chez NiL éditions. Il doit sa présence sur ce site au conte L’enfant qui attendait un train qu’il adressa en 2009 aux jeunes lecteurs et à leurs parents (éditions Héloïse d’Ormesson). Comme le disait ce matin notre transporteur : « Je suis pas trop littérature, mais Jean d’Ormesson, j’aimais bien. »

RENCONTRE – Le samedi 9 décembre 2017, à 16 heures, la Médiathèque Marguerite Yourcenar, 41 rue d’Alleray à Paris, reçoit Marie-Aude Murail. « Rencontre exceptionnelle avec une incontournable auteure jeunesse [qui] vient nous parler de son univers. (Re)découvrez ses derniers romans, une série de plusieurs tomes intitulée ‘Sauveur & fils’. Mais aussi ses célèbres titres comme Simple, Miss Charity ou encore Le hollandais sans peine, tous publiés à l’école des loisirs. » Informations complémentaires au 01 45 30 71 41.

PRIX – Les ouvrages lauréats de la deuxième édition du prix Unicef de littérature jeunesse (dont le thème était la protection et le bien-être des enfants). sont : catégorie 0-5 ans : Mesdemoiselles Kiki et le chat de Nébine Dominguez et Johanna Fritz (Paja,  2016) ; catégorie 6-8 ans : Vive la France de Thierry Lenain et Delphine Durand (Nathan, 1999) ; catégorie 9-12 ans : Les Robinsons de l’île Tromelin d’Alexandrine Civard-Racinais et Aline Bureau (Belin, 2016)  ; La plume de Marie de Clémentine Beauvais et Anaïs Bernabé (Talents hauts, 2011) ; catégorie 13-15 ans : Frangine de Marion Brunet (Sarbacane, 2013). Il s’agit du résultat du vote de 3500 enfants s’étant exprimé en ligne ou dans le réseau de bibliothèques, médiathèques ou dans les centres de loisir participants. L’année prochaine, la thématique du prix Unicef 2018 : les réfugiés et migrants, du déracinement à l’exil. Site du prix l’Unicef .ici.

THEATRE – Au Théâtre Paris-Villette, 211 avenue Jean Jaurès à Paris, la Cie Succursale 101 propose, du vendredi 5 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018, Les trois brigands, adaptation de l’album de Tomi Ungerer par Angélique Friant. A partir de 4 ans. Pour en savoir plus et acheter ses billets en ligne, c’est ici.

CRILJ – Le mercredi 13 décembre 2018, de 15 à 18 heures, à l’université d’Artois, 9 rue du Temple à Arras (Pas-de-Calais), séance du séminaire transversal « Textes & Cultures » assurée par l’équipe « Littérature et cultures de jeunesse » avec pour sujet Le fonds CRILJ : un patrimoine à exploiter ? Au programme de cet après-midi, les témoignages de Anne Besson, Anne-Marie Vallez, Eléonore Hamaide, Florence Gaiotti, Guillemette Tison et Francis Marcoin sur ce qui a été fait et sur ce qu’il est encore possible de faire.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 29 novembre et jusqu’au samedi 30 décembre 2017, exposition Les yeux ouverts de Josse Goffin à La Galerie Détour, 166 avenue Jean Materne à Jambes (Belgique). Josse Goffin, dessinateur, graphiste, affichiste, graveur, auteur et illustrateur de livres pour la jeunesse, est né à Bruxelles en 1938. « Son univers, marqué au coin de la poésie et l’humour, a nourri une production abondante dans tous les domaines de la communication commerciale et culturelle, de même que dans l’édition internationale de sérigraphies et de linogravures. Son art, fait d’évidence et de clarté, de fantaisie et de candeur lui a valu des hommages ininterrompus dans la presse internationale. » Site de la galerie ici.

PRIX – Les Pépites de la trente-troisième édition du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis sont connues. Pépite d’or 2017 : Nos vacances de Blexbolex (Albin Michel, 2017) ; roman : Des poings dans le ventre de Benjamin Desmares (Le Rouergue, 2017) ; album : Colorama, imagier des nuances de couleurs de Cruschiform (Gallimard, 2017) ; bande dessinée : Momo de Jonathan Garnier et Rony Hotin (Casterman, 2017).

EXPOSITION – Depuis le samedi 28 octobre 2017 et jusqu’au lundi 5 mars 2018, le Centre des monuments nationaux présente, au château de Maisons, à Maisons-Laffitte (Yvelines), 2 avenue Carnot, l’exposition Il était une forêt. « Tantôt magique, tantôt inquiétante, la forêt est depuis toujours au coeur des contes et des légendes et continue de hanter notre imaginaire. Au cœur du château de Maisons, bordé par la forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye, cette exposition prend tout son sens et vous propose au travers de décors aux lumières changeantes et énigmatiques, une immersion dans une ambiance mystérieuse à la découverte de figures légendaires. » Informations complémentaires ici.

RENCONTRE – Le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles (CLJBxl), 8 rue du frontispice, accueille Marion Bataille, graphiste et ingénieure papier, qui, le jeudi 7 décembre 2017, de 19 heures à 20 heures 30, parlera pop up avec Ludovic Flamant. Site du CLJBxl ici.

SCOOP – Le mercredi 29 novembre 2017, un peu après 17 heures, au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, devant le stand du ministère de la Culture où Lire et faire lire a ses quartiers, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, est interpelée par une bénévole de l’association : « Nous sommes l’avenir de la lecture. » La ministre sourit en retour à la retraitée. « Absolument.«  répond-elle. Faire passer à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale.

RENCONTRE – La bibliothèque de la Part-Dieu, 30 boulevard Marius Vivier Merle à Lyon (Rhone) accueille Jérôme Ruillier le mardi 5 décembre 2017, de 18 heures à 20 heures, en partenariat avec la Délégation académique à l’action culturelle et les lycées Auguste et Louis Lumière, Edouard Branly et Jacques Flesselles de Lyon et la Côtière de La Boisse. « Auteur et illustrateur d’albums pour la jeunesse depuis une vingtaine d’année, Jérôme Ruillier a fait ses études à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. a première bande dessinée, Le Cœur enclume est publiée en 2009 aux Éditions Sarbacane. Son deuxième opus, Les Mohamed, attire l’attention par son scénario et son dessin. Il s’appuie sur des témoignages recueillis par Yamina Benguigui dans le documentaire et le livre Mémoires d’immigrés, l’héritage maghrébin (Albin Michel, 1997). »  Pour ce rendez-vous, les lycéens auront plus particulièrement lu sa dernière bande-dessinée L’étrange publiée en 2016 chez l’Agrume. Rencontre ouverte à tous dans la limite des places disponibles. Informations complémentaires au 04 78 62 18 00.

EXPOSITION – Du mardi 5 décembre 2017 au vendredi 5 janvier 2018, au  Hang’art, 63 quai de seine à Paris, exposition-vente de la Woody Kids Galerie de dessins originaux de Pef, Charlotte Roederer, Ronan Badel, Janik Coat, Frédéric Sterh, Alex Sanders, Agata Krolak, Pierrick Bisinski, Jean-Luc Englebert, Fleur Oury, Tullio Corda, Lucie Albon, Mies Van Hout, Pierre-Emmanuel Lyet, Eric Battut, Lili Scratchy, Thomas Baas, Céline Chevrel, Nathalie Dieterlé, Virginie Brachet et Raphaèle.

PRIX – A Blois (Loir et Cher), le Prix Ligue de l’enseignement 41 pour le jeune public « qui récompense une œuvre de bande dessinée de qualité pour l’enfance et la jeunesse » a été décerné à Jonathan Garnier et Rony Hotin pour Momo – tome 1 (Casterman, 2017). C’était lors de la trente-quatrième édition de bd BOUM.

ANNIVERSAIRE – L’association La Maison des écritures de Neuvy-le-Roi (Indre-et-Loire) a célèbré cette année ses vingt ans d’existence en organisant un projet fédérateur autour de la littérature et des arts plastiques. Claude Ponti a répondu présent à l’invitation et a écrit un texte décrivant la Kissuige, personnage imaginaire et loufoque. Cette description a été distribuée aux acteurs de la communauté de communes de Gâtine Choisilles Pays de Racan afin qu’ils s’en emparent pour créer une oeuvre plastique. Entreprises, écoles, associations et particuliers se sont investis dans le projet et ont fait naître de nombreuses Kissuiges durant cette année 2017. Des photos sur le site de l’asociation et sur le site du Muz.

EXPOSITION – La Médiathèque d’Orly (Val de Marne), Centre culturel, 1 place du Fer à cheval, présente, du jeudi 30 novembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018, l’exposition Rouge qui propose d’entrer dans le livre (signé Michel Galvin) qui sera offert en 2017 à tous les nouveau-nés du département. Vernissage le vendredi 1er décembre, 18 heures 30. Renseignements complémentaires au 01 48 90 24 23.

PARUTION – Vient de paraitre Ça peut pas faire de mal (tome 4) : la littérature jeunesse par Guillaume Gallienne qui « nous invite à la découverte de la littérature jeunesse, celle qui guidera ensuite le jeune lecteur vers sa future bibliothèque personnelle et le conduira à fréquenter les librairies. » Quatre livres lus et commentés : Le lion de Joseph Kessel, Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, Vendredi ou la vie sauvage de Michel Tournier, Tom Sawyer de Mark Twain. Gallimard 2017, 226 pages et deux CD, 25,00 euros.

EXPOSITION – La série de bandes dessinées « Les tuniques bleues », créée en 1968 par le dessinateur Louis Salvérius et signée aujourd’hui par Raoul Cauvin (scénario) et Willy Lambil (dessin), fête son cinquantenaire avec un soixante et uniène album (L’étrange soldat Franklin, de Lambil et Cauvin, chez Dupuis)  et une exposition Les Tuniques bleues au Musée du cheval, du 15 novembre 2017 au 7 janvier 2018, au Domaine de Chantilly, dans l’Oise. Entendu récemment : « Je ne sais pas pourquoi ça dure, mais ça ne durera pas plus de dix ans. » (Raoul Cauvin, 81 ans).

CONTES – La Bibliothèque Glacière (Marina Tsvetaïeva), 132 rue de la Glacière à Paris, propose Contes de Grimm éternels avec Pascal Quéré, le samedi 2 décembre 2017, à 20 heures. « Lorsque le héros des contes quitte sa maison, il ne sait pas toujours où son chemin le mène. Ce qui est certain c’est qu’il lui est impossible de rester, car l’appel de l’aventure est trop puissant. Accompagnons-le dans ses découvertes, ses joies, ses épreuves, ses rencontres. Pascal Quéré nous invite à (re)découvrir les contes des frères Grimm : des récits merveilleux, des quêtes riches en rebondissements ou des facéties inventives et cocasses. » A partir de 7 ans. Sur réservation au 01 45 89 55 47 ou à cette adresse.

DISPARITION – L’écrivain Hervé Prudon est décédé le dimanche 15 octobre 2017. Il avait 66 ans. Premier roman : Mardi gris en « Série noire » chez Gallimard en 1978. Grand voyageur, il fut manutentionnaire, accessoiriste de théâtre, déménageur, pigiste pour Le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, Cosmopolitan. Auteur d’une trentaine d’ouvrages, des polars ou pas, y compris cinq textes pour les jeunes lecteurs dont Le fils du héros (Bayard Presse, 1986) et En route pour Zanzibar (Albin Michel, 1996). Prix Louis-Guilloux, en 1996, pour Nadine Mouque (Gallimard, « Série noire »). « Les gosses ont des jeux que ne comprennent pas les grandes personnes parce que ça n’est pas vrai que les grandes personnes sont des anciens enfants. Ce sont plutôt des gens qui ont changé de pays ou de religion, des accidentés amnésiques qui s’inventent un passé qu’ils n’ont jamais vécu ». Hervé Prudon qui aimait les personnages pathétiques, la poésie, la musique, les vieux chômeurs alcooliques et les jeux de mots, fut un temps « prête-plume », notamment pour l’homme de télévision Patrick Sabatier. Il vendit la mèche, sans grand succès, dans Plume de nègre publié en 1987 chez Mazarine.

RENCONTRE – L’auteur-illustrateur Martin Jarrie sera en dédicaces à la Librairie des Signes, 17 rue Pierre Sauvage, à Compiègne (Oise) , le samedi 2 décembre 2017, de 15 à 18 heures. Renseignements complémentaires au 03 44 38 10 18.

EXPOSITIONS – Du mardi 28 novembre au jeudi 21 décembre 2017, le réseau des bibliothèques de Toulouse (Haute Garonne) célèbre Thierry Dedieu et propose trois expositions et un atelier. « Avant j’étais auteur/illustrateur du dimanche, le reste du temps j’étais un vilain publicitaire. Fini. Depuis 2004, je suis un gentil auteur et illustrateur de livres pour enfants. Rien que. » Le détail est ici.

EXPOSITION – Depuis le samedi 25 novembre et jusqu’au samedi 30 décembre 2017, la bibliothèque-médiathèque Gérard Thirion, 17 rue de Maréville à Laxou (Meurthe-et-Moselle) accueille sous l’intitulé L’objet du Livre les œuvres de Philippe Morlot, enseignant-plasticien qui, après avoir publié plusieurs ouvrages aux éditions du Bastberg, a choisi de créer des livres d’artiste à destination des enfants. Ce sont des livres-objets réalisés en série limitée construits autour du concept de livre minimaliste au sens où l’artiste cherche à réduire au maximum l’objet-livre en agissant sur tous les constituants du livre : page, reliure, texte, couverture, illustration, et en gardant une narration ou un fil conducteur qui joue sur le visuel. Imprimé artisanalement en sérigraphie puis découpées et assemblées à la main, chaque exemplaire est signé et numéroté. Grand admirateur de l’oeuvre de Bruno Munari, Philippe Morlot porte également un regard attentif sur le travail d’artistes comme Kveta Pacovska ou Katsumi Komagata. Vernissage le 24 novembre 2017, 18 heures. Informations complémementaires au 03 83 28 71 16.

SPECTACLE – Le jeudi 30 novembre 2017, à 19 heures, le Colombier des arts de Plainoiseau (Jura), 80 rue Saint Antoine, « scène locale décomplexée et acteur d’infusion culturelle », accueille le Théâtre Goup’ et le professeur Froissard  qui parlera avec sa nièce Fanny de Caroline, mon héroîne. « Il s’agit d’une conférence-spectacle. Plutôt bien décalée, humoristique et savoureuse. Le sujet en lui-même est déjà particulier : la présentation de l’oeuvre de Pierre Probst, le dessinateur et auteur de la série « Caroline et ses amis », ainsi que d’autres petits héros de livres pour enfants. A travers la fougueuse passion du Professeur pour Caroline son héroïne, on apprend aussi bien des choses sur la vie de Pierre Probst et de ses personnages fétiches que sur l’éducation des petites filles, sur le formatage des idées, sur le libre arbitre de chacun, et même sur la psychose sécuritaire. » Informations complémentaire ici.

VOCABULAIRE – Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a été convaincue par le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). On ne dira plus « nègre » pour désigner un auteur sous-traitant anonymement un texte signé par une autre personne. On dira « prête-plume » ou, éventuellement « plume cachée » ou « plume de l’ombre ». Se souvenir qu’au moment de sa réouverure récente, le Bal nègre était redevenu le Bal de la rue Blomet. De toutes façons, tout le monde sait ça, en littérature jeunesse, les nègres, ça n’existe pas.

DISPARITION – L’illustratrice et auteure pour la jeunesse Pat Hutchins est décédée le mercredi 8 novembre 2017. Elle avait 75 ans. Passionnée de dessin, elle avait obtenu son diplôme d’illustratrice à l’Académie des Beaux-Arts de Leed et, jusqu’en 1966, travaillé dans une agence de publicité. Son premier album, Rosie’s Walk, publié, en 1968, à la fois par The Bodley Head et par Macmillan US, est devenu un classique de la littérature pour enfants tant en Angleterre qu’aux Etats-Unis. Traduction chez Circonflexe, en 2014, sous le titre Gare au renard ! Pat Hutchins a écrit et illustré une cinquantaine de livres dont The Wind Blew, album qui remporta en 1974 la médaille Kate Greenaway remise chaque année à un illustrateur britannique. « [Pat Hutchins] a vraiment respecté l’intelligence des enfants. Ses livres sont ludiques, pleins de surprises et de suspense, parfaits pour la lecture à haute voix » (Virginia Duncan, éditrice chez Greenwillow Books). Quelques parutions en français chez Circonflexe et chez Kaleidoscope. Le CRILJ tient à la disposition des éditeurs la traduction de Clocks and More Clocks, album paru en 1970 chez Random House.

SCOOP – Les Archives du Père Castor constituées par Paul Faucher, fondateur des éditions du Père Castor, rassemblées de 1920 à 1967, conservées depuis à la médiathèque de Meuzac (Haute-Vienne), vont être inscrites au registre Mémoire du Monde de l’Unesco. Un beau succès pour l’association Les Amis du Père Castor (et pour Michel Defourny, ambassadeur efficace). Site des archives ici.

EXPOSITION – Dans le cadre de la première édition de la Grande fête du livre animé,  depuis le mardi 21 novembre et jusqu’au samedi 2 décembre 2017, au Centre de l’illustration de la Médiathèque André Malraux de Strasbourg (Bas-Rhin), 1 presqu’île André Malraux, exposition Circ – Oh ! – Pop : le cirque dans les livres animés donnant à voir, en papier et  en relief, lions rugissants, trapézistes virevoltants et clowns désopilants. Conférence Pop, blop, wizz, mais encore ? ou la tension narrative au défi des livres animés, par Elise Canaple, le vendredi 24 novembre, à 18 heures. Informations complémentaires au  03 88 45 10 10.

EXPOSITION – Le Centre d’art des Pénitents noirs, Les Aires Saint-Michel, à Aubagne (Bouches du Rhône), donne carte blanche à Laurent Corvaisier en résidence depuis le samedi 28 octobre. Exposition du mardi 7 novembre 2017 au samedi 27 janvier 2018. « Laurent Corvaisier expose une centaine d’œuvres qui donnent à voir le peintre et l’illustrateur : grands formats, paysages peints, sérigraphies en noir et blanc et des originaux de ses illustrations pour les albums jeunesses édités chez Gallimard, Rue du Monde et Actes Sud. Le public découvre aussi une dizaine de céramiques peintes en noir à l’encre de Chine par l’artiste lors de la résidence. » Informations complémentaires au 04 42 18 17 26.

PRIX – Larry Tremblay est lauréat du prix TD 2017 de littérature jeunesse avec son roman graphique Même pas vrai illustré par Guillaume Perreault et publiée aux Éditions de la Bagnole. « Cette année, les juges ont été unanimement emballés par le premier livre jeunesse de Larry Tremblay. Les réflexions sont à la fois drôles et profondes, légères et graves, enfantines et adultes et l’ensemble forme un mélange unique et savoureux », a souligné Magda Tadros, porte-parole du Centre du livre jeunesse canadien pour le volet francophone. Ce prix est remis chaque année au livre le plus remarquable écrit pour des jeunes âgés de 0 à 12 ans. Le lauréat remporte une bourse de 30 000 dollars canadiens.

SOUTIEN – La vente aux enchères annuelle du Muz, la septième, aura lieu du vendredi 24 novembre au vendredi 8 décembre 2017. « Ce sera une belle occasion de soutenir Le Muz mais aussi de vous faire plaisir en acquérant des oeuvres d’artistes. Grâce à la générosité des artistes, toujours plus nombreux, qui nous accompagnent nous finançons une grande partie du fonctionnement du Muz. Encore une fois, les artistes ami(e)s du Muz sont nombreux(ses), nous les en remercions très chaleureusement. » Site du Muz ici.

RENCONTRE – La librairie Libr’enfant, 48 rue Colbert à Tours (Indre et Loire) accueille  Susin Nielsen, le samedi 25 novembre 2017, à partir de 15 heures. « Elle vient de Vancouver rien que pour vous à l’occasion de la parurion de son dernier roman Les optimistes pleurent en premier (Hélium, 2017). Profitez de sa présence exceptionnelle pour lui poser toutes les questions que vous voulez. »

DISPARITION – L’auteure et illustratrice pour la jeunesse britannique Jill Barklem est décédée le mercredi 15 novembre 2017. Elle était née en 1951 à Epping (Essex). Elle est l’auteure de la série « Brambly Hedge » publiée entre 1950 et 1994 chez Harper Collins. En français : « Les souris des quatre saisons ». « Je ne savais pas trop quoi faire de ma vie, mais je pensais la gagner en illustrant les livres des autres. Jamais je n’aurais pensé écrire le mien un jour. » Appréciée pour la minutie de ses images, Jill Barklem était lue dans le monde entier (traduction en 13 langues, 7 millions d’exemplaires vendus). Publication en France chez Flammarion, Hachette et Gautier Languereau.

EXPOSITION – L’Ecole supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) Centre Val de Loire présente, depuis le lundi 20 novembre 2017 et jusqu’au vendredi 23 février 2018, sur le site de Fondettes (Indre et Loire), Bel Air, La Guignière, l’exposition La petite école de Bernadette Després. Informations complémentaires à cette adresse.

RENCONTRE – Médi@lude, 145 rue de Moirey à Saint-Apollinaire (Côte-d’Or) reçoit, vendredi 24 novembre 2017, à 18 heures 30, l’auteur-illustrateur Quint Buchholz. « Suite à la remarquable exposition des illustrations de l’album Le collectionneur d’instant présentée en février 2017 (exposition du Goethe Institut de Nancy), Médi@lude a l’honneur et le plaisir d’accueillir, en partenariat avec la maison Rhénanie Palatinat et le comité de jumelage de Saint-Apollinaire, l’auteur-illustrateur munichois Quint Buchholz. Une belle rencontre avec un artiste de renommée internationale qui parlera de sa technique de peinture si particulière et de son univers qui invite à la contemplation. » Informations complémentaires au 03 80 72 90 90.

EXPOSITION – Dans le cadre de la première édition de la Grande fête du livre animé, à la Médiathèque de Bischheim, cour des Boecklin à Strasbourg (Bas-Rhin), exposition « interactive de livres pop-up à regarder, à lire et à fabriquer en famille » Du Peps dans les Pop-Ups, depuis le mardi 7 novembre et jusqu’au dimanche 3 décembre 2017. Informations complémentaires au 03 88 81 49 47.

PRIX – Pour sa trentième édition, les jurés du Goncourt des lycéens ont récompensé Alice Zeniter pour L’art de perdre (Flammarion,  2017). devant Véronique Olmi pour Bakhita (Albin Michel, 2017). « Je lisais énormément [pendant mes années lycée]. Peut-être plus que maintenant d’ailleurs. J’avais cette impression qu’il était possible de lire toute la bibliothèque du monde si l’on s’astreignait à se lever assez tôt. Ma vraie première découverte littéraire s’est produite avec Boris Vian. Il est le premier auteur qui m’a fait éclater de rire. Avant lui j’avais une vision quelque peu sérieuse de la littérature. Après sa lecture, je me suis rendu compte que la littérature pouvait être drôle. (Alice Zeniter)

PARUTION – Le hors série « Le Point Pop » numéro 2 (novembre-décembre 2017) est titré Harry Potter : mythe et origines d’un chef d’oeuvre. « Il fallait en avoir le cœur net. Savoir une bonne fois pour toutes si nous avions raison sur lui. 20 ans après notre première rencontre, Harry Potter pouvait-il encore nous séduire ? Nous voilà donc retournés ‘à l’école des sorciers’, légèrement inquiets à l’idée de perdre nos si belles illusions. Les pages se tournent, les chapitres se succèdent, tiens, c’est déjà la fin ? On enchaine : tome 2, tome 3, tome 4, tome 5… Soudain, il faut se rendre à l’évidence : il nous a refait le coup (de foudre). L’âge n’y change rien ou plutôt, si, il nous aide à mieux comprendre, à mieux embrasser Harry dans toutes ses dimensions. » (Phalène de la Valette). Vingt articles pour faire à nouveau le tour de la question. Le Point, 2017, 100 pages, en kiosque, 7,90 euros.

COMME A LA RADIO – L’as-tu lu mon p’tit loup ? fête ses 30 ans, samedi 25 novembre 2017, à 17 heures, sur France Inter, au cours d’une émission spéciale en direct et en public au studio 105 de la Maison de la radio. Avec, outre Denis Cheyssoux, Timothée de Fombelle, Malika Doray, Daniel Pennac, Lucie Kosmala, Nathalie Beau, Michèle Moreau et, bien sûr, Patrice Wolf. Le bel article de Cécile Boulaire Une émission de radio sur les livres pour enfants : l’as-tu lu mon p’tit loup ? paru dans le numéro 40 des « Cahiers Robinson » titré Une radio pour la jeunesse est en ligne ici.

RENCONTRE – Les auteurs et illustrateurs jeunesse font leur rentrée d’automne aux côtés de l’Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation (ARALD), le jeudi 23 novembre 2017, à 10 heures, à l’auditorium de la Maison du territoire de la Porte des Alpes, 18 avenue Frédéric Dard à Bourgoin-Jallieu (Isère). Rencontre ouverte aux libraires, bibliothécaires, organisateurs de manifestations littéraires, documentalistes, enseignants et médiateurs qui souhaitent prendre des contacts, faire des projets et organiser des signatures ou des rencontres. Pour tout renseignements complémentaires, c’est ici.

EXPOSITION – La Médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris propose, du mardi 21 novembre 2017 au dimanche 14 janvier 2018, une exposition Haut en couleurs : laboratoire du coloriage qui « présente plus d’une centaine de livres de coloriage et dessins originaux de la collection patrimoniale du fonds Heure Joyeuse à partir du XIXe siècle, ainsi qu’une cinquantaine de créations contemporaines inédites créées pour l’exposition. Le public pourra également découvrir la création de l’illustratrice Emmanuelle Bastien : une fresque qui court sur les vitres de la galerie sur laquelle les visiteurs pourront interagir pour faire apparaître des images via l’utilisation d’un cache. Sans oublier des supports numériques pour visualiser plus largement la collection de l’Heure Joyeuse ou avoir un aperçu des brouillons des oeuvres réalisées pour cet événement. » Vernissage le mardi 28 novembre, 18 heures 30. Informations complémentaires au 01 53 24 69 70.

PRIX CRITIQUE – Virginie Douglas, secrétaire de l’Institut Charles Perrault, nous écrit : « Cher.e.s collègues. Merci de rappeler cette échéance à vos doctorants ou bons étudiants de Master, ou à toute personne susceptible d’être intéressée. Le lien est ici. En vous remerciant pour votre aide. Bien cordialement. »

LECTURE – Dans le cadre du Marathon d’automne de Toulouse (Haute Garonne), l’acteur et chanteur Bruno Putzulu lira L’ami retrouvé de Fred Uhlman, le mercredi 22 novembre 2017, 18 heures, à la Médiathèque José Cabanis, 1 allée Jacques Chaban-Delmas. Entrée sur présentation d’un ticket à retirer 30 min avant le début de la lecture.

PARUTION – Anniversaire de Picsou oblige, Disney Hachette Presse vient de publier un Super Picsou Géant Collector spécial de 400 pages revêtu d’or pour célébrer les 70 ans du personnage créé en 1947 par Carl Barks. Le magazine se présente sous la forme d’une encyclopédie en 70 entrées pour connaître Picsou de A à Z, sa première apparition, son mobilier de bureau, les secrets de son coffre-fort, ses créateurs, son caractère – il n’est pas avare, mais économe – et son esprit d’aventure. En kiosque, 7,90 euros.

SALON – Du mercredi 29 novembre au lundi 4 décembre 2017, ce sera, à l’Espace Paris Est Montreuil, la trente-troisième édition du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. Grand public et professionnels, adultes et enfants s’y croiseront pendant six jours dans une « pagaille » sympathique et joyeuse. Thème de l’année : la représentation de l’enfance et de l’adolescence dans la littérature jeunesse avec notamment une exposition Face à face qui rassemblera des images signées Béatrice Alemagna, Blexbolex, Delphine Bournay, Annabelle Buxton, Audrey Calleja, Mara Cerri, Benjamin Chaud et Carmen Segovia. Le programme complet de chez complet est ici. A la même adresse, il est également possible de se procurer son billet à l’avance.

DANS LE POSTE – Philip Pullman qui publie, chez Gallimard jeunesse, La belle sauvage, premier tome de « La Trilogie de la poussière », préquelle de À la croisée des mondes, sera l’un des invités de La Grande Librairie, sur France 5, le jeudi 16 novembre 2017.

CONCERT – Steve Waring chantera en compagnie de Thomas Baas, illustrateur et affichiste, le samedi 18 novembre 2017, à 15 heures, au Centre Culturel Valery Larbaud (CCVL) de Vichy (Allier), dans le cadre du Festival Tintamarre. « Thomas a dessiné mon dernier album, un livre CD. J’ai beaucoup apprécié son travail et nous voilà cote à cote sur scène. Il y a une grande complicité. Je propose des chansons connues et des moins connues et, parfois pour un concert, j’en extrais une nouvelle. Il s’adapte avec talent. C’est très beau et gai ce qu’il crée. Ça donne une ambiance particulière. Quand il y a des chansons, un peu compliquées, pour des maternelles pour exemple, ça passe mieux grâce à ses images. Ce n’est pas une illustration littérale de ce que je chante. C’est très poétique. Chacun joue de son instrument : lui de ses crayons, moi avec mes cordes. »  Tarif : adulte : 7,00 euros ; enfant : 5,00 euros ; pass famille (4 personnes) : 18,00 euros. Billetterie au 04 70 30 50 30.

PARUTION – Lou Pichin Nicoulau en nissart rassemble six histoires en version bilingue niçois et français extraites de La rentrée du Petit Nicolas de Goscinny et Sempé. Traducteur : Philippe del Giudice. Préface : Christian Estrosi, maire de Nice.  Imav, 2017, 157 pages, 15,00 euros.

FORMATION – Le Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles (CLJBxl), 8 rue du Frontispice, organise le lundi 20 novembre 2017, de 9 heures à 16 heures, une formation Dans la fabrique de Philippe UG : les secrets du Pop-up. Objectifs : décrypter les secrets de fabrication de Philippe UG, donner les bases pratiques pour appréhender le fonctionnement d’un livre en trois dimensions, montrer l’étendue des possibles du livre-objet. Avec Philippe UG, auteur, illustrateur, ingénieur papier. 20 participants. 45,00 euros. Formulaire d’inscription ici. Rencontre tout public avec l’artiste (et Luc Batthieuw) le même jour, à 19 heures, au CLJBxl.

PARUTION – Le numéro 9 de Super Pif Gadget propose une lecture en réalité augmentée et, en gadget, un jeu vidéo créé avec des enfants. Comme pour les autres numéros, nombreuses bandes dessinées, entre nouveauté et nostalgie, En kiosque, 5,90 euros.

PRESQUE LA FETE – Le vendredi 17 novembre 2017, à partir de 18 heures 30, à la librairie Folies d’encre, 9 avenue de la Résistance à Montreuil (Seine-Saint-Denis), soirée Carte blanche de Grégoire Solotareff. Au programme : des lectures, des discussions, de la musique, des surprises avec, outre Grégoire Solotareff, Soledad Bravi, Alex Sanders, Kimiko, Julien Baer, Dorothée de Monfreid et d’autres auteurs de la collection « loulou & Cie ». S’il y aura à boire ? Bien sûr qu’il y aura à boire. Renseignements complémentaires au 01 49 20 80 00.

SCOOP – Mardi 14 novembre 2017, un hommage sera rendu dans la cathédrale St Paul de Londres à Michael Bond, créateur de l’ours Paddington. Peut-être (ou peut-être pas) parce que, lorsqu’il est décédé le 27 juin 2017, l’écrivain britannique travaillait à une nouvelle aventure du personnage titrée Paddington at St Paul’s dans laquelle l’ours visite la fameuse cathédrale. Publication prévue en juin 2018 chez HarperCollins pour marquer la commémoration de la disparition de Bond et le soixantième anniversaire du premier livre mettant en scène Paddington.

EXPOSITION – Du mardi 14 novembre au samedi 9 décembre 2017, dans les trois médiathèques de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), exposition Ombre et lumière consacrée à Antoine Guillopé. Ateliers-rencontres et dédicaces avec l’auteur-illustrateur les mercredi 22 novembre et samedi 2 décembre. Le document qui dit tout est ici.

DISPARITION – Jack Ralite, homme de conviction, animateur vigilant des États généraux de la culture, défenseur de l’exception culturelle, est décédé le dimanche 12 novembre 2017. Il avait 89 ans. « C’est avec une grande tristesse et beaucoup d’émotion que j’ai appris la mort de Jack Ralite, ancien ministre communiste, maire d’Aubervilliers et sénateur de Seine-Saint-Denis. La France perd un formidable défenseur de l’art et de la culture. » (Anne Hidalgo). « Jack Ralite aurait pu être un très grand ministre de la culture. Nous avons tous puisé notre inspiration auprès de lui. Son sens de l’utopie concrète nous a toujours apporté foi et espérance » (Jack Lang). Lors d’une journée d’étude titrée La lecture, une pratique impensable ? (à Chambery, en novembre 2003), Jack Ralite avait rappelé ce qu’il considérait comme une évidence : « En 1968, ceux d’entre vous qui sont enseignants doivent s’en rappeler, la distribution des prix dans les écoles a été supprimée, et du coup la distribution des prix aux enfants est passée à l’as. J’étais adjoint aux écoles à ce moment-là, je n’ai pas cédé sur les prix, c’est à dire que la manifestation a eu lieu, on a continué à offrir des livres aux enfants, car ce n’était pas une mesure progressiste que de dire ‘On ne donne plus de livres !’. Cela fait juste plaisir ponctuellement. En tout cas ça n’a jamais été révolutionnaire. »

PRIX – Ont été remis, le samedi 11 novembre 2017, à la Foire du livre de Brive, le « prix 12/14 » (collégiens) attribué à Alain Gagnol pour Power Club : l’apprentissage (Syros, 2017) et le « prix 15/17 » (lycéens) attribué à Erwan Ji pour J’ai avalé un arc-en-ciel  (Nathan, 2017). Ces « prix 12/17 » dotés chacun d’une récompense de 1 500 euros ont été créés « afin de sensibiliser les adolescents à la lecture et d’encourager la création dans le secteur de la littérature pour la jeunesse. »

PARUTION – Vient de paraitre Edgar P. Jacobs ou l’image inquiétée par Pierre Fresnault-Deruelle. « Comment s’est construit le style de l’auteur de ‘Blake et Mortimer’ ? Quelles sont ses influences ? S’émancipant de la matrice du space-opera américain pour forger sa propre ligne au contact d’Hergé, Edgar-Pierre Jacobs développe un style à la tension dramatique exceptionnelle, marquée par une inquiétude captivante. Pierre Fresnault-Deruelle analyse la construction du récit et la poétique de l’image pour plonger le lecteur dans l’imaginaire graphique jacobsien. » Presses universitaires François Rabelais, 2017, 256 pages, 25,00 euros.

EXPOSITION – Du jeudi 16 au mercxredi 22 novembre 2017, à la galerie Jeanne Robillard, 38 rue de Malte à Paris, exposition consacrée à Thomas Baas. « Des albums illustrés ? Oui, mais pas seulement. À côté de ses livres jeunesse, Thomas Baas est le créateur de quelques 200 affiches en un peu plus de dix ans de carrière. Concerts, festivals, spectacles mais aussi divers breuvages et gourmandises : son style un brin rétro mêle humour et tendresse, dans des compositions toujours percutantes. L’exposition propose une cinquantaine d’affiches en édition limitée ainsi qu’une série d’images inédites spécialement sérigraphiées pour l’événement. » Vernissage le mercredi 15 novembre à 18 heures. Rencontre-dédicace avec l’artiste le dimanche 19 novembre, de 14 heures à 17 heures.

CONFERENCE – La médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris, reçoit Les Libraires associés le mardi 21 novembre 2017, à 18 heures, pour une conférence de Jacques Desse Figures mobiles : histoire des premiers livres animés publiés en France (1817-1837). S’inscrire en téléphonant au 01 53 24 69 70.

PARUTION – Vient de paraitre La Galerie des gaffes, hommage en mots et en images au Gaston d’André Franquin, pour les soixante ans du personnage, par un collecif d’une soixantaine d’auteurs de bandes dessinées (dont Diego Aranega, Lewis Trondheim, Frank Pé, Blutch, Olivier Schwartz, Daniel Goossens, Alain Dodier). Dupuis 2017, 128 pages, 14,00 euros.

PRESSE – « Éduquer, instruire, divertir : il y a toujours eu des livres à destination de la jeunesse qui ont, selon les valeurs propres à leurs destinataires, choisi entre ces objectifs. Aujourd’hui, tout un pan de cette littérature entreprend de diffuser un conformisme tiède, incitant à l’acquiescement aux normes tout en cherchant à intégrer le précieux marché des programmes scolaires. » Ces quelques lignes en amorce de l’article De la guimauve pour la jeunesse que signe Olivier Barbarant, écrivain et inspecteur général de l’Education nationale, dans le numéro de novembre 2017 du Monde diplomatique. En kiosque, 5,40 euros.

PRIX – Pour sa neuvième édition, le Prix Jeunes critiques libanais a été attribué à Alexandre Chardin et Anne Gaëlle Balpe, lors d’une cérémonie organisée dans le cadre du Salon du livre francophone de Beyrouth. « C’est avec plaisir, bonheur et honneur que je reçois ce prix. Au Liban, j’ai rencontré de beaux élèves et de beaux enfants », a déclaré Alexandre Chardin, lauréat du Choix des ados. « Vous n’avez pas à rougir de votre travail, de votre pratique de la langue française », a déclaré pour sa part Anne Gaëlle Balge, lauréate du Choix des enfants.

PROMOTION – Florence Mixhel, 36 ans, diplôme en philologie romane et master en journalisme, est, depuis le mercredi 1er novembre 2017, rédactrice en chef de Spirou, journal où elle fut, au fil de onze années, rédactrice, secrétaire de rédaction et, pendant ces huit derniers mois, adjointe de Frédéric Niffle auquel elle succède. « Chez Spirou, on est une grande famille et moi, ce que j’aimerais, c’est qu’on agrandisse la famille. Que ce soit au niveau des lecteurs mais aussi au niveau des auteurs. Pour ça, on va essayer d’aller au-delà de la BD franco-belge et de s’internationaliser. On sait aussi que l’on vit dans l’air du temps et que les jeunes adultes sont sur les mobiles ou les tablettes. On va donc aussi aller vers ça. »

C’EST LA FETE – A l’occasion du dixième anniversaire du Salon du livre animé qu’organisent les Libraires associés, se tiendra, du lundi 20 novembre au dimanche 26 novembre 2017 (avec quelques débordements sur le mois de décembre), une première Fête du livre animé : expositions, signatures, ateliers, conférences, dans toute la France et en Belgique, dans des bibliothèques, les librairies, les musées, les centres d’animation, « autant d’initiatives indépendantes qui mettront simultanément un coup de projecteur sur la créativité et la diversité dans ce domaine ». La manifestation est soutenue par de nombreux partenaires dont le Salon du livre et de la presse jeunesse deMontreuil, le site livresanimes.com et les principaux éditeurs publiant des livres animés dont Les Grandes personnes, Hélium, Gallimard jeunesse et Giboulées. Il y a ici même un blog qui signale l’ensemble des manifestations.

EXPOSITION – Du vendredi 10 novembre 2017 au mardi 16 janvier 2018, à Schiltigheim (Bas-Rhin), dans les Halles du Scilt, 17 rue principale, l’exposition Mon énergie revient sur quinze années de collaboration entre Tomi Ungerer et Electricité de Strasbourg. « Très inspiré par la thématique de l’énergie en général et de l’électricité en particulier, Tomi Ungerer livre avec beaucoup de mouvements et d’humanisme des dessins empreints de talent et d’originalité qui illustrent sa vision de l’usage de l’énergie dans notre quotidien : situations souvent cocasses, appareils électroménagers parfois rebelles, vision poétique des lignes électriques. Chez l’artiste, l’énergie est toujours près de l’homme et au service de l’environnement. »

PARUTION – Vient de paraitre Au pays de Babar : les albums de Jean de Brunhoff par Isabelle Nières-Chevrel. Préface : Carine Picaud. « Jean de Brunhoff et Babar occupent une place centrale dans l’histoire de l’album pour enfants. Ce jeune homme, qui voulait devenir peintre, découvre un peu par hasard les contraintes de l’album en bricolant un petit livre manuscrit à l’intention de ses deux fils. Cette ‘maquette’ sera par la suite éditée. C’est le début de l’aventure internationale du roi des éléphants. Avec près de 270 illustrations issues notamment d’archives familiales inédites, ce volume constitue la première étude consacrée à Jean de Brunhoff et analyse les albums et leur place dans l’histoire de la littérature jeunesse. » Presses Universitaires de Rennes 2017, 322 pages, 35,00 euros. Avec le soutien du Centre d’études des langues et littératures anciennes et modernes (CELLAM), de la ville de Chessy, de la région Bretagne et de la ville de Rennes.

PRIX –  Le treizième Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal a été remis à l’auteur et illustrateur Jacques Goldstyn pour l’album Azadah, paru aux Éditions de la Pastèque. La remise du prix doté d’une bourse de 5 000 dollars a eu lieu à la bibliothèque Marie-Uguay dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques du Québec. C’est la deuxième fois que Jacques Goldstyn remporte ce prix qu’il lui avait également été attribué en 2016 pour L’arbragan, ouvrage paru, lui aussi, aux Éditions de la Pastèque.

FESTIVAL – L’institut Français de Londres fêtera, du lundi 13 au dimanche 19 novembre 2017, le vingtième anniversaire du South Ken Kids Festival, festival franco-britannique de littérature jeunesse. Bénéficiant du soutien du Arts Council et du patronage renouvellé de  Quentin Blake, le festival « qui fait  honneur aux deux grandes cultures de l’édition et de l’illustration jeunesse existant de part et d’autre de la Manche implique chaque année plus de 80 éditeurs français et anglais et 40 écoles londoniennes. » Le programme que vous trouverez ici  est d’une belle richesse : ateliers, conférences, signatures, dessin live, films, lectures, etc. A noter particulièrement la participation de Michael Morpurgo, François Place, Paul Gravett, Clémentine Beauvais, Kitty Crowther, Gaëtan Dorémus.

PARUTION – Vient de paraitre Gaston : un philosophe au travail, hors-série numéro 35 d’octobre 2017 de Philosophie magazine. « Un employé ingénieux, bienveillant et très paresseux s’est introduit dans la rédaction de Philosophie magazine. Il s’appelle Gaston Lagaffe. Et voilà que Marx, Lévi-Strauss, Arendt et quelques autres se penchent sur le cas Lagaffe. Gaston, ancêtre des hackers, saint patron des procrastinateurs, dynamiteur d’entreprise… et grand artiste de la gaffe, dont le philosophe et gaffeur, Clément Rosset, tente une définition. » En kiosque, 8,90 euros.

RENCONTRE – La Librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans (Loiret) reçoit en dédicace l’auteur-illustrateut Yvan Pommaux le samedi 11 novembre 2017, à partir de 14 heures 30. Informations complémentaires au 02 38 68 06 00.

EXPOSITION – La Bibliothèque Diderot, 42 avenue Daumesnil à Paris, propose, du mardi 7 novembre au samedi 23 décembre 2017, une exposition des illustrations des livres de contes et de berceuses de Sacha Pliakova. « Née en Russie, cette illustratrice s’installe en France en 1998. C’est en 2003 qu’elle publie son premier livre, Quand j’étais loup, et soutient son diplôme à l’École nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Elle fait partie de la Compagnie Samoloet comme marionnettiste. » Un atelier créatif suivi d’une rencontre avec Sacha Poliakova est programmé le samedi 9 décembre, à 10 heures. Sur réservation au 01 43 40 69 94 ou sur à cette adresse.

PARUTION – Vient de paraitre, dans la collection « Poche illustrateur » de chez Delpire, Tomi Ungerer, sélection d’images introduites et commentées par Thérèse Willer,  conservatrice en chef du Musée Tomi Ungerer de Stasbourg : les livres piur la jeunesse, l’art de l’affiche, le dessin satirique, l’œuvre érotique, les dessins romantiques, les croquis d’observation, les collages et les assemblages. Delpire 2017, 128 pages, 13,00 euros.

RENCONTRES – Prochaines rencontres et dédicaces organisées par la Librairie Chantelivre, 13 rue de Sèvres à Paris : François Place et Timothée de Fombelle, le jeudi 9 novembre 2017, à 18 heures 30 ; Riad Sattouf, le samedi 11 novembre, à 16 heures ; Olivier Tallec, le samedi 18 novembre, de 11 heures à 13 heures ; Julien Baer et Magali Le Huche, le dimanche 3 décembre, de 11 heures à 13 heures ; Magali Bonniol, le dimanche 3 décembre également, mais à partir de 16 heures. Informations complémentaires au 01 45 48 87 90.

FORMATION – Le Centre national de la littérature pour la jeunesse et la médiathèque départementale de l’Hérault organisent, le mardi 14 novembre 2017, au Domaine départemental Pierrevives, 907 rue Professeur Blayac à Montpellier (Hérault), la dixième journée d’étude en région Innovations et expérimentations en bibliothèque : les années collège. « Des adonaissants aux adulescents, la notion d’adolescence ne cesse de varier selon les époques. C’est l’âge de la sociabilité, nous disent les sociologues, où la reconnaissance des pairs est essentielle. A partir de travaux de chercheurs et de retours d’expériences menées par des bibliothèques et des CDI, nous examinerons leurs pratiques culturelles et leurs loisirs à l’ère du numérique. » Programme complet ici.

PARUTION – En complément du numéro 130 de Libbylit de septembre-octobre 2017, la section belge francophone de l’Ibby a concocté un hors-série fort bien fait consacré à l’auteur-illustrateur Mario Ramos. Des informations, des témoignages, des bibliographies.  A commander à cette adresse. 46 pages, 5,00 euros.

INAUGURATION – La Bibliothèque municipale de Tours (Indre et Loire), 2 bis avenue André Malraux, inaugure le Centre Patrice Wolf, ressources en littérature pour la jeunesse, avec une journée d’étude sur le thème Médias et littérature jeunesse, le samedi 18 novembre 2017, de 9 heures à 17 heures (heure de l’inauguration proprement dite), avec notamment la participation de Patrice Wolf, Denis Cheissoux, Cécile Boulaire, Bruno Heitz. Pour s’inscrire, c’est sur cette page et la plaquette de présentation du Centre Patrice Wolf est .

PROJET – Frédéric Bosser a choisi Kiss Kiss Bank Bank pour trouver le financement de son projet de création du mook Les Arts dessinés, trimestriel de 164 pages en couleurs « dédié à tous les dessins, à toutes les intentions graphiques ». Tirage prévu : 20 000 exemplaires. Premier seuil à atteindre : 8000,00 euros avec la perspective d’un premier numéro en décembre 2017 et la promesse d’un article à propos d’André François signé Jean-Claude Carrière. Egalement annoncés : Antoon Krings dans le premier numéro et Claude Ponti dans le second. Si vous souhaitez être l’un des abonnés-fondateurs, c’est ici.

RENCONTRE – Janine Kotvica fera le voyage jusqu’à Bruxelles (c’est pas ça qui lui fait peur), le jeudi 9 novembre 2017, au Centre de littérature de jeunesse (CLJBxl), 8 rue du Frontispice, pour parler, à 9 heures 30, d’André François et de son œuvre (ce qui ne lui fait pas peur non plus).

HARRY POTTER – Le synopsis du manuscrit d’Harry Potter à l’école des sorciers écrit en 1995 par J.K. Rowling et qui fut refusé par de nombreux éditeurs avant de trouver preneur chez Bloomsbury Publishing en 1987 est exposé jusqu’au 28 fébrier 2018 à la British Library de Londres dans le cadre de l’exposition Harry Potter, a History of Magic.

PRIX – Les trois prix littéraires suivants ont été remis dans le cadre du trente-et-unième Salon régional du livre pour la jeunesse à Troyes (Aube) : Prix Chrétien de Troyes : D’entre les Ogres de Baum et Thierry Dedieu (Le Seuil Jeunesse, 2017) ; Prix des enfants : Le Roi Moi de Jean-François Chabas et Thomas Baas (Albin Michel Jeunesse, 2017) ; Prix BD de l’Aube, Prix Tibet : Le loup en slip de Lupano, Itoïz et Cauuet (Dargaud, 2016).

SOLIDARITE – L’opération Donnez à lire du Secours populaire, c’est maintenant. Entre le mardi 17 octobre 2017 (Journée mondiale du refus de la misère) et le lundi 20 novembre (Journée internationale des droits de l’enfant), les clients des librairies indépendantes sont invités à rajouter un livre jeunesse à leurs achats et à le remettre à leur libraire. « Ce livre sera offert à un enfant ou un adolescent accompagné toute l’année par les équipes du Secours populaire et participera au travail de sensibilisation mené par l’association dans le cadre de son mouvement Copain du Monde. L’objectif est qu’il puisse goûter à cette activité simple et essentielle qu’est la lecture par le biais d’un livre neuf, choisi dans un esprit de transmission. » Plus d’information ici.

RENCONTRE – Le 6 novembre 2017, à la bibliothèque Aragon, 50 rue de la République à Amiens (Somme), en inauguration des septièmes Rendez-vous lecture Aisne-Oise-Somme, grand entretien, à 18 heures, avec l’auteur et illustrateur Martin Jarrie interrogé par la journaliste Gwenaëlle Abolivier. Informations complémentaires au 03 22 97 10 10.

APPEL – Le magazine Notre temps recherche des témoignages : « Racontez-nous vos plus jolis souvenirs de lecture de bandes dessinées. Quels étaient vos personnages préférés ? Quels albums vous ont marqué ? Des Pieds nickelés à Gaston Lagaffe, en passant par Bécassine ou Mandrake, quelles histoires dévoriez-vous ?  Etiez-vous un fan du journal de Mickey ? A quel moment savouriez-vous le plus ces lectures? Que pensaient vos parents de vos BD ? Si vous avez des souvenirs précis et des anecdotes sur les BD cultes de votre enfance, racontez-les-nous. Certains de vos récits seront publiés dans la rubrique ‘J’y étais’ du numéro de février 2018 du magazine Notre Temps. Rédigez votre ou vos souvenir(s) à la première personne, avec le plus de précision possible, dans un texte d’une page (environ 2500 signes, espaces compris), et envoyez-le par mail à à cette adresse. Précisez vos nom, prénom et ville de résidence. Si votre récit est retenu pour être publié, vous en serez averti par mail. »

COMME A LA RADIO – A l’occasion de la parution le jeudi 2 novembre 2017, chez Didier jeunesse en coproduction avec les éditions Radio France, du livre-CD Alice et merveilles illustré par Clémence Pollet, France-Culture a rediffusé le samedi 28 octobre, le concert-fiction de l’Orchestre national de France et de la Maîtrise de Radio France enregistré en public en janvier 2015. Texte inédit : Stéphane Michaka librement inspiré de Lewis Carrol ; composition de la musique originale et direction d’orchestre : Didier Benetti ; chef de chœur : Marie-Noëlle Maerten ; réalisation : Cédric Aussir. C’est Juliette Roudet qui interprète Alice et Jean-Paul Farré le Chapelier fou.

ANNIVERSAIRE – « Les éditions HongFei ont 10 ans et laisseront qui le voudra dire que c’est un très bel âge. Un grand merci à l’ensemble des talentueux auteurs et illustrateurs qui nous font confiance et nous accompagnent sur le chemin de la création d’un catalogue cohérent et exigeant comptant désormais près de 80 titres. » HongFei célèbre cet anniversaire à travers Dix ans tout juste, album collectif aux deux auteurs (Franck Prévot et Yu Liqiong) et vingt illustrateurs (Géraldine Alibeu, Bobi+Bobi, Joanna Boillat, Pierre Cornuel, Thierry Dedieu, Gaëlle Duhazé, Valérie Dumas, Stephane Girel, Nicolas Jolivot, Minji Lee-Diebold, Régis Lejonc, Florian Pigé, Clémence Pollet, Samuel Ribeyron, Sara, Mélusine Thiry, Sandrine Thommen, Wang Yi, Zaü, Zhu Chengliang). « Chaque année, la terre compte 120 millions d’habitants de 10 ans. À coup sûr, ils sont partout, partout différents et pourtant émouvants de la même façon. » HongFei 2017, 56 pages, 17,90 euros.

ADIEU – Le compagnie de marionnettes, musique, théâtre et petit cinéma La Tortue Magique quitte le Théâtre du Parc Pasteur d’Orléans (Loiret), après 29 ans d’animation du lieu. Faute de subventions suffisantes, il ne lui est plus possible de maintenir une activité régulière dans un bâtiment qui, mal vieilli, a vu sa jauge passer de 110 spectateurs à 65. La section de l’Orléanais du CRILJ avait participé plusieurs fois au festival organisé, tous les deux ans, à la fin du mois de septembre. Jeudi 26 octobre 2017, c’est au son de l’accordéon du conteur Bruno Walerski que les enfants firent un dernier tour de danse.

MOULINS – Un seul site internet pour présenter désormais les quatre musées de Moulins relevant du patrimoine départemental de l’Allier : Musée Anne-de-Beaujeu, Maison Mantin, Château des ducs de Bourbon et Musée de l’illustration jeunesse (mij). « L’internaute y trouve les actualités, les photos, l’histoire des sites, les archives des anciennes expositions, les contenus pédagogiques. Il s’adapte sur tablettes et smartphones, optimisant ainsi l’accès aux informations utiles pour les visiteurs où qu’ils soient : la géolocalisation, les widgets Facebook, l’agenda en ligne. Le programme figure sur le site et peut être consulté directement en ligne. Pour des recherches d’informations plus précises, les dossiers de presse et dossiers pédagogiques sont mis à disposition. » C’est ici.

FORMATION – Textyles, revue des lettres belges de langue française, organise, le vendredi 3 novembre 2017, à l’université de Namur, 61 rue de Bruxelles, une journée d’étude Ouvrir l’album : autour de la littérature d’enfance en Belgique francophone. Participation, le matin, de Michel Defourny, Daniel Delbrassine, Graziella Deleuze et Marie Lallouet. Table ronde l’après-midi. Rencontre avec Mélanie Rutten à 18 heures 30, à  la Librairie Point Virgule, 1 rue Lelièvre. Programme détaillé ici.

EN LIGNE – La captation vidéo des deux journées du colloque de l’université d’Artois La chanson dans la littérature pour l’enfance et la jeunesse organisé par Éléonore Hamaide et Florence Gaiotti est accessible ici (jeudi 13 octobre 2016) et (vendredi 14 octobre 2016).

PARUTION – Le hors-série numéro 5 d’octobre, novembre et décembre 2017 de L’Express est consacré à L’art d’Astérix. Avec notament le making off du nouvel album signé Didier Conrad et Jean-Yves Ferry et, en quatrième de couverture, une publicité « frisson » pour le Parc Astérix de Paris. 124 pages, en kiosque, 7,90 euros.

PRIX – Dominique Richard a reçu, pour Les Discours de Rosemarie (Théâtrales, 2016), le Grand Prix de littérature dramatique jeunesse, organisés sous l’égide d’Artcena-Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre. Les élèves du Conservatoire national supérieur d’art dramatique (CNSAD), préparés par Robin Renucci, ont lu des extraits des oeuvres finalistes.

EXPOSITION – La Bibliothèque municipale de Tours (Indre et Loire), 2 bis avenue André Malraux présente, du 7 novembre 2017 au 6 janvier 2018 une exposition inédite Avant et maintenant, empreintes et filiations entre artistes du livre aux éditions MeMo, réalisée par l’éditeur, qui  fera la part belle aux images et à des pages entières d’ouvrages illustrés, sur de grands  panneaux, et montrera aussi en vitrines, des éditions originales, afin d’opérer un aller-retour  jubilatoire et d’entrer dans le laboratoire de création d’une maison d’édition qui refuse  de dater les chefs d’oeuvre. Une bibliothèque éphémère d’une très grande partie des ouvrages  parus depuis vingt cinq ans aux éditions MeMo ». Site de la bibliothèque ici.

PRIX – Présidés par Marie-Aude Murail, les deux jurys du quinzième Grand Prix des lecteurs du journal de Mickey ont choisi, dans la catégorie roman, Alain Gagnol pour Power Club : l’apprentissage (Syros, 2017) et, dans la catégorie BD, Béka & Mabire pour Le Blog de Nina (Bamboo, 2017)

FORMATION – Le pré-programme des stages de formation continue proposés par le Centre national de la littérature pour la jeunesse au titre de 2018 est en ligne et c’est ici.

PARUTION – Vient de paraitre Histoire de la littérature allemande pour la jeunesse par Mathilde Lévêque, maître de conférences en littérature à l’université Paris 13. « Si la fécondité du dialogue franco-allemand n’est plus à prouver, il semblerait que la littérature allemande pour la jeunesse demeure relativement peu connue, voire méconnue en France. Tel n’a pas toujours été le cas : au XIXe siècle, les écrivains allemands font figure de modèles, ils sont traduits, imités et une certaine comtesse de Ségur en fait l’éloge auprès de son éditeur. Cette Histoire de la littérature allemande pour la jeunesse propose une synthèse chronologique qui, des origines aux années 2000, indique les principales tendances, les évolutions, les auteurs et les livres de référence qui ont accompagné des générations de jeunes lecteurs. Introduction à plusieurs siècles de littérature, cet ouvrage est une invitation à la découverte et à la lecture pour tous les amateurs d’histoire, de livres et de culture d’enfance. » Editions Thierry Marchaisse, 2017, 171 pages, 4,99 euros, uniquement au format epub ou PDF.

EXPOSITION – Depuis le samedi 21 octobre et jusqu’au dimanche 5 novembre 2017, la ville de Versailles (Yvelines) présente, à l’Hôtel de Ville, 4 avenue de Paris, une exposition Yakari, tout l’univers de Derib rassemblant une centaine d’illustrations, de planches originales et des objets de collection. « Derib est un auteur éclectique et résolument humaniste, une figure tutélaire de la BD suisse, depuis 50 ans. Son oeuvre sera exposée dans deux espaces, l’un dédié à son personnage fétiche Yakari et l’autre consacré notamment au personnage de Buddy Longway. »

PARUTION – Vient de paraitre L’usage du conte : contes classiques et réemploi, méthodes d’analyse sous la direction de Patricia Eichel-Lojkine. « Les questions de la réécriture et de l’intertextualité, de l’arrangement et de l’adaptation ne se sont jamais véritablement posées en terme de rapport de force pour les contes, perpétuellement repris, déclinés, modulés. L’activité créatrice actuelle qui se déploie dans toutes les directions autour de contes de toutes origines ravive notre curiosité pour les conditions d’écriture, de réception, de réemploi, de médiation des contes aux temps de Straparola, de Mme d’Aulnoy ou de Rousseau. » Presses universitaires de Rennes 2017, 324 pages, 22,00 euros. Avec le soutien de l’université du Maine et de la région Pays-de-la-Loire.

COURRIER – « Bonjour. Nous sommes heureux de vous annoncer que L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur, de Anne-Marie Griffon et  Oussama Mehzer, vient de recevoir le prix St Exupéry 2017 section Francophonie. Merci aux enfants qui ont voté pour notre livre. L’album est également en lice pour le prix Chronos 2018, catégorie CE1/CE2. Cordialement. » (Lucie Laval, pour les éditions La Bagnole).

EXPOSITION – Depuis le vendredi 29 septembre 2017 et jusqu’au mercredi 28 février 2018, l’exposition Struwwelpeter récoiffé qui se tient au Struwwelpeter-Museum, 20 Schubertstrasse à Francfort (Allemagne) donne à voir les travaux de quatorze illustrateurs francophones ayant revisité le Crasse-Tignasse d’Heinrich Hoffmann, soit Blexbolex, Chen Jian Hong, Edouard Manceau, Anaïs Vaugelade, Marc Boutavant, Christian Voltz, Anouck Bois Robert, Louis Rigaud, Anne Brouillard, Claude K. Dubois, Kitty Crowther de Belgique, Albertine, Emmanuelle Houdart, Marianne Dubuc. Commissaires de l’ exposition : Dominique Petre, conseiller culturel à l’Institut français, et Beate Zekorn-de Bebenburg, directeur du Musée Struwwelpeter.

JOURNAL – Albert, journal mensuel d’informations pour les enfants de 8 à 12 ans édité à Clermond-Ferrand par La poule qui pond, maison d’édition jeunesse indépendante, publie son vingt-troisième numéro. Nous n’avions pas signalé les vingt-deux premiers. Quatre pages grand format (pouvant être affichées), illustration de première page confié à un illustrateur pour la jeunesse, langage accessible, sujets liés à l’actualité nationale et internationale, la publication mérite d’être connue au-delà du Puy de Döme. « Les enfants ne vivent pas dans un monde de princesses et de super-héros. Albert veut pouvoir apporter aux enfants des repères, des réponses aux questions qu’ils se posent sur l’actualité qu’ils voient défiler à longueur de journée. » Le site qui explique tout (et qui permet de s’abonner) est ici.

PARUTION – Le dossier du numéro 12 de la revue en ligne Strenæ dirigé par Mathilde Lévêque et Virginie Meyer est titré « Regards sur la critique de la littérature pour la jeunesse ». Il est ici et il est passionnant. A noter la contribution de Florence Gaiotti et Guillemette Tison Une critique souterraine : le Prix du roman jeunesse établie à partir des fiches de lecture que le CRILJ a conservées en archives et désormais consultables dans le fonds Robison de l’université d’Artois.

PRIX – Les auteurs nommés pour représenter la France en 2018 au Prix Astrid Lindgren sont : Olivier Douzou, Timothée de Fombelle, Benjamin Lacombe, Jean-Claude Mourlevat, Marie-Aude Murail, Marjane Satrapi et Joann Sfar. ACCES (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations) et Les Doigts qui rêvent le sont au titre des organisations et Geneviève Patte, créatrice de La Joie par les livres et de La Petite bibliothèque ronde de Clamart, au titre de la promotion de la lecture. Pour connaitre les gagnants, il faudra attendre le mardi 27 mars 2018.

PATRIMOINE – Une première, à Boynes, dans le Loiret. Grâce à l’Amicale culturelle de Givraines, il sera possible, le samedi 28 octobre 2017, de visiter, petits et grands, la maison de Tom Tom et Nana et, grands seulement, la luxuriante maison de Denis Charignon. Bernadette Desprès (qui habite les lieux), sera présente. C’est près de Pithiviers. Vous pouvez demander l’affiche de présentation à cette adresse.

REVUE – On ne dira jamais assez le bien qu’il faut penser de Hop ! (revue d’informations et d’études sur la bande dessinées) que portent à bout de bras Louis Cance et une équipe de collaborateurs fidèles. Dans le numéro 154 qui vient de paraitre, des centaines de petits faits rassemblés et mis en rubriques, la première partie d’un dossier consacré à Jidehem et la quatrième partie de celui qui nous dit tout sur Jean Ollivier, auteur et scénariste prolifique, pour les éditions Vaillant comme pour les éditions Aventures et voyages, et qui se souvient ici de la création de la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse et de Paul Gillon. Pour s’abonner, envoyer un chèque de 26,00 euros à l’adresse suivante : Rédaction de Hop ! 56 boulevard Lintilhac, 15000 Aurillac.

RENCONTRE – Le mardi 24 octobre 2017, l’association Fontaine O Livres (qui a pour objectif de soutenir et de promouvoir les acteurs indépendants de l’édition en Île-de-France) convie les personnes intéressées au 13 rue de Vaucouleurs à Paris à un « P’tit déj de l’édition indépendante jeunesse ». Ce sera de 9 heures 30 à 11 heures. Editions présentes : L’agrume, La Maison Eliza, A dos d’âne, Magellan & Cie, Rue de l’échiquier, La Souris qui raconte, L’Apprimerie, Les Éditions des Éléphants, Bruno Doucey, Les Éditions Théâtrales, Les Fourmis Rouges, Chandeigne, Marcel & Joachim.  Inscription à cette adresse dans la limite des places disponibles.

INITIATIVE – L’Ibby (Union internatioale des livres pour les enfants) installe à Lampedusa (Italie) une bibliothèque de livres sans texte. ouverte toute l’année, première bibliothèque pour enfants en Méditerranée qui reçoit jusqu’au dimanche 29 octobre 2017, la troisième édition de l’exposition Silent Books. Final destination Lampedusa. Cette exposition est également montrée, du mardi 3 octobre 2017 au dimanche 21 janvier 2018, au Palais des expositions de Rome. Site de Ibby Italie ici.

PARUTION – Vient de paraitre Tous les secrets de La Licorne de Yves Horeau, historien de la marine du XVIIe siècle, romancier et tintinophile, avec la collaboration de Jacques Hiron et de Dominique Maricq, auteur et archiviste aux Studios Hergé, spécialiste du maître de la ligne claire. « Onzième aventure de Tintin, Le Secret de La Licorne (1943) est une réussite totale, alliant qualité du scénario et virtuosité du trait. Cette haletante saga sur fonds de chasse au trésor fait la part belle au mystère et à l’évasion. Hergé dessine son trois-mâts en s’inspirant librement de la flotte de la « Royale », la marine de Louis XIV, et lui donne le nom d’un animal mythologique. En historien passionné, Yves Horeau nous livre tous les secrets de La Licorne. » Gallimard/Moulinsart 2017, 184 pages, 300 illustrations, 35,00 euros.

PARUTION – A l’occasion des 40 ans de la disparition de René Goscinny, Paris Match publie un hors-série Les aventures de René Goscinny & compagnie. « De sa jeunesse aux années de gloire, Paris Match retrace la vie, la carrière et l’oeuvre de ce scénariste de génie sur plus de cent pages d’anecdotes, de photos et documents issus des archives personnelles de la famille Goscinny. » Pas de sommaire, articles non signés, l’auteur unique étant, si l’on se fie à l’ours, Jean-Mrc Fustier. En kiosque, 6,95 euros.

EXPOSITION – Dans le très attractif pavillon français de la Foire de Francfort était présentée, du mercredi 11 au dimanche 15 octobre 2017, une exposition ABC : l’esprit de la lettre rassemblant vingt-six illustrateurs et deux auteurs (Ramona Badescu et Emmanuel Guibert). « Album d’enfance par excellence, l’abécédaire à l’appui de ses mots, de ses images, entreprend la langue, son sens, sa musqiue, son pouvoir. Il noue les lettres entre elles, libère l’écriture et la lecture. Et dans le rapport entre les mots et les images, l’enfant découvre également un espace infini pour nourrir son imaginaire et ses représentations du monde. » (Sylvie Vassalo). llustrateurs de l’exposition : Antoine Guilloppé, Magali Le Huche, Blexbolex, Olivier Douzou, Cécile Gambini, Albertine, Joëlle Jolivet, Émilie Vast, Bruno Heitz, François Place, Katy Couprie, Stephanie Blake, Olivier Tallec, Laurent Moreau, Serge Bloch, Les Tigres Gauchers, Benjamin Chaud, Kitty Crowther, Ilya Green, Nathalie Choux, Édouard Manceau, Benjamin Lacombe, Delphine Chedru, Carole Chaix, Nathalie Novi et Marc Boutavant. Courte présentation vidéo ici.

GROS SOUS – La vente, le 13 octobre 2017, de la collection de livres, affiches, disques et objets personnels de Pierre Tchernia organisée par la maison Drouot, a battu quelques records. Le Tour de Gaule d’Astérix (1964), signé et dédicacé par René Goscinny et Albert Uderzo (« À Pierre Tchernia, le modeste témoignage de sympathie en hommage à l’Esprit et à la gentillesse du grand homme de télévision »), s’est vendu 1 449 000 euros, Le Bouclier Arverne (1968), signé et dédicacé par Albert Uderzo (« À Pierre, Françoise et tous les petits Tchernia avec ma très grande amitié »), 1 197 000 euros.

DISPARITION – Alain Meilland est décédé le 15 octobre 2017 à l’âge de 69 ans. Militant infatigable de la chanson, il sera, en 1971, nommé « animateur chanson » à la Maison de la culture de Bourges (Cher). Comédien, auteur, compositeur et chanteur, il fut, pendant plusieurs années, accompagné au piano par Paul Castanier. Il sera, en 1977, aux côtés de Daniel Colling et Maurice Frot, l’un des fondateurs du Printemps de Bourges et, de 1982 à 1987, directeur, à Bourges toujours, d’un Centre régional de la chanson très actif. Il travailla notamment avec Jean Dasté, Roger Planchon, Antoine Vitez, Henri Tachan, Leny Escudéro, Renaud, Michel Grange, Michèle Bernard et, en 1985, avec Gérard Pierron pour le spectacle et l’enregistrement du Cent Printemps des poètes. Alain Meilland doit sa présence sur ce site aux chansons qu’il écrivit pour le spectacle Allumette, version rock pour les enfants de La petite fille aux allumettes d’Andersen, créé en mars 1983 au Théâtre de l’Ouest lyonnais.

ÇA ALORS – Variant ses sources littéraires, Emmanuel Macron, Président de la République française, a, ce dimanche 15 octobre 2017, lors d’une interview très regardée sur TF1, chaine de télévision privée, employé la terme « croquignolesque », allusion à Croquignol, tête pensante des Pieds nickelés, célèbres personnages créés par Louis Forton en 1908. Comme quoi, à La Providence, ensemble scolaire catholique sis à Amiens, on ne dédaigne pas les lectures canailles.

RENCONTRE – Une rencontre Coxcodex sed Blexbolex est programmé le samedi 21 octobre 2017, 18 heures 30, dans l’auditorium de  la médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris. « Apparus tous les deux sur la scène graphique hexagonale au début des années 90, Blexbolex et Paul Cox ont cherché à bousculer les rapports formels et conceptuels entre l’image dessinée et le texte. Ils ont en commun le goût du hasard, des contraintes et des exercices de styles, le plaisir de la combinatoire, ainsi qu’une certaine obsession pour la structure et la trame. Ils adorent l’objet livre dont ils triturent à l’envi les techniques de fabrication et d’impression pour arriver à leur fin. De points d’achoppement et de divergence, il sera question dans cet entretien inédit entre deux expérimentateurs. » Informations complémentaires au 01 53 24 69 70.

ECRITURE – L’association Val de lire de Beaugency (Loiret) organise un atelier d’écriture avec l’auteure Samantha Bailly, les samedi 4 novembre 2017 et samedi 3 février 2018. « Samantha Bailly est une jeune auteure de romans de fantasy, de romans, de contes, de scénarios de mangas et de films. Elle dépeint sa vision du monde adolescent  (Nos âmes jumelles, Rageot) et celui des jeunes adultes d’aujourd’hui (Les Stagiaires, Le livre de Poche). » L’atelier permettra d’aborder la question de la structure d’une intrigue et de la construction d’un personnage. Prolongement possible entre les deux sessions via des « défis sabliers » (écrire progressivement dans la semaine) orchestrés par Samantha Bailly sur les réseaux sociaux. Pour adultes et adolescents à partir de 14 ans. Informations complémentaires et inscriptions ici.

EXPOSITION – La Galerie Robillard donne rendez-vous, du jeudi 19 au lundi 23 octobre 2017, à la Foire d’art contemporain Arts Elysées, avenue des Champs-Élysées à Paris, entre Roosevelt et Concorde, dans le pavillon 8e avenue, stand 530 E. « Pour l’occasion, nous avons réuni un ensemble d’illustrations originales et pour la plupart inédites de Rébecca Dautremer, Martin Jarrie et Pierre Mornet, ainsi qu’une sélection d’oeuvres d’artistes représentés par la galerie : Fanny Ducassé, Quentin Gréban, Claire de Gastold et bien d’autres. » Exposition-vente du jeudi 19 au lundi 23 octobre 2017, tous les jours de 11 heures à 20 heures (fermeture à 18 heures le lundi), Site de la Galerie Robillard ici.

CONFERENCE – Le samedi 21 octobre 2017, de 16 heures à 18 heures, à la Médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris, conférence illustrée de Béatrice Michielsen autour de la bibliographie soviétique 100 livres pour ton enfant, publiée en 1931, qui recense et conseille à la femme soviétique les références à faire lire à ses enfants pour en faire de parfaits petits citoyens acquis au parti. L’occasion également de découvrir les trésors du fonds patrimonial jeunesse Heure Joyeuse avec une exposition de livres pour enfants soviétiques au 1er étage de la médiathèque. Informations complémentaires au 01 53 24 69 70.

INITIATIVE – Du vendredi 20 au dimanche 22 octobre 2017, de 10 heures à 19 heures, ce sera, à l’Hôtel de ville de Tours (Indre et Loire), le week-end de la 47ème édition de la Quinzaine du Livre Jeunesse. « Comme tous les ans, l’équipe de la Ligue de l’enseignement et ses partenaires vous invitent à circuler au travers de centaines de livres sélectionnés tout au long de l’année. C’est aussi un week-end riche en animations, lectures et spectacles jeune public. » Facebook de la Quinzaine ici.

BENEVOLAT – Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, vient de lancer le jeudi 13 octobre 2017, à l’Institut de France, 23 quai de Conti à Paris, la campagne Ensemble pour un pays de lecteurs, en compagnie notamment des académiciens Erik Orsenna, Alexandre Jardin et Danielle Sallenave. Propos liminaires d’Hélène Carrère d’Encausse. Il s’est surtout agit de mettre en avant, une nouvelle fois de la part du ministère, l’association Lire et faire lire dont l’efficacité de l’action, pour sympathique qu’elle soit, n’a jamais été établie.

PRIX – Les lauréates 2017 du Prix Gulli du roman qui récompense un roman écrit en français pour des enfants de 8 à 14 ans  sont Séverine Vidal et Manu Causse pour Nos cœurs tordus (Bayard jeunesse). Autres romans en compétition : Les piqûres d’abeille de Claire Castillon (Flammarion jeunesse), Les saisons de Peter Pan de Christophe Mauri (Gallimard jeunesse), Strada Zambila par Fanny Chartres (école des loisirs), Un tigre dans le jardin de Anne-Marie Pol (Pocket jeunesse).

REVUE – Au sommaire du numéro 163 de septembre 2017 de Lecture jeune, un copieux dossier titré Ados et marques. « Logos, univers, slogans, campagnes publicitaires… Si les grandes enseignes mettent en œuvre ces stratégies auprès des adolescents, le monde du livre librairies, maisons d’édition, bibliothèques ou auteurs  s’inspire désormais de celui des marques pour capter l’attention de ce public mouvant et volatil. Quels discours et quelles valeurs les marques déploient-elles pour séduire les jeunes de la ‘génération C’ communication, collaboration, connexion, créativité ? Comment les adolescents, loin d’être dupes ou seulement suiveurs, s’impliquent-ils dans la communication ou en détournent-ils le message ? Comment les professionnels du livre jeunesse peuvent-ils utiliser cette tendance afin de toucher leur public ? » A noter l’article « Introspection dans un verre de Coca : les marques dans deux romans préados » par Morgane Vasta, doctorante à l’université d’Artois. Pour s’abonner, c’est ici.

ATELIER – A la Médiathèque Jean-Pierre Melville, 79 rue Nationale à Paris, le 14 octobre 2017, de 15 heures à 17 heures, atelier créatif pour reconstruire l’univers du marché à partir de l’album Je fais mon marché de Nathalie Parain. Réservation conseillée au 01 53 82 76 76.

CONCOURS – Les inscriptions pour le concours Vivez le paysage ! sont ouvertes. « Qu’il soit proche ou lointain, réel ou imaginaire, urbain, rural ou naturel, le paysage nous environne, les humains s’y inscrivent et le transforment. Le concours organisé par le SNUipp-FSU, en partenariat avec la BnF, la Ligue de l’enseignement, le Café pédagogique et de nombreux éditeurs de littérature jeunesse, invite cette année les classes à explorer la notion de paysage au travers de cinq approches possibles à mixer ou à décliner à leur convenance : raconter le paysage, l’habiter, le transformer, le démultiplier, le ressentir… La réalisation de l’œuvre peut prendre toutes les formes, qu’elle soit graphique, photographique, audiovisuelle, sonore ou multimédia. » Informations complémentaires et inscriptions jusqu’au jeudi 30 novembre 2017 ici.

ATELIER – La librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans, accueille l’illustratrice Isabelle Simler, le samedi 14 octobre 2017, pour un atelier avec les enfants à partir de 5 ans. Dédicaces à 16 heures. Inscription pour l’atelier ici.

DISPARITION – Jean Rochefort, acteur élégant, est dédédé le lundi 7 octobre 2017. Il avait 87 ans. Plus de 100 films et aucun livre pour enfants. Il fut toutefois le narrateur apprécié de la version française de Winnie l’ourson diffusée sur FR3, dans Disney Channel, de 1985 à 1988, assis dans un fauteuil confortable, cerné de jouets et livre ouvert à la main. A ne pas manquer son évocation toute personnelle du Petit Prince dans Les Boloss des belles lettres, pastille littéraire de France 5. C’est ici.

PRIX – C’est Anne-Laure Baudoux qui, pour L’aube sera grandiose (Gallimard Jeunesse, 2017) remporte la première édition du Prix Vendredi, « Goncourt de la littérature jeunesse » créé pour « mettre en valeur la richesse et la créativité de la littérature pour la jeunesse française contemporaine pour les adolescents ». Antoine Dole, pour Naissance des cœurs de pierre (Actes Sud Junior, 2017) et Thibault Vermot, pour Colorado Train (Sarbacane, 2017) ont reçu des mentions.

EXPOSITION – La Cité des sciences et de l’industrie, 30 avenue Corentin Cariou à Paris, présente depuis le mardi 3 octobre 2017 et jusqu’au dimanche 18 novembre 2018, une exposition Il était une fois la science dans les contes. « En s’appuyant sur dix classiques de la littérature enfantine connus dans le monde entier, l’exposition Il était une fois, la science dans les contes invite les jeunes visiteurs de 7 à 11 ans et ceux qui les accompagnent à explorer la science présente dans chaque histoire au travers d’une trentaine d’expériences amusantes et interactives. L’exposition se déploie en 10 livres géants organisés autour d’une forêt enchantée où sont présentées dix fables traditionnelles à explorer et à écouter. » Les visiteurs rencontreront Cendrillon, Pinocchio, les Trois Petits Cochons, le Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel, Ali Baba et les 40 voleurs, la Princesse au petit pois, Alice au pays des merveilles, Blanche-Neige et les 7 nains. En accompagnement, un cahier d’activités propose des jeux et des activités « pour s’amuser autour des contes et des fables de l’exposition. » Plus d’informations ici.

EXPOSITION – La Médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris, propose, du samedi 14 octobre au mercredi 8 novembre 2017, une exposition Fantassin du calepin consacré à Blexbolex. « Blexbolex n’est ni peintre, ni écrivain, ni graphiste, et en fin de compte, peut-être pas auteur de bande dessinée non plus. Blexbolex, c’est un fantassin du calepin [et] cette exposition est le récit d’une bataille rangée. » Passé par les Beaux-arts d’Angoulême, Blexbolex a découvert la sérigraphie dans les années 1990 et a publié de nombreux livres basés sur cette technique. Il a reçu en 2009 la Golden Letter à la Foire du livre de Leipzig pour son Imagier des gens (Albin Michel Jeunesse, 2008). Vernissage le samedi 14 octobre, à 18 heures. Informations complémentaires au 01 53 24 69 70.

RENCONTRE – La Bibliothèque Georges Brassens, 38 rue Gassendi à Paris, accueille Carole Trébor le samedi 14 octobre 2017, à 15 heures, pour parler de son roman Lumière (Rageot, 2016). Séance de dédicaces en partenariat avec la librairie La Petit Lumière. Historienne de formation, Carole Trébor est aujourd’hui réalisatrice, journaliste et auteure pour la jeunesse. A partir de 9 ans. Sur réservation au 01 53 90 30 30.

PARUTION – Le jeudi 12 octobre 2017, à 12 heures 30, présentation à la Foire du livre de Francfort, Hall 3.0 du Centre des livres pour enfants, de la sélection White Ravens 2017. « The White Ravens présente chaque année des nouveautés exceptionnelles de productions internationales de livres pour les enfants et les  jeunes. Les 200 titres dans environ 40 langues d’environ 60 pays sont sélectionnés par les conférenciers de la Bibliothèque internationale de la jeunesse et présentés dans des annotations en anglais. » La version papier de la sélection pourra être demandée dans quelques temps auprès de la Bibliothèque internationale de la jeunesse (IJB) de Munich. Le site est ici.

EXPOSITION – Dupuis le mardi 3 octobre et jusqu’au samedi 28 octobre 2017, la Bibliothèque Lancry, 11 rue de Lancry à Paris, propose une exposition Auteurs-illustrateurs de l’avant-garde russe 1917-1932. « L’album jeunesse russe des années 20 est d’un modernisme étonnant par l’utilisation de la géométrie et de la ligne (école du constructivisme). La couleur, même réduite à la gamme primaire (rouge, bleu, jaune) en plus du blanc et du noir, apporte une note joyeuse et cinétique à l’illustration. » Une vitrine dévoile quelques pièces rares, inaccessibles en temps ordinaire prêtées par le Fonds patrimonial Heure joyeuse de la Médiathèque Françoise Sagan. Informations complémentaires au 01 42 03 25 98.

MANIFESTATION – La nouvelle édition de L’Automne des Gones qui, sur le thème Rira bien qui rira le dernier, se déploie, du samedi 7 octobre au samedi 23 décembre 2017, dans les bibliothèques de Lyon (Rhône), propose aux enfants de 6 à 12 ans des spectacles, des ateliers, des jeux, des lectures et des projections. Le programme détaillé est ici et on peut s’étonner que la sélection de livres proposée en ligne ne comporte que quinze titres.

EXPOSITION – La Bibliothèque Faidherbe, 18-20 rue Faidherbe à Paris, présente depuis le samedi 30 septembre et jusqu’au samedi 25 novembre 2017 l’exposition Hasard, blizzard et autres nuages de Juliette Binet. Lauréate du premier Grand prix de l’illustration décerné en 2008 par le mij à Moulins, « Juliette Binet ne cesse de nous surprendre au fil de ses créations et de son exploration de l’objet-livre sous (presque) toutes ses formes : leporello (L’horizon facétieux), livre aux pages percées (Hourra !) ou albums que concluent de grands dépliants (Jonas). » Une exposition-panorama avec originaux et étranges masques-miroirs. Inauguration en présence de l’artiste le jeudi 12 octobre, à 19 heures. Atelier d’art graphique pour les 8-11 ans animé par l’illustratrice le samedi 14 octobre, à 14 heures. Sur réservation au 01 55 25 80 20.

RENCONTRE – « L’Institut français Deutschland et la fondation Robert Bosch, en collaboration avec le Commissariat général de Francfort en français, organisent un Dialog der Ideen dans le cadre de la France invitée d’honneur à la Foire du livre de Francfort 2017. Ce cycle est dédié à ceux qui rendent possibles les échanges culturels et intellectuels franco-allemands : les traducteurs. En tant que passeurs, ils jouent un rôle central dans la diffusion des idées et portent une grande responsabilité au sein des échanges culturels internationaux. » Parmi les six propositions de tables-rondes, discussions et performances, l’une concernera la lttérature d’enfance et de jeunesse. Ce sera le vendredi 13 octobre 2017, à 14 heures, sur la Petite scène du Pavillon France de la Foire, et elle réunira Tobias Scheffel et Timothée de Fombelle. Modération : Birgit Göckritz.

RENCONTRE – Le samedi 14 octobre 2017, à partir de 15 heures, à la librairie Libr’enfant, 48 rue Colbert à Tours (Indre et Loire), lectures et dédicaces avec Franck Prévot, auteur de Je serai cet humain qui aime et qui navigue, illustré par Stéphane Girel (HongFei, 2016). Informations complémentaires au 02 47 66 95 90.

EXPOSITION – Du samedi 7 octobre 2017 au mercredi 28 février 2018, au Centre André François (Centre régional de ressources sur l’album et l’illustration) de Margny-Lès-Compiègne (Oise), exposition Et j’ai mangé la peinture consacrée à Martin Jarrie. « Elles sont là. Elles n’attendent que vous. Les toiles de Martin Jarrie sont impatientes de s’offrir à votre regard. Toutes ensemble ici, elles s’amusent, se lancent des clins d’œil, se renvoient la balle, reflètent la richesse d’un univers infini, d’un imaginaire ludique et poétique. Fruits, légumes, fleurs, objets, femmes et hommes, tous s’animent pour le plaisir de dire les tourbillons de la vie, du monde tel qu’il va – ou pas. » Vernissage le  vendredi 20 octobre, à partir de 18 heures, en présence de Martin Jarrie et de Martine Laval, commissaire de l’exposition. Le site du Centre André François est ici.

THEATRE – Il sera possible de voir au Théâtre 13, côté Seine, 30 rue du Chevaleret à Paris, du mardi 10 au dimanche 22 octobre 2017 (du mardi au samedi à 20 heures, le dimanche à 16 heures, relâche le lundi), Venezuela de Guy Helminger dans une mise en scène de Patrice Douchet. « La nuit, dans les stations du centre-ville de Berlin, une bande d’adolescents surfe sur les trains, ils s’accrochent à une fenêtre et doivent tenir de gare en gare, de tram en train. Une vie de héros… Confrontés à la mort violente « du plus grand », ils choisissent de la dissimuler au plus fragile du groupe. Ils lui racontent qu’il a changé de vie, qu’il est parti pour se rendre au… Venezuela, pays du soleil rêvé. Finiront-ils par croire à leur propre simulacre ou se convaincront-ils pour oublier que « demain, y pleut » ? Derrière des échanges parfois violents, se tissent progressivement une amitié et une solidarité entre chacun de ces écorchés vifs qui s’amusaient à regarder la mort en face. » Tout public à partir de 12 ans. Site du théâtre 13 ici.

SALON – La trente-et-unième édition du Salon régional du livre pour la jeunesse de Troyes (Aube) a choisi pour intitulé Même pas peur ! Quoique… Il se déroulera du jeudi 12 au dimanche 15 octobre 2017. Une trentaine d’auteurs, des expositions, des spectacles, des animations, une « Nuit des ados-lecteurs ». Journée d’étude le jeudi 12 octobre à la médiathèque de Troyes avec Emilie Vast, Patrice Colin et Jean-Claude Mourlevat, modérés par Denis Cheyssoux, ainsi que  Carole Trébor qui, pour la Charte des auteurs et illustrateurs, interrogera un critique littéraire de presse, un journaliste radio et une auteur youtubeuse, connaisseuse des réseaux. Programme très complet ici.

EXPOSITION – Du vendredi 6 octobre au samedi 2 décembre 2017, à la galerie L’Art à la page, 12 rue Servandoni à Paris, exposition-vente dessins & volumes consacrée à Nathalie Fortier. Vernissage le jeudi 5 octobre. Site de la galerie ici.

THEATRE – Pour la quatrième année consécutive, les Écrivains associés du Théâtre (EAT) participetont à la journée nationale du 1er juin 2018 des écritures théâtrales jeunesse, initiée par Scène(s) d’Enfance-Assitej France, dans le cadre de sa manifestation jeune public. Dans cette perspective, le comité de lecture jeune public des EAT lance son appel à textes de théâtre pour la saison 2018. Les textes sélectionnés seront lus 1er juin 2018 par des comédiens sous la direction d’un metteur en voix, dans un théâtre parisien. « Cette journée a pour but de faire entendre aux petites oreilles des textes d’auteurs contemporains et de permettre aux auteurs d’échanger avec les enfants, les enseignants et les parents. » L’appel à textes sera clos le dimanche 12 novembre 2017 à minuit et seuls les 100 premiers manuscrits reçus seront examinés. Modalités de participation ici.

LECTURES – Le 8 octobre 2017, de 10 heures 30 à 11 heures 30, à la Médiathèque Jean-Pierre Melville, 79 rue Nationale à Paris, les bibliothécaires de l’espace jeunesse reprennent les contes traditionnels russes illustrés dans l’édition de la jeune république. S’inscrire au 01 53 82 76 76.

EXPOSITION – Du jeudi 5 octobre au samedi 11 novembre 2017, chez Les libraires associés, 3 rue Pierre-l’Ermite à Paris, exposition rétrospective consacrée à Henri Galeron à l’occasion de la sortie de l’album ABCD (Les Grandes Personnes, 2017). « Dans la grande tradition des abécédaires, l’un des plus anciens genres destinés à la jeunesse, Henri Galeron a réalisé de superbes planches pour chacune des lettres de l’alphabet. Au centre de l’image, la lettre en noir et tout autour, composant des paysages surréalistes, des personnages, des animaux et éléments dont le nom débute par ladite lettre. Le nombre d’éléments à trouver est indiqué sur la page en regard de l’image et une liste complète se trouve en fin d’ouvrage. La composition des décors savamment travaillée, l’exécution d’une finesse d’orfèvre, la diversité des éléments représentés, la beauté des couleurs font de cet ouvrage pédagogique, ludique et magnifique, un objet qui sera très convoité, par tous, petits et grands. »  Vernissage de l’exposition le 5 octobre, 18 heures, en présence de l’artiste.

PARUTION – Vient de paraitre Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse (2) : Europe 1850-2014, textes réunis et présentés par Christiane Connan-Pintando et Gilles Béhotéguy, maîtres de conférence. « Il s’agit ici d’interroger les représentations du genre à travers un éventail de contributions consacrées aux livres pour la jeunesse dans différents pays d’Europe depuis deux siècles. Cette contextualisation élargie invite à considérer la dimension paradoxale d’une littérature qui ambitionne d’abolir les frontières – de la « république de l’enfance » de Paul Hazard à IBBY – alors même que les contextes nationaux conditionnent fortement la production et la réception des livres, partant les représentations du masculin et du féminin. » Presses Universitaires de Bordeaux 2017, 342 pages, 22,00 euros (prix papier),15,00 euros (prix PDF).

FORMATION – L’université d’Artois propose pour la deuxième année consécutive un Diplôme Universitaire pour permettre aux professionnels des bibliothèques de se former en littérature de jeunesse et de monter des projets de partenariats et de médiations autour du livre et de la culture de jeunesse. Cette formation universitaire est fondée sur une double orientation, littéraire et professionnelle. Les enseignements proposés s’articulent autour de deux grands modules : 1) connaissance des publics et des corpus, 2) projets, partenariats, médiations. La formation est de 120 heures. Les cours (6 heures) auront lieu le lundi pendant 20 semaines, du 8 janvier 2018 à juillet 2018, dans la salle de formation de la Bibliothèque Robinson de l’Université d’Artois à Arras. Coût de la formation : 300,00 euros. Les personnes intéressées déposeront leur dossier de candidature par internet sur e-candidat jusqu’au 25 octobre 2017. Informations complémentaires ici.

EXPOSITION – Dans le cadre du cycle « Illustrer les classiques », la médiathèque Landowski, 28 avenue André Morizet à Boulogne Billancourt (Hauts-de-Seine) vous invite à visiter l’exposition Paul Durand, illustrations 1946-1977, du mardi 3 au dimanche 22 octobre 2017. Une table ronde sur ce thème sera organisée à la médiathèque, le samedi 7 octobre, 15 heures, avec Virginie Meyer, conservatrice à la Bibliothèque nationale de France/Centre national de la littérature pour la leunesse, May Angeli, illustratrice, et Damien MacDonald, illustrateur et adaptateur. Les participants  commenteront des illustrations anciennes ou contemporaines, en particulier celles des Histoires comme ça de Rudyard Kipling.

RENCONTRE – L’association Acces Armor organise à Lamballe (Côtes d’Armor) le jeudi 5 octobre 2017, à 20 heures 30, à l’Espace Penthièvre, 41 rue Saint Martin, une rencontre à propos de Maurice Sendak avec Christine Morault (MeMo), Dominique Rateau (Agence quand les livres relient) et Évelyne Resmond-Wenz (Acces Armor). « Avec un immense talent, Maurice Sendak (1928-2012) a su garder toute sa vie une exceptionnelle proximité avec le monde de l’enfance. Par sa puissance, son oeuvre n’a jamais cessé de toucher son public et d’exercer une grande influence dans le monde de la littérature de jeunesse. Après Max et les Maximonstres, qui l’a rendu célèbre, de nombreux livres essentiels ont suivi. Mais une partie de son oeuvre était jusqu’à ce jour restée inédite en France. Par bonheur, les éditions MeMo nous permettent aujourd’hui de la découvrir. »  Entrée libre dans la limite des places disponibles. Informations complémentaires ici.

FORMATION – Les vingtième Journées d’AROLE organisées par l’Institut suisse Jeunesse et Médias (ISJM) se tiendront les vendredi 17 et samedi 18 novembre 2017 à l’Université de Lausanne avec pour intitulé Au-delà des frontières : la diversité culturelle dans la littérature jeunesse. « La littérature peut être considérée comme un livre ouvert sur la diversité des personnes, des sociétés et des cultures. C’est avec cette perspective que nous proposons d’aborder la littérature pour l’enfance et la jeunesse. » Programme ici. Inscriptions à faire parvenir à cette adresse  pour le mardi 17 octobre.

DISPARITION – Philippe Lesgourgues nous écrit : « Bonjour. Les éditions l’Édune ont été mises en liquidation judiciaire. C’est la fin d’une aventure éditoriale de 11 ans, avec de belles publications, originales et atypiques. Il est dommage de finir comme ça, mais la situation financière, engendrée par les faibles ventes réalisées sur nos derniers albums par notre diffuseur/distributeur, ne nous a pas permis de redresser la maison d’édition comme nous le souhaitions. Merci de nous avoir soutenus. Bien à vous. » Relire cet article sur notre site.

EXPOSITION – Au Musée de l’illustration jeunesse (mij), 26 rue Voltaire à Moulins (Allier), du samedi 30 septembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018, mise en place d’une exposition consacrée à Tomi Ungerer. « Une centaine d’images puisées dans le fonds des 11000 œuvres du Musée Ungerer de Strasbourg, donnent à voir l’étendue du talent du maître. On y retrouve des illustrations originales de ses nombreux, très nombreux livres pour enfants, devenus des classiques du genre. Et à travers affiches et dessins de presse on (re)découvre Ungerer, l’artiste universel, fin observateur de notre monde, dessinateur satirique, chroniqueur de presse, l’humaniste engagé dont l’œuvre sonne comme un manifeste contre toutes les guerres et toutes les inégalités. » Site du mij ici.

GUINGUETTE – « Si vous aimez lire, venez danser. Si vous aimez danser, venez écouter l’histoire qu’écriront pour vous quatre auteurs bien en jambes. Le Bal Littéraire fait désormais partie des rendezvous incontournables du Laboratoire Spontané d’Am Stram Gram. Venez en famille, venez les yeux fermés, gardez les fourmis dans vos jambes. Apportez une bougie pour le gâteau. Quel gâteau ? Le gâteau d’anniversaire des Éditions La Joie de lire qui fêtent leurs 30 ans. Bienvenue au Bal. » Les auteurs, ce sont Odile Cornuz, Emmanuelle Destremau, Eugène et Fabrice Melquiot. La soirée sera l’occasion de fêter le lancement de la collection « La Joie d’agir » à l’adresse des lecteurs de tous âges, « donnant à voir des expériences théâtrales singulières, pluridisciplinaires, intergénérationnelles, pour mieux saisir pourquoi le théâtre est l’art de l’être ensemble. » Sera également mise en valeur l’exposition La Joie d’éditer : les 30 ans de La Joie de lire scénographiée par Lenaïck Durel. Le Théâtre Am Stram Gram est au 56 de la route de Frontenex à Genève (Suisse) et le site est ici. Ce sera le samedi 7 octobre 2017, à 19 heures 30, c’est complet, semble-t-il, mais si vous venez de la part du CRILJ…

DISPARITION – Robert Delpire est décédé le mardi 26 septembre 2017 à l’âge de 91 ans. Photographe, publicitaire, auteur, illustrateur, éditeur, commissaire d’exposition, premier directeur du Centre national de la photographie qu’il crée, en 1982, à la demande de Jack Lang, il aura, en passeur d’images et de regards, œuvré sa vie durant dans le secteur du livre d’art et de la photographie. Les éditions Delpire qu’il crée en 1951 publieront William Klein, Henri Cartier-Bresson, Robert Frank, Brassaï, Marc Riboud et de nombreux autres, notamment dans la célèbre collection noire « Photo Poche ». Robert Delpire a aussi édité des livres pour la jeunesse. Rappelons-nous des collections « Dix sur dix », « Actibom » et « Multibom ». Il fut, en 1967, le premier éditeur français de Max et les Maximonstres de Maurice Sendak et des Larmes de crocodile d‘André François. A lire ou à relire le dossier qui lui a été consacré par Cécile Boulaire et Annie Renonciat dans la revue en ligne Strenæ. C’est ici.

CONFERENCE – Le samedi 30 septembre 2017, au Théâtre Massalia, La Friche La Belle de mai, 41, rue Jobin à Marseille, conférence-théâtrale participative pour 44 personnes Dans la vie aussi il y a des longueurs de Philippe Dorin (école des loisirs, 2015) par la compagnie Pour ainsi dire. « Ce qu’il y a de merveilleux quand vous rencontrez des enfants dans une classe, c’est qu’à leurs yeux vous êtes le plus grand écrivain du monde. Bien souvent, ils ne connaissent que vous. Quand un instituteur d’une classe de Noisy-le-Sec a proposé à ses élèves, plusieurs mois après ma visite, de travailler sur un texte de Victor Hugo, un doigt s’est levé au fond de la classe, et l’élève a demandé : Est-ce qu’il est aussi connu que Philippe Dorin ? » Avec extraits choisis de pièces, anecdotes et de mots d’enfants. A partir de 8 ans, 40 minutes,  3,00 euros. Réservations sur place.

SALON – Le dix-septième Salon du livre jeunesse de Sarrebruck (Allemagne) a lieu du jeudi 28 septembre au dimanche 1ier octobre 2017. « Le festival du livre jeunesse de Sarrebruck met en avant le travail de nombreux créateurs européens. Fil conducteur de l’édition 2017, la thématique de l’intégration se déclinera sous la forme de divers événements, dont certains organisés dans le cadre du programme de mobilité de Transbook. Ignasi Blanc, Anne Brouillard, Pei-Yu Chang, Géraldine Elschner et Ashild Kanstad Johsen seront présents dans le cadre du programme de mobilité de Transbook. » Le programme complet du salon est ici.

EXPOSITION – Du mercredi 27 septembre 2017 au mercredi 7 mars 2018, le Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan, 71 rue du Temple à Paris, propose, en partenariat avec l’Institut René Goscinny, l’exposition René Goscinny : au-delà du rire. qui rassemble plus de 200 œuvres, dont des planches et scénarios originaux, et de nombreux documents inédits issus des archives Goscinny. Un catalogue sera édité.

INITIATIVE – Le souhait d’ouvrir la Biennale des illustrateurs de Moulins, en parallèle à la « sélection officielle », aux illustrateurs-auteurs-éditeurs indépendants, a vu le jour lors de l’édition 2015. Le off s’étoffe en 2017, coordonné par l’Atelier 17 du Passage d’Allier, pas loin du Grand Café. Ce sera  le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre, de 10 heures à 18 heures. « On flânera, on rencontrera les artistes, on se procurera des livres originaux sur les stands des illustrateurs dans ce passage couvert du centre ville, sans oublier de contempler l’accrochage d’oeuvres originales à la Galerie 17. »  Sont annoncés à ce jour : La Poule qui pond (Valentin Mathé), À pas de loups (Laurence Nobécourt), Les éditions du réseau Canopé Allier (François Granier), Les éditions du Cipango (Pascale Fontaine), Les éditions Bleu Autour (Emmanuelle Boucaud-Patrice Rötig), Les Artychauts (Fanny Husson), Whisperies-Éditions numériques (Adeline Fradet), Editions Eliza (Pauline Basset).

FORMATION – Le lundi 2 octobre 2017, de 9 heures à 16 heures, au Centre sportif et culturel Pôle Nord, 208 chaussée d’Anvers, 208 à Bruxelles, ce sera Plein feu sur Sarbacane, éditeur de création. Avec la participation de Frédéric Lavabre, directeur éditorial, Max Ducos et Didier Lévy, créateurs d’albums ((modératrice : Maggy Rayet), Martine Pouchain et Insa Sané, auteurs de romans (modératrice : Déborah Danblon). La librairie Tropismes Jeunesse proposera les ouvrages de l’éditeur. Inscription ici.

REVUE – Le dossier « J’aime pas lire ! » du  numéro 296 de septembre 2017 de La Revue des livres pour enfants que publie le Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF) rassemble des articles signés Anne-Marie Chartier, Pierre Sève, Carole Laurence, Françoise Tenier, Christine Détrez  (« J’aime pas lire… parce que c’est un truc de filles »), Violaine Kanmacher, Myriam Lahreche, Aline Eisenegger et Michèle Petit (« J’aime pas lire… mais est-ce si grave ? »). Ce numéro : 12,00 euros. Pour s’abonner, c’est ici.

FORMATION – La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image organise, le jeudi 5 et le vendredi 6 octobre 2017, la seconde édition des Rencontres nationales de la bande dessinée, réunissant différents acteurs du secteur invités à débattre des problématiques professionnelles en cours. « Cette manifestation vise à proposer un espace de débats et d’analyses pour l’ensemble de la profession, avec des éclairages issus des réflexions d’acteurs de la chaine éditoriale, de grands témoins, permettant de resituer les enjeux de la bande dessinée dans un contexte plus large. » La Cité a choisi de s’intéresser cette année aux relations qui relient l’enseignement et la bande dessinée. Officiellement étudiée en classe depuis la mise en œuvre d’une histoire des arts revalorisant les arts visuels (2008-2009), la bande dessinée semble avoir conquis des milieux qui lui ont longtemps résisté, à savoir les programmes des premiers cycles d’enseignement et les études universitaires. Programme complet, biographies des intervenants et inscription gratuite mais obligatoire ici.

EXPOSITION – Pour le quarantième anniversaire de la disparition de René Goscinny et à l’occasion de la sortie du prochain « Astérix » le 19 octobre 2017 la Cinémathèque française, 51 rue de Bercy à Paris, propose, du mercredi 27 septembre 2017 au dimanche 4 mars 2018, une exposition Goscinny et le cinéma, Astérix, Lucky Luke et Cie. Un catalogue sera édité.

DISPARITION – L’écrivain Claude Cénac vient de décéder à l’âge de 92 ans. Après des débuts comme auteure de nouvelles dans La Dépêche du Midi et dans Sud Ouest Dimanche, elle avait publié son premier roman, Castel Carabignac, chez Magnard, en 1960, dans la « Bibliothèque de Tante Marinette ». Claude Cénac a écrit vingt-six romans, historiques, fantastiques, humoristiques ou de science-fiction, épuisés pour la plupart, mais assez souvent présents dans les bibliothèques. Née à Paris mais périgourdine de cœur, elle était la marraine du Festival du livre de jeunesse de Sarlat.

PRIX – Le Prix du livre environnement 2017 organisé par la fondation Veolia est attribué, en catégorie jeunesse, à l’ouvrage Les merveilles de la nature d’Amanda Wood et Mike Jolley, illustrations Owen Davey (Gallimard Jeunesse, 2016).

EXPOSITION – Depuis le 14 septembre et jusqu’au 19 octobre 2017, la Bibliothèque André Malraux, 112 rue de Rennes à Paris, propose une exposition-hommage à Ivan Bilibine et Feodor Rojankovsky. « Ivan Bilibine et Feodor Rojankovsky, deux illustres illustrateurs russes, arrivés en France après la révolution russe, ont marqué l’imaginaire enfantin en travaillant pour les éditions du Père Castor. Parmi les plus belles réalisations, Le Petit poisson d’or et L’oiseau de feu illustrés par Bilibine, et Bourru l’ours brun de Lida illustré par Rojankovsky, dit Rojan, que nous vous invitons à venir découvrir ou re-découvrir. » Informations complémentaires au 01 45 44 53 85.

RAPPEL – « Organisez votre journée Mario Ramos le mardi 7 novembre 2017 et recevez un lot de 30 masques de loup, un DVD et un album. Pour plus d’information sur cet évènement, suivez ce lien. » (communiqué de l’école des loisirs).

EXPOSITION – En septembre et octobre 2017, dans l’aile des albums et dans la salle de référence du fonds patrimonial Heure Joyeuse, à la Médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg à Paris, une vingtaine de vitrines mettront en avant le fonds soviétique autour des ouvrages et auteurs cités dans 100 livres pour ton enfant, « une bibliographie soviétique qui a forgé la bibliothèque idéale des petits soviétiques. […] Les titres référencés sont signés des plus grands artistes de l’époque, comme Valdimir Lebedev et Samuel Marchak, ou encore Maïakovski, et ancrent la production dans l’avant-garde et le constructivisme russe. Un focus est réalisé en parallèle dans les quatre vitrines de la salle d’actualité, qui se mettra à l’heure russe pendant deux mois. Informations complètes au 01 53 24 69 70.

PARUTION – La médiathèque José Cabanis à Toulouse publie l’édition 2017 sa sélection Du 9 sous la couv’ : une soixantaine de titres de fiction (romans, bandes dessinées, mangas et jeux vidéo) regroupés sous diverses thématiques et une présentation des auteurs et illustrateurs Carole Maurel et Jeff Lemire. A demander à cette adresse : Médiathèque José Cabanis, 1 allée Jacques Chaban-Delmas, boite postale 5858, 31506 Toulouse Cedex 5.

EXPOSITION – Depuis le vendredi 8 septembre et jusqu’au mercredi 25 octobre 2017, la Bibliothèque communale de Rixensart, 1 place communale à Genval (Belgique), accueille l’exposition Le pays de Killiok : à quoi rêve Anne Brouillard. « Conçue par Le Wolf et les Ateliers du texte et de l’image, l’exposition dévoile les grandes lignes de force qui façonnent l’univers mystérieux de l’artiste Anne Brouillard. Elle est aussi rythmée par la présence d’un personnage énigmatique : celle de Killiok, petit chien noir au gros museau arrondi qui parcourt de nombreux albums de l’auteure. Quarante-deux cadres d’œuvres originales, deux maquettes de maisons, un diaporama d’illustrations, un leporello et un jeu conçus par les éditions Esperluète nous entraînent au Pays de Killiok. » Suite de la bibliothèque ici.

RENCONTRE – La librairie Le Merle moqueur, 51 rue de Bagnolet à Paris, et les éditions Gallimard Jeunesse invitent à une rencontre-lecture avec Anne-Laure Bondoux et sa fille Coline Peyrony, illustratrice, à l’occasion de la parution du roman L’aube sera grandiose, le mercredi 20 septembre 2017, à 19 heures. Entrée libre.

COURRIER – Dans sa Lettre du labo de septembre 2017, l’ICEM (Institut coopératif de l’école moderne) critique fermement l’usage fait des neurosciences pour l’apprentissage de la lecture. « Les défis éducatifs ne manquent pas pour préparer les jeunes générations à se confronter au monde qui va. Or, au lieu de prendre des mesures pour apprendre à nos enfants à problématiser et penser le réel, le Ministère de l’Education nationale ne trouve pas mieux que de ressortir la vieille lune de l’apprentissage de la lecture par la méthode syllabique. Quelle hauteur de vue ! Quelle créativité ! » Pour lire l’argumentaire en son entier, c’est ici.

RENCONTRE – Le vendredi 22 septembre 2017, à partir de 16 heures, dédicace avec Marie Desplechin et Agnès Maupré à la librairie Label Bulles, 76 avenue René Coty au Havre. Informations complémentaires au 02 35 21 16 38.

PRIX – Le Prix Janusz Korczak a été décerné à L’Arbre d’ici de Chaïm Potok, illustré par Alain Blondel (école des losirs, 2000). « Le thème du Prix Korczak varie chaque année : la littérature, le monde des arts, les devoirs du citoyen, la connaissance du passé sans jamais oublier notre thème fondateur, les enfants dans la guerre. C’est une invitation pour chaque élève à réfléchir et à penser. Et pour les enseignants, à accompagner l’épanouissement de la sensibilité, de l’intelligence et de la faculté de discernement dont, ainsi que le soulignait Janusz Korczak, tout enfant est doté. » Site du prix ici.

THEATRE – Créée par Sylvie Hamelin et implantée à Saint-Leu-la-Forêt depuis 1989, le Projecteur H. Cie théâtrale « tente, au travers de textes du répertoire ou d’adaptations de textes, de comprendre et d’interroger le monde dans lequel nous vivons. Un monde qui peut nous émerveiller mais aussi nous alarmer par ses manquements, ses dérives, ses injustices. » La compagnie vient d’adapter Lettre des îles Baladar de Jacques Prévert et André François (Gallimard, 1952). Le texte est dit en entier et les images d’André François fort bien utilisées. Ne pas oublier la musique jouée en direct. « Sur le plateau, les deux acteurs-conteurs-musicien, les instruments de musique, les deux espaces de projection. Une nappe sonore s’amorce, envoyée depuis la scène par le musicien.L’image s’anime, participant au récit en le devançant, s’y substituant, le côtoyant. » Site de la compagnie ici.

INSTALLATION – Depuis le mardi 5 septembre et jusqu’au samedi 30 septembre 2017, la médiathèque Marguerite Yourcenar, 41 rue d’Alleray à Paris, accueille  « pour s’émerveiller, chanter, se cacher, se reposer, toucher, se murmurer des chansons, jouer. » Julia Chausson, illustratrice, diplômée des Arts Décoratifs de Paris, s’est formée à la gravure sur bois. Elle a créé cette cabane pour prolonger l’expérience sensorielle autour de sa collection de comptines gravées et revisitées. Informations complémentaires au 01 45 30 71 41. La cabane de Julia Chausson sera ensuite à découvrir à la Bibliothèque Arthur Rimbaud, 2 place Baudoyer, du samedi 7 au samedi 28 octobre. Informations complémentaires au 01 44 54 76 70. A partir de 6 mois.

THEATRE – Le mercredi 20 septembre, à 15 heures, la Bibliothèque Faidherbe, 18-20 rue Faidherbe à Paris, accueille le spectacle L’Ogrelet, mise en scène de la pièce de Suzanne Lebeau par les compagnies Contre Jour et Décalages Présents. « L’Ogrelet est impatient d’aller à l’école pour apprendre et découvrir le monde mais sa mère est inquiète : il ignore qu’il est un ogre. » Mise en scène et interprétation : Emmanuel Landier et Stéphanie Correia. Pour les 4-11 ans. Sur réservation au 01 55 25 80 20.

FORMATION – Le CNLJ (Centre national de la littérature pour la jeunesse) propose, les lundi 25 et mardi 26 septembre 2017, à la BnF, site François Mitterrand, quai François Mauriac à Paris (puis à l’école des loisirs puis à la bibliothèque Sorbier), un atelier consacré à Marie-Aude Murail « pour comprendre, dans ses romans, le complexe jeu d’écho que s’y livrent parole et écriture, pour parler de la façon dont elle rencontre et écoute ses lecteurs. » Programme complet ici et inscriptions auprès de Marion Caliyannis.

PRIX – Le prix Andersen organisé tous les deux ans par un comité danois, distingue une personnalité dont l’œuvre, de par ses qualités narratives, peut être considérée comme influencée par les œuvres de Hans Christian Andersen. Il a été décerné, au titre de 2018, à Antonia S. Byatt « pour sa conviction en la valeur véritable des contes de fées, des fables et de la poésie, ainsi que pour ses fictions historiques qui ressuscitent avec élégance le travail d’Andersen. » (communiqué officiel). Un diplôme, une sculpture en bronze de Stine Ring Hansen représentant un fameux petit canard et un chèque de 500.000 couronnes danoises. L’écrivaine britannique, née en 1936, auteure de plus de cinquante ouvrages racontant des luttes de classe et des relations complexes au sein de familles et de sociétés qui s’affrontent, anoblie dans l’ordre de l’Empire britannique, est, en France, publiée par les éditions Flammarion.

ANIMATION – « Lorsque, fin 2014, nous avons découvert l’œuvre de Giulio Gianini autour de l’adaptation au cinéma des célèbres albums de Leo Lionni, le désir a été de vouloir mettre en avant cette cinématographie italienne du film d’animation. Après la sortie en salles du Petit Monde de Leo début 2015, nous cherchions l’opportunité de lui donner une suite. Le duo Gianini–Luzzati est immensément réputé chez nos voisins transalpins, et ce à raison, tant leur travail d’orfèvres mérite notre attention. La finesse et le soin du détail dans les illustrations d’Emmanuele Luzzati est proprement remarquable. » (communiqé de presse de Cinéma Public Films, distributeur français du film). Polichinelle et les contes merveilleux, programme court de quatre court-métrages, est en salle depuis le mercredi 13 septembre 2017.

COURRIER – « Amis enseignants, professeurs documentalistes, bibliothécaires, tentez de remporter un lot de 25 exemplaires de l’un des titres de la collection « Histoire en tête », parmi ceux chroniqués sur Histoire d’en Lire. Le concours est ouvert du 11 au 17 septembre 2017. Rendez-vous sur la page du concours pour lire les modalités et participer. Bonne chance à tous. »

EN LIGNE – Elzbieta, marraine de la cinquième édition de Croq’ les mots, marmot ! était l’invitée d’honneur de la journée professionnelle du vendredi 12 mai 2017, à Mayenne, sur le thème L’enfant et l’artiste habitent-ils le même pays ? Son intervention est ici, en format audio.

PATRIMOINE – Le samedi 16 septembre 2017, le Centre André François, 70 rue Aimé Dennel à Margny-lès-Compiègne (Oise) participera aux Journées européennes du patrimoine : à 10 heures, lecture d’albums illustrés par André François (à partir de 5 ans) et, à 14 heures et 15 heures 30, projection d’une série d’émissions de télévision consacrées à l’œuvre d’André François issues des archives de l’Ina (à partir de 12 ans). Inscription conseillée à cette adresse.

PARUTION – Dominique Thibaud, directrice de la galerie Mirabilia à Lagorce (Ardèche) a établi une bibliographie chronologique complète des ouvrages illustrés par René Moreu, tant en édition jeunesse (sur des textes de Jean Olivier, Colette Vivier, Luda, Pierre Gamarra) que pour la presse pour les petis (Roudoudou, Riquiqui, Pipolin). Si vous êtes  intéressé, vous pouvez en faire demande à cette adresse.

EN LIGNE – « Le patrimoine des livres pour l’enfance et la jeunesse fait l’objet d’un intérêt renouvelé et croissant depuis presque deux décennies, les outils numériques favorisant les redécouvertes et la médiation. Auteurs et éditeurs qui revisitent le passé, bibliothèques qui se concertent pour conserver et numériser : au-delà d’une certaine mode du vintage, pour quel public – érudit, nostalgique, familial, enfantin – exhumer ces trésors ? Comment favoriser la transmission et l’appropriation de ce patrimoine ? » Des réponses à ces questions grâce à l’Ensibb qui a mis en ligne les communications de la journée d’étude Livres de jeunesse d’hier, publics d’aujourd’hui : quelles rencontres ? organisée le mardi 4 octobre 2016 par le Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF), l’École nationale spérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) et la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (FILL). C’est ici.

PRIX – Le jury du Prix Vendredi organisé par le Syndicat national de l’édition (SNE) et consacré à la littérature pour les adolescents a reçu 55 romans envoyés par 36 éditeurs. La liste des dix titres retenus sera dévoilée le lundi 11 septembre et le prix sera remis le lindi 9 octobre, un peu avant ou un paru après le Goncours. Au jury : Philippe-Jean Catinchi (Le Monde), Françoise Dargent (Le Figaro), Catherine Fruchon-Toussaint (RFI), Michel Abescat (Télérama), Raphaële Botte (Mon Quotidien et Lire), Marie Desplechin et Sophie Van der Linden.

PARUTON – Vient de paraitre Enfants sauvages: représentations et savoirs sous la direction de Mathilde Lévêque et Déborah Lévu-Bertherat. Quatrième de couverture : « Mi-homme mi-bête, l’enfant sauvage évolue en marge de l’humanité, aux confins de l’animalité, et fait l’objet d’une inépuisable fascination. Cet être vierge de toute éducation, sans mémoire ni avenir, n’a cessé de remettre en question les frontières biologiques, éthiques et religieuses de l’homme, et a bouleversé nos connaissances dans les domaines de l’acquisition du langage, de l’élaboration de la pensée et de l’établissement des relations sociales. Souvent victime de violences et capable de comportements agressifs, cette figure tragique a nourri un imaginaire prolifique, où se trouvent réactivés aussi bien les mythes de héros et de dieux nourris par des bêtes que ceux des monstres hybrides. S’appuyant sur différentes interprétations anthropologiques, médicales, psychiatriques et biologiques, le présent ouvrage explore l’évolution des représentations de l’enfant sauvage dans la littérature et les arts jusqu’aux créations les plus actuelles. » Hermann 2017, 266 pages, 35,00 euos.

REVUE – Dans le numéro 77 de Citrouille (septembre 2017), la parole est d’abord donnée à six lauréats du Prix Sorcières 2017. Elle est donnée aussi à plus de vingt libraires qui rendent compe d’un enthousiasme ou interroge un auteur. Juste avant, trois coups de cœur éditeur. Gratuit dans les librairies de l’Association des librairies spécialisées jeunesse. On peut d’abonner auprès de Libr’enfant à Tours.

EXPOSITION – A partir du samedi 16 septembre 2017 et jusqu’au 12 novembre 2017, au Musée Théodore Deck et des pays du Florival, 1 rue du 4 février à Guebwiller (Haut-Rhin), en partenariat avec le musée Tomi Ungerer de Strasbourg et les Musées de Strasbourg, expsotion Le regard de Tomi Ungerer à travers la publicité. Vernissage le samedi 16 septembre à 11 heures.

CONFERENCE – Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, l’IMEC (Institut mémoire de l’édition contemporaine) reçoit Agnès Rosenstiehl, créatrice de Mimi Cracra, à l’abbaye d’Ardenne, dans le Calvados, le samedi 16 septembre 2017, à 17 heures, pour une conférence titrée L’ordre alphabétique, un ordre qui a ses fidèles et ses fanatiques. « Sous l’aile active de son célèbre personnage, Agnès Rosenstiehl nous emmènera au pays de l’ordre alphabétique. L’auteure et illustratrice nous expliquera comment bien avant l’explosion de la littérature jeunesse dans les années 1970, d’innombrables abécédaires et dictionnaires pour enfants ont paru en Europe et aux États-Unis, ordonnant tous les domaines du monde selon la loi de l’alphabet. » Brouillons, dessins préparatoires et planches originales provenant des archives d’Agnès Rosenstiehl seront présentés dans la Grange aux dîmes. Réservation sur place le jour même et dans la limite des places disponibles.

CRILJ – La section de l’Orléanais du CRILJ a, dimanche 10 septembre 2017, repris l’envoi de son électronique et bimensuel courrier. 2500 destinataires. Si vous n’en êtes pas et que vous voulez recevoir, faites votre demande à cette adresse.

FORMATION – Les Assises de la littérature jeunesse organisées à l’initiative du Syndicat national de l’édition (SNE) en partenariat avec le Centre national de littérature pour la jeunesse (BnF)  se dérouleront le lundi  2 octobre 2017, de 9 heures à 16 heures 45, sur le site Mitterrand de la BnF, quai François Mauriac à Paris. « Cet évènement réunira l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre qui va de l’auteur jusqu’aux bibliothécaires et aux enseignants, en passant par les éditeurs et les libraires. Ces rencontres seront l’occasion de créer des synergies entre des professionnels qui, souvent, ne se connaissent pas assez, et de débattre des grands enjeux de ce secteur éditorial dynamique et foisonnant. » Inscription obligatoire ici.

ANNIVERSAIRE – J’aime Lire, magazine jeunesse du groupe Bayard Presse qui revendique 2,5 millions de lecteurs, fête ses 40 ans. Pour célébrer cet anniversaire, le « média des 7-10 ans » a prévu numéros « collectors » et événements. En juillet, avec Partir en livre, un camion « J’aime lire » a voyagé pour aller à la rencontre du public. Le numéro de l’été a été dédié à Vampirette. En septembre, les lecteurs découvriront un numéro collector, plus grand et plus dense, regroupant 10 histoires cultes créées depuis le premier numéro. En octobre, en passant par le site web du magazine, les abonnés pourront obtenir une version imprimée d’une centaine d’histoires.  Et en novembre, ce sont Tom-Tom et Nana, la BD phare du mensuel qui seront rassemblées.  Ce sera aussi le mois où J’aime Lire organisera un programme spécial au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil.

EXPOSITION – Du vendredi 15 septembre 2017 au dimanche 14 janvier 2018, le Centre d’Art de Rouge-Cloître, 4 rue de Rouge-Cloître à Oudergem (Belgique) propsoe une exposition Mario Ramos, auteur-illustrateur jeunesse. « L’exposition présente le monde animal dans l’œuvre de cet artiste fécond au travers de dessins originaux, recherches graphiques, dessins de presse, affiches et reproductions agrandies pour le plaisir de s’immerger dans cet univers qui fait rire et réfléchir. Venez rejoindre son drôle de loup au charme effronté ainsi que ses multiples animaux qui ont tant de choses à nous raconter. » Vernissage le jeudi 14 septembre, de 18 heures 30 à 21 heures. Le site est ici.

SCOOP – « Installé dans sa nouvelle famille à Londres. Paddington est devenu un membre populaire de la communauté locale. À la recherche du cadeau parfait pour le 100e anniversaire de sa chère Tante Lucy, Paddington tombe sur un livre animé exceptionnel. Il se met à multiplier les petits boulots dans le but de pouvoir l’acheter. Mais quand le livre est soudain volé, Paddington et la famille Brown vont devoir se lancer à la recherche du voleur.” Ces lignes dévoilent le pitch de l’histoire écrite par Simon Farnaby et Paul King, réalisateur du film, que racontera le deuxième opus dédié à l’ourson le plus célèbre de la littérature jeunesse. Sortie en salles le 6 décembre 2017, vraisemblablement sous le titre de Paddington 2.

EN LIGNE – Après Rencontres d’auteurs, mode d’emploi, dit Tuto n°1, en ligne ici, la Fédération des Salons et Fêtes du livre de jeunesse et la Charte des auteurs et illustrateurs proposent, Auteurs, illustrateurs, bienvenue, dit Tuto n°2, en ligne . « Informatifs, pédagogiques, ludiques et drôles, ces petits films ont pour objectif de donner des clés, conseils, informations, à tous les acteurs concernés par une rencontre d’auteur. »

PRIX – La Fête de la BD, organisée du 1er au 3 septembre 2017 à Bruxelles, a remis pour la première fois, dans le cadre de sa 8e édition, ses sept Prix Atomium de la bande dessinée. Deux prix côté jeunesse : le Prix Atomium de Bruxelles pour La Lumière de Bornéo de Frank Pé et Zidrou (Dupuis, 2016) et le Prix Spirou de l’aventure humoristique pour Pebble’s Adventures de Nols, à paraitre dans Spirou.

A LA TELE – Le tournage de la deuxième saison de Yétili, série créée par Séverine Gégauff-Lebrun.et priduite par Darjeeling et Moving Puppet, vient de débuter. Différents procédés de lecture seront, cette année,utilisés. « Le yéti est de retour pour conter de nouvelles histoires à ses deux acolytes, les petites souris Nina et Léon. Yétili fera découvrir aux enfants de nouveaux auteurs et illustrateurs de la littérature jeunesse, venus de France et d’ailleurs Des auteurs francophones tels que Beatrice Alemagna, Stéphanie Blake, Serge Bloch, Marc Boutavant, Claude Boujon, Rebecca Dautremer, Jacques Duquennoy, Bruno Heitz, Anne Herbauts, Delphine Perret, Anaïs Vaugelade. Kate Beaton, Anthony Browne, Chris Haugthon et Maurice Sendak. » 49 épisodes de 7 minutes et 1 épisode spécial Noël de 26 minutes à voir sur France 5.

INITIATIVE – À partir du jeudi 28 septembre 2017, à Moulins (Allier), ce sera quatrième édition de la Biennale des illustrateurs de Moulins, qui propose la découverte (gratuite) de neuf expositions monographiques mêlant illustrateurs prestigieux et talents émergents (Serge Bloch, Anthony Browne, Carll Cneut, Malika Doray, Jérémie Fischer, Pauline Kalioujny, Frédéric Pajak, Philippe Ug et Tomi Ungerer), visibles encore début octobre ou un peu plus tard. Très riches journées professionnelles, sur inscription, les vendredi 29 et samedi 30 septembre. Le site qui dit tout est ici.

LIFTING – Le site Ricochet (58 295 livres, 14 570 biographies d’auteurs et d’illustrateurs, 1 852 maisons d’édition, 951 articles et interviews, 718 ouvrages de recherches, 77 prix littéraires) vient de faire une spectaculaire cure de rajeunissement. Semble toutefois avoit perdu sa rubrique consacrée à l’actualité et quelques répertoires spécialisés. Consulté le 5 septembre 2017. Le lien est ici.

RENCONTRES – A l’initiative de l’Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation (Arald), le lundi 11 septembre 2017, 14 heures 30, dans la grande salle du TNP, 8 place du docteur Lazare Goujon, à Villeurbanne (Rhône), rencontres aves les auteurs et illustrateurs pour la jeunesse Nathalie Somers, Fred Paronuzzi, Roselyne Bertin, Valérie Dumas, Julie Colombet, Stéphane Frattini, Gautier David, Véronique Vernette, Ghislaine Dulier, Isabelle Charly, Sylvie Deshors, Grégoire Kocjan, « occasion pour tous les professionnels du livre, les enseignants, les médiateurs ainsi que les journalistes, booktubeurs, étudiants et tous les passionnés de littérature contemporaine, de se rencontrer dans un grand lieu culturel de la Métropole et d’échanger autour de l’actualité des auteurs, de leurs romans et de leurs albums, des projets de rentrée et de toute la vie littéraire en région. ». Des détails ici. Inscription obligatoire .

CLIN D’ŒIL – A compter du 1er septembre 2017, les régions sont officiellement chargées des transports interurbains et scolaires. Dans le Centre Val de Loire, le service pour les scolaires (108 000 voyageurs par an) s’appellera Réseau de mobilité interurbaine, ce qui, en acronyme, donne Rémi, jolie allusion à un célèbre personnage de roman pour la jeunesse qui voyagea beaucoup à pied.

PARUTION – Paru récemment Etre bibliothécaire jeunesse aujourd’hui, ouvrage collectif sous la direction de Mina Bouland. Quatrième de couverture : « L’évolution des services en direction de la jeunesse dans les bibliothèques est liée à l’évolution de la place de l’enfant dans la société. Comment le bibliothécaire jeunesse s’est-il adapté à ce changement ? Aujourd’hui, l’enfant occupe une place centrale quelque peu paradoxale : il est non seulement un individu à part entière avec ses désirs, ses loisirs et une culture qui lui est propre mais également un individu qui a nécessairement besoin de l’aide de l’adulte pour se construire. Quelle posture professionnelle doit-on adopter face à ce public ? Cet ouvrage se propose d’explorer l’environnement du bibliothécaire jeunesse : la diversité des publics, la richesse des collections, l’évolution de l’offre de services à destination des nouvelles générations « connectées » ainsi que la nécessité du travail en partenariat. Etre bibliothécaire jeunesse aujourd’hui semble être une gageure car il s’agit de gagner la confiance d’un public qui ne fait pas semblant. Mais en plaçant l’enfant, son éducation culturelle et sociale et bien sûr son plaisir au coeur de nos actions, c’est à coup sûr un défi gagnant. » Association des bibliothécaires de France 2016, 207 pages, 30,00 euros.

PROJET – Consacré à Spirou et aux héros de bandes dessinées de l’éditeur Dupuis, un Parc Spirou accueillera petits et grands à Monteux, près d’Avignon (Vaucluse), dès juin 2018. Il y a, pour les curieux, un site officiel qui apprend beaucoup sur la bonne affaire que ce parc est censé devenir puisque tout a été fort bien réfléchi par ses promoteurs. Christian Clavier devrait être présent pour l’inauguration.

SCOOP- Le studio d’animation Folivari, coproducteur du long métrage Ernest et Célestine, meilleur film d’animation aux Oscars 2014, confirme qu’une suite est en chantier qui explorera l’enfance de l’ours Ernest. Autres projets : l’adaptation en long-métrage des aventures de SamSam, le super-héros créé par Serge Bloch pour Pomme d’Api et une adaptation du Sommet des dieux, manga de Jirō Taniguchi d’après le roman de Baku Yumemakura.

TEMOIGNAGE – Édouard Philippe, premier ministre, a publié début juillet un ouvrage autobiographique titré Des hommes qui lisent. On y apprend que son amour des livres lui est venu avec la découverte en bibliothèque de Va dire à Sparte, classique de la littérature jeunesse signé Roderick Milton. Plus loin dans le livre, le premier ministre avoue garder dans sa propre bibliothèque tous les livres qu’il a achetés ou qu’on lui a offerts. « Il n’en manque quasiment aucun, car jamais je ne les prête ni ne les jette. » C’est à cause des lectures de son adolescence que le jeune homme de gauche devient peu à peu homme de droite. Maire du Havre en 2010, une de ses premières annonces fut consacrée à la nécessité de lancer dans sa ville une politique ambitieuse de la lecture. Lattès 2017, 150 pages, 15,00 euros.

CONFERENCE – Mercredi 6 septembre, à 18 heures, salle des Deux Chênes, à Sassetot-le-Mauconduit (Seine Maritime), Yves Marion, inspecteur honoraire de l’Éducation nationale et historien, parlera littérature pour la jeunesse et, plus particulièrement, de Paul-Jacques Bonzon dont les romans, en particulier la série « Les six compagnons », ont marqué les jeunes lecteurs par la description réaliste des milieux modestes et la grande solidarité qui s’en dégageait. « A-t-elle pour autant influencé leur vie future ? Le génie de l’écrivain, issu du monde des enseignants, en bouleversant les données littéraires de l’époque et en transmettant valeurs et connaissances par l’intermédiaire de ses livres, a certainement contribué à forger leur vie d’adulte en les ouvrant au monde. »

RENTREE – Le CRILJ reprend, ce lundi 4 septembre, la mise à jour, cinq fois par semaine, de son fil d’actualité. Merci de votre fidélité et n’oubliez pas de nous envoyer vos informations … et celles des autres.

 

2009-2010

 

 

 

EXPOSITION – Sylvette Guindolet et Claude Lapointe nous écrivent : « De temps en temps, les personnages qui envahissent notre atelier ont besoin d’air frais et de rencontres nouvelles. De vous croiser le temps d’un dialogue incertain, furtif ou prolongé. Ils seront livrés à votre regard pendant la durée de l’exposition au 130 de la Grand’rue, à Strasbourg, à la Galerie Maison d’Art, du 3 au 16 septembre 2009, tous les jours de 14 heures à 19 heures. Peut-être pourrons-nous nous retrouver au vernissage le vendredi 4 septembre, entre 17 heures et 19 heures. A bientôt, avec un grand plaisir. » La galerie a un site.

JOURNEE D’ETUDE – Une journée d’étude Qui a peur de la littérature ado ? aura lieu le jeudi 24 septembre 2009, à Marseille, auditorium de la Bibliothèque Départementale des Bouches-du-Rhône, avec la participation de Joëlle Turin, Françoise Ballanger, Jean-Marc Talpin et Soizig Le Bail. Organisation : BDP des Bouces-du-Rhône en partenariat avec l’ABF/provence-côte d’azur. Programme et bulletin d’inscription ici. Une liste de vingt titres « problèmatiques » esr à votre disposition.

COURRIER – Après un numéro 16 entièrement consacré à Jacques Kamb, fidèle parmi les fidèles, Période Rouge nous explique dans son numéro 17 qui vient de paraitre pourquoi Auguste Licquois, dessinateur qui travailla pendant la guerre au Téméraire et au Mérinos, deux journaux à l’idéologie nazie affirméee, se retrouva à Vaillant à la Libération. A noter également un bel article consacré à Jean Trubert. Pour s’abonner, gratuitement, c’est ici.

EXPOSITION – La médiathèque Hermeland de Saint-Herblain (Loire Atlantique), présente, rue François Rabelais, du lundi 7 septembre au 31 octobre 2009, une exposition consacrée à Lorenzo Mattotti, soit une centaine d’œuvres originales réalisées entre 1982 à 2009. Informations et visite préalable sur le site de la bibliothèque.

INITIATIVE – Cela se passe à l’Inspection Académique de Briançon : « Le travail sur la langue à partir de texte de littérature jeunesse nécessite une préparation des exercices et des activités spécifiques à chaque classe et à l’enseignant qui y exerce. La mutualisation de ce travail peut être un début de réponse au problème de temps d’investissement que cela implique. Voici une liste de textes de romans ou d’albums qui ont été tapés par des enseignants de la circonscription, mis à disposition des autres afin de faciliter le travail de tous et d’encourager ceux qui hésitent encore à se lancer ! Si un des textes vous intéresse, il suffit de le demander par e-mail à cette adresse.«  La liste des 353 titres est ici, curieusement classée par ordre alphabétique des prénoms d’auteur.  

EXPOSITION – Le réseau des bibliothèques de l’Arize accueille du 2 au 26 septembre 2009, au Mas-d’Azil et à Daumazan-sur-Arize, une exposition proposée par le Conseil Général de l’Ariège intitulée Un zoo à la Bibliothèque, œuvres originales de Grégoire Solotareff, Sara, Elzbieta, Martin Jarrie, Anne Herbauts et Pef. Pour tout renseignement  : 05 61 67 90 72 et 05 61 69 18 83.

FORMATION – L’agence « Quand les livres relient », en partenariat avec l’association « Lire à Voix Haute-Normandie  » organise sa prochaine rencontre le vendredi 18 septembre 2009, à Mont Saint-Aignan (Rouen) sous l’intitulé La littérature jeunesse, un littérature à part entière ? avec les interventions de : Joëlle Turin (critique littéraire et formatrice), Anaïs Vaugelade (auteur-illustratrice), et des membres du réseau « Quand les livres relient » et de « Lire à Voix Haute-Normandie ». Programme complet ici .

EXPOSITION – Claire Feuillet, artiste plasticienne, se frotte aux contes : « Passé le Prince restent les rois fatigués, les reines évasives, les marâtres jalouses et calculatrices, les châteaux, les bals, les métamorphoses, les grenouilles gluantes. » Armoire habitée, cabinet de curiosités, robes tableaux, marionnettes, sculptures et peintures composent l’exposition C’est toujours la même histoire qu’il sera possible de visiter à la Médiathèque d’Orléans, place Gambetta, du samedi 5 septembre au samedi 24 octobre 2009. Publication de cinq beaux livres à tirage limité. Site de la Médiathèque ici.

COURRIER – Patrick Joquel a lu théâtre et poésie pendant les vacances. Il a lu aussi le témoignage de Michel Lautru qui relate son expérience d’atelier d’écriture en prison.  Pour connaître les avis de Patrick Joquel, passer commande ici.

CRILJ – Avec le numéro 143 daté du 30 août, la section de l’Orléanais du CRILJ reprend l’envoi de son (incontournable) courrier. Si vous souhaitez, vous aussi, recevoir chaque quinzaine cette « revue de presse électronique », il vous suffit d’en faire demande à cette adresse.

PARUTION – Les livres d’enfants est le titre et le sujet unique du n° 105 de la revue 303, vitrine de la création contemporaine de la Région des pays de Loire. Une élégante maquette pour un tour d’horizon très imagée. 15 euros quand même. Commande possible sur le site de la revue.

PARUTION – Conçu et coordonné par Luc Battieuw, Julien Cirelli et Cécile D’hoir, voici le premier opus d’une nouvelle, biennale et très colorée publication du Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles qui, sous le titre Lu et approuvé, ressence brièvement 200 albums et romans parus en 2007/2008. En prime, et ce n’est pas le moindre intérêt de la chose, six articles de fond assortis d’une sélection de livres. Si cela vous dit, écrire à cette adresse.

EXPOSITION – À l’occasion du centenaire de la naissance de Jean Trubert, dessinateur et scénariste de bandes dessinées né à Paris en 14 avril 1909, une exposition se tient du 15 au 24 septembre à la librairie « Aarsinoe 21 », au 21, rue Saint-Jacques, Paris Ve, de 13 heures 30 à 19 heures, du mardi au samedi. Ouvrages et originaux seront en vente.

REVUE – Le dossier du n° 248 de La revue des livres pour enfants (septembre 2009) est titré « Quelles médiations pour les 8-12 ans en bibliothèque jeunesse ? » Parmi les nombreux aspects abordés, celui des accueils de classe en bibliothèque. Ce numéro : 10 euros. L’abonnement à la revue pour les six parutions de 2009 : 54 euros. Chèque à l’ordre de « Régisseur de la BNF – La Joie par les livres ». Adresse : BnF – Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres, service abonnements, 25 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris.

PARUTION – Nous disposons de l’édition de septembre 2009 de la brochure « Les concours des bibliothèques » réalisée par l’équipe du Centre de documentation sur les métiers du livre. Nous pouvons la tranférer à toute personne intéressée. Faire votre demande à cette adresse.

RENCONTRE – Samedi 12 septembre 2009, 18 heures, au « Village du livre » de la Fête de l’Humanité, Parc Départemental de la Courneuve, Philippe Meirieu, Didier Daeninckx, Karim Ressouni-Demigneux, Murielle Szac et Alain Serres échangeront autour de la question Peut-on parler de tout aux enfants ? Pensez à arriver un peu avant, il y a aura du monde.

INITIATIVE – Muriel Limbosch et Anne Janssen ouvrent à Bruxelles, 18/20 rue de la Violette « Le Wolf », nouveau lieu dédié à la littérature de jeunesse. D’ores et déjà prévus : des ateliers pour enfants (scolaire ou en famille), des rencontres pour les grands, des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs, des expositions itinérantes, un juke-box pour écouter des histoires, une bibliothèque pour découvrir des livres et jeux particuliers et, bien sûr, la Boutique du Loup pour repartir avec le livre rêvé et, plus inattendu, la Cantine du Chaperon « pour une bonne tasse de thé aux larmes, un bol de soupe au caillou et les galettes de mère-grand ». Inauguration le vendredi 18 septembre à 11 heures. Le site donne envie.

EXPOSITION – Le Petit Chaperon Rouge s’expose à la Médiathèque de la Source, place  Pierre Minouflet à Orléans, du samedi 19 septembre au samedi 11 octobre 2009. Il sera en effet possible d’y voir les illustrations originales de Maud Riemann, lauréate 2004 du Prix Figures Futur 2007. L’album est publié chez Bilboquet. Lien vers la Médiathèque ici.

 PARUTION – Les éditions Rue du Monde attire l’attention sur Didier Daeninckx en publiant un « zoom » où l’on apprend que l’écrivain « écoute et lit avant de nous raconter des histoires ». Le document peut être demandé à cette adresse.

THEATRE – Parmi les nouvelles créations de « L’Atelier du Livre qui rêve », une promenade dans la littérature jeunesse autour du thème de l’étrange et des énigmes (Histoires pour les enfants qui n’ont pas peur), un jeu de l’oie interactif autour des crimes dans les contes de fées (Carabosse a disparu). Toujours disponibles : Georges Lebanc et Broutille d’après Claude Ponti, Bébé d’après Franck Manushkin, Les contes de la mer et du vent d’après Elzbieta, Jean de la Lune d’après Tomi Ungerer et plusieurs autres propositions de spectacles et d’ateliers. Pour tout savoir, ce sera ici.

EXPOSITION – La Galerie Martel, 17 rue Martel à Paris, dans le dixième arrondissement, expose du 18 septembre au 31 octobre 2009 plus de cent oeuvres originales de Tomi Ungerer. Le vernissage a lieu le jeudi 17 septembre à partir de 18 heures en présence de l’artiste. Ouverture de mardi au samedi, de 14 heures 30 à 18 heures. Achat d’originaux possible. Site de la galerie ici.

RESIDENCE – Le Conseil général de l’Hérault propose à un auteur-illustrateur une résidence de trois mois dans un collège de Béziers à situer entre janvier et mai 2010. Cette résidence, « orientée sur la question de l’articulation entre mots, textes et images, comme producteurs de sens et d’imaginaires » bénéficie d’un financement à hauteur de 5000 euros. Le midi, le lauréat pourra manger à la cantine. Les candidatures sont à envoyer au Conseil général de l’Hérault (Cécile Maillot, Direction des Politiques culturelles Territoriales, Service Education artistique et culturelle, 1000 rue d’Alco 34087 Montpellier cedex 4) pour le 30 septembre 2009 et les informations nécessaires à la constitution du dossier sont à demander à Céline Vidal à cette adresse.

FORMATION – Livre au Centre, La Fédération des Oeuvres Laïques d’Indre-et-Loire et Livre Passerelle proposent une journée de formation à la littérature jeunesse ouverte à tous les acteurs du livre de la région Centre, le jeudi 22 octobre 2009, de 9 heures à 17 heures, au CDDP d’Indre-et-Loire : « immersion guidée » dans le littérature de jeunesse le matin et table ronde animée par Isabelle Maton (Livre au Centre) l’après-midi avec Julien Billaudeau (illustrateur), Michel Piquemal (auteur jeunesse et éditeur) et Simon Hureau (illustrateur et auteur BD), autour de la notion de création. C’est 30 euros et le bulletin d’inscription est à demander ici.

EXPOSITION – Du jeudi 10 au mercredi 30 septembre 2009, la Médiathèque Françoise Giroud de Blanzy (Saône et Loire) présente, dans son Espace culturel François Mitterrand, 7 rue Marcel Gueugneau, un ensemble de 70 illustrations originales d’Anthony Browne. Renseignements pratiques au 03 85 68 28 41. En partenariat avec l’atelier Mélanie Dromain dont le lien vers le site est à droite de cette page.

REVUE – Le numéro 131 de septembre 2009 de Lecture Jeune propose, pour les accros de fantasy, un riche dossier à propos de Pierre Bottero : entretien, portraits de lecteurs, analyse de la réception de l’œuvre, invités (Erik L’Homme, auteur, et Gilles Francescano, illustrateur), bibliothèque idéale personnelle et quelques autres articles. Abonnement pour 4 numéros : 42 euros. Adresse :  Lecture Jeunesse,  190 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris.

SALON – Les organisateurs  de la dix-septième Fête du Livre de Merlieux n’ont pas oublié les jeunes lecteurs puisque, le dimanche 27 septembre 2009, sur le stand de la librairie Page d’Encre d’Amiens, seront accueillis Paul Bergèse, Anne Bertier, Dominique Cagnard, Malyka Doray, Jacques Duquennoy, Claire Nadaud, Francesco Pittau, Sara et Zazie Sazonoff. Les mêmes ou à peu près auront rencontré parents et enfants dans les bibliothèques du Grand Laonnois le mercredi 23 et le samedi 26. Le programme peut être obtenu à cette adresse.

FORMATION – La Bibliothèque Départementale du Lot-et-Garonne organise le vendredi 16 octobre 2009, à la médiathèque municipale de Casseneuil une formation intitulée Les albums intemporels. Il s’agira de voyager dans le temps pour découvrir (ou retrouver) des oeuvres majeures qui ont marqué l’histoire de l’album. Ce parcours se fera en compagnie d’un artiste dont les créations ouvrent sur le passé et sur l’avenir : Maurice Sendak. L’intervention du matin s’appuiera sur un diaporama. L’après-midi, des ateliers permettront aux participants d’affiner leur perception d’un fonds « d’albums intemporels ». Intervenante : Evelyne Resmond-Wenz, coordinatrice d’ACCES/Armor. C’est gratuit pour le personnel salarié et bénévole des bibliothèques du département et 7,60 euros, pas un sou de plus, pour tous les autres. Contact : Claudie Porchis au 05.53.40.14.40. Site de la Bibliothèque Départementale ici.

EXPOSITION – La revue Dada a choisi de célébrer son cent-cinquantième numéro à la Galerie Jeanne Robillard avec une exposition d’illustrations originales, de tirages d’art, de mobiles et de constructions de quinze illustrateurs. L’exposition-vente sera à la Galerie, 11 rue Bichat à Paris, du mercredi 23 septembre au samedi 24 octobre 2009, le vernissage étant programmé le jeudi 24 septembre à 18 heures. Exposition disponible à la location à compter du 1er janvier. Le lien vers le site est à droite de cette page.

FORMATION – Les Journées d’Arole 2009 qu’organise l’Institut suisse Jeunesse et Médias se dérouleront le vendredi 6 et samedi 7 novembre à l’Université de Lausanne. Elles accueilleront Etienne Delessert, Claudine Desmarteau, Dominique Dirlewanger, Jean-François Dortier, Anne Herbauts, François Roca et Annie Rolland pour traiter du thème Emergence de l’esprit critique chez l’enfant autour de la culture et de la lecture. A noter un atelier peu commun qui, sous l’intitulé « Sur les traces de la police scientifique » propose aux participants de « travailler aussi bien sur les lieux d’une scène de crime qu’en laboratoire, comme un(e) vrai(e) criminaliste ». Informations et documents ici ou ici.

EXPOSITION – La nouvelle exposition du Centre de l’Illustration de Moulins est consacrée à Etienne Delessert. Sous le titre Pourquoi grandir ? seront présentées près de 300 œuvres, donnant à voir toutes les facettes du travail d’un artiste complet, illustrateur de nombreux ouvrages pour la jeunesse,  peintre et caricaturiste. Vernissage le 2 octobre à 18 heures en présence de l’artiste. L’exposition, visible à l’Hôtel de Mora jusqu’au 8 mars 2010, sera ponctuée d’animations dont le détail est donné dans l’agenda du Centre consultable ici.

PARUTION – Merci à Alain Chiron qui attire notre attention sur son article « Création des sections pour enfants et sélection pour ‘L’heure du conte’ dans les bibliothèques françaises ». A retrouver dans l’ouvrage Les bibliothèques entre imaginaires et réalités, parution le 24 septembre 2009, Artois Presses Université, 28 euros.

CONCOURS – Depuis quatre ans, le Festival de Rouen du Livre de Jeunesse organise, en partenariat avec La Maison des Illustrateurs et la Caisse Mutuelle Complémentaire et d’Action Sociale de Haute-Normandie (EDF-GDF), un concours d’illustration à destination des illustrateurs, adhérents de la Maison des Illustrateurs, étudiants, professionnels et autodidactes. Cette année, les participants au concours d’illustration devront présenter une création illustrant le thème « Livre ensemble ». « Ce concours d’illustration a pour but de permettre aux illustrateurs de présenter leurs travaux et de se faire connaitre auprès du grand public et des professionnels. » Pour participer, Télécharger la fiche d’inscription ici.

EXPOSITION – Le Wolf, 18/20 rue de la Violette, Bruxelles, présente, du 19 septembre au 15 novembre 2009, pour la première fois en Belgique, 29 illustrations originales tirées de l’album de l’illustrateur croate Svjetlan Junakovic Le Grand Livre des Portraits d’animaux, publié aux éditons OQO. Site de l’illustrateur ici et site du Wolf ici.

PARUTION – Convoquant plusieurs milliers de romans célèbres ou peu connus, Bertrand Ferrier pose deux questions. A quelles conditions un livre pour la jeunesse peut-il être considéré comme littéraire ? En quoi le fait qu’un livre soit destiné aux jeunes lecteurs a-t-il un impact sur sa littérarité ? Réponses détaillées dans Tous n’est pas littérature ! La littérarité à l’épreuve des romans pour la jeunesse que publie les Presses Universitaires de Rennes. La préface est signée Marie-Aude Murail. 452 pages, 20,00 euros.

CONCOURS – Les illustrateurs souhaitant participer au concours organisé par Illustrarte à l’occasion de la prochaine édition de la Biennale Internationale d’Illustration de Livres pour Enfants de Lisbonne (mars/avril 2010) doivent envoyer leur fiche d’inscription avant le 31 octobre 2009 ainsi que trois originaux inédits ou édités après le 1er Janvier 2007. Le prix est doté d’un montant de 5000 euros et un catalogue bilingue accompagne l’exposition. Informations détaillés sur le site de la manifestation.

COURRIER – Auteur et illustrateur de plus d’une centaine d’ouvrages, Michel Boucher nous écrit : « Bonjour, bonjour ! Si vous êtes curieux et si vous avez deux minutes, vous pouvez vous balader sur mon nouveau site – histoire de voir ou de revoir mes images. Merci d’avance et à bientôt. »

EXPOSITION – Si vous l’avez manquée à Arles, il sera possible de visiter l’exposition « Delpire & cie » à la Maison Européenne de la Photographie, 5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris, du 2 octobre 2009 au 24 janvier 2010. Cette exposition est consacrée à la carrière de Robert Delpire et retrace les multiples facettes de son parcours d’éditeur, de directeur artistique, de commissaire d’expositions et de producteur de films. Le site de la Maison est ici.

PARUTION – « Essai éclairé sur l’histoire de la littérature de jeunesse qui apporte des repères clairs pour un comprendre les problèmatiques et les enjeux », voici Introduction à la littérature de jeunesse par Isabelle Nières-Chevrel. Didier/jeunesse, 22,50 euros.

SALON – « Libreplume », association culturelle pour la promotion de la littérature jeunesse qui, tout au long de l’année, met en place rencontres et ateliers, organise Bouquinvilles, premier salon du livre jeunesse à Bayonne et Anglet, les samedi 26 et dimanche 27 septembre 2009. A noter, le samedi à 10 heures, une rencontre « Lire et apprendre à lire » proposée par l’Association Française pour la Lecture. Le programme complet, bilingue basque et français, est exactement ici.

THEATRE – Le « Petit Théâtre Dakoté » présentera le 30 septembre 2009, 15 heures, au Théâtre du Puits Manu de Beaugency (Loiret), Hans, Marlichen, Cendrillon et les autres, adaptation par Christophe Bihel de cinq contes « cruels et drôles » des frères Grimm : Le genevrier, Le moineau et le chien, Hans le malin, Cendrillon, Le renard et les oies. Informations complémentaires à cette adresse.

EXPOSITION – La bibliothèque municipale de Sainte-Livrade-sur-Lot, 16 rue Nationale, dévoile l’univers de Tomi Ungerer, à travers l’exposition Expect the Unespected, cartes postales prêtées par le Musée Tomi Ungerer de Strasbourg, du 1er octobre au 15 novembre 2009. Pour en savoir plus, téléphoner au 05 53 01 26 74.

SALON – Les enfants seront une fois encore les visiteurs privilégiés du septième Marché du Livre de Mariemont, salon de la petite édition et de la création littéraire réputé : expositions, installations, lectures, ateliers, de nombreuses activités attendent le jeune public. A ne pas manquer : la Petite graine, exposition interactive composée d’un jeu de cubes à images, La Limite, une cabane-maison créée par l’auteur et illustratrice Anne Herbauts, le Kamishibaï Musical, petit théâtre d’images d’origine japonaise revu à la sauce contemporaine, l’atelier Papiers animés proposé par le Service pédagogique du Musée et les lectures-animations réalisées par la section Jeunesse de la Bibliothèque Centrale du Hainaut à La Louvière. Il y aura aussi des choses pour les grands. Ce sera  au Musée royal de Mariemont, à  Morlanwelz, en Belgique, du vendredi 2 au dimanche 4 octobre 2009. Site copieux.

JOURNEE D’ETUDE – la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Marseille, l’Agence Régionale du Livre Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Fédération interrégionale du livre et de la lecture, la bibliothèque L’Heure Joyeuse et la commission Jeunesse de l’Association des Bibliothécaires Français organisent le jeudi 8 octobre 2009 à la Bibliothèque de l’Alcazar, 58 cours de Belsunce à Marseille, cinq ans après la journée qui s’est tenue à la Bibliothèque nationale de France, une nouvelle rencontre nationale consacrée à la conservation partagée des fonds jeunesse. La programme est ici. Journée gratuite sur inscription auprès de Marion Caliyannis.

EXPOSITION – L’équipe de la médiathèque de Casseneuil, 12 avenue Saint-Jean, présente l’univers de Maurice Sendak, du jeudi 1er octobre au samedi 12 décembre 2009. Elle vous propose de découvrir « La Chambre de Max », scénographie réalisée par Michel Toussaint, plasticien, d’après l’album Max et les Maximonstres » et de venir écouter les mises envoix d’albums de Murice Sendak accompagnée musicalement par la Compagnie du Si, le samedi 3 octobre à 10 heures 30 et 11 heures 30. D’autres informations à cette adresse.

COURRIER – Sophie Guiberteau attire notre attention sur les mises à jour bi-mensuelles de Batalbum, site « qui invite les enfants de 5 à 10 ans à découvrir une sélection d’albums de l’édition jeunesse », albums annoncés dans le blog associé Cartons à desseins qui s’adresse, lui, plutôt aux lecteurs adultes. Pour prendre le large sur Batalbum, cliquer sur le lien à droite sur cette page.

PARUTION – Publié aux éditions de l’Harmattan dans la collection « Références critiques en littérature d’enfance et de jeunesse » l’ouvrage L’œuvre pour la jeunesse d’Hector Malot : une lecture contemporaine internationale rassemble, sous la direction de Jean Foucault, les analyses de dix chercheurs venant de France, de Roumanie et du Vietnam sur l’oeuvre de l’auteur de Sans famille et sur l’impact de l’écrivain aujourd’hui. 218 pages, 21,00 euros.

SALON – Le 23ème Salon régional du Livre pour la Jeunesse de Troyes, c’est du 8 au 12 octobre 2009, occasion de mener une réflexion sur la notion de beau : des animations, des expositions, des ateliers, etc,  toujours en lien avec le livre. Editeurs invités : Thierry Magnier, Palette, L’Edune, Benjamins Média. Auteurs-illustrateurs présents : Nicolas Bianco-Levrin, Audrey Calleja, Martin Jarrie, Marion Bataille, Katharina Grossmann Hensel, Véronique Antoine-Andersen, Claire d’Harcourt, Béatrice Fontanel, Katy Couprie, Malika Doray, Laurent Richard, Michel Van Zeveren, Antoine Guillopé, Guillaume Olive, He Zhihong, Julien Billaudeau, Françoise Bobe, Emmanuelle Houdart, Carole Chaix, Thierry Murat, Olivier Besson, Mathis, Delphine Jacquot, Franck Prévot, Anne-Laure Bondoux, Pierre Bottero, Véronique Lenormand, Guillaume Long, Thomas Labourot, Christian Lerolle, Thomas Scotto, Laurent Barbot, Kabuki. Journée professionnelle modérée par Christian Poslaniec à propos de l’initiation artistique pour enfants, le lundi 12 octobre. Pour s’inscrire, c’est à cette adresse et le programme complet est ici.

FORMATION – Riche programme aux Rencontres de l’Histoire de Blois dont le thème de cette année est « Le corps dans tous ses états » ouvertes au public du 8 au 11 octobre. Journée « littérature jeunesse » le vendredi avec, de 10 à 11 heures, une rencontre très média puisqu’elle réunira Fred (France 3), Florence Noiville (Le Monde) et Philippe Bertrand (France-Inter) qui échangeront autour du sujet « L’école du corps ». Ateliers l’après-midi. Le programme détaillé des Rencontres est ici et l’inscription obligatoire pour la journée du vendredi se fait .

INITIATIVE – C’est fait, le Centre National de la Littérature pour la Jeunesse–La Joie par les livres a installé l’ensemble de ses services et collections sur le site François-Mitterrand de la BnF. Créé en 1965, le CNLJ–La Joie par les livres est, depuis le 1er janvier 2008, un service du département « Littérature et art » de la Bibliothèque. Ses collections sont accessibles au public en Haut-de-Jardin depuis le 22 septembre.

EXPOSITION – Pour fêter l’Italie, invitée d’honneur du 25è Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (25/30 novembre 2009), les éditeurs associés (Chandeigne, Esperluète, Les Oiseaux de passage, Quiquandquoi et Points de suspension), ont choisi, en collaboration avec le CPLJ, de rendre hommage à Arlequin, figure emblématique de la Commedia dell’arte. Cette initiative prendra la forme d’une exposition de 25 portraits inédits et originaux d’Arlequin, réalisés par 25 illustrateurs français et étrangers et d’une publication composée de six volumes, soit cinq histoires autour d’Arlequin et un volume réunissant les 25 illustrations de l’exposition. Le coffret est en vente dès maintenant par souscription à cette adresse.

SALON – Les Journées du Livre Fantastique et Policier Jeunesse « Frissons à Bordères » auront lieu du 16 au 18 octobre 2009. Viendront dans ce village des Pyrénées Atlantiques de 650 habitants Pierre Bottero, Florence Thinard, Rachel Corenblit, Gilles Vincent, Françoise Le Gloadec, Véronique Abt, Fred Campoy, Réno et quelques autres.  Nombreuses propositions dont une enquête policière se déroulerant à l’intérieur du salon, un journal créé et édité par de jeunes journalistes membres du collectif organisateur, des lectures, du théâtre, etc. Pour en savoir plus, cliquer ici.

INITIATIVE – Tous les deux mois, lors de la réactualisation de son site, La Petite Boutique des Illustrateurs fera part d’un de ses coups de cœur dans le domaine de l’illustration pour la jeunesse : un album en particulier, un illustrateur vétéran, un jeune talent, une exposition, un salon, etc. Ce mois-ci, c’est un doublé Georges Lemoine et Jean-Marie Gustave Le Clézio. Le lien avec le site est à droite sur cette page

EXPOSITION – L’Art à la Page, 8 rue Amelot, 75011 Paris, expose du 7 octobre au 21 novembre 2009 les lithographies originales de Zim-Zim Carillon, livre de Georges Lemoine publié par la galerie. Nouveaux horaires d’ouverture à partir du 5 octobre : samedi de 14 heures à 19 heures 30 et lundi de 9 heures 30 à 19 heures 30. Possiblilités de rendez-vous. Le lien vers le site de la galerie est à droite de cette page.

RENCONTRE – La librairie Labyrinthes, 2/6 rue Chasles, Rambouillet, expose les planches originales de Pomelo voyage, album de Ramona Badescu et Benjamin Chaud. Ce sera du 1er au 24 octobre 2009 et Benjamin Chaud, illustrateur, viendra dédicacer ses livres le samedi 10 octobre à partir de 15 heures. Vous pouvez écrire ici.

SALON – Du vendredi 2 au dimanche 4 octobre 2009, le vingt-deuxième Festival du Livre de Mouans-Sartoux propose le plus important espace consacré à la littérature jeunesse de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur : 22 éditeurs spécialisés, 56 auteurs jeunesse, 15 dessinateurs et auteurs de bandes dessinées. Une particularité : le Prix des Pichouns qui récompense des ouvrages imaginés, écrits et illustrés par des enfants pour des enfants. Tout est dit ici.

PARUTION – L’édition 2010 du Guide de l’Edition Jeunesse, forte de plus de 550 pages, « outil de référence pour (bien) travailler dans l’édition jeunesse », vient de paraitre : des conseils pratiques, commerciaux, techniques et juridiques, un annuaire professionnel (et associatif) de 1400 entrées, des petites annonces. Marque déposée en 2004 par Christophe Loupy, auteur et illustrateur lui-même, cet ouvrage mis à jour chaque année est vendu 30,50 euros. Autres informations sur ce site.

EXPOSITION – La Médiathèque municipale de Joinville, rue Jeanne Vallée, propose, du mardi 29 septembre au samedi 24 octobre 2009, en partenariat avec l’Atelier Nathalie Dromain, l’exposition De l’écologie au réenchantement de Jennifer Dalrymple. Vernissage le lundi 28 à 18 heures en présence de l’artiste qui animera des ateliers ce jour-là et le lendemain. Lien vers le site de l’Atelier à droite de cette page.

INITIATIVE – A ceux qui se souviennent de Vif Argent et aux autres, Lise Bourquin Mercadé annonce la naissance de Kanjil, société d’édition et de production indépendante qui publiera notamment, seul ou en coédition, des textes tirés ou inspirés du patrimoine mondial oral et écrit, mis en images par des peintres, accompagnés de musique et de chansons. Kanjil s’investit également, sous le label Cogito Ergo Video, dans la productions de films. Il y a déjà un site.

RENCONTRE – A l’occasion de la parution de Nocturnes ou les enfants perdus de Mireille Loup, les éditions « Où sont les enfants ? » invitent à une rencontre avec l’artiste, le mercredi 30 septembre, de 18 heures 30 à 21 heures 30, à la Galerie Magda Danysz, 78 rue Amelot, Paris. « C’est le livre d’un conte et c’est un livre d’images. Et le conte autant que les images commence avec la nuit. Lorsque la lune grande ouverte accueille les rêves qui chemineront jusqu’à la prochaine aube. » Le site de Mireille Loup est ici.

THEATRE – La Théâtre de la Palabre, installé dans le Gard à Boisset et Gaujac, a mis en scène Sacré silence « pièce théâtrale et sonore » de Philippe Dorin publié à l’Ecole des Loisirs. Ecrire à la compagnie  pour connaître les conditions d’accueil.

DISPARITION – Jacques Charpentreau ne souhaite pas celle de la Maison de Poésie dont il est président. Le danger est pourtant là : menace sur l’usage des locaux historiques de la rue Ballu, diminution des aides publiques dont la subvention qu’accordait le Ministère de la Jeunesse et des Sports pour l’attribution du « Prix Arthur Rimbaud » décerné à un poète de moins de vingt-six ans et autres mauvaises nouvelles. « Votre aide financière est nécessaire à la Maison de Poésie« . Tout est expliqué ici.

FORMATION – Dans le cadre de ses actions de sensibilisation à la lecture d’albums par les enfants de moins de 3 ans, la Bibliothèque Départementale de l’Aude et la Direction Départementale de la Solidarité reçoit le lundi 5 octobre 2009 au Chai, à Capendu, Joëlle Turin qui tentera de répondre à la questions « Les enfants ont-ils besoin de livres pour grandir ? » ainsi que directeur des éditions « Les doigts qui rêvent », spécialisé dans la production et la diffusion de livres et tactiles.

SALON – Jean-Sébastien Blanck, Yann Dégruel, Claire Gaudnidd, Elisabeth Brami, René Gouichoux, Évelyne Brisou-Pellen, Cathy Delanssay, Bertrand Ferrier, Christian Jolibois, Sabine Girard Minssieux, Francesco Pittau, Romuald, Gilles Abier, Arno, Anouk Ricard, Insa Sané, Jeanne Ashbé, Pascale Bougeault, Dorothée de Monfreid, Kris DiGiacomo, Michael Escoffier, Kamel Hajaji, Kimiko, Jean-Charles Sarrazin, Karin Serres, Céline Bednarski, Amélie Callot, Christos, Nathalie Collon, Paul Garbay , Marion Billet, Béatrice Bottet, Domitille de Pressensé, Fabrice Colin, Kitty Crowther, Carl Norac, Anne-Marie Desplat-Duc, Charlotte Frereau, Elisa Gehin, Pascale Maret, Taï-Marc Le Thanh, Thierry Laval, Thomas Perino, Ophélie Texier, Hubert Ben Kemoun, Jean-Mary Defossez, Françoise Grard, Béatrice Hammer, Florence Hinckel, Isabelle Meyer Thierry, Dedieu, Jacques Gohier et Hervé Mineur, ceci n’est rien d’autre que la liste des auteurs et illustrateurs présents, les 10 et 11 octobre 2006, à la 25ième Heure du Livre du Mans qui, sur son espace jeunesse aussi, évoquera en de multiples propositions les « Nomades des Steppes », thème choisi cette année. Copieux programme téléchargeable ici.

DISPARITION – Pour signaler la fin de Lire en Fête, l’enssib propose un retour sur vingt  années de bons et loyaux services, donnant à voir les affiches qui ont jalonné la manifestation. On reconnaitra Moebius, Mattotti, Tardi et quelques autres illustrant leur vision du livre et de la lecture. L’exposition réalisée par l’enssib avec le soutien du CNL, de la DRAC Rhône-Alpes et de l’ARALD, sera en place du 12 au 23 octobre 2009 dans les locaux de l’enssib, 17-21 boulevard du 11 Novembre à Villeurbanne.

RENCONTRE – Une conférence-débat Livres, lectures et bibliothèques dans la France occupée animée par Martine Poulain, directrice de la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art et auteur de « Livres pillés, lectures surveillées, une histoire des bibliothèques françaises sous l’Occupation » (Gallimard) aura lieu le jeudi 15 octobre 2009 à 19 heures, à l’auditorium de la bibliothèque Buffon, 15bis rue Buffon, 75005 Paris. Rien à voir avec la littérature pour la jeunesse ? Toutes mes excuses, c’est une erreur …

EXPOSITION – La Bibliothèque Georges Brassens, 38 rue Gassendi à Paris, expose du samedi 3 au jeudi 31 octobre 2009, les illustrations originales de Galilée, un œil dans les étoiles, album illustré par Sacha Poliakova et publié aux éditions du Seuil.

REVUE – A lire dans le numéro 107 de septembre 2009 des « Actes de Lecture », revue trimestrielle de l’AFL, La doudou-fiction, stimulant article d’Yvanne Chenouf, transcription d’une conférence prononcée à la bibliothèque municipale de Compiègne à l’occasion d’une manifestation … sur le doudou. Ce numéro : 10 euros. Abonnement quatre numéros : 36 euros. Adresse : Actes de Lecture, 65 rue des Cités, 93300 Aubervilliers.

RENCONTRES – La bibliothèque Libre Court de Vertou (Loire-Atlantique) fait une nouvelle fois la fête aux illustrateurs avec la présence, pour cette huitième édition, de Géraldine Alibeu, Christophe Alline, Françoise Malaval, Adrienne Barman, Claudia Bielinski, Emmanuel Cerisier et Rémi Courgeon (samedi 10 et dimanche 11 octobre) et de Pierre Cornuel, Emmanuelle Houssais, Amélie Jackowski, Gwen Le Gac, Olivier Matouk, Charlotte Mollet, Marc Pouyet et Emilie Vast (samedi 17 et dimanche 18 octobre). Exposition d’illustrations originales, esquisses et travaux préparatoires de Françoise Malaval en place jusqu’au 31 et « parcours sensoriel » dans la yourte installé sur le parvis du 12 au 18. Les illustrateurs invités rencontreront les jeunes et moins jeunes lecteurs selon un agenda qu’il est possible de découvrir ici.

COURRIER – A l’occasion du centenaire de sa naissance, un hommage au dessinateur José Cabrero Arnal, créateur de Pif le chien, dans le numéro d’octobre 2009 de Période Rouge : un premier texte à propos de Placid et Muzo, autres personnages célèbres créés par Arnal, et un second, très documenté, « José Cabrero Arnal : 39-45, dans l’horreur des camps ». Pour recevoir, faire votre demande ici.

INITIATIVE – Près de 150 illustrateurs ont pris papier, crayons et pinceaux pour rendre hommage à Max et les Maximonstres, ouvrage célébrissime de Maurice Sendak en mettant en ligne un dessin chacun inspiré du livre. C’est sur le site Terrible Yellow Eyes. Prévus pour plus tard une exposition et un livre. Le Petit Nicolas va être jaloux.

EXPOSITION – Du mardi 6 au jeudi 31 octobre 2009, la Bibliothèque La Fontaine, 91 rue Rambuteau à Paris, présente l’exposition Plume l’ours polaire et l’explorateur pour faire  découvrir aux enfants plutôt petits les conditions de vie sur la banquise et sa fragilité. L’explorateur, c’est Jean-Louis Etienne et Plume c’est, bien sûr, le personnage créé par Hans de Beer.

THEATRE – Pour leur création 2009, après Je mourrai pas gibier de Guillaume Guéraud, la compagnie Filages installé en Nord Pas de Calais s’est attelé à Happy End de Bertrand Ferrier publié aux éditions du Rouergue dans la collection « doAdo ». Pour tout public à partir de 13 ans. Prochaines représentations : les 15 et 16 octobre au Pharos à Arras, les 19 et le 20 novembre à la salle des fêtes de Seclin. Site de la compagnie ici.

SALON – La troisième édition du Salon de Littérature Jeunesse « Lire, c’est du délice » qu’organise l’association MIEL aura lieu du mercredi 14 au dimanche 18 octobre 2009 à l’Espace Camille Claudel, Pôle universitaire Cathèdrale, Quartier Saint-Leu à Amiens : des rencontres, des expositions d’originaux, des ateliers, des dédicaces, des spectacles et la présentation de 100 mini-livres (1880-1950) de la collection de Jean-Hugues Malineau. On peut écrire ici.

EXPOSITION – Celle que l’Atelier Mélanie Dromain consacre à Anthony Browne est à L’Alcazar à Marseille, 58 cours Belsunce, du mercredi 7 octobre au mercredi 18 novembre 2009. Rencontre avec l’artiste le mercredi 7 octobre, 9 heures 30, animée par Isabelle Finkenstaedt, directrice des éditions Kaléïdoscope, puis dédicace. Nombreux ateliers avec l’association Fotokino. Agenda sur le site de l’Atelier dont l’adresse est à droite de cette page.

RENCONTRE – Alain Serres et Julia Chausson dédicaceront le vendredi 16 octobre 2009, à la librairie « Libralivre », 111 rue Saint-Maur à Paris, de 17 à 20 heures, leur album Petits publié aux éditions Rue du Monde.

COURRIER – Dans le courrier d’octobre de Livralire, Véronique Lombard tient à dire dans son billet d’humeur mensuel que, décidément, « La littérature-jeunesse compte pour du beurre ». Pour savoir pourquoi, on peut demander à recevoir en s’adressant ici.

RENCONTRE – La librairie spécialisée jeunesse L’Oiseau Lire, 10 rue du collège à Visé, Belgique, reçoit Xavier-Laurent Petit le jeudi 15 octobre 2009 à 20 heures. Le site de la librairie est ici. La librairie vend aussi des jouets.

EXPOSITION – La collection L’Abécédaire des éditions L’Edune est accompagnée d’une exposition ludique et interactive comportant des originaux des dessins ou des volumes de chacun des illustrateurs, des animations et des diaporamas. Cette exposition, itinérante et modulaire, vient de commencer son périple national à Uzeste jusqu’au 11 octobre 2009 et à Cazalis du 13 au 18 octobre. Site des éditions l’Edune ici.

REVUE – Sur le portrait de couverture du numéro 218 de septembre-octobre de Griffon consacré à Robert Bigot, François Place n’a pas loupé la sourire malicieux de l’écrivain. Il y a aussi de beaux articles à l’intérieur. Ce numéro : 9,90 euros. L’abonnement annuel coûte 49 euros pour cinq parutions. Adresse : Griffon, 4 rue Trousseau, 75011 Paris.

INITIATIVE – Trois fois par an, pour lire sous leur « barnum décoré et douillet » et pour échanger avec les passants et les passantes sur le plaisir d’ouvrir des livres avec les jeunes enfants, les « millefeuilleuses » s’installent sur le marché de Guérande (Loire Atlantique). La prochaine fois est le samedi 17 octobre 2009 de 9 heures à 12 heures. Le site de l’association « Mille feuilles et petit lu » est ici.

EXPOSITION – La nouvelle exposition du Centre de l’illustration de la Médiathèque André Malraux à Strasbourg est consacré aux Portraits de Princesses. Elle est en place depuis le mardi 6 octobre et jusqu’au vendredi 21 novembre 2009, presqu’île Malraux. Il y a aussi des ateliers et des conférences. « De robes longues en couronnes, de grenouilles en quenouilles, les princesses se parent de leurs plus beaux atours et ouvrent le bal de la nouvelle saison d’expositions au Centre de l’illustration. » Site des Médiathèques de la ville de Strasbourg ici.

REVUE – Dans le numéro 181 de septembre 2009 de Nous voulons lire ! plusieurs études consacrées à l’environnement et, bien sûr, les recensions habituelles. Ce numéro : 12 euros. L’abonnement 2009 pour quatre parutions : 47 euros, NVL/CRALEJ, Médiathèque de Mériadeck, 85 cours du Maréchal Juin, 33075 Bordeaux, Cedex.

INITIATIVE – Avant la sotie du film de Spike Jonze Max et les Maximonstres sur les écrans français le 16 décembre prochain, le concept-store parisien Colette propose à la vente et en exclusivité, dans une vitrine spéciale, du dimanche 11 au samedi 17 octobre 2009, outre le livre original de Maurice Sendak, les produits dérivés suivants : les baskets Lakai, les Bearbricks et figurines Medicom Toy, les planches de skate, en édition limitée Girl, des t-shirts Urban Outfitters, les bijoux Pamela Love, la collection fourrure Opening Ceremony, la bande originale par Karen O des YeahYeahYeah, les DVD des précédents films de Spike Jonze, le livre The Wild Things Are et sa couverture en fourrure par Dave Eggers Mc Sweeney, une édition spéciale de sacs par Olympia Le Tan. Si ça vous intéresse, vous saurez bien trouver où c’est.

EXPOSITION – A l’occasion de Lire en Fête, la Bibliothèque départementale de la Somme propose en itinérance l’exposition Portraits-devinettes d’auteurs illustres, images de Philippe Dumas sur des pastiches et des anagrammes d’Anne Trotereau. Commissariat de l’exposition : Janine Kotwica. La première présentation aura lieu le vendredi 16 octobre 2009, 18 heures, à la Bibliothèque Départementale, 10 Chemin du Thil, Amiens. Site du Conseil Général ici.

SALON – Le 19ième Salon du Livre d’enfant d’autrefois aura lieu, dans le cadre du Marché du livre ancien et d’occasion, dans la Grande Halle aux Livres de Parc Georges Brassens, 108 rue Brançion à Paris, le samedi 10 et le dimanche 11 octobre 2009. Thème de cette année : Paris dans les livres pour la jeunesse. Présentation d’une partie de la collection Jutta Roisin : « En montrant une petite sélection de mes livres, ni exhaustive ni bibliophilique, je souhaite faire des émules, encourager les jeunes à faire d’autres collections et promouvoir ce beau métier de libraire. Le choix des sujets est tout à fait arbitraire et motivé par la capacité d’exposition restreinte et les difficultés de transport. »Site du Gippe, organisteur de ce salon, ici.

EXPOSITION – Depuis le mercredi 7 octobre 2009 et jusqu’au samedi 31, la bibliothèque d’Olivet (Loiret), espace Desfriches, 365 rue du Général de Gaulle, présente une exposition retrospective (1994-2009) consacrée à Isabelle Chatellard, illustratrice jeunesse. « Images, affiches, maquettes, carnets, objets, pantins y seront présents pour vous donner le mot de passe d’un univers qu’y n’appartient qu’à elle. » (Carl Norac). Rencontre avec Isabelle Chatellard et Carl Norac le samedi 17 à 15 heures et dédicaces à la librairie Privat-Loddé le dimanche 18 de 14 heures 30 à 18 heures. Renseignements complémentaires à cette adresse.

RENCONTRE – La soirée inaugurale de Chemin faisant, opération de valorisation du plan régional de conservation partagée des fonds Jeunesse en Midi-Pyrénées, aura lieu à la Médiathèque José Cabanis, 1 allée Jacques Chaban-Delmas, Toulouse, le mardi 20 octobre 2009, 18 heures 30, avec la participation de Beatrice Alamagna, Sara et Anne Herbault, illustratrices « en tournée » dans la région du 20 au 23 octobre. Cette rencontre autour de l’album illustré comme univers à partager sera animée par Nicole Folch, formatrice en littérature jeunesse et fidèle du CRILJ Midi-Pyrénées. Présence de La librairie des Enfants. Les informations détaillées sur l’opération Chemin faisant sont ici.

EXPOSITION – La bibliothèque de l’Heure Joyeuse, 6/12 rue des Prêtres Saint-Séverin à Paris, donne à voir, du mardi 13 octobre 2009 au samedi 30 janvier 2010, l’exposition Petites empreintes et livres d’art : si les enfants se mettent à faire leurs livres, conçue et réalisée par Catheine Binon. Inauguration le mardi 13 octobre.

INITIATIVE – Après des mois de préparation, la 39ième édition de la Quinzaine du Livre Jeunesse qu’organise la Fédération des Œuvres Laïques d’Indre et Loire est en action dans le département. Le temps fort se déroulera à l’Hôtel de ville de Tours du vendredi 16 au dimanche 18 octobre 2009 : exposition de la sélection de livres 2008-2009 (499 nouveautés), exposition Des auteurs/illustrateurs en Indre-et-Loire réalisée à partir des travaux des enfants ayant rencontré auteur ou illustrateur, des rencontres avec Mandragore, auteur BD en résidence, etc. L’inauguration est le samedi 17 octobre à 18 heures 30 à la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville. Programme de la Quinzaine et renseignements pratiques auprès de Célia Travouillon à cette adresse.

EXPOSITION – Du 15 octobre au 30 novembre 2009, à l’université Paris 13, Campus de Bobigny, Bâtiment de l’Illustration 1 rue de Chablis, l’exposition Drôles de Gaulois, dialogue entre les Gaulois de bande dessinée et les Gaulois de Bobigny confronte réalité et représentations : « Ainsi, sait-on, grâce à des découvertes récentes, que les Gaulois ne mangeaient probablement pas de sangliers, les Gaulois ne fabriquaient pas de menhirs, une production deux mille ans antérieure à leur présence en Gaule, une serpe d’or est incapable de couper quoi que ce soit, les ailerons sur les casques des Gaulois d’Astérix, d’Alix ou d’Aviorix sont une erreur d’interprétation d’une statue du 19ieme siècle, Romains et Gaulois combattaient souvent avec des armes bien proches, les Gaulois ne formaient pas une civilisation homogène, le village d’Astérix n’a rien de Gaulois. » L’inauguration est le 15 octobre à 14 heures 30.

SALON – Après le fermeture de la librairie spécialisée jeunesse « La Renaissance », des incertitudes planaient sur le Festival du Livre Jeunesse de Rouen. Les nouvelles sont bonnes. Le Festival 2009 est maintenu et il aura lieu du vendredi 4 au dimanche 6 décembre grâce à des partenariats prometteurs.

RENCONTRE – Tony Ross sera le mercredi 14 octobre 2009, 11 heures, à la bibliothèque municipale de Bruay-La-Buissière. Il rencontrera ses lecteurs jeunes et moins jeunes à l’occasion de l’exposition d’illustrations Je veux être une petite princesse, réalisation de l’Atelier Mélanie Dromain que la bibliothèque donne à voir jusqu’au samedi 17. Renseignements au  03 21 61 81 94.

FORMATION – Une formation « Littérature de jeunesse et métiers du livre : de l’auteur au lecteur » aura lieu les jeudi 5 et vendredi 6 novembre 2009, de 9 heures à 12 heures et de 13 heures à 16 heures, Ligue de l’Enseignement, 4 Rue Bourseul à Blois. Au cours de ces deux journées programmées par la Ligue de l’Enseignement du Loir-et-Cher en partenariat avec la DDJS, Livre au centre, le CRIA 41 et la Bibliothèque Abbé Grégoire de Blois interviendront l’association Au clair de la plume et de nombreux acteurs du livre de la région Centre. L’inscription est obligatoire et gratuite. Document à réclamer ici.

PRIX – Le prix Amerigo Vespucci jeunesse 2009, décerné dans le cadre du Salon International du Livre de géographie de Saint-Dié-des-Vosges a été attribué au Livre des terres imaginées de Guillaume Duprat paru en 2008 aux éditions du Seuil.

EXPOSITION – L’exposition des illustrations de David MacKee Elmer l’éléphant de toutes les couleurs mise en place à La Marmaille, 32 rue de Tourcoing, Z.I. Magré-Romanet à  Limoges sera visible jusqu’au mercredi 21 octobre 2009. En partenariat avec l’Atelier Mélanie Dromain. Site de la Marmaille ici. Celui de l’Atelier, vous savez.

RENCONTRE – La librairie Martin-Delbert, 85 boulevard de la République à Agen, accueille l’illustrateur Pierrick Bisinski dans son square Ecole des Loisirs, le vendredi 16 octobre 2009, à 16 heures. L’avis d’une pitchoum de 6 ans qui passait par là : « Bisinski, c’est bien parce que les couleurs sont joyeuses et puis ça raconte des histoires comme nous, les câlins des mamans, les bobos, les doudous que des fois on perd, et aussi les miaous qui veulent pas jouer avec nous. »

PARUTION – L’AFL (Association Française pour la Lecture) publie HauT(s) les Doc! qui interroge 300 albums récents, fictions ou documentaires, chargés d’apporter les premiers savoirs. Une très jolie phrase pour donner envie : « Qu’on ne se méprenne « livres pour enfants ». Leur apparente simplicité n’est en rien un point de départ, c’est un aboutissement. » 26 euros, frais de port compris. Le bon de commande est ici.

SALON – Le 20ième Salon du livre de jeunesse et de la bande dessinée de Pontarlier qui aura lieu les samedi 17 et dimanche 18 octobre 2009 s’est assuré la participation de Hubert Ben Kemoun, Philippe Lechermeier, Susie Morgenstern, Mario Urbanet, Aurélia Fronty, Anne Romby, Joseph Béhé, Jean Bourguignon, Jampur Fraize, Amandine Laprun, Vincent Mathy et José Parrondo. Le programme est à découvrir sur le site de l’association  « Des livres et nous ».

SALON – Le onzième Salon du Livre de Jeunesse de Namur a choisi pour thème la gourmandise, le premier gourmand étant lui-même puisque le programme qu’il a cuisiné est plus que copieux : cinquante stands, trois cents heures d’animation, des expositions permanentes et animées, une bibliothèque thématique de 600 ouvrages, un important programme de conférences, sans oublier Susie Morgenstern, Elisabeth Brami, Pittau, Michel Van Zeveren, Jean-Marie Defossez, Thomas Lavachery, Marie Wabbes, Jean-Sébastien Blanck, Thierry Chapeau, Chun-Liang Yeh, Vincent Wagner, Philippe Brasseur Maryse Six, Thomas Gilbert, Régine Barat, Tito, Sophie Coucharrière, Pierre Delye, Erik L’Homme, Jeanne Ashbé et une nouvelle affiche signée Anne Herbauts. « Le Salon du Livre de Jeunesse est l’unique salon du genre en Belgique. S’il est a priori destiné aux enfants de 0 à 16 ans et à leurs parents et grands-parents, il est aussi le lieu de rencontre de tous les professionnels du livre et de l’enfance. » Le menu complet est ici.

FORMATION – Les Trois Ourses organisent en leurs locaux, 2 passage Rauch, à Paris, onzième arrondissement, deux stages avec le graphisme japonais Katsumi Komagata. Ce sera, au choix, les 14/15 et 16-17 novembre 2009. Places limitées. 400 euros quand même. Site des Trois Ourses ici.

RENCONTRE – La médiathèque du centre socioculturel de Cherves-Richemont (Charentes) accueille l’auteur-illustrateur François Place le mardi 20 octobre 2009 à 20 heures 30 pour une soirée gratuite ouverte à tous. « François Place présentera sa façon de travailler et de concevoir ses albums, il répondra à toutes les questions et dévoilera sans doute un peu de son âme et du fil rouge de son expérience. »

THEATRE – Le Théâtre de marionnettes du Parc Pasteur à Orléans présente Les musiciens de Brême d’après le conte de Jakob et Wilhelm Grimm. Conception, mise en scène et jeu de Kerstin Wiese du Theaterwiese d’Erfurt en Allemagne. Ce sera le dimanche 25 octobre 2009 à 16 heures, le lundi 26 octobre à 15 heures et le mardi 27 octobre à 15 heures. Tout public à partir de 6 ans. Site du théatre ici.

SALON – L’Office de Tourisme Intercommunal du Pays de La Petite Pierre et la Médiathèque de Wimmenau organisent le 25 octobre 2009 un salon du livre pour la jeunesse sur le thème peu courant de l’enfance malicieuse, prolongation d’une exposition Sur les traces d’un enfant malicieux, D’r Struwwelpeter, une histoire à suivre au Pays de La Petite Pierre, en célébration des 200 ans de Heinrich Hoffmann. Renseignements complémentaires à cette adresse.  

EXPOSITION – La Bibliothèque des Jeunes Fernand Dupuy, Parc de la mairie à Choisy-le-Roi, présente jusqu’au 31 octobre 2009 Pommaux au fil de l’eau parcours ludique réalisé par l’association « Mots et Couleurs » : décors actifs, boîtes à oeilletons, théâtre d’objets, jeu de mémory, jeu de reconstitution, enquête, labyrinthe, livret-découverte, etc. Renseignements complémentaires au 01 48 92 41 30.

EXPOSITION – La Bibliothèque Sainte Geneviève, Bibliothèque nordique, 6 rue Valette à Paris, expose jusqu’au 25 novembre 2009 les dessins et illustrations d’Edouard Lekston pour Les 7 frères de Finlande, conte publié chez L’Harmattan en édition bilingue français-finlandais. Renseignements complémentaires au 01 44 41 97 50.

PARUTION – Vient de paraître aux Editions de l’INS HEA, collection « Adaptations pédagogiques », l’ouvrage collectif Littérature, jeunesse, handicap : questions d’accès, questions de construction, sous la direction de Françoise Hache-Bissette, maître de conférences à l’Université Paris Descartes, et de Evelyne Justin-Joseph, Christine Bataille, Marguerite Perdriault. 176 pages, 10,00 euros. La présentation et le sommaire peuvent être demandés à cette adresse.

CONCOURS – Les éditions Bayard et Milan proposent trois concours en direction des jeunes lecteurs. Soit, par ordre de taille : « Le grand concours des jeunes illustrateurs » pour les 6/8 ans, « Le grand concours des jeunes reporters » pour les 8/10 ans, « Le grand concours des jeunes écrivains » pour les 10/14 ans. Remise des prix le 24 avril 2010. Le détail est ici.

INITIATIVE – Les éditions Møtus nous font savoir que l’ensemble de leur catalogue est désormais disponible à la librairie Pippa, 25 rue du Sommerard à Paris : les livres, les livres-objets, les poèmes-affiches, les cartes postales. Librairie ouverte du lundi au samedi de 10 heures à 19 heures. Site des éditions Møtus ici.

CONCOURS – Pour promouvoir la lecture chez les enfants de 3 à 13 ans et mettre en valeur les auteurs et illustrateurs de Wallonie et de Bruxelles, la Communauté française de Belgique organise La petite fureur. Pour participer à ce concours (date limite : 1ier mars 2010), « Il suffit aux enfants de choisir l’un des douze livres d’auteurs et illustrateurs belges sélectionnés et de prolonger leur lecture par la forme artistique de leur choix : un dessin, un collage, une fiction, un poème, une adaptation théâtrale ou musical – tout étant  permis sauf les réalisations en trois dimensions. Renseignements détaillés auprès de la Maison de la littérature de jeunesse qui assure la coordination. Le règlement ne dit pas qu’il faut résider en Belgique pour pouvoir participer, mais faut peut-être vérifier …

FORMATION – Le CLIO (Conservatoire contemporain de Littérature Orale) organise à Vendôme, du lundi 23 au mercredi 25 novembre 2009, un stage ouvert à tous « Raconter entre les pages d’un livre ou album pour petits » avec Anne-Gaël Gauducheau. « Ce stage a pour but d’explorer l’infinité des jeux possibles que permet la présence du livre, album ou livre de contes, avec les enfants de 3 à 6 ans. Vous découvrirez également la variété de livres et d’objets-livres (tissus, livres troués, sensitifs, sonores) et le répertoire adapté à l’âge de l’enfant. » Pour vous inscrire, c’est ici.

INITIATIVE – La cabane de Suzon, librairie itinérante spécialisée en littérature de jeunesse sillonne les marchés des villes et villages du Bas Rhin. Elle propose également livres, jeux, jouets et papeterie sur Internet. Le site, fort bien fait, est conçu comme une véritable aide au choix.

EXPOSITION – Le Musée de Cluny, 6, Place Paul Painlevé à Paris, présente, du 28 octobre 2009 au 3 janvier 2010, une exposition d’originaux des aventures d’Astérix mis en situation dans le frigidarium restauré des thermes gallo-romains du musée de Cluny. Cette exposition est conçue et réalisée par la Réunion des musées nationaux, le musée du Moyen Âge (Thermes et Hôtel de Cluny) et les éditions Albert René avec le concours d’Albert Uderzo et Anne Goscinny.

EXPOSITION – À l’occasion de la parution de Au pays des petits poux, Phaïdon, Beatrice Alemagna et la librairie Artazart nous invitent le mercredi 29 octobre 2009 à partir de 18 heures 30, au vernissage de l’exposition des œuvres originales « spécialement créées pour l’album à partir de la technique de la laine et de la broderie, chaque illustration du livre correspondant à une œuvre unique en trois dimensions. » L’exposition sera visible du vendredi 30 octobre au mercredi 25 novembre 2009 à la librairie Artazart , 83 quai de Valmy (Canal Saint-Martin) à Paris.

EXPOSITION – L’exposition Lre et Jouer avec Bruno Munari conçue et réalisée par Les Trois Ourses, « à la fois bibliothèque, lit, cabane, espace de jeux et de rêve », se poursuit jusqu’au 13 novembre 2009 à la Cité des Sciences et de l’Industrie, 30, avenue Corentin-Cariou, Paris. Des visites guidées sont programmées le samedi 29 octobre et les samedis 5 et 12 novembre à 16 heures.

RENCONTRE – La librairie M’Lire, 3 rue de la paix à Laval (Mayenne), reçoit le samedi 7 novembre 2009 Christophe Merlin, auteur et illustrateur, à propos de son carnet de voyage Madagascar, chronique du Capricorne publié chez Albin Michel. Détails ici.

EXPOSITION – La bibliothèque municipale de Royan, 1 bis rue de Foncillon, expose jusqu’au jeudi 5 novembre 2009, un ensemble d’illustrations originales de Claude Ponti prêtés par la Galerie L’art à la page. Une précision du journal Sud Ouest : « Les dessins et gravures exposées à la bibliothèque sont bel et bien des originaux. »

EXPOSITION – L’exposition Plein Gaz présente peintures et illustrations originales de Christophe Merlin. C’est à la galerie Jeanne Robillard, 11 rue Bichat à Paris, du jeudi 29 octobre au mercredi 2 décembre 2009. Le vernissage est le 29 octobre à 18 heures. Achat possible. Le site de la galerie est indiqué à gauche de cette page.

PARUTION – Yves Marion signe De la Manche à la Drôme : itinéraire de l’écrivain Jean-Jacques Bonzon, instituteur et romancIer pour la jeunesse publié aux éditions Eurocibles. Auteur notamment des séries Les six compagnons et La Famille HLM, Jean-Jacques Bonzon « était un homme laïc, pétri des valeurs de l’humanisme républicain, démocrate et sachant écouter. »  314 pages, 23 euros.

INITIATIVE – Au Québec, du 31 octobre au 7 novembre 2009, grâce à Communication Jeunesse, la manifestation littéraire annuelle Lire à tout vent met en vedette 33 créateurs en littérature  pour la jeunesse. « Qu’ils soient auteurs, illustrateurs, conteurs, bédéistes, ils sont prêts pour la tournée pancanadienne. A leur agenda : 180 rencontres, 50 villes, 100 établissements. » Site de Communication Jeunesse ici.

EXPOSITION – Les livres jeux du Père Castor seront à l’honneur à la Médiathèque Intercommunale du Père Castor à Forgeneuve, Meuzac (Haute-Vienne), du 31 octobre 2009 au 27 février 2010. L’inauguration est le samedi 31 à 17 heures 30. Le site de la Médiathèque est ici.

PARUTION – La brochure La mort dans les livres pour enfants que publie l’Institut Suisse Jeunesse et Médias propose, outre plusieurs articles introductifs, 70 titres pour enfants de 3 à 15 ans traitant, dans le cadre de la fiction, du rapport à la mort. Elle sera présentée le vendredi 30 octobre 2009, de 17 à 18 heures, à la Haute école de travail social et de la santé, 14 chemin des abeilles, à Lausanne. Plusieurs interventions dont la lecture par Alix Nobre Burnand de Le canard, la mort et la tulipe de Wolf Erlbruch. Prix de la brochure : 5,00 francs suisses plus les frais de port. Site du bureau romand de l’Institut ici.

EXPOSITION – La vingt-septième édition de la Mostra Internazionale d’Illustrazione per l’Infanzia de Sarmede (Italie) a lieu du 18 octobre au 20 décembre 2009. Thème de cette année : les images de la fantaisie. Une quarantaine d’artistes sélectionnés, trois cents illustrations, Emilio Urberuaga en invité d’honneur. Site de la manifestation ici.

SALON – Pour sa 10ème édition, du vendredi 6 au dimanche 8 novembre 2009, le Salon Petite édition Jeune illustration de Saint-Priest présentera l’exposition Livre et enfance, entrecroisements réalisée par le Service de la Diffusion et de l’Animation culturelle de la Province de Luxembourg et de l’Atelier du Livre du Musée royal de Mariemont. Parmi les invités, l’artiste et éditeur japonais Katsumi Komagata, créateur de livres hors du commun, ainsi que Delphine Chedru, Hervé Tullet, Lionel Le Néouanic, Mélanie Rutten, Louise-Marie Cumont, Natali Fortier, Jérome Ruillier, Joanna Concejo, Audrey Calléja. Invités également les éditions de L’Edune, Etre Editions, Chocolat Jeunesse, Le fond du tiroir, La marge graphique, HongFei Cultures. A voir encore l’exposition Picture Elements de Paul Cox. Plus de détails sur le site de la manifestation.

PRIX – Mary Hoffman a reçu le Prix Jeunesse du festival « Polar & Co » de Cognac (17 et 18 octobre 2009) pour son roman Rouge Crime publié chez Flammarion.

RENCONTRE – Deux rendez-vous, le premier avec Nicolas Bianco-Levrin, illustrateur, le mercredi 5 novembre 2009, 10 heures, le second avec Marie Desplechin, auteur, le jeudi 26 novembre, 10 heures également, à la Médiathèque Jean Falala, 2, rue des fuseliers, Reims. Il faut s’inscrire ici.

EXPOSITION – « Au croisement du livre et de l’objet, le folioscope, baptisé flip book par les Américains, a d’abord amusé les enfants. Il intéresse aujourd’hui les artistes comme médium parfaitement adapté à un monde dont l’imagination a pris le contrôle. »  L’exposition mise en place dans la galerie Rambuteau du Centre Pompidou, centrée sur la création artistique des dix dernières années, montre, jusqu’au 9 novembre 2009, « 100 oeuvres d’artistes de la collection Pascal Fouché ». Pour tout renseignement, écrire au service communication de la BPI.

PARUTION – Sous le titre Le pouvoir fascinant des histoires : ce que disent les livres pour enfants, Marie Saint-Dizier nous propose des réponses aux questions qu’elle pose sur le quatrième de couverture : « Les livres pour les enfants doivent-ils aider à grandir dans le monde tel qu’il est ou faire rêver à des univers merveilleux ? Doivent-ils prendre le parti de la gaieté des moments ritualisés du quotidien ou doivent-ils mettre l’enfant face aux dures réalités de la vie ? Doivent-ils d’ailleurs servir à quelque chose ? Certains seraient-ils dangereux et d’autres bénéfiques ? Y a-t-il une spécificité de la littérature pour les enfants ? » On va pouvoir comparer avec les réponses des autres. C’est chez Autrement, dans la collection Mutations. 240 pages, 21,00 euros.

RENCONTRE – L’Ecole des loisirs, 11 rue de Sèvres à Paris, propose une rencontre avec Philippe Dumas et Boris Moissard le lundi 9 novembre 2009 de 10 heures à 12 heures 30, à l’occasion des trente ans des Contes à l’envers. Il faut s’inscrire sur le site de l’Ecole.

SALON – Les Journées du Livre de Jeunesse d’Aubagne 2009 auront lieu du jeudi 12 au dimanche 15 novembre, au Centre des Congrès. Au programme, autour du thème « Nous les enfants du monde » : un salon du livre, des journées professionnelles, des spectacles, des parcours littéraires, un mur d’expression, un atelier d’illustration, des ateliers scientifiques, des lectures pour les tout-petits, un chocolat philo, un chocolat lecture. Carte blanche aux invités d’honneur, l’écrivain, Fred Bernard et l’illustrateur François Roca. « Tout est mis en oeuvre pour susciter le plaisir de lire dès le plus jeune âge et cela afin de lutter contre l’illettrisme et favoriser l’accès au livre. » Les détails sont ici.

THEATRE – Ou plutôt danse puisque sera présenté dans le cadre du festival Les Boréales, au Théâtre des Cordes, à Caen, chorégraphié par Carolyn Carlson, Le Roi penché, conte écrit spécialement par Marie Desplechin. Ce sera du 9 au 13 novembre 2009 à 10 heures  et 14 heures 30 et le 14 novembre à 15 heures et 18 heures. Relâche le 11. Interview de Marie Desplechin ici.

PARUTION – La ville de Vénissieux publie la sélection 2008/2009 établie par le comité de lecture « enfants » de la Médiathèque (enseignants, parents, bibliothécaires, animateurs de centre de loisirs), soit un recensement de 110 titres pour les enfants de 3 à 12 ans sur le thème de la famille. A demander à cette adresse : Médiathèque de Vénissieux, 2/4 avenue Marcel-Houël, 69200 Vénissieux.

CONTE – La prochaine « Nuit du Conte en Suisse », projet de promotion de la lecture proposé par l’Institut suisse Jeunesse et Média, c’est le vendredi 13 novembre 2009. Elle portera cette année le sous-titre Quand le monde était jeune. Plus d’informations ici.

COURRIER – Dans le numéro 19 de novembre 2009 de Période Rouge, sous le titre « Yves le loup, la chevalerie buissonnière », Hervé Cultru revient sur l’usage très personnel que Jean Ollivier fit, pour Vaillant, du corpus des récits des Chevaliers de la Table Ronde et sur le beau travail de René Bastard, dessinateur principal de la série. On peut s’abonner ici et télécharger l’ensemble des numéros parus.

PRIX – Les quatre prix de la 23ème édition du Salon du livre de Troyes ont été attribués : le prix Prix Chrétien de Troyes à Dagun de Thierry Dedieu (Seuil jeunesse), le Prix des enfants à Bou et les 3 Zours d’Elsa Valentin et Ilya Green (Atelier du poisson soluble), le Prix SNCF Corail Intercités à Aventuriers de l’extrême de Guillaume Riffaud et Jean-Michel Billioud (Bayard) et le Prix Tibet à Mon Arbre de Séverine Gauthier et Thomas Labourot, (Delcourt). Site du salon ici.

INITIATIVE – Sous l’intitulé « RAMDAM fait sa rentrée littéraire », la Maison des Jeunes et de la Culture de Wittenheim (Haut Rhin) propose un riche week-end les 7 et 8 novembre 2009. Programmée pour la première fois cette année, cette manifestation a pour objectif de lancer les huit projets qui composent la saison RAMDAM 2009-2010, de présenter au public une sélection « coup de cœur » de 30 livres pour la jeunesse parus entre septembre 2008 et août 2009 et retenue par les lecteurs du projet « Virus de la lecture », d’annoncer le thème et la programmation de la quinzaine du Festival du livre pour la jeunesse de mars 2010. Diverses animations seront proposées aux visiteurs : la présentation au public des huit projets de la saison RAMDAM, des rencontres avec huit auteurs et illustrateurs alsaciens (Frédéric Pillot, Rémi Saillard, Thierry Christmann, Mérel, Thierry Chapeau, Eugène Santangello, Robert Scouvart, Marie-Edwige Darleux), une librairie animée, l’espace de lecture Le Racontoir, une animation ludique La Grève des fées, une exposition d’originaux Illustrateurs de livres pour enfants en Alsace. Site très complet à cette adresse.

PRIX – Marie Ndiaye (qui fut adhérente du CRILJ) est lauréate du Prix Goncourt 2009 pour Trois femmes puissantes, pas vraiment pour les enfants. Elle a, en revanche, écrit pour eux La diablesse et son enfant (2000) et Le souhait (2005), romans pour « premiers lecteurs autonomes » publiés dans la collection Mouche de l’Ecole des Loisirs.

RENCONTRE – Dans le prolongement de l’exposition Paul-Jacques Bonzon, écrivain pour la jeunesse, Yves Marion donnera une conférence à propos de l’écrivain, le vendredi 7 novembre 2009 à 20 heures 30, dans l’auditorium de la Médiathèque de Saint-Lô, place du champ de Mars. Entrée libre. L’exposition proposée par les Archives départementales de la Manche est visible jusqu’au 8 novembre.

REVUE – Peut-on tout dire dans les livres pour enfants ? En attendant quelques réponses versus France à la fin de ce mois, il est possible d’emprunter en bibliothèque le numéro 3, volume 47, juillet 2009, de Bookbird, revue publiée par l’Union Internationale des livres pour enfants (IBBY). Réponses contradictoires à une question pas simple, ici  documentées par Patrick Shannon, Niklas Bengtsson, Cherie L.Givens, Peter Sis et Olga Maeots. Présentation de Bookbird exactement .

THEATRE – La Passerelle, à Brest, présentera dans le cadre de sa saison 2009-2010 « déjanté et carnavalesque », Lettres d’amour de 0 à 10 de Susie Morgenstern, mise en scène de Christian Duchange, le vendredi 6 novembre 2009, et Oh Boy! d’après Marie-Aude Murail, mise en scène d’Olivier Letellier, le vendredi 2 avril 2010. Pour traverser, prendre ici.

EXPOSITION – L’exposition Mobilisation générale ! 14-18 dans la bande dessinée que propose l’Historial de la Grande Guerre de Péronne (Somme) se poursuit jusqu’au dimanche 13 décembre 2009. « Si la plupart des albums qui paraissent aujourd’hui ont une démarche pacifiste et antimilitariste, ils s’inscrivent en contrepoint du discours patriotique des illustrés de l’époque, tels que Les Pieds Nickelés ou Bécassine. En présentant l’ensemble des bandes dessinées sur la Grande Guerre dans leurs contextes d’époque, et en relevant les différentes approches de leurs auteurs (documentaire et réaliste, satirique et humoristique, fantastique et merveilleuse), l’exposition envisage la bande dessinée comme un miroir dans lequel se reflète l’image déformée d’une Grande Guerre de papier. » 140 planches exposées de 40 illustrateurs. Site de l’Historial ici.

PARUTION – Patrice Favaro qui a, depuis toujours, beaucoup fréquenté les écrivains de voyage publie chez Thierry Magnier La littérature de voyage pour la jeunesse : les enfants de Xénomane. Remontant aux sources, l’auteur dresse dans son essai un large et subjectif panorama d’une littérature nomade mal connue, il en décrypte les genres et en pointes les écueils, relisant Hérodote et Jules Verne, Jean-Paul Nozière et Insa Sané. 328 pages, 18,50 euros.

INITIATIVE – Croco’lire propose contes, spectacles et lectures les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 novembre 2009 dans les différents quartiers de la ville d’Arles, ainsi que des rencontres avec les auteurs et illustrateurs Ophélie Texier, Malika Doray, Marie-Chloé Pujol, Anne Cortey et Claudia Bielinsky. Il y aura aussi Le chemin rigolo, « parcours autour du livre plein de surprises » réalisé par une psychomotricienne et Croco’lire. Ceci n’est qu’une partie d’un riche programme dont l’intégralité peut être lue ici.

EXPOSITION – Ignorer Bruno Munari va devenir pur snobisme. Très peu pour nous qui en parlons sur ce site pour la troisième fois en moins d’un an. Ainsi donc, à l’occasion de la sortie de la version française du catalogue raisonné Les livres de Bruno Munari (Giorgio Maffei, éditions Les Trois Ourses) , la bibliothèque des Arts Décoratifs, 111 rue de Rivoli à Paris, donne à voir et à toucher, jusqu’au 9 janvier 2010, un peu plus de soixante-dix livres de Bruno Munari, « emblématiques de son travail expérimental  autour (sic) du livre pour enfant, du livre illustré et du livre d’artiste. » Extrait de la présentation : « Bruno Munari (1907-1998) fut un artiste complet, brillant ‘touche-à-tout’, qui s’intéressa au graphisme, à la publicité, à l’illustration, au livre, tout autant qu’aux arts plastiques, au design, à la photographie, au cinéma. Appliquant au livre ses expérimentations d’artiste dans un but d’appropriation par le lecteur, il vise l’art ‘de tous’ et non ‘pour tous’. Passionné de pédagogie, il crée des ateliers de découverte, à l’instar de celui installé en 1977 à l’École des Beaux-Arts de Milan. Il réalise des performances pour un jeune public, activité dont il ne se lassera jamais. Bruno Munari œuvra pour la formation d’un esprit souple, et non répétitif. Son influence s’étend jusqu’au Japon et en Amérique du Sud. » Le catalogue, au prix de 42,00 euros, peut faire un excellent cadeau de Noël.

RENCONTRE – Dans le cadre de l’exposition consacré à Georges Lemoine et à son livre Zim-Zim carillon, la galerie L’Art à la Page, 8 rue Amelot à Paris, invite le jeudi 12 novembre 2009, 19 heures 30, à une soirée au cours de laquelle Georges Lemoine et Rolande Causse offriront des lectures croisées de leurs textes. Site de la galerie est indiqué à droite de cette page.

RENCONTRE – Au Forum des images, dans le Forum des Halles à Paris, le vendredi 20 novembre 2009, projection de Les livres c’est bon pour les bébés de Marie Demeuzes. Présence de la réalisatrice et intervention préalable de Michèle Petit, anthropologue au CNRS. Animation de l’après-midi, de 14 à 17 heures, par Marie Bonnafé (psychiatre psychanalyste) et Evelio Cabrejo-Parra (psycholinguiste, maître de conférences à l’UFR de linguistique de l’université Paris 7). « Rien de tel que des images pour faire comprendre l’intérêt qu’un tout-petit témoigne, par un regard ou par un geste, à un album et montrer la relation qui s’instaure avec l’adulte ». Entrée gratuite après inscription à cette adresse.

INITIATIVE – Expositions d’originaux, présentation d’albums, heures du conte, ateliers d’illustration, tout cela en coréen, du lundi 26 octobre au samedi 21 novembre 2009, dans les trois médiathèques de Lorient. Les expositions concernent En attendant maman de Lee-Jung-Tae, Conte du soleil et de la lune de Kim Young-hee, Les petits pains au nuage de Baek Hee-no. Informations pratiques sur le site des médiathèques.

THEATRE – Du 12 novembre au 20 décembre 2009, les jeudis, vendredis et samedis à 19 heures et les dimanches à 16 heures, au Théâtre de l’Épée de bois, à la Cartoucherie de Vincennes, Les Aventures extraordinaires du Baron de Münchhausen, d’après Gottfried Bürger et Rudolph Erich Raspe, spectacle tout public de la compagnie Joker mis en scène par Hacid Bouabaya. Le spectacle est tonique et l’acteur très ressemblant. Le site de la compagnie est ici.

EXPOSITION – Les originaux du Hänsel et Gretel de Lorenzo Mattotti seront exposé à partir du mercredi 18 novembre 2009 au samedi 9 janvier à la galerie Martel, 17 rue Martel à Paris, en même temps que les dessins du livre Le Corbeau que l’illustrateur vient de terminer d’après une histoire de Lou Reed. Site de la galerie à peu près ici.

PARUTION – Le Mook/autrement publie L’univers des illustrateurs pour la jeunesse, beau livre coordonné par Patricia Perdrizet, fondatrice et directrice de l’association Un sourire de toi et je quitte ma mère. « A travers les œuvres de trente-quatre grands illustrateurs contemporains, cet ouvrage présente une palette large et libre des univers contrastés de l’illustration d’aujours’hui. De nombreuses reproductions et interviews nous font voyager dans les rêves et les désirs qui animent ces artistes de l’imaginaire. » 112 pages, 20 euros.

DISPARITION – Nous apprenons le soudain décès d’Henri Delpeux, dans le jardin de sa maison du hameau de l’Yonne où il vivait, toujours aussi généreux, d’une maigre retraite. Né à Lyon en 1928, Henri Delpeux fit des études d’éducateur puis devint marionnettiste. A ce titre, il réalisa de nombreux spectacles pour enfants et anima stage sur stage. Il écrivit aussi des histoires que publièrent Fleurus, l’Ecole des Loisirs, Bayard et La Farandole.

RENCONTRE – François Bégaudeau sera à la librairie Les Modernes, 6 rue Lakanal à Grenoble, le samedi 14 novembre 2009 à partir de 16 heures, pour une lecture-rencontre à l’occasion de la parution de son roman jeunesse L’invention du jeu (éditions Hélium). Informations complémentaires au 04 76 27 41 50.

SALON – Organisé par la Région Midi-Pyrénées et le Centre Régional des Lettres en partenariat avec la Mairie de Toulouse, le Salon du Livre Midi-Pyrénées aura lieu les 14 et 15 novembre 2009 à Toulouse. Il se tiendra pour la deuxième année consécutive au Centre de Congrès Pierre Baudis. « Nous ferons une large place à la littérature jeunesse avec des débats, des lectures, des ateliers, des spectacles et des séances de dédicace. » Deux ou trois précisions ici.

DISPARITION – Pierre Bottero vient de mourir accidentellement ce dimanche 8 novembre 2009, à l’âge de 45 ans, perdant vraisemblablement le contrôle de sa moto dans un virage entre Lambesc et Rognes, aux alentours d’Aix en Provence. Auteur « star » de la littérature pour la jeunesse, il passionna les amateurs d’heroïc fantasy avec, en particulier, les quatre trilogies La Quête d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan, Le Pacte des Marchombres et L’Autre publiés aux éditions Rageot. Site « Les mondes imaginaires » ici.

PARUTION – Le numéro 5 de Hors-Cadre(s), observatoire de l’album et des littératures graphiques, est consacré aux carnets et esquisses. De plus en plus souvent publiés, passionnants souvent, agaçants parfois, entre-deux ambivalent voire ambigu, les « paillasons de l’œuvre » (Liliane Cheilan) constituent-ils un genre ? Si l’on en croit Sophie Van der Linden qui signe l’éditorial, les réunions du comité de rédaction ne furent pas toijours simples. Le numéro coûte 12 euros, mais s’abonner pour recevoir les numéros 5 et 6 n’en coûtera que 20. Adresse : Atelier du Poisson Soluble, Hors Cadre(s), 35 boulevard Carnot, Le Puy-en-Velay.

COURRIER – La Petite Boutique des Illustrateurs nous écrit pour nous rappeler que c’est bientôt « cadeau de Noël » et qu’une illustration originale de littérature jeunesse, c’est une œuvre forte et originale à offrir pour un prix raisonnable. L’adresse du site est à droite de cette page.

SALON – La journée professionnelle du salon Esperluette de Cluses s’interrogera, le jeudi 19 novembre 2009, sur les « Envies d’ailleurs » chez les jeunes lecteurs avec notamment la participation de André-François Ruaud, spécialiste des littératures de l’imaginaire, et de Anne Schneider, vice-présidente de l’Institut Charles Perrault. Le salon qui a lieu le vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22, n’est pas un salon du livre jeunesse mais, pour les plus jeunes, Guillaume Duprat, Antoine Guillopé, Rachel Haufsfater, Fabrice Colin, Cathy Delanssay, Capucine Mazille feront le déplacement. Site de la manifestation ici.

RENCONTRE – Hervé Tullet rencontrera ses lecteurs à Waterloo (Belgique), à la Boutique des mots, 98 rue de la station, le mardi 17 novembre à 19 heures 30 (inscription obligatoire au 02 354 40 73 et c’est 10 euros) et à la librairie Graffiti, 129/131 chaussée de Bruxelles, le mercredi 18 de 14 heures à 16 heures pour causer et de 16 heures à 18 heures pour dédicacer.

FORMATION – Dans la cadre de son Parcours Culturel littérature de jeunesse 2009-2010, la bibliothèque municipale d’Annecy, organise le mercredi 18 novembre 2009, salle Yvette Martinet, 15 rue des Iles, une journée professionnelle intitulée Les chimères et les métamorphoses : de Spiderman à Méduse. avec la participation de Jennifer Dalrymple, auteur-illustratrice dont l’un des thèmes de prédilection est la relation de l’humain et de la nature. « La métamorphose, en tant que phénomène naturel, récit allégorique, ou phénomène social est une de ses thématiques préférées. Elle est au coeur de plusieurs de ses contes et de son dernier livre, Sylvaners, paru chez Patte d’Ourse. » Demander à Chantal de la Potterie s’il reste des places.

COURRIER – Marc Lizano nous informe de la mise à jour du « book d’illustration 2009 » de son blog. Il n’y a pas que de la littérature pour la jeunesse, mais il y a aussi de la littérature pour la jeunesse. Pour aller voir, prendre ici.

FORMATION – Chantal Léonard, « vendeuse de droits pour des maisons telles que Pastel, La Renaissance du Livre, Labor, Dupuis et Artis Historia », nous informe sur les formations qu’elle propose en Belgique et au-delà. Deux ont à voir avec le livre : Créons ensemble un album pour enfants, pour comprendre en 5 ou 6 jours les interrelations complexes qui existent entre le texte, les illustrations et la mise en page, et Mais que fait donc un éditeur ? qui, en 3 jours, permet de découvrir les différentes tâches incombant à l’éditeur, jeunesse ou non. Pour tout savoir, programme et conditions sont à demander à l’adresse personnelle de Chantal Léonard.

CRILJ – Notre association sera représentée aux obsèques de Pierre Bottero ce samedi 14 novembre 2009 au crématorium des Milles, près d’Aix, par la présence d’adhérents de la section locale du CRILJ/bouches-du-rhône avec laquelle l’écrivain avait plusieurs fois collaboré.

SALON – Une fois par an, pendant une semaine ou presque, s’organise un endroit où tout un chacun peut venir regarder, découvrir, toucher, acheter, rencontrer, débattre, admirer, polémiquer, revoir quelqu’un pas vu depuis trois ans, se promettre de revenir l’année prochaine parce que c’est pratique ou quitter l’endroit en pestant parce qu’il y trop de monde. C’est à Montreuil où le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse en Seine-Saint-Denis s’installe pour le bonheur des petits et des grands du mercredi 25 au lundi 30 novembre 2009. Le programme mis en place par les organisateurs, les partenaires et les structures participantes (éditeurs, associations, etc) est trop lourd pour être récité ici. Faire confiance au site du salon qui dit tout et plus encore.

RENCONTRE – Céline Spector, Brigitte Labbé, Michel Piquemal et Anne-Claire Beurthey feront table ronde au siège de l’UNESCO, 125 avenue de Suffren à Paris, le 18 novembre 2009, de 17 heures 15 à 18 heures 30, pour un échange sur le thème « La littérature et la philosophie avec les enfants ». Inscriptions obligatoires auprès de Véronique Delille : 01 70 24 62 08 ou 06 24 25 19 86.

INITIATIVE – La Bibliothèque de l’Université Laval à Québec reçoit ce lundi 16 novembre 2009 le don du Fonds Dimitri Kazanovitch, diffuseur au Québec des éditions Marabout. Environ 500 livres des collections jeunesse publiés dans les années 1950 et 1960 viendront documenter l’histoire de la littérature jeunesse au Québec, notamment avec les romans Bob Morane. En plus des ouvrages, le don du Fonds Kazanovitch comprend des catalogues, des affiches, des photos et des documents audio des années 1951 à 1973. La collection fera l’objet d’une exposition à la Bibliothèque de l’Université Laval ainsi qu’au Salon du livre de Québec en 2011. Selon la directrice de la Bibliothèque de l’Université Laval, Silvie Delorme, « la collection de littérature jeunesse ne comportait aucun Bob Morane et peu d’ouvrages des éditions Marabout. Monsieur Kazanovitch a même réussi à convaincre l’auteur Henri Vernes de séjourner au Québec et de publier deux Bob Morane dont l’action se déroule au Labrador et dans la région de Manicouagan. »

FORMATION – Organisée une nouvelle fois par le CRILJ et par Val de Lire, la journée professionnelle du 25ème Salon du Livre pour Enfants et Adolescents de Beaugency (Loiret) est consacrée à l’album et ce sera le mercredi 10 mars 2010. Invités : Sophie Van der Linden (formatrice, auteur de Lire l’album), Martine Bourre (illustratrice) et Thierry Dedieu (auteur-illustrateur). La journée est ouverte à tous sans droit d’inscription.  Programme détaillé et bulletin d’inscription à demander dès maintenant à cette adresse.

EXPOSITION – Au Goethe-Institut de Nancy, 39 rue de la Ravinelle, du mardi 17 novembre 2009 au samedi 15 janvier 2010, exposition Ça fourmille consacrée à l’illustratrice allemande Rotraut Susanne Berner, « dessins naïfs et fantaisistes, fourmillant de détails et d’humour ». Site de l’institut ici.

EXPOSITION – Toujours au Goethe-Institut de Nancy, 39 rue de la Ravinelle, du jeudi 19 novembre 2009 au samedi 2 janvier 2010, exposition d’illustrations originales de Suzanne Janssen. « Par ses images puissantes, d’un caractère archaïque et dépouillé, l’artiste reprend les aspects psychologiques du patrimoine littéraire et l’adapte brillamment au monde d’aujourd’hui. » Site de l’institut toujours ici.

PRIX – Les « professionnels du livre » ont remis le dimanche 14 novembre 2009, au cours du Salon du Livre du Touquet et sur le stand de la librairie Le Bateau Livre, le Prix de la Litérature Jeunesse à l’illustratrice Charlotte Mollet. C’est gentil.

INITIATIVE – Patrice Colin a proposé aux organisateurs du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis de rendre un hommage à Pierre Bottero le dimanche 29 novembre 2009, de 14 à 15 heures. Sont envisagées des lectures de textes de Pierre Bottero ou d’autres textes écrits par ses amis pour l’occasion.

RENCONTRES – « Parents, grand-parents, assistantes maternelles, enseignants, vous qui avez la charge de conduire les plus jeunes d’entre nous vers la découverte de soi et du monde, nous avons le plaisir de vous inviter à découvrir et partager la 4ème édition des Rencontres Régionales des Bébés Lecteurs. Elles ont lieu les 18, 19 et 20 novembre 2009 à Chavanay (Loire) avec le soutien actif de Familles Rurales de Chavanay et le soutien décisif de la Région Rhône Alpes via Rhône Pluriel. Autour du spectacle vivant, nous vous proposons d’explorer des univers artistiques qui permettent à l’enfant d’entrer dans le monde de la lecture et du livre mais également dans l’imaginaire qu’ils portent. La relation lire-dire par le jeu, les sons et les mots conforte l’enfant dans sa découverte de l’autre, du monde, dans ses étonnements ou ses frayeurs. Un pas de plus pour construire son chemin et exister. » Pour connaitre le programme, il faudra continuer à cette adresse.

EXPOSITION – Le Wolf, 18/20 rue de la Violette, Bruxelles, présente, du 17 novembre au 31 décembre 2009, l’exposition « Kveta Pacovska » produite et réalisé par le Centre de promotion du livre de jeunesse-Seine-Saint-Denis. Site du Wolf ici.

SALON – La dixième Fête du Livre de Margny-lès-Compiègne (Oise) aura lieu le samedi 21 et le dimanche 22 novembre 2009, à la Salle Aimé Dennel, 194 rue Louis Gracin. Au programme, une attention particulière à May Angéli et à Rudyard Kipling avec une exposition de xylographies de May Angéli illustrant Histoires comme ça et Le livre de la jungle (présence de l’illustratrice samedi et dimanche), un spectacle de marionnettes Le Livre de la Jungle par la Compagnie Mariska Nord, le samedi à 18 heures, et Sept mille pourquoi par la Cie Le P’tit Piano Sans Bretelles, le dimanche à 17 heures. Et puis, sur les deux jours, des ateliers, des rencontres, des visites, des librairies. L’exposition est visible du 13 au 22 novembre. Le progamme complet est à cette adresse.

EXPOSITION – La Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand, quai François-Mauriac à Paris, présente actuellement et jusqu’au dimanche 24 janvier 2010 La Légende du Roi Arthur : abondance de manuscrits médiévaux, d’objets, de livres, d’extraits de films sur ces chevaliers de la Table ronde qui, nés des légendes celtiques du VIIe siècle, habitent désormais l’imaginaire collectif, y compris celui des jeunes lecteurs. Pour ceux qui ne peuvent faire le déplacement, une visite virtuelle s’impose ici.

SALON – Le salon du livre jeunesse de Fougères, c’est du lourd. Il se déroule cette année du vendredi 20 au dimanche 22 novembre 2009. Trois jours pleins pour aller à la rencontre de soixante-cinq auteurs et illustrateurs (dont Elisabeth Brami en présidente et Anne Herbauts en invitée d’honneur), pour visiter des expositions, se déguiser, lire et acheter. Pour les 25 ans du salon, c’est le thème « Prenons le temps » qui a été retenu par l’Office Culturel. « A une époque où tout est fait pour aller vite, depuis le fast-food jusqu’au SMS, les rumeurs en une heure et les stars en trois jours, nous déclinerons le temps à tous les modes : le passé, le présent, l’avenir, le temps qui passe, le temps perdu, le temps gagné, le temps que l’on prend, la patience, le temps de la montre et le temps du cœur. » Site du salon ici.

CRILJ – Le CRILJ et Griffon font cause commune pour être, après quelques années d’absence, de nouveau présent à Montreuil au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse en Seine-Saint-Denis. Acheter, adhérer, s’abonner sur place permettta d’économiser le coût du timbre. Le stand est en C38.

THEATRE – Du mardi 24 au vendredi 27 novembre 2009, la Théâtre de la Tête Noire à Saran (Loiret) reprend Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête, d’après l’album de Carl Norac illustré par Elodie Nouhen et publié chez Didier jeunesse. « Une pièce pour trois comédiens, quelques notes de piano, des bateaux en papier, des parapluies et autres bidouillages » par le Bobine Théâtre. Tout public à partir de 6 ans. Site du théâtre ici.

SALON – « Les jeunes Italiens ne lisent pas, ils sont beaucoup devant la télé, se désole Fortunato Tramuta, gérant, depuis 25 ans, de la librairie italienne La Tour de Babel, à Paris. Il y a d’ailleurs très peu de librairies spécialisées jeunesse en Italie, ou même de rayons jeunesse dans les librairies. » Résultat : peu de ventes de livres pour enfants, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas de production, au contraire. On pourra s’en rendre compte, du mercredi 25 au lundi 30 novembre 2009, à Montreuil, au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse en Seine-Saint-Denis qui, avec le groupe jeunesse du syndicat des éditeurs italiens ont sorti de leur botte 25 auteurs et illustrateurs, représentatifs de la diversité de la production italienne.

INITIATIVE – Une banque en moins, une librairie en plus. L’Ecole des Loisirs installe en effet, à Orléans (Loiret), sa première librairie Chantelivre de province à la place d’une des nombreuses agences bancaires de la place du Martroi, dans un bel immeuble de caractère « ravalé à la chaux blanche naturelle et en sable de Loire et du Loir. » Dirigée par Liza Leone, l’établissement proposera 40.000 titres dont, au premier étage, un secteur jeunesse de 15.000 ouvrages y compris l’intégralité du catalogue de l’Ecole. Ouverture au public le mardi 24 novembre 2009. Adresse électronique de la librairie ici.

EXPOSITION – A la bibliothèque Chaptal, 26 rue Chaptal, Paris, du mardi 24 novembre au mardi 8 décembre 2009, et à la bibliothèque Faidherbe, 18 rue Faidherbe, Paris, du samedi 21 novembre 2009 au samedi 2 janvier 2010, présentation de l’exposition Rodari Fullcolor. Illustrateurs italiens 1990-2009. Rencontre avec Alessandro Sanna, auteur et illustrateur, le jeudi 26 novembre à 19 heures. Le tout en entrée libre.

RENCONTRE – Le vendredi 27 novembre 2009 à 14 heures 30, la bibliothèque l’Heure Joyeuse, 6-12 rue des Prêtres Saint-Séverin à Paris, accueille une rencontre Rodari et sa grammaire avec la participation de Bernard Friot (écrivain), Carla Ida Salviati (directrice de la revue La vita scolastica, Giunti Editore) et Alain Serres (écrivain, directeur des éditions Rue du Monde). Gracia Gotti (Giannino Stoppani Cooperative Culturelle) modérera. Il est conseillé de réserver au 01 56 81 15 60 ou par mail .

COURRIER – L’Associació Professional d’Illustradors de Catalunya nous écrit : « L’année dernière, nous avons eu le plaisir de participer pour la première fois au Salon du livre et de la presse jeunesse. Nous avons beaucoup apprécié l’importante production éditoriale française au niveau du livre jeunesse. Cette année nous revenons au Salon et nous vous envoyons un lien vers le blog des illustrateurs qui y seront présents. Si vous désirez un rendez-vous avec l’un d’entre eux, il suffit d’envoyer un email à l’illustrateur concerné. » Le blog est ici et le site de l’APIC est .

PRIX – Les prix décernés sur le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint ont été remis le mardi 17 novembre 2009 : Baobab de l’album à Annie du lac de Kitty Crowther (Pastel, 2009), Prix du premier album à L’ébouriffée d’Hélène Vignal et Clémence Pollet (Le Rouergue, 2009), Prix de la presse des jeunes à Missak, l’enfant de l’affiche rouge de Didier Daeninckx et Laurent Corvaisier (Rue du Monde, 2009), Prix Terre en vue à Une seule Terre pour nourrir les hommes de Florence Thinard et Loïc Le Gall (Gallimard Jeunesse, 2009). Plus de détails quelque part sur le site du salon.

EXPOSITION – A l’occasion du 50ème anniversaire de la première parution de Pierre Coran, le CLJBxl propose depuis ce lundi 23 novembre et jusqu’au vendredi 22 janvier 2010, une exposition interactive Pierre Coran, 50 ans de livres qui donnera à voir des documents personnels de l’auteur, des livres, des photos, des objets. Ce sera au Centre de Littérature de Jeunesse de Bruxelles, 91 boulevard Emile Bockstael, Bruxelles (métro Pannenhuis). Visite libre du lundi au vendredi de 14 à 17 heures. Vernissage en compagnie de Pierre Coran le lundi 23 novembre à 18 heures 30. Soirée littéraire avec Pierre Coran et Maggy Rayet le lundi 11 janvier à 18 heures 30. Possibilités d’accueil de classes en s’inscrivant auprès de Cécile D’Hoir.

RENCONTRE – Livre au Centre, Agence régionale du Centre pour le livre et la lecture, propose le lundi 30 novembre 2009, de 12 à 13 heures, au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse en Seine-Saint-Denis, une table ronde intitulée Entre l’illétrisme et l’école : une résidence d’auteur jeunesse avec Michèle Briziou (CDDP37), Julien Billaudeau (auteur en résidence), Charlotte Maume (Livre Passerelle) et Gil de Lesparda (Livre au centre). Site de l’Agence ici.

EXPOSITION – Les éditions Topipittori, maison crée en 2004 par Giovanna Zoboli et Paolo Cantonen, présentent à Paris, 12 rue de la Chaise, chez Boffi Bains, du mercredi 25 au lundi 30 novembre 2009, de 10 heures 30 à 19 heures, sauf le dimanche, l’exposition Italiens-Français/Français-Italiens, 10 illustrateurs en voyage. Des images de Beatrice Alemagna, Chiara Carrer, Gwénola Carrère, Maja Celija, Joanna Concejo, Kitty Crowther, Antonio Marinoni, Simona Mulazzani, Kiyoko Sakata, Guido Scarabottolo « suspendues en l’air. » Vernissage le jeudi 26 à 18 heures 30. Site de l’éditeur ici.

RENCONTRE – Les Trois Ourses, 2 passage Rauch à Paris, qui « défendent des artistes dont elle aime le travail en direction des enfants et diffuse leurs livres introuvables » ont des propositions de cadeaux de Noël à vous faire le samedi 12 décembre 2009, de 12 heures à 18 heures. Le site est ici.

PRIX – A Blois (Loir-et-Cher), le Prix de la Ligue de l’Enseignement pour le jeune public (6-9 ans) du 26ème festival « BD Boum » a été attribué à José Lapin, Une carotte pour deux de Lepithec et Messina (Emmanuel Proust) et Annie Zoo de Jean-David Morvan et Nicolas Nemiri (Delcourt). Site de « BD Boum » ici.

EXPOSITION – La médiathèque de Moulins (Allier), 8 place du Maréchal de Lattre de Tassigny, présente jusqu’au 31 janvier 2010 La fabric, exposition de sculptures en matériaux de récupération sur le thème du jouet signée Christian Voltz. Je l’ai lu dans La Montagne, mais vous pouvez obtenir de plus amples informations directement auprès de la médiathèque.

THEATRE – « Une conférencière, aidée par une assistante très british, s’apprête à éclairer les spectateurs sur la vie du célèbre auteur anglais, Charles Dickens. Les notes et accessoires sont prêts pour animer une soirée studieuse et bien organisée. Mais bien sûr, personne n’avait imaginé l’arrivée de Charles Dickens lui-même, sous les traits d’un contemporain de cette malheureuse conférencière qui va devoir se battre pour garder un peu la parole. Beaucoup d’humour et de mauvaise foi (du grand auteur) rythment ce spectacle qui est l’adaptation d’un livre de Marie-Aude Murail publié en 2005 à L’École des loisirs. » Mr Dick, spectacle-conférence du Théâtre de la Découverte est actuellement en tournée dans le Pas-de-Calais. Site de la compagnie ici.

PRIX – Les Prix Libbylit du Salon du Livre de Jeunesse de Namur 2009 ont été remis : Prix du meilleur album belge à Anne Herbauts pour Les Moindres petites choses (Casterman, 2008), Prix du meilleur album de l’édition francophone à Kinotoriko pour Tendre est la mort (Sarbacane, 2009), Prix du meilleur roman belge à Jan Simoen pour Un sale gosse (Le Rouergue, 2009), Prix du meilleur roman de l’édition francophone à Anne-Laure Bondoux pour Le temps des miracles (Bayard Jeunesse, 2009). Mention spéciale à Silke Lambeck pour Monsieur Rose (Le Seuil, 2008).

PARUTION – L’AFL (Association Française pour la Lecture) publie, dans une nouvelle collection « Lecteurs à l’œuvre », le DVD Une fin de loup à propos de l’album Amis Amis de Rascal et Stéphane Girel. Ce film, « de courte durée, montre des enfants aux prises avec une oeuvre littéraire volontairement trouble, une obscurité qui les incite à interroger leur propre lecture tout en soupçonnant le projet de l’auteur. Invité à visionner les jeux d’interprétations suscités par son oeuvre, l’auteur entre à son tour dans le film pour commenter, réagir sans pour autant expliquer son travail. La lecture est ainsi montrée comme une relation tripartite : entre un auteur, un livre et des lecteurs. » C’est 10 euros et le bon de commande est à peu près ici.

FORMATION – La médiathèque du Perreux-sur-Marne (Val de Marne) organise, en direction des professionnels de l’enfance, des bibliothécaires et des familles, trois journées sur le thème de la lecture pour les bébés, présentant notamment l’exposition Les livres, c’est bon pour les bébés. Ce sera les jeudi 3, samedi 5 et samedi 12 décembre 2009. Les journées professionnelles des jeudi et samedi s’adressent aux bibliothécaires, jeunesse ou non, qui souhaitent mettre en place des actions avec la petite enfance, ainsi qu’aux professionnels du Val de Marne des crèches, PMI et RAM. Café-biberon le samedi 12 décembre. Pour en savoir plus, prendre contact avec Céline Monetti.

EXPOSITION – Le deuxième Salon du livre animé propose une découverte de la « french touch » le jeudi 3 décembre 2009 à partir de 18 heures avec la présence de la plupart des créateurs français :  Philippe UG, Tom de Pékin, Gaëlle Pelachaud, Gérard Lo Monaco, Bernard Duisit, Olivier Charbonnel, Jean-Charles Rousseau, Jean-Hugues Malineau, Anouck Boisrobert, Louis Rigaud et Eric Singelin. C’est, un jour seulement, à la « Boutique du livre animé », 3 rue Pierre l’Ermite à Paris. Blog de la Boutique ici.

SALON – Le 27ème festival de Rouen du livre jeunesse se déroulera du vendredi 4 au dimanche 6 décembre 2009. Thème de cette année : la solidarité. Des ateliers d’écriture, des expositions, des lectures à voix haute, des spectacles, des jeux, des contes et la présence, en dédicace, de près de cent auteurs et illustrateurs. Pour entrer dans les détails, c’est ici.

EXPOSITION – A l’Art à la Page, 8 rue Amelot à Paris, du vendredi 4 décembre 2009 au samedi 30 jenvier 2010, exposition-vente Michelle Daufresne autour de son Catalogue à paraître le 1er décembre : des tableaux, des bijoux, des volumes. Galerie ouverte le lundi de 9 heures 30 à 18 heures 30 et le samedi de 14 heures à 19 heures 30. Pour Noël, la galerie sera également ouverte le lundi 21 décembre de 9 heures 30 à 18 heures30, le mardi 22 de 14 heures à 19 heures 30 et le mercredi 23 de 14 heures à 19 heures 30. Ne vous prenez pas les pieds dans les horaires. Adresse du site à droite de cette page.

RENCONTRES – La librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans, reçoit les petits et les grands à l’occasion de son inauguration et les invite à rencontrer Marie-Aude Murail, Yvan Pommaux, Stéphanie Blake et Valérie Zanetti (le samedi 5 décembre 2009 après-midi), Anaïs Vaugelade, Mario Ramos, Malika Ferdjouk, Carl Norac et Nathalie Brisac (le dimanche 6 décembre après-midi). Certains sont du coin, d’autres pas.

RENCONTRE – La deuxième rencontre organisée dans le cadre du cycle L’actualité de la recherche à la bibliothèque Buffon par le Centre de documentation sur les métiers du livre en partenariat avec l’enssib (école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques) aura lieu le mardi 1er décembre 2009, à la bibliothèque Buffon, 15 bis rue Buffon à Paris. Héloïse Marill, auteur du mémoire Transmettre le livre : pratiques professionnelles en librairie et en bibliothèque, et Jean-Paul Collet, libraire, débattront, sous la houlette de Thierry Ermakoff, de la question Librairies et bibliothèques : quelles pratiques professionnelles partager ? Entrée livre dans la limite des places disponibles.

SALON – Le texte introductif pour Histoires d’en rire, thème du huitième Salon du Livre Jeunesse du Pays de Lorient qui aura lieu au Palais des Congrès du vendredi 4 au mercredi 9 décembre 2009 donne envie de faire le déplacement : « Loufoque, burlesque, grotesque, fou, parodique, décalé, gras, fin, noir, léger, lourd, frais, coloré, il a de nombreux costumes, l’humour. Il aime se déguiser. Il n’est pas toujours tout doux, tout propre et tout lisse, beau et merveilleux. Il chatouille en dedans ou il fait réfléchir, il mord, grince, tranche, dérange, dénonce, blesse, libère, aveugle ou éclaire, rassemble ou sépare, il écorne les belles images, il détend, décape, décomplexe, interroge. Il fait sourire, il fait rire à en pleurer, à s’en tordre, s’étrangler, en mourir. Rien de tel pour rester vivant ! Ce qui est bien, c’est qu’on le trouve partout.  Ça dépend où on veut le voir : dans l’art, dans les mots, dans la rue, dans les cours d’écoles, dans une peau de banane ou dans une peau d’humour vache. C’est un jeu que n’aiment pas les dictatures, une échelle à plusieurs degrés pour passer le mur qui pousse entre les gens, une fantaisie vitale qui permet d’avancer, de s’accepter comme on est, une façon de regarder et de communiquer autrement, à partager ! » Le Rouergue et Palette sont éditeurs invités et on pourra s’en payer une tranche avec Claire Franek, Milos Cvach, Hélène Vignal, Vincent Peghaire, Annie Agopian, Caroline Larroche, Caroline Desnoettes, Guillaume Guéraud, Irène Cohen-Janca, Marjorie Pourchet, Sophie Curtil, Vincent Cuvelier, Sandrine Andrews. Programme détaillé auprès de la Ligue de l’enseignement du Morbihan, cheville ouvrière de la manifestation.

EXPOSITION – Présentation de nouvelles images de Michel Boucher du vendredi 4 au dimanche 6 décembre 2009, de 14 heures à 20 heures, au pied de la Tour Eiffel, 18 avenue de la Bourdonnais, chez Florence et Pierre-Emmanuel Albert. L’exposition s’appelle Cocooning et le vernissage est le 4 décembre à partir de 18 heures. Michel Boucher a un site.

PARUTION – C’est sous le titre The Real Wizard of Oz que Rebecca Longraine, auteur britannique, publie une grosse biographie de Frank Lyman Baum, auteur de la célèbre série de livres pour enfants, Le Magicien d’Oz. On y apprend que Frank Lyman Baum était un écrivain excentrique qui considérait avoir découvert plutôt qu’avoir créé le pays d’Oz, qu’il fut esclave de sa création harcelé par ses fans, qu’il fonda un studio de cinéma pour porter ses œuvres à l’écran mais que le marché du film pour enfants n’existait pas encore. 352 pages, Gotham Books 2009, 19,90 euros, dans votre librairie anglaise favorite.

FORMATION – « Languedoc-Roussillon livre et lecture » organise le jeudi 10 décembre 2009 à Nîmes, dans l’auditorium Jacques Terrisse du lycée Alphonse Daudet, une journée d’information interprofessionnelle Faire intervenir un auteur aujourd’hui : enjeux, statuts, droits, aides et modalités qui a pour objectif « d’éclairer les auteurs et l’ensemble des professionnels du livre sur les modalités légales à suivre pour faire intervenir un auteur en public ». Participation de représentants de l’Agessa, de la SGDL et de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse. Programme détaillé et modalités d’inscription (obligatoire avant le 3 décembre) sur ce site.

CONTE – Le poste d’adminitrateur du CLiO, pôle national du conte et des arts de la parole en Région Centre, est à pourvoir. La fiche de poste est à demander à cette adresse.

COURRIER – Le dossier du numéro de décembre 2009 de Période Rouge est consacré à Jean Tabary, homme sympathique qui, pour Vaillant puis pour Pif Gadget, dessina notamment « Richard et Charlie », « Totoche », « Corinne et Jeannot » et « Grabadu et Gabaliouchtou », les deux héros les plus cons de la bande dessinée, selon Gotlib. Pour s’abonner gratuitement, écrire ici.

RENCONTRES – Deux rendez-vous à la librairie parisienne « L’Attrape-Cœurs », 4 place Constantin Pecqueur, pour une rencontre avec François Roca à l’occasion de la parution de Le Pompier de Lilliputia (Albin Michel Jeunesse) le samedi 5 décembre 2009 à partir de 16 heures et pour une lecture de Que cent fleurs s’épanouissent de Feng Jicai (Gallimard, Scripto) le vendredi 11 décembre 2009 à 20 heures. Renseignements complémentaires en téléphonant à la librairie au 01 42 52 05 61.

INITIATIVE – « Porté par une équipe comprenant notamment des enseignants, Vocaligram est un dispositif multimédia, mis à la disposition des enseignants du primaire, destiné à leur apporter un support dans le cadre de l’enseignement de la langue française. Le projet permet aux enseignants de travailler sur la littérature de jeunesse, en ayant à leur disposition de nombreux outils consultables en ligne ou téléchargeables. » C’est 10 euros le livret et il n’y a pas de spécimen téléchargeable à titre gracieux. Trouvé quand même que l’on peut travailler sur les différentes manières d’écrire un son avec Little Lou de Jean Claverie, ce qui n’est pas rien. Si vous voulez l’adresse du site, la voici.

EXPOSITION – La nouvelle exposition de la Maison des Contes, 7 rue Pecquay à Paris donne à voir du lundi 9 décembre 2009 au dimanche 3 janvier 2010 le travail graphique de Rébecca Dautremer pour le film Kerity, la maison des contes : une maquette, des dessins, des illustrations originales, des images du film. Vernissage le mercredi 9 à partir de 18 heures 30. Adresse du site à droite de cette page.

RENCONTRE – Rebessa Dautremer signera le « art book » (format livre et coffret) de Journal secret du Petit Poucet et de Swing café le dimanche 6 décembre 2009, de 16 heures 30 à 20 heures, à la galerie Jeanne Robillard, 11 rue Bichet à Paris. Exposition et vente de croquis et d’illustrations originales. Lien avec la galerie à droite de cette page.

THEATRE – La compagnie « Bim Bom Théâtre » a le plaisir de vous convier à la représentation de sa lecture-spectacle La Guerre de Robert de Rolande Causse (Albin Michel 2007), le jeudi 10 décembre 2009 à 20 heures 30, en présence de l’auteur. Mise en scène de Olivia Kryge, musique composée et interprétée à la contrebasse par Pierre Badaroux, avec Julien Muller, François Cognard, Pierre Badaroux et Olivia Kryger. C’est au 11 rue Saint Luc dans la dix-huitième. Demander une invitation à Olivia Kryger au 01 45 26 13 45  ou au 06 11 71 40 73.

PARUTION – Reçu ce jour, en avant-première, Les Maximonstres, premier roman pour la jeunesse de Dave Eggers, par ailleurs Prix Médicis Etranger 2009 pour Le Grand Quoi (Gallimard). L’ouvrage, librement adapté d’un album célèbre, traduit de l’américain par Christophe Rosson,  est publié par Le Diable Vauvert qui le destine à des lecteurs de 11 à 111 ans. Chez votre libraire à partir du 10 décembre et ce sera 18.00 euros pour 364 pages bien tassées. Comment ça, vous avez déjà le jeu vidéo ?

REVUE – Le numéro 54 de novembre 2009 de Citrouille s’intéresse à la littérature pour la jeunesse italienne, donne la parole aux libraires du réseau Sorcières et propose sa sélection de titres récents et de « livres de fonds ». Gratuit dans les librairies “sorcières” et 30 euros pour trois numéros si on s’abonne. Adresse : Citrouille, service abonnements, Libr’Enfant, 48 rue Colbert, 37000 Tours.

PARUTION – Le comité de lecture des médiathèques de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris publie une sélection Coups de cœur 2009 de cinquante albums assortie d’un choix de vingt-cinq textes pour adultes et adolescents. La demander au 01 40 27 50 00.

INITIATIVE – Vous ne savez pas où déjeuner mercredi 9 décembre 2009. Allez jusqu’au cinéma L’Arlequin, 76 rue de Rennes à Paris, sur le coup de 10 heures. Regardez d’abord Max et les Maximonstres, film de Spike Jonze (c’est une avant-première). Quand le film sera fini, vous pourrez vous approcher du buffet. Pour ne pas paraître trop goujat, discutez un peu avec Arthur Hubschmid, éditeur, et Anaïs Vaugelade, illustratrice, qui seront là.

RENCONTRES – Le Musée du Quai Branly, 222 rue de l’Université à Paris, propose trois rencontres avec William Wilson autour de son Océan noir, publié chez Gallimard Jeunesse en avril 2009 : présentation du livre le dimanche 13 décembre 2009 à 16 heures puis, le mardi 22 décembre 2009 à 15 heures 30 et le dimanche 3 janvier 2010 à 16 heures, « Les écritures en images, symboles et pictogrammes », moments pendant lesquels l’artiste proposera de découvrir les clés d’interprétation et les symboles contenus dans ses tentures réalisées avec les techniques traditionnelles d’Abomey. Tentures exposés jusqu’au 3 janvier 2010 dans le salon de lecture du musée.

THEATRE – Sous le titre Petits Contes pour Petits, Pierre Bertin, Mathieu Lateurtre et Thibault Series ont regroupé Plouf ! (Philippe Corentin), Tes chaussettes Bob ! (Alex Sanders), Oh ! C’est à qui ? (Grégoire Solotaref) et Comptes les moutons ! (Mireille d’Allancé) et ont réalisé un spectacle de marionnettes et de théâtre d’objet pour les enfants de 1 à 6 ans présenté du lundi 7 au vendredi 12 décembre 2009 à la salle municipale de Sotteville-lès-Rouen. Le site de la compagnie est ici.

INITIATIVE – Vendredi 4 décembre 2009, un peu avant 19 heures, lors de l’inauguration de la librairie Chantelivre d’Orléans, Marie-Aude Murail a fait la déclaration suivante : « On m’a demandé deux fois d’être marraine. La première fois, c’était pour une petite fille africaine qui n’avait pas de papiers. Aujourd’hui, c’est pour cet endroit où il y a plein de papier. » Le site de Marie-Aude Murail est ici.

 COLLOQUE – Le Laboratoire de recherche Lettres, Langages et Arts et l’IRPALL de l’Université Toulouse-Le Mirail proposent un colloque scientifique Grands auteurs pour petits lecteurs : adapter, traduire et illustrer les grands auteurs dans la littérature de jeunesse en langue espagnole à l’Institut Cervantès, 31 rue des Chalets, le jeudi 4 et le vendredi 5 février 2010. Questions abordées le jeudi : adapter et traduire les grands classiques, les interactions entre le texte et l’image. Questions abordées le vendredi : adaptation et traduction des grands auteurs contemporains, la réécriture les contes, du patrimoine oral à la mise en scène théâtrale. Partenaires : Universitad de Castilla, de Valencia, de Santiago de Compostelle, Universités de Toulouse-Le Mirail, Clermont- Ferrand, St Etienne, Bordeaux III. Entrée libre. Pour en savoir plus, téléphoner au 05 61 62 80 72.

EXPOSITION – Pour inaugurer sa programmation consacrée à l’histoire de l’illustration du XXe siècle, le Musée Tomi Ungerer, 2 avenue de la Marseillaise à Strasbourg, présente jusqu’au dimanche 28 février 2010 Saul Steinberg, l’écriture visuelle. « Les thèmes iconographiques de Saul Steinberg sont très diversifiés. On peut y découvrir entre autres, la musique, les animaux, les femmes, les faux papiers, le nez, les masques, les paysages, les architectures et les villes. Mais c’est incontestablement la critique des institutions et des symboles de la société américaine qui reste le sujet majeur de son œuvre. L’une des sections du parcours montre également, en présentant quelques dessinateurs du XXe siècle et d’aujourd’hui, combien l’œuvre de Steinberg a marqué ses successeurs. » L’exposition a un site.

RENCONTRE – Si vous êtes dans la région le jeudi 10 décembre 2009, il y a un gâteau d’anniversaire à partager avec l’illustratrice Binette Schroeder à la Bibliothèque Internationale pour la Jeunesse de Munich. N’arrivez pas en retard, c’est à 19 heures. Site de la Bibliothèque ici.

PARUTION – Le numéro 1 des Cahiers du CRILJ vient de paraître et l’intitulé en est Peut-on tout dire (et tout montrer) dans les livres pour enfants ? Quatrième de couverture : « On peut juger la question lancinante ou mal posée. On peut même, refusant de s’y arrêter, passer à autre chose. La presse, bonne fille, y voit matière à scandale tous les dix ou quinze ans. Pour ce premier numéro des Cahiers du CRILJ, il ne s’agissait pas, pour nous, de débusquer quelque personne qui, sûre d’elle-même, affirmerait ‘Mais oui, absolument !’ ou ‘Ah non, surtout pas !’ Nous nous sommes, en revanche, autorisé d’instructifs retours en arrière et avons rassemblé témoignages et opinions propres à entretenir le débat. » Gratuit pour l’adhérent 2009, le numéro 1 des Cahiers du CRILJ peut être commandé par toute personne ou structure intéressée. L’illustration de couverture est signée Etienne Delessert. 112 pages, 10 euros. Sommaire et bon de commande à demander à cette adresse.

SALON – La Fête du livre jeunesse de Rabastens (Tarn) organisée pour la seconde fois par La Presse à réaction accueille, le samedi 12 décembre 2009, Annie Agopian, Manu Causse, Rachel Corenblit, Dab’s, Vincent Desplanches, Claire Garralon, Hervé Jubert, Régis Lejonc, Marion Puech et Stéphane Servant. Il y aura aussi six expositions, des animations, des ateliers, la présence de la maison d’édition « Bouts de papier » et une soirée spécial cinéma. « L’enjeu de Lililalu n’est pas de devenir un énième Salon du livre mais de proposer une rencontre privilégiée avec l’édition jeunesse. En cela, la manifestation se veut à la fois exigeante, populaire, gratuite, chaleureuse, ouverte à tous. » Les détails sont ici .

INITIATIVE – Les éditions Gallimard Jeunesse nous invite à découvrir en avant-première Fantastique Maître Renard, film de Wes Anderson d’après Roald Dahl, C’est encore possible les mercredi 16 décembre à 11 heures, lundi 4 janvier à 18 heures, mardi 12 janvier à 13 heures, mercredi 20 janvier à 15 heures (version française), vendredi 29 janvier à 11 heures et jeudi 11 février à 13 heures, mais il faut s’incrire très vite. Traiter directement à cette adresse.

THEATRE – Au Théâtre de l’Est parisien, 159 avenue Gambetta à Paris, présentation jusqu’au 20 décembre 2009 de La pantoufle d’après Claude Ponti (Ecole des loisirs). « L’auteur et illustrateur-phare de la littérature jeunesse nous plonge dans la vie rêvée d’un foetus de 9 mois. Dans sa pantoufle équipée de toutes les commodités de la vie intra-utérine, il prend toutes les précautions afin d’être prêt à naître. Il essaie l’amour, la peur, la vieillesse, le jour, la nuit. Tout Ponti est là avec cette insatiable curiosité, l’envie de grandir et d’affronter le monde, l’esprit loufoque, la poésie du décalage et le plaisir des jeux de mots. » Mise en scène de Dominique Catton et Christiane Suter. Site du théâtre ici.

SALON – L’association « L’Ecrit parle » propose, en partenariat avec le Théâtre Athénor, la deuxième édition du salon L’enfance à la page, samedi 12 décembre 2009, de 10 heures à 18 heures, au théâtre Athénor, 82 rue du Bois Savary à Saint-Nazaire : rencontres d’auteurs et d’illustrateurs, exposition-vente, lectures, ateliers, etc. A 15 heures, table ronde autour du lien texte et image dans la littérature jeunesse, avec Aline Ahond, illustratrice, Elisabeth Crusson, comédienne, Louis Dubost, éditeur, Dominique Ermine, bibliothécaire, Christine Hauray, Conseillère pédagogique, Joël Jouanneau, auteur, Isabelle Gil, illustratrice, et Christine Morault, éditrice. Renseignements complémentaires au 02 40 01 95 70.

PARUTION – La Charte (des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse) et l’ADAGP (Société des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques) publient Le contrat d’édition al dente ou 16 recettes pour bien accomoder les négociations avec votre éditeur, plaquette aussi rigolote que bien faite, indispensable même ceux qui ont déjà publié. C’est gratuit. A réclamer à l’une ou à l’autre.

CONCOURS – L’association « Livralire » organise un concours d’affiche, ouvert à tous, pour son 18e voyage-lecture Récréalivres. « L’image n’est pas une illustration de livre mais un visuel pour annoncer, en juin 2011, un événement centré sur le livre pour enfants de 3 à 12 ans sur le thème des fêtes, jeux et activités : anniversaire, carnaval, sports, musique, théâtre. » Un prix de 350 euros net récompensera le lauréat. Date limite d’envoi : samedi 6 mars 2010. Ne vous mettez surtout pas au travail sans avoir demandé les (nombreuses) conditions à respecter à cette adresse.

INITIATIVE – Parce qu’il est de plus en plus difficile, pour des éditeurs indépendants, de montrer leur production au public, les éditions « Passage piétons » et « L’OEil d’or » installent, du mardi 15 décembre 2009 au dimanche 10 janvier 2010, à la Halle Saint Pierre, 2 rue Ronsard à Paris, une librairie éphémère et proposent aux visiteurs-lecteurs la production d’une cinquantaine d’éditeurs, choix de livres fait « d’accointances éditoriales ou amicales ». Lectures, mises en scène et expositions sont également au progamme. Il n’y a pas que des livres pour enfants, mais il y a aussi des livres pour enfants.

EXPOSITION – La Bibliothèque Elsa Triolet, 4 rue de l’Union à Bobigny (Seine-Saint-Denis), présente du mardi 15 décembre 2009 au samedi 13 février 2010, l’exposition La vie est un voyage, qui « rassemble des planches originales extraites de l’ensemble des œuvres de Sara mises en scène autour des thématiques de la rencontre et du voyage chères à l’artiste. » Inauguration le mercredi 16 décembre à 18 heures 30. Visites-ateliers pour tous possibles les mercredis après-midi, mais il faut réserver au 01 48 95 20 56.

RENCONTRE – Les éditions Autrement et Un Sourire de toi et je quitte ma mère, 77 rue du Faubourg-Saint-Antoine à Paris, vous invitent à fêter la parution du Mook L’univers des illustrateurs pour la jeunesse le mardi 15 décembre à 18 heures. Faire connaître votre venue à  cette adresse.

INITIATIVE – Cadeaux de Noël avant l’heure, le CRILJ qui en a les moyens vous offre deux liens : ici et . Une double pinte d’intelligence avant d’ouvrir d’autres bouteilles.

EXPOSITION – Une exposition d’illustrations de Pascale Collange est proposée du mardi 15 au mercredi 30 décembre 2009, au Centre d’animation Interclub, 47 rue de Saussure à Paris. Egalement au programme une présentation de Batalbum, site pour découvrir des albums en s’amusant. Le site de Batalbum est à droite de cette page.

FORMATION – La Médiathèque Samuel Beckett, Centre culturel Athanor, avenue Anne de Bretagne, à Guérande, invite ce vendredi 18 décembre 2009 à une conférence de Françoise Ténier relative à la chanson pour enfants. Cette intervention largement illustrée d’écoutes musicales s’adresse aux parents, enseignants, professeurs d’éveil musical et professionnels de la petite enfance. Site de la médiathèque ici.

FORMATION – Hélène Hibou nous tient informés des stages de réalisations plastiques qu’elles propose régulièrement. Le prochain aura lieu le lundi 21 et le mardi 22 décembre 2009 à Contournat (Puy-de-Dôme) et il sera question de dragons. « Je suis artiste plasticienne. Mon travail personnel s’articule autour des techniques de la gravure, du dessin, de l’installation et de l’art-nature. J’anime de nombreux ateliers d’arts plastiques pour enfants et adultes, souvent associés à l’écriture, chez moi, à l’hôpital, en milieux scolaire et socio-culturel. » Informations complémentaires à cette adresse.

REVUE – Le numéro 219 de novembre-décembre de Griffon est consacré à Pierre Cornuel qui, dit Annie Piétri dans son éditorial, « est né du voyage, de son regard caresse le monde et de ses pinceaux la toile. » L’abonnement annuel coûte 51,50 euros pour cinq numéros. Adresse : Griffon, 4 rue Trousseau, 75011.

COURRIER – L’équipe de Cram Cram nous écrit : « Nous sommes une petite maison d’édition et lançons actuellement un magazine 6-10 ans, orienté découverte d’autres peuples, d’autres cultures. Nous souhaitons avoir l’avis de professionnels du livre sur la presse jeunesse et sur certaines orientations de notre magazine. Si vous travaillez en secteur jeunesse, ou si vous êtes jeune parent impliqué dans la lecture, vous seriez bien aimable de répondre à notre questionnaire en ligne, si toutefois le cœur vous en dit. Cela nous aidera à améliorer la qualité de notre magazine. » Si cela vous dit de répondre, le questionnaire est ici.

EXPOSITION – A l’occasion de ses deux ans, la Galerie Jeanne Robillard, 11 rue Bichat à Paris invite le jeudi 17 décembre à partir de 18 heures au vernissage de l’exposition Ouvrez les guillemets qui présente le travail de Barroux, Benjamin Chaud, Rébecca Dautremer, Aurélia Fronty, Loustal, Merlin et Elodie Nouhen autour de l’auteur Tai-Marc Le Thanh. Exposition-vente du mercredi 16 décembre 2009 au mercredi 17 février 2010. Le lien vers le site est à droite de cette page.

RENCONTRES – La librairie Folies d’encre, 9 avenue de la Résistance à Montreuil (Seine Saint-Denis), décerne, le vendredi 18 décembre à 18 heures 30, le Prix Folies d’Encre 2009, catégorie album jeunesse, à Emmanuelle Houdart pour L’abécédaire de la colère (Thierry Magnier). Le dimanche 20 décembre à partir de 16 heures, goûter spécial avec Gilles Bachelet pour Des nouvelles de mon chat (éditions Seuil jeunesse). Si vous avez à téléphoner, c’est au 01 49 20 80 00.

EXPOSITION – L’exposition Abitacoli : Lire et Jouer avec Bruno Munari conçue par Les Trois Ourses (celles qui « défendent des artistes dont elle aime le travail en direction des enfants et diffuse leurs livres introuvables ») est présentée à la bibliothèque Paul-Éluard à Montreuil sous bois, 10 rue Valette, jusqu’au mercredi 23 décembre 2009.

RENCONTRE – Les mille univers, éditeurs et typographes, vous invitent à l’inauguration « officielle et même solennelle » de leur atelier, 32 bis route de La Chapelle à Bourges (Cher), le vendredi 18 décembre 2009, à 19 heures, en présence de Sara, actuellement en résidence artistique. Le site est ici.

INITIATIVE – Le Centre de l’Illustration, Hötel de Mora, rue Voltaire, à Moulins, propose le lundi 21 décembre 2009, de 10 heures à 12 heures, une lecture-animation à partir de Mitch, de Grégoire Solotareff et Nadja (Ecole des loisirs) et de 16 heures à 17 heures 30, à partir de Yok-Yok et les secrets de la nuit d’Etienne Delessert et Marie-Agnès Gaudrat (Bayard éditions-Pomme d’Api). Pour les 4/6 ans qui paieront 4 euros chacun et gratuité pour l’accompagnant. Site du Centre de l’Illustration ici même.

PARUTION – Publié sans interruption depuis 1934, Le Journal de Mickey est, avec Spirou, l’un des rares hebdomadaires de bandes dessinées d’avant-guerre encore en activité. Le 3000ème numéro daté mercredi 16 décembre 2009 qui voit le nombre de ses pages doublé bénéficie d’un sommaire nostalgico-historique propre à intéresser le lecteur régulier comme le lecteur occasionnel. En vente en kiosque à condition de se dépêcher.

RESIDENCE – Pour la seizième fois, dans le prolongement du Salon du Livre pour la Jeunesse de Troyes et « dans le souci d’encourager les pratiques culturelles liées au livre pour enfant », la Maison du Boulanger, centre culturel, en partenariat avec la Région Champagne-Ardennes et les services de l’état, DRAC et CNL, propose une résidence à un auteur ou à un illustrateur de littérature pour la jeunesse. Le résident sera choisi par une commission compodée de représentants des collectivités locales et de professionnels spécialisées en littérature pour la jeunesse, après étude des dossiers présentés. Le dossier à déposer au plus tard le mercredi 10 février 2010 est téléchargeable ici et .

CONCOURS – L’Institut International Charles Perrault lance l’édition 2010 du Prix Graphique. Ce concours est destiné à révéler et encourager les jeunes créateurs qui ont choisi l’illustration jeunesse comme moyen d’expression. Cette année, les candidats sont invités à illustrer un poème indien choisi par Nicolas Bianco Levrin, président du jury. La date limite d’envoi des oeuvres est fixée au 25 mai 2010. Le Prix sera remis au lauréat dans la cadre de l’Université d’été « La littérature de jeunesse à la scène et à l’écran » le mercredi 30 juin 2010 à Eaubonne (95). Le règlement pour être obtenu à cette adresse.

REVUE – Dans le numéro 3/09 de Parole, revue de l’Institut Suisse Jeunesse et Média, un beau dossier consacré à la photographie dans les livres pour enfants avec des articles signés Janine Kotvika, Michel Defourny, François David, Cécile Desbois et Tieri Briet. Pour recevoir, demander tarif et procédure à cette adresse.

INITIATIVE – Le Wolf, maison de la littérature de jeunesse, 22 rue de la violette à   Bruxelles, organise un atelier d’illustration de quatre jours avec Carll Cneut. Ce sera du lundi 28 au jeudi 31 décembre 2009, de 10 heures à 17 heures, le réveillon n’étant pas inclus. Attention : il s’agit d’un atelier s’adressant aux adultes. Le site du Wolf et sa jolie musique sont ici .

INITIATIVE – Pour célébrer le cinquième anniversaire de sa campagne au profit de l’UNICEF, la maison Gucci tire son thème du livre pour enfants Bonhomme de Neige de Michael Roberts. L’auteur était présent début décembre à la boutique de l’avenue Montaigne à Paris pour une séance de dédicaces de son livre Bonhomme de Neige en Afrique vendu exclusivement dans les boutiques Gucci jusqu’au 31 décembre, tous les profits de la vente étant remis à l’UNICEF. Frida Giannini, directrice de création de Gucci, a, quant à elle, s’inspirant du personnage du livre, créé deux nouveaux sacs à main, un portefeuille, un porte-monnaie Gucci Joy et une carte-cadeau. Un quart de la vente de ces objets est remis à l’UNICEF.

CONTES – Le 8ème Festival du Livre de Jeunesse Midi-Pyrénées Voyages autour des contes se poursuit à Toulouse pendant les vacances de Noël. Les mardi 22, mercredi 23 et jeudi 24 décembre 2009, de 14  à 16 heures , pour les 6-8 ans, à la Médiathèque des Enfants du Musée des Abattoirs, atelier de création animé par Véronique Barthe Les contes s’en mêlent ou comment, à partir d’images, de dessins et de photos de l’exposition Barcelo avant Barcelo, les enfants réalisent un livre de contes. Adresse : 76 allées Charles-de-Fitte, Toulouse. Informations complémentaires ici.

INITIATIVE – La magazine Histoire de la deuxième guerre a demandé à Rolande Causse de tenir la rubrique « littérature pour la jeunesse », quatre titres tous les deux mois. Dans le numéro 2 de novembre-décembre où parait la première sélection, Rolande Causse explique pourquoi elle est particulièrement concernée par cette période. Vente en kiosque. Le numéro : 6,90 euros.

PARUTION – Les éditions « Rue du Monde » publient, pour marquer les 20 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, un mini-livre proposant Cinq histoires pour les grands sur les droits de leurs enfants. C’est signé Alain Serres et gratuit chez votre libraire.

DISPARITION – Emile Lansman nous apprend le décès de l’homme de théâtre Marcel Cremer. « L’émotion ne me permet pas d’en écrire plus, mais j’aimerais que chacun se rende compte que si nous sommes quelques-uns aujourd’hui à pleurer un ami, c’est tout le théâtre belge pour la jeunesse qui vient de perdre un de ses grands artisans. » Créateur, il y a plus de trente ans, avec des jeunes de sa région, du Théâtre Agora, il jouait, « artiste de la revendication », en allemand et en français aux quatre coins du monde et pour tous les publics.

INITIATIVE – Partant du postulat que les oeuvres des enfants sont rarement conservées, Claude Ponti met à l’honneur l’imaginaire enfantin et regroupe leurs oeuvres personnelles dans un musée virtuel, mais « plus qu’un simple lieu d’exposition, le Muz veut également être une plateforme qui favorise les échanges et l’organisation de projets interculturels. » Plusieurs organismes et maisons d’éditions soutiennent cette initiative parmi lesquels L’Ecole des loisirs, Gallimard Jeunesse, la région Ile-de-France et la fondation Clairefontaine. Une cinquantaine de parrains et marraines se sont également associées. Pour visiter, emmitouflez-vous et prenez ici.

EXPOSITION – L’espace jeunesse de la Bibliothèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie, 30 avenue Corentin Cariou à Paris, présente, du mardi 5 au dimanche 31 janvier 2010, une exposition des vingt-six dessins originaux de l’album L’Abécédaire de la colère d’Emmanuelle Houdart. Plusieurs animations ponctuent cette proposition dont, le mercredi 27, un atelier avec Emmanuelle Houdart elle-même. Site de la Cité ici .

REVUE – Comme chaque année, le Centre National de la littérature pour la jeunesse – La joie par les livres propose sa sélection d’ouvrages, de revues et de produits multimédias pour la jeunesse choisis parmi l’ensemble des nouveautés éditées de septembre 2008 à septembre 2009, 800 titres parmi les 10000 reçus. C’est dans le numéro 249 de La Revue des livres pour enfants qui vient de paraitre. Ce numéro : 10 euros. L’abonnement à la revue pour les six parutions de 2009 : 54 euros. Chèque à l’ordre de « Agent Comptable de la BnF ». Adresse : BnF – Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres, service abonnements, quai François Mauriac, 75706 Paris, cedex 13.

INITIATIVE – Association souhaitée par Béatrice Michielsen, Jean-Hugues-Malineau et Jacques Desse, Les amis de André Hellé a pour objectif de faire mieux connaître l’oeuvre d’André Hellé (1871-1945), illustrateur jeunesse, créateur de livres, images, jouets, meubles, décors, etc. Une première réunion a eu lieu il y a quelques jours et la seconde est prévue le samedi 16 janvier 2010, à 18 heures 30, à La boutique du livre animé, 3 rue Pierre l’Ermite à Paris. Actuellement, à la même adresse, une exposition donne à voir plus de 250 livres et documents concernant l’illustrateur. L’association a une adresse éléctronique.

COLLOQUE – Organisé par l’Université Picardie-Jules Verne, l’Association Lignes d’écritures, les Archives départementales de la Somme, l’Association des Chercheurs en littératures d’enfance et de jeunesse (ACLEJ), le septième colloque du cycle « Les Coulisses de l’écriture des jeunes » se tiendra à Amiens, Salle Robida, DRAC Picardie, rue Saint-Fuscien, du mercredi 27 janvier au vendredi 29 janvier 2010. Intitulé exact : « De l’intérêt des écrits littéraires des jeunes et des conditions de leur conservation – Approche internationale ». 40,00 euros le tout ou 20,00 euros à la journée. Informations complémentaires au 03 22 46 64 72 (Lignes d’écritures) . Programme complet disponible à cette adresse.

SALON – La Fondation Mohammad bin Rashid Al Maktoum, organisatrice de la première foire du livre pour enfant de Dubaï, fait savoir que la manifestation devrait être reportée. Initialement prévue du 3 au 10 février 2010, des ennuis financiers pourraient être à l’origine de la décision. L’objectif de cette foire est de faire naître ou de cultiver des habitudes de lecture chez les enfants arabes et d’améliorer la qualité de la littérature enfantine orientale et il semblerait que l’évènement ait retenu l’attention de plus de 200 éditeurs internationaux, désireux de renforcer leurs liens avec l’édition arabe.

COURRIER – Le numéro 21 de janvier 2010 de Période Rouge revient notamment sur « Loup Noir, le dernier indien romantique ». Pour recevoir ce numéro, les précédents et les suivant, faire votre demande ici.

INITIATIVE – Une première édition du classique de Lewis Carroll publié en 1871, Through the Looking-Glass, and What Alice Found There (« De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva ») a été vendue aux enchères aux Etats-Unis pour 115.000 dollars. Une copie personnelle de The Tale of Peter Rabbit appartenant à Beatrix Potter a également été cédée pour la modique somme de 92,000 dollars. Enfin, une édition de l’un des 200 exemplaires imprimés d’Harry Potter à l’école des sorciers s’est vendu à 5.750 dollars.

SALON – L’Association Drômoise pour la Lecture organise la neuvième édition du Salon du Livre Jeunesse, à Valence, du mercredi 13 au samedi 16 janvier 2010. « Sur quatre journées, auteurs et lecteurs se rencontreront dans différents lieux publics du quartier et de la ville : librairie, bibliothèque, établissements scolaires, cours de lecture adultes, IUFM, CDDP, tous partenaires de ce salon. Ces rencontres auront été longuement préparées, en cours et en bibliothèque, avant que les jeunes et moins jeunes lecteurs échangent ou confrontent leurs points de vue avec les auteurs. En clôture, le samedi 16 janvier, tous, petits et grands, se retrouveront à la MPT du Plan pour un après-midi de dédicaces avec Véronique Vernette, Bénédicte Guettier, Yaël Hassan, René Gouichoux, Jean-Marc Mathis et Nadine Brun-Cosme. » Le site de la manifestation est ici.

DISPARITION – Le dessinateur de bandes dessinées franco-belge Tibet, créateur de Chick Bill (68 albums) et de Ric Hochet (76 albums dont le dernier à paraitre en 2010), est mort ce samedi à l’âge de 78 ans, suite à un malaise.

SALON – Le huitième Festival du Livre de Jeunesse en Midi-Pyrénées aura lieu les samedi 30 et dimanche 31 janvier 2010 au Lycée Paul Riquet de Saint-Orens (Haute-Garonne) sous l’intitulé « Voyages autour des contes » : plus de 40 auteurs et illustrateurs invités, une librairie de 30000 ouvrages représentant plus de 200 éditeurs, des ateliers, des animations, des spectacles, des expositions. Notons aussi, le vendredi, à 16 heures 30, au Lycée, une rencontre avec Philippe Mérieu, auteur de Lettres aux grandes personnes sur les enfants d’aujourd’hui que publie Rue du Monde. Informations complémentaires ici.

PARUTION – En introduction de son rapport annuel titré pour 2009 Une année de bandes dessinées sur le territoire francophone européen : une vitalité en trompe-l’oeil ? Gilles Ratier, secrétaire général de l’Association des Critiques et Journalistes de Bandes Dessinée, explique : « Dans un contexte de crise économique et une époque de grand chambardement numérique, l’édition de bande dessinée, toujours aussi dynamique, tente de faire converger son savoir-faire avec d’autres médias, tout en continuant à diversifier son lectorat traditionnel : d’où une nouvelle augmentation du nombre d’acteurs du secteur et de la production, laquelle a tendance à se réfugier vers les valeurs sûres ; le tout accompagné d’un certain tassement du marché. » Rapport téléchargeable gratuitement à cette adresse.

EXPOSITION – Les Bibliothèque des Blossières et Madeleine d’Orléans (Loiret) proposent du samedi 9 au samedi 30 janvier 2010 l’expositon Belles plantes et petites graines : dans l’atelier de l’illustratrice Cécile Gambini. « Pour composer cette exposition, dit Cécile Gambini, j’ai choisi dans mes albums mes images préférées. Celles qui sèment une nouvelle avancée du travail ou d’autres qui sont hésitantes mais gardent le charme de l’imparfait. Enfin, les images dont je ne me lasse pas et que j’ai toujours du plaisir à revoir sans doute parce qu’elles ont un petit quelque chose de magique ou d’inexplicable, comme sorties d’un de mes rêves. Je vous invite à visiter ce jardin d’images fait de minuscules pousses et de plantes colorées. Bonne promenade. » Une proposition de la Galerie Jeanne Robillard. Site des bibliothèques d’Orléans ici.

RENCONTRES – La huitième édition des « Parcours Professionnels pour la Lecture Jeunesse » se tient à Troyes le mardi 26 et le mercredi 27 janvier 2010, espace Argence, 20 bis boulevard Gambetta. Organisé par le Syndicat National de l’Edition avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (Centre National du Livre), du ministère de l’Education nationale, de l’Association Lecture et Loisirs et de la ville de Troyes, et en partenariat avec l’Académie de Reims et le Centre International d’Études en Littérature de Jeunesse, il propose aux visiteurs quinze forums et tables rondes et la présence d’une petite vingtaine d’éditeurs. Entrée gratuite sur accréditation préalable à demander ici.

EXPOSITION – La Médiathéque de Fenouillet (Haute-Garonne) propose du mardi 5 au samedi 30 janvier 2010 une exposition consacrée aux Pop-Up. « Petits papiers sculptés, pliés, dépliés, découpage, coloriage, collage pour reproduire l’effigie d’un animal ou tout autre produit de l’imagination, le Pop-Up donne à la littérature-image une autre dimension, vous donne à réfléchir, vous amène à vous divertir que vous ayez 12 ans ou que vous soyez adultes. » L’exposition contient essentiellement des livres pour enfants datant des années 60 à aujourd’hui. Vernissage le samedi 9 janvier à 18 heures et atelier le samedi 23 janvier. Site de la médiathèque ici.

PARUTION – La trente-huitième sélection d’ARPLE (Association de Recherche et de Pratique sur le Livre pour Enfants) est parue. Un choix de plusieurs centaines de titres pour les enfants de 0 à 16 ans repérés dans la production 2009, classés par genre et par âge. 142 pages, 14,50 euros frais d’envoi compris. Précisions sur le site de l’association.

EXPOSITION – Pour ses vingt ans, la Médiathèque Samuel Beckett de Guérande (Loire Atlantique) expose jusqu’au samedi 30 janvier 2010, en partenariat avec le Centre Bermond-Boquié, vingt livres ayant marqués l’histoire de la littérature pour les enfants. D’un Alphabet des jeux de l’enfance de 1876 à un Alphabet illustré par Saunia Delaunay de 1972, un parcours dans l’histoire de l’édition pour les plus jeunes. Présentation des livres par Françoise Chaigneau, bibliothécaire au Centre Bermond-Boquié, le samedi 16 janvier à 10 heures 30. Site de la médiathèque ici.

DISPARITION – Nous venons d’apprendre le décès à 94 ans de Raymonde Dalimier, administratrice du CRILJ depuis sa fondation. Grâce à madame Brunschwig, inspectrice d’académie de Paris, Raymonde Dalimier effectue en 1946 un stage à la bibliothèque de l’Heure Joyeuse. Elle est ensuite nommée au lycée La Fontaine sur un poste de surveillant d’externat pour s’occuper d’une des toutes premières bibliothèques d’élèves, lieux pilotes où les lycéens étaient associés à l’organisation, « vrais miracles d’ingéniosité et de persévérance, exemples vivants d’un autre pouvoir ». Nous nous souvenons de Raymonde Dalimier, pionnière de la promotion de la littérature de jeunesse en milieu scolaire.

EXPOSITION – L’Institut finlandais, 60 rue des écoles à Paris, présente, du mercredi 6 au samedi 30 janvier 2010, une exposition titrée S’envoler, rêver, vivre avec les Moumines de Tove Jansson. « Cette exposition, destinée aux enfants comme aux adultes, présentera des reconstitutions de l’univers des Moumines, des extraits de textes, des photographies et des albums illustrés. » Très nombreux temps d’atelier entre le samedi 9 et le dimanche 24 janvier : « À table avec les Moumines », « Sur la piste de danse avec les Moumines », « En musique dans la vallée des Moumines ». Renseignements complémentaires et inscription obligatoire à cette adresse. Conférence La vie et l’origine des Moumines le samedi 23 janvier, de 15 à 18 heures, avec Boel Westin et Sirke Happonen, chercheurs, ainsi que Catherine Renaud, traductrice. Site de l’institut ici.

THEATRE – La compagnie La Boîte noire, théâtre de marionnettes et d’objets, présente Marcovaldo d’après Italo Calvino à Aÿ-sur-Moselle (Marne), du mardi 19 au jeudi 21 janvier 2010, à 19 heures. Spectacle tout public à partir de 7 ans. Réservation au 03 26 55 18 44.

RENCONTRE – Une conférence titrée Le monstre dans la littérature jeunesse aura lieu le jeudi 21 janvier 2010 à 18 heures 30 dans le cadre de l’exposition Beautés monstres, curiosités, prodiges et phénomènes qui présente jusqu’au 25 janvier le Musée des Beaux-Arts de Nancy, 3 place Stanislas.

THEATRE – La compagnie Voix Public présente le samedi 23 janvier 2010, 11 heures, à la Médiathèque communautaire de Valbonne Sophia Antipolis, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson, adaptation de Claude Boué du roman de Selma Lagerlöf avec les comédiens Caroline Duval, Philippe Auzizeau et Philippe Lecomte interprètant les dix-sept personnages de l’histoire. Site de la médiathèque ici.

SALON – La France est invitée d’honneur du troisième Salon du Livre de Jeunesse d’Athènes qui a lieu du vendredi 29 au dimanche 31 janvier 2010. Parmi les invités côté France : Olivier Tallec, Louis Alloing, Philippe Bertrand, Elisabeth Brami, Marie Goudot, Philippe Lechermeier, Paul Thiès, Timothée de Fombelle. Informations complémentaires auprès de l’Institut Français d’Athènes, à cette adresse.

COLLOQUE – Daniel Aranda et le Pôle universitaire yonnais de l’Université de Nantes, 18 boulevard Gaston-Defferre à la Roche-sur-Yon, proposent les jeudi 21 et vendredi 22 janvier 2010 un colloque intitulée L’enfant et le livre, l’enfant dans le livre, tensions à l’œuvre. Pour les intervenants de ces journées, les tensions seront éducatives, sociétales et narratives et on traitera, par exemple, des relations adultes-enfants dans les albums et des orphelins et enfants trouvés en littérature générale. Programme complet et inscription à cette adresse.

CRILJ – Déplacement à Arras le vendredi 15 janvier 2010 pour, à l’occasion du premier séminaire du « Centre Robinson », plonger avec les chercheurs du Centre de Recherches Littéraires « Imaginaire et Didactique » dans les cartons de documents déposés en septembre à l’Université d’Artois. Informations complémentaires à l’adresse du CRILJ.

EXPOSITION – La Médiathèque Sud, 9 allée François Mitterrand à Illkirch-Graffenstaden (Bas Rhin), présente du mardi 19 janvier au samedi 27 février 2010, en partenariat avec le Goethe Institut, une exposition de dessins de l’illustrateur allemand Wolf Erlbruch. Site des Médiathèques de Strasbourg ici.

RENCONTRE – Le prochain « lundi » de L’école des loisirs est le 28 janvier 2010. Seront accueillis Kity Coowrher et Rascal à l’occasion du Grand Prix Triennal qu’il viennent de recevoir en Belgique. Il seront accompagnés de Odile Josselin, responsable éditorial de Pastel. Ce sera, comme d’habitude, au 11 rue de Sèvres à Paris, de 9 heures 30 à 12 heures. Inscriptions obligatoires sur le site de l’éditeur.

PARUTION – Après les DVD Alfred, Emmanuel Moynot et Jean-Denis Pendanx, la quatrième parution de la collection « Les Petits Univers de la BD en Aquitaine », réalisé par Maiana Bidegain et intitulé « Traverses muettes », est consacré à Sadrine Revel. Voir sur ce site.

EXPOSITION – Du 12 janvier au 13 février 2010, l’exposition itinérante Voyage dans le monde illustré d’Anthony Browne qui rassemble plus de 80 originaux de l’artiste est jusqu’au samedi 13 février à la Médiathèque de Chateaubriant (Loire-Atlantique), 5 place St Nicolas. En partenariat avec l’atelier Mélanie Dromain dont l’indication du site est à droite de cette page.

INITIATIVE – Raymond Perrin, auteur de plusieurs essais sur la littérature et la presse jeunesse publiés chez L’Harmattan, vient d’ouvrir un blog consacré … devinez à quoi ? Ben oui. Originalité : des textes personnels plus que des informations recueillis ici et là. Pour visiter, c’est ici.

REVUE – Dans le numéro 182 de novembre 2010 de Nous voulons lire ! plusieurs articles consacrées à la philosophie, un article de Denise Escarpit concernant Jules Verne et, bien sûr, les recensions habituelles. Ce numéro : 12 euros. L’abonnement 2009 pour quatre parutions : 47 euros, NVL/CRALEJ, Médiathèque de Mériadeck, 85 cours du Maréchal Juin, 33075 Bordeaux, Cedex.

CRILJ – Dans le sillage du « projet Pélican » initié par le « Théâtre de la Mazade », La Lettre du CRILJ 07 de novembre-décembre est entièrement consacrée à Robert Desnos. Vous pouvez en demander un exemplaire gratuit à cette adresse. La première du spectacle du Théâtre de la Mazade est programmé le dimanche 4 avril 2010 à Aubenas.

PARUTION – Depuis 1953, les studios Weston Woods (USA) s’associent aux plus grands auteurs pour enfants ainsi qu’aux meilleurs animateurs et artistes du monde entier afin de donner vie à des personnages de livres illustrés avec la volonté de rester fidèles à l’histoire originale. Comme le déclare Maurice Sendak : « Weston Woods a affranchi le livre d’images, le faisant voler de ses propres ailes, et extrait l’histoire du livre pour l’offrir au monde. » Cette aventure de presque soixante ans est racontée en détails par John Cech dans Imagination and Innovation, the Story of Weston Woods, bel ouvrage très illustré et très documenté. A acheter d’urgence dans votre librairie anglaise préférée. Scholastic Press 2009, 176 pages, 36,00 euros

INITIATIVE – Clariweb ouvre le site Livrejeunesse.com qui, comme son nom tend à l’indiquer, est consacré à l’actualité des livres pour l’enfance et la jeunesse. Navigation aisée par catégories et sources. Adresse ici.

FORMATION – La plaquette-programme des formations proposées par Lecture Jeunesse pour l’année 2010 vient de paraitre. Pour recevoir le document, écrire à cette adresse.

EXPOSITION – A voir, à la Bibliothèque Départementale Gaston Defferre, 18-20 rue Mirès à Marseille, l’exposition Le singulier bestiaire de Tomi Ungerer, du lundi 25 janvier au samedi 24 avril 2010. Horaires : du lundi au samedi, de 10 heures à 18 heures. Le vendredi 22 janvier, 18 heures 30, Tomi Ungerer, un illustrateur et ses maîtres, conférence de Thérèse Willer, conservatrice du Musée Tomi Ungerer de Strasbourg. Le site de la Bibliothèque Départementale est ici.

DISPARITION – Nous apprenons le décès de Raoul Sautai qui, avec Ute Fuhr, illustra de nombreux ouvrages documentaires de la collection « Premières découvertes » de Gallimard Jeunesse dont notamment la série « J’observe ».

EXPOSITION – A Pont-Audemer (Eure), la bibliothèque, quai François Mitterrand, s’affiche au féminin pour un trimestre avec, côté jeunesse, du vendredi 22 janvier au samedi 20 mars 2010, l’exposition Secrets de princesses qui, s’appuyant sur l’album Princesses méconnues et oubliées de Philippe Lechemeier et Rebecca Dautremer « nous fait entrer dans les secrets des princesses célèbres, comme Cendrillon, ou de pays lointains, quand elles ne sont pas simplement inventées par leur auteur. » Les horaires ne sont pas simples (lundi de 13 heures 30 à 17 heures 30, mercredi de 10 heures à 17 heures 30, vendredi de 10 heures à 12 heures et de 13 heures 30 à 17 heures 30, samedi de 10 heures à 16 heures). Si vous voulez écrire, c’est ici.

PARUTION – Dans une étude passionnante Littérature jeunesse : flux commerciaux entre Nord et Sud, en ligne sur le site de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants, Marion Van Staeyen, titulaire d’une licence de sociologie et d’une licence d’édition, met en évidence le déséquilibre qui perdure entre Afrique francophone et France, entre Sud et Nord en matière d’échanges de livres – et plus précisément d’albums jeunesse. Toutefois, quelques alternatives voient le jour, en particulier pour favoriser l’accès aux marchés du Nord pour les éditeurs africains. Plusieurs acteurs de la profession – dont l’Alliance internationale des éditeurs indépendants – appellent d’ailleurs de leurs vœux et œuvrent en faveur d’un véritable rééquilibrage des flux commerciaux entre Nord et Sud. Le lien est ici.

DISPARITION – Nous apprenons le décès, à 88 ans, de Jacques Martin, un des derniers survivants de la bande dessinée franco-belge des années 1950, qui créa notamment, en 1948, le personnage d’Alix et, en 1952, celui du journaliste Lefranc. 120 albums pour l’ensemble de ses héros, publiés en 15 langues, vendus à 20 millions d’exemplaires.

CRILJ – L’Assemblée Générale de la section locale des Bouches du Rhône est convoquée pour le mardi 2 février 2010, à 18 heures 30, Maison des associations, Château des Quatre Tours, Velaux. Cette information concerne les adhérents 2009 et les (futurs) adhérents 2010 de la section. On peut contacter ici.

EXPOSITIONS – Jeanne Robillard nous informe de la disponibilité de six nouvelles expostions : Kerity, dans les coulisses du film à propos du travail de Rébecca Dautremer, Portraits de femmes avec les illustrations de Marcelino Truong, Dada, quinze illustrateurs qui met à l’honneur la première revue d’art pour enfants, Musique et voix avec des illustrations de Nathalie Novi, La danse avec encore des illustrations de Nathalie Novi, L’arbre d’abord avec toujours des illustrations de Nathalie Novi. La galiériste précise à l’occasion que « l’assurance des expositions est comprise dans le forfait de location, pour éviter toutes démarches administratives supplémentaires. » Le détail est sur un site dont le lien est à droite de cette page.

SALON – Le 15ème Salon du Livre Jeunesse de Douai La tête dans les étoiles aura lieu du lundi 25 janvier au dimanche 31 janvier 2010  dans les salles d’Anchin, du lundi au samedi de 8 heures 30 à 19 heures et le dimanche de 9 heures 30 à 18 heures. Y participeront les auteurs et illustrateurs Gilles Abier, Géraldine Alibeu, Barroux, Paul Bergèse, Richard Couaillet, Rémi Courgeon, Anne Crauzaz, Jean-Marie Defossez, Antoine Guilloppé, Marion Janin, Guy Jimenes, Armel Job, Anne Jonas, Maïté Laboudigue, Martine Laffon, Christophe Lambert, Agnès de Lestrade, Jean Molla, Séverine Thevenet, Zad et Didier Jean. Nombreux spectacles, ateliers, expositions et rencontres. Prix littéraire remis le lundi 25 à 18 heures par la spationaute Claudie Haigneré. Agenda et programme sur le très détaillé site de « Bouillons de culture », association organisatrice de la manifestation.

DISPARITION – Nous apprenons le décès de Françoise Lepage, membre de Communication-Jeunesse, ardente défenderesse de la littérature canadienne-française pour la jeunesse. Née en France en 1946, Françoise Lepage fut bibliothécaire, traductrice, auteure de romans pour les enfants, professeur de littérature pour la jeunesse, critique littéraire et directrice de collection. Son Histoire de la littérature pour la jeunesse, Quebec et francophonies du Canada est parue en 2000 aux éditions David (Ottawa).

PARUTION – Les bibliothècaires de la Ville de Paris publient la quatrième édition de Tu lis déjà, tu lis quoi ? sélection très bien présentée et aux index très pratiques de 380 titres pour les enfants débutants en lecture. Les illustrations, inédites, sont signées Olivier Besson. 11,00 à partir de cette adresse.

EXPOSITION – La médiathèque de Guesnain (Nord) présente jusqu’au 13 février 2010 un panorama de la littérature africaine Sagesse et Sagesses, hommage d’Afrique à Jean de la Fontaine par 34 illustrateurs africains pour la jeunesse, les mardi, mercredi et vendredi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, les jeudi et samedi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures. Renseignements au 03 27 08 20 40.

FORMATION – La plaquette-programme présentant le détail des formations 2010 proposées par le Centre National de la Littérature pour la Jeunesse est parue. Ces formations auront lieu, pour la plupart, sur le site François Mitterrand de la Bibliothèque Nationale de France où le Joie par les Livres est désormais installée. Pour recevoir le document, faites votre demande à cette adresse.

PARUTION – Disponible un peu partout, dans les gares (assez souvent) et dans les FNAC (presque toujours), une plaquette très pratique présentant les albums sélectionnés pour la Compétition Officielle et les Prix 2010 du prochain Festival Internationale de la Bande Dessinée d’Angoulème. Les pages 23 et 24 donnent la liste des ouvrages concourant pour le Prix Jeunesse.

EXPOSITION – Dans le cadre de la résidence organisée par le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse et l’association Bibliothèque en Seine-Saint-Denis, l’auteur-illustratrice Sara propose, du mercredi 3 au samedi 27 février 2010, à la Médiathèque Georges Brassens de Drancy, une nouvelle exposition La Chambre abandonnée, Résurrection (le film) La dispute (le récit) qui, mêlant film numérique et photos, met en scène une poupée ancienne qui revient à la vie sous les yeux médusés d’une poupée moderne et d’un ours en peluche. Pour en savoir plus, c’est ici. Une formation en présence de Sara et à destination des bibliothécaires est organisée la mardi 9 février à Drancy. Entrée libre sur inscription au 01 48 96 45 67.

DISPARITION – « Le farfadet bleu » est la (superbe) collection jeunesse de L’Idée bleue, éditeur de poésie, « pour lecteurs à partir de 5 ans et jusqu’à plus que centenaires. » Depuis fin décembre 2009, l’Idée bleue n’existe plus. « Toute aventure a une fin. Nous avons décidé d’être maître et ordonnateur de la nôtre. Ce dont souffrent les éditeurs de notre acabit, c’est d’un manque de lecteurs pour les livres qu’ils proposent. N’attendez pas que les poètes soient morts pour les lire. » Désormais, pour commander les ouvrages encore disponibles, il faudra s’adresser à cette adresse.

SALON – Dans la salle des fêtes de Brunoy (Essonne) aura lieu les samedi 30 et dimanche 31 janvier 2010 la huitième édition du Salon des illustrateurs et du livre de jeunesse. On y parlera contes avec une conférence de Praline Gay-Para, des rencontres, des démonstrations et des ateliers avec Charlotte Gastaud, Cécile Landowski, Joanna Boillat, Laura Rosano, Marc Daniau  et Christophe Merlin. Stage d’illustration en direction des enfants de 6 à 8 ans du 1ier au 5 mars. Programme un peu détaillé ici.

FORMATION – Un stage Les livres c’est bon pour les bébés. Pourquoi ? Comment ? aura lieu le jeudi 28 janvier 2010 (Des livres et des histoires au moment de la petite enfance : les enjeux d’une action culturelle ; des animations-lecture avec les professionnels et sous le regard des parents) et le vendredi 29 (Littérature enfantine : qualité des textes et des images. Apports théoriques. Analyse d’albums en atelier). Individuel : 110,00 euros. Formation continue : 220,00 euros. Inscriptions à cette adresse.

RENCONTRE – Etienne Delessert sera au Centre de l’illustration, Hôtel de Mora, 26 rue Voltaire à Moulins, le dimanche 31 janvier après-midi, en compagnie d’Hedwige Pasquet (Gallimard jeunesse), à l’occasion de l’exposition Pourquoi grandir ? qui lui est consacrée jusqu’au 8 mars 2010.

REVUE – Pour le dossier de son numéro 132 de décembre 2009 titré « Portraits d’adolescents en littérature de jeunesse », l’équipe de Lecture Jeune a proposé la lecture de sept romans à Daniel Delbrassine, Marion Poussier, Gérard Mauger, Benoît Virole, Carine Tardieu, Tony Di mascio, Françoise Bellanger et Cécile Robin-Lapeyre, leurs avis convergeant et divergeant à la fois. Abonnement pour 4 numéros : 42 euros. Adresse : Lecture Jeunesse, 190 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris.

INITIATIVE – Curious pages, blog américain, propose un singulier choix d’albums puisque ces livres, selon les initiateurs du projet, « ne conviennent pas aux enfants ». Une visite plutôt amusante, en anglais certes, mais il y a beaucoup d’images. C’est ici.

PARUTION – Véronique Maréchal, éducatrice auprès de jeunes enfants et formatrice de professionnels de la petite enfance, publie chez De Boeck Le livre et le jeune enfant, de la naissance à six ans. Le quatrième de couverture précise que, si l’ouvrage apporte bien aux parents et aux professionnels nombre de réponses et de repères aux questions qu’ils se posent, il restera toutefois à poursuivre la recherche, seul ou en équipe. 162 pages, 18,50 euros.

RENCONTRE – Dédicace de l’illustratrice Stephanie Blake, à l’occasion de la parution de L’anniversaire de Scarlett, le samedi 6 février 2010 de 15 heures à 18 heures, Librairie des Enfants, 90 rue de Levis à Paris. Pour contacter la librairie : 01 47 63 98 52.

EXPOSITION – La bibliothèque Nelson-Mandela de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), 26-34 avenue Robespierre, présente, du lundi 1ier au samedi 27 février 2010, l’exposition Avec Zuza, Monsieur Guillaume, la petite ogresse et toute la famille Quichon : invitation au pays d’Anaïs vaugelade. Le samedi 13, dédicace avec l’illustratrice de 14 à 16 heures et rencontre de 16 à 17 heures. En partenariat avec l’Atelier Mélanie Dromain. Pour en savoir plus, écrire à Mathilde Panet-Tourne.

EXPOSITION – L’exposition En noir et blanc qui présente le travail d’estampe de Delphine Grenier, Thomas Perino et Laureen Topalian est assortie d’une vente. Ce sera à l’Art à la Page, 8 rue Amelot à Paris, du mardi 2 février au samedi 27 mars 2010. Pour tout savoir, visiter le site de la galerie en cliquant sur le lien à droite de cette page.

COURRIER – Riche sommaire pour le numéro 22 de février 2010 de Période Rouge : un article consacré à Nicolaou, bricoleur et dessinateur, des informations peu connues à propos d’un Pif italien et d’un Pif iranien, quelques galéjades de Placid et Muzo. Hervé Cultru, pour sa part, rappelant à notre souvenir Riquiqui et Roudoudou, en profite pour évoquer Madeleine Bellet, « inconnue célèbre » qui, longtemps directrice de publication de Vaillant, participa à l’élaboration de la loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. L’abonnement est de plus en plus gratuit et il faut demander ici.

PARUTION – La vingtième sélection annuelle Livres au trésor, issue du travail du comité de lecture départemental sur les livres pour la jeunesse qui réunit chaque mois les bibliothécaires, documentalistes, libraires, enseignants ou éducateurs de la Seine-Saint-Denis, est parue en novembre 2009. Elle est illustrée par Sara. Il est possible de l’obtenir gratuitement en faisant sa demande à cette adresse. Il est possible de demander aussi quelles sont les sélections des autres années encore disponibles.

CONCOURS – A l’occasion, justement, de la parution de cette vingtième sélection, le centre de ressources sur le livre de jeunesse en Seine-Saint-Denis Livres au trésor propose un jeu-concours plutôt futé destiné à ses lecteurs bibliothécaires, enseignants, documentalistes, éducateurs et autres professionnels du livre ou de l’enfance. Vingt questions pour vingt sélections, toutes les réponses étant dans les brochures ou sur le site. Premier prix : la taille du gagnant en livres de jeunesse, ce qui n’est pas rien. La date limite est le samedi 13 février 2010. Les informations sont ici.

EXPOSITION – A la Médiathèque Hermeland, rue François Rabelais, à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), jusqu’au samedi 27 mars 2010, présentation d’une exposition Emre Orhun. Visites les après-midi de 14 heures à 19 heures, du lundi au samedi et les matins de 10 heures à 12 heures, le mercredi et le samedi. Entrée libre. Rencontre avec Emre Orhun le jeudi 11 février 2010 à 20 heures. Site de la médiathèque ici.

PARUTION – La dossier du numéro 250 de décembre 2010 de La Revue des livres pour enfants consacré à Michael Morpurgo commence pour une longue et fort intéressante lettre de l’auteur à ses lecteurs et lectrices. Ce numéro : 10 euros. L’abonnement à la revue pour les six parutions de 2009 : 54 euros. Chèque à l’ordre de « Agent Comptable de la BnF ». Adresse : BnF – Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres, service abonnements, quai François Mauriac, 75706 Paris, cedex 13.

JOURNEE D’ETUDE – A l’occasion de la parution des résultats d’une enquête sur les 11-18 ans et les bibliothèques municipales, menée en 2008-2009 par BS consultants et Tosca Consultants à la demande de la direction du Livre et de la lecture du ministère de la Culture et de la communication, la BPI organise, le mardi 9 février 2010, de 14 à 17 heures, une demi journée d’études sur le rapport que les jeunes entretiennent (ou non) avec les bibliothèques municipales, de la petite enfance à l’entrée dans l’âge adulte. On parlera des pratiques de loisir et de culture des 6-14 ans, des tout petits et la bibliothèque, des 11-18 ans et les bibliothèques municipales. Une table ronde terminera la journée. L’inscription est obligatoire et le formulaire est ici.

RENCONTRE – François Place est en dédicace, ce vendredi 5 février 2010, à 18 heures 30, pour La Douane volante (Gallimard 2010), à la librairie Folies d’encre, 9 avenue de la Résistance à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

SALON – Organisée par le Service Culturel et le réseau des bibliothèques, en partenariat avec les écoles, les associations, les librairies, le sixième année Salon du Livre Jeunesse de Perros-Guirec (Côtes-d’Armor) se déroulera le dimanche 7 février 2010 , à la maison des Traouiero, de 10 heures à 12 heures 30 et de 14 heures à 18 heures. De très nombreux ateliers, des expositions, des contes, des lectures par l’association Lire et Faire Lire et le présence en dédicaces des auteurs et illustrateurs Christophe Boncens, Yves Cotten, François Plisson, Laurent Richard, René Gouichoux, Christelle Le Guen, Monique Hion, Jacqueline Pierre, Ada Bé et Blÿnt. Pour les détails, il faut téléphoner au Service Culturel, 02 96 49 85 63 ou 02 96 49 02 45.

FORMATION – Vous avez toujours rêvé d’aller visiter le Foire internationale du livre pour enfants de Bologne (Italie), vous avez l’argent et/ou une vieille connaissance pouvant vous accueillir sur place. Alors, cette information est faite pour vous. La BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie  par les livres organise en effet un voyage d’étude à Bologne, du mardi 23 au jeudi 25 mars 2010 : visite privilégiée et encadrée selon un programme préétabli, rencontres avec des éditeurs, des créateurs et des agents littéraires, débats organisés par la Foire, visites d’expositions, etc. Le prix annoncé (435,00 euros, exonéré de TVA) ne couvre ni les frais de voyage ni d’hébergement. C’est trop cher ? Pas grave, le nombre maximun de participants est de douze. Si, à la réflexion, vous vous décidez, il vous faut voir avant le 10 février avec Marion Caliyannis.

PRIX – Alain Serres et Bruno Heitz pour Terribles (Rue du Monde 2008), Noé Carlain et Nicolas Duffaut pour Ce que lisent les animaux avant de dormir (Sarbacane 2008), Benoît Jacques pour La Nuit du visiteur (Benoît Jacques 2008), Michel Honaker pour Chasseur noir (Flammarion 2008), Rune Michaels pour Genesis Alpha (Milan jeunesse 2008) ont reçu ce mercredi 12 janvier l’un des 12e Prix Littéraire « Gayant Lecture » 2010 attribué par l’association « Brouillons de Culture » et le salon du livre de Douai.

COURRIER – Denis Pavier nous écrit : « Le CUIP (Comité Universitaire d’Information Pédagogique) souhaite diffuser ce communiqué auprès de vos chercheurs, vos auteurs ou futurs auteurs. Vous êtes étudiant, doctorant, chercheur, praticien, enseignant, vous préparez un ouvrage ou vous menez une recherche en sciences humaines, éducation, langues, histoire, philosophie, psychologie, communication ou autres, et votre démarche apporte un éclairage, accessible à tous, sur les enjeux et les défis de l’éducation et de la formation. Seul ou en équipe, vous avez besoin d’un soutien pour continuer vos travaux, pour les publier ou les faire connaître, dans ce cas, vous êtes sans doute, candidat au Prix Louis Cros, à la Bourse du CUIP ou au Partenariat du CUIP. Pour tout renseignement, veuillez consulter le site  du Comité Universitaire d’Information Pédagogique. »

PARUTION – Ne faites pas le malin. Non, vous ne connaissez pas Antonio Rubino ou si peu. Sauf, bien sur, si vous avez déjà lu Antonio Rubino le maestro italien de la bande dessinée enfantine qui vient de paraitre aux Editions de l’An 2 – Actes Sud. Né en 1880, peintre, poète et illustrateur, figure emblématique de l’école du Corriere dei Piccoli, le célèbre illustré italien pour la jeunesse qu’il contribua à fonder en 1908, Antonio Rubino exerça la direction des publications pour la jeunesse de l’éditeur Mondadori et fut le responsable artistique de Topolino. D’avoir lorgné un temps du côté du fascisme mussilinien ne l’empêcha pas de recevoir les hommages réguliers d’Italo Calvino et de Federico Fellini. 120 pages, 21,00 euros. Il y aura bientôt des images à cette adresse.

FORMATION – Les étudiants du Master clermontois de création éditoriale et de jeunesse de l’Université Blaise Pascal dont Nelly Chabrol Gagne est responsable, seront accueillis au Centre de l’illustration de Moulins les mercredi 17 et jeudi 18 février 2010. Ils auront l’occasion de travailler avec Jean Claverie, de parcourir les salles de l’exposition Pourquoi grandir ? consacrée à Etienne Delessert et de découvrir la réserve d’oeuvres graphiques du Centre.

COURRIER – Patrick Joquel envoie à qui le demande de réguliers courriers. Dans celui reçu en ce début de février il propose onze notes de lectures sur des ouvrages « incontournables », qu’on ne voit pourtant pas recensés partout. Pour recevoir, il faudra demander ici.

SALON – Premier Salon du Livre de Provins (Seine et Marne) le samedi 13 février, de 14 à 18 heures, et le dimanche 14, de 10 à 18 heures, au Centre culturel Saint-Ayoul, 10 rue du Général Delort. Salon généraliste organisé par l’association Encres Vives, il fera la part belle à la jeunesse avec des expositions, des spectacles de contes, des ateliers créarifs, la présence des éditions Alzabane et HongFei Cultures et la participation des auteurs et illustrateurs Dario Alcide, Amandine, Jean-Luc Bizien, Jean-Sébastien Blanc, Douglas Brosset, Sylvie Cailleux, David Bry, Annie Caldirac, Michel Criton, Anna Cros, Charles-Antoine Cros, Mymi Doinet, Philippe Gourdin, Magdalena Guirao-Jullien, Kaoutar Harchi, Gérard Hubert-Richou, Agnès Kellenberger Valeille, Karine Laurent, Stéphanie Alastra, Sophie Marvaud, Christophe Miraucourt, Anne Moreau-Vagnon, Caroline Pistinier, Mary-Hélène Sarno, Jocelyne Sauvard, Philippe Sternis, Mélusine Thiry, Tomatias, Pierre Uong, Wang Yi, Zémanel, Simone Weil étant présidente d’honneur. Les détails sont sur le site.

EXPOSITION – Le Scriptorial d’Avranches (Manche) présente, du samedi 6 février au dimanche 30 mai 2010, Anges et Superhéros dans la bande dessinée, exposition où dialoguent figures d’anges et superhéros réinterprétées par la bande dessinée contemporaine, univers d’auteurs français ou belges, mangas, comics et fantasy. Plus de deux cents œuvres présentées : esquisses, recherches graphiques, ouvrages, films et planches originales. Le numéro 26 des Cahiers Robinson constitue l’épais catalogue de l’exposition. Programme d’accompagnement à découvrir sur site du Scriptorial.

COURRIER – Bertille Demelet nous écrit : « Je signe mon premier livre. Je soutiens les élèves qui ont des difficultés scolaires et j’écris pour permettre aux enfants d’aimer la lecture. Je tenais personnellement à vous annoncer que mon recueil de contes qui s’intitule Six contes pour ceux qui aiment les histoires est disponible. Vous pouvez vous le procurer soit directement sur le site de l’éditeur, les Editions Persée, ou dans une librairie. Très cordialement. »

INITIATIVE – Financé à hauteur de 260 000 euros par an par la région, de 60 000 euros par la ville de Falaise et de 40 000 euros par la communauté de communes, le Relais culturel régional danse et littérature jeunesse du pays de Falaise a été inaugué le lundi 25 janvier 2010. Objectifs : encourager la création, construire un autre regard sur la création, pour tous les publics, créer des passerelles entre les domaines artistiques danse et littérature et entre les artistes et les publics. Pour le secteur littérature jeunesse, Céline Azorin, illustratrice, créatrice textile et graphiste, est actuellement en résidence à Pont-d’Ouilly.

CRILJ – Les actes du colloque Le livre et la lecture à l’ère numérique organisé par le « Centre de Recherche et d’Information sur la Littérature pour la Jeunesse » à la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord Saint-Denis les samedi 23 et dimanche 24 juin 2007 sont disponibles sous la forme d’un CD-rom à commander, pour 10,00 euros l’exemplaire et 2,00 euros forfaitaires de frais d’envoi, à l’adresse du CRILJ. Table des matières et bon de commande à demander ici.

PARUTION – « La littérature pour la jeunesse représente le seul domaine vraiment « rentable » de l’édition au Québec. Elle mobilise un public nombreux et fidèle, des auteurs reconnus et adulés, des illustrateurs à la réputation internationale ; elle est diffusée par des maisons d’édition à l’efficacité redoutable, dont certaines, telles « La courte échelle », « Boréal » et « Québec Amérique » s’affirment comme de petites multinationales ; elle assure son rayonnement grâce à des revues d’information spécifiques, comme Lurelu, et occupe une part importante des sections littéraires des grands quotidiens comme Le Devoir et La Presse ; elle bénéficie de l’appui d’associations d’auteurs et d’organismes d’information et de diffusion, dont Communication-jeunesse ; elle a suscité la multiplication de prix littéraires, dont certains prestigieux ; enfin, elle a maintenant ses spécialistes à l’Université, voire des programmes de premier et de second cycle qui lui sont exclusivement consacrés. » Un numéro de la revue Education et francophonie à paraitre en octobre 2010, Littérature de jeunesse et francophonies du Canada et d’ailleurs : histoire, sciences, culture et littérature, entrera dans le détail puisqu’il y a appel à articles à faire parvenir pour le 26 février. Quand le votre sera terminé, vous le ferez parvenir à cette adresse.

EXPOSITION – La « Maison des Contes et des Histoires », 7 rue Pecquay à Paris, présente, du mercredi 10 février au dimanche 11 avril 2010, Sa Majesté le Chat, une exposition d’illustrations originales des albums Le Chat botté (La Joie de lire 2009) d’Albertine et de Contes de chats (Albin Michel jeunesse 2008) de Jean Muzy (auteur) et Jean-François Martin (illustrateur). L’exposition présente également des croquis du chat de Delacroix peint par lui-même. Delacroix, pas le chat. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien indiqué à droite de cette page.

RENCONTRE – Mais, cette fois, à la radio, pour ne pas attraper froid. La revue Hors-Cadre[s] sera en effet l’invitée de Jacques Munier, dans l’émission A plus d’un titre sur France Culture, le vendredi 19 février 2010 de 16 heures 30 à 17 heures. Les échanges porteront particulièrement sur le numéro 5 « Carnets et esquisses ».

PARUTION – « On oublie fréquemment que la bande dessinée belge d’expression française, terreau de l’école dite « franco-belge », s’est épanouie dans un environnement chrétien. Les deux « pères fondateurs », Hergé et Jijé, ont publié leurs premières séries avec des bulles dans des journaux catholiques. Certes, les deux périodiques spécialisés qui, après 1945, s’imposent sur le marché belge, puis conquièrent le public hexagonal, à savoir Spirou et Tintin, ne sont pas des supports confessionnels. Mais ils sont nés dans des milieux catholiques, et se sont appuyés, au moins à l’origine, sur des réseaux de diffusion chrétiens. » On ne l’oubliera plus grâce à l’étude de Philippe Delisle Spirou, Tintin et Cie, une littérature catholique ? Années 1930/Années 1980 qui vient de paraître aux éditions Karthala. 192 pages, 19,00 euros.

FORMATION – « L’art a le vent en poupe et ferait même sa rentrée à l’école. La production de livres pour sensibiliser les enfants à l’art augmente. Comment s’y retrouver parmi une offre si riche et si variée, encyclopédique, atypique, animée, narrative, ludique, créative ? Quelles médiations proposer pour valoriser ces livres et les mettre en réseau ? Comment organiser des animations toutes simples autour d’un moment de lecture ou d’un atelier de jeux ou d’arts plastiques ? » Pour vous aider à répondre, l’association « Croqu’Livre », 27 rue de la République à Besançon, propose deux journée de formation Les livres sur l’art pour la jeunesse, les jeudi 6 et vendredi 7 mai 2010. Modalités d’inscription ici.

RENCONTRE – Les éditions des Trois Ourses s’associent avec le Centre culturel tchèque, 18 rue Bonaparte à Paris, pour proposer le mercredi 17 février 2010 à 18 heures, une présentation de Ceci ou Cela ? livre-jeu de Dobroskav Foll. Première publication en 1965 aux éditions Albatros. Participation de l’historienne de l’art Zuzanna Pàlovà. Présentation de Dobroskav Foll sur le site du Centre culturel.

COURRIER – Nous recevons régulièrement les sélections établies par le Comité de Lecture Jeunesse du « Centre Opalivres » de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Pour recevoir aussi, faire votre demande à cette adresse.

EXPOSITION – Les Bibliothèques de l’Argonne et Saint-Marceau d’Orléans (Loiret) proposent du samedi 20 février au vendredi 2 avril 2010 l’exposition Carll Cneut : portrait d’illustrateur, panorama de plus de 70 originaux extraits pour la plupart d’albums pour la jeunesse et de la presse. « Se référant aux grands peintres flamands, l’artiste flamand offre une oeuvre forte dans laquelle les personnages foisonnent, vêtus d’habits bigarrés et flottants, et dont les sentiments sont rendus par les attitudes plus que par les visages. » Le samedi 20 février, à 17 heures 30, à l’occasion de l’inauguration à la bibliothèque Saint-Marceau, rencontre ouverte à tous avec Carll Cneut, illustrateur, Carl Norac, écrivain, et Jeanne Robillard, galiériste. Site des bibliothèques d’Orléans ici.

PARUTION – Dans Peter Pan, figure mythique de Monique Chassagnol, Nathalie Prince et Isabelle Cani, « le mythe littéraire de Peter Pan est étudié à travers la littérature jeunesse mais également les autres oeuvres littéraires, comme la bande dessinée, et les oeuvres cinématographiques contemporaines. » Autrement 2010, 160 pages, 17,00 euros.

PARUTION – Vient de paraître Lewis Carroll et la persistance de l’image de Lawrence Gasquet, aux Presses Universitaires de Bordeaux, dans la collection « Gulf Stream ». Si, dès la première page d’Alice au pays des merveilles, le lecteur est invité, par Alice elle-même, à s’interroger sur le statut de l’image (« A quoi peut donc bien servir un livre sans images ? »), l’ouvrage de Lawrence Gasquet examine plus largement la nature de l’image au sein des multiples productions de Lewis Caroll, son postulat étant que l’écrivain a compris avant beaucoup d’autres que l’image est un outil cognitif puissant, qui stimule et structure la pensée. 304 pages, 28 euros.

RENCONTRES – Les prochains « visiteurs du soir » ont reçu leur invitation à venir, un jeudi, entre 18 est 20 heures, à la BnF, salle 70, Quai François Mauriac à Paris, échanger avec des journalistes littéraires et des spécialistes de la littérature de jeunesse. Dans l’ordre : Xavier-Laurent Petit, auteur (18 février) ; Fabien Vehlmann, auteur, scénariste de bande dessinée (22 avril) ; Carll Cneut, auteur-illustrateur (20 mai) ; Chen Jiang Hong, auteur-illustrateur (17 juin ) ; Fabrice Colin, auteur (21 octobre) ; Henri Galeron, illustrateur (18 novembre) ; Pépito Matéo, conteur (16 décembre). Michael Morpurgo, contrariant, viendra un vendredi, le 26 mars. Entrée libre sur inscription à cette à cette adresse.

DISPARITION – Nous apprenons le décès brutal de Raymond Farré, 69 ans, dans l’incendie pour l’instant inexpliqué de son appartement. « Raymond Farré avait, avec sa sœur Marie Saint-Dizier dont il était fort proche, renouvelé l’écriture et l’imaginaire pour les enfants et les pré-adolescents, dans un style très carrollien, plein d’humour, de plain pied avec la sensibilité libre des jeunes lecteurs des années 70 et 80. » (Christiane Abbadie-Clerc)

EXPOSITION – La Médiathèque Anna Marly de Saint Jean de la Ruelle (Loiret) présente, du mercredi 2 au samedi 27 mars 2010, l »exposition Carl Norac, collectionneur d’instants composée de dessins originaux d’illustrateurs compagnons de route de l’écrivain, d’objets de ses collections personnelles, de lettres et de manuscrits d’auteurs qui l’ont influencé et de photographies de voyage « Inde et alentours », terres d’inspiration d’une part essentielle de sa poésie. Carl Norac rencontrera des classes des différents groupes scolaires de Saint Jean de la Ruelle le jeudi 18 et le vendredi 19 mars et, le vendredi, une rencontre-dédicace tout public sera organisée à partir de 17 heures à la Médiathèque Anna Marly. On peut écrire ici.

INITIATIVE – Etienne Delessert a souhaité faire connaitre l’histoire du CRILJ et a demandé à Monique Hennequin, longtemps secrétaire générale, un texte rappelant les trente-cinq premières années d’activités du Centre de Recherche et d’Information sur la Littérature pour la Jeunesse, de 1974 à 2008. Malgré son titre « plombant » pour les actuels animateurs de l’association, l’article publié sur le site de Ricochet (repris du numéro 93/94 de septembre 2008 du bulletin) en apprendra beaucoup à ceux qui ne furent pas de cette histoire-là.

PARUTION – La bibliothèque L’Heure joyeuse, 6 rue des Prêtres-Saint-Séverin à Paris, publie sa « Sélection 2009 des meilleurs disques et CD livres pour enfants » : 130 titres répartis entre chansons, textes, éveil sonore et musical. Notes critiques rédigées par Françoise Ténier. Gratuit à cette adresse.

PARUTION – Chaque année, depuis onze ans, les sections jeunesse des bibliothèques municipales Jacques Prévert, rue Vastel, et Raymond Queneau, place de Bourgogne, de Cherbourg-Octeville (Manche) publient leur sélection Lulu, le livreur de livres au format certes difficile à ranger mais au choix pertinent et fortement argumenté car les notices savent être longues lorsque l’ouvrage le justifie. Pour recevoir, écrire à l’une ou l’autre des bibliothèques.

INITIATIVE – Sur le site du « Centre audiovisuel Simone de Beauvoir » qui s’est donné pour missions « la conservation, la valorisation, la diffusion et la réalisation de documents filmés ayant trait aux femmes à leur histoire, leurs droits, leur créativité, leurs luttes », trois vidéos relatives aux publications pour la jeunesse : Les représentations sexuées dans la littérature jeunesse, entretien avec Sylvie Cromer, Maître de conférence en sociologie à l’Université de Lille 2, Les représentations sexuées dans la presse pour fillettes et adolescentes, entretien avec Corinne Destal, Maître de conférences à l’Université de Bordeaux 3, Les représentations sexuées dans les encyclopédies pour la jeunesse, entretien avec Christine Detrez, Maitre de conférences à l’ENS Lettres et Sciences Humaines de Lyon. Le site est ici.

DISPARITION – Nous apprenons le décès de Jacqueline Pintiaux, à Saint-Georges-sur-Cher, à l’âge de 77 ans. Active propagandisme du livre pour enfants dans le Puy-de-Dôme, elle fut longtemps présidente de la section locale du CRILJ de Clermont-Ferrand. Habitant depuis plusieurs années en région Centre, elle avait rejoint les adhérents de la section de l’Orléanais.

INITIATIVE – Pour ceux qui n’auraient pas suivi, répétons que Lire en Fête, c’est fini et annoncons que la manifestation qui lui succède se prépare. Deux certitudes, le nouveau nom, A vous de lire, et les dates, du 27 au 30 mai 2010, l’idée forte étant que les gens se (re)mettent à lire dans l’espace public et c’est mieux quand il fait beau. Editeurs, librairies, bibliothèques, Ministère de l’Education Nationale et un hypermarché dont le nom n’est pas encore connu seront les premiers sollicités. Cöté jeunesse, la Joie par les Livres préparerait un guide « grand public » de 100 titres qui sera très largement distribué, Bayard Jeunesse et Milan Jeunesse s’associeraient, pour leur part, au Centre National du Livre et publieraient un kit pédagogique. C’est tout pour aujourd’hui. Pour la suite, on vous tient au courant.

COLLOQUE – Princes et  princesses seraient-ils immortels ? Comment expliquer une telle prégnance dans la littérature jeunesse d’hier et d’aujourd’hui ? Comment ces récits sont-ils reçus ? Quelles évolutions peut-on discerner ? Ces réflexions seront au cœur des débats, lors du colloque Les princes, les princesses et le sexe des anges organisé les jeudi 27 et vendredi 28 mai 2010 par le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse en Seine-Saint-Denis. Deux journées pour croiser les points de vue de chercheurs, historiens, psychanalystes, sociologues et philosophes qui aborderont ces questions en les liant aux différents publics auxquels ces histoires s’adressent. Permettront-elles de connaître ainsi le sexe des anges ? Détails du programme sur cette page.

EXPOSITION – La librairie Récréalivres, 29 rue des Ponts Neufs au Mans (Sarthe), invite à venir découvrir les originaux d’Anthony Browne de l’atelier Mélanie Dromain. L’exposition « se trouve au premier étage de la librairie et nous vous ‘commenterons’ la visite par une lecture de livres d’Antony Browne. » C’est jusqu’au 25 février 2010 et le site de la librairie est ici.

SALON – La Bibliothèque Intercommunale de Luçon (Vendée) organise, du lundi 8 au dimanche 14 mars 2010, la 12ème édition de sa Semaine du Livre Jeunesse « pour un embarquement immédiat dans un monde de héros mis en scène sur tout l’espace du salon en images et en mots ». A l’occasion de cette manifestation seront accueillis une trentaine d’auteurs, illustrateurs et scénaristes de bandes dessinées dans un espace librairie de 5000 titres. Au programme également : des ateliers d’enluminure, des expositions d’originaux de Christophe Alline et Clotilde Bernos, des rencontres d’auteurs, les contes de Jean-Louis Le Craver. Tables rondes professionnelles les mercredi 10 et jeudi 11. Programme très complet disponible ici.

FORMATION – Le « Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles » et La Ville de Bruxelles organisent, le vendredi 19 mars 2010, à l’Espace Magh, rue du Poinçon à Bruxelles, une journée professionnelle sur le thème Lire autrement pour laquelle ils se sont assurés la participation de Françoise Drouard, Joëlle Turin, Claude Poissenot, Bernard Friot et Sylvain Farhu-Dassesse qui parleront de sciences, de petite enfance, d’adolescence, de poésie et de slam. C’est gratuit avec inscription obligatoire. Bulletin à demander ici.

RENCONTRES – Les mêmes invitent, le lendemain 22 mars, à une soirée de rencontres 12 en tandem, suite de duo avec les auteurs de la « Semaine Paul Hurtmans du livre de jeunesse », soit Karim Ressouni et Yvan Pommaux, Agnès de Lestrade et Brigitte Minne, Catherine Zarcate et Julia Billet, Bernard Friot et Guillaume Guéraud, Jean-Marie Defossez et Eva Kavian, Jean-Marie Defossez et Eva Kavian, Sylvie Brien et Yves Grevet. Ce sera de 19 à 21 heures, au théâtre de la Montagne Magique, 57 rue du Marais à Bruxelles. Et, bien sûr, c’est gratuit avec inscription obligatoire.

INITIATIVE – Vous êtes de ceux qui pensez que les albums Ipomée les plus anciens sont désormais épuisés. Ce n’est pas tout à fait vrai et vous auriez tort, en cas de grosse envie, de ne pas contacter Marie-Thérèse Deveze qui vous dira quels ouvrages sont encore disponibles. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il n’y en aura pas pour tout le monde. C’est à cette adresse.

 REVUE – Le numéro 220 de janvier-février 2010 de Griffon est consacré à Anne Herbauts qui, se souvient Jean-Hugues Malineau dans son éditorial, aboie parfois, le soir, chez elle, pour que les gens pensent qu’elle a un gros chien. L’abonnement annuel coûte 51,50 euros pour cinq numéros. Adresse : Griffon, 4 rue Trousseau, 75011 Paris.

EXPOSITION – Le Centre Belge de la Bande Dessinée, au 20 de la rue des Sables à Bruxelles,  propose, du 2 mars au 29 août 2010,  une exposition Moomin, le monde rêvé de Tove Jansson« . L’exposition produite par le Centre Belge de la Bande dessinée en collaboration avec l’Institut Culturel Finlandais pour le Benelux et l’Ambassade Finlandaise en Belgique. « permet de découvrir l’univers d’un auteur féminin majeur du XXe siècle, à la personnalité riche et extravagante, servi par un graphisme raffiné qui continue à séduire ses lecteurs dans plus de quarante pays. » Le site du Centre est ici.

EXPOSITION – La Médiathèque de Bernay, 2 rue de la Charentonne, présente du mercredi 2 au samedi 27 mars 2010, l’exposition A l’origine du Père Castor, prêtée par la bibliothèque départemantale de l’Eure. Adresse électronique de la Médiathèque ici.

INITIATIVE – La Fête des bébés lecteurs de Nanterre (Hauts-de-Seine), qu’organise, du samedi 6 au mercredi 31 mars 2010, le réseau des médiathèques de la ville, aura pour thème la nuit à partir d’une sélection de livres pour les moins de 4 ans. Au programme : exposition Au clair de la nuit, atelier avec le musicien Philippe Foch et avec Cajolage, contes avec la conteuse-chanteuse lyrique Dominique Hoff, Prix des bébés lecteurs,  conférence Berceuses et paroles pour appeler le sommeil avec Marie-Claire Bruley le samedi 13 mars à 10 heures. Renseignements complémentaires au 01 47 29 51 57.

CONCOURS – L’association  » Sur la place » organise son concours 2010 Jeune illustration en région PACA qui s’adresse aux dessinateurs et illustrateurs âgés de moins de 28 ans ayant un lien avec la région PACA. La date limite pour l’envoi des dossiers est le mercredi 31 mars 2010. Informations à cette adresse.

SALON – En guise de 17ème édition, l’association L’Ilot-Livres propose, du lundi 8 au dimanche 14 mars 2010, ses « Rencontres Zinzins », clin d’œil à Frédéric Clément, invité d’honneur de la manifestation. Nombreuses animations : spectacles, ateliers, rencontres, expositions, parcours, concours de créations, le tout assez franchement zinzins. Le salon proprement dit aura l’allure un hyper magasin zinzin qui envahira l’espace du Prieuré de La Charité-sur-Loire (Nièvre), par ailleurs « ville du livre ». Les zinzins invités sont, outre Frédéric Clément déjà cité, Élise Fontenaille, Martine Pouchain, Pef, Vanessa Hié, Agnès de Lestrade, Dorothée Piatek, Ronan Badel, Cécile Gabriel, Bruno Pilorget. Programme détaillé sur le très beau site de l’association. Plusieurs formations ouvertes aux professionnels et aux bénévoles. Inscription ici.

INITIATIVE – La Galerie Jeanne Robillard prépare son déménagement. Pendant la préparation de son nouvel espace, la Galerie reçoit toujours, sur rendez-vous, à son adresse actuelle, 11 rue Bichat à Paris. Pour inaugurer sa nouvelle adresse, dans le 11ème arrondissement, la Galerie présentera une exposition d’illustrations originales et inédites de Vanessa Hié.

EXPOSITION – La bibliothèque l’Heure Joyeuse, 6 rue des Prêtres-Saint Séverin à Paris, présente, du mercredi 17 février au vendredi 30 avril, une exposition Les albums tout en images : quand les images racontent des histoires. « Un album sans texte ? Ça existe ? Mais à quoi ça sert ? Et comment le lire ? Non seulement il existe de nombreux livres tout en images et sans texte dans la littérature jeunesse, mais en plus ils sont créatifs, originaux, passionnants. Qu’ils nous ouvrent les yeux en nous incitant à regarder les détails des choses qui nous entourent, qu’ils nous éveillent à l’art, aux formes et aux couleurs, ou encore qu’ils nous racontent de véritables histoires toutes en images, les albums sans texte apportent un regard particulier sur le livre, et initient à un type de lecture trop peu connu : la lecture de l’image. Chuuuut ! Pendant que l’on regarde ces albums, il n’y a pas un mot à dire, c’est à nos yeux de créer les histoires. Quel plaisir, après, d’échanger et de voir comme chacun a perçu des choses différentes ! »

EXPOSITION – S’associant au dixième anniversaire du « Festival de la Bande Dessinée » de Moulins, le musée Anne-de-Beaujeu, place du Colonel Laussedat, propose, du lundi 1er au samedi 31 mars 2010, André Chéret, créateur d’univers, exposition de planches originales du dessinateur (sur des scénarios de Roger puis de Jean-François Lecureux) de Rahan, « le fils des âges farouches ». Contact ici.

INITIATIVE – Vous reste deux mois pour trouver l’argent. Le samedi 29 mai 2010, 250 dessins, planches originales et objets dérivés de l’œuvre d’Hergé seront mis aux enchères par Moulinsart SA, détentrice des droits d’exploitation, à la salle des ventes Drouot-Montaigne à Paris. Deux exemples : une planche crayonnée de L’Affaire Tournesol estimée entre 90 000 et 120 000 euros, une édition originale de Tintin au Congo (1931) estimée entre 18 000 et 20 000 euros. Les personnes intéressées devraient trouver l’adresse.

SALON – La dixième édition du salon du livre jeunesse de L’Isle sur la Sorgue (Vaucluse) qu’organise l’association Dire et Lire, aura lieu le vendredi 19 mars de 17 heures à 19 heures et le samedi 20 mars 2010 de 10 heures à 17 heures, à l’école élémentaire Lucie Aubrac de Saint Antoine. Anne Jonas et Béhem dédicaceront leurs ouvrages et vous seront proposés buvette, lectures de contes, ateliers manuels pour enfants, vente de livres, tombola spéciale 10 ans et concours de dessin.

RESIDENCE – « Dans le cadre de son Réseau intercommunal des bibliothèques, la Communauté de communes Vallée de l’Hérault souhaite développer son soutien à la création artistique et littéraire à travers une résidence d’auteur programmée entre les mois d’octobre 2010 et janvier 2011. En proposant à un auteur (écrivain, illustrateur, scénariste) les conditions idéales à la réalisation de son projet, la Communauté de communes Vallée de l’Hérault cherchera également à créer du lien entre sa population et l’artiste résident grâce notamment à un programme d’actions spécifiques. Ouverte aux auteurs ayant déjà publié au moins un ouvrage à compte d’éditeur et qui portent un projet d’écriture précis destiné au public adolescent, cette résidence sera par ailleurs l’occasion pour le résident de découvrir un territoire riche d’un patrimoine naturel remarquable et d’une histoire locale emprunte de légendes. » Le dossier à retrourner avant le 5 mars 2010 est à demander très vite à cette adresse.

EXPOSITION – Le vernissage de l’exposition Sara, décors et personnages présentée à Echirolles (Isère), à la Maison des Ecrits, 6 allée du Rhin, jusqu’au vendredi 26 mars 2010, aura lieu le mercredi 3 mars, 18 heures, en présence de Sara qui dédicacera ses ouvrages. A peine avant, à 17 heures 30, lectures à voix haute de textes de Sara et de Jeanne Benameur avec le groupe « Brouillaminis », accompagné par Solenn Monnier de l’association « Anagramme » et le groupe de la formation « Lecture à voix haute 2010 » animée par Sophie Vaude et Philippe Renard de l’association « Dédicaces ». Le jeudi 4 mars, 9 heures 30, conférence-débat autour de l’oeuvre de Sara et la question du livre sans texte, avec Liliane Cheilan de l’association « Livres & Images », échanges, ventes et dédicaces avec Sara à 10 heures 30 et, à 18 heures, soirée-échange tout public autour de la manipulation du livre sans texte, toujours avec Liliane Cheilan. Contact ici.

COURRIER – Les rédacteurs de Période Rouge ont fait très fort. Au sommaire du numéro 23 de mars 2010, outre une évocation du Charlot Kolmès de Jacques Kamb, un article très précis d’Hervé Cultru sur Mon camarade que Georges Sadoul porta à bouts de bras de juin 1933 à septembre 1939 (198 numéros) et qui « semble faire l’objet d’un curieux oubli après la Libération de la part de ceux qui en sont les héritiers spirituels et continue aujourd’hui de briller par son absence dans les ouvrages savants consacrés à la bande dessinée » et une mise au point fortement argumentée de Richard Médioni à propos du statut des dessinateurs entre 1945 et 1973. Pour recevoir gratuitement, demander ici.

SALON – L’association « Le Pied de la Lettre » et le Service de l’Enseignement de la commune de Woluwe-Saint-Lambert (Belgique) sont à l’initiative d’un week-end familial et festif Dessinons des Histoires, les samedi 13 et dimanche 14 mars 2010, pendant leuqel ils invitent à rencontrer à la Médiatine, 45 chaussée de Stockelles, de 14 à 18 heures, les auteurs et illustrateurs Laurence De Kemmeter, Myriam Deru, Montse Gisbert, Philippe Goossens, Ania Lemin, Véronique Leurs, Dominique Maes, Nathalie Quintart, Mélanie Rutten, Nathalie Sacré, Emilie Seron, Marie Versé, Nicolas Viot et Evelyne Wilwerth.

CONTES – Le CliO (Conservatoire contemporain de Littérature Orale), Quartier Rochambeau à Vendôme, recrute sa ou son documentaliste pour assurer la responsabilité de la gestion du centre de ressources (4 000 références d’imprimés, son et iconographie) et de la valorisation des fonds documentaires. CDI à pourvoir dès le 1er avril 2010. Réclamer la fiche de poste à  Bruno de la Salle.

EXPOSITION – Une (double) exposition consacrée à Jean Claverie, Little Lou et Illustrations et dessins en marge, est mise en place à l’église Saint-Etienne, place du Martroi, à Beaugency (Loiret), du lundi 8 au mercredi 31 mars 2010, dans le cadre de la 25ème édition du Salon du Livre pour Enfants et Adolescents. Inauguration le vendredi 12 mars, 18 heures 30, en présence de l’illustrateur.

CRILJ – En accompagnement de l’exposition Les albums sans texte : quand les images nous racontent des histoires actuellement présentée à la Bibliothèque de l’Heure Joyeuse, 5 rue des prêtres Saint-Séverin à Paris, le CRILJ propose le samedi 20 mars 2010, 15 heures, en partenariat avec la bibliothèque, une rencontre Albums sans texte : la preuve par l’image, avec Sophie Van der Linden, auteure de Lire l’album (Le poisson soluble, 2006). Les adhérents 2009 du CRILJ et les personnes souhaitant adhérer en 2010 pourront venir à l’Heure Joyeuse dès le matin 10 heures pour participer à l’assemblée générale de l’association.

INITIATIVE – Monsieur Bienvenu Mbutu Mondodo, citoyen congolais domicilié en Belgique qu’il considère comme sa deuxième patrie, vient d’écrire au roi Albert II, lui expliquant, en prévision de la visite du roi prévue le 30 juin 2010 dans l’ancienne colonie belge à l’occasion des 50 ans de son indépendance, que Tintin au Congo est considéré par les Congolais comme « comme un mauvais souvenir des comportements des gens d’une certaine époque qui nous considéraient comme des êtres inférieurs » et qu’il espère en obtenir l’interdiction par les juridictions belges avant la visite royale dans sa patrie.

EXPOSITION – A la Médiathèque de Combs-La-Ville (Seine-et-Marne), du mardi 9 mars au samedi 3 avril 2010,  une exposition ressemblant les originaux de l’album Le jardin du Roi-Soleil, de Christine Flament (paru chez Casterman, 2006) ainsi que chemin de fer,  brouillons de texte, documents d’origine, ébauches, etc. Vernissage le samedi 13 mars en présence de l’illustratrice. Site de la médiathèque ici.

RENCONTRE – Les éditions Dadoclem, Editions du Jasmin, Talents Hauts et Attica la librairie des langues invitent à une table ronde Comment l’édition jeunesse aborde-t-elle le bilinguisme aujourd’hui, le mardi 23 mars 2010, 18 heures, à Attica Espace Professionnel, 15 rue Boussingault, Paris, treizième arrondissement. Soirée animé par « Le livre ailé », Renseignements complémentaires à cette adresse.

INITIATIVE – « Depuis de nombreuses années, nous offrons aux petits dans nos bibliothèques des livres adaptés et des rencontres autour de ces livres qui sont à la fois des moments d’apprentissage, de plaisir et d’émotions partagées. » Le Printemps des petits lecteurs qu’organise la bibliothèque municipale de Lyon, du mercredi 3 au mercredi 31 mars 2010, a pour thème la fête et la musique. Un très riche programme d’expositions, spectacles, projections, ateliers, histoires et conférences que le site dédié à la manifestation vous explique par le menu. Bonus pouvant s’avérer utiles : quatre bibliographies et un « CD imparfait comme un cadeau pour vous accompagner dans l’éveil de vos enfants ou de ceux qui vous sont confiés. »

COURRIER – La librairie Atoutalire, 7bis rue Rigault à Sens (Yonne) nous fait part de ses  animations régulières ou ponctuelles : des temps d’écriture libre, Histo’art, aux heures d’ouverture de la librairie (lundi-mercredi-vendredi-samedi, de 9 à 12 heures et de 14 à 19 heures), un atelier de construction en planchettes de pin, chaque samedi, de 14 heures 30 à 16 heures ainsi que des ateliers de soutien scolaire « plaisir » sur demande. A retenir également une rencontre Voyage au pays d’Ecorces, pour lire et écrire ensemble, le mardi 9 mars 2010, de 18 heures 30 à 19 heures 30. Pour en savoir plus, écrire ici.

SALON – « Du jeudi 18 au vendredi 20 mars, pendant les Trois Jours de Mamers, foire-exposition se déroulant toujours quinze jours avant Pâques, un salon du livre sera ouvert au public à la salle des fêtes. Une exposition baptisée Babar, Harry Potter et compagnie présentera des livres d’enfants d’hier et d’aujourd’hui. Un travail sur l’illettrisme sera aussi montré. Des animations seront proposées par la médiathèque et une exposition-vente avec dédicaces d’ouvrages sera ouverte le samedi en présence de nombreux auteurs, illustrateurs, éditeurs et de la maison de la presse. La journée du samedi sera agrémentée de lectures de contes par Françoise Suhard. Et une dégustation de produits locaux offerts par les artisans de Mamers (Sarthe) apportera une note festive. La ‘Confrérie des rillettes’ participera à cette journée. Chaque entrée sera récompensée par un ticket permettant de participer à une tombola primée de livres. » Pour en savoir plus, écrire ici.

EXPOSITION – La fameuse exposition Anthony Browne de l’Atelier Mélanie Dromain est à la Bibliothèque Municipale d’Apt, place Gabriel Péri, depuis le 2 et jusqu’au 27 mars 2010. L’affiche est particulièrement réussie.

SALON – Le théâtre de Villeneuve les Maguelone (Hérault) et la scène conventionnée jeune public du théâtre de La grande Ourse, organise dans la grande salle polyvalente du centre culturel Bérenger de Frédol, son Salon du livre et de l’illustration 2010, du vendredi 5 au dimanche 7 mars. Présence de Natali Fortier, Roberta Angeletti, Frédérick Mansot, Raphaëlle Laborde Barbanègre, François Vincent, Maryse Lamigeon, Chiaki Myamoto et Elsa Brants, exposition d’illustrations de Frédérick Mansot, ateliers (payants) de dessins et d’illustrations. Trois spectacles (payants) auront lieu pendant le salon, Mon géant, le vendredi 5 et dimanche 7 mars, Ulysse et Pénélope, le samedi 6 mars et Ben Zimet, le samedi 6 et le dimanche 7 mars. Informations au 04 67 69 58 00.

RENCONTRE – La librairie Chapitre Privat Loddé, 2 place de la République à Orléans, a invité l’illustrateur (et parfois auteur) Emmanuel Bourdier, le samedi 6 mars 2010, de 15 à 18 heures. Vous pourrez lui parler et demander une dédicace. Si on peut les bisous ? Je sais pas.

EXPOSITION – La section jeunesse de la bibliothèque François-Rabelais de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) a invité les éditions MeMo : exposition Les abécédaires d’Anne Bertier jusqu’au samedi 27 mars 2010 et rencontre avec Christine Morault, créatrice des éditions MeMo, le jeudi 11 mars à 18 heures. Renseignements au 01 40 85 64 67.

SALON – La vingtième Fête du Livre Jeunesse organisée par l’association Bibliobulle et le groupe scolaire Louis-Buton d’Aizenay (Vendée) a lieu aux Quatre rondes, route de Challans, du mercredi 24 au dimanche 28 mars 2010. Thème choisi : la poésie avec, an amont, deux séquences de formation pour adultes, Lire la poésie à haute voix avec Jean-Louis Cousseau, de la compagnie Quelqu’uns, Le slam avec Monsieur Mouch. Entre le 8 et le 12 février, les enfants de CM2 ont suivi une formation de conseillers lecteurs avec deux intervenants du CRILJ/vendée et Odile Mana, déléguée départementale de l’Education nationale. Prévu également pendant la fête un atelier d’écriture pour les CM1, une exposition d’originaux d’Anne Herbauts et de sculptures d’art brut de Jean-Luc Dumont. Programme complet à cette adresse.

INITIATIVE – Cela fait bien longtemps que le Conseil général du Val-de-Marne offre un bel album en cadeau de bienvenue à tous les nouveau-nés de l’année du département. Cette année, ce sera Saisons, un imagier de l’auteur-illustrateur Blexbolex qui a reçu l’aide à la création du Conseil Général. Présentation officielle de l’album le jeudi 11 mars 2010 à 18 heures 30 à Créteil, à l’hôtel du département, en présence de l’auteur, de Marion Jablonski, directrice des éditions Albin Michel-jeunesse, de Béatrice Vincent, éditrice chez Albin Michel-jeunesse et de Francine Foulquier, conseillère culturelle pour le livre du conseil général du Val-de-Marne. Une exposition permettant de « comprendre et de s’approprier la démarche créatrice de l’auteur en proposant aux enfants des situations d’expérimentation, illustrations, jeux créatifs, pôle sonore et espace de lectures » est proposée jusqu’au jeudi 18 mars. Prendre rendez-vous auprès de Francine Foulquier.

CRILJ – Lu dans La Dépêche du mercredi 3 mars 2010 que, nouvellement implanté à Muret, le Centre de Recherche et d’Information sur la Littérature de Jeunesse tiendra son assemblée générale annuelle le mardi 10 mars à 20 heures, dans les locaux de la Théâtrerie, 19 avenue Saint-Germier, et que toutes les personnes intéressées par les livres pour l’enfance et la jeunesse sont invitées : parents, enseignants, animateurs, bibliothécaires, libraires, médiateurs de lecture. On pense que ça va faire du monde et on est bien content.

SALON – Pour la 25ème édition du Salon du Livre pour Enfants et Adolescents de Beaugency (Loiret), l’association « Val de Lire » a choisi de conjuguer le thème Plaisirs d’humour du vendredi 26 au dimanche 28 mars 2010 : expositions, librairies, ateliers, rencontres, spectacles, forte présence associative et participation de Babette Cole, Will Argubas, Jacques Asklund, Philippe Barbeau, Christophe Besse, Alain Boudet, Martine Bourre, Benoit Charlat, Alain Chiche, Jean Claverie, Sophie Dieuaide, Christian Henrich, Christian Jolibois, Fanny Joly, Anne-Isabelle Le Touzé, Alain Mets, Christian Peultié, Martine Pouchain, Christophe Loupy, Mickaël Roux, Sylvain Victor, Tanguy Viel, Alyssa Verbizh, Wilizecat. Performance du sculpteur Jihel qui n’aura pas trop des trois jours pour réaliser le livre géant Capture d’un instant. Site de « Val de Lire » à cette adresse.

DISPARITION – Pascal Garnier s’est éteint à l’âge de 60 ans. « Une bonne soixantaine de livres chez différents éditeurs, pour la jeunesse, pour les adultes, en noire, en blanche, cette forme d’apartheid ne me concerne pas. J’écris parce que, comme disais Pessoa : « La littérature est bien la preuve que la vie ne suffit pas. » Pasal Garnier s’était vu remettre au printemps dernier, des mains du président de la Région Rhône-Alpes Jean Jack Queyranne, le prix Rhône-Alpes des lycéens pour son roman La Théorie du panda (Zulma, 2008). Il avait reçu à cette occasion un accueil très chaleureux des lycéens présents au théâtre Le Toboggan à Décines-Charpieu, preuve de sa grande sensibilité et de la qualité de la relation qu’il avait su installer avec ses jeunes lecteurs.

COLLOQUE – L’association « Bibliothèques Sans Frontières » organise, le vendredi 26 et samedi 27 mars 2010, au Sénat, 15 rue de Vaugirard à Paris, un colloque L’enjeu de la professionnalisation des filières du livre dans les pays Afrique Caraïbes Pacifique (ACP) avec le soutien de l’Agence Française de Développement, du Sénat et du groupe Accor et en partenariat avec Cairn, le Comité Français de l’IFLA, l’Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes, le Comité IFLA, le quotidien Libération et le magazine Lire. « Ce colloque a pour vocation de dresser un état des lieux des chaînes du livre et de leur dernier maillon, les bibliothèques, dans les pays Afrique Caraïbes Pacifique et l’enjeu est d’initier le débat sur les manières de construire les filières de l’écrit de demain dans les pays ACP. Réfléchir et agir ensemble pour promouvoir l’éducation et la diffusion des savoirs par la construction de filières de l’écrit qui fonctionnent et permettent le développement des bibliothèques et des réseaux de lecture publique. » Détails et inscriptions ici.

RENCONTRE – Dans le cadre de l’exposition Les albums sans textes : quand les images nous racontent des histoires, la Bibliothèque l’Heure Joyeuse, 6-12, rue des Prêtres Saint-Séverin à Paris, propose aux enfants de 6 à 12 ans, le mercredi 10 mars 2010, à 15 heures, une Séance d’histoires « sans parole ». C’est possible, ça ? Pour s’inscrire, téléphoner au 01 56 81 15 60.

EXPOSITION – Du mardi 2 au mercredi 31 mars 2010, La médiathèque Georges Perros, place de l’Enfer à Douarnenez (Finistère) expose des illustrations originales de Maurice Pommier, auteur-illustrateur de documentaires publiés principalement aux éditions Gallimard-Jeunesse, grâce à Pïerre Marchand, ainsi que chez De La Martinière Jeunesse. Savez-vous que l’on qualifie désormais de pommiers, dans la profession, les très petits dessins qui accompagnent les colonnes thématiques de certains livres, lorsque l’illustrateur reprend l’idée des ombres chinoises que Maurice Pommier affectionnait pour illustrer les pages « Informations pratiques » et « Carnet d’adresses » des Guides Gallimard ? Renseignements sur l’exposition à demander ici.

EXPOSITION – A la Bibliothèque Faidherbe, 18-20, rue Faidherbe à Paris, présentation jusqu’au 31 mars 2010 de lithographies originales de l’album de Donna Shamir La Dame aux chaussures rouges paru aux éditions Grandir en 2008. « Née en Israël en 1966, Donna Shamir a suivi des études d’arts graphiques à Tel-Aviv puis en Italie. Elle vit et travaille à Tel-Aviv et consacre l’essentiel de son activité à la gravure. Son premier album, La Cane de Trévise, avait été publié chez le même éditeur en 2001. » Renseignements concernant l’exposition au 01 55 25 80 20.

RENCONTRES – Les bibliothèques de la Ville de Paris, en partenariat avec les éditions Milan et Paris Mômes, invitent les enfants à partir de 8 ans à échanger et à réfléchir ensemble, de manière directe et drôle, sur les questions qu’ils se posent. Rencontres animés par Brigitte Labbé, écrivain, auteure notamment de nombreux livres publiés dans la collection « Goûters philo » (Milan) et Frédérique Pernin, professeur de philosophie, auteure de Petite Philosophie du shopping et Petite Philosophie du lecteur (Milan). D’ores et déjà programmés : Normal et pas normal, à la Bibliothèque Chaptal, 26, rue Chaptal, le samedi 13 mars 2010 à 15 heures, Les garçons et les filles, à la Bibliothèque Gutenberg, 8, rue de la Montagne d’Aulas, samedi 27 mars à 15 heures, Les chefs et les autres, à la Bibliothèque Trocadéro,  6, rue du commandant Schloesing, samedi 20 mars à 15 heures.

EXPOSITION La médiathèque Voyelles, 2 Place Jacques Félix à Charleville-Mézières (Ardennes), présente jusqu’au 20 mars 2010 l’exposition Des Trolls, des ogres et des géants dans l’illustration des contes populaires nordiques. Cette exposition prêtée grâcieusement par la Bibliothèque Sainte-Geneviève-La Nordique à Paris, a pour but de présenter l’évolution de la figure du troll dans le conte populaire à travers le travail d’illustrateurs très célèbres dans les pays du Nord. La période choisie est le milieu du XIXe siècle, époque à laquelle la figure du troll apparaît sur l’avant-scène littéraire, jusqu’au milieu du XXe siècle. Site de la médiathèque ici.

RENCONTRE – Le Wolf, 18/20 rue de la Violette à Bruxelles, propose une rencontre avec Mario Ramos, le samedi 20 mars 2010 à 11 heures : « D’où lui viennent ses idées ? Quels sont ses petits secrets ? Ses envies ? Comment construire un livre ? Y glisser un brin d’humour ? D’amour ? Une idée forte ? Engagée ? Pourquoi écrire ? Pour qui ? » Voir aussi sur le site de la librairie les propositions d’ateliers des prochaines semaines.

PARUTION – Vient de paraitre aux éditions du Seuil, sous la direction de Stéfanie Delestré et Hagar Desanti, Le dictionnaire des personnages de la littérature populaire. Si cet ouvrage a peu à voir avec la littérature de jeunesse, il révèle par contre de belles connivences avec les lectures d’enfance ou plutôt d’adolescence d’une centaine d’écrivains d’aujourd’hui, Cosette avec Amélie Nothomb, Maigret avec Pierre Assouline,  Tarzan avec Alain Mabanckou, Gavroche avec Gérard Mordillat. 576 pages, 29,00 euros.

SALON – Ou plutôt foire puisque c’est de la Foire du livre pour enfants de Bologne qu’il s’agit, plus important rendez-vous mondial dédié aux éditeurs pour la jeunesse et à l’industrie multimédia. La 47ème édition a lieu du mardi 23 mars au vendredi 26 mars 2010 et l’invité d’honneur est la Slovaquie qui présente une exposition montrant une sélection parmi ses meilleurs illustrateurs. Hommage également à Gianni Rodari. Pour tous ceux qui n’iront pas, le site est ici. Les Prix 2010 de la Foire sont en ligne.

EXPOSITION – La librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans, invite à visiter, entre le lundi 15 et le mercredi 31 mars 2010, l’exposition Abracadabra … beurk à propos de sorcières, d’ogres et de géants. Possiblilités de visite scolaire sur rendez-vous à cette adresse.

EXPOSITION – Depuis près de vingt ans, le roman policier a pris une importance légitime dans l’édition pour la jeunesse. L’exposition Coup de jeune sur le polar conçue par la BILIPO, propose de visiter cet univers à travers quatre thématiques : l’énigme, l’aventure mystérieuse, le noir, le suspense, quatre ambiances représentées visuellement par des panneaux ludiques, des maquettes et des sélections de livres. A vérifier jusqu’au mercredi 31 mars 2010 à la Bibliothèque Diderot, 42 avenue Daumesnil à Paris. Informations complémentaires : 01 43 40 69 94

RENCONTRE – La bibliothèque L’Heure Joyeuse, 6 rue des Prêtres-Saint-Séverin à Paris, est heureuse de vous inviter à une rencontre avec les éditions Mouck et Alzabane, le mardi 16 mars 2010, de 9 heures 30 à 12 heures 20. Gérard Pourret, pour Mouck, et Jean-Sébastien Blanck, pour Alzabane, présenteront leurs maisons et répondront aux questions des participants. Renseignements et inscriptions au 01 56 81 15 60.

PARUTION – L’Harmattan accueille dans sa collection « Références critiques en littérature d’enfance et de jeunesse » L’édition de jeunesse francophone face à la mondialisation, ouvrage publié sous la direction de Jean Foucault, Michel Manson et Luc Pinhas. « Face à l’accélération de la globalisation éditoriale et aux contradictions manifestées par cette dernière, et face à l’envahissement des présentoirs par les ‘blockbusters’ de la fiction anglo-saxonne, comment peut aujourd’hui se positionner l’édition francophone, le plus souvent jeune, fréquemment méconnue, encore structurellement fragile et portée d’abord par des initiatives individuelles, mais différenciée ? Quelle est sa genèse ? Quelles sont ses faiblesses ? Quels sont ses atouts ? » 302 pages, 29,00 euros.

INITIATIVE – Parce qu’il y a (peut-être) péril en la demeure, le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis ouvre un blog de soutien intitulé Le pouvoir des mots : « Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis compte parmi les festivals littéraires majeurs. Il est le plus important pour les enfants et les jeunes en Europe. Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, son principal financeur jusqu’à aujourd’hui, envisage, devant ses difficultés financières, de diminuer fortement ses subventions et appelle les autres partenaires de l’association à réévaluer leurs aides. Sans préjuger de ce qui n’est encore qu’une hypothèse, sans présager du niveau de la réponse qu’apporteront les autres partenaires, cette situation incite à la réflexion. Par votre histoire, votre relation au Salon, vous pouvez illustrer mieux que personne la nécessité des lectures d’enfance et de la rencontre précoce avec les images, les textes et les territoires de l’imaginaire. » Adresse du blog  ici.

RENCONTRE – L’auteur et illustrateur Yvan Pommaux dédicacera ses livres le samedi 20 mars 2010, de 15 à 18 heures, à la Librairie Labbé, 9 porte Chartaine à Blois. Contacts possibles au 02 54 78 01 55.

SALON – La sixième édition du Salon du Livre Jeunesse organisé par la communauté de communes Erdre & Gesvres (Loire Atlantique), les samedi 20 et dimanche 21 mars 2010, à Sucé-sur-Erdre, s’intitulera cette année Des mots, des livres. Délivre des mots. Seront présents les auteurs et illustrateurs Marc Baron, Anne Bertier, Michel Besnier, Michel Boucher, Bernard Bretonnière, Thierry Cazals, Pierre Coran, Gildas Féré, Emmanuelle Houdart, Martin Jarrie, Frédéric Kessler, Nathalie Papin, Delphine Perret, Thomas Scotto, Julia Wauters et Natalie Zimmermann. Editeur invité : l’Atelier du Poisson Soluble. Des rencontres, des expositions (Emmanuelle Houdart, Martin Jarrie, Anne Bertier) des librairies, des ateliers, des spectacles, la remise du Prix Pilotis. Présentation de la manifestation heure par heure à cette adresse.

EXPOSITION – La fameuse exposition Elmer et ses amis de l’Atelier Mélanie Dromain est accueillie jusqu’au samedi 3 avril 2010 à la Bibliothèque Multimédia Jardin des Arts, 44 rue de l’Aurore à Saint Germain-en-Laye. Pour les accueils de classe, il faut téléphoner au 01 70 46 40 04.

CRILJ – L’assemblée générale annuelle du « Centre de Recherche et d’Information sur le Littérature pour la Jeunesse » est convoquée pour le samedi 20 mars 2010, à 10 heures, à la Bibliothèque l’Heure Joyeuse 6-12, rue des Prêtres Saint-Séverin à Paris. Sont conviés les membres actuels de l’association et toute personne souhaitant adhérer en 2010. Informations complémentaires à cette adresse.

CONTES – Lasse Pöysti, récitant, et Laura Mikkola, piano, présenteront et interpréteront, le dimanche 21 mars 2010, 16 heures, à l’Institut finlandais, 60 rue des Écoles à Paris, les contes musicaux L’histoire de Babar, le petit éléphant, de Francis Poulenc et Pierre et le loup, de Sergueï Prokofiev. Réservations au 01 40 51 89 09.

SALON – Le 16e Salon du livre jeunesse de Montauban, organisé par l’association REEL, se tiendra du mardi 25 au dimanche 30 mai 2010. Cette année, le salon sera sous le signe de la diversité avec pour intitulé Histoires de Mondes : pluralité et différence des cultures, des espèces et des traditions et aussi des genres littéraires tels que récits, contes, poésies, science-fiction, etc. Une semaine de jeux et d’ateliers de création autour du livre, deux journées d’accueil « grand public », le samedi et le dimanche, et la participation de Claudine Aubrin, Gilles Brulet, Claude Carré, Pierre Coran, Sophie Dieuaude, Christian Jolibois, Fanny Joly, Colas Gutman, Lucie Lans, Frédérique Lorient, Danielle Martinigol, Moka, Gérard Moncomble, Michel Piquemal, Elisabeth Motsch, Jean-Côme Noguès, Ghislaine Roman, Thomas Scotto, Olivier de Silminihac, May Angely, Barroux, Pierrick Bisinski, Anne Brouillard, Janick Coat, Laurent Corvaisier, Rémi Courgeon, Thierry Dedieu, Muriel Diallo, Guillaume Duprat, Elisa Gehin, Patrick Goulesque, Judith Gueyfier, Antoine Guillopé, Edouard Manceau, Geoffroy de Pennart, Sara, Michel Van Zeveren, Zaü. Pour tout savoir, c’est ici.

COURRIER – Sibylle Weingart, responsable de la section francophone de la Bibliothèque Internationale de Jeunesse de Munich nous invite à découvrir l’exposition The White Ravens 2010, propositions de traduction que la Bibliothèque présente à l’occasion de la Foire du livre de jeunesse de Bologne, soit un « choix de 250 livres de jeunesse, sélectionnés en fonction de leur caractère exceptionnel et actuel parmi les quelques milliers de nouveautés parvenant par an à notre bibliothèque ». Réception The Early Bird’s Hour, le jeudi 25 mars 2010, de 10 à 12 heures, stand B56 dans le Pavillon 29. Allez-y de notre part. Sélections de cette année et des années antérieures consultables sur le site de la bibliothèque.

RENCONTRE – Une occasion de découvrir la collection « Mille bulles » de l’école des Loisirs, le mercredi 24 mars 2010, de 9 heures 30 à 12 heures, en compagnie de Bruno Heitz, auteur et illustrateur, Brigitte Luciani, scénariste, Max Butlen, maître de conférence et directeur adjoint de l’IUFM de Versailles, et Xavier-Laurent Petit, responsable de la collection. Cela se passera au 11 rue de Sèvres à Paris; Inscription obligatoire sur le site de l’éditeur.

SALON – Pour sa 9ème édition, le Salon du Livre Jeunesse du Bouscat accueille les auteurs, illustrateurs et scénaristes Stéphanie Benson, Clotilde Bernos, Pierre Bertrand, Anne-Marie Cadot-Colin, Eric Corbeyran, Thierry Dedieu, Anne-Marie Desplat-Duc, Romuald Giulivo, Alex Godard, Bénédicte Gourdon, Stéphane Kiehl, Elvire Murail, Sandrine Revel et Severine Thevenet qui, après avoir rencontré les élèves des écoles et des collèges, seront présents à l’Ermitage-Compostelle, pour les journées tout public, le vendredi 26 mars 2010, de 18 heures à 21 heures et le samedi 27 mars, de 10 à 18 heures. Ouvert plus largement sur les nouvelles technologies, des espaces multimédia seront dédiés à l’initiation des plus jeunes et à la pratique de logiciels conçus pour travailler l’image, la mise en page et l’illustration. Il y aura aussi des lectures de contes en continu, une dizaine d’expositions, la diffusion de films d’animation, des libraores et des éditeurs. Contact ici.

RENCONTRES – Comment donner le goût de lire aux enfants est le thème de quatre conférences données par Christian Poslaniec et organisées dans le canton de Neuchâtel par le Service de l’enseignement obligatoire cantonal qui vise ainsi à « prévenir l’illettrisme en instaurant un dialogue avec les parents et les enseignants. » La première a eu lieu le lundi 15 mars 2010 au Locle. La prochaine aura lieu ce mercredi à Fleurier à la salle Fleurisia, le lendemain à La Chaux-de-Fonds à l’aula du collège des Forges et vendredi à Neuchâtel, à l’aula du collège de la Promenade-Nord, à 19 heures 45 dans chacun des cas.

INITIATIVE – Il y a quelques jours, les élèves de l’école de Salles-sur-l’Hers (Aude) ont parcouru les rues du village, sous un beau soleil, en arborant des masques divers. C’était Carnaval. Parmi les thèmes mis en costume cette année : Tromboline et Foulbazar et Max et les Maximonstres.

RENCONTRE – A la BnF, site François Mitterrand, le vendredi 26 mars 2010, de 18 à 20 heures, rendez-vous avec Michael Morpurgo interrogé par Annick Lorant-Jolly, rédactrice en chef de La Revue des livres pour enfants, Marie-Hélène Inglin-Routisseau, docteur en littérature comparée et Matthieu Letourneux, maître de conférences en littérature. Entrée libre sur inscription à cette  à cette adresse.

SALON – « Attention ! les créatures de contes de fées, princesses endormies, fées volubiles, lutins malins, gobelins maléfiques sont invisibles au commun et ne se manifestent qu’au yeux de ceux qui sont prêt à y croire. » C’est du moins ce que clament les organisateurs de RAMDAM, le festival du Livre et de la Jeunesse que propose la MJC de Wittenheim (Haut-Rhin) les samedi 27 et dimanche 28 mars 2010. Plus de quarante animations, des espaces de lecture, des spectacles, des rencontres avec les auteurs et illustrateurs Barroux, Juliette Boulard, Thierry Chapeau, Nathalie Choux, Thierry Christman, Gaëtan Dorémus, Didier Dufresne, Aurélia Fronty, Laurence Gillot, Yaël Hassan, Philippe Lechermeier, Sylvie de Mathuisieulx, Philippe Matter, Mérel, Pascal Prévot, Rémi Saillard, Eugène Santangelo et Robert Scouvart Sur le site de la MJC, une foultitude d’informations sur le festival et sur les autres activités proposées au fil de l’année.

INITIATIVE – Depuis plus de 15 ans, le CIELJ apporte une information régulière à ceux qui s’intéressent professionnellement ou personnellement à la littérature pour la jeunesse. Indépendant, soutenu par une ville, un département et une région, le site Ricochet a cependant besoin de soutien. Un formulaire d’adhésion est actuellement en ligne sur le site.

RENCONTRE – A la Bibliothèque l’Heure Joyeuse, 6-12, rue des Prêtres Saint-Séverin à Paris, rencontre-poésie Poèmes et comptines drôles à inventer en commun. avec Jean-Hugues Malineau, le mercredi 24 mars 2010 à 15 heures. Inscription obligatoire auprès des bibliothécaires au 01 56 81 15 60.

INITIATIVE – Le Centre culturel Marcel Pagnol de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) ainsi que les villes d’Istres, Miramas, Port Saint Louis du Rhône et Grans accueillent du mercredi 24 au samedi 27 mars 2010 la dixième édition de la manifestation Lire et Grandir consacrée à la littérature de jeunesse et aux activités culturelles pour les moins de six ans. Sont invités les auteurs et illustrateurs Émile Jadoul, Malika Doray, Magdelena, Elsa Huet, Louise Marie Cumont, Isabelle Gibert, Pascale Roux, Ilya Green, Christine Morault des éditions MeMo, le pédopsychiatre Patrick Ben Soussan. Des ateliers, du théâtre, des contes, des projections, des conférences et trois expositions d’originaux de Mireille Loup, Ilya Grenn et Philippe Corantin. Pour connaitre le détail des lieux et des heures, réclamer le dossier au 04 42 55 70 60 ou télécharger le programme sur le site de Ouest Provence.

RENCONTRESSe déroulera, le mardi 23 mars et le mercredi 24 mars 2010, dans  la salle de l’Alcazar de Sisteron (Alpes de Haute Provence), une manifestation hommage à François Richaudeau dont la bibliothèque pédagogique porte désormais le nom. Présence de Rolande Causse, invitée d’honneur, de Jean Foucambert, d’Evelyne Charmeux et de  Dominique Grandpierre. Le programme des deux jours est ici.

COURRIER – Le centre de ressources « littérature pour la jeunesse » en Seine-Saint-Denis Livres au trésor vient d’apprendre que le Conseil Général a décidé de ne pas inscrire la subvention annuelle attribuée les années précédentes au budget départemental voté le 8 avril prochain. Privée de cette subvention qui représente 70 % du budget de fonctionnement, la ville de Bobigny ne pourra plus faire fonctionner la structure. Un courrier de soutien s’alarmant de cette décision sera envoyé prochainement au Président du Conseil général, Monsieur Bartolone, au vice-président chargé de la culture, Monsieur Constant et au Directeur de la Culture, Monsieur Moisselin.

REVUE – « Les outils numériques de communication et de divertissement offrent à leurs utilisateurs des possibilités technologiques importantes. Les jeunes sont parmi les premiers à se saisir de ces innovations et acquièrent rapidement les compétences nécessaires à leur maîtrise. Au-delà des usages premiers et attendus, ils ont développé par ce biais de nouvelles sociabilités et pratiques. Les différents supports numériques constituent ainsi les nouveaux espaces de la culture jeune, où se produisent les identités adolescentes et où s’affirment des créativités singulières, marquées par l’interractivité. » Dix articles sur le sujet dans le numéro 133 de mars 2010 de « Lecture jeunes » titré Nouveaux espaces d’expression et de création adolescentes : jeu vidéo, blog, téléphone portable. Abonnement pour 4 numéros : 42 euros. Adresse :  Lecture Jeunesse,  190 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris.

SALON – « Né de la volonté d’une équipe passionnée par la littérature jeunesse et de l’enthousiasme de la Mairie », le Salon des Jeunes Lecteurs de Saint Hippolyte (Pyrénées Orientales) aura lieu du vendredi 26 mars 2010 au dimanche 28 mars 2010, le vendredi étant réservé aux scolaires le samedi et le dimanche étant, de 10 heures à 18 heures, deux journées ouvertes à tous. Le détail est ici.

INITIATIVE – Les occasions de battre la mesure en écoutant le Little Lou Tour de Jean Claverie, Daniel Pont, Marc Rivière et Bruno Grillet ne sont pas nombreuses. Ce sera possible le vendredi 26 mars, à partir de 20 heures 30, au Puits-Manu de Beaugency (Loiret). Il y aura aussi des auteurs, des illustrateurs, la brigade de lecteurs des « Fous de Bassan » et vous qui n’oublierez pas d’apporter les textes que vous voulez lire, rigolos ou pas.

PRIX – La Fondation Nationale de Gérontologie vous convie à l’annonce des résultats du Prix Chronos de littérature « Grandir, c’est vieillir, Vieillir, c’est Grandir » (36757 votants pour cette quinzième édition) le vendredi 26 mars 2010, de 11 heures à 12 heures, au Salon du Livre de Paris, Porte de Versailles, sur le stand U 24 de la Ville de Paris. Site du Prix Chronos ici.

PARUTION – « Vous souhaitez écrire pour la jeunesse mais ne savez pas par où commencer. Vous avez des idées, mais vous vous demandez comment les coucher sur le papier ? Vous avez un projet, mais à qui faut-il s’adresser ? Ecrire et illustrer des livres pour enfants est un guide complet pour l’auteur en herbe ou le créateur en friche et aucune étape ne vous sera épargnée pour transformer mots et images en ouvrage pour la jeunesse. » C’est de Yadzia William, Sue Thornton et Desdemona MacCannon, édité chez Eyrolles qui avait déjà publié, en 2005, Illustrer des livres pour enfants : imaginer, créer, se faire éditer. Le juste paru a 160 pages et coûte 25,00 euros.

COURRIER – Cécile Benhamou, attachée de presse chez Hachette Jeunesse, Gautier-Languereau et Deux Coqs d’or nous écrit : « 100 millions d’ exemplaires de la saga « Twilight » vendus dans le monde, plus de 4,6 millions vendus en France. » Le dossier de presse est téléchargeable ici.

CRILJ – On peut encore s’inscrire pour le stage Perfectionner les présentations de romans junior organisé à Saint Etienne par le CRILJ/loire, le lundi 31 mai et le dimanche 1er juin 2010, stage animé par Véronique Marie Lombard, de l’association « Livralire ». Inscription : 40,00 euros. Pour s’inscrire, c’est ici.

EXPOSITONS – Venant s’ajouter aux 46 expositions déjà disponibles (présentation détaillée sur le site de la galerie), Jeanne Robillard propose trois expositions nouvelles : Le conte et ses conteurs (illustrations originales de Pierre Mornet), GRRR…ravures animales (gravures animales de Julia Chausson), Portraits de femmes (illustrations originales de Marcelino Truong).

PRIX – Le prix Rhône-Alpes jeunesse du livre qui, depuis 1989, récompense un écrivain, un traducteur et un essayiste de la région, a été attribué au titre de l’année 2010 au roman Les lionnes de Jean-François Chabas (L’école des loisirs, 2009).

THEATRE – Manga, sur un texte de Guillaume Guéraud, création 2010 de la compagnie Filages, sera présentée dans le Pas-de-Calais, à l’Escapade d’Henin Beaumont, le vendredi 26 mars 2010, et à la MAC de Sallaumines, les lundi 29 et mardi 30. Les dernières représentations de la saison de Happy End, sur un texte de Bertrand Ferrier, c’est au Palais du Littoral de Grande Synthe (Nord), du 1ier au 3 avril. Pour connaitre les horaires et les autres propositions de la compagnie, visiter ici.

PRIX – Le « Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse », qui vise la catégorie des romans pour lecteurs de 12 à 15 ans, vient d’être remis à l’auteure québécoise Dominique Demers pour L’Élu : la grande quête de Jacob Jobin (Québec Amérique) et à l’auteur de Wallonie-Bruxelles Jean-Marie Defossez pour Envol pour le paradis (Bayard Jeunesse). Ce prix a un site.

REVUE – Le numéro 6 de la revue Hors Cadre[s] de mars 2010 s’intéresse à des auteurs qui se sont attachés à la représentation de l’imaginaire des enfants, à commencer par Maurice Sendak, qui après McCay et son Little Nemo in Slumberland traçait une autre voie, en 1963, avec Max et les Maximonstres en figurant les représentations mentales, et non plus les rêves de son jeune héros. À sa suite, Uri Shulevitz en tête, de nombreux créateurs (Nikolaus Heidelbach, Mercer Meyer, Yvan Pommaux) ont approché ces territoires. Retour en arrière sur des albums parus depuis une soixantaine d’années et exemples plus récents au travers d’ouvrages de Kitty Crowther, Suzy Lee, Anthony Browne, Olivier Douzou ou Michel Galvin. Dans la rubrique « A world of images », un portrait kaléidoscopique du livre jeunesse en Catalogne. Le numéro coûte 12 euros, mais s’abonner pour recevoir les numéros 5 et 6 (ou 7 et 8) n’en coûtera que 20. Adresse : Atelier du Poisson Soluble, Hors Cadre[s], 35 boulevard Carnot, Le Puy-en-Velay.

RENCONTRE – La librairie Chantelivre, 15 place du Martroi à Orléans, a invité l’illustrateur Jean-Luc Englebert le mercredi 31 mars 2010 pour un après-midi de rencontre, lecture et dédicace. Ce sera aussi le dernier jour de l’exposition Abracadabra … beurk.

INITIATIVE – La quatrième édition du Marathon des Mots Jeunesse mise en place avec le soutien de la Ville de Toulouse, du Rectorat d’Académie, de la Région Midi-Pyrénées, de la Poste Haute-Garonne et de SFR Jeunes Talents, se tiendra à Toulouse, du lundi 29 mars au vendredi 2 avril 2010, aux Abattoirs, musée d’art moderne et contemporain et, pour la première fois, à la Cité de l’espace. Les collégiens et lycéens de Midi-Pyrénées pourront découvrir les maîtres du polar avec des lectures des grandes œuvres des littératures policières françaises et anglo-saxonnes suivie de rencontres avec des spécialistes du roman noir. Lors de leur venue au Marathon, les élèves pourront également s’essayer à l’art de la lecture à haute voix grâce aux ateliers de lecture, encadrés par des comédiens professionnels. Le mercredi, concours de lecture pour les élèves de primaire, collège et lycée qui exploreront les Afrique(s) du Sud, thème du Marathon 2010. Pour l’ensemble de ces rendez-vous s’inscrire auprès de Noémie de la Soujeole.

COURRIER – Odile Belkeddar nous écrit : « J’ai le plaisir de vous envoyer le communiqué de presse de la première édition française – à laquelle j’ai eu le plaisir de collaborer – d’un livre russe historique et inédit pour enfants du photographe Alexandre Rodtchenko et du poète Serge Tretiakov, Animaux à mimer, également accompagné d’un encart ludique, Animaux à construire. Le texte français est de la poète Valérie Rouzeau en édition bilingue. A découvrir au Salon du Livre de Paris, où une présentation suivie d’un atelier aura lieu le mercredi 31 mars à 14 heures dans l’espace jeunesse. Il est publié dans la collection des Trois Ourses aux éditions MeMo. Une exposition de reproductions des  photographies du livre est également disponible. Cordialement. » Le site des éditions Memo est ici.

EXPOSITION – La prochaine exposition du Centre de l’Illustration, 23 rue Voltaire à Moulins, est consacrée à L’art russe de l’image pour enfants entre 1900 et 1945 et  présentera deux cents œuvres graphiques provenant de plusieurs collections, occasion unique de voir rassemblés les ouvrages et les illustrations originales de Alexandre Benois, Bilibine, Alexandre Chemetov, Fedor Rojankowsky, Nathalie Parain, Elisabeth Ivanovsky et quelques autres. Ce sera du samedi 3 avril au mardi 15 juin 2010. Inauguration le vendredi 2 avril, à 18 heures. Pour plus d’informations, voir le site du Centre de l’Illustration.

REVUE – Le numéro 183 de Nous voulons Lire ! de février 2010 vient de paraitre. Il est consacré aux classiques de la littérature de jeunesse. L’abonnement 2010 pour quatre numéros : 47 euros, NVL/CRALEJ, Médiathèque de Mériadeck, 85 cours du Maréchal Juin, 33075 Bordeaux, Cedex.

EXPOSITION – Alan Mets, les héros de ses livres est le nom de l’exposition d’illustrations originales de l’illustrateur sus-nommé présentée du vendredi 2 au vendredi 16 avril 2010, à la Médiathèque Anatole France, 29 rue Anatole France, Trappes (Yvelines). Informations complémentaires en téléphonant au 01 30 50 97 21.

COURRIER – « Dans le cadre d’un master 2 Littérature jeunesse, je prépare un mémoire sur Pourquoi et comment donner le goût de l’Histoire aux enfants du Cycle III à travers l’édition jeunesse (fictions et documentaires) ? J’exerce mon stage à la BCD du Lycée français du Caire. Or, la bibliothécaire en place n’étant pas professionnelle et ne faisant aucune activité, je lance une enquête parmi vous afin d’obtenir plus de renseignements sur la question. Les personnes qui accepteraient de m’aider doivent me demander un ficher d’enquête prêt à être rempli informatiquement. Je vous donne mon adresse. Je compte  sur vous. Mille mercis. Jeanne Frances. »

DISPARITION – Pionnière québécoise de la didactique de la littérature pour enfants, Charlotte Guérette vient de disparaitre. Enseignante à l’Université de Laval jusqu’en 2008, pendant trois décennies, devant des amphithéâtres bourrés, elle avait été la première à créer un cours télévisé de 13 épisodes sur la littérature jeunesse. Elle avait  fait don de dizaines de milliers de livres, albums, romans et recueils de contes au secteur de la didacthèque de la Bibliothèque de l’Université Laval et avait reçu le Prix Claude Aubry 2008 d’IBBY Canada et de l’Union Internationale des Livres de Jeunesse pour sa contribution à la diffusion de la littérature pour enfants.

EXPOSITION – Dans le cadre des « Semaines de l’enfance » 2010 de Rambouillet (Yvelines), Janine Kotwika propose à la médiathèque Florian, 5 rue Gautherin, du samedi 3 au vendredi 30 avril, Fabuleuses bêtes, exposition de planches originales d’illustrateurs de livres pour la jeunesse sur le thème du bestiaire  : Michelle Daufresne, Zaü, David McKee, Jean Claverie, Grégoire Solotareff, Tomi Ungerer, etc. Inauguration le samedi 3 avril à 15 heures. Visite guidée et animations vous proposées tout au long du mois. Informations détaillées au 01 61 08 61 10.

PRIX – Les lauréats 2010 des « Prix Sorcières », décernés par l’Association des librairies spécialisées jeunesse et les bibliothécaires jeunesse de l’ABF sont Cécile Boyer, pour Ouaf miaou cui-cui (Albin Michel Jeunesse), Isabelle Carrier, pour La petite casserole d’Anatole (Bilboquet), Valérie Zenatti et Audrey Poussier, pour Vérité, vérité chérie (L’école des loisirs), Maria Parr, pour Cascades et gaufres à gogo (Thierry Magnier), Bernard Beckett, pour Genesis (Gallimard Jeunesse), Marie-Sabine Roger et Anne Sol, pour À quoi tu joues ? (Sarbacane). Prix spécial Sorcières à Thierry Dedieu pour l’ensemble de son œuvre.

INITIATIVE – Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, a causé dans le poste : il souhaite que « chaque élève de CM2, et pourquoi pas de CE1, reçoive à la fin de l’année scolaire un livre pour l’été issu du patrimoine littéraire français. Nous travaillons au montage de cette opération, sollicitant l’engagement de mécènes à nos côtés. » On attend les réactions de la Charte.

PARUTION – Publié récemment au Scéren-CRDP de Basse-Normandie Les prix littéraires lycéens : des bouillons de culture de Serge Lureau. « À partir de l’exemple du prix littéraire lycéen de la ville de Caen, cet ouvrage tente de montrer comment, dans une dynamique de projet, une culture active et positive du livre peut se construire, en instaurant une sorte de ‘révolution copernicienne’ qui transforme les lecteurs élèves en acteurs conscients du circuit social, économique et culturel du livre. Les témoignages des auteurs d’aujourd’hui y sont confrontés à ceux des auteurs du passé, pour remonter aux sources d’une représentation de l’écrivain au travail. Les apprentissages de la lecture, de l’écriture et des pratiques documentaires ne sont jamais achevés. 182 pages, 14,00 euros.

RENCONTRES – Pour clôre le Printemps de la littérature jeunesse dont le thème était, cette année, Histoire et mémoire, l’IUFM de l’Aveyron, 12 rue Sarrus à Rodez, accueille Maria Jalibert le mercredi 31 mars 2010, de 13 heures 30 à 14 heures 45, et Rolande Causse le vendredi 2 avril, de 9 heures à 11 heures 45. Rendez-vous dans l’amphithéâtre. Apéritif offert par la MAIF le vendredi.

EXPOSITION – La Médiathèque d’Orléans (Loiret) présente, place Gambetta, du samedi 27 mars au samedi 24 avril 2010, en collaboration avec la Galerie Jeanne Robillard, l’exposition Florilèges. « Autour de 25 originaux, les enfants voyagent, livret-jeu en main, dans l’univers des illustrations lyriques de Nathalie Novi, artiste peintre, et découvrent en parallèle sa technique au pastel. Princesse poétique à la douce fantaisie, Nathalie Novi est l’illustratrice d’une cinquantaine d’ouvrages. » Site des bibliothèques d’Orléans ici.

JOURNEE D’INFORMATION – Le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénée organise, le jeudi 29 avril 2010, en partenariat avec les « Rencontres du Livre et du Vin » de Balma, une journée titrée Auteurs en résidence : un soutien à la création, dans l’auditorium de la Mairie de Balma, 6 avenue François Mitterrand. La journée, généraliste, n’est pas centrée sur les auteurs de littérature de jeunesse. Programme et inscription ici.

PRIX – Marie-Aude Murail est venue jusqu’à Beaugency ce samedi 27 mars pour recevoir le prix de « la meilleure intrigue » attribué par un jury d’enfants des établissements scolaires de la ville et de professionnels du livre à Malo de Lange, fils de voleur paru en 2009 à l’école des Loisirs.

SALON – Le premier Festival BD et littérature jeunesse de la Bourboule a lieu les vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 avril 2010 au Casino Municipal : ateliers de création artistique pour jeunes et moins jeunes, initiation à l’illustration, contes et comptines pour petits et grands, librairie « Papageno & Esprit BD », vide grenier BD et littérature jeunesse, dédicaces des auteurs et illustrateurs Aurélie Vaissier, Marie Rose Palmade, Alain Bechbuhl, Depouly, Michaël Axel, Fabienne Cinquin, Sandrine Pascal, Frédéric Lacombat, Michaël Blanc, Luk Demas, Wiebke Pertersen, Josette Boudoux, Alexis Allah, Cécile Gambini, Marc Gontier, Frédéric Jeudy, Fred Treglia. Informations détaillées que le site du « Groupement de réflexion sur l’enfance et la famille3, organisateur de la manifestation.

INITIATVE – Christophe Meyer, de la patisserie Christian à Strasbourg, a mis au point un procédé pour transférer des dessins en beurre de cacao. « Ça n’a l’air de rien, mais c’est technique, on a de la perte. » N’empêche qu’il prépare actuellement des oeufs de Pâques à l’effigie des P’tites Poules et de Pitikok, personnages de Christian Heinrich, illustrateur strasbourgeois. Dédicaces prévues à la patisserie et à la librairie Kléber. Faudra penser à se laver les mains.

EXPOSITION – Vingt-huit illustrateurs exposent à la Galerie de la Maison des Photographes, 121 rue Vieille du Temple à Paris, du vendredi 2 au jeudi 29 avril 2010, à l’occasion de l’exposition collective Itinéraires mise en place par l’Union Nationale des Peintres Illustrateurs sur le thème des promenades, carnets de voyage, territoires, images, ailleurs, exotisme, voyage intérieur, etc. Exposition visible du lundi au vendredi, de 10 heures à 13 heures. Vernissage le jeudi 8 avril à partir de 18 heures 30.

INITIATIVE – Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a dit : « Je vais lancer du 27 au 30 mai prochains une nouvelle fête du livre intitulée A vous de lire ! Fondée sur un principe participatif qui consiste à inviter les Français à lire dans l’espace public, elle bénéficiera de nouveaux partenariats, notamment avec l’Education Nationale, Bayard Presse et la SNCF pour un « passelivre » national. J’aurais l’occasion de vous présenter cette fête plus en détail dans les semaines qui viennent. »

CONTES – L’association montargoise « Chimère et Mélusine » raconte en mots et en ritournelles pour petits et grands, avec ou sans thème, en milieu scolaire ou non. Parmi les séances proposées : Les trois boucs (pour la maternelle), A la fontaine des animaux, Le polar, La Chine (à partir de 7 ans). Pour tout contact, s’adresser ici.

PRIX – Chaque année, depuis 2002, le Prix Astrid Lindgren de Suède récompense un auteur de littérature de jeunesse. C’est l’auteure et illustratrice belge Kitty Crowther que le jury vient de distinguer au titre de 2010 « en tant que maître de la ligne mais aussi de l’ambiance dans l’illustration des livres pour enfants. » Le prix est doté d’une somme de 500 millions de couronnes suédoises, autrement dit 515 000 euros et des broutilles.

EXPOSITION – Une exposition rassemblant les témoignages de Dorothée de Monfreid, Nathalie Dieterlé, Dominique Mwankumi, Malika Doray, Jean-Charles Sarrazin, Cathy Bernheim, Delphine Bournay, Lucie Phan, Pascale Bougeault, Pascale Petit, Brigitte Smadja, Isabelle Gil, Nathalie Brisac, Praline Gay-Para et Véronique Deiss et portant le titre de Raconte-moi ce que tu lis, je te raconterai qui tu es ! sera présentée du vendredi 2 au vendredi 30 avril 2010 à la  Médiathèque du Canal de Montigny-le-Bretonneux, Quai François Truffaut, à Saint-Quentin-en-Yvelines. Informations complémentaires en téléphonant au 01 30 96 96 00.

PRIX – Quatre prix attribués dans le cadre du 21ème Salon du Livre de Jeunesse de Valenciennes : « benjamin » à Un Petit Chaperon rouge de Marjolaine Leray (Actes Sud Junior), « cadet » à Tim sans-dragon d’Agnès Gros-Laroche (Oskar), « junior » à Papillons noirs de Claire Mazard (Oskar), « senior » au Camp des éléphants de Frédéric Lepage (La Masque).

EXPOSITION – L’exposition d’illustrations originales de Pascale Bougeault Petit catalogue d’arts premiers sera présentée du mercredi 7 au mercredi 14 avril 2010 à la Ferme du Mousseau, 23 route du Mesnil, Elancourt (Yvelines). Informations complémentaires en téléphonant au 01 30 66 50 26.

INITIATIVE – Nous ne lisons pas assez souvent le bulletin officiel des annonces des marchés publics. Voilà pourquoi nous n’apprenons qu’aujourd’hui qu’un appel d’offre pour la conception, la réalisation, l’impression à 40 000 exemplaires et la livraison en sept points, d’un album destiné à être offert à chaque nouvel enfant et à sa famille dans le cadre de l’opération « de soutien et de développement de la lecture pour tous » Premières pages du ministère de la Culture et de la Communication et la Caisse nationale des Allocations familiales y a été inséré sous la référence 10-48881. Les éditeurs ont encore quelque temps pour télécharger le dossier. C’est ici.

PARUTION – La série « Les Six Compagnons » créé par Paul-Jacques Bonzon en 1961 pour la Bibliothèque Verte (Hachette) vient d’être « révisée » pour s’adapter à la génération actuelle de lecteurs. Le vocabulaire considéré comme désuet a été revu et les visuels de couverture sont désormais signés Baru, par ailleurs Grand Prix du Festival d’Angoulême 2010. En mars, Les Six Compagnons de la Croix Rousse. En avril, Les Six Compagnons et l’homme des neiges. En juin, Les Six Compagnons et le mystère du parc.

EXPOSITION – A l’occasion d’une exposition Variations sur un jardin qui lui est consacrée à la Médiathèque d’Uzès jusqu’au mercredi 28 avril 2010, René Moreu associe ses peintures actuelles et les livres pour enfants qu’il illustra, dans les années 50 à 70, aux éditions La Farandole, pour Luda, Pierre Gamarra ou Jean Ollivier. Cette exposition, présentée avec la Galerie Mirabilia, inaugure une série d’évènements organisés en 2010 pour les 90 ans du peintre : à la Médiathèque et au Jardin Médiéval d’Uzès, à la Galerie Novelet à Paris, à la Galerie Mirabilia en Ardèche, et enfin dans le Lot où réside l’artiste. Pour contacter la Médiathèque d’Uzès, téléphoner au 04 66 03 02 03.

PRIX – Le prestigieux Prix Hans Christian Andersen que décerne l’Union Internationale des Livres pour la Jeunesse (IBBY) a été attribué au titre de 2010 à David Almond, auteur (Royaume-Uni) Jutta Bauer, illustratrice (Allemagne). Le site de l’IBBY est à cette adresse.

COURRIER – Cécile Benhamou nous écrit : « Twilight : enfin le nouveau Stephenie Meyer ! Une grande nouvelle, attendue par plus de 20 millions de fans dans le monde entier ! Un lancement mondial le samedi 5 juin 2010 à 18 heures 01, heure française. A lancement exceptionnel, mesures exceptionnelles : un roman sous total embargo, traducteurs, éditeurs, imprimeurs du monde entier, s’étant tous engagés à ne pas dévoiler ne serait-ce que quelques lignes de ce spin-off tant attendu ! » Le dossier de presse est quand même ici.

INITIATIVE – Chiens, chats et autres animaux familiers se baladent dans les histoires pour le plus grand plaisir de tous. A venir partager, petits et grands, sur le marché de Guérande (Loire Atlantique), entre carottes et poireaux, le samedi 10 avril 2010. Une collaboration de l’association « Mille-feuilles et petit lu » et de la Bibliothèque Samuel Beckett de Guérande. Site de l’assocation ici.

THEATRE – Le Théâtre Exobus présente, du mardi 13 au vendredi 16 avril 2010, au Théâtre du parc Pasteur à Orléans, Le Cercle Magique d’après Le parc magique de Susanna Tamaro publié à l’école des loisirs. Une fable contemporaine pour  marionnettes et comédiens mise en scène par Françoise Tixier et adapté et interprété par Régine Paquet et Max Leblanc. Bénéficiant de l’aide à la création du Conseil Régional du Centre, co-produit avec La Tortue Magique, ce spectacle a été créé en résidence au Théâtre du Parc Pasteur à Orléans, au Centre Culturel La Passerelle à Fleury les Aubrais et au Théâtre des Longues Allées à St-Jean de Braye. Tout public à partir de 6 ans. Site du Théâtre du Parc Pasteur à cette adresse.

EXPOSITION – L’Art à la Page propose, du jeudi 8 avril au samedi 22 mai 2010 , une exposition titrée Portraits et personnages, « images, croquis, dessins dans et hors livres » de May Angeli, Isabelle Chatellard, Philippe Davaine, Claire Forgeot, Natali Fortier, John Goodall, Emmanuelle Houdart, Georges Lemoine, Sacha Poliakova, Laura Rosano et Hélène Vincent. Marie-Thérèse Devèze explique : « Cette galerie de portraits et de personnages, oeuvres d’illustrateurs bien connus, ouvre la voie à l’imaginaire. Qui sont-ils ? Que pensent-ils ? Comme autant de questionnements fondamentaux. » Adresse du site de la galerie à droite de cette page.

PRIX – Les Prix Chronos 2010 Grandir, c’est vieillir, Vieillir, c’est grandir ont été attribués par les enfants des écoles maternelles à La Papylooluge de Gérard Moncomble et Catherine Nicolas (Hatier jeunesse), les enseignants ayant préféré La Mémoire envolée de Dorothée Piatek et Marie Desbons (Gecko jeunesse), par les enfants de CE1-CE2 et les enseignants à Grand-père et son secret de Catherine Ganz-Muller et Malorie Laisne (Lito), par les enfants de CM1-CM2 à Ma tante est épatante de Gladys Marciano et  Thomas Gosselin (Le Rouergue), les enseignants ayant préféré Les Sans-papys, de Bruno Paquelier (Oskar jeunesse), par les 6ème-5ème à Marcia vous maquille de Claudia Mills, Bayard (coll. Estampille), les enseignants ayant préféré Albert le toubab de Yaël Hassan et Pénélope Paicheler (Casterman), les 4ème-3ème à Guadalquivir de Stéphane Servant (Gallimard jeunesse), les enseignants ayant préféré La Tête en friche, de Marie-Sabine Rober (Le Rouergue), par les lycéens, 20 ans et plus à La Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt (Actes Sud). Toutes les informations sont ici.

SALON – Le prochain salon du livre jeunesse en Pays d’Essay (Orne) qui se tiendra du jeudi 8 au dimanche 11 avril 2010 sur le thème Notre Pays d’hier à aujourd’hui, va, comme chaque année, « se dérouler en deux temps, un premier dans les écoles des environs dont les classes recevront plusieurs auteurs de littérature pour la jeunesse«  (Evelyne Brisou-Pellen, Claire Legrand, Hélène Kérillys, Anne-Marie Desplat-Duc et Anne Ferrier) et un second temps, le samedi et le dimanche, à la salle polyvalente d’Essay qui accueillera, de 10 à 18 heures, le salon stricto sensu avec « des séances de dédicace, des expositions de vieux outils, de sabots et de cartes postales anciennes, une lavandière qui viendra présenter son métier ainsi qu’un fabricant de cordes et une dentellière ». Il y a un blog à cette adresse.

REVUE – Dans le numéro 1/10 de Parole, revue de l’Institut Suisse Jeunesse et Média, notons le compte-rendu d’une rencontre de Ulrike Blatter avec Nathalie Fortier, un article de Denise Von Stockar à propos de Max et les Maximontres et un dossier consacré aux sujets difficiles comportant notamment un bel article signé Eléonore Hamaïde-Jager qui se pose la question de savoir si la Shoah est sujet galvaudé. Pour recevoir, demander tarif et procédure à cette adresse.

EXPOSITION – L’exposition-jeu En découvrant une forêt-livre réalisée par le collectif « 3 aiLes et 1 Patte » est consacrée à Claude Ponti. Elle est mise en place à la galerie Socles et Cimaises de la M