Textes amis


.

L’ouverture à Orléans d’une librairie faisant la part belle aux livres d’images ne pouvait laisser le CRILJ indifférent. En décembre 2022, nous avons proposé à Bénédicte Coutin d’être notre relais et celui du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine Saint-Denis en accueillant l’exposition Désirs de monde. Six albums remarquables ont ainsi pu être mis à l’honneur dans les vitrines du magasin. Leina et le Seigneur des Amanites de Myriam Darmon, Nicolas Digard et Julia Sarda a même, un peu plus tard, à l’occasion des Nuits de la lecture, bénéficié d’une mise en voix théâtralisée par les comédiennes Sophie Jude et Delphine Chuillot. Sur les murs de l’atelier, des planches originales et des tirages d’art de Clémence Pollet en place jusqu’au samedi 11 mars.

.

A Orléans, la librairie Jaune Citron pétille

    Ouverte depuis juin 2022, la librairie Jaune Citron a trouvé sa place et son public dans la rue des Carmes. Le dynamisme de sa fondatrice Bénédicte Coutin et son amour des beaux livres et des BD ainsi que ses ateliers, le tout pour enfants et adultes semblent être les clés de son succès.

    Il faut être sacrément culotté pour ouvrir une librairie à Orléans en ces temps numériques. Un contexte qui n’a pas effrayé Bénédicte Coutin. Elle a en effet créé en juin 2022 la librairie Jaune Citron à l’angle des rues des Carmes et Henri Roy. Elle mise aussi sur un créneau particulier, à savoir les beaux livres et les BD, pour tous publics. Elle privilégie aussi les petites maisons d’éditions, locales ou non.

    Bénédicte n’hésite pas non plus à ouvrir sa porte aux artistes locaux pour des ateliers, des expositions ou encore la vente d’objets divers comme des livres en tissus, des puzzles et des jeux. Avec aussi des ateliers d’arts plastiques pour enfants et adultes très appréciés comme en témoigne l’enthousiasme de cette maman : « Je trouve ça super, car cela permet de sortir les enfants de la maison et de leur faire découvrir des univers créatifs différents de ce qu’ils font à l’école »

Un grand détour par le musée des Beaux-Arts

    Il faut dire que notre future libraire ne partait pas de zéro. Après des études de graphisme et d’illustration à l’IAV d’Orléans (ancêtre de l’actuelle ESAD). Elle suit une première formation de libraire. Mais après un détour par des librairies et des maisons d’éditions parisiennes, ses pas la conduisent finalement au musée des Beaux-arts d’Orléans. Durant 24 ans elle y sera médiatrice culturelle, chargée de l’accueil du jeune public et de l’animation des ateliers d’arts plastiques.

Une bibliothèque nomade avant la librairie

    Des années durant lesquelles elle n’oublie pas son envie de librairie. Elle saute une première fois le pas en créant une BNE, Bibliothèque Nomade Expérimentale, sous la forme d’une petite maison à roulettes. Durant les cinq années qui précèdent l’ouverture de sa librairie, en parallèle de son travail au musée des Beaux-Arts, Bénédicte partage sa passion de la lecture à voix haute en vagabondant entre écoles, médiathèques et festivals. Et ça marche.

    Enfin, un beau jour, Bénédicte couche sur le papier son envie de librairie. Le secret de la réussite d’une idée c’est aussi de savoir s’entourer. Ce qu’elle fait en 2019 en frappant à la porte de CICLIC, l’agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique. Elle sollicite aussi le service commerce de la mairie d’Orléans qui lui indique la disponibilité du local.

     Mais il faut des sous. Pour en trouver Bénédicte lance en janvier 2022 une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule : « Ça a été un vrai succès. Je suis passée d’un projet individuel à un projet collectif parce qu’en l’espace de 45 jours, j’ai réussi à collecter près de 10 000 euros. Ça aussi ça porte. Et tous ces gens qui se sont impliqués dans la collecte ont porté le projet au départ et encore aujourd’hui puisqu’ils sont devenus mes premiers clients. » D’ailleurs, il y a un panneau dans la librairie où tous les noms sont inscrits.

    Et puis, il y a ce nom Jaune Citron : « On me demande souvent d’où ça vient. En fait, il y a un proverbe que j’aime beaucoup : “Si la vie t’offre des citrons, fais-en de la limonade”. C’est une phrase qui m’a souvent accompagnée avec cette idée que si on met un peu de sucre, les choses pétillent à nouveau. Et pour moi le livre ça a toujours été ça, un peu une sucrerie. Dans les moments difficiles, je prends un livre, une tasse de thé et puis ça repart ! Le citron, c’est pétillant, vivifiant, ça réveille les papilles et l’esprit et la couleur jaune plaît beaucoup. »

Un accueil chaleureux

    Dans le quartier des Carmes, la façade bleu turquoise de la librairie, et son intérieur intégralement jaune ne passent pas inaperçus. Au sein d’un quartier en pleine métamorphose, Bénédicte Coutin a très vite trouvé sa place, appréciant le « côté populaire » et la « mixité au sein du quartier ».

    L’accueil bienveillant des commerçants a également contribué à cette intégration. Lesquels ont récemment, à l’initiative du restaurant Mix, formé un collectif sous le nom de Station Carmes afin de créer des pôles d’attraction ainsi que de renforcer les liens entre chaque commerce. L’enthousiasme des commerçants, récents mais aussi anciens vis-à-vis de cette proposition, devrait favoriser l’éclosion d’un événement qui verra le jour au printemps prochain.

par Sophie Deschamps et Timothé Beuret – jeudi 19 janvier 2023

.

Grand merci à Magcentre pour son autorisation de mise en ligne.

https://www.magcentre.fr