A la une

 

a

.

2020 s’en est allée…

… mais ne se fait pas pour autant oublier.

    Cette année inédite nous aura  « volé » l’anniversaire des 20 ans de la Librairie-Tartinerie, les événements autour de sa transmission, nombre de manifestations qui constituent le cœur de notre action, ainsi que de multiples moments d’échanges, de partage et d’apprentissage.

    A nombre d’entre nous, elle aura volé une partie de nos envies. Mais, à d’autres, la vie. Pour toutes et tous, elle aura ébranlé notre confiance en l’avenir et émoussé notre capacité à nous projeter sereinement.

    Pour la librairie, il est pour le moment compliqué d’évaluer les conséquences de cette année où nous aurons vécu quasiment un trimestre de fermeture, l’annulation de très nombreux événements sur lesquels nous avons l’habitude d’amener le livre (et d’en vendre), la difficulté à participer aux projets culturels qui nous tiennent à cœur (comme les Estivales de l’illustration ou Tatoulu pour ne citer que ceux-ci). Avec la non réouverture de la Tartinerie cet hiver, nous ne reposons plus sur nos deux pattes et ce n’est pas la chaleur des toasters qui nous manque le plus…

    Actuellement, tous les acteurs et actrices de la culture (dont la majorité sont beaucoup moins bien lotis et aidés que nous) sont en souffrance et nous peinons toutes et tous à porter les projets dont convivialité, échange, apprentissage et quête de sens sont les moteurs.

    Néanmoins, 2020 aura aussi offert de nombreux et forts témoignages de soutien. Qu’on se fréquente quotidiennement, régulièrement, occasionnellement (ou prochainement) à la librairie ou hors les murs, nous vous en remercions de tout cœur.

    2020 aura aussi été la reconstitution d’un collectif de travail et l’occasion de nouer des alliances, de connaître et se reconnaître avec des auteurs, autrices, illustrateurs, illustratrices, éditeurs, éditrices, représentants, libraires, livreurs, bibliothécaires, enseignants, enseignantes, animateurs et animatrices d’associations… La vie ne s’est pas totalement arrêtée.

    2020 aura aussi vu arriver à Sarrant de jeunes et nouveaux artistes que nous sommes heureux d’avoir rencontrés et avec lesquels nous ne pouvons qu’avoir envie de nous projeter.

    Même si nous allons continuer à faire le dos rond en attendant patiemment que les vagues se retirent, nous sommes debout à regarder notre horizon tout en cherchant les nouvelles voies à emprunter. A n’en pas douter, nous nous rencontrerons et progresserons ensemble sur ces chemins de 2021.

    A bientôt.

(Hélène Bustos, Alix Delacote et Claire Lefeuvre – janvier 2021)

 

.

 
.
 

 .

Professionnels du développement économique, social et culturel, Didier Bardy et Catherine Mitjana créent, en 2000, avec l’ambition de faire vivre un lieu de rencontres autour du livre en milieu rural, l’association LIRES. Ils ouvrent à Sarrant, village gersois de 300 habitants, La Librairie-Tartinerie « qui offre un espace convivial avec ses 20 000 titres et son programme d’animations hebdomadaires. » En tant que librairie généraliste, le lieu répond d’évidence à une demande de proximité grâce à un fonds composé de trois grands pôles : littérature française et étrangère, littérature pour la jeunesse et sciences humaines. Aujourd’hui, l’équipe de La Librairie-Tartinerie est composée d’Hélène Bustos, repreneuse, Alix Delacote et Claire Lefeuvre.

Portées par l’association et par la Médiathèque départementale, les annuelles Estivales de l’illustration sont nées de discussions entre Didier Bardy, Catherine Mitjana et François Place, lors du festival Littératures Métisses d’Angoulême 2013. Cet échange fut « l’occasion de partager un réel sentiment sur la méconnaissance du métier d’illustrateur et du peu de connaissance en notre possession pour lire l’image aussi bien que le texte. » Marie Paquet, directrice de la Médiathèque départementale du Gers, s’associe au projet, apportant sa passion et sa connaissance du milieu du livre pour la jeunesse, son envie de mettre en valeur le travail artistique des illustrateurs et celle de diffuser au plus grand nombre la culture de l’illustration.

Les Estivales de l’illustration, nourries par l’enthousiasme de tous, professionnels et bénévoles rassemblés, ont notamment accueilli, entre 2014 et 2019 : Annabelle Guetatra, Isidro Ferrer, François Place, Kitty Crowther, Blexbolex, Albertine, Grégoire Dubuis, Cécile Gambini, Richard Guérineau, Michaela Kukovicova, Régis Lejonc, Christophe Merlin, Henri Meunier, Iris Miranda, Mélanie Rutten, Benoit Jacques, Thierry Dedieu, Gilles Bachelet, Carole Chaix, Benjamin Chaud, Natali Fortier, Claire Franek,  Delphine Perret, Cyrille Pomès, Cécile Roumiguière, Delphine Perret, Frédérique Bertrand, Audrey Calleja, Olivier Douzou, Carlos Grassa Toro, Anne Laval, Lionel Le Néouanic, Violeta Lopiz, Juanjo Milimbo, le graveur Iris Miranda, le sérigraphe Pierre Gréau, l’enlumineur Fransisco Gutiérrez Garcia, le typographe Steve Seiler.

Au programme des six éditions : des rencontres à la librairie et dans les villages, des expositions, des ateliers, des discussions et des échanges, des masters classes, des dédicaces, des projections, des concerts, des apéros. « Les Estivales de l’illustration sont construites pour être vécues par tous les fous de dessins, les amateurs d’images, les amoureux des livres, les artistes (ou pas), et par tous ceux qui ont envie de nous rejoindre dans cette grande aventure collective – et dans ce grand dess(e)in. »

 Les éditions La Librairie des Territoires (créées par l’association) ont publié, parmi d’autres titres, De la nécessité du livre… et des libraires (2010, épuisé) et Culture, tourisme et territoire : des synergies à construire (2011, disponible).

 

 

Grand merci pour ce partage à la Librairie-Tartinerie et à son équipe.

Pour faire un tour à Sarrant, c’est ici.

 

   

 .

 

 

 

.

 

.