Au bon temps du Ministère

    L’attribution aujourd’hui du Grand Prix du livre pour la Jeunesse montre la volonté du Ministère délégué à la Jeunesse et aux Sports de mener une politique active en matière de livres pour les jeunes.

    C’est pourquoi trois axes ont été privilégiés :

– encourager la réflexion autour du livre pour les jeunes

– promouvoir la lecture des jeunes

– stimuler la création

    Pour la réflexion et la promotion, le Ministère aide un certain nombre d’associations à mener un travail de recherche autour du livre pour les enfants et les jeunes.

    Ainsi à titre d’exemple, il soutient des associations qui font un travail d’analyse de la production de livres pour enfants, telle l’association « Loisirs Jeunes ». Il aide financièrement l’organisation de colloques traitant de ce problème.

    Le dernier en date, organisé au mois d’octobre à Saint-Etienne par le Centre de Recherche et d’Information sur la Littérature pour la Jeunesse a montré tout le foisonnement d’idées qui existe dans ce secteur. Il a permis également de situer le climat de notre édition nationale. Ainsi, sur 360 éditeurs en exercice, 85 travaillent pour la jeunesse et publient plus de 5000 titres à raison de 80 millions d’exemplaires.

    Les principaux problèmes abordés, lors du Colloque : critères de sélection des manuscrits ou réédition de certains sujets tabous, ou au contraire provocations, auto-censure des auteurs désireux d’abord de se vendre, motivations d’achat et envie de lire, démocratie du choix et éducation du choix, écriture spécifique ou non – sont autant de questions posées par les animateurs et par les professionnels. Elles m’apparaissent bien être celles qu’il faut aborder et notamment les deux dernières.

    La question est en effet de savoir si la littérature générale n’est pas la seule littérature ? Bref, si elle n’est pas la seule littérature fabriquée par de vrais et grands écrivains, alors que la littérature pour jeunesse ne serait qu’une sous-littérature, un genre mineur à l’usage d’un public mineur. Ce qui est dit ici pour les auteurs, vaudrait aussi pour les éditeurs.

    Bien entendu, à ces questions je réponds non. L’écriture pour les adolescents n’est pas une écriture spécifique en ce sens où on la considère comme l’écriture du pauvre, comme l’écriture à l’usage des sous-lecteurs non encore formés, car bien souvent, on perçoit la littérature pour la jeunesse comme une littérature tout court, avec quelque chose en moins. En fait, il s’agit de tout autre chose. Elle est un autre genre, un autre parti, un autre mode d’expression avec ses chefs-d’œuvre et ses « navets », comme n’importe quel genre.

    Pour la démocratie du choix et l’éducation du choix, il me semble que l’essentiel pour que le livre prospère est qu’il soit partout, la bibliothèque ne doit pas être un lieu sacré d’enfermement. A la crèche, dans les locaux de PMI., dans la classe, dans les transports, à l’hôpital, l’enfant, le jeune doit côtoyer le livre.

    Ceci me permet d’aborder le deuxième axe de notre politique :

    La promotion de la lecture auprès des jeunes : lancé comme une sorte de bouteille à la mer, le livre est certes bon ou mauvais. Mais, il est toujours bon, s’il offre des qualités d’écriture, d’invention, de préparation et s’il s’adresse à l’adulte à travers l’enfant et à l’enfant à travers l’adulte, car il est le lien privilégié de tous les âges. Or les livres lus quand on est enfant ne s’oublient jamais. Qui sait même s’ils ne laissent pas en nous plus que les livres que nous avons lus plus tard ?

    C’est cette idée qui a initié la mise en place de l’opération La Forêt aux Histoires dont nous avons pu apprécier tout l’intérêt.

    Je voudrais tout spécialement remercier le président du Centre Georges Pompidou ainsi que le Directeur de la Bibliothèque Public d’Information de l’accueil qu’ils ont réservé à cette exposition. En accueillant l’exposition sur La Forêt aux Histoires, le Centre Georges Pompidou joue pleinement son rôle, c’est-à-dire être ouvert à toutes les formes d’expression, être un lieu de rencontre, un lieu de créations multiformes. Il démontre que les créations culturelles vont être de plus en plus au cœur de la vie de nos contemporains que tous, quel que soit l’âge, peuvent être actifs et créatifs lorsqu’ils disposent d’instruments d’expression adéquats.

    Cette exposition montre bien la créativité des enfants et tout le travail de formation qui a été mené durant cette opération. Il existe une forte demande de formation de la part des enseignants et des responsables qui ne trouvent que rarement dans leur formation professionnelle une réponse correspondant à leurs préoccupations dans ce domaine.

    Votre démarche d’apprivoisement du public par l’enfant est originale. Toute exposition qui a pour thème le livre ou la lecture rebute a priori les parents s’ils n’appartiennent pas un certain milieu intellectuel. Par ailleurs, souvent elle ne mobilise pas l’imagination enfantine.

    Or, La Forêt aux Histoires tient à la fois du cirque, de la parade, fait appel au fantastique des formes et des couleurs. Elle mobilise l’enfant qui entraîne ses parents. L’arbre sert d’annonce pour inciter à pénétrer dans le monde de la lecture. En outre, il s’agit là d’une mobilisation plus générale de la famille et du milieu environnant. Les adultes découvrent leurs enfants dans un autre contexte que le contexte familial ou scolaire. Il est important pour ceux-ci de voir avec quelle passion, quel intérêt, des enfants, même très jeunes, peuvent spontanément se précipiter sur les livres.

    Par ailleurs, La Forêt aux Histoires a fait participer à un même objectif, le Ministère délégué à la Jeunesse et aux Sports, celui de la Culture, de l’Education Nationale, du Fonds d’Intervention Culturelle, le Centre National des Lettres. Compte-tenu de son intérêt, un nombre important d’organismes très divers y a participé. Je n’en citerai que quelque uns : associations familiales et de parents d’élèves, maisons pour tous, bibliothèques, écoles, écoles de beaux-arts, instituts médico-pédagogiques.

    Ainsi plus de 1000 enfants d’origines très diverses, ont participé à cette animation en lisant beaucoup de livres. Plus de 45 000 visiteurs ont pu découvrir 300 livres pour les enfants et les jeunes, à Cugnaux, près de Toulouse, à la Seyne-sur-Mer, à Brest, à Grand-Quevilly, à Besançon, et dans tout le département des Yvelines.

    L’exposition que nous avons visitée montre bien l’extraordinaire force créatrice qui a stimulé l’effort des enfants, des éducateurs, des bibliothécaires, pour aboutir à ces forêts toutes bruissantes d’idées, de formes, de couleurs, de matières.

    Le livre dans la vie quotidienne de l’enfant est en fait un vaste sujet. Mais l’absence du livre dans cette vie, le livre délaissée rejeté, le livre objet d’indifférence ou de rancune, voilà qui soulève bien des problèmes. En fait, si le livre a une place si faible dans la vie quotidienne de l’adulte, c’est peut-être parce que trop d’enfants d’hier ne l’ont pas connu. A travers le livre, c’est toute la culture ou presque qui prend racine dans la vie. La Forêt aux Histoires constitue dans aucun doute, l’un des moyens pour mieux connaître le monde de la lecture.

    Mais, aujourd’hui, la communication et l’expression passent massivement par l’audiovisuel. Certes, quelques émissions sur les livres pour les jeunes existent déjà sur les différentes chaînes de télévision : Les pieds au mur sur TF1, Bouquin, Bouquine coproduit avec la Ligue Française de l’Enseignement et de l’Education Permanente et Antenne 2, Des livres pour nous sur FR3, et, à la radio, Le livre, ouverture sur la vie (émission hebdomadaire de Monique Bermond et Roger Boquie sur France Culture). Mais, elles me semblent peu importantes par rapport à l’enjeu, c’est-à-dire le goût de la lecture chez les jeunes. Pourquoi, alors, ne pas imaginer que la télévision puisse faire un effort supplémentaire dans ce domaine et fasse connaître de nouveaux talents ?

    Promouvoir la création, découvrir de nouveaux talents, telles sont en fait les raisons pour lesquelles le Ministère délégué à la Jeunesse et aux Sports de 8 à 12 ans et intitulé Grand Prix du Livre pour la Jeunesse.

    Un des problèmes de l’édition française est certainement la relative rareté des auteurs et beaucoup de textes publiés en France pour les jeunes sont des traductions. On dira que les éditeurs privilégient dans leur programme les œuvres déjà recommandées par un succès international, que les maisons étrangères offrent peu de chance aux livres français d’être mieux connus dans le monde. Quoi qu’il en soit, beaucoup de progrès restent à faire, et le gouvernement a entrepris une action dans ce sens.

    Le Grand Prix du Livre pour la Jeunesse prend part à cette politique en cherchant de nouveaux auteurs, notamment pour les 8-12 ans, créneau particulièrement difficile à cerner au niveau de la demande. La découverte de nouveaux auteurs devrait constituer un des facteurs pour augmenter la diffusion du livre pour les jeunes aussi bien en France qu’à l’étranger. En effet, la diffusion du livre français à l’étranger est une des priorités du gouvernement à la fois sous l’angle du commerce extérieur et sous l’angle du rayonnement culturel.

    Voilà en quelques mots les actions menées par le Ministère délégué à la Jeunesse et aux Sports qui complètent celles d’autres Ministères et notamment celui de la Culture. Elles devraient permettre l’accès à un public élargi et préparer dès aujourd’hui les lecteurs de demain.

( texte paru dans le n° 19 – 15 mars 1983 – du bulletin du CRILJ )

Née en 1945 à Nevers (Nièvre), Edwige Avice est diplômée en lettres, en sciences politiques et en commerce international. Elle est nommée, après la victoire de François Mitterrand, Ministre déléguée à la Jeunesse et aux Sports auprès du Ministre du Temps Libre, André Henry. Elle devient Ministre déléguée au Temps libre, à la Jeunesse et aux Sports dans le troisième gouvernement Mauroy. Femme politique qui a la plus grande longévité ministérielle. Edwige Avice est aujourd’hui encore une experte en défense au niveau européen. Nommée Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur en 1998, par le gouvernement de Lionel Jospin, elle est promue au grade d’officier par Nicolas Sarkozy (promotion de Pâques 2009), au titre du Ministère de la Santé et des Sports.

 

Créé en 1981 par le Ministère de la jeunesse et des sports et le Centre de Recherche et d’Information sur la Littérature pour la Jeunesse (CRILJ), le Prix du Livre pour la Jeunesse de Ministère de la jeunesse et des sports, avait pour but de favoriser la création et la diffusion des livres de qualité pour les jeunes et de découvrir et promouvoir de nouveaux talents littéraires. Deux jurys, l’un composé d’adultes, l’autre de jeunes de 11 à 14 ans. Le prix récompensait deux romans ou contes inédits d’expression française, sur manuscrit anonyme. Il fut, en 1992, remplacé par le Prix du roman jeunesse du Ministère de la jeunesse et des sports,

Prix

 

 

164Carole Trebor (qui a déjà reçu cette année. le Prix Imaginales des collégiens), vient de recevoir, lors du troisième Salon des Futuriales d’Aulnay-sois-Bois, le prix Révélation Jeunesse crée par la librairie Folies d’encre et le réseau des bibliothèques de la commune pour Volkovitch – tome 1 : La lignée (Gulf Stream 2012).

163 – Le Grand Prix de l’Imaginaire a été remis aux lauréats lors du récent festival Etonnants Voyageurs de Saint Malo. Côté jeunesse : roman jeunesse francophone : Magies secrètes de Hervé Jubert (Le Pré aux clercs 2012) ; roman jeunesse étranger : Sous le signe du scorpion de Maggie Stiefvater (Hachette 2012) . Prix Wojtek Siudmak du graphisme : La Chose perdue et L’Oiseau roi et autres dessins de Shaun Tan (Gallimard 2012)

162 – Visant cette année les contes et les comptines pour lecteurs débutants, le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse 2013 a été remis. Les lauréats en sont, coté Wallonie-Bruxelles, l’auteure et illustratrice Françoise Rogier pour C’est pour mieux te manger ! (Atelier du Poisson soluble 2012) et, côté Québec, l’auteur Gilles Tibo et l’illustratrice Geneviève Desprès pour Le petit chevalier qui n’aimait pas la pluie (Les Éditions Imagine 2011). Ce prix est assorti d’une bourse au lauréat, d’une valeur de 3500 $, et d’une aide financière à son éditeur de 6000 $ afin d’assurer la promotion et la mise en marché de l’ouvrage primé sur l’autre territoire. Remise officiel au prochain Salon de Montreuil

161 – Le Prix des Incorruptibles (qui a, cette année, reçu l’agrément de l’Education Nationale en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public) vient d’annoncer les résultats de sa 24ème édition. Ce qui donne : maternelle : Les poulets guerriers de Catherine Zarcate et Elodie Balandras (Syros 2011) ; CP : La culotte du loup de Stéphane Servant et Laetitia le Saux (Didier Jeunesse 2011) ; CE1 : L’oiseau arlequin de Pascale Maret et Delphine Jacquot (Thierry Magnier 2011) ; CE2-CM1 : Vert secret de Max Ducos (Sarbacane 2011) ; CM2-6e : Le fantôme de Sarah Fisher d’Agnès Laroche (Rageot 2011) ; 5e-4e : Saba, ange de la mort de Moira Young (Gallimard jeunesse 2011) ; 3e-2nde : Boys don’t cry de Malorie Blackman (Milan Jeunesse 2011). Bernard Friot, parrain 2013, avait envoyé un petit mot que Thierry Magnier a lu avant la proclamation.

160 – Le Prix graphique 2013, organisé, pour l’Institut Charles Perrault, par Nicolas Bianco-Levrin et présidé par Irène Boncina, a été décerné à Françoise Beult, avec une mention spéciale pour les œuvres d’Alexandra Gabrielli-Kuhn et de Gwenaëlle Tonnelier. « Cette année, près de 50 œuvres sont arrivées pour le Prix graphique. La qualité des propositions était remarquable et les styles graphiques très différents. Une dizaine d’illustrations se sont détachées et ont fait partie des finalistes. Chacune proposait un regard particulier sur le texte extrait du Vieil homme et la mer d’Hemingway choisi cette année comme texte à illustrer. »

159 – Le prix franco-allemand du roman pour la jeunesse a été remis à l’occasion du Salon du livre de Sarrebrück Bücher bauen Brücke (Les livres bâtissent des ponts). Pour l’Allemagne : Was vom Sommer übrig ist (Ce qui reste de l’été) de Tamara Bach (Carlsen, 2012). Pour la France : Pieds nus dans la nuit de Marjolaine Jarry (Thierry Magnier 2012). Site du Salon du livre de Sarrebrück ici.

158 – « Mercredi 5 juin 2013, au Grand Palais à Paris, se sont réunies les dix familles membres du jury avec leur président Alexandre Jardin, afin de choisir le roman Gulli de l’année. » Le deuxième Prix Gulli du roman sera ainsi remis à Évelyne Brisou-Pellen pour Le Manoir, tome 1 (Editions Bayard 2013). Site de la chaine Gulli ici.

157 – Plus de 35 000 lecteurs ont lu pour le Prix Chronos 2013 et les résultats sont les suivants : enfants des écoles maternelles, enseignants et adultes âgés : Les Baisers de Cornélius d’Agnès de Lestrade et Charlotte Cottereau (Balivernes) ; enfants de CE1-CE2, enseignants et adultes âgés : Le vieux berger de Géraldine Elschner et Jonas Lauströer (Minedition) ; enfants de CM1-CM2 : Ma Tata Thérèse de Fabrice Nicolino et Catherine Meurisse (Sarbacane), les enseignants et adultes âgés ayant préféré Un départ en fanfare de Gilles Abier et Pénélope Paicheler (Actes Sud Junior) ; jeunes de 6e-5e : Rue Stendhal de Yaël Hassan et Pénélope Paicheler, (Casterman Junior), les enseignants et adultes âgés ayant préféré Premier chagrin d’Eva Kavian (Mijade), roman également lauréat du prix spécial Chronos CNAV Solidarité ; jeunes de 4e-3e et adultes âgés : La petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto (XO éditions), les enseignants et responsables ayant préféré Arrête de mourir d’Irène Cohen-Janca (Actes Sud Junior) ; lycéens, 20 ans et plus, enseignants et adultes âgés : Eux sur la photo d’Hélène Gestern (Arléa) ; prix spécial Chronos CNAV Solidarité : Et puis, Paulette… de Barbara Constantine, (Calmann Levy). Remise le jeudi 13 juin à l’Hôtel de ville de Paris. Site du prix ici.

156 – « Au printemps 2012, Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama ont lancé un grand concours ouvert à tous ceux qui rêvent d’écrire pour la jeunesse. Parmi les 1362 manuscrits reçus, un jury composé d’éditeurs, d’auteurs, de journalistes, de libraires et du public vient de désigner le gagnant. Le livre parait le 6 juin en versions papier et numérique aux éditions Gallimard Jeunesse. » La lauréate est Christelle Dabos, auteur de La Passe-Miroir, premier tome d’une grande saga fantastique.157 – Le Prix Critique 2012 de l’Institut Charles Perrault a été attribué à Carine Dellenbach, professeur des écoles, qui a soumis un extrait de mémoire de Master de l’Université du Maine Le livre d’art pour la jeunesse : spécificités, formes, pratiques scolaires professionnelles. L’étudiante révisera son texte pour permettre une parution prochaine dans la Revue des livres pour enfants.

155 – Organisé depuis 2009 par l’association Postures, le prix Collidram de littérature dramatique des collégiens doté, cette année, de 1500,00 euros a été décerné à Mon frère, ma princesse de Catherine Zambon (L’école des loisirs) par 780 élèves de collèges. Blog du prix ici

154 – Le Prix littéraire des écoliers de Rillieux-la-Pape a été attribué pour 2013 par les élèves de 36 classes et par le jury de la médiathèque. Ce qui donne :  Prix Benjamin (grandes sections de maternelles, CP) : Rendez-vous sous la lune  de Carl Norac et Isabelle Chatellard (Pastel) ; Prix Benjamin + (CE1) : Alizée fend la bise d’Eléonore Cannone et Sway (Talents hauts) ; Prix Cadet (CE2 et CM1) : Une fille tout feu tout flamme de Nathalie Somers et Sébastien des Déserts (Talents hauts) ; Prix Junior (CM2) : Tempête au haras de Chris Donner (L’école des loisirs). L’espace Baudelaire de la bibliothèque accueillira Isabelle Chatellard le mardi 4 juin, Eléonore Cannone le vendredi 7 juin, Chris Donner le mardi 11 juin et Nathalie Somers le vendredi 14 juin. Informations complémentaires au 04 37 85 01 50.

153 – Trois mille jeunes lecteurs habitant la Nièvre ont voté pour l’édition 2013 du prix L’échappée lecture organisé par la Bibliothèque départementale, en partenariat avec les bibliothèques du département et le soutien du Conseil général. Ce qui donne : série les petits voyageurs (2/4 ans) : Super Nino de Michaël Escoffier et Mathieu Maudet ( Frimousse 2012) ; série les aventuriers (4/7 ans) : Ze vais te manzer de Jean Derouen et Laure Du Faÿ, (Frimousse 2012) ; série les explorateurs (7/10 ans) : Attention les yeux ! Illusions d’optique, énigmes et casse-têtes amusants de Jules Mathurin et Giampiero Caiti (Casterman  2011) ; série les nomades (10/13 ans) : Boule à zéro. 1. Petit coeur chômeur de Zidrou et Serge Ernstn (Bamboo 2012) ;  série les baroudeurs (13+ ans) : catégorie Roman : Boys don’t cry de Malorie Blackman (Milan 2011) et, catégorie Illustrés, L’enfant cachée, de Loïc Dauvillier et Marc Lizano (Le Lombard 2012).

152 –  Le Prix Fulbert de la ville de Chartres qui distingue un ouvrage adulte et jeunesse relative au Moyen-Age vient d’être attribué au titre de 2013 à Béatrice Egémar pour L’Eau des Anges, premier tome de Un parfum d’Histoire (Archipel 2011).

151 – Sélectionnée par un jury de spécialistes sous la houlette de l’Institut suisse Jeunesse et Médias, l’illustratrice genevoise Albertine défendra les couleurs de la Suisse pour l’édition 2014 du prix Hans Christian Andersen organisé par L’Union intertnationale des livres pour les enfants (IBBY)

150 – Le Prix Imaginales des collégiens 2013 vient d’être décerné à Carole Trébor pour Nina Volkovitch 1, La Lignée (Gulf stream 2012). Informations complémentaires ici.

149 – Cinquante-quatre libraires de l’Association des librairies spécialisées jeunesse (ALSJ) et cinquante-cinq bibliothèques de l’Assocaiton des bibluiothécaires jeunesse (ABF) ont désigné les lauréats du prestigieux Prix Sorcières 2013. Soit donc : Prix Sorcières 1er album :  2 Yeux ? de Lucie Felix (Les Grandes Personnes) ; Prix Sorcières Album : La maison en petits cubes de Kenya Hirata et Kunio Kato (Nobi-Nobi) :  Prix Sorcières Premières lectures : Émile est invisible de Vincent Cuvellier et Ronan Badel (Gallimard Jeunesse) ; Prix Sorcières Romans junior : Black-out de Brian Selznick (Bayard jeunesse) ; Prix Sorcières Romans ados :  Max de Sarah Cohen-Scali (Gallimard) ;  Prix Sorcières Documentaires : Cartes – voyage parmi mille curiosités et merveilles du Monde d’Aleksandra Mizielinska et Daniel Mizielinski (Rue du monde). La fête de remise des prix était à Villeurbanne

148 – Les Prix Farniente 2013 ont été attribués. Catégorie Basket jaune (13+) : Terrienne de Jean-Claude Mourlevat (Gallimard 2011) ; catégorie Basket verte (15+) : Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys (Gallimard 2011 ) ; Basket orange (17+) : J’me sens pas belle de Gilles Abier (Actes sud 2011). Informations sur le prix et la sélection 2014 ici.

147 – La fondation suédoise Astrid Lindgren a décerné son prix Alma à l’illustratrice argentine Isol. De son vrai nom Marisol Misenta, Isol est née à Buenos Aires en 1972. Elle est l’auteur d’une dizaine de livres en tant qu’auteur et de quinze comme illustratrice. Six d’entre eux sont disponibles en français : Mon corps et moiet Tic Tac (Le Rouergue), Poèmes à compter et Mes chaussons toutous (Syros), Etre et paraître (La joie de lire) et Secret de famille (Les 400 coups), textes tous signés du poète et écrivain Jorge Elias Luján. Rappel : la dotation est de 550 000 euros.

146 – Mardi 26 mars 2013, pour son cinquantième anniversaire, la Foire du livre de jeunesse de Bologne et l’Association italienne des éditeurs ont décerné les Prix du meilleur éditeur pour la jeunesse de l’année (BOP pour Bologna Prize for The Best Children’s Publishers of the year) : la maison rwandaise Bakame Editions pour l’Afrique, l’Indienne Tara Books pour l’Asie, la Brésilienne Cosac Naify pour l’Amérique centrale et l’Amérique du sud, la Portugaise Planeta Tangerina pour l’Europe, l’Américaine Chronicle Books pour l’Amérique du Nord, la néo-zélandaise Gecko Press pour l’Océanie. Site de la foire ici.

145 – Françoise Prêtre et sa maison d’édition numérique La souris qui raconte viennent de recevoir le Prix Spécial du Jury du salon Dem@in le livre pour l’application Conte du haut de mon crâne de Séverine Vidal et Claire Fauché. « Dès les premières lignes, le ton est donné. Percutant ! La magie du récit, la remarquable qualité graphique, associées à une ambiance sonore soignée nous transportent dans un monde qui oscille entre réalité, abstraction, gravité et humour. D’une sensibilité à fleur de peau, le lecteur ressort bouleversé de sa lecture. Il y est question d’amour absolu, de sentiments au-delà du raisonnable et les moyens utilisés pour le dire sollicitent tous nos sens. Un bijou, à partir de 8 ans. » Site de la Souris ici.

144 – Le prix Beaugency organisé par la Ville de Beaugency (Loiret) et soutenu par la Communauté de communes du canton de Beaugency, récompense l’auteur de la « meilleure intrigue ». Le choix du  jury, enfants et adultes pour une fois d’accord, s’est porté sur Encore heureux qu’il ait fait beau de Florence Thinard  (Thierry Magnier 2012). L’auteur a reçu chèque et médaille le vendredi 22 mars 2013 lors de l’inauguration du vingt-huitième Salon du Livre de Jeunesse.

143 – Les 7 000 établissements scolaires constituant le jury du Prix des Incorruptibles 2012/2013 (dont Bernard Friot est parrain) ont jusqu’au lundi 27 mai pour voter en ligne. En 2011/2012, 326 688 enfants avaient exprimé leur préférence. Site du Prix ici.143 – Le Prix Brindacier (créé par Catherine Coutelle, députée PS de la Vienne, et la librairie La Belle aventure à Poitiers), a été remis, le vendredi 8 mars 2013, Journée Internationale des Droits de la femme, à Emmène moi à la ville de Teju Behan (Actes Sud Junior 2012). Le livre raconte l’histoire vraie d’une jeune Indienne qui quitte  son village pauvre du Rajahstan pour la ville où elle connaît les espoirs et les désillusions de la migration avant que l’art lui donne le moyen de sortir de sa condition.

142 – Les prix 2013 de la Foire internationale du livre pour enfants de Bologne (Italie) ont été décernés. Fiction Award : Eyes, de Iwona Chmielewska, Changbi Publishers (Corée) ; Non Fiction Award : Le Dictionnaire fou du corps, de Katie Couprie, avec Alessandro Ruggeri, Thierry Magnier (France) ; New Horizons Award : Diccionario para armar, El Colegio de Mexico (Mexique) ; « Opera prima » (Première oeuvre) : Paul Thurlby’s Alphabet, de Paul Thurlby, Templar Publishing (Royaume Uni) ; Bologna Ragazzi Digital Award (application numérique) : Four little corners, de Dada Company (Espagne) en Fiction et War Horse, de Touch Press (Royaume Uni) en Non fiction. Informations complémentaires et liste des mentions d’honneur sur le site de la Foire.

141 – 112 personnes ont participé au vote pour désigner le candidat de la catégorie illustration qu’IBBY France va présenter pour le Prix Andersen 2014. C’est François Place qui l’emporte, avec 44% des voix, devant Elzbieta, Georges Lemoine, Philippe Corentin et Jacqueline Duhême. Pour la catégorie auteur, IBBY France présentera Jean-Claude Mourlevat. Informations complémentaires auprès de Hasmig.Chahinian

140 – Les 207 candidats nominés pour le Prix Astrid Lindgren 2013 sont originaires de 67 pays. Pour la France : Geneviève Patte, Jean-Claude Mourlevat, Claude Ponti, Isabelle Pin et l’association ACCES (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations). La liste complète est ici.

139 – IBBY France, section française de l’Union Internationale des Livres pour la Jeunesse, doit désigner les deux candidats qui représenteront la France au Prix Andersen 2014. S’il est d’ores et déjà établi que, comme en 2012, l’auteur sera Jean-Claude Mourlevat, l’illustrateur est encore à choisir entre Philippe Corentin, Jacqueline Duhème, Elzbieta, Georges Lemoine et François Place.

138 – Dans la liste des dBD Awards établie, on ne sait pas trop comment, par Frédéric Bosser et les rédacteurs du magazine dBD, il est dit que Alice au pays des anges de Tébo et Karamidas, Glénat 2012, a été désigné Meilleur album jeunesse de l’année.

137 – Fruit d’un travail de sélection et de lecture de plus de cent bibliothécaires (ABF) et libraires spécialisés jeunesse (ALSJ), les Prix Sorcières 2013 seront décernés à la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne, le vendredi 12 avril. La commission Prix Sorcières sélectionne, tout au long de l’année, les ouvrages en respectant plusieurs critères pour éviter les livres trop consensuels et récompenser des livres remarquables qualité littéraire, originalité du sujet, qualités graphiques et plastiques de l’illustration, fiabilité des informations et maniabilité de l’ouvrage pour les documentaires, mise en avant d’un travail avant tout respectueux des jeunes lecteurs. Thierry Durand envoie la liste des nominés à tout curieux qui lui en fait demande.

136 – Guy Linster, président de Freed um Liesen (Plaisir de lire), a récompensé l’auteur Viviane Daman, lauréate du concours Lisons en français, organisé par son association et le ministère de l’Éducation nationale luxembourgeois, à l’occasion du douzième Kibum.  Le prix a été décerné à  Meurtre au poulailler adapté en français pour les lecteurs de 10 à 12 ans.

135 – C’est Lucie Félix qui remporte le Prix 1er Album 2012 avec son album 2 yeux ? (Les Grandes Personnes). « Fruit du vote de nos 54 librairies spécialisées jeunesse, Lucie Félix devance Marine Rivoal pour son album Trois petits pois publié au Rouergue et Steffie Brocoli, pour Il a neigé ce matin chez Mango jeunesse. Nous donnons la possibilité à Lucie Félix de réaliser la couverture de notre revue Citrouille de septembre 2013 afin de mettre en valeur son talent artistique, tout en la rémunérant pour ce travail de création. Et, avec le concours de l’éditeur concerné, des rencontres-dédicaces, des expositions et autres promotions pourront être organisées, tout au long de l’année 2013, au sein et avec l’aide des Librairies Sorcières. » (Thierry Durand). On peut obtenir des informations complémentaires ici.

134 – Les quatre jeunes jurés du Conseil Général des Jeunes de Charente ont choisi, à l’occasion du Festival international de la bande dessinée d’Angoulème, de remettre le Prix ActuaBD/Conseil Général des Jeunes de Charente 2013 à Matthieu Bonhomme pour le tome 4 de la série « Esteban » que publie les éditions Dupuis. French Kiss 1986 de Michel Falardeau (Glénat) remporte le Coup de Coeur du jury.

133 – Patrick Sobral (scénario) et Nadou (dessin) ont remporté le Prix Essentiel Jeunesse du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême 2013 pour Les Légendaires Origines T1 – Danaël (Delcourt). Patrick Sobral qui a reçu son prix des mains d’Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture, a vivement remercié ses jeunes électeurs lors de la cérémonie. Le Prix des Ecoles d’Angoulême est revenu à Ernest & Rebecca de Guillaume Bianco et Antonelo Danela (Le Lombard) et le Prix des Collèges de la région Poitou-Charentes à L’enfant cachée de Marc Lizano, Loïc Dauvillier et Greg Salsedo (Le Lombard).

132 – Le Prix 1er Album, crée en 2009 par l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse (ALSJ) a pour vocation de repérer des talents naissants et de porter à la connaissance du public le travail d’un(e) illustrateur (trice) qui a publié, dans l’année, un premier album jeunesse de création. La remise du prix pour 2012 aura lieu le lundi 4 février 2013, à 11 heures, à la librairie Le Chat Pitre, 22 bis rue Duchefdelaville à Paris. « Merci de bien vouloir réserver votre fin de matinée pour honorer la jeune illustratrice qui sera récompensée, à savoir : Lucie Félix (pour  2 yeux ? – Les Grandes Personnes) ou Marine Rivoal (pour Trois petits pois – Rouergue) ou Steffie Brocoli, (pour Il a neigé ce matin – Mango jeunesse). On peut s’informer à cette adresse, auprès de Thierry Durand.

131 – « Depuis 18 ans, l’Institut International Charles Perrault organise son Prix Graphique. Ce prix a pour vocation de récompenser et d’encourager les jeunes créateurs de l’illustration pour la jeunesse. Pour 2013, il s’agit d’illustrer un texte extrait du Vieil Homme et la mer, d’Ernest Hemingway. L’illustration proposée pourra être soit une image soit une séquence animée. Les œuvres sont à envoyer à l’institut Charles Perrault avant le vendredi 1er mars 2013 accompagné d’une fiche d’inscription. Le jury sera présidé par l’illustratrice Irène Bonacina. » (Nicolas Bianco-Levrin) Informations complémentaires ici.

130 – Les albums pré-sélectionnés pour le cinquième Prix ActuaBD/Conseil Général des Jeunes de Charente remis pendant le Festival d’Angoulême ont été annoncés. Il s’agit de French Kiss 1986 de Michel Falardeau (Glénat) ; Alix Senator de Valérie Mangin et Thierry Démarez (Casterman) ; Esteban (tome 4) de Matthieu Bonhomme (Dupuis) ; Niourk d’Olivier Vatine (Ankama Editions) ; Le Tueur aux Mangas de Yann et Chris Lamquet (Casterman). Il s’agit d’ouvragres s’adressant à des lecteurs entre 12 et 15 ans.

129 – Muriel Diallo, grand nom de la littérature africaine de jeunesse, a reçu, au titre de 2012, le Prix Saint-Exupéry qui récompense les œuvres littéraires destinées à la jeunesse portant « les valeurs de l’œuvre de Saint-Exupéry et le sens de sa vie : l’audace, celle des premiers vols de nuit, le courage de surmonter les obstacles et la volonté de survie, la solidarité en cultivant la fraternité et la sagesse. » Sont récompensés les albums « Bibi » parus à Abidjan aux Classiques ivoiriens ainsi que deux ouvrages parus en France chez Vent d’ailleurs, Toclo-toclo et la fille Tête-en-l’air et Yozakura la fille du cerisier.

128 – Fabrice Emont pour Dis-moi qu’il y a un ouragan, Christelle Dabos pour La Passe-Miroir et Philippe Laborde pour TK sont les trois finalistes du concours du Premier roman jeunesse organisé par Gallimard jeunesse, Télérama et RTL, prix ayant pour vocation de découvrir des auteurs de littérature jeunesse n’ayant jamais été publiés. 1362 manuscrits ont été envoyés. Le public est invité à voter en ligne pour son roman préféré jusqu’au 31 janvier 2013. Ce vote public comptera pour une voix dans le choix final et viendra s’additionner à celui des membres d’un jury composé de professionnels. Le nom du gagnant sera annoncé en juin 2013. Pour voter, c’est ici.

127 – Le (premier) prix Photo en littérature de jeunesse, créé par Chronoklivres et l’association Puce et pied-de-mouche, a été remis à  Bruno Heitz pour l’album Monsieur 2D (Le Rouergue 2012).

126 – Le Prix TD 2012 de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse,  récompense annuelle soulignant l’excellence en matière de littérature canadienne pour les jeunes lecteurs,  a été remporté par le roman La saison des pluies de Mario Brassard et Suana Verelst (Soulères 2011). qui avait dejà reçu le Prix jeunesse des libraires 2012 du Québec. L’auteur et l’illustratrice ont reçu une bourse de 25 000 $ lors de la remise des prix, qui s’est tenue au Musée des beaux-arts de Montréal, le 6 novembre, et qui était organisée par le Groupe Banque TD et le Centre canadien du livre jeunesse. « La saison des pluies est une œuvre poignante qui permet d’aborder un sujet complexe et sensible, et ce, d’une manière chaleureuse et facile à saisir » a commenté Christine Marchildon, première vice-présidente, Réseau de succursales, et présidente, Direction du Québec, Groupe Banque TD.

125 – Le Prix des Incorruptibles est remis chaque année depuis 24 ans. Ce sont les élèves, de la maternelle à la seconde, qui choisissent leur titre préféré parmi une sélection de cinq ou six livres. Lors de la dernière édition, 326 688 enfants ont participé dans plus de 7 000 structures scolaires et péri­scolaires. Pour cette année, la lecture des ouvrages est en cours et elle se terminera en mai pour une proclamation du palmarès en juin. Les inscriptions sont toujours possibles sur le site de l’association organisatrice.

124 – Le prix Les Mordus du Polar est décerné chaque année par un jury de jeunes de 11 à 14 ans, tous lecteurs des bibliothèques jeunesse de la Ville de Paris, constitués en groupes de lecture dans une vingtaine de bibliothèques participant à cette opération. L’appel à candidature pour faire partie du jury a lieu du 1er décembre 2012  au 5 janvier 2013. Les adolescents ont plusieurs semaines pour lire les 4 ou 5 romans sélectionnés par les bibliothécaires. Les Mordus du Polar, c’est aussi l’occasion de rencontrer les auteurs sélectionnés, mais également des professionnels du milieu judiciaire (juge, commissaire, détective…) ou de participer à des ateliers d’enquêtes. Le lauréat est désigné et invité en mai à l’occasion d’un après-midi festif réunissant tout le jury. Bibliothèques participantes : Amélie, Audoux, Beaugrenelle, Bilipo, Brassens, Buffon, Colette Vivier, Couronnes, Diderot, Germain Tillon, Gutenberg, Heure Joyeuse, Italie, Jean-Pierre Melville, Lancry, Marguerite Duras, Valeyre, Marguerite Yourcenar. Inscription dans chaque bibliothèque participante.

123 – Bertrand Puard, pour la série « Les Effacés« , publiée aux chez Hachette, a reçu, à l’occasion du dix-huitlème Festival du Polar de Cognac (Charente), le prix du meilleur roman jeunesse. Renseignements complémentaires à cette adresse.

122 – Les Pépites 2012 du Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil ont été décernées. Pépite du documentaire : L’Art face à l’histoire de Nicolas Martin et Eloi Rousseau (Editions Palette 2012) ; Pépite BD/Manga : Choisis quelque chose mais dépêche-toi ! de Nadia Budden (L’Agrume 2012) ; Pépite du livre d’art : Mr. Hopper, mystère Hopper, ouvrage collectif et illustrations d’Aude Samama, (Dada/éditions Arola 2012) ; Pépite de la création numérique (création francophone) ; Fourmi d’Olivier Douzou et Opixido, d’après l’album paru aux éditions du Rouergue en 2012, avec  une mention spéciale pour Uropa de Bernar Islaire et Laurence Erlich (Casterman 2012) ; Pépite du livre Ovni (création francophone) : Dictionnaire fou du corps de Katy Couprie (Editions Thierry Magnier 2012) ; Pépite de l’adaptation cinématographique (création européenne) : Le Jour des Corneilles de Jean-Christophe Dessaint d’après le roman de Jean-François Beauchemin, (Les Allusifs 2004) ; Pépite du roman adolescent européen : Doglands de Tim Willcocks, (Syros 2012) ; La drôle de vie de Bibow Bradley, Axl, Cendres, (Editions Sarbacane 2012) ; Pépite de l’album (création francophone) ; Madame Le Lapin Blanc de Gilles Bachelet (Editions du Seuil Jeunesse 2012).

121 – Les Prix littéraires du 26ème Salon Régional du Livre pour la Jeunesse de Troyes (Aube) ont été attribués. Prix Chrétien de Troyes : Le Bonheur Prisonnier de David Sala et Jean-François Chabas (Casterman 2011) ; Prix des Enfants : La vie parfaite du Maharadja d’Agnès Cathala et Julie Mercier (Milan 2012) ; Prix BD de l’Aube-Tibet, Paola Crusoé de Mathilde Domecq  (Glénat 2012) ;  Prix SNCF : 10 p’tits pingouins autour du monde de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet (Hélium 2010). Site du salon ici.

120 – Albertine Zullo a reçu, lundi 12 novembre 2012,  le Best Illustrated children’s book Award 2012 pour les illustrations de Les oiseaux, album qu’elle signe avec Germano Zullo. (La Joie de Lire, 2010).  L’ouvrage traduit en anglais, espagnol, italien et allemand avait été distingué dans la catégorie « albums » du Prix Sorcières 2011.

119 – Viennent de recevoir le Prix Saint Exupéry : catégorie album : De ce côté du monde de Marie-Sabine Roger et Sylvie Serprix (Casterman) ; catégorie roman : Sublutetia, la révolte de Hutan d’Eric Senabre (Didier jeunesse) ; catégorie Francophonie : la série « Bibi n’aime pas… » (Les Classiques ivoiriens) et les albums Toclo Toclo et la fille Tête-en-l’air et Yozakura, la fille du cerisier (Vents d’ailleurs) de Muriel Diallo.

118 – Le chanteur du groupe Loco Locass et auteur Biz a remporté le septième Prix de livre jeunesse des Bibliothèques de Monréal pour son roman La chute de Sparte publié chez Leméac. Biz a publié un premier récit de fiction en 2012, Dérives, également chez Leméac. La chute de Sparte, qui s’adresse aux adolescents, raconte la dernière année au secondaire de Steeve Simard, un avide lecteur et féroce critique de la société, qui est marquée par la mort d’un autre étudiant. Le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal récompense des auteurs et illustrateurs pour la facture exceptionnelle et l’originalité de leur publication s’adressant aux jeunes de 0 à 17 ans. Biz recevra une bourse de 5000 dollars.

117 – Le prix André Canonne, créé en 1992 et décerné tous les trois ans par l’Association Professionnelle des Bibliothécaires Documentaliste (l’APBD), récompense un projet de sensibilisation des jeunes à la lecture. Son objectif est de permettre à toute personne (ou groupe de personnes) travaillant en bibliothèque ou chez un partenaire associatif ou institutionnel de réaliser un projet visant à offrir ou faciliter l’accès au livre et à la lecture, et ce grâce aux 1250,00 euris offerts. Les postulants doivent être domiciliés en Belgique. Règlement ici et informations complémentaires auprès de  Laurence Leffebvre.

116 – « Le Prix 1er Album, crée en 2009 par l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse, a pour vocation de repérer des talents naissants et de porter à la connaissance du public le travail d’un(e) illustrateur (trice) qui a publié, dans l’année, un premier album jeunesse de création. Pour participer à ce prix, nous avons reçu cette année 28 livres de la part de 20 éditeurs. Et aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous envoyer la liste des illustratrices et illustrateurs retenus pour notre Sélection 2012. Ainsi qu’un rappel des lauréats de ce Prix 1er Album depuis sa création. Les trois finalistes seront annoncés en novembre/décembre, au moment du Salon du livre de Montreuil. Et la remise du Prix aura lieu en janvier à une date et dans un lieu qui reste à déterminer » (Thierry Durand). Les albulms sélectionnés sont : Le Mystère du monstre de Stéphanie Corinna Bille et Fanny Dreyer (La Joie de lire) ; Jabberwocky, le dragragroula de François David et Raphaël Urwiller (Sarbacane) ; Trois petits pois de Marine Rivoal (Le Rouergue) : , 2 yeux ? de Lucie Félix (Les Grandes Personnes) ; C’est pour mieux te manger  de Françoise Rogier (L’Atelier du poisson soluble) ; Il a neigé ce matin de Steffie Brocoli, (Mango).

115 – Le prix du Roman historique jeunesse des Journées de l’Histoire 2012 de Blois (Loir et  Cher) a été attribué à trois livres parmi les cinq en compétition. Les lauréats sont Christophe Lambert pour Le Fils du gladiateur (Bayard 2011), Anne Lecap pour Quand la révolte gronde (Flammarion 2011), Laurence Schaack et Hamel Goulven pour Je chanterai sur terre et en enfer (Nathan 2010). Un millier d’élèves du département ont effectué un important travail de lecture et d’études autour des ouvrages sélectionnés.

114 – « Nous sommes heureux de vous informer que Dadoclem éditions vient de recevoir le Prix de la Ville d’Orthez pour l’ensemble de son travail éditorial. « Il est très rare que l’on reconnaisse le travail des éditeurs qui sont omniprésents, cependant, dans toutes les sphères de la création d’un ouvrage. En nous attribuant cette récompense, la ville d’Orthez a récompensé aussi le talent de nos auteurs et illustrateurs et nous nous en félicitons » (Danica Urbani). Sote de l’éditeur ici.

113 – C’est Jean-François Martin qui, pour ses illustrations de Fables d’Esope (Milan 2011) reçoit, cette année, le Grand prix de l’illustration décerné par le Musée de l’illustration jeunesse de Moulins (Allier). 3 000 euros quand même. « L’album a retenu l’attention du jury pour ses qualités graphiques, la palette de couleurs, les jeux typographiques et la mise en page.

112 – Le Prix 1er Album créé en 2009 à l’initiative de l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse a pour vocation de repérer des talents naissants et de porter à la connaissance du public le travail d’un(e) illustrateur(trice) qui a publié, dans l’année, un premier album jeunesse de création. Les éditeurs peuvent communiquer au jury, jusqu’au vendredi 21 septembre au plus tard, une sélection maximum de trois titres, albums parus entre le 1er novembre 2011 et le 31 octobre 2012. Dans cette sélection, peuvent figurer des œuvres de création, inédites en français, avec des qualités graphiques et plastiques indéniables. Information complémentaires auprès de Thierry Durand au 09 79 56 25 68.

111 – Les 45 710 votants 2012 pour le Prix Versele de la Ligue des familles (Belgique) ont chosi Un livre d’Hervé Tullet (Bayard jeunesse 2010), Les deniers de Compère Lapin de Michèle Simonsen et Magali Le Huche (Didier Jeunesse 2009), Faim de loup d’Eric Pintus et Rémi Saillard (Didier Jeunesse 2012), Le son des couleurs de Jimmy Liao (Bayard images 2009) et Les Willoughby de Lois Lowry. (l’école des loisirs 2010). « Parce que nous savons le Prix Bernard Versele menacé dans cette intégrité nous, auteurs, éditeurs, libraires, médiateurs, parents, tous acteurs de la littérature pour la jeunesse, apportons notre soutien plein et entier aux organisateurs et aux bénévoles de ce prix afin qu’ils puissent continuer à offrir aux enfants des lectures qui les aideront à grandir, à comprendre le monde et qui leur donneront l’occasion d’une rencontre fondatrice avec la littérature et l’imaginaire. » Pour signer la pétition, c’est ici. Site du Prix Versele à cette adresse.

110 – Les six cents participants à l’édition 2011-2012 de Collidram, prix de littérature dramatique des collégiens organisé par l’associaiton Postures ont choisi Ce matin, la neige de Françoise Du Chaxel (éditions Théâtrales 2011). « Postures est une association qui a pour objet de créer, organiser, susciter des manifestations culturelles qui favorisent le lien social, la promotion et l’émancipation de la personne humaine. L’association développe des actions de sensibilisation au théâtre contemporain en direction des publics jeunes ou non initiés au théâtre. » Blog de l’association ici.

109 – Le prix Imaginales 2012, catégorie jeunesse, a été attribué à Kay Meyer pour La soie et l’épée, tome 1 de la série Le Peuple des nuées (L’Atalante jeunesse 2012). Le prix Imaginales des lycéens est attribué à Stéphane Beauverger pour Le Déchronologue (Folio SF 2011) et le prix Imaginales des collégiens à Charlotte Bousquet pour La Peau des rêves, tome 1 de La nuit tatouée (Galapagos 2011). Suite de la manifestation ici.

108 – Marie-Sabine Roger, auteur de plus d’une centaine de textes pour la jeunesse – « Une sacrée école ! On ne s’écoute pas écrire. Il faut être efficace, simple et accessible » – vient de recevoir le Prix des lecteurs de l’Express 2012 pour son roman Bon rétablissement (Le Rouergue 2012). Pas jeunesse, celui-là.

107 – Les 1000 lecteurs du Prix littéraires des lycéens et apprentis ont choisi Jésus et Tito de Velibar Coloc (Gaïa 2010), en catégorie romans, et Championzé (Aurélien Ducoudray et Eddy Vaccaeo (Futuropolis 2010) en catégorie bandes dessinées. « Initiative de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Prix littéraire des lycéens et apprentis s’inscrit dans le cadre des conventions en faveur de l’éducation culturelle et artistique conclues entre le Conseil régional ; la Direction régionale des Affaires culturelles et les Académies d’Aix-Marseille et de Nice. »

106 – « Après une année de lecture, de rencontres, de débats, d’ateliers et de projets intergénérationnels, et suite au dépouillement de pas moins de 35000 votes, voici les résultats du Prix Chronos de littérature 2012. » Nous disons donc : maternelle-CP : Souvenirs de Gibraltar de Laurence Gillot et Charlotte Roederer (Nathan 2010) ; CE1-CE2 ; François et le temps de Christine Naumann-Villemin et Svjetlan Junaković (Kaléidoscope 2010) ; CM1-CM2 : Momo des coquelicots de Yaël Hassan (Syros 2010) ; 6e-5e : L’Heure des chats de Myriam Gallot (Syros 2010) ; 4e-3e : Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin (Le Rouergue 2010) ; Lycéens, 20 ans et + : Le Jour se lève quand la nuit tombe de Philippe Sassier (Michel de Maule, 2010). Dans le cadre de l’Année Européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les âges, la CNAV a décerné deux prix spéciaux Chronos-CNAV Solidarité à Momo des coquelicots de Yaël Hassan (Syros 2010) et à Sako de Martine Pouchain (Oskar 2011). Les lauréats recevront leur récompense le lundi 4 juin 2012, à partir de 14 heures, à l’amphithéâtre Laroque du Ministère de la Santé, 14 avenue Duquesne à Paris. Site du Prix Chronos ici.

105 – 326 688 enfants ont voté pour la vingt-troisième édition du Prix des Incorruptibles et les lauréats sont : catégorie maternelle : Si tous les éléphants s’appelaient Bertrand d’Edouard Manceau (Milan Jeunesse 2010) ; catégorie CP : Surtout, n’ouvre pas la porte de Claire Clément et Gwénola Carrère ( Bayard Jeunesse 2010) ; catégorie CE1 : Faim de loup d’Eric Pintus et Rémi Saillard (Didier Jeunesse 2010) ; catégorie CE2/CM1 : Bao et le dragon de jade de Pascal Vatinel et Peggy Adam (Actes Sud Junior 2010) ; catégorie CM2/6ème : SOS ange gardien de Véronique Delamarre Bellégo, éd. Oskar Jeunesse 2010) ; catégorie 5ème/4ème : Les hauts conteurs : La voix des rois d’Olivier Peru et Patrick Mc Spare (Scrinéo Jeunesse 2010) ; catégorie 3ème/2nde : Métal Mélodie de Maryvonne Rippert (Milan Jeunesse 2010). Site du Prix ici.

104 – L’IBBY (Union Internationale pour les livres de jeunesse) a décerné, ce lundi 19 mars 2012, le Prix Hans Christian Andersen 2012 à Maria Teresa Andruetto (Argentine), pour la catégorie auteur, et à Peter Sis (République tchèque), pour la catégorie illustrateur.

103 – Le lauréat du Prix de littérature à la mémoire d’Astrid Lindgren 2012 est Guus Kuijer, écrivain né en 1942, qui vit et travaille aux Pays-Bas. Motivation du jury: « Avec son regard sans préjugés et son acuité intellectuelle, Guus Kuijer aborde les problèmes de la société moderne et les grandes questions existentielles. Dans ses livres, le respect de l’enfant s’impose avec la même évidence que le rejet de l’intolérance et de l’oppression. Kuijer allie un grand sérieux et un réalisme aigu à une grande chaleur humaine, un humour malicieux et une imagination visionnaire. Son style simple, limpide et précis renferme une profondeur philosophique et une poésie légère comme une plume. » Fiche en français sur le le site du Prix.

102 – Le prix Ado-lisant 2012 est attribué à Thimotée de Fombelle pour le tome 2 de son roman Vango. Il avait reçu le même prix, en 2010, pour le tome 1. « Le prix Ado-lisant existe depuis 1997 en Belgique. Il fut créé pour faciliter le passage des adolescents de la section jeunesse à la section adulte. Au fil des années, l’équipe des partenaires s’est agrandie et dépasse maintenant les frontières avec l’entrée, entre autres, de la médiathèque de Lomme. »

101 – Le Bologna Ragazzi Digital Award créé cette année pour récompenser une application numérique a été décerné à Dans mon rêve de Stéphane Kiehl, première création de E-Toiles, maison d’édition numérique française. « Racontées par Tom Novembre, les histoires à découvrir sont multiples (8000 combinaisons possibles) : l’enfant crée une image, il recrée une petite histoire, il crée un texte, il recrée une illustration. Drôle, étrange et délicieusement onirique. Une création originale, écrite et illustrée par Stéphane Kiehl. » Pour les enfants à partir de 3 ans. Site de l’éditeur ici.

100 – »Lire et Faire Lire et le Printemps des Poètes ont créé en 2003 le Prix poésie des lecteurs Lire et faire lire. Les lecteurs de Lire et Faire Lire sont invités à faire partager aux enfants, lors de séances de lecture dans les établissements scolaires, quatre ouvrages de poésie sélectionnés par un comité de professionnels du livre. » Le prix a, cette année, été attribué à Gianni Rodari, pour De la terre et du ciel (Rue du monde 2010). L’auteur des poèmes étant décédé en 1980, est-ce à l’illustrateur ou à l’éditeur que revient le chèque ?

99 –  C’est Ahmed Kalouaz qui a reçu le Prix Beaugency offert par la ville et la communauté de communes du canton de Beaugency, ce samedi, lors du vingt-septième Salon du livre pour la jeunesse (de Beaugency). Ouvrage primé : Au galop sur les vagues publié en 2010 par les éditions du Rouergue.

98 – Et c’est Claudine Desmarteau qui, samedi toujours, et toujours au Salon du livre pour la jeunesse de Beaugency, a reçu le Prix du Comité d’entreprise France Télécom (des régions Nord-Ouest et Centre) pour Mes petits démons publié en 2010 par Albin Michel.

97 – Près de 6 200 enfants de 7 à 12 ans, individuellement et en groupe, ont lu les six romans en compétition cette année pour le prix Tam-Tam J’aime lire 2012 organisé par le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis et Bayard Jeunesse. Ils ont finalement choisi Lettres à plumes et à poils de Philippe Lechermeier et Delphine Perret (Thierry Magnier Éditions). Informations complémentaires au 01 55 86 86 67.

96 – Plus de 400 élèves de quatorze collèges et lycées de l’Arrageois et du bassin minier ont lu et débattu pendant l’année d’une sélection d’ouvrages en lice pour le prix Ados en colère organisé par Colères du Présent et le Conseil Général du Pas de Calais. Cinq romans sont en compétition : La ballade de trash de Jeanne-A Debats (Syros 2010), Les carcérales de Magalie Wiéner (Milan 2012), Brune et Jules de Nathalie Le Gendre (Oskar 2010), Biture express de Florence Aubry (Mijade 2010), Bleu toxic de Christophe Leon (Le Seuil 2010). Le vendredi 20 avril 2012, rencontres avec les auteurs, tables rondes et mini salon du livre, de 9 heures à 16 heures 30, au collège Diderot et dans les salles municipales de Dainville (Pas de Calais).

95 – Le Prix Opalivres 2012 de la Jeunesse a été décerné à Jo Hoestlandt pour son livre Le bébé tombé du train (Oskar 2011) lors d’une cérémonie a laquele participaient Monique Hautecoeur, présidente de l’association Opalivres, Géry Quennesson, inspecteur de l’éducation nationale, Max Papyle, adjoint à la culture à Boulogne-sur-Mer (Pas-de- Calais) et quelques classes de la région.

94 – C’est l’écrivain néerlandais Guus Kuijer qui a, cette année, reçu les 543.000 euros du dixième prix Astrid Lindgren. Après, notamment, Les Bonbons sont faits pour être mangés, livre paru chez Bordas en 1993, ses ouvrages sont désormais traduits chez Pocket et à l’école des loisirs. « Guus Kuijer est un écrivain profondément original et plein de fantaisie. Ses livres invitent à une réflexion sur des sujets sérieux au travers d’histoires souvent drôles et vraiment complices des enfants. »

93 – Le jury d’enfants du Prix Enfantaisie de l‘Institut suisse Jeunesse et Médias vient de récompenser Le Slip de bain de Charlotte Mundic et Olivier Tallec (Père Castor Flammarion, 2011) etHistoires bizarres de Balthazar de Chris Mould (Bayard Jeunesse, 2011). Site de l’Institut ici.

92 – « Parce que le rire et le livre sont plus que jamais vitaux à l’hôpital, peut-être encore plus qu’ailleurs, la médiathèque de l’hôpital Raymond Poincaré, 104 boulevard  Raymond Poincaré à Garches (Hauts-de-Seine) a organisé la première édition du Drôle de prix. Ce prix qui sera reconduit chaque année récompense un album humoristique créé et publié en France en 2011. Présidée par Valérie Cussaguet, éditrice, et parrainée par Marie Desplechin, auteure jeunesse, il récompense l’album jeunesse illustré le plus plébiscité parmi les 17 livres humoristiques soumis aux votes des lecteurs. Tout le monde a été concerné, soignants comme patients et familles, enfants comme adultes pour lire, écouter et regarder ces 17 drôles d’albums et leur attribuer une note. Une belle façon de rassembler petits et grands. » Le prix 2012 a été décerné à Le Chacheur de Bernard Azimuth et Henri Galeron (Les grandes personnes 2011). Remise officielle le linfi 4 juin 2012, à 13 heures 30. Communiqué de presse ici.

91 – Le grand concours de poésie de la RATP permettra cette année, par la création d’un Prix spécial jeunes, aux enfants de  moins de 12 ans, de tenter leur chance pour remporter une tablette numérique et des ouvrages des éditions Gallimard Jeunesse. Les participants sont invités à déposer sur ce site un poème court (5 lignes maximum) ou long (12 lignes maximum), la date limite étant le 15 avril 2012 inclus. Connus fin juin, lors d’une cérémonie en présence du Président du jury, David Foenkinos, les lauréats verront leurs poèmes affichés sur les quais du métro et du RER, dans les voitures du métro et des autobus ainsi que sur le site de la RATP.

90 – Le Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse 2011 aété remis remis à Erin Bow. L’auteure a reçu une bourse de 25 000 $ pour la qualité de son tout premier livre pour enfants, Plain Kate (Arthur A. Levine Books et Scholastic Canada 2010). « Plain Kate raconte l’histoire palpitante du passage à l’âge adulte d’une orpheline qui vend son ombre pour sauver sa vie. Inspirée des contes russes, cette œuvre relate les aventures de Kate, qui parcourt un monde peuplé de créatures magiques, à la fois dangereux et animé. L’histoire de Kate – dont un des personnages est un chat parlant – explore les thèmes de la famille et de l’appartenance, de la confiance et de la trahison, du courage et des sacrifices, ainsi que de la persévérance et de la détermination. » Précisions sur le site du Centre canadien du livre jeunesse.

89 – Le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse 2011 aété attribué à Béa Deru-Renard, de Wallonie-Bruxelles, pour Toute seule loin de Samarcande, publié par (l’École des loisirs, 2011) ainsi qu’à l’auteure Claire Vigneau et à l’illustrateur Bruce Roberts, du Québec, pour Le chasseur de loups-marins (Les 400 coups, 2010). Ce prix, attribué conjointement tous les deux ans à des auteurs et à des illustrateurs du Québec et de Wallonie-Bruxelles et qui vise « à encourager le développement, la diffusion et la production de littérature de langue française destinée aux jeunes, ainsi qu’à stimuler les échanges commerciaux entre le Québec et Wallonie-Bruxelles » concernait cette année les romans et albums d’apprentissage et de réflexion pour les jeunes de 9 à 12 ans. Site du prix ici.

88 -Le poète, traducteur, auteur de livres pour enfants et auteur de textes de chansons, Pavel Šrut, 71 ans, a reçu, le 26 janvier, le prix Karel Čapek décerné par le PEN Club tchèque. Ce prix est remis tous les deux ans et récompense l’œuvre d’une vie, une œuvre qui se distingue, comme celle de Karel Čapek, par des valeurs démocratiques et humanistes. A notre connaissance, non traduit en français.

87 – Gulli, en partenariat avec le Parisien, lance un nouveau prix de littérature jeunesse baptisée Prix Gulli du roman. Sont en lice Gabriel et Gabriel (Pauline Alphen, Hachette), L’Accident (Agnès Aziza, Gründ Romans), Le Premier Défi de Mathieu Hidalf (Christophe Mauri, Gallimard Jeunesse), Les Bertignac (Paul Eyghar, Hugo et Compagnie), Le Premier Matin (Hélène Montardre, Gründ Poche), Vango, un prince sans royaume (Timothée de Fombelle, Gallimard Jeunesse) et Les Dolce, la route des magiciens (Timothée de Fombelle, Gallimard Jeunesse). Présidé par l’écrivaine Amanda Sthers et décerné par une dizaine de familles, le prix sera remis le 11 avril prochain.

86 – Remis chaque année par la Foire du Livre de jeunesse de Bologne, les Bologna Ragazzi Awards récompensent les meilleurs livres de jeunesse, fiction ou documentaire. Cette année, Le Secret d’Orbae de François Place (Casterman 2011) recevra le Prix Bologna Ragazzi 2012 dans la catégorie fiction. François Place présentera son livre le lundi 19 mars à 14 heures à l’Illustrators Café de la Foire, la rémonie de remise des prix se déroulant à 18 heures 30.

85 – Il sera possible aux jeunes de 11 à 14 ans de s’inscrire, à partir du 1ier décembre 2011, au jury du Prix du Polar pour désigner en mai un livre lauréat. S’adresser auprès des bibliothèques parisiennes participantes.

84 – Depuis sa création en 2008 par le Conseil général de l’Allier, le Grand prix de l’illustration récompense un ouvrage qui se distingue par ses qualités esthétiques et sa force créative. Il sera remis cette année à l’occasion du Festival des illustrateurs, le samedi 1er octobre 2011 à 15 heures, au Centre de l’illustration, à Moulins (Allier). Le lauréat 2011 est Zaü pour l’album Mandela, l’Africain multicolore, d’Alain Serres, publié aux éditions Rue du Monde en 2010. Informations complémentaires auprès de Delphine Desmard.

82. Pour la troisième fois, l’office de tourisme et la bibliothèque Joseph-Rousse de La Plaine-sur-Mer organisent, le mercredi 26 octobre 2011, un atelier d’illustration jeunesse, moment privilégié où six illustrateurs des Pays de la Loire et de Bretagne donnent rendez-vous à tous les enfants, à partir de 3 ans, pour un après-midi de découvertes, de partages et de dédicaces. Il est proposé un Prix des p’tits lecteurs plainais destiné aux enfants de 5 à 7 ans. Les livres choisis par la Librairie Coiffard de Nantes et les institutrices des quatre classes des écoles de La Plaine qui  adhèrent à ce projet. Les livres sélectionnés sont : Mon cahier nature : les insectes du jardin illustré par Olivia Cosneau, La belle au bois dormant illustré par Adolie Day, Mon premier voyage tout autour de la terre illustré par Gaëlle Duazé, Asticots illustré par Aurélie Guillerey, Le plus fort illustré par Maud Legrand, L’animal le plus dangereux du monde illustré par Matthieu Maudet. Contacts pour plus d’informations : Claudia Cassano Freslon au 02 40 21 52 52 ou Florence Renaud au 02 51 74 81 92.

81. En 2010, Kitty Crowther recevait le Prix Astrid Lindgren, prix suédois, et une dotation de 517.000 euros. Elle obtient cette année le Zilveren Griffel, prix hollandais, pour son album Encore. Le montant du chèque ? On sait pas.

80. Pour la deuxième fois depuis sa création, le Astrid Lindgren Memorial Award, prix littéraire le plus important au monde dans le domaine de la littérature jeunesse a été attribué à un auteur australien. C’est en effet Shaun Tan, auteur notamment de où vont nos pères (Dargaud, 2007) qui a reçu à Stockholm, des mains de la princesse Victoria de Suède, un chèque d’un peu plus de 550 000 euros. Choisi par un jury de douze personnes parmi 175 candidats de 62 pays, l’auteur a dit merci en suédois et a déclaré qu’il verserait une partie de ses gains à un fonds pour la littérature indigène.

79. Ce vendredi 30 septembre 2011, l’illustrateur Rémi Saillard recevra, devant les écoliers gaillacois ayant participé au vote, le Prix Littéraire Petite Enfance de l’édition 2011 du salon du livre de Gaillac pour l’album Faim de loup (Didier Jeunesse 2010) dont l’auteur est le conteur Eric Pintus. Un goûter suivra la cérémonie et les enfants seront ensuite invités à assister à une représntation de l’album adapté par la compagnie Le Point d’Ariès. Représentation tout public le dimanche 2 octobre à 17 heures.78. L’appel aux auteurs dans le cadre du « Prix Annick Lansman 2012 de théâtre et littérature dramatique pour la jeunesse » est exactement ici. Il  faut rendre copie avant le vendredi 15 juillet 2011, ce qui ne laisse guère de temps à ceux qui n’ont pas déjà une pièce dans le tiroir de leur bureau.

77. Près de 12000 élèves, de la maternelle au collège, ont participé au Prix Nord Isère des jeunes lecteurs dans quarante-deux bibliothèques de la région. Ils ont choisi : Maternelle/CP : Bébé lézard, bébé bizarre de Hye-Sook Kang  (Rue du monde, 2009) ;  CE1-CE2 : Les Deniers de compère lapin de Michèle Simonsen et Magali Le Huche (Didier Jeunesse, 2009) ; CM1-CM2 : Le Métier de papa de Rachel Corenblit et Nikol (Le Rouergue, 2009) ; Collège : Les Clefs de Babel de Carina Rozenfeld (Syros Jeunesse, 2009  ). Pour tout savoir, demander ici ou ici.

76. C’est Blog de Jean-Philippe Blondel (Actes Sud junior, 2010) qui réçoit cette année le prix d’un livre à l’Aude, décerné par de jeunes audois de 14 à 18 ans. Pour en savoir plus, c’est à cette adresse.

75. Plusieurs prix décernés à des ouvrages de littérature pour la jeunesse au récent Festival Etonnant Voyageurs de Saint-Malo : roman jeunesse francophone : La Douane volante de François Place (Gallimard jeunesse), roman jeunesse étranger : Les agents de M. Socrate. 1/ La Confrérie de l’horloge, de Arthur Slade (Le Masque),  BD/Comics : La Brigade chimérique, tomes 1 à 6, de Fabrice Colin, Serge Lehman et Stéphane Gess (L’Atalante). Les détails sont ici.

74. Les Prix Chronos de littérature 2011 sur le thème Grandir, c’est vieillir ; Vieillir, c’est grandir ont été proclamés : résultat du vote des 11752 enfants des écoles maternelles, Boubou et grand-père de Cyril Hahn (Casterman 2009) ; résultat du vote des 10279 enfants de CE1-CE2, Le Pépé de mon Pépé de Noé Carlain et Ronan Badel (L’Elan Vert 2010) ; résultat du vote des 8 985 élèves de CM1-CM2, Louis et le jardin des secrets de Véronique Delamarre Bellégo et Pierre Beaucousin (Oskar 2009) ; résultat du vote des 3451 jeunes de sixième et cinquième, Picasso ou rien de Sylvaine Jaoui et Vincent Dutrait (Rageot 2010) ; résultat du vote des 2049 jeunes de quatrième et troisième : Viva Las Vegas ! de Julie Goislard et Isabelle Bonnet (Oskar, 2010) ; résultat du vote des 2011 Lycéens, 20 ans et plus, L’avant-dernière chance de Caroline Vermalle (Calmann-Lévy 2009). Site du prix ici.

73. Culture et bibliothèques pour tous et Notes Bibliographiques ont attribué leurs Prix Livrentête au titre de 2011 : Images : Faim de loup de Éric Pintus et Rémi Saillard (Didier Jeunesse) ;  Roman enfant : L’enfaon de Éric Simard (Syros)  ; Roman junior ex-aequo : Le Chant des orques de Antje Babendererde (Bayard Jeunesse) ; Vango – Entre ciel et terre de Timothée de Fombelle (Gallimard Jeunesse) ; Roman ado : En attendant New York de Mitali Perkins (Thierry Magnier ; Bandes dessinées enfant : La Taverne d’Ali Baba (de Serge et Brigitte Carrère, Weissengel et Simon Léturgie (12 bis) ; Bandes dessinées junior : Le Clos des épices de Christophe Arleston, Audrey Alwett, Balak et Rachel Zimra (Glénat). Plus de détails ici.

72. Les lauréats du Prix littéraire 2011 des écoliers de Rillieux-la-Pape (Rhône) sont : Prix Benjamin (GS et CP) : Mon petit doigt m’a dit de François David (éd. Møtus) ; Prix Benjamin+ (CE1) : Pas d’école pour Tisha de Quitterie Simon (Milan) ; Prix Cadet (CE2 et CM1) : Louis et le jardin des secrets de Véronique Delamarre-Bellégo (Oskar jeunesse) ; Prix Junior (CM2) : Nassim et Nassima de Ingrid Thobois (Rue du monde). Pour en savoir plus, il faudra téléphoner au 04 37 85 01 50.

71. « Organisé chaque année par la bibliothèque municipale d’Angers, en partenariat avec les CDI des collèges et lycées professionnels d’Angers, ce prix a pour vocation de favoriser la lecture des adolescents  ecteurs et non lecteurs. Les participants ont la possibilité de rencontrer les auteurs des romans sélectionnés. Ils doivent ensuite voter pour leur lecture préférée et pour se faire, argumenter leur choix devant leurs pairs. » C’est le roman Tout amour est extraterrestre, co-écrit par Susie Morgenstern et Alain Grousset et publié à l’Ecole des loisirs, qui, choisi par 864 jeunes lecteurs, est le gagnant de cette année.

70. Nouveau prix littéraire initié par le CRILJ des Bouches du Rhône ayant pour thème l’album. « Le choix des ouvrages est le résultat de plusieurs mois de recherche et de belles rencontres avec des auteurs et illustrateurs, dans les divers salons du livre que nous avons fréquentés : St-Paul-Trois-Châteaux, Eyguières, Manosque, Apt, Ensuès la Redonne, Pélissanne, etc. Nos critères de choix : la qualité de l’illustration, bien sûr, la qualité littéraire ou poétique du texte, la portée  des mots ou de l’histoire. » Vote mi-mai 2011, proclamation des résultats le samedi 28 mai, mais présentation du prix dès le samedi 11 septembre sur le site du CRILJ des Bouches du Rhône dont l’adresse est à droite de cette page.

69. La  Section belge francophone de l’IBBY nous fait savoir que Louis Joos (pour la section francophone) et Bart Moyaert (pour la section flamande) sont les nominés pour le prix Hans Christian Andersen 2012. « En 2010, l’illustrateur belge Carll Cneut s’est retrouvé parmi les finalistes, mais s’est fait coiffer sur le poteau par l’illustratrice allemande Jutta Bauer. » Pour la France, l’illustrateur nominé est Henri Galeron.

68. L’auteur et illustrateur australien Shaun Tan, né en 1974, auteur d’une vingtaine d’ouvrages, est le grand gagnant (cinq millions de couronnes suédoises) du Astrid Lindgren Memorial Award au titre de 2011. « Shaun Tan est un conteur magistralement visuel, ouvrant la voie vers de nouvelles possibilités pour les livres illustrés. Ses univers picturaux constituent un monde à part où rien ne va de soi et où tout est possible. Les souvenirs de l’enfance et de l’adolescence sont des points de référence fixe, mais la narration picturale est universelle et touche tout le monde, quel que soit l’âge ». Titres traduits en français : Là où vont nos pères (Dargaud, 2007), L’arbre rouge (La Compagnie créative, 2003), Contes de la banlieue lointaine (Gallimard, 2009). Site du prix ici

67. Le jury de la Foire Internationale du Livre de Bologne 2011 a choisi. Les ouvrages récompensés sont : en catégorie Fiction, Fables d’Esope et Jean-Philippe Mogenet, illustré par Jean-François Martin (Milan), en catégorie Documentaire A House of the mind : maum de Kim Hee-Kyung, illustré par Iwona Chmielewska (Changbi, République de Corée), en catégorie Nouveaux Horizons, Mil-Folhas, Historia illustrade do doce par Lucrecia Zappi illustré par Maria Carolina Sampaio (Cosac Naify, Brésil), en catégorie Première œuvre, Monsieur Cent Têtes par Ghislaine Herbéra (Mémo). Détails ici.

68. Le CRILJ était, lundi 7 mars 2011, à l’Hôtel de Massa, avec l’ABF et l’ALSJ, pour la proclamation des prix « Sorcières ». Le palmarès est le suivant :  catégorie Tout-Petits, Un livre d’Hervé Tullet (Bayard) ; catégorie Albums, Les oiseaux de Germano Zullo et Albertine (La Joie de Lire) ; catégorie Premières Lectures, Öko un thé en hiver de Mélanie Rutten (MeMo) ; catégorie Romans 9-12 ans, La petite taiseuse de Stéphanie Bonvicini et Marianne Ratier (Naïve) ; catégorie Romans Ados, Le sauvage de David Almon et David McKean (Gallimard) ; catégorie Documentaires, Des hommes dans la guerre d’Algérie, de Isabelle Bournier et Jacques Fernandez (Casterman).

67. Le prix Raymond-Plante a été remis le mardi 2 février 2011 à Communication-Jeunesse, organisme de promotion de la littérature jeunesse québécoise et franco-canadienne. « Communication-Jeunesse publie des sélections annuelles de livres pour les jeunes, des cahiers d’activités autour du livre, des répertoires de créateurs et diffuse des informations sur son site. Il organise des spectacles de lectures publiques, des expositions, des tournées de créateurs, et offre aux intervenants divers ateliers de formation sur la médiation de la lecture auprès des jeunes. L’organisme regroupe 700 membres de toute la chaîne du livre et constitue ainsi un large réseau de passionnés pour la littérature jeunesse, tous animés par la volonté de transmettre aux jeunes le goût des livres et le plaisir de lire. » Site de Communication-Jeunesse ici.

66. Le jury du 38e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a décerné son Prix Jeunesse à Zep, Stan et Vince pour Les Chronokids, tome 3 (Glénat, 2010) et son Grand Prix à Art Spiegelman, auteur de Maus (Flammarion, 1987) et, pour les enfants, notamment, de Ouvre, je suis un chien (Gallimard, 1997).

65. L’une des treize catégories des [dBD] Awards que lance le magazine mensuel [dBD] récompense le « meilleur album jeunesse » de l’année écoulée. Pour 2010, le prix a été attribué à Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret par Sybilline et Capucine, illustré par Jérôme d’Aviau et publié aux éditions Ankama.

64. La sélection officielle pour l’attribution des Prix Sorcières 2011 établie par cinquante et un libraires de l’ALSJ et cinquante cinq bibliothécaires de l’ABF vient d’être rendue publique. Nous avons nos préférences. Pour connaitre le nom des lauréats de l’année, il faudra attendre le lundi 7 mars. Vous pouvez demander ce document ici ou .

63. La Petite Bibliothèque Ronde lancent le 23 septembre 2010, en partenariat avec les éditions Circonflexe et le site rue des écoles, le Prix de l’histoire numérique jeunesse. L’objectif « est de permettre à tous, des enfants aux professionnels, de s’emparer du numérique pour raconter des histoires comme ils l’auraient fait avec du papier et des crayons. » Le prix sera décerné au moment du Salon du livre 2011 et l’oeuvre primée fera l’objet d’une publication en ligne. Informations complémentaires ici.

62. Le Centre canadien du livre jeunesse et le Groupe Financier Banque TD ont décerné à Arthur Slade le Prix TD 2010 de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse pour son livre palpitant, The Hunchback Assignments. L’auteur a reçu une bourse de 25 000 et HarperCollins Canada Ltd., son éditeur, un chèque de 2 500 $ à des fins de promotion. « The Hunchback Assignments raconte l’histoire captivante de Modo, un bébé bossu qui est recueilli par l’excentrique M. Socrates, membre de la mystérieuse agence d’espionnage Permanent Association. Modo n’est pas un enfant ordinaire : il possède le pouvoir exceptionnel de transformer son apparence. »  Moi, petit hominidé poilu cherche tribu désespérément, publié chez Pocket Jeunesse, a été traduit par Bertrand Ferrier. Le Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse pour le livre le plus remarquable de l’année en français a été décerné à l’auteure Mélanie Tellier (Vincelette) et à l’illustratrice Melinda Josie pour l’album Le géranium publié aux éditions « Marchand de feuilles ».

61. Les huitième Grand Prix des lecteurs du Journal de Mickey, hebdomadaire le plus lu par les 7-14 ans, ont été attribués à Blart : chroniques d’un crétin trouillard qui devait sauver le monde, de Dominic Barker (Milan) dans la catégorie romans et, dans la catégorie bandes dessinées, à l’album Les amours compliquées de Roméo et Juliette, de Erroc et Rodrigue (éditions Bamboo).

60. Recevoir le prix Bernard Versele qu’organise la Ligue des Familles (Belgique) , ce n’est pas rien. Les ouvrages lauréats 2010 sont : Drôle d’oeuf d’Emily Gravett (Kaléidoscope), Le singe et le crocodile de Paul Galdone (Circonflexe), Michel le mouton qui n’avait pas de chance de Sylvain Victor (Thierry Magnier), Apolline et le chat masqué de Chris Riddekk (Milan), Thésée ou Comment naissent des légendes d’Yvan Pommaux (l’Ecole des Loisirs).

59. Le Prix du magazine Lire du meilleur roman jeunesse de l’année 2010 a été attribué à La douane volante de François Place (Gallimard Jeunesse, 2010).

58. Cela se passe du côté de Montreuil. Le onzième Baobab de l’album, décerné avec Le Monde, le Syndicat de la librairie française et l’Association des librairies spécialisées jeunesse, revient à La règle d’or du cache-cache de Christophe Honoré et Gwen Le Gac (Actes Sud Junior). Le prix du premier album, attribué pour la deuxième année par l’Association des librairies spécialisées jeunesse, récompense Monsieur cent têtes de Ghislaine Herbéra (Edtions MeMo). Le prix de la presse des jeunes, décerné avec le Syndicat de la presse des jeunes, a récompensé Des hommes dans la guerre d’Algérie, d’Isabelle Bournier et Jacques Ferrandez (Casterman). Mention spéciale attribuée à la collection « Français d’ailleurs », coéditée par Autrement Jeunesse et la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Le prix Terre en vue, remis pour la seconde fois à un documentaire sur l’écologie et le développement durable, par le département de Seine-Saint-Denis, en partenariat avec le Salon et le Syndicat de la presse des jeunes, couronne Petites et grandes histoires des animaux disparus d’Hélène Rajcak et Damien Laverdunt (Actes Sud Junior). Le prix Coup de coeur, décerné pour la première fois par l’équipe du Salon, qui souhaitait distinguer un livre « pour son intensité graphique, son travail plastique et esthétique, sa forme, l’originalité de son propos, la qualité du texte », récompense Le petit Gibert illustré de Bruno Gibert (Albin Michel Jeunesse). Le prix à l’Abord’art, remis pour la première fois à un livre d’art pour les enfants, revient à La petite galerie d’Andy Warhol  de Patricia Geis (Palette).

57. L’International Board on Books for Young People (IBBY) décerne tous les deux ans le « Hans Christian Andersen Literature Prize » en reconnaissance d’une « contribution durable à la littérature pour enfants. » J.K. Rowling vient donc de recevoir 93 352 dollars (environ 72 800 euros) pour services rendus à la littérature. « Ce prix est un vrai trésor pour moi. » a déclaré la lauréate.

56. Le festival Lire en poche de Gradignan a décerné ses prix littéraires. L’un d’entre eux a distingué un ouvrage de littérature pour la jeunesse. Et voilà pourquoi, choisie par un jury de classes du primaire et de collège, Anne-Marie Desplat-Duc s’est vue honorée pour Les Colombes du Roi-Soleil publié chez Flammarion. « La littérature jeunesse est souvent sur la touche dans les festivals. Nous préparons pourtant les futurs lecteurs. » a-t-elle commenté en recevant son prix.

55. Isabelle Bournier, directrice des affaires culturelles et du pôle éducatif et recherche au Mémorial de Caen, recevra, mardi 19 octobre 2010, au musée du quai Branly à Paris. de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche, le prix Le goût des sciences, pour son livre  Les Hommes dans la guerre d’Algérie illustré par Jacques Ferrandez, paru aux éditions Casterman.

54. Un programme de littérature arabe pour les enfants est développé par l’Institution suédoise SIDA et la Fondation Anna Lindgh, depuis 2006. Un concours est lancé pour le prix du meilleur livre oublié dans les pays suivants : Egypte, Syrie, Liban, Palestine et Jordanie. La date limite des dépôts de candidature pour les éditeurs est le 15 octobre 2010. Dossier de candidature ici.

53. Le concours 2011 pour l’exposition d’illustrations de la Foire internationale du livre pour enfants qui se tiendra à Bologne du lundi 28 au jeudi 31 mars 2011 est ouvert à tout illustrateur pouvant soumettre cinq œuvres non publiées ou ayant été publié ces deux dernières années. Date de clôture pour la réception des travaux : vendredi 1er octobre 2010. Les « illustrateurs de moins de 35 ans » sélectionnés par le jury prennent également part à la compétition pour le Prix international d’illustration créé en 2009 pour lancer et aider les jeunes talents. Formulaire à cette adresse.

52. La remise des prix du concours Jeune illustration en région Paca pour 2010 aura lieu le samedi 18 septembre à 12 heures à la Bibliothèque Départementale de Prêt, 18-20 rue Mirès à Marseille (Bouches-du-Rhône), dans le cadre des 3èmes Rencontres de l’édition indépendante. Les lauréats sont Josiane Ambrosino et Romain Jouandeau. Le site de Sur la place, association organisatrice, est ici.

52. C’est David Blandin qui a reçu le Prix Graphique Charles Perrault 2010 pour son illustration traitant du thème « Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, alors on saura que l’argent ne se mange pas ». Le jury (Nicolas Bianco Levrin, Betty Bone, Géraldine Alibeu, Cécile Emeraud, Frédéric Lavabre, Christiane Connan-Pintado, Anne Schneider) « a salué avec cette estampe réalisée à partir d’une gravure sur bois medium la maîtrise technique, l’efficacité et la double lecture qu’offrent les niveaux de gris de son illustration. Elle offre pour ce thème sombre l’harmonieux équilibre du blanc, du gris et du noir d’une composition à la fois sobre et raffinée, en présentant l’homme comme un paysage de nature qui se reflète sur lui même. »

51. La seizième édition du Prix Chronos de littérature est lancée et la sélection 2011 est disponible sur le site du Prix Chronos ainsi que le bulletin d’inscription et tous les renseignements nécessaires à la bonne organisation de l’opération. « Comme chaque année, nous avions de nombreux livres en présélection. Cependant, le comité de sélection est obligé de faire un choix parmi tous les titres et c’est toujours très difficile. Nous remercions ceux et celles qui nous ont aidés dans la présélection et dans la sélection définitive qui est présentée aujourd’hui. Nous avons bien sûr tenu compte de vos remarques sur les sélections précédentes. » Le site est ici.

50. « Pour le septième Prix Plaisirs de lire, 554 jeunes collégiens ont d’abord noté les romans qu’ils avaient lu parmi une dizaine de titres proposés par les bibliothécaires, les documentalistes et les libraires du département. À l’issue de ce premier vote par bulletin, les trois titres arrivés en tête dans chaque catégorie ont été présélectionnés pour le débat du 5 juin. Les collégiens présents y ont défendu leur titre préféré et un vote final a permis de les départager. Selon Martine Laffon, marraine du prix depuis sa création, ce qui est frappant, c’est que les jeunes ont choisi des sujets de société, des sujets graves comme les sans-papiers. Des livres qui montrent qu’il ne faut jamais juger les gens sur leurs apparences et qu’il important de prendre sa vie en main pour tenter de se construire ou de se reconstruire. Les héros de ces livres ne baissent pas les bras, ils s’engagent, ils font des choix et sont acteurs de leur propre vie. Et en définitive, l’espoir est plus grand que le désespoir. » Pour 2010, les livres lauréats sont : catégorie sixième-cinquième, Noé de Claire Clément (Bayard jeunesse), catégorie quatrième-troisième, Le temps des miracles de Anne-Laure Bondoux (Bayard jeunesse). Renseignements complémentaires auprès de Christine Billard, Bibliothèque Départementale de l’Yonne, au 03 86 48 02 43.

49. Le Prix Bouquin-Malin organisée, pour la dixième fois, par la Médiathèque Intercommunale du Piémont-Oloronais en direction des CM1 et CM2 de la communauté de communes vient d’être décerné à Patrice Courté pour son roman Le jeu du masque d’or (Editions Mic-Mac). Lu sur le blog de la manifestation, cette déclaration risquée : « Sur le principe, il s’agit moins de primer un roman pour ses qualités littéraires que de donner à des enfants, pas forcément lecteurs, le goût de la lecture. »

48. « L’association Culture et bibliothèques pour tous a créé une animation, le Prix Livrentête, invitant des enfants de milieux culturels et scolaires divers à exprimer leurs préférences en matière de lecture. Leur vote permet d’établir un palmarès issu de l’ensemble des bibliothèques jeunesse de l’association. » Pour 2010, année du dixième anniversaire, les prix ont été attribués à Des bobos à gogo de Christine Schneider er Hervé Pinal (Albin Michel jeunesse), Vérité, vérité chérie de Valérie Sanetti (Ecole des Loisirs), Peindre le vent de Pan Munoz Ryan (Actes Sud junior), Chercheurs d’étoiles de Tom Bowler (Pockett Jeunesse), Dragon : Ashrel 1 de Valp (Delcourt). Un dossier peut être demandé à à cette adresse.

47. Le Prix des Incorruptibles, ce n’est pas rien, ne serait-ce que parce que 223 309 lecteurs ont participé et choisi. Ce qui donne : catégorie maternelle, L’abécédaire à croquer d’Agnès de Lestrade et Dankerleroux (Milan jeunesse) ; catégorie CP, Ce que lisent les animaux avant de dormir de Noé Carlain et Nicolas Duffaut (Sarbacane), ex aequo avec Les Baisers de Mademoiselle Zazie de Thierry Lenain et Delphine Durand (Nathan) ; catégorie CE1, Le Pyjama de Tibi de Zidrou et Frédéric Rébéna (Nathan) ; catégorie CE2/CM1 : Le Secret de grand-oncle Arthur de Véronique Delamarre et Pierre Beaucousin (Oskar jeunesse) ; catégorie CM2/6ème, Des étoiles dans le cœur d’Agnès de Lestrade et Laurent Richard (Milan jeunesse) ; catégorie 5ème/4ème, La Quête des Livres Monde – tome 1 – Le Livre des âmes de Carina Rozenfeld (Intervista) ; catégorie 3ème/2nde, Le Rêve de Sam de Florence Cadier (Gallimard jeunesse). La sélection pour la prochaine année scolaire est d’ores et déjà sur le site.

46. Plus de 11 000 élèves de la maternelle au collège ont voté parmi les quatre livres de leur sélection pour décerner à cinq auteurs le Prix Nord Isère 2010. Résultats du livre pour les plus petits au livre pour les plus grands :  La chèvre biscornue de Christine Kiffer et Ronan Badel (Didier Jeunesse), Bizarre, bizarre de Audren et Isabelle Bonameau (Ecole des Loisirs), L’arche part à 8 heures de Ulrich Hu et Jorg Muhle (Alice Jeunesse), Peter et la poussière d’étoiles de Ridley Pearson et Dave Barry (Albin Michel), Le temps des miracles de Anne-Laure Bondoux (Bayard Jeunesse). Pour en savoir plus, téléphoner au 04.74.96.78.99.

45. Le Prix Bernard Versele, le plus important pour la littérature de jeunesse en Belgique francophone, récompense chaque année un titre par tranche d’âge, « à partir de 3, 5, 7, 9 et 11 ans », Ce qui donne pour 2010 : Drôle d’œuf de Emily Gravett (Kaléidoscope), Le Singe et le crocodile de Paul Galdone (Circonflexe) Michel le mouton qui n’avait pas de chancede Sylvain Victor (Thierry Magnier) Apolline et le chat masqué de Chris Riddell (Milan jeunesse), Comment naissent les légendes de Yvan Pommaux (L’école des loisirs). Pour connaître les livres arrivés en second et la liste des ouvrages sélectionnés pour 2011, il faudra aller sur le site de la Ligue des familles.

44. Résultat d’un partenariat entre la bibliothèque de Meudon et l’Education Nationale, les prix Page à Page ont été décernés : petite section et moyenne section de maternelle, Une étrange promenade de Nick Sharatt (Nathan, 2008), grande section de maternelle et cours préparatoire, Michel, le mouton qui n’avait pas de chance de Sylvain Victor (Thierry Magnier, 2008), cours élémentaire, La Nuit du visiteur de Benoît Jacques (Benoît Jacques books, 2008), cours moyen, Des poissons dans la tête de Louis Sachar (Bayard, 2008), -sixième et cinquième, Croyez-moi, je suis un rebelle de Pete Johnson (Gallimard jeunesse, 2008). 3000 lecteurs quand même.

43. Stéphane Servant vient de recevoir le prix D’un livre à l’Aude, pour son roman Guadalquivir (Gallimard jeunesse, 2009), est le lauréat 2009-2010 du prix adolescent « D’un livre à l’Aude », prix organisé par la bibliothèque départementale et le CDDP de l’Aude et décerné par de jeunes lecteurs de 14 à 18 ans.

42. Après avoir regardé soigneusement les vingt titres de la sélection, le jury du Grand Prix de l’Illustration du Centre de l’Illustration de Moulins a récompensé Régis Lejonc pour Quelles couleurs ! (Thierry Magnier, 2009). « Un jour je me suis rendu compte que je n’avais pas vraiment de couleur préférée. Ce que je sais, c’est que si le monde était sans couleur, il ne serait pas noir et blanc comme dans les vieux films. Si le monde était sans couleur, il serait bêtement invisible à nos yeux. Ce livre n’explique ni comment ni pourquoi les couleurs existent. Ce livre est un imagier, une suite d’illustrations, de photographies portée par les envies et les idées de raconter les couleurs à ma manière. » (Régis Lejonc). Un chèque de 3000 euros sera remis à l’illustrateur le dimanche 13 juin 2010 lors de la clôture de l’exposition L’art russe de l’image pour enfants (1900-1945). Site du centre ici même.

41. Les prix Tam-Tam 2010, organisés par le Salon du livre et de la presse jeunesse, Bayard presse et Canal BD, ont été remis. Les gagnants sont : Tam-Tam roman J’aime lire (7-10 ans), Apolline et le chat masqué de Chris Riddell (Milan jeunesse) ; Tam-Tam roman Je bouquine (10-15 ans), Le Temps des miracles d’Anne-Laure Bondoux (Bayard jeunesse) ; Tam-Tam Dlire/Canal BD Bande dessinée, La Fille du savant fou : L’Équation inconnue de Mathieu Sapin (Delcourt) ; Tam-Tam Dlire/Canal BD Manga, Fairy Tail, (volume 1) de Hiro Mashima (Pika). Site du prix Tam-Tam ici.

40. Le prix André Canonne, créé en 1992 et décerné tous les trois ans par l’APBD (Association Professionnelle des Bibliothécaires Documentalistes), récompense un projet de sensibilisation des jeunes à la lecture. Son objectif est de permettre à toute personne (ou groupe de personnes) travaillant en bibliothèque ou en mouvement associatif de réaliser un projet visant à offrir ou faciliter l’accès au livre et à la lecture, et ce grâce aux 1250 € offerts. Précision qui a son importance : les auteurs du projet doivent avoir plus de 20 ans et être domiciliés en Belgique. Renseignements complémentaires auprès de Laurence Leffebvre

39. Annick Lansman, institutrice et cofondatrice des éditions Lansman, est décédée en octobre 2005. Un groupe de proches et d’amis a créé un prix littéraire et théâtral dans le domaine de l’enfance pour commémorer sa personnalité et son action. Ce prix, organisé cette année pour la première fois, souhaite valoriser un texte pouvant à la fois constituer la base d’un spectacle de qualité pour des publics de moins de 13 ans et participer au développement du plaisir de lire le théâtre à partir de 9/10 ans. 58 auteurs belges, français, québécois et suisses ont proposé un texte aux organisateurs. 12 pièces ont été retenues par le pré-jury. Après délibération du jury, le prix a été attribué à Geneviève Billette (Québec) avec Les ours dorment enfin. La lauréate bénéficiera d’une bourse de 1.500 euros, d’une résidence à Mariemont (Wallonie/Belgique), de l’édition de son texte et de sa diffusion à travers le monde ainsi que de la promotion que les partenaires se sont engagés à mettre en place autour de la pièce et de l’auteur entre mai 2010 et août 2011. Blog du prix ici.

38. Le prestigieux Prix Hans Christian Andersen que décerne l’Union Internationale des Livres pour la Jeunesse (IBBY) a été attribué au titre de 2010 à David Almond, auteur (Royaume-Uni) Jutta Bauer, illustratrice (Allemagne). Le site de l’IBBY est à cette adresse.

37. Chaque année, depuis 2002, le Prix Astrid Lindgren de Suède récompense un auteur de littérature de jeunesse. C’est l’auteure et illustratrice belge Kitty Crowther que le jury vient de distinguer au titre de 2010 « en tant que maître de la ligne mais aussi de l’ambiance dans l’illustration des livres pour enfants. » Le prix est doté d’une somme de 500 millions de couronnes suédoises, autrement dit 515 000 euros et des broutilles.

36. Les Prix Chronos 2010 Grandir, c’est vieillir, Vieillir, c’est grandir ont été attribués par les enfants des écoles maternelles à La Papylooluge de Gérard Moncomble et Catherine Nicolas (Hatier jeunesse), les enseignants ayant préféré La Mémoire envolée de Dorothée Piatek et Marie Desbons (Gecko jeunesse), par les enfants de CE1-CE2 et les enseignants à Grand-père et son secret de Catherine Ganz-Muller et Malorie Laisne (Lito), par les enfants de CM1-CM2 à Ma tante est épatante de Gladys Marciano et  Thomas Gosselin (Le Rouergue), les enseignants ayant préféré Les Sans-papys, de Bruno Paquelier (Oskar jeunesse), par les 6ème-5ème à Marcia vous maquille de Claudia Mills, Bayard (coll. Estampille), les enseignants ayant préféré Albert le toubab de Yaël Hassan et Pénélope Paicheler (Casterman), les 4ème-3ème à Guadalquivir de Stéphane Servant (Gallimard jeunesse), les enseignants ayant préféré La Tête en friche, de Marie-Sabine Rober (Le Rouergue), par les lycéens, 20 ans et plus à La Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt (Actes Sud). Toutes les informations sont ici.

35. Quatre prix attribués dans le cadre du 21ème Salon du Livre de Jeunesse de Valenciennes : « benjamin » à Un Petit Chaperon rouge de Marjolaine Leray (Actes Sud Junior), « cadet » à Tim sans-dragon d’Agnès Gros-Laroche (Oskar), « junior » à Papillons noirs de Claire Mazard (Oskar), « senior » au Camp des éléphants de Frédéric Lepage (La Masque).

34. Les lauréats 2010 des « Prix Sorcières », décernés par l’Association des librairies spécialisées jeunesse et les bibliothécaires jeunesse de l’ABF sont Cécile Boyer, pour Ouaf miaou cui-cui (Albin Michel Jeunesse), Isabelle Carrier, pour La petite casserole d’Anatole (Bilboquet), Valérie Zenatti et Audrey Poussier, pour Vérité, vérité chérie (L’école des loisirs), Maria Parr, pour Cascades et gaufres à gogo (Thierry Magnier), Bernard Beckett, pour Genesis (Gallimard Jeunesse), Marie-Sabine Roger et Anne Sol, pour À quoi tu joues ? (Sarbacane). Prix spécial Sorcières à Thierry Dedieu pour l’ensemble de son œuvre.

33. Marie-Aude Murail est venue jusqu’à Beaugency ce samedi 27 mars pour recevoir le prix de « la meilleure intrigue » attribué par un jury d’enfants des établissements scolaires de la ville et de professionnels du livre à Malo de Lange, fils de voleur paru en 2009 à l’école des Loisirs.

32. Le prix Rhône-Alpes jeunesse du livre qui, depuis 1989, récompense un écrivain, un traducteur et un essayiste de la région, a été attribué au titre de l’année 2010 au roman Les lionnes de Jean-François Chabas (L’école des loisirs, 2009).

31. Le « Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse », qui vise la catégorie des romans pour lecteurs de 12 à 15 ans, vient d’être remis à l’auteure québécoise Dominique Demers pour L’Élu : la grande quête de Jacob Jobin (Québec Amérique) et à l’auteur de Wallonie-Bruxelles Jean-Marie Defossez pour Envol pour le paradis (Bayard Jeunesse). Ce prix a un site.

30. La Fondation Nationale de Gérontologie vous convie à l’annonce des résultats du Prix Chronos de littérature « Grandir, c’est vieillir, Vieillir, c’est Grandir » (36757 votants pour cette quinzième édition) le vendredi 26 mars 2010, de 11 heures à 12 heures, au Salon du Livre de Paris, Porte de Versailles, sur le stand U 24 de la Ville de Paris. Site du Prix Chronos ici.

29. Alain Serres et Bruno Heitz pour Terribles (Rue du Monde 2008), Noé Carlain et Nicolas Duffaut pour Ce que lisent les animaux avant de dormir (Sarbacane 2008), Benoît Jacques pour La Nuit du visiteur (Benoît Jacques 2008), Michel Honaker pour Chasseur noir (Flammarion 2008), Rune Michaels pour Genesis Alpha (Milan jeunesse 2008) ont reçu ce mercredi 12 janvier l’un des 12e Prix Littéraire « Gayant Lecture » 2010 attribué par l’association « Brouillons de Culture » et le salon du livre de Douai.

28. Les prix décernés sur le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis  ont été remis le mardi 17 novembre 2009 : Baobab de l’album à Annie du lac de Kitty Crowther (Pastel, 2009), Prix du premier album à L’ébouriffée d’Hélène Vignal et Clémence Pollet (Le Rouergue, 2009), Prix de la presse des jeunes à Missak, l’enfant de l’affiche rouge de Didier Daeninckx et Laurent Corvaisier (Rue du Monde, 2009), Prix Terre en vue à Une seule Terre pour nourrir les hommes de Florence Thinard et Loïc Le Gall (Gallimard Jeunesse, 2009). Plus de détails quelque part sur le site du salon.

27. A Blois (Loir-et-Cher), le Prix de la Ligue de l’Enseignement pour le jeune public (6-9 ans) du 26ème festival « BD Boum » a été attribué à José Lapin, Une carotte pour deux de Lepithec et Messina (Emmanuel Proust) et Annie Zoo de Jean-David Morvan et Nicolas Nemiri (Delcourt). Site de « BD Boum » ici.

26. Les Prix Libbylit du Salon du Livre de Jeunesse de Namur 2009 ont été remis : Prix du meilleur album belge à Anne Herbauts pour Les Moindres petites choses (Casterman, 2008), Prix du meilleur album de l’édition francophone à Kinotoriko pour Tendre est la mort (Sarbacane, 2009), Prix du meilleur roman belge à Jan Simoen pour Un sale gosse (Le Rouergue, 2009), Prix du meilleur roman de l’édition francophone à Anne-Laure Bondoux pour Le temps des miracles (Bayard Jeunesse, 2009). Mention spéciale à Silke Lambeck pour Monsieur Rose (Le Seuil, 2008).

25. Marie Ndiaye (qui fut adhérente du CRILJ) est lauréate du Prix Goncourt 2009 pour Trois femmes puissantes, pas vraiment pour les enfants. Elle a, en revanche, écrit pour eux La diablesse et son enfant (2000) et Le souhait (2005), romans pour « premiers lecteurs autonomes » publiés dans la collection Mouche de l’Ecole des Loisirs.

24. Les « professionnels du livre » ont remis le dimanche 14 novembre 2009, au cours du Salon du Livre du Touquet et sur le stand de la librairie Le Bateau Livre, le Prix de la Litérature Jeunesse à l’illustratrice Charlotte Mollet. C’est gentil.

23. Mary Hoffman a reçu le Prix Jeunesse du festival « Polar & Co » de Cognac (17 et 18 octobre 2009) pour son roman Rouge Crime publié chez Flammarion.

22. Les quatre prix de la 23ème édition du Salon du livre de Troyes ont été attribués : le prix Prix Chrétien de Troyes à Dagun de Thierry Dedieu (Seuil jeunesse), le Prix des enfants à Bou et les 3 Zours d’Elsa Valentin et Ilya Green (Atelier du poisson soluble), le Prix SNCF Corail Intercités à Aventuriers de l’extrême de Guillaume Riffaud et Jean-Michel Billioud (Bayard) et le Prix Tibet à Mon Arbre de Séverine Gauthier et Thomas Labourot, (Delcourt). Site du salon ici.

21. Le prix Amerigo Vespucci jeunesse 2009, décerné dans le cadre du Salon International du Livre de géographie de Saint-Dié-des-Vosges a été attribué au Livre des terres imaginées de Guillaume Duprat paru en 2008 aux éditions du Seuil.

20. Lors du dix-neuvième congrès de l’International Research Society for Children’s Literature réuni en juillet 2009 à Francfort, a été remis à Jean Perrot, pour Mondialisation et littérature de jeunesse paru en 2008 au Cercle de la Librairie, le prix de l’IRSCL qui, chaque deux ans, distingue un ouvrage majeur dans le domaine de la littérature pour la jeunesse.

19. Cinq titres sur neuf primés cette année par le « Premio Andersen » sont traduits du français. En italien, cela donne : Un giardino sottoterra, de Jo Seonkyeong (Ediziono Jaca Book), Il ventre della Cosa, de Hubert Ben Kemoun, illustré par Stéphane Girel (Kite Edizioni), Il mio mondo a testa in giù, de Bernard Friot, illustré par Silvia Bonanni (Ediziono Il Castoro), Le Lacrime dell’assassino, de Anne-Laure Bondoux, (Ediziono San Paolo), ABC3D de Marion Bataille (Corraini. Ediziono), Il Piccolo Nicolas, de Jean-Jacques Sempé et René Goscinny (Ediziono Donzelli). Tout est dit ici.

18. La 15ième édition du Prix Chronos de littérature « Grandir, c’est vieillir. Vieillir, c’est grandir » est lancée. La sélection 2010 est disponible sur le site du prix ainsi que le bulletin d’inscription et tous les renseignements nécessaires à la bonne organisation de l’opération. Il est possible de s’inscrire directement en ligne.

17. Cette année, 47255 enfants ont, dans le cadre du Prix Bernard Versele organisé, en Belgique, par la Ligue des Familles, voté pour leur livre préféré. Les lauréats sont, du livre pour les plus petits au livre pour les plus grands : Une farce d’Audrey Poussier (Loulou & Cie), Le pigeon trouve un hot-dog ! de Mo Willems (Ecole des loisirs), Le prince Tigre de Chen Jiang Hong (Ecole des loisirs), Adieu mes 9 ans de Valérie Zénatti (Ecole des loisirs), L’ennemi de Davide Cali, illustré par Serge Bloch (Sabarcane/Amnesty international). Le site de la Ligue est ici.

16. Le Prix Chronos Vacances se déroulera cet été pour la septème fois dans de nombreux Centres de Loisirs et Vacances. Le Prix Chronos Vacances est basé sur les mêmes principes que le Prix Chronos de littérature et adapté à de courts séjours. Il est organisé par la Fondation Nationale de Gérontologie en collaboration avec la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie associative. Les livres proposés à la lecture cette année sont : Mama Sambona de Hermann Schulz et Tobias Krejtschi (Etre 2008), Mission Bouille de Grenouille de Muriel Kerba-Supiot (Gautier-Languereau 2008), Le vieil ogre de Marie Sabine Roger et Frédérique Bertrand (Casterman 2008), Le vieux qui avait un grain dans la tête de Dorothée Piatek et Julien Tixier (Petit à Petit, 2008). Autres informations ici.

15. Les Incorruptibles sont incontournables – 168 967 lecteurs votants – et les Prix 2009 ont été proclamés à la Fondation du Crédit Mutuel pour la lecture à Paris. Du livre pour les plus petits au livre pour les plus grands, cela donne : Grosse légume de Jean Gouroumas (Le Rouergue), La Première fois que je suis née de Vincent Cuvellier, illustrations de Charles Dutertre, (Gallimard jeunesse), Le Marchand de glace à la vanille de Kochka, illustrations Violaine Leroy, (Nathan), Mon père a disparu de Cathy Ribeiro, illustrations Aurélian Débat (Actes Sud junior), Le Baume du dragon de Silvana Gandolfi, traduit de l’italien par Faustina Fiore (Panama), La Revanche de l’ombre rouge de Jean Molla (Thierry. Magnier), Le feu sacré de la Terre, de David Klass, traduit de l’anglais par Julien Ramel (Intervista). Le site du prix est ici.

14. Pour la troisième fois, le Prix Nord Isère des jeunes lecteurs a été décerné à cinq auteurs grâce à l’action conjuguée de professeurs et de bibliothécaires du Nord Isère. Munis de leur carte d’électeurs, à Bourgoin-Jallieu, Péage de Roussillon, Ruy-Montceau et Saint Jean de Bournay, près de 10 000 élèves de la maternelle au collège ont pris le chemin d’une bibliothèque pour voter. Les auteurs lauréats sont, du livre pour les plus petits au livre pour les plus grands, Paul Galdone (Le Singe et le crocodile (Circonflexe 2007), Laurence Gillot, Oliver Balez, ill.(Le Kid, Bayard 2007), Claire Clément (Noé, Bayard 2008), Christine Palluy, Aurélie Guillerey, ill. (Ulysse et le cheval de Troie, Milan 2007), Xavier Laurent Petit (Be safe. Ecole des Loisirs, 2007). Tout est expliqué ici.

13. Après, dans l’ordre, Quentin Blake, Anne Fine, Michael Morpurgo, Jacqueline Wilson et Michael Rosen, Anthony Browne a été désigné « Children’s Laureate » pour  2009-2011 par un jury prestigieux rassemblant professionnels et acteurs de la promotion du livre et de la lecture des jeunes. Il y a un site – en anglais of course.

12. Dominique Demers pour L’Elu : la grande quête de Jacob Jobin (Québec Amérique 2008) et Jean-Marie Defossez pour Envol pour le paradis (Bayard Jeunesse 2008) sont les récipiendaires du Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse 2009. Attribué par un jury international formé d’experts des milieux de la littérature et de l’édition du Québec et de Wallonie-Bruxelles qui visait cette année la catégorie « romans pour jeune public de 12 à 15 ans », le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles attribue des bourses de 3500 $ aux auteurs ou aux illustrateurs et des subventions de 6000 $ à leurs éditeurs pour la promotion et la mise en marché des livres primés.

11. C’est Rascal qui, après Kitty Crowther (2006-2009), vient de recevoir le Grand prix triennal de Littérature de jeunesse de la Communauté française de Belgique pour l’ensemble de son oeuvre. Ce prix, marque de reconnaissance et d’encouragement, est doté d’une somme de 15000 euros. Photos de la remise du prix ici.

10. Pour désigner les cinq « Prix Livrentête » pour 2009, 12000 enfants associés aux bibliothèques du réseau « Culture et bibliothèques pour tous » ont dit leurs préférences à partir d’une sélection d’ouvrages choisis par un comité de lecture réuni à l’initiative de la revue « Livres Jeunes Aujourd’hui ». Les lauréats sont : Rex & Moi de Fred Bernard et François Roca (Albin Michel Jeunesse), Noé de Claire Clément (Bayard jeunesse), L’étrange cas de l’assassinat de Katie la Fêlée de Peter Abrahms (Albin Michel), Ne t’inquiète pas pour moi de Alice Kuipers (Albin Michel Jeunesse), Irréductibles ninjas de Tony Valente (Soleil Production).

09. Plus de mille jeunes du Mans et de la Sarthe ont lu Le chant de l’innocent de Irène Cohen-Janca (Le Rouergue), Alors, partir ? de Julia Billet (Seuil), La grande môme de Jérôme Leroy (Syros), Envol pour le paradis de Jean-Marie Defossez (Bayard jeunesse), Suivez-moi-jeune-homme de Yaël Hassan (Casterman), Infaillible de Christophe Lambert (Bayard jeunesse), Nous sommes tous tellement désolés de Jean-Paul Nozière (Thierry Magnier), Be safe de Xavier-Laurent Petit (Ecole des loisirs), Et tu te soumettras à la loi de ton père de Marie-Sabine Roger, (Thierry Magnier), La traversée des secrets de Marie-Claude Roulet (Rageot), puis ils ont voté  pour la 12ème édition du « Prix des Lecteurs 13-16 ans » organisé par la Médiathèque de la Ville du Mans, avec le concours de la Bibliothèque départementale de la Sarthe et de l’Association « 24 heures du livre ». Ils ont choisi Be safe de Xavier-Laurent Petit. « Encore ! » diront certains.

08. Anne Herbauts a reçu, dimanche 31 mai, des mains de Juliette Binet, lauréate 2008, le lourd trophée du Grand prix de l’illustration 2009 du Conseil général de l’Allier pour son album Les moindres petites choses (Casterman 2008). Le CRILJ présent à Moulins a félicité l’illustratrice. Jolie coïncidence, la « carte blanche » du numéro de Griffon à paraitre en novembre 2009 a été confiée à Anne Herbauts.

07. Le prix Tartuffe 2008 a été décerné par l’Observatoire de la censure à Emmanuel Pierrat, Magali Lhotel, Florent Latrive, Sophie Viaris de Lisegno, Aurélie Chavagnon, Geoffroy de Lagasnerie, Caroline Fourest, Fiammetta Venner,  Béatrice Chapaux,  Guillaume Sauvage, Flore Masure, auteurs de l’ouvrage collectif Le livre noir de la censure, publié sous la direction d’Emmanuel Pierrat au  Seuil en 2008. La bibliothèque de théâtre Armand Gatti recevra Emmanuel Pierrat, pour une rencontre-débat sur le thème « Liberté d’expression, éthique et jurisprudence », le vendredi 5 juin 2009, à 18 heures 30, à la Seyne, dans le Var. Rien à voir avec la littérature pour la jeunesse ? Pour plus d’informations, cliquer ici.

06. La Société des Gens de Lettres remettra le 16 juin 2009, à l’Hôtel de Massa, 38 rue du Faubourg Saint-Jacques à Paris, le Grand Prix du Livre Jeunesse à Carl Norac (auteur) et Kitty Crowther (illustratrice) pour leur recueil : Petits poèmes pour passer le temps (Didier jeunesse 2009). On peut téléphoner au 01 53 10 12 00.

05. Le samedi 20 juin, à 19 heures, sera remis à Paris, au Grand Palais, à l’occasion du 21e Salon Internationl du Livre Ancien, le Prix de bibliographie 2009 au catalogue établi et présenté par Jacques Desse (libraire) et Alban Cerisier (éditeur et archiviste) De la jeunesse chez Gallimard, 90 ans de livres pour enfants (Gallimard 2008). Et c’est vrai que c’est un bien beau livre. 05. Le 14e Prix des collégiens de la ville de Vannes a été attribué à Xavier-Laurent Petit pour Be Safe (École des loisirs 2007) et à Jean-Marie Defossez pour Envol pour le paradis (Bayard Jeunesse 2008). 110 jeunes sur les 566 ayant participé au vote recevront un chèque de 10 euros. Renseignements auprès de la Direction des affaires culturelles de Vannes au 02 97 01 62 62.

04. Hubert Ben Kemoun a reçu le « Prix de la Lecture à deux voix » pour Soir de rage (Nathan 2006). Ce prix, créé par l’École des Grands Parents européens, association visant à développer le lien intergénérationnel, a rassemblé, en duo de lecteurs enfant et grand-parent, 500 votants sur 42 départements.

03. Le jury d’adultes et d’enfants du Prix Beaugency a recompensé Roselyne Bertin pour son roman Léo a disparu publié chez Rageot en 2007. Le CRILJ/orléanais a passé, à côté de l’auteur, une excellente après-midi.

02. Le Comité d’entreprise France-Télécom des régions Nord-Ouest et Centre a choisi le Salon du Livre de Beaugency pour remettre deux prix : un à Dan Kerleroux pour Le chat botté publié en 2007 par les éditions Milan, un autre à Emmanuelle et Benoit de Saint-Chamas pour Le secret de la stèle sacrée publié en 2007 aux éditions du Jasmin.

01. Le service culturel de l’ambassade de France à Berlin organise, depuis octobre 2004, en collaboration avec le Klett Verlag, le Prix des lycéens allemands, selon le modèle du Prix Goncourt des Lycéens. La sélection de cette année comprenait Alors partir ? de Julia Billet (Le Seuil), Chevalier B de Martine Pouchain (Sarbacane), Rester vivante de Catherine Leblanc (Acte Sud Junior), Rouge Métro de Claudine Galéa (Le Rouergue) et, le lauréat, La mémoire troué de Elisabeth Combre (Gallimard) qui sera traduit en allemand. Tous les détails sur le site de l’ambassade.